Konoha, dites-vous ?
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13409
Il était ce haut dignitaire chargé d'accompagner l'un des nouveaux champions jusqu'au village de Konoha, suite à une invitation pour assister à un examen, qui selon les informations transmises, devait servir à évaluer l'aptitude des plus jeunes bourgeons de shinobi à un statut de ninja confirmé. Il était évident qu'un intérêt non dévoilable se dissimulait derrière cette mascarade, et en concertation avec le Raikage, Yomei avait désigné pour accomplir cette tâche. Sortir du village était une activité qu'il n'avait repris récemment mais qui avait vivifié les sens de l'aveugle. Les qualités diplomates de Yomei, et son âge modérément avancé en faisait quelqu'un d'impactant. Il n'était pas rare que lors d'une discussion les mots du Hattori étaient reçus avec politesse et écoute attentive. Peut-être était-ce là une marque de compassion envers un homme qui semblait handicapé de par ses capacités sensorielles limitées... Il n'y avait aucun mal pourtant à cela, les cicatrices qui ornaient ses paupières étaient pourtant des témoins suffisants pour affirmer le caractère tranché de l'homme. Kaemon avait été choisi pour l'accompagner, de par ses incroyables capacités physiques, mais également en vue de l'inégalable fidélité du peuple Shinayaka envers celui qui avait partagé leur éducation. Leur précédente mission n'avait réellement soudé les deux hommes, il était difficile de se prononcer en vue des échanges qui avaient eu lieu lors de cette dernière, mais pourtant, il n'était pas véritable d'avancer que les confessions traumatisantes que le chauve entendit les avaient pour autant distancé. Kaemon Shinayaka était le représentant parfait pour cette mission particulière, un soldat dévoué et obéissant, qui s'exécuterait aussi rapidement que possible en cas de nécessité. De plus, ses incroyables pouvoirs claniques étaient encore inconnus pour n'importe lequel des combattants qui seraient potentiellement rencontrés les jours suivants.

Les générations se succédaient, alors que Yomei connaissait un deuxième âge de règne à Kumo. A Konoha, la situation était bien différente. Des rumeurs avaient circulé à propos d'une trahison concernant l'ancien Hokage dénommé Gekido Uzumaki. Un nouvel élu, bien plus jeune avait été nommé, et selon toute vraisemblance, il s'agissait de Shinji Kitto. Aux yeux clos du vieil homme, il ne s'agissait là que d'une brindille, que d'une jeune pousse ne connaissant aucunement les réelles nécessités qu'induisent le règne et les responsabilités qui en découlent. Il s'attendait alors à trouver un jeune homme, bien éloquent, mais manquant cruellement de savoir. Son jeune âge le pousserait à de nombreuses fautes, probablement, mais pour un homme avisé, un regard bien que perdu, devrait être porté de manière critique sur les propos qui s'échangeraient. Il était de bonne réflexion de penser qu'un jeune élu ne se permettrait pas de contrarier un homme dont le nom n'était pas inconnu des terres du village caché de la feuille, bien que son nom ait disparu des registres depuis un peu plus d'une vingtaine d'année. Dans sa jeunesse, le désormais malvoyant s'était fait une réputation de combattant hors pair. Après tout, il faisait parti de la branche la plus noble des Hattori, et sa notion de la souveraineté reposait sur des concepts ayant largement faits leurs preuves.

Les deux hommes marchaient silencieusement depuis de nombreuses heures, le trajet ayant pris plusieurs jours dans sa totalité. L'air se rafraîchissait tandis que le souffle du vent s'écrasant contre le labyrinthe boisé rappelait l'approche des portes du village caché de la feuille. Il ne pourrait désormais plus admirer la beauté incontestable des lieux, mais l'idée d'un retour était suffisante pour faire fleurir de nombreuses images. Continuant d'avancer, l'arrivée aux portes était désormais imminente.

« Kaemon, mes yeux ne peuvent plus voir la beauté de Konoha, mais mes souvenirs de jadis sont-ils toujours exactes ? Que penses-tu de la nature qui nous entoure ? Ce n'est pas dans nos contrées que nous serions en mesure d'admirer un tel paysage... A chaque lieu sa singularité. Prends plaisir à découvrir notre continent Kaemon... Choichiro l'aurait souhaité. »


La forêt semblait se dégager, le vent soufflait davantage à la sortie de l'épaisse barrière forestière. Arrivés aux portes du village, un garde semblait bafouiller au loin des mots que sa petite voix aiguë ne parvenait à faire entendre. Les tenues atypiques des deux hommes qui se présentaient aux portes n'étaient donc pas suffisantes. Qu'en était-il des tours de guets dissimulées tout au long de la forêt ? Puissamment, d'une voix rauque.

« Qu'advient-il des bonnes manières à Konoha ? Le Hokage n'est-il pas en mesure d'accueillir ses invités venus tout droit de Kumo ? »

Publié le 08/03/2018 à 21h32

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13426
À peine revenu de notre périple dans les ruines que Yomei et moi furent envoyé à l'extérieur du village de nouveau. Cette fois, il s'agissait d'une merveilleuse marque de respect de la part du Raikage lui-même. Ce dernier m'avait choisit moi, un nouveau dans son village, pour participer au tournois Chuunin qui se tien à Konoha, le village caché de la feuille. Il est vrai que j'ai déjà combattu pour lui lors de la guerre, alors que j'ai vaincu deux des plus grands guerrier du clan Kaguya. Mon optimisme quant à ma réussite à ce tournois est donc à son plus haut, alors que j'ai pleinement confiance en mes moyens. Je me demande bien en quoi allait consister les épreuves de cet examen, mais en ce qui attrait du combat pur et dur, je suis confiant. Maintenant, restait plus qu'à voir comment je tirerai mon épingle du jeu lors des épreuves un peu plus intellectuel. Le voyage a été long et c'est déroulé dans le silence la majorité du temps, je pensais encore à ce que Yomei m'avait révélé lors de notre dernière mission. Perdu dans mes pensées, je continuais d'avancé, suivant les directives de mon mentor. J'ai préféré ne pas répondre à la remarque de Yomei quant à la beauté du décor de Konoha, je ne suis pas le genre de personne qui s'attarde à ce genre de détail aussi futile et je suis dans un état de concentration bien trop élevé pour ça. Mais une fois arrivé, lorsqu'il se mit à sermonné les gardes, je ne pu m'empêcher de calmer un peu la situation, nous venions à peine d'arriver que déjà il nous mettait dans une situation vulnérable. De plus, la réputation de Kumo suite à l'attaque sur Kiri n'est pas à son meilleur.

« Ça va allez, Yomei-Sama. Je suis Shinayaka Kaemon, Champion désigné du village de Kumo par le Raikage Hattori Masashi. Hattori Yomei sera chargé de ma surveillance lors de cet examen. »


Dis-je d'un ton calme et posé. J'espérais simplement que Yomei comprendrait la raison de mon intervention mais bon, avec lui je pouvais bien m'attendre à être sermonné à mon tour pour l'avoir reprit, je m'attends au pire.

Publié le 10/03/2018 à 06h06

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13484
Lorsqu'on vint chercher l'Hokage pour le prévenir de l'arrivée de la délégation de Kumo, celui-ci dormait encore à poings fermés. Le personnel de sa maison hésitait même à le réveiller, de peur de s'attirer ses foudres. Non pas que le chef du village était un paresseux, bien au contraire rares étaient les nuits complètes qu'il pouvait s'offrir, mais la veille avait particulièrement été agitée. En tant qu'hôte pour ce qui annonçait être l'évènement diplomatique de la décennie, les hauts dignitaires du village devaient s'assurer que tout allait être parfait et les préparations étaient monstrueuse : préparation de l'examen, construction des ambassades pour accueillir les délégations, sécurisation des routes et acheminements de produits des quatre coins du Pays du Feu pour les festins, tout le monde mettait sa main à la pâte. Or, c'était à Shinji que revenait le rôle de tout superviser. Les choses ayant pris un retard monstre, il n'eut le droit de se coucher que très tard dans la nuit. Il s'offrit alors le luxe de faire une grasse matinée. Mais lorsqu'on le réveilla pour le prévenir que les kumohjins patientait aux portes du village, il regretta instantanément ce choix. Ils avaient été plus rapides qu'il ne l'avait cru ! Sans attendre plus longtemps, il enfila son uniforme officielle avant de suivre l'équipe qui était venue le chercher. On l'informa alors en route de l'identité des deux arrivants.

Une fois arrivé à l'entrée du village, Shinji fut surpris de voir que la délégation du Pays de la Foudre se résumait en fait à un duo. Se trouvait devant lui alors un vieil homme aveugle dont les cicatrices semblaient témoigner de son expérience et qui devait être le représentant diplomatique du Raikage, et un homme plus jeune mais déjà construit, qui vraisemblablement devait être le champion choisi ses pairs.

L'Hokage fit le premier pas vers ses deux invités.

« Kaemon-san, Yomei-sama, je vous souhaite la bienvenue au Pays du Feu. Je suis l'Hokage, Kitto Shinji. J'espère que vous profiterez de votre séjour dans notre merveilleux village... Les villageois ont fait leur maximum pour que vous soyez accueillis dans les meilleures conditions possibles. »


Il ne pouvait pas se permettre d'omettre le temps qu'il prit pour les accueillir. En tant qu'hôte, il devait se montrer irréprochable.

« Je vous prie aussi de m'excuser pour mon retard. J'étais retenu par un vieil ami... »


Un vieil ami du nom de Morphée. Mais ça, ils n'étaient pas obligés de le savoir.

Publié le 11/03/2018 à 17h52

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13744
« Oi ? »


Qu’avait-il dit ce petit effronté ? Avait-il réellement osé reprendre le discours de son maître désigné comme représentant hiérarchique et politique du village caché des nuages ? Un Shinayaka qui semblait prendre des aises par rapport à sa position d’être inférieur, c’était un détail qui esquissa un sourire amer sur le visage de l’aveugle. Etaient-ce les premiers signes d’un échappement ? Combien de Shinayaka s’étaient vu offrir le privilège d’un entretien particulier avec Yomei ? Quelques-uns seulement. Combien s’étaient vus par la même occasion honoré d’un moment partagé avec cet être à la base de leur fanatisme incontournable ? Quasiment tous. Combien d’entre eux se seraient seulement permis d’intervenir à l’encontre d’une parole prononcée par le grand Hattori Yomei ? Absolument aucun, mais lui, semblait se l’accorder de lui-même. Ses connaissances dans le domaine politique étaient à l’ordre d’une inexistence absolue. Il n’avait à son savoir que les miettes de l’histoire de Kumo. Comment pouvait-il ainsi se permettre une telle impertinence ? Il n’était pas à douter qu’une telle intervention aurait été suffisante à une exécution arbitraire brutale et sans hésitation, dans d’autres circonstances. Yomei profita de cet instant pour s’en forger le souvenir, un souvenir qui méritera une sanction exemplaire. Alors que le vieil homme s’apprêtait à reprendre son subordonné, la dénommée hiérarchie de Konoha interrompit les intentions du représentant politique.

Il était de bon augure de constater que le récemment nommé nouvel Hokage avait prit pour peine de se déplacer en personne afin d’accueillir l’investiture du village de la foudre. Un ton en tout point solennel s’engagea alors de la part du dignitaire de Konoha, prenant l’instant nécessaire à la présentation des excuses jugées indispensables quant à son retard. Le vieil homme de Kumo prit pour peine de bousculer légèrement son disciple à l’aide de sa main qu’il vint accoler au torse de ce dernier. Il en était là un simple geste pour lui enseigner les règles diplomatiques promises depuis des générations à Kumo. Les plus hauts nommés agissent en premier lieu dans une conversation règlementaire, s’en suit ensuite les autres. Shinji Kitto semblait avoir avancer de quelques pas, tant le son de sa voix se voulait de plus en plus marqué. Yomei en fit de même, quelques pas en avant, souhaitant laisser la possibilité à Kaemon de le suivre, quelques dizaines de centimètres en arrière.

« Kitto Shinji… Hattori Yomei, force exécutante du village de Kumo, conseiller personnel du Raikage, et noble dirigeant de la maison Shinayaka dont voici notre plus prometteur shinobi. »


Les présentations étaient désormais plus officialisées, cependant, derrière un regard brisé par les cicatrices de son visage, il fallait néanmoins qu’il témoigne des déconvenues.

« Il est bon d’espérer, très cher Hokage, que la suite de votre accueil sera de qualité supérieure à celle dont vous nous témoigner actuellement. Non pas que mes mots se souhaitent blessants, mais il est une règle indérogeable pour laquelle l’attente est une volonté inhérente d’arrogance et d’irrévérence. J’accorde à votre ami, le doux loisir d’une importance primordiale de sa venue à vous… Mais j’y constate au travers de cela, un mépris envers notre position. »

« J’imagine qu’il est nécessaire pour moi de faire preuve de davantage de considération, mais mon champion requiert une condition physique inaltéré par ce genre de situation. Comprenez. »


Prenant peine d’avancer en direction des portes du village, devançant alors de quelques pas la position du Hokage lui-même. Afin de s’orienter, il était simple de prendre la direction de la provenance de la voix de Shinji. Un souffle d’air semblait inspirer depuis l’ouverture des portes du village. Dessinant toute l’arrogance de son estime supérieure, Yomei était le parfait homme de fausse courtoisie.

« Cela fait des années que je ne me suis pas approché de votre village, Hokage-sama. Il y a toujours ce doux chant réconfortant d’un village animé. Un réconfort certain pour ce que mes yeux ne peuvent désormais plus découvrir. Néanmoins, ne m’en tenez guère rigueur, mes autres sens me permettront d’en profiter d’autant plus. »


Un pas l’un après l’autre, il y avait cependant une dernière chose à ajouter pour Yomei, avant de laisser la parole à son nouvel interlocuteur.

« J’imagine que des règles de sécurité régissent l’entrée au sein de votre village, Hokage-sama. Aussi, je me vois dans l’obligation de vous annoncer l’insubordination qui dompterait mon esprit quant à cette règle si elle devait être appliquée pour notre cas. Des invités spéciaux du Hokage lui-même ne représentent nullement une menace. »


S’approchant légèrement du dénommé, abaissant étonnement le volume de sa voix.

« J’imagine que le pouvoir de notre lignée ne vous est aucunement inconnu. Aucun contrôle ne serait suffisant pour dompter le pouvoir d’un Hattori de mon rang. Mais soyez rassuré Hokage-sama, mon âme est avouée à l’apaisement d’une froideur entre nos peuples. »


Le temps était désormais à l’observation, à l’interprétation de chacun des mots que pourraient tenir le Kitto qui s’était déplacé en personne. Kaemon, était légèrement mis de côté, mais pourtant son rôle lui devait être bien connu. Absorber le plus d’informations possibles, visuelles ou qu’importe la nature. Le maître et le disciple discuteraient plus tard.

Publié le 20/03/2018 à 03h01

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13754
Comme je m'en doutais, Yomei est un fin politicien. Je me tenais à l'écart lorsque ce dernier me repoussa légèrement avec sa main. Simplement avec ce touché, je pouvais d'or et déjà savoir qu'il n'avait pas apprécié mon intervention, loin de là. J'ai toujours été considéré comme le plus beau projet des miens, peut-être qu'avec le temps, ce statue m'est monté à la tête et que c'est ceci qui me pousse à agir de la sorte. À la base, les Shinayaka apprennent qu'ils ne sont rien d'autre que des machines à combattre, au service du Raikage et de ses subordonnés. Ce que je venais de faire était inacceptable de j'allais assurément en subir les conséquences lorsque nous serons seul à seul. Pour le reste de la mission, je me tacherai de garder le silence et d'ouvrir la bouche seulement lorsqu'on me l'aura demandé. Mon rôle ici est de remporter cet examen, rien de moins, je devais démontrer sans l'ombre d'un doute que Kumo est encore et toujours le village militaire le plus redoutable et que une possible attaque contre cette république est synonyme de suicide.

Toujours derrière Yomei-Sama, je l'écoutais s'adresser à l'Hokage, l'homme le plus puissant et important de son village. Il lui parlait comme s'il s'agissait d'un vulgaire Genin, un grain de sable sur le sol. Je ne connais pas très bien encore toute la puissance de cet Hattori ni même quel pouvoir décisionnel il a au sein du village, mais chose sûr, il ne doutait en aucun cas ce Kitto Shinji. Je n'ai pas beaucoup d'expérience en ce qui concerne les négociations et les discussions du genre, mais je me doute que je n'aurais pas adopté une approche de la sorte, selon moi elle n'en résulterait qu'à une frustration de la part du dirigeant de Konoha et fermerait des portes pour le village des nuages, mais je pouvais très bien me tromper et c'est ce que j'observais avec insistance. Comment cet homme, l'Hokage, allait-il réagir face à des demandes si insolentes. Des demandes qui s'apparentait presque à des ordres, venant de quelqu'un qui ne possède pas même le titre de Kage. J'étais très intrigué par toute cette situation, allait-il s'en tirer ainsi et obtenir tout ce qu'il demandait simplement dans l'optique de préserver une bonne ambiance lors de cet examen de la part de Shinji ?

L'Hokage me semblait assez jeune, peut-être était-ce qui poussait le vieil Hattori à agir de la sorte ? Peut-être le prenait-il de haut simplement de par son air jeune et innocent face aux malheurs du monde. D'après moi, on ne nomme pas un ninja aussi jeune à un poste prestigieux tel le titre de Hokage s'il n'en est pas digne. Je suis d'avis que cette personne doit être un très grand ninja et que de le pousser ainsi n'en résulterait à rien de bon. Peut-être pas dans l'immédiat, mais à long terme, de telles paroles ne peuvent être oubliées ainsi. Comment réagiras-tu, quel type d'homme es-tu, Kitto Shinji?

Publié le 20/03/2018 à 16h56

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1138/p1/konoha-dites-vous.html#msg13843
Shinji s’avouait quelque peu gêné par la situation, il se méfiait plus que quiconque du village de Kumo. Se souvenant de son passé difficile face aux forces de ce village, il semblait en garder un très mauvais sentiment. Franchement, il se demandait presque si ce poste de Hokage n’était finalement pas trop compliqué pour lui. Cet homme, Hattori Yomei, était impartiale et semblait bien plus capricieux que la vieille négociatrice de l’époque. Une information semblait déplaire fortement le Kitto, le clan Shinayaka était censé être détruit… Était-ce encore un jeu perfide du village de la foudre ? Le Shinobi de la feuille était totalement incapable de se forger un avis sur le sujet, il allait falloir en discuter avec les chefs des différents clans. Ceci n’était absolument pas une annonce favorable à une possible alliance entre les deux “empires”. Enfin soit, le Hokage se devait d’être accueillant et il ne pouvait pas réellement déroger à la règle. Sans effectuer la moindre courbette, l’homme reprit :

« Je réitère mes excuses. Je suis comblé de vous accueillir au sein de mon village, mais je suis malheureusement occupé à de nombreuses tâches. Malgré tout, je n’étais pas censé vous faire attendre. Je vais de suite créer un cortège d’accueil afin de vous offrir une réponse à vos attentes. »

Bien évidemment, le Hokage prononçait ces maigres mots sans y croire. Décidément, le Raikage était sûrement un homme très moqueur, il envoyait un homme aveugle après avoir envoyé une femme vieille. De cette façon, il prouvait que le village de la feuille ne valait pas son déplacement. Faisait-il cela par peur ou simplement par moquerie ? Le Kitto était perplexe, il était cependant certain qu’il se devait d’accueillir Yomei comme le plus haut dirigeant de Kumo. L’homme à la bouche pleine de poison semblait réellement estimer sa force au point de menace indirectement le Hokage, celui-ci ne semblait finalement de ne pas craindre un conflit. Un Kitto ne craignait pas les pouvoirs héréditaires. Souriant assez bêtement, le Hokage préférait ne pas répondre aux provocations, il valait mieux passer à la suite.

« Votre voyage à Konoha risque d’être distrayant. De nombreuses animations sont prévues. Bien évidemment, notre examen est le fil rouge de cette riche semaine. Dès demain, nos champions se réuniront pour la première épreuve. Il pourrait être intéressant de discuter des actualités du Yuukan. Vous êtes sûrement au courant, le village se réorganise depuis le départ du criminel Uzumaki Gekido et nous sommes plus enclins qu’auparavant à réellement discuter d’un futur solide. »

C’était certain, le représentant de Kumo allait sûrement être très froid sur le sujet. Shinji s’en fichait, il voulait simplement lui voler un peu de son temps afin de lui offrir un débriefing plus clair de la situation. Le Raikage se devait de savoir au sujet de cet homme à la chevelure blonde et au chakra divin. Au loin, un Chûnin vînt à interpeller le chef du village d’une façon relativement discrète. Il était sûrement l’heure de la prochaine réunion d’organisation du tournoi… Il était donc temps de conclure cette brève discussion.

« Afin de vous accueillir, le Dojo de visite de dame Okasan a été entièrement réorganisé selon ses exigences de l’époque. Comme vous devez le savoir, ce lieu n’est officiellement pas situé dans Konoha. Il est donc nécessaire d’exiger une autorisation pour pénétrer au sein du village. Bien évidemment, vous n’êtes pas hébergés pour autant à l’extérieur. Disons que c’est une zone neutre. »

Un agrandissement du village organisé à l’époque pour isoler ce Dojo avait duré plus d’un an. Un mur dans le mur. Simultanément à l’intérieur et à l’extérieur de Konoha, l’un des coups de génie de l’actuelle criminelle Uzumaki Kazami.

« Incroyablement grand, il vous permettra de choisir une chambre au représentant de votre village, les possibilités y sont nombreuses. »

Un ajout récent. Depuis Dame Okasan, Konoha en connaissait plus sur la hiérarchie à Kumo.. Certains Shinobi étant de véritables esclaves…

« Malheureusement, je dois confier le rôle de vous accompagner à deux ninjas. Ils ne vous dérangeront bien évidemment pas plus longtemps. »

C’était plutôt une manière de soulager les deux Konohajins.

Publié le 27/03/2018 à 01h51

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h :
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2426 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :