[FB] Les doutes d'un hérétique
[an 7]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13573
Bercé par l'éclat du clair de lune, Ego errait à son habitude dans les ruelles de son village, les mains enfoncées dans ses poches, tout en sifflotant. Un léger vent nocturne le faisait frisonner, tandis que les cieux obscurs étaient adoucis par une myriade d'étoiles. Calme voir même paisible, l'atmosphère était propice à la réflexion, le jeune garçon était rongé par de nombreuses questions sans réponse, il n'y avait pas un jour où il ne songeait pas à de tortueuses interrogations. Mais comme à chaque jour suffit sa peine, il se devait, d'au moins, élucider un mystère qui a toujours été là, au plus profond de son être. En effet, les autres personnes de son clan, sont très pieuses ainsi que croyantes, mais même après avoir écouter de nombreux discours des figures religieuses qui venaient apporter leur enseignement, il n'a jamais été vraiment convaincu. Communier avec la nature était vraiment ce qui faisait vibrer sa corde sensible, mais l'humanité était un fléau et cela est du à son caractère empiriste, il considère la faune et la flore comme la pureté absolue que les êtres humains sont entrain de salir. Pour les anciens de son village, les personnes comme lui sont considérés comme corrompues par le fanatisme. Qui a raison? Devrait-il se conformer aux idéologies de ses confrères? Ou alors doit-il poursuivre sa voie et ignorer tous les préceptes d'Eden, sa vision étant bien plus radicale? Ego avançait alors à pas de nylon en direction des quartiers où se trouvaient les plus grands théologiens de son peuple, afin de converser avec eux, et d'en finir une fois pour toutes avec ce questionnement pernicieux.

« Je finirai bien par comprendre le but de mon existence, suivre la masse ou alors trouver ma voie. »


Augmentant alors sa cadence, d'un air déterminé, il continuait d'avancer vers le domaine du Maître afin de trouver quelqu'un qui saurait dissiper les sombres nuages flottants sur ses pensées. On dit que la curiosité est un défaut mais elle permet d'éviter le fléau ainsi que de guérir les maux. Pour Ego, elle est le moteur qui lui permettra de se surpasser.

Quelques minutes plus tard

Une fois arrivé à destination, sa détermination semblait vaciller, cela était du à la pression que l'édifice dégageait, il se demandait aussi si ce n'était pas déplacé de venir à une heure si tardive mais malgré ça, il se doutait que ces personnes là aimaient être toujours à l'écoute des gens. Hésitant alors quelques instants avant de frapper à la porte, il ferma les yeux et prit son courage à deux mains. D'un poigne souple, il cogna sur le bois laqué de l'entrée.

« Je suis navré de venir vous déranger à une heure si tardive. Puis-je parler à la cheffe du clan? »


Soudainement, la porte s'entre-ouvra laissant sortir une chaleureuse lumière.

Publié le 13/03/2018 à 21h43

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13589
La nuit était tombé depuis bien des heures désormais, mais la Cheffe du village, Risako, elle, n'était pas rentrée retrouver son mari aimant, d'ailleurs était-il également rentré ? Les époux avaient tout deux des postes à responsabilité au sein d'Iwa et il était donc courant que chacun passe la nuit hors de leurs habitation, en autre, au temple pour Salomon qui était pasteur et au domaine du maître pour Risako, qui était la dirigeante du village. Mais ce soir là, si la femme à la taille imposante avait déserter la chaleur de sa maison ce n'était pas pour s'occuper de divers papier -qu'elle ne pouvait plus lire avec sa cécité-, ni même pour s'entretenir avec des hauts responsable d'Iwa et encore moins pour méditer sur ses projets pour le village. Non, ce soir, la raison était tout autre: elle s'entraînant au maniement de ses nombreuses armes dans la grande salle principale du domaine...

La pièce était éclairée par de nombreuses bougies, qui, en y réfléchissant n'avait aucune utilité d'être là, à se consumer puisque la seule occupante du lieu durant la nuit était Risako... Aveugle... Ainsi, éclairage ou non, cela n'avait aucun intérêt pour la principale intéressée...La femme se trouvait au milieu de la pièce, vêtu d'un large pantalon donnant une certaine liberté dans ses mouvements, ainsi qu'une brassière permettant de confiner et maintenir en place sa lourde poitrine, laissant ainsi à l'air libre ses abdominaux dessiner par des heures d'entraînement. Sa longue chevelure, composé de dreadlock, elle, batifolait à chaque mouvement rapide...

Équipé d'un simple bâton fait de bois, dont celui avait la qualité de lui servir autant d'arme que d'aide au déplacement dans sa contrainte d'être aveugle, elle exerçait une suite de mouvement bien précis, dont l'objectif était de gagner en rapidité et de restreindre les angles de passage au plus proche du corps permettant un gain de puissance et une rapidité d'efficacité en cas de défense ou d'attaque. Mais là où l'entraînement se corsait, c'était qu'à compter du sixième mouvement, elle devait être capable de réussir à projeter un Kunai relié à un fil dans le mur en face d'elle et avant que celui-ci ne pénètre le bois, le faire revenir sur sa propre direction à l'aide du fil qu'elle avait au préalable attaché à l'arme et réussir à le repousser à l'aide du bâton , au quel cas, le kunai finirait sa course dans la chair fraîche de la Cheffe d'Iwa... L'objectif était simple, être capable de repousser tout projectile à l'aide de son bâton en ayant pour repère le son de l'arme qui fend l'aire... Petit à petit, elle tentait au mieux de s'habituer à son handicap...

C'est après une longue d'heure d'entraînement intensif, le corps dégoulinant de sueur qu'elle fut déranger. Une personne frappa à la porte, s'excusant de déranger à une heure si tardive et demanda explicitement Risako-Sama, la dirigeante d'Iwa. Qui pouvait bien vouloir s'entretenir avec elle à une heure si avancé ? Cela devait forcément avoir une importance au vu de l'heure. Alors, la femme envoya le kunai pénétré dans le bois du mur qui lui faisait face et partir en direction de la porte, sans l'aide de son bâton, connaissant parfaitement les moindres recoins de la pièce. C'est donc en ouvrant la porte, son bâton dans la main que Risako lança:

« [Bonsoir... La cheffe du clan en personne, comme demandé. »


Alors, l'aveugle tendit la main en avant afin de venir en contact contre le visage de l'enfant, laissant durant quelques secondes parcourir ses doigts agiles et fin sur les traits faciale du jeune homme, oui jeune homme, aucun doute possible, celui-ci n'avait aucune ride distinguable... Risako avait prit pour habitude de palper le visage de ses compatriotes, c'était pour elle sa façon de mémoriser un visage avec un nom, au même titre qu'un voyant se remémore le faciès des personnes qui fréquente. Mais sur ce coup, se visage lui était inconnu depuis qu'elle était devenu aveugle...

« Votre visage ne me rappelle rien... A qui ai-je l'honneur à une telle heure ? »

Publié le 14/03/2018 à 08h59

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13598
L'obscurité ambiante semblait s'accroître, les étoiles diminuaient et les rais lunaires s'estompaient, laissant régner les ténèbres en maître sur les nues. Entièrement ouverte, la porte laissait sortir une faible lueur qui semblait venir de quelques bougies allumées réparties dans la pièce. La silhouette d'une femme mature se dessinait dans la lumière, avant d'arriver à proximité du jeune garçon. Surpris qu'on lui réponde aussi rapidement, il fixa nerveusement la personne, qui était grande et assurée, un léger rictus aux lèvres. De toute sa vie, Ego n'avait encore jamais rencontré la cheffe de son clan, et elle apparaissait devant lui, aussi facilement. C'était peu croyable, de plus, les nombreuses légendes à son sujet se mélangeaient dans la petite tête de l'adolescent. Sa mère lui racontait depuis toujours que la cheffe du village était une personne très aimante, chaleureuse et importante pour tous les citoyens. Prenant des décisions pour l'avenir du village et épaulant le pasteur, elle était une figure très appréciée de tous. Cependant, pendant qu'il réfléchissait, elle eut le temps de poser sa douce main sur le visage de Ego, au premier abord, méfiant, il trouva ce geste étrange mais il remarqua la faiblesse oculaire de la femme, et il comprit. Elle ne semblait pas le connaître alors il était la moindre des politesse de se présenter à elle.

« Je me nomme Ego, fils de Mariana et de père inconnu, je débute dans l'apprentissage des arts de manipuler le bois ainsi que les arbres. Je voudrais m'entretenir avec vous, si cela ne vous dérange pas. »


Pendant qu'il s'introduisait à la dame, il se caressait la nuque cinétiquement. Courtois, il s'inclina alors en signe de respect et se met à afficher un sourire à la fois subtile et tendre. Les sourires à pleine dents n'étant pas son fort, ses lèvres restaient assez discrètes mais ses yeux se plissaient légèrement, montrant alors qu'il était sincère. Il attendait alors sur le seuil de la porte, anxieux de savoir si elle allait le laisser entrer et si elle allait prendre quelques minutes pour pouvoir discuter avec lui. Toutefois, Risako était couverte de sueur et portait une tenue confortable laissant qui permettait une aisance des mouvements, elle était surement entrain de s'entraîner et peut-être que Ego la dérangeait. De plus, c'est d'habitude, une femme très occupée, il se disait alors qu'elle pourrait être occupée et qu'elle n'avait que faire que s'occuper d'une personne comme lui.

« Je ne vais pas vous déranger longtemps. J'ai juste quelques contradictions au plus profond de mon être, des interrogations auxquelles j'aimerais répondre. Grâce à votre immense sagesse, je suis sûr que vous pourriez m'aider à y voir plus clair. »



Publié le 14/03/2018 à 16h38

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13610
Ego, fils de Mariana... Risako connaissait chaque habitant de ce village, possédant des dossiers plus ou moins complets sur chacun d'entre eux. Certes, Ego était trop jeune pour que son dossier soit constitué de la moindre information utile mais en revanche, le dossier concernant Mariana pouvait lui révéler quelques indices concernant la jeunesse que ce gamin avait pu avoir. Alors, c'est en fouinant dans sa mémoire qu'elle tenta de se remémorer quelques informations sur cette femme... Mais n'en sortit rien d'autre que le fait que celle-ci possédait trois enfants dont ce dénommé Ego avec un père qui était resté inconnu, Marianna préférant garder le secret lors de la mise au monde... Mais ce qui intéressait d'avantage la femme la plus importante du village était que ce garnement s’intéressait à manipuler le bois, futur utilisateur du Mokuton, digne descendant des Kirishitans...

Le garçon expliqua brièvement que celui-ci désirait s'entretenir avec la Cheffe du village dans l'objectif de mettre fin à divers questionnement intérieur. Risako allait tant bien que mal tenter d'aider cet personne, ceci était l'un de son rôle principal au sein du village, venir en aide à chacun de ses habitants quelque soit leurs mésaventures. Les questionnement philosophique faisait donc également partit de son répertoire, bien que son mari, Salomon, était plus à même d'aider quiconque dans cette voie là...

Alors, Risako fit un pas latéral laissant juste l'espace pour que Ego puisse pénétrer dans le domaine du maître et profiter de la faible luminosité du lieu...

« Je t'en prie, Ego... Rentres... Toutes personnes désirant de l'aide ne me dérange nullement... N'est ce pas le rôle principal d'une Cheffe que de prendre soin de ses habitants ? »


Une fois le garçon à l'intérieur de la grande pièce, Risako se déplaça en direction d'une pièce attenante, toujours sans l'aide de sa canne, connaissant parfaitement l'emplacement de chacune des pièces, les distances séparant chaque mur ou porte, ainsi que la disposition des meubles.

« Suis-moi... »


La femme ouvrit la porte et devant les yeux du gamin apparaissait un petit sasse éclairé par de nombreuse bougies se consumant depuis de nombreuse heures, la cire coulant dans un réceptacle prévu à cet effet. Dans cet espace confiné se trouvait deux longs canapé fait de bois et recouvert de tissu rembourré par du coton. C'est donc dans l'un de ses deux fauteuils que vint se laisser tomber de manière décontracté Risako. Puis, celle-ci vint se redresser, posant ses coudes contre ses genoux écarté... Bien qu'aveugle, elle fixait le visage d'Ego, dont elle connaissait la position par le bruit de sa respiration...

« Alors... Salomon, mon mari et Pasteur serait peut-être plus à même de répondre à des questionnements d'ordre existentiel, mais peut-être que ma propre sagesse te donneront déjà des voies à explorer. »


Laissant apparaître un léger rictus, elle reprit:

« Expliques moi tout jeune homme... »

Publié le 15/03/2018 à 10h45

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13624
Esquissant alors un sourire, il prit la direction indiquée par la cheffe de son village. Sa bonté d'âme n'était pas uniquement une simple rumeur, en effet, elle se montrait tout à fait à l'écoute des personnes de son clan, malgré l'heure tardive et la fatigue qui devait l'ensevelir. Une pensée morbide venait à l'esprit du jeune garçon, imaginons qu'une personne avec des idées malsaines viennent frapper à sa porte et qu'il décide de mettre un terme à son existence. Même si elle est redoutable, un shinobi aussi expérimenté qu'elle pourrait profiter de sa gentillesse. De plus, elle n'est plus à l'apogée de sa puissance, la cécité rongeant ses yeux petit à petit, mais d'une part, Ego pensait que vu sa jeunesse, elle peut très bien surmonter cela et pourrait renforcer sa communion avec la nature, ainsi la faisant devenir encore plus forte, sage, habile et elle sentirait si une personne avec une once de hostilité envers elle. Douce et apaisante, était la voix rauque de la dame, elle mit un terme à ses divagations en posant une question rhétorique sur la manière de gouverner.

« "Je pense que vous avez raison. Il est primordial pour un chef de prendre soin de ses habitants. Nous sommes les bourgeons protégées par l'ombre de vos majestueux feuillages, filtrant alors la dangereuse lumière du soleil pour que nous ayons juste assez de luminosité pour fleurir ainsi que mûrir. »


Malgré de sombres songes, les intentions du garnement n'étaient pas hostiles en qui que ce soit, il continuait alors de longer l'espace laissé par l'épouse du Pasteur, tout en observant l'architecture et les diverses décorations traditionnelles qui étaient posées sur les murs. Sans dire un mot, le jeune garçon la suivait, amusé voir même très intéressé de découvrir ces lieux qui sont très importants pour la direction de leur visage. Ses mains moites d'excitation longeaient son corps, de manière relativement désinvolte, il les enfonça à son habitude dans les poches de sa tunique orientale. Une fois arrivé à la pièce, il se mit sur le côté, hésitant sur ce qu'il devait faire. Puis, Risako s'est légèrement affalée sur la banquette du fauteuil, il se mit à sourire, se détendant un peu, il prit alors un siège, faisant de même, arborant de manière mimétique, une attitude à la fois décontractée et sérieuse. Fermant les yeux, il prit une longue inspiration afin de faire le vide dans son esprit, il inclina son dos et croisa ses mains. Ainsi, il commença à exposer ses idées.

« Je n'ai jamais vraiment été en accord avec les préceptes de la religion de notre clan, j'admire la nature, mais je vous trouve bien trop souple et je ne peux pas comprendre l'humilité et la douceur dont vous faite preuve. Je ne comprends pas la clémence de notre nation envers le reste du monde. La nature est un immense trésor, que l'humanité s'approprie sans même essayer de la comprendre. Je vois le monde comme une immense bibliothèque, ces hommes là marchent sur ses livres, au lieu de les lire. C'est aberrant de voir que bien des remèdes à leur maux ce trouve là, juste sous leur pieds et qu'ils s'obstinent à les ignorer. Nous traitants alors comme des personnes barbares et primitives, sous prétexte que nous adorons Mère-Nature, mais enfin je me demande qui est le plus barbare entre celui qui va étudier les fleurs de la forêt et ceux qui vont encourager la déforestation. »


Il fit alors une pause dans son discours afin de reprendre sa respiration ainsi que de regarder si son interlocutrice est encore respective à son discours. Les bougies de la pièce semblaient s'affoler à cause d'un courant d'air, ravivant alors l'intensité du feu. Il ouvra ses yeux pour afficher un visage bien plus implacable.

« Vous savez, je pense que notre nation est la seule qui soit pure aux yeux de notre mère, je pense, que devrions purifier le monde de cette perfidie. »


Soulignant la contradiction dans son esprit, il reprit un air candide aussitôt.

« Mais d'une part, j'aimerais quand même suivre ma voie, afin de voir si il reste du bon dans l'humanité, c'est pour cela que j'aimerais devenir fort, assez fort pour pouvoir traverser l'océan et découvrir les autres nations. »


En effet, Ego avait une manière radicale qui n'était pas conforme aux idéaux plus où moins pacifistes de son peuple, mais au fond de lui, la bonté de Mariana resurgit, il est quand même prêt à donner leur chances aux personnes ne faisant pas parti de son clan. Il a vraiment besoin de recevoir une réponse, pour savoir quoi penser, quoi faire et si sa volonté est juste.

Publié le 15/03/2018 à 13h25

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13665
Ce gamin... C'est de cet enfant que Risako avait besoin ! Elle qui cherchait à bâtir une nouvelle nation, un empire totalitariste où ils imposeraient la bienveillance de la nature, où leurs religions seraient éparpillé au quatre coin de ce nouveau territoire. Pour cela elle avait besoin de pacificateur, d'homme capable d'éteindre la vie aux opposant, d'éliminer ceux qui refuserait de ployer le genou devant le nouvel empire, elle avait besoin de personne ayant les capacités d'être une arme, mais également d'avoir suffisamment de sagesse pour instaurer la vision d'un nouveau monde à ceux qui accepteraient de les rejoindre... Ce gamin semblait avoir les capacités idéale !

Risako affichait un rictus de plus en plus large en écoutant les paroles de cet adolescent, son sourire avait plusieurs raison, d'une part, le discours qu'il arborait la satisfaisait pleinement et secondement, il lui rappelait, Sorenn, ce garçon qu'elle considérait comme un frère. Tout deux semblait tenir le même discours... C'est donc à ce moment là que la Cheffe du village eux une idée. Pourquoi ne pas réunir les deux adolescents dans une même équipe avec un sensei dont sa fidélité à Mère Nature n'était plus à prouver ? Mais avant ça, elle devait discuter de bien des choses avec Ego...

« Ta vision me semble juste... Ego... Effectivement, je suis douce et clémence, mais pas pour autant faible... La mer n'est-elle pas également douce et navigable tant que la tempête n'approche pas ? Notre peuple est semblable à la mer... Nous sommes abordable, navigable, mais lorsque la tempête se déclenchera, alors nous seront impitoyable, impardonnable et nul n'en ressortira vivant autre que ceux qui lâche prise et souhaite ne faire plus qu'une avec la mer... »


« J'ai bien des desseins pour notre peuple, mon enfant ! Tes envies seront bientôt réalité ! Bientôt nous marcherons sur les autres territoires pour instaurer notre suprématie et imposer l'amour de la Nature ! Mais avoir des idées ne suffit pas... Nous devons connaître les moindres rouages de ces lieux avant de vouloir se l'approprier... Pour te mettre dans la confidence mon ami... Un des nôtres est partit en mission il y a désormais plusieurs mois avant de s'informer sur ce monde... La machine est lancée... Il suffit d'être patient... »


Risako, se redressa et reprit un air, plus détendu, s'affalant de nouveau dans l'arrière du canapé, et reprit:

« Tu sais, je suis heureux que notre village possèdent des membres du clan tel que toi... Nous en avons besoin... »


« Je connais un jeune homme ayant les mêmes idées que toi... Ayant les mêmes volontés... Imposer l'amour de Mère Nature... Devenir plus puissant, plus fort... Il se nomme Solenn ! Une idée m'a traversé l'esprit... Et je pense qu'il serait intéressant que de créer une équipe... A vrai dire, je ne te demande pas ton avis, Ego...
Vous deux aller devenir coéquipier, sous la tutelle d'un maître qui sera là pour vous orientez, vous entraînez, faire de vous des... Pacificateur... »


« Bien que tu n'es pas ton mot à dire, je te demande tout de même ton avis... Qu'en penses-tu ? »

Publié le 16/03/2018 à 08h08

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13679
Stupéfait, le jeune garçon venait d'apprendre bien des choses à l'égard de sa nation. L'aspect doux, pur et chaleureux de la cheffe de son village avait brusquement changé, révélant alors une personnalité bien plus menaçante, sa vraie nature comportait un fort désir d'hégémonie ainsi qu'un tempérament bien plus arrogant. Il écouta les sages paroles de la femme, sans dire un seul mot, afin de bien comprendre de quoi il s'agissait. S'était-il trompé sur les fondements pacifistes de leur peuple? Le pasteur est-il aussi dans le coup? Enfin, ça importait peu pour le coup, du moment qu'il puisse trouver des personnes pensent plus ou moins de la même manière que lui. Leurs façons étaient légèrement différent, l'un veut venger l'affront que les hommes font à la nature depuis bien des années et l'autre désire imposer la suprématie des adorateurs de la nature, mais au final, leur but était partagé, ils voulaient tous les deux purifier le monde.

Ego, toujours enfoncé dans le fauteuil, était ravi d'entendre les desseins envisagés par sa cheffe, souriant aux compliments de celle-ci, il était intéressé par la mission qu'elle voudrait lui confier. Mais faire équipe avec une autre personne, ça allait être difficile pour quelqu'un de sa trempe, le travail d'équipe n'a jamais été son fort. Malgré ça, si c'est un ordre et que ça peut faire avancer les choses, il devait prendre sur lui et accepter sans rechigner.

« Je ne pensais pas que notre village nourrissait d'aussi noirs desseins, je pensais depuis toujours que le village était composé de faibles qui se laissent écraser par les autres nations, des pacifistes niais à souhait. Je suis ravi de m'être trompé, finalement, nos causes se rejoignent et je pense que je pourrais vous être utile à imposer l'hégémonie des Kirishitans. Un maître? Un partenaire? Je n'ai pas l'habitude de travailler en équipe, à vrai dire je n'aime pas vraiment ça, mais je suis prêt à accepter, enfin c'est pas comme si vous me donniez le choix mais je pense que le fait d'avoir un rival ainsi qu'un tuteur, me permettrait de progresser beaucoup plus vite. »


Assez interrogatif au sujet de sa future équipe, il se posait plein de questions et il espérait grâce à sa cheffe, pouvoir réaliser son rêve, de partir explorer le monde au delà des océans.

« Des questions me taraudent l'esprit. Votre mari est-il l'investigateur de tout ça? Où alors il ignore tout de vos ambitions? Quand est-ce que je vais pouvoir commencer mon entraînement? »


Puis, il se redressa, fixa droit dans les yeux la femme et prit une inspiration pour conclure sa série de questions, puis mit sa main sur sa poitrine.

« Devenir un pacificateur? Si cela permet de retrouver l'honneur de notre peuple, je suis prêt à suivre vos ordres. »

Publié le 17/03/2018 à 09h42

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1157/p1/fb-les-doutes-d-un-hrtique.html#msg13825
« Nul Iwajin ne peux savoir ce qu'est réellement le pouvoir de notre village, seulement certaine personne sont mise au courant des décision prisent pour notre village... Nous ne devons créer la peur en l'âme de nos habitants... Nous devons les laisser vivre paisiblement... Seulement quelques individus doivent avoir l'esprit taraudé et réfléchir à tout cela... Et seulement quelques courageux doivent offrir leurs corps, leurs âmes, leurs vies et devenir des combattant du peuple pour que la majorité puisse avoir une vie paisible... C'est un très gros sacrifice pour ce petit pourcentage et pourtant il est d'un rôle des plus important pour notre avenir... Comprends-tu, Ego ? »


Alors, Risako se redressa et attrapa sa canne, avant de repartir dans la salle juxtaposé... Elle se mit parler légèrement plus fort pour être sur que le jeune homme l'entende, pensant fortement que celui-ci allait la suivre de toute manière...

« Nul ne peux progresser de manière convenable en refusant de faire équipe... Nous ne devons pas voir cela de façon égoïste, mais voir ce qui est le mieux pour notre village ! Et le mieux est que tu ne te retrouve pas seul... Prends l'exemple du branche... Seule, tu peux la casser sans grand effort...
Prends deux branches de même consistance, mets les ensembles et tente de les briser, tu auras plus de résistance que lorsque les deux sont prisent individuellement... Il en va de même en tant que combattant... »


La grande Risako attrapa une veste qui se trouvait entreposé sur son fauteuils, elle enfila et lança de nouveau:

« Le Pasteur participe à ce plan et à connaissance de chacune de mes ambitions... Nous sommes unis devant Mère Nature, nous ne cachons rien l'un à l'autre, Ego... Tout cela ne te concerne pas réellement... Mais j'ai pour habitude de combler la curiosité de quémandeur... Celui qui demande reçoit une réponse... Il faut également apprendre à poser les bonnes question !
Et pour répondre à une autre de tes questions.... Ton entraînement commencera dès que tu jugeras qu'il est tant de débuter... En ce qui concerne ton sensei, ce sera le Pasteur lui-même... Mais ceci en temps et en heure... »


« Maintenant files, tu recevras l'appel bien assez vite, Ego... »




HRP : Désolé pour la qualité du RP... J'ai fait assez expéditif car je n'ai pas trop le temps de RP ses temps-ci et je voulais donner la possibilité à Ego de continué de RP et de ne pas le bloquer.

Publié le 24/03/2018 à 22h21

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h : Hattori Masashi, Kitto Seijuro
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2424 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :