Entre un esclave et un Empereur...
[an 7]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12722
« Comme je le pensais. Tu ne mérites d'être un simple esclave, Uzumaki. J'ai longtemps imaginé que la Paix pouvait se faire via une entente entre les différents gouvernements. Malgré tout, la vie semble m'indiquer tout le contraire. C'est une leçon qu'elle ne cesse d'enseigner... »

Uzumaki Soma, un homme bien trop éduqué et expérimenté pour être un esclave... Hattori Kazuna utilisait ainsi son influence pour que cet homme puisse garder son grade insignifiant. Malgré tout, ceci était révolu. Le roux méritait de servir Kumo bien plus que l'ancienne vipère. Son talent était inestimable en tant de guerre et il était nécessaire d'en user afin de régler de nombreuses situations.

« Je te laisse choisir qui tu souhaites être au sein de ce village et je ne peux que t'interdire de servir de ne pas user de tes talents pour Kumo. Ainsi, tu dois dorénavant prioriser tes talents de ninja et délaisser ton rôle d'homme de maison. Nous ne pouvons plus perte de temps dans cette course à l'ascension. Tu es un homme différent des autres Kumojins et tu ne peux lutter contre ceci. Malgré tout, cela ne dérange en rien ton importance. »

« Nous nous battons nullement pour Kumo, mais plutôt pour la Paix et la liberté. C'est bien étrange que d'être le promoteur d'un tel discours. »

Le Raikage n'était pas un grand bavard, mais il était plutôt intéressé par ce roux semblant comprendre les idéaux d'un homme aussi effacé que Masashi. Bien souvent considéré comme un Kage d'entre deux générations, le Hattori souhaitait réaliser le rêver de sa sœur ; vivre dans un monde en paix..

« Si tu en exprimes le besoin, je peux ainsi te faire accompagner par un Kumojin pour qu'il puisse t'améliorer. Si jamais tu ne désires pas t'axer sur tes capacités héréditaires, nous pouvons en discuter. Sans ça, notre discussion est terminée, je suppose.. »

Publié le 17/01/2018 à 23h01

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12784
« Je n'ai aucun mérite, Raikage-sama. Je dois mon éducation à des gens de valeur, des gens extraordinaire, tel que ma mère -qui souhaitait faire de moi un modèle pour tout Kumo- ou tel que mon maître -qui m'a permis de poursuivre un apprentissage régulier en de nombreux points afin de toujours mieux le servir. C'est d'ailleurs grâce à lui -grâce à ses questionnements- que j'ai pu commencer à réfléchir à cette question -votre question- et y trouver une réponse qui me semblait juste. Je ne suis donc en rien exceptionnel, Raikage-sama... »

Je n'étais pas un être exceptionnel. Je n'étais pas non plus un esclave de génie. J'étais seulement un Uzumaki né à Kumo et ayant eu la chance d’appartenir à une famille Hattori plus encline que les autres à m'enseigner ce que j'ignorais, moi, un esclave. Je ne devais mon éducation qu'a ma soif d'apprentissage ainsi qu'à la bonté de mes professeurs. Sans eux, jamais je n'aurais pu être l'homme que j'étais à présent. Et jamais, je n'aurais eu l'envie d'être quelque choses de plus...

Soudain, comme ayant deviné que mes pensées caressaient de doux rêves de grandeurs, le Raikage m'informa que j'avais -enfin- la possibilité de devenir qu'un d'autre au sein du Village. Il allait me laisser le choix devenir ce que je souhaitait. Ainsi, je ne serais plus dans l'obligation d'être ce domestique sans paie. Fini l'esclave du Clan Hattori, j'allais pouvoir devenir quelque chose d'autre. Mieux encore, j'allais enfin pouvoir devenir quelqu'un. Et, bien que j'allais devoir abandonnée le service d'un homme bon, tel qu'était mon Mâitre, j'allais enfin pouvoir voler de mes propres ailes et devenir une figure connu dans le Village de Kumo. Cependant, que pourrais-je devenir ? Quel était mes talents, autre que ceux d'homme de maison, qui pourrait faire de moi un réel atout pour ce Village. Je n'étais doué dans aucun art ninja -encore.

« Je ne pourrais vous répondre immédiatement, Raikage-sama. Je ne connais pas assez la hiérarchie de ce village, ni les possibilités de carrière pour un "nouvel" homme tel que moi. Cependant, comme je vous l'ai assuré précédemment, je vous livrerais un FuinJutsu au plus vite. Néanmoins, pourriez-vous m'en dire plus sur les arts ninja ? Notamment ceux pratiqué par Kumo ?! »

Publié le 20/01/2018 à 15h59

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12802
« Tu as totalement faux, jeune Uzumaki. Un apprentissage débutant par la compréhension de son environnement n'est pas dénué de sens. Bien évidemment,
les Kumojins ne t'accepteront pas. Chose qui n'est pas bien importante. Kumo est un village possédant une politique vieillissante et elle doit supporter quelques épreuves pour pouvoir perdurer dans le temps. Je me dois ainsi de m'ouvrir aux jeunes et accepter cette génération semblant plus mixte que la dernière. Je ne supporte nullement le mensonge et j'admire ainsi tes paroles. Se trouver est, en soit, quelque chose d'exceptionnel. Tu dois continuer à avancer dans ce monde qui ne semble pas être fait pour toi. Au fil du temps,
il s'adaptera et tu pourras y vivre bien plus sereinement. »

Hattori Masashi scandait clairement le fait que le village pouvait être plus mixte qu'autrefois. Ceci était peu apprécié par les Hattori, mais le ninja ne craignait plus le regard des autres. Soma pouvait être un atout de taille pour Kumo, sûrement bien plus intéressant qu'un membre du clan aux yeux jaunes ne préférant pas s'améliorer car il pensait déjà être le meilleur. Le Raikage avait ainsi besoin d'un avenir plus structuré et bien plus sûr. Il aimait son peuple plus que tout et il avait pour mission de le protéger qu'importe les défis rencontrés. C'est un peu pour cette raison qu'il se soumettait de temps en temps à l'opinion général. Pour cette raison, les combats entre les Kirijins continuaient de temps en temps à avoir lieu. Mais, ils étaient moins fréquents et plus surveillés.

« Décidément, tu es un garçon bien curieux, Uzumaki. Dans le village, nous nous concentrons principalement sur l'utilisation du don Hattori ; le contrôle du poison. Quant aux affinités, nous utilisons principalement le Raiton et le Futon. Bien évidemment, d'autres individus usent d'arts totalement différents. Le Taijutsu n'est,
par exemple, pas un prérequis, mais il est très souvent utilisé à Kumo. »

Masashi s'était auparavant posé la même question dans l'objectif d'offrir une certaine polyvalence au village. Depuis lors, il se concentrait au maximum sur l'objectif d'offrir de nouvelles possibilités au village.

« Il y a aussi l'utilisation des techniques de soin, l'utilisation des illusions et le maniement des armes. On peut aisément trouver d'autres possibilités. »

Publié le 21/01/2018 à 14h28

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12805
« Bien évidemment,
les Kumojins ne t'accepteront pas. [...] Kumo est un village possédant une politique vieillissante et elle doit supporter quelques épreuves pour pouvoir perdurer dans le temps. [...] Tu dois continuer à avancer dans ce monde qui ne semble pas être fait pour toi. »

Ces mots, durs mais pourtant vrai, prononcé par Hattori Masashi, le Raikage de Kumo résonnèrent dans mon esprit encore sous le choc de telle parole. Il était pourtant vrai que le Village de Kumo, très conservateur et peu enclin à l'ouverture, n'était sans doute pas prêt à voir un Uzumaki, esclave de surcroit, devenir membre à part entière de Village. Une vague protestation n'aurait surement pas lieux mais les comportements des différents habitants -ainsi que leurs regards sur moi- ne serait pas prêt de changer. Cependant, le leader de Village semblait croire en moi et penser qu'une ouverture d'esprit de la part de différents villageois arrivaient un jour, voir peut-être même bien. Mais bientôt, c'est quand ?

Attristé de comprendre que je ne pourrais vivre une vie rêvé au sein du Village, ma détermination n'en fut pour autant pas émoussé. J'avais toujours envie de servir ce Village qui m'avait vu naître et grandir. Et, même si j'étais pas un citoyen libre, j'avais été heureux dans ce Village. Mon envie de devenir Ninja n'avait, elle non plus, pas changé. Cependant, à l'image de celui au masque de Singe, je m'imaginait à présent œuvrer dans l'ombre pour le bien du Village.
« Si le Village n'est pas encore prêt à m'accepter tel que je suis, alors autant disparaître et servir le Village dans l'ombre. Après tout, c'est dans l'Ombre que prolifère les rats, non ? »

Un sourire entendu et satisfait naquis sur mon Visage. J'avais peut-être trouvé là la voie qui me correspondait.

« Je ... Je suis désolé. Je voulais guère vous ennuyer avec mes questions, Raikage-sama, ni vous faire perdre ainsi votre temps. C'est simplement que je ne suis pas encore tout à fait au faite de ce dont un Shinobi est capable. Ce dont je serais capable... »

Je baissais momentanément la tête. Cependant, tel un enfant, j'avais encore des milliers de questions à poser à celui qui était -pour moi- une bibliothèque vivante de savoir an matière d'art ninja.

« Pourrais-je également me servir de poison ? Mes sceaux pourraient-ils me servir à cela ? Ou la Médecine et l'Alchimie le peuvent-ils également ? »

Tant de questions...

Publié le 21/01/2018 à 15h18

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12832
« Tu es décidément un jeune bien amusant. J'aime beaucoup l'ombre et je ne peux que te dire que je ne cesse de désirer cette vie dans l'obscurité. Il n'y a rien de plus important pour moi que la discrétion et le respect. Malgré tout, je ne peux imposer mon mode de vie malgré mon titre de Raikage. Ainsi, je me dois de m'adapter aux autres et me servir de la lumière pour illuminer l'ombre. »

« Tu n'es pas un rat, Uzumaki ! Tu t'imposeras. Je t'imposerai. Tu es membre d'une génération nouvelle et tu ne dois pas t'oublier dans les colères des plus ignares.
Ton clan est reconnu à Konoha et je t'offre l'occasion d'imposer ta vision. De faire en sorte que ton nom ne possède plus la moindre importance ! »

Masashi ne supportait de voir un homme s'oublier pour les autres. L'Uzumaki possédait un énorme potentiel et il était essentiel de préserver son intérêt pour Kumo. Plus tard, celui-ci allait peut-être développer quelque permettant enfin de mettre fin à la guerre. Le Raikage était un visionnaire et il ne pouvait s'arrêter au présent et bêtement s'en contenter. Il était nécessaire de voir le futur pour comprendre les changements. Soma n'était bien évidemment pas une évidence, il était possible qu'il finisse pas causer problème au village, mais il fallait bien espérer.

« Enfin, tu peux bien évidemment préférer l'obscurité. Je te demande juste de ne pas le faire par dépit. »

« Quant à ta question, je ne sais pas trop. Je ne connais pas réellement l'art Uzumaki. Le principe étant de poser une marque sur quelqu'un, il est possible d'imaginer bien des orientations... Une système de drainage peut-être... Je ne sais pas trop. Cette voie semble t'intéresser, pourquoi donc ? Tu souhaites donc t'inspirer du clan Hattori, c'est bien ça ? »

Publié le 23/01/2018 à 00h02

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12839
HRP : Double Post Spotted


Une certaine colère commençait émaner du Raikage alors que je venais me comparer à un rongeur -nuisible- vivant dans la crasse et porteur de maladie, le rat. Une douce aura protectrice -presque paternelle- semblait se dessiner autour de ce dernier malgré cet colère. Après tout, cette dernière n'était diriger contre moi, mais contre mes propos. Elle était également dirigé contre les habitants de ce Village qui, encré dans leurs traditions, n'arriveraient pas à me considéré différemment que comme un rat, malgré mon affranchissement ordonné par le Kage. Ce Kage si prévenant avec moi. Si doux. Un aspect nouveau que je n'aurais pu imaginer comme étant celui du Kage du Village Caché des Nuages. Lui, que l'on disait distant, froid et calculateur, m'apparaissait comme un Maître aussi impliqué et bon tel que l'avait pu être Raiko à son niveau.

« Je ... Je préfère vivre dans l'Ombre, libre de faire ce que je souhaite et à l'abri de tout jugement plutôt qu'à la Lumière est être jugé par mes pairs. Et ne voyez pas cela comme une critique envers Kumo. Les habitants du Village n'ont jamais été réellement mauvais envers moi. Je ... Je ne suis simplement pas prêt à affronter leur regard et mon nouveau statu. Je ne pourrais imposer mon point de vue et le nom de clan pour le moment. Je préfère rester cacher et attendre l'instant propice pour me révéler au Village. Au monde.. Et ne voyez guère le mot Rat que j'ai utiliser pour me définir comme quelque chose de négatif. Car, comme pour tout, il y a de bonne chose à être un rat.. »

« J'ai beaucoup de retard en matière d'apprentissage Shinobi, Raikage-sama. Je ne connais rien de la plus part des Arts que vous m'avez présentez précédemment, et un étudiant de l'Académie pourrait -de toute évidence- me battre aisément. Cependant, je compte faire de mon unicité un atout pour ce Village mais également le point d'orgue de mon entrainement. Je souhaite que mes Sceaux soit un pont entre Kumo et moi... »

Publié le 23/01/2018 à 10h13

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12853
Cet homme n'était définitivement pas un Hattori, quel sacrilège de vouloir en devenir un. Il possédait ainsi sa propre personnalité et ses propres sentiments, faisant de lui un être inédit au sein du village de la foudre. Masashi ne doutait pas des bienfaits de ma mixité. Mais il le savait plus que quiconque, celle-ci ne devait être qu'une arme et non quelque chose paraissant logique aux yeux des Kumojins. Bien qu'il ne supportait pas le comportement des Hattori, il ne pouvait qu'avouer son intérêt dans la stabilisation de l'empire. Ils se contentaient des vieilles traditions et cela n'allait pas plus loin.

« Un apprentissage Ninja n'est effectivement pas chose aisée. Cependant, tu disposes plus de temps libre dorénavant et tu peux ainsi en profiter pour t'améliorer. Je connais d'ailleurs un jeune qui est à la recherche d'un compagnon d'arme pour acquérir de nouvelles opportunités. Il se nomme Hattori Aragami. D'après ce qu'il m'a dit, il est très souvent positionné au terrain d'entraînement Ouest. Il possède beaucoup de temps lui aussi et il souhaite, tout comme toi, s'améliorer. Et... Il possède lui aussi un certain goût pour l'obscurité. »

Hidemi n'était plus présente depuis déjà un moment, le Raikage n'avait même pas réalisé sa fuite. Dans un sens, elle était aussi très occupée et elle participait énormément au village.

« Si tu as besoin d'aide, n'hésites surtout pas à déranger Hidemi à son bureau. Il est possible qu'on ne te laisse pas entrer ici. Donc je te sollicite à la déranger en soirée en envoyant des cailloux à la fenêtre à l'autre extrémité. »

De nouveau positionné confortablement dans son siège, le Raikage décida de mettre fin à cette discussion.

« Tu as quelque chose d'autre dire ? Sans quoi, tu peux retourner à la maison de ton maître et débuter ton apprentissage. Surtout, n'oublies pas ce que je t'ai dit. »

Publié le 24/01/2018 à 13h19

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1012/p2/entre-un-esclave-et-un-empereur.html#msg12863
« J'irais chercher celui qui se nomme Hattori Aragami. Et tacherais de m’entraîner avec lui aux bases des Arts Ninja. Et peut-être cet homme me permettra-t-il d'essayer quelques-uns de mes sceaux -de mes tentatives d'attaque via le FuinJutsu- sur lui. Par ailleurs, lorsque que j'aurais terminé celui que vous m'avez demandé, j'irais toquer à la fenêtre de Madame Hidemi. »


Soudain, le Kage fit mention de la maison de mon maître. Cette phrase me fit prendre conscience que, à son réveil, celui qui avait été mon maître durant ces deux dernière années se retrouverait déposséder de moi, de mes services. Ne prendrait-il pas ma décision, qui était en réalité celle du Raikage, comme un acte de trahison. N'en déduirait-il pas, à tord, que j'avais pactisé avec le Chef du Village Caché des Nuages afin d'être enfin libre et enfin avoir la possibilité d'être celui que je désirais être. Une fois arrivé dans la demeure de mon maître, il me faudrait ainsi expliqué la situation au Majordome personnel de mon maître. Peut-être pourrait-il m'aider.

« Je vous remercie, Raikage-sama. »

Sans dire un mot en plus, malgré l'envie de continuer à converser avec un homme de son calibre, je me retira sans un bruit.

Publié le 25/01/2018 à 09h50

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h :
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2423 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :