Un nouvel élève... Un autre casse-pied ?
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13485
L’ex-régent était une personne non-conformiste. Une aubaine pour Chikara Kano, qui se serait vu immédiatement et fortement réprimandé s’il était tombé sur un autre sensei. Le quarantenaire avait l’habitude d’inspirer le respect sans effort, et de le demander pour les plus insolents. Le cas de Kano était spécifique. Il ne semblait pas souhaiter mettre en dérision l’autorité du Kitto. Cela semblait être son caractère. En toute honnêteté, le Chikara lui racontait la vérité sans aucun emballage, aucune fioriture. Keisan était décontenancé.

« C’est une exception alors ? »


Si cela était une habitude ou une exception restait encore inconnu. Une seule certitude subsistait : le jeune Kano ne désirait pas forcément se rendre au terrain d’entraînement. Il était au antipode de Seitô, en terme d’explosivité et de détermination. Pourtant, le borgne s’estimait heureux. Un membre du clan Chikara et du clan Uzumaki, vierge d’animosité et de racisme, composait son équipe. Chacun de leur caractère était mal venu en tant qu’effectif de Konoha. Cependant, il en était de même pour le barbu lors de son retour au village après une longue mission de plusieurs années. Parfois, la hiérarchie elle-même devait s'accommoder au lieu d’à tout prix s’y révérer.

« Allez, lèves toi Kano. Je dois observer par moi-même le potentiel que vous détenez. »


Se redressant sur ses jambes, le maître des deux enfants composait des mudras avant de cracher de la boue, formant un double de lui.

« Je vous préviens néanmoins. Je ne sous-estime aucun combat. Ce n’est pas un jeu. La vie est un combat, et un combat peut y mettre fin. Ne sous-estimez jamais ce qui peut vous la coûter. Je ne combats donc pas à moins d’y être obligé. Ce n’est pas moi que vous affronterez, mais mon clone. Je ne veux pas vous voir retenir vos coups. Combattez sans crainte, avec tout ce que vous avez. »

Publié le 11/03/2018 à 18h01

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13487
Si seulement c'était le cas, ce serait bien trop facile. Non, cela n'avait rien d'une exception. C'était une fâcheuse manie qu'avait Kano de s'endormir, dès qu'il atteignait un certain seuil de fatigue. Et ça pour être fatigué, il l'était souvent ! Triste à dire, mais c'était bien ça.

« Nan, une habitude. »


Il l'apprendrait bien vite à ses dépends, d'ailleurs, un nouveau bâillement s'échappa de la bouche. Tout allait bien, jusqu'au moment où il entendit son camarade reprendre la parole, lui expliquant ce qu'il était prévu de faire. Il n'était pas sérieux ? Enfin, dans un sens, c'était un peu logique pour une rencontre d'équipe, mais de là à les tester directement, dès les premières minutes. Un entraînement en temps réel, et se donner à fond... ? Il n'en avait pas envie. il se retourna vers le rouquin, qu'il regardait d'un air incrédule.

« Hein ? Tu m'fais marcher, c'est ça ? J'ai pas envie moi. »


C'était pourtant bien le cas, à en juger la détermination sans faille de son coéquipier, et des dires de leur nouveau professeur. Qu'avait-il fait de mal pour mériter une pareille sentence ? Cette journée lui plaisait réellement de moins en moins, il n'avait qu'une envie : rentrer chez lui, et dormir pendant plusieurs heures, dans l'espoir de se faire oublier. Ce serait l'idéal. Il ne pourrait pas se retrouver un autre élève que lui ? Bien sûr que non, ce ne serait pas drôle sinon.

Leur professeur effectua quelques signes incantatoires, et créa une copie conforme de lui-même, visiblement constituée de boue. Il maîtrisait donc le Dôton, comme lui. Enfin... Kano ne le maîtrisait pas à proprement parler. Il savait qu'il pouvait contrôler cette affinité, mais ne la maîtrisait absolument pas pour autant. Cela n'avait jamais rien donné, malgré les efforts qu'il a fait... ah attendez, il n'en a pas fait. Ce qui explique déjà beaucoup de choses.

Il leur fit alors un briefing barbant, expliquant comment il voyait les notions du combat et de la vie, et pour nous expliquer que nous allons combattre son clone. Il ne souhaitait pas qu'on retienne nos coups, et qu'on lui montre tout ce qu'on a. Kano soupirait.

« On est vraiment obligé m'sieur ? »


C'était une question à laquelle il connaissait déjà pertinemment la réponse, mais il ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il lui réponde "Non, tu peux aller dormir.". Ah, ce serait beaucoup trop beau pour être vrai. Il se releva donc, et se tourna vers son partenaire de galère, du clan Uzumaki.

« Tu sais faire quoi, toi ? J'espère que t'es doué, comme ça tu vas pouvoir expédier cet entraînement vite fait bien fait, je te fais confiance, d'accord ? »


Il le regarda un instant, ne sachant pas trop quoi à s'attendre. Il se vantait d'être le futur meilleur épéiste du monde, c'est qu'il devait bien s'en sortir alors, non ? Il fit quelques pas en arrière, se plaçant derrière lui.

« Je sais. J'ai une idée. T'y vas, et je te couvre. Ta seule force devrait suffire, après tout tu dois devenir fort pour nous deux. Puis bon, ça doit être facile pour le futur meilleur épéiste du monde, nan ? »


Il ne demandait qu'à voir ce que valait la personne sur qui il allait principalement se reposer, dans leurs futures missions à venir.

Publié le 11/03/2018 à 18h29

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13495
        Non, il ne le faisait pas marcher. Et malgré l’apparant ennui de son compagnon, Seitô ne démordait pas d’impatience, d’excitation et de bonne volonté. Il voulait combattre, il le sentait, et il débordait d’énergie à cette perspective. Rien que l’idée de montrer, à la fois à son Sensei, et à son camarade ce qu’il avait dans le ventre, il en tremblait d’excitation. L’adrénaline du combat avait une sensation inégalable chez lui.

A la question de son camarade, il lui expliqua.

« Je sais me battre au sabre fin, et j’ai une technique secrète que je suis encore en train de perfectionner ! »


Et à la démonstration de confiance dans ses capacités, il s’enflamma. Presque réellement. Plaçant ses coudes contre lui, et les poings à l’horizontal, il commença ensuite des étirements.

« Yosh ! Laisse-moi faire le plus gros ! Je vais me donner à mille pourcents !!! Ca va pas être de la tarte, on parle de Keisan-Sensei quand même, mais je vais donner le meilleur de moi-même ! Cette fois, ça passe ou ça casse !!! »


Il se mit en position de combat, relativement basique, et son sourire s’effaça pour afficher un regard très sérieux.

« J’arrive, Sensei ! »


Et, au lieu de foncer vers lui, il composa exactement les même mundras que son Sensei, pour effectuer la même technique.

« Dôton - Daburudoro no Jutsu ! »


Puis, le Seitô de boue et celui en chair et en os lancèrent un assaut simultané. Le garçon dégaina sa lame en acier, frappant à une vitesse relativement raisonnable. Estoc, coup horizontal, suivis d’un petit combo de coup de pied, et suppléer par un clone n’agissant uniquement qu’au taïjutsu, le petit en avait de quoi en revendre.

« Kano à toi ! Profite des ouvertures ! »


Puis il recula, et lui jeta un Kunaï avant de repartir à l’assaut, dans un puissant coup vertical, suivis de nouveau de nombreuses estocs. D’un côté l’épée, de l’autre, le clone et ses coups de poings. Ça y est, c’était le moment ou jamais de montrer ce qu’il avait dans le ventre, et il comptait bien tout donner !

Publié le 11/03/2018 à 19h48

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13497
Le camarade du jeune Kano expliqua donc ses capacités, et le garçon aux cheveux blonds écoutait donc. En temps normal, il n'aurait pas cherché à s'intéresser de la sorte à une autre personne, néanmoins, c'était bien plus pratique ainsi. Son but était de réussir cet exercice, le plus rapidement et simplement possible. Pour ça, il n'y avait pas de meilleure alternative que de laisser Seitô faire la majorité du travail pour lui. Il allait donc gentiment rester en arrières, et faire ce qu'il pouvait pour appuyer son coéquipier, le tout en faisant... le minimum d'efforts que possible.

Par ailleurs, sa tentative de flatter son égo fut un flagrant succès. Sa motivation et son entrain pour cette bataille semblait avoir décuplé. Kano n'avait encore jamais rencontré une personne débordant autant d'énergie que lui, c'était assez surprenant pour lui, qui était tout à fait à l'opposé de son partenaire. Allaient-ils néanmoins réussir à collaborer, avec deux caractères aussi différents ? Rien n'était moins sûr. Dans tous les cas, ils étaient d'accord sur le même point : c'était Seitô qui allait faire la majorité du travail, ce qui n'était pas sans déplaire au membre du clan Chikara.

« J'vois qu'on est d'accord, parfait. »


Il semblerait d'ailleurs que, dans la précipitation sans doute, le membre du clan Uzumaki n'a pas jugé bon de le questionner sur ses capacités. C'était peut-être pas plus mal. S'il comprenait que Kano était un piètre ninja, et ne maîtrisait pas moins de... une technique... sans doute qu'il aurait tenté une autre approche que celle-ci. Il semblait lui faire confiance pour le couvrir. Il risquait d'être déçu.

Le jeune garçon observait néanmoins son partenaire faire : il utilisa la même technique que leur professeur, à savoir le clone de boue. Bien vu, au moins il pourrait envoyer son clone en première ligne, afin de s'assurer une certaine sécurité... ah non. Il fonçait avec son clone, les deux en première ligne. Kano et lui n'avaient vraisemblablement pas les mêmes craintes et réticences au combat. Il n'avait pas peur du danger, ni de prendre ses coups. Prenait-il cela comme un jeu ? Dans tous les cas, il semblait plutôt bien se débrouiller le bougre au corps-à-corps.

Il observait l'enchaînement, alors qu'il entendit la voix de son partenaire.

« Hein ? ... Ah, oui. »


C'est vrai qu'il était censé le couvrir. Il lâcha un bâillement, puis effectua à son tour quelques signes incantatoires.

« Eito no Jutsu. »


Les doigts de Kano s'illuminèrent, afin de créer des fils de chakra. Ce n'était pas cinq, ni-même sept, ni-même dix, mais... deux fils de chakra. Seulement deux ? Bah oui, il ne maîtrisait pas encore complètement cette technique, laissez-lui un peu de temps à ce pauvre gosse. Donc, deux fils s'étaient crées, l'un sur son index et le second sur son majeur de la main droite. Il fit bouger un peu ses fils, comme s'il cherchait à bien les contrôler, puis les envoya au niveau des pieds du clone de son nouveau professeur. L'idée était de réussir à le gêner, le déstabiliser, voire même de le faire trébucher, pendant que Seitô et son clone le prenaient au corps-à-corps. C'était aussi l'occasion pour lui de voir comment leur adversaire se débrouillait, afin de se donner une rapide idée de la difficulté de cet entraînement. Puis, si ça devenait vraiment trop compliqué, il pourrait toujours abandonner, non ?

Publié le 11/03/2018 à 20h25

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13544
S’endormir : une habitude. Composer avec cette fâcheuse manie pouvait s’avérer problématique, mais il fallait mieux la dompter que d’essayer de l’éradiquer. Keisan n’était pas la pour créer de parfait petit soldat. Encore moins pour effacer leur personne, leur caractère et leur identité. Seul un Kitto ingrat et égoïste en serait capable, alors que l’un des credo du clan était la tolérance. Le barbu en avait profité quand il avait rejoint Konoha pour la première fois.

La quarantenaire ne dit rien sur le coup. Tout comme lorsque le paresseux demandait en soupirant si l’entraînement en situation “réelle” était nécessaire. Laissant la question sans réponse, mais avec une évidence toute indiquée, s’éloignant de son clone. Ce dernier vérifiait son équipement, sommaire : un classique étui à kunai. Lors des étirements de l’Uzumaki, la copie de terre se plaça à une distance proche mais raisonnable. Le signal de départ fut celui de Seitô, fortifié d’un sérieux nouveau.

Le faux Keisan était à l’affut, patientant l’imminente initiative des deux genins. La charge de Seitô était intéressante. Il profitait de la supériorité numérique pour gommer au mieux l’écart de niveau en combat rapproché, tout en profitant de son allonge et de ses mouvements pour être hors de portée d’une contre-offensive violente. Le duplicata de l’ex-régent bloquait, paraît et ripostait aux coups du clone de l'épéiste. On pouvait voir la boue commencer à couler à chaque contre. Le roux était plus difficile à maîtriser. Le borgne était clairement sur la défensive et n’adaptait ses déplacement que pour être hors de portée de la petite lame assassine, passant le reste de son temps à esquiver les coups portés avec vivacité et enchaînement. En revanche, la série de coup de pied était moins efficace, Keisan pouvant alors les parer.

A l’instant suivant le bond en arrière de l'énergumène, un coup de talon traversait la terre qui constituait la création de chakra. Le chef du clan Kitto s’était battu de façon à ne pas recevoir un jet de boue en plein sur le visage. Enfin, un violent coup de poing dans le ventre du clone le sortait définitivement du combat, tandis qu’un kunai se plantait dans l’autre. Aussitôt, la pile électrique rechargea de plus belle, alors qu’une sensation étrange se déposait sur l’une des chevilles, semblable à un coup de fouet. A terre, des fils de chakra se démenaient pour gêner le quarantenaire, jusqu’à réussir à s'agripper.

Publié le 13/03/2018 à 00h07

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13546
        Malgré son inexpérience, Seitô était un garçon assez observateur. Suffisamment observateur pour observer le clone dôton de son Sensei était en difficulté face à l’allonge que lui offrait sa jeune lame lors des différents échangent de coup. Malheureusement, même lui avec l’aide d’un clone n’arrivait pas à venir à bout du quadragénaire aguerris. Mais pour autant, Seitô affichait un sourire tout le long du combat.

Oui, au fond de lui, il prenait du plaisir à combattre. A s’éprouver physiquement et mentalement face à un adversaire bien plus fort que lui. Ce plaisir malsain qui était caractéristique des combattants les plus virulent et avide de défis, c’était ce qui germait dans le jeune garçon. Un plaisir qui pouvait tout aussi bien rester à ce stade ou évoluer, et devenir une soif de combat. Soif qui pouvait tout aussi bien évoluer en une véritable furie sanguinaire insatiable en recherche d’adversaire toujours de plus en plus fort, de plus en plus dangereux. Enfin, il ne s’agissait là que d’hypothèses, peu probables, au vu du caractère du jeune Genin.

« Shimata… ! (Merde… !) »


Sous ses yeux, le Keisan-Sensei avait réussi à se débarrasser du clone. Malgré les coups d’épée, malgré les attaques venant des deux côtés ? Le jeune Genin y croyait difficilement ses yeux. Dans l’échange, il observa les fils de chakra se faufiler sur le champ de bataille. Son compagnon allait enfin passer à l’action ? Sans perdre un instant, le jeune garçon se déplaça sur la droite, de manière à orienter le combat afin de mettre les fils derrière le clone de son professeur. Avec l’allonge de sa lame qui était visiblement dérangeante, il en profitait pour limiter les mouvements de son professeur. Pour Seitô, tenter de le toucher mortellement, avec la différence de niveau, n’aurait mener à rien. Mieux fallait-il dès lors composer avec la stratégie de son camarade.

Seitô avait cette qualité, qui était aussi un défaut, que l’on nomme spontanéité. De ce fait, il était particulièrement adaptable, et savait donc agir en fonction de la situation qu’il avait en face de lui. C’était ce potentiel que ses professeurs à l’académie avaient décelé, et c’était ce potentiel qu’il montrait, sans vraiment en être conscient, à Keisan. Alors, il entama une série d’estoc, de plus en plus rapide, visant de manière à faire reculer le clone dans la multitude de fil de chakra, et profitant de son allonge pour éviter la contre attaque. Il connaissait cette technique, et bougeait de manière à esquiver le crachat de boue possible.

Et lorsqu’il fut suffisamment acculé, il changea drastiquement de technique. Il fit un estoc sur le côté, et balança simultanément un Kunaï vers le haut du corps. S’il voulait esquiver, il opterait naturellement pour une esquive du côté inverse à l’estoc. C’est là que le jeune lâcha son arme, pour dégainer un parchemin où il dévoila une énième lame, effectuant dans la foulé un coup horizontal très large.

Il était pris dans la nasse ! Seule issue ? Reculer. Et c’est ce que le clone, fit, instinctivement ou pas, en connaissance de cause où non. Ce qui était sûr, c’est que Seitô en profita pour saisir sa nouvelle lame de son autre main, et sauter en avant, pour frapper le clone en plein cœur et profiter de son déséquilibre par les fils pour le détruire, sans aucune hésitation. Il suffisait d’attendre pour observer le résultat.

« HYAAAAAAAAAAAAAAAA »

Publié le 13/03/2018 à 00h51

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13548
Le combat avait donc débuté, et Seitô s'était rué avec son clone, sur la copie de notre nouveau professeur. De son côté, après l'offensive menée par le rouquin, le membre du clan Chikara se sortit de ses pensées, afin de rentrer lui aussi dans la bataille. Il avait donc utilisé son Eito no Jutsu, afin d'embêter les déplacements du sosie de boue du membre du clan Kitto. Il n'était pas complètement satisfait du nombre de fils qu'il avait réussi à générer, mais n'y prêtait pas de réelle attention. Il espérait simplement que cela suffirait. Sinon... bah il devra s'en contenter, car il ne se forcera pas aujourd'hui à aller au-delà de sa limite. C'est bien trop fatigant.

« Alors alors... »


On pouvait clairement voir que Kano n'était pas à l'aise avec sa propre technique, à en juger des mouvements de bras qu'il faisait pour faire bouger ses fils. Il lui fallait encore un peu de temps d'adaptation, avant de les contrôler efficacement. Après ce moment passé, il les dirigea vers les jambes de leur adversaire. Pendant ce temps, le membre du clan Uzumaki se déchaînait, comme si sa vie en dépendait. C'était assez impressionnant à voir. Était-il réellement du même niveau, deux nouveaux Genin ? Il semblait bien meilleur et à l'aise en combat que lui ne serait jamais. Il pouvait s'estimer heureux que l'échange de coups ne le concernait pas directement, car il n'aimerait pas vraiment se retrouver face à l'un d'eux deux. Ce serait catastrophique, il abandonnerait aussitôt.

Mais pour l'instant, fort heureusement, ce cas de figure ne se présentait pas. Tant mieux. Aussi étonnant que cela puisse paraître, leur professeur réussit à se débarrasser du clone invoqué par le rouquin. Il ne plaisantait pas lui non plus, et n'aurait clairement pas apprécié se prendre ce coup de pied en plein dans le ventre. Le professeur savait se défendre, mais contre-attaquait également. Toujours est-il que, néanmoins, il ne semblait pas avoir remarqué les fils de chakra. Même si son regard croisa celui de son professeur, le vrai : lui, avait bien vu ce qu'il faisait. Est-ce que cela allait changer quelque chose ? Allait-il faire quelque chose ? Il n'en savait trop rien, mais il avait clairement la flemme d'adapter sa stratégie en conséquence. Il verra bien par lui-même si cette tentative allait fonctionner.

Le membre du clan Uzumaki se déchaînait toujours, sans sourciller ni se fatiguer. Ce garçon était étonnant. Peut-être qu'il prenait vraiment ça comme un jeu après tout, il n'en savait trop rien. Mais ce qui était bien, c'est qu'il occupait complètement l'attention de leur cible, et qu'il semblait avoir, en plus de ça, compris la stratégie de son coéquipier. Malin. Il fit en sorte que la copie du Kitto tourne le dos aux deux fils de chakra arrivant dans son dos. Les deux fils commencèrent alors à gêner ses déplacements, jusqu'au moment où chacun s'enroulèrent autour de ses pieds, les liant l'un à l'autre. Le Chikara tenait sa proie, et maintenait ses deux fils.

« Poisson ferré. »


Kano ramena son bras vers lui, de manière à tendre les fils, et faire tomber sa cible qu'il maintenait. Si cela fonctionnait comme il l'entendait, Seitô pourrait lui refaire le portrait bien plus efficacement. Il observait néanmoins l'original de la copie, méfiant.

Publié le 13/03/2018 à 01h29

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13552
La sacrifice du clone boueux n’était pas vain. Il avait permit à l'épéiste de diriger le déroulement du combat, se positionnant derrière le faux Keisan. De ce fait, l'imitation du sensei était prit en tenaille entre les deux élèves, malgré le fait qu’il avait voulu éviter cette situation. Les différents coups d’estoc forçait le clone à reculer, le précipitant dans les fils du Chikara.

Plus loin, le regard du professeur se portait à tour de rôle sur Seitô et Kano, analysant leurs compétences, mais également la manière dont ils les utilisaient. Au fur et à mesure, l’ancien mercenaire admettait que l'énergumène avait un énorme potentiel en tant qu’épéiste. Il possédait toutes les qualités nécessaire pour y arriver, autant physique que stratégique. Son combat au corps à corps était excellent. Néanmoins, il semblait sous-estimer les autres possibilités. A l’avenir, il s'exposerait à grand nombre de danger. Quant à Kano, il semblait égal à lui-même. Le Kitto était en charge de deux enfants à l’identité bien prononcée, contraire.. Mais complémentaire. Il avait deviné que le blondinet ne s’ajouterait pas à un combat aussi énergique, préférant garder ses distances. Tout en préservant ses forces, le quasi-somnambule venait assister à la mêlée, et seconder intelligemment son coéquipier, lui offrant une opportunité de choix. Quand pour la seconde fois du combat, Keisan sentait les yeux du Chikara se poser sur lui, il en fit de même, tout en pointant de son index la direction du combat.

La-bas, une scène effrayante se produisait. L’équilibre du clone était mené à rude épreuve, jusqu’à rompre. Alors que le corps de la copie chutait vers le sol, le manieur de sabre fin ne se privait pas pour l’assaillir, avec la volonté de le détruire, la lame portée vers le coeur artificiel. D’une de ses mains, le borgne allait chercher le contact du sol avec sa paume, en effectuant une légère rotation. Le mou des fils accordé par sa chute ne rendait pas impossible ses mouvements, ils pouvaient cependant le gêner, le limiter par intermittence. D’une grande précision, un coup de pied en pleine voltige frappa le plat du sabre, le déviant assurément de sa trajectoire, et pouvant potentiellement le désarmer. Poussant sur son bras, et profitant de l’élan de ses jambes, le double effectuait la fin de son salto latéral pour se repositionner sur une garde solide, jetant un coup d’oeil sur ce qui le liait.

Publié le 13/03/2018 à 12h11

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13563
Cela semblait bien trop beau, de l'avoir attrapé aussi facilement. Le membre du clan Uzumaki l'avait décrit comme étant l'ancien régent de Konoha, un très grand shinobi, un Jônin qualifié. Et il se faisait avoir par deux gamins ? Alors que clairement, l'original avait vu l'attaque venir, et le clone n'avait pas réagi en conséquence. Est-ce que cela cachait quelque chose ? À vrai dire, l'enfant aux cheveux blonds n'en savait trop rien, et il observait le Kitto original. Leurs regards se croisaient, alors qu'il lui fit signe d'observer dans la direction du combat. Kano soupirait.

« Mouais. »


Il n'était pas encore complètement convaincu, et pourtant, leur cible tombait, et le rouquin ne perdit pas un instant afin de tenter de l'achever. Ainsi cet exercice allait prendre fin ? Tant mieux dans un sens. Mais encore une fois, ce serait bien trop beau. Ni une, ni deux, le vieux réagit de façon à se rattraper à l'aide de ses mains, et en bougeant de manière à porter un coup à l'arme de Seitô. De plus, il semblait s'être prit le coup en plein dans le ventre, et fut envoyé un peu plus loin. Ah, merde. C'était pas prévu ça. L'enfant n'avait néanmoins pas à s'inquiéter, puisque ni une ni deux, il était reparti à la charge. Kano soupirait, puis tournait son visage vers le professeur, le vrai.

« Il est toujours comme ça, ou il s'est dopé c'matin ? »


Bien entendu encore une fois, il ne s'attendait pas à une réponse de sa part. Mais il ne savait pas trop quoi penser de son coéquipier, qui semblait littéralement increvable. Après tout cet enchaînement de coups, et une attaque qui lui a été portée, il revenait dans la bataille comme si rien n'était. Pour lui, c'était plus fort que lui : il n'arrivait pas à se concentrer dans ce combat. Si lui se donnait à mille pour-cents, pour le Chikara... c'était tout une autre histoire. Il ne saurait dire à combien il était, étant donné qu'il n'a jamais vraiment cherché à donner son maximum pour quoique ce soit.

Trêve de pensées inutiles cependant, il était temps qu'il se reconcentre. Au moins, un peu. Il soupirait, alors qu'il reprit le contrôle de ses fils. Cependant, c'était bien moins efficace. Les mouvements de leur adversaire étaient devenus bien plus rapides, fluides, et puissants. Il n'arrivait pas à le reprendre une nouvelle fois dans ses liens, ni même à trop le déstabiliser. La copie s'était adaptée, et était passée au niveau supérieur. Il fit quelques tentatives, puis il soupira.

« J'y arrive plus. »


Dans son soupir, il examina le champ de bataille, alors que ses deux fils jonchaient le sol. Il examinait les mouvements des deux combattants, ainsi que son jeu de jambes. Kano était très loin d'être un expert, néanmoins, il savait reconnaître quelqu'un qui bougeait en sachant ce qu'il faisait. Et c'était tout à fait le cas ici, il savait très bien qu'il ne lui attrapera plus les pieds aussi facilement que la dernière fois. Il observait les alentours alors, laissant Seitô seul un moment face à son adversaire. On pourrait croire qu'il abandonnait.

S'il était capable de faire plus de deux fils, peut-être qu'il serait bien plus utile dans cette situation. Il n'en était néanmoins pas capable, et rechignait à se donner la peine d'essayer d'aller au-delà de cette limite. Autant laisser Seitô faire tout le travail, comme qu'il avait dit, non ? C'aurait pu être une bonne solution, s'il ne l'avait pas vu se faire éjecter quelques secondes plus tôt. Aussi fort soit-il, il restait un Genin, un débutant. Il ne viendra pas à bout du professeur aussi facilement. Et puis, s'il venait à se débarrasser de son compagnon, il s'en prendrait ensuite au Chikara. Cela ne sentait pas bon du tout...

Il annulait alors sa technique, réitérant les signes incantatoires.

« Bon. Eito no Jutsu. »


Il avait tenté de se concentrer davantage, sachant qu'il pouvait s'attendre à un fil par doigts, soit dix au total. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il en vit... pas dix, pas deux... mais trois. C'était un progrès quand même, non ? Kano semblait dépité.

« Mh. »


Pas le choix, il allait devoir faire avec. C'est ainsi qu'il profitait alors que l'attention du vétéran soit focalisée sur son coéquipier pour renvoyer deux de ses fils dans ses pieds, afin de le déranger une nouvelle fois. Il avait prit l'habitude de cette technique visiblement, seulement s'il n'avait pas fait attention à Kano, il n'avait peut-être pas pensé au troisième fil, qui se dirigeait vers sa main droite, cherchant à s'en saisir. L'effet de surprise allait-il fonctionner ? Malgré lui et sa seule et unique technique, il espérait encore n'être pas trop prévisible.

Publié le 13/03/2018 à 18h40

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13584
        Sans pouvoir faire quoi que ce soit, Keisan se déplaça bien plus vite qu’auparavant. De façon plus agile, mais aussi, bien plus forte, le Jônin dévia le coup de lame en frappant directement dans le plat de cette dernière. Mais au vu de l’angle, ce fut le jeune Uzumaki qui prit l’assaut en plein thorax, à grande vitesse. La résistance qu’opposait le Jônin à l’assaut fut elle que le jeune Genin fut renvoyé de beaux mètres en arrière. Par un réflexe inespéré, il avait réussi à réorienter sa lame pour entailler de manière très légère, probablement grâce à l’allonge qu’il conservait, malgré tout, au sabre fin.

À peine fut-il retombé sur ses pattes que le Genin se rua avec une grande fureur sur le Jônin, s’essayant de nouveau à des séries d’estocs et de frappes semi-circulaires. Rien à faire, malgré le peu de boue sur son sabre, et le désespoir de la situation, Seitô essayait de réfléchir à la situation. Il avait du mal à maintenir son professeur acculé, et désormais, l’allonge seule lui permettait de tenir la cadence. Et encore, il se doutait que le clone fût capable d'accélérer encore le rythme. Une différence de niveau effrayante.

Voyant que son Sensei pouvait se mouvoir bien mieux, Seitô compris d’un seul coup d’œil que son partenaire avait laisser tomber sa technique avec les deux fils de chakra. Voyant très rapidement qu’il ne pourrait pas tenir la cadence seule au corps-à-corps, il se désengagea directement en sortant une de ses deux seuls fumigènes et l’explosant au sol. Pas le choix, même s’il ne l’avait jamais tenté cette technique en situation réelle, il y avait un début à tout ! Mais il devait mettre un maximum de distance entre lui avant toute chose.

Seitô profita du camouflage du fumigène pour commencer une série de mundra, qu’il répéta une seconde fois.

« Döton - Daburudoro no Jutsu ! »


Deux clones de boues sortirent de la terre. Il confia ensuite son sabre à son sosie de terre, qui commença à courir vers son Sensei pour le tenir au corps-à-corps. Avec son autre clone, le jeune Genin commença à courir autour de sa cible, pour récupérer son deuxième sabre au sol. Une fois cela fait, le second clone de terre armée et lui-même juste derrière entamèrent une violente course pour marteler le Sensei d’une série de coups. Enfin, c’est ce qu’il laissa croire, alors qu’il allait arriver vers sa cible, le second sosie dôton se retourna et lia ses mains pour former une plateforme ou Seitô pourrait poser son pied, afin d’effectuer un puissant saut. Et c’est ce qu’il fit.

Appuyant de toutes ses forces, le jeune garçon arriva suffisamment haut en l’air pour lancer l’assaut final, tandis que son second clone arriva au corps-à-corps. Simultanément, les deux crachèrent de la boue avant de se jeter sur lui pour lui immobiliser ne serait-ce qu’un seul membre, ne serait-ce que pour gêner le Sensei dans la parade du coup qui allait suivre. Même son camarade, qui semblait avoir abandonné, se remit au travail ! Avec deux adversaires armée d’une épée courte, deux ou trois fils de chakra gênant les mouvements, et de la boue pour empêcher une vision claire, allaient-ils y arriver ?

Pas le temps de réfléchir, il fallait tenter le tout pour le tout. Alors Seitô ouvrit son parchemin en plein vol, et hurla de toute sa rage combative.

« Uzusoushou no Jutsu ! VIENS À MOI, HATAKU ! (Ecrase’face) !!!! HYAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!! »


Soudainement, une épée qui faisait bien la taille du garçon, probablement son poids, et presque deux fois sa largeur, sortie du parchemin. L’agrippant à deux mains, et l’extirpant avec tout son désir de vaincre, le flamboyant Genin entama d’effectuer une boucle circulaire continuelle. Et dans cette toupie céleste où il y mit l’ensemble du reste de ses forces ainsi que l’ensemble de sa rage, l’Uzumaki s’écrasa avec cette épée bien trop grande pour lui et à la maîtrise relativement imprécise, afin de mettre un terme au combat. Si l’attaque réussissait, le clone finirait probablement déchiqueter. Mais dans les deux cas, les muscles de ses bras allaient en prendre un coup, vu la force centrifuge qu’exerçait actuellement l’épée lors de ce coup aérien.

HRP : Actuellement, Seitô ne maîtrise que partiellement cette arme extrêmement lourde et disproportionnée pour son petit corps :)

Publié le 14/03/2018 à 00h42

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13601
Une nouvelle fois, le partisan du moindre effort interagissait avec son professeur. Keisan lui adressait une réponse, malgré le fait qu’il ne l’est rencontré que quelques dizaines de minutes avant le Chikara.

« Je crois qu’il l’est toujours. »


La quarantenaire ne semblait vouloir aider ni son clone ni ses élèves dans cette bataille. Pourtant, il semblait afficher un air surpris face à l’abandon de Kano, qui laissa ses fils de chakra lâcher prise et choir au sol. Après un petit instant à observer le combat qui se déroulait sur le front, le paresseux effectuait des mudras dans une imposture la plus totale. Un faux élan d’activité avait parcouru le tire-au-flanc, dont l’énergie avait servie à se décider d’agir, ne laissant plus rien pour l'exécution et la concentration. Le garçon ne cherchait pas à cacher sa nonchalance, mais il s’agissait en réalité d’un défaut bien plus important, que l’enfant lui-même ne réalisait point. L’un des péchés capitaux apparaissait clairement aux yeux de son professeur. Kano était cet être humain qui ne souhaitait que se reposer et dormir. L’envie. Une tentation toute tournée vers l'oisiveté, que le Chikara embrassait. A ne vouloir rien faire, sa volonté avait été presque réduite à néant, en même temps que ses désapprobations. En réalité, sans même prétendre à un résultat, sans même viser un but, sans même exiger s’améliorer, sans même aspirer, espérer, souhaiter, désirer, rêver, ambitionner et sans même daigner fournir le moindre effort, le blondinet parvenait à un accomplissement. Les yeux de l’ancien mercenaire s'écarquillaient. C’était un génie. Le Chikara détenait des prédispositions à faire palir les plus grands ninja.

Des monstres.
La nouvelle génération était des absurdités, des aberrations.

Cependant, leur niveau actuel ne suffisait pas. Après tout, il venait tout juste de sortir de l’académie. Ils devaient avoir été des aspirants virtuoses. Quand Seitô lâchait le corps à corps, le duplicata du Jônin sorti deux kunai de ses étuis, un pour chaque main. Une arme pratique qui ne gênait pas au taijutsu - sauf pour les mouvements les plus techniques - mais qui permettait de se battre de façon plus égale avec ceux qui en utilisaient. Un premier clone de terre s’élançait vers le dernier régent de Konoha, avant de se faire immédiatement éliminer, à l’aide d’une parade gagnante, l’exposant à un coup fatal. A ses pieds, le sabre fin tombait.

Le second, avait récupéré une autre arme et chargeait avec l’original. D’une chorégraphie orchestrée parfaitement, le fauve s’élevait dans les airs en libérant une ombre imposante et élancée, forçant le regard vers le ciel. Au même moment, la même sensation que précédemment appliquait sa pression. Au sol, les fils s’étaient de nouveaux glissés grâce aux enchaînements de la furie céleste. Cette fois-ci, c’était la copie du borgne qui tira de toutes ses forces pour prendre Kano de court, la victime connaissant mieux que quiconque l’instant exact pour réussir cette action. Le flemmard au bonnet avait perdu cet avantage au moment où il avait rompu le contact la première fois.

Une poignée de temps seulement s’était écoulé, mais la copie de Seitô s’était suffisamment avancée pour venir lui cracher une substance boueuse. Les enchaînements des deux partis étaient nombreux, le temps jouait contre eux, et à chaque étape la marge d’erreur augmentait. Le crachat terreux entrait dans les yeux du clone. Ce dernier voulait en profiter pour tendre sa main et l’attraper, ou lui porter un coup, mais n’en fit rien. Le sensei, poussait immédiatement sur ses appuis, se désengageant aussitôt.

Tic.Tac.Tic-tac.

Combien de temps s’était déjà écoulé depuis que l'épéiste avait atteint le sommet de son vol ? Le timing semblait idéal. Le piqué allait toucher. Haletant, l'imitation doton puisait dans ses réflexes pour porter ses kunai au-dessus de lui, à la manière d’une croix. Aveugle, il ne voyait pas le coup qui allait lui être porté. Il ne savait qu’une seule chose, l’élève Uzumaki n’avait pas pu modifier sa trajectoire. Son offensive ne pouvait être optimum.

Publié le 14/03/2018 à 18h07

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1142/p2/un-nouvel-lve-un-autre-casse-pied.html#msg13602
Le combat avait donc reprit de plus belle. Le jeune enfant était parvenu à améliorer un peu sa technique, et avait tenté de ressaisir sa chance auprès du clone de leur professeur. Il essayait, en vain néanmoins. S'ils voulaient le battre, il avait comprit qu'il ne pourrait pas compter uniquement sur son coéquipier, malgré toute la bonne volonté dont il faisait preuve, et toute la puissance qu'il déchaînait. D'ailleurs en en parlant, le Chikara était soufflé de voir toute cette énergie et hargne qu'il déployait. Avait-il seulement une limite ? Il ne le connaissait que depuis quelques minutes, et à chacune minute qui passait en plus, il le voyait gagner en puissance. C'était quelque chose d'assez surprenant. Et puis, il n'y avait pas que ça : il avait tout organisé précisément, de manière à rendre son coup d'autant plus puissant, et impressionnant.

Est-ce que c'était ça, cette botte secrète dont il parlait ? Eh bien, c'était tout à fait possible. Un très puissant coup, mais il fallait être complètement tordu pour aller au bout d'une attaque pareille, malgré lui. Il n'avait vraiment pas peur de se mettre en danger, et il s'était élancé dans les airs, avec une arme bien trop grande et grosse pour lui, et il s'apprêtait à retomber avec fracas sur leur adversaire.

« L'est pas sérieux ?! »


Oh que si, il l'était. Ce membre du clan Uzumaki avait des ressources, et bien plus encore. C'était à la fois incroyable, mais aussi effrayant. Si ce coup touchait le Kitto, l'exercice prendrait fin aussitôt. Il ne pourrait jamais encaisser ça, non ? Mais de même, s'il parvenait à esquiver... Kano craignait de voir son camarade dans un piteux état, et dans une bien mauvaise posture. À moins qu'il cachait encore une autre surprise ? C'était difficile à prévoir, ce garçon était complètement imprévisible.

Lorsqu'il prit son envol, Kano ressentait néanmoins une pression qui s'exerçait sur ses fils, qu'il avait envoyé pour attraper leur professeur. Il forçait dessus, d'une force dépassant clairement celle du Chikara. Il cherchait à se défaire, et sans doute esquiver le coup du rouquin. Pris de force, le Kano tomba en avant.

« Woooaw ! »


La chute n'était pas souhaitée, mais il n'osait même pas imaginer ce que celle de Seitô allait donner. Il faisait toujours pression sur ses fils, cette technique ne marcherait plus contre lui. Il ne pouvait pas faire grand-chose, dans ce cas de figure. Seulement, il avait fait en sorte de se rattraper un minimum dans sa chute, et observait dans la direction du clone de boue. Ça n'allait pas se passer ainsi.

« Raah, fais chier. »


Sans vraiment qu'il sache pourquoi, il s'obstinait néanmoins, après sa chute, à faire pression sur les fils à son tour. Bien entendu, sa force n'était sans doute pas suffisante pour l'empêcher de faire quoique ce soit, mais il allait essayer de continuer à le maintenir, au moins un peu. Il prit appui sur son coude, posé sur le sol, puis ramena sa main droite, refermée en un poing, par dessus son épaule gauche. Son but était d'essayer de l'empêcher d'esquiver ça aussi facilement. Pourquoi s'entêtait-il ? Ce n'était pourtant pas dans sa nature. Lui-même l'ignorait exactement. Aussi désinvolte qu'il était, il ne voulait néanmoins pas ruiner tous les efforts de Seitô, alors qu'il donnait tout ce qu'il avait dans cet exercice depuis le début, jusqu'à même se mettre en danger. Le Chikara avait beau le penser comme étant fou, il ne pouvait néanmoins pas rester indifférent face à la volonté dont il faisait preuve. C'est pourquoi, il fit l'effort de résister, et d'essayer de forcer le clone de boue à rester à sa place.

Peine perdue ? Peut-être bien. Mais il avait envie d'essayer. Et ce n'était pas pour lui qu'il faisait cet effort, mais bien pour son nouvel équipier.

Publié le 14/03/2018 à 19h15

Afficher les techniques utilisées

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h : Hattori Masashi, Uzumaki Kimino, Miwaku tetieu
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2424 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :