Invitation Forcée

Année 8
Esprit invisible
Chakra bleu

HRP : Music: https://youtu.be/DJqcwGwU8a8


La soirée descendait peu à peu dans le village de Konoha. Le soleil retournait se reposer après ses heures de travail, à illuminer et réchauffer le coeur des vivants. C'était autour de la Mère Lune qui prend place. Celle-ci apportait, peu à peu, les gens vers Morphé, avec une délicatesse, mais aussi d'une légère froideur. La plupart des personnes évitaient la nuit, car, personne n'est en sécurité quand tu ne vois pas. Oui, La lune illuminait le paysage, mais, pour les konohajin, ce n'était point assez pour se sentir bien et confortable. Cependant, certaines personnes, comme Kanashisa, préférait la nuit. Pour elle, c'était tranquille, agréable de se promener et de regarder la nature se bercer dans la nuit. Peut-être que, si le jeune adolescent se réveille dans quelques heures, la demoiselle aux yeux rubis pourrait lui montrer les endroits les plus magnifiques et paisible pendant la période du crépuscule.

D'ailleurs, en parlant des deux personnes, Kanashisa marchait dans les chemins de son clan, se dirigeant directement dans sa triste et vide maison. Elle avait toujours, dans ses bras, le petit Kano qui respirait assez fort, dormant très durement. Pourquoi avait-elle emmené un Chikara ici? Pour la simple raison que l'adolescente ne pouvait pas laisser l'enfant seul, dormir en plein milieu du terrain d'entraînement. Quelques fois, il pourrait arriver que des personnes jouent des mauvais tours à d'autre et ce n'était point des tours gentils. Malgré que nous vivons dans une période s'étirant vers la ''paix'', il avait toujours et aura toujours des intimidateurs pour faire des coups et montrer qu'ils sont beaux, grands et forts. Cependant, selon l'avis de l'Uzumaki, ces gens-là cherchaient seulement une attention et avait un problème de supériorité. Pour se sentir bien, ils n'avaient guère le choix d'intimider un plus faible que lui. De plus, ils avaient aussi des extrémistes, suivant les erreurs de la génération, qui cherchaient sûrement des victimes. C'est facile d'attaquer quelqu'un quand celle-ci ne peut pas se défendre, vu qu'elle est occupé. Un coup de roche sur la tête et ça pourrait le mettre K.O.. Ce n'est pas ce que la ninja aux cheveux écarlates souhaitait.

Bref, arrivant dans sa maison par la porte de derrière qui ne se fermait plus, Kana alla directement déposer l'enfant sur ses couvertures qui lui servaient de lit, pour ne pas lui coincer un nerf ou lui blessé le dos avec le plancher dur. Ensuite, le laissant sur son lit, Kanashisa se dirigea vers une petite pièce. Dans cette pièces, plusieurs plantes étaient entretenues dans plusieurs pot différents et aussi, entourer de léger chakra. Ce chakra, semblait venir de la demoiselle et gardait les plantes et fleurs dans un état assez magistraux. Elle s'approcha alors rapidement d'un grand rassemblement de fleurs jaunes, puis, mettant des protection sur ses mains, elle cueillit les fleurs, prenant quelques petites dizaines. Quand elle fini de cueillir, la kunoichi sortit de la pièce et se dirigea directement vers sa cuisine. Elle sortit un petit sac en plastique et mit les fleurs dedans, mettant le sac, maintenant plein, sur le haut du réfrigérateur. Après, regardant dans le frigidaire, la demoiselle prit de la viande de mouton, offert par un cuisinier de restaurant, et des carottes qu'elle avait acheté de son argent et commença à cuisiner.

Pendant ce temps, alors que l'Uzumaki faisait de la cuisine, son petit chat, Snow, s'approcha du corps endormi du jeune homme. Il le fixa, curieux de voir cet inconnu dans le lit de la maîtresse. Il semblait dormir paisiblement, ce qui encouragea le chat blanc de faire de même. Donc, laissant un petit miaulement tout doux, il s'approcha du blondinet et s'installa en boule, proche du visage de ce dernier, collant son dos arrondie sur le côté gauche de ce dernier.

HRP : La maison de Kana est peu éclairé, assez vide, couleur plat, mais très propre. Là, dans la pièce que tu es, cela pouvait sembler à un salon. Tu es couché sur une couverture très épaisse qui serve surement de matelas pour cette dernier, mais c'Est pas très confortable, ta une couverture plié, à ta droite, proche de toi, t'as une boîte à musique et quelques vêtements pliés sur le côté. Pour le reste des meuble, il y a : la plomberie (douche, toilette, etc.), électroménager (frigidaire et four) et c'est tout. Maison sans chauffage et eau chaude.

Publié le 23/03/2018 à 15h44

Chakra bleu

Ah, il n'y avait pas à dire, l'enfant dormait bien. Il n'avait pas fermé l’œil depuis le début de matinée -plutôt la fin pour des personnes ayant un vrai rythme de sommeil-, et il était bien fatigué. Il n'avait néanmoins pas idée de ce qu'il s'était passé dans son sommeil, ni de combien de temps il avait dormi. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il était parti dans son monde, celui dont il rêve bien souvent, là où il est le maître d'absolument tout. Une vie bien meilleure s'offrait à lui, jusqu'à qu'il sentit quelque chose de perturbant, troublant son rêve.

« Nhh... mhh... hein ? »


Le Chikara sentait effectivement quelque chose de gênant, qui lui chatouillait le bout du nez. Il s'agissait de poils d'un animal, qu'il voyait de dos juste devant son visage. Il se releva donc surpris plutôt rapidement, puis se frotta le nez avant d'éternuer. De là, il regardait autour de lui, tout en se frottant un peu les yeux. Il était dans une pièce peu meublée, qu'il ne connaissait pas, tout en étant dans un lit un peu improvisé, avec quelques couvertures. Que s'était-il passé pendant son sommeil exactement ?

« J'suis où là ? »


Il ne savait pas réellement quoi en penser. L'enfant aux cheveux blonds n'avait pas spécialement peur, il était juste surpris de se retrouver dans un endroit qu'il ne reconnaissait pas. Tout ce qu'il voyait, c'était un chat au poil blanc, qui s'était endormi à côté de lui. Délicatement, le garçon posa sa main sur le corps de l'animal, et le caressa en évitant de trop le réveiller. Il regardait aux alentours, entendant quelques bruits dans une pièce adjacente. C'est pourquoi il se releva donc, avant de s'avancer dans cette direction, tout en prenant le chat dans ses bras, et continuant de le caresser.

La maison était assez pauvre, et peu meublée. Il réfléchissait, puis se souvint qu'il était avec Kana' un peu de temps avant de s'être endormi. C'était chez elle ? Après tout, à en juger ses vêtements et sa situation, ça n'étonnerait pas le garçon que cette maison soit la sienne. Dans le doute, l'enfant utilisait ses dons sensoriels, afin de détecter les présences de chakra autour de lui. Il ressentait bien sa présence, ainsi que quelques autres sources de chakra dans une autre pièce. Il reconnaissait néanmoins celui de l'Uzumaki, à cet endroit là aussi. L'enfant ne se posait pas plus de questions que ça, et s'avançait alors, vers ce qu'il semblait être une cuisine. Et effectivement, elle était là, en train de préparer quelque chose.

« Eh Kana'. »


Il l'interpellait, et s'approchait donc un peu.

« Tu m'as emmené chez toi ? Pourquoi ? Ah, et, c'est quelle heure, j'ai dormi longtemps ? »


L'enfant se connaissait bien, il savait très bien qu'il était bien du genre à dormir pendant bien plusieurs heures, si on le laissait faire. D'ailleurs, il sentait bien qu'il aurait bien dormi un peu plus, si ce chat n'avait pas foutu ses poils si proche de ses narines. Aussi, en parlant de lui, Kano le désignait dans ses bras, d'un mouvement de tête.

« Il m'a réveillé, avec ses poils. C'est quoi son nom à lui ? »

Publié le 23/03/2018 à 19h01

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Kanashisa continua à faire cuir la viande de mouton qu'elle avait eu en cadeau pour elle seulement, tout en mettant quelques petites épices et, sur l'autre rond, elle faisait cuir la sauce ainsi que des carottes. Elle semblait très concentrée dans sa cuisson, sûrement que la ninja voulait réussir de faire un bon plat. Cependant, quand elle entendit la voix de Kano l'interpeller derrière elle, la kunoichi tourna légèrement la tête pour le fixer avec le coin de son oeil droit. Elle resta un moment comme ça, avant de se concentrer, à nouveau, sur son plat. La blondinet, tout en se rapprochant de l'Uzumaki, demandant si cette maison était la sienne. Celle-ci répondit seulement avec un hochement de tête, alors qu'elle se déplaça un peu, avec la poêlon, pour déposer la viande dans un assiette. Ensuite, s'approchant de la sauce brune, Kana mis cette dernière sur la viande cuite du mouton, laissant échapper une petite odeur agréable pour les narines. Elle fit la même chose avec les carottes, faisant une belle petite assiette.

« Je t'ai ramené ici, car tu t'étais endormi dehors et la nuit allait bientôt tomber. C'est plus sécuritaire pour toi de dormir dans un lieu d'une personne que tu connais que dormir dehors, devant le regard des gens. C'est très facile de faire un ''tête-cailloux'' sur quelqu'un d'endormi. De plus, je ne sais pas où tu habites et, même si je ne suis pas du conflit, je n'ai pas spécialement envie de me promener dans les domaines de ton clan, seule. »


Ensuite, l'adolescente aux yeux rubis se tourna vers son four, pour observer l'heure et reprit.

« Il est 8 heures. Si tu viens de te réveiller, ça fait, au moins, 2 heures que tu dors. »


Kana se rapprocha un peu plus de Kano qui avait son chaton dans ses bras, qui semblait dormir paisiblement. Elle étira doucement les bras vers l'adolescent, espérant qu'il comprenne que la demoiselle voulait reprendre son chat. Sans même broncher, celui-ci remit Snow dans les bras de l'Uzumaki qui caressa doucement le chat, se réveillant petit à petit.

« Snow. Je l'ai recueilli, il y a quelques mois. Il allait mourir de froid et de faim si je ne l'avais jamais trouvé. »


Maintenant que le chat était complètement réveillé, Kanashisa le déposa au sol et reprit la fameuse assiette de nourriture entre ses mains. Ensuite, elle se rapprocha, à nouveau, du shinobi qu'elle avait invité chez eux et tendit l'assiette.

« Je ne t'oblige pas à rester, si tu n'as pas envie. Je peux même t'escorter à chez toi, si tu veux. Par contre, mange avant. T'as un peu dépassé l'heure du dîner. »


Après ses dires, Kanashisa donna l'assiette à se dernier et alla donner, aussi, de la nourriture au chat qui tournait, après être bien réveillé, autour de la demoiselle pour qu'elle lui offre à manger et à boire. Quand elle fini de s'occuper des deux personnes qui prenaient place chez elle, en ce moment, elle alla nettoyer la vaisselle qu'elle avait utilisé. Son ventre, à cause de l'odeur environnante, commençait à faire des siennes et lui montrer que, lui aussi, il aimerait goûter à la cuisine de la jeune shinobi, cependant, comme elle avait que ça de... consistant dans son réfrigérateur, la demoiselle avait décidé de passer son dîner pour nourrir son invité.

Publié le 23/03/2018 à 20h57

Chakra bleu

Même si c'était quelque chose d'assez évident, la jeune fille lui confirma qu'il était bien chez elle. C'était donc bien ce qu'il semblait, elle vivait donc réellement avec des conditions de vie très précaires. N'y avait-il donc personne dans son entourage, ou dans son clan, pour lui prêter main forte, et l'accueillir ? Quoiqu'il n'en savait rien, elle recevait peut-être des aides d'autres personnes. Après, ce n'était pas de ses affaires, et souligner la pauvreté de cette dernière n'était pas quelque chose de vraiment poli, ni souhaité. Malgré sa sincérité légendaire, il n'avait aucune raison de relever cela pour le moment.

Il écoutait donc les explications de cette dernière, quant au fait de l'avoir ramené chez elle. C'était donc tout simplement pour ne pas le laisser dormir tout seul dehors. C'était un geste attentionné, mais qui n'avait pas vraiment besoin d'être. Le garçon au bonnet était habitué à dormir un peu n'importe où, et même son père ne s'inquiétait même plus à force s'il le voit rentrer que très tard. C'était devenu une habitude, et il savait très bien que son fils n'allait pas s'attirer des problèmes, ou chercher des problèmes à d'autres. Il était bien trop flemmard pour ça, donc s'il ne rentrait pas à l'heure, c'est juste qu'il dormait. Tout simplement.

« Ah, je vois. Y avait pas besoin, j'm'endors souvent à l'extérieur, dans des endroits les plus improbables les uns que les autres. J'suis du genre à trouver mon confort très facilement, tu sais ? Généralement, on me retrouve endormi dans nos quartiers, et quelqu'un finit toujours par me trouver et me ramener. Mais bon, c'est pas grave. J'suppose que je dois te remercier ? »


Il la regardait alors dans les yeux, posant réellement la question. Néanmoins, il ne lui laissa pas le temps de lui répondre.

« Bon, bah merci. C'est sympa d'ta part. »


L'Uzumaki récupérait donc son animal, alors qu'elle lui expliqua qu'il était déjà huit heures, et qu'il avait donc dormi deux heures. Huit heures ? Il avait donc raté l'heure du repas, comme souvent. Il faut dire qu'en plus de beaucoup dormir, le garçon ne mangeait pas beaucoup. Il n'avait pas un appétit très prononcé, tout simplement. Il ne devra néanmoins pas trop tarder, avant que ce soit bien trop tard pour dormir une nuit complète. Enfin, il avait encore un peu de marge.

Le regard du Chikara se posait sur le chat, maintenant dans ses bras. Il s'appelait Snow, et a été recueilli par elle il y a quelques mois.

« Pourtant c'est un chat. C'est débrouillard un chat, il aurait survécu non ? »


Maintenant qu'il y pense, il est vrai que le dernier hiver était particulièrement froid, et que cela pourrait en effet correspondre avec la période où elle l'a ramené chez elle.

« Enfin, il a l'air heureux c'est le principal. »


Le garçon s'approchait un peu, pour caresser légèrement Snow, avant qu'elle ne le dépose au sol. Il mangeait donc de son côté. Oui, c'est vrai qu'il devait être bien plus heureux maintenant. Il écoutait ensuite son hôte, puis hochait la tête à ses dires. Il n'allait pas refuser son invitation, bien qu'il ne comptait pas abuser de son hospitalité.

Il s'installait donc, afin de manger le repas qu'elle lui avait préparé. Il fut néanmoins surpris de la voir préparer qu'une seule assiette, et de repartir faire la vaisselle ensuite.

« Kana' ? Et toi, tu manges pas ? »


À ses paroles, il entendait un bruit typique de gargouillement. Cela ne venait pas de lui, sans doute pas du chat. Il s'agissait sans doute d'elle. Elle ne comptait rien manger, pour le laisser manger ? Kano soupirait.

« T'es pas possible. Si tu manges pas, moi j'mange rien. On a qu'à se partager l'assiette, non ? »


Là pour le coup, le jeune enfant était catégorique, et ne reviendrait pas sur sa décision. Il lui tendait donc l'assiette.

« Y a de quoi nous nourrir tous les deux, et puis j'ai pas très faim moi tu sais. »

Publié le 23/03/2018 à 23h43

Esprit invisible
Chakra bleu

HRP : l'apparence de Snow (mise à part qu'il soit tout blanc): http://des-petite-chats.d.e.pic.centerblog.net/071ceccf.jpg
Miaulement de Snow: https://www.youtube.com/watch?v=7VHrVSZI0KQ


Selon les dires du blondinet, Kanashisa, malgré que son geste était tout à fait gentil et attentionné, n'était point obligée d'avoir amené Kano chez elle. Il s'endormait souvent à l'extérieur et ce, dans les lieux les plus improbables. Certaines fois, des membres de son clan le retrouvait endormi quelque part, dans son quartier, puis, le ramenait chez lui. Ce qui confirma l'hypothèse de la demoiselle sur le problème de santé du jeune genin: il souffrait de narcolepsie et c'était un niveau assez avancé. Malgré ses dires à propos de son geste, Kana trouvait qu'elle avait bien fait de l'emmener chez elles. Étant une future eisenin, spécialisée par la médecine florale, elle devait voir si ses recherches à propos du Millepertuis pouvait aider à améliorer la condition du garçon. Oui, peut-être qu'il ne verrait point le problème maintenant, mais, cela pouvait devenir un grand danger si le ninja aux yeux rouges s'endort pendant une mission ou encore, pendant une attaque. Même s'il ne ressemblait point à un ninja, tout comme elle, Kano restait un habitant de Konoha et un être humain encore en vie. Ça serait triste de le perdre à cause de son problème de narcolepsie.

Quand Kanashisa tenait Snow dans ses bras et raconta la rencontre avec ce dernier, ce qui intrigua le Chikara. En effet, pour lui, tous les chats sont débrouillards et qu'il aurait été capable de survivre seul. Ce n'était pas vraiment une affirmation en soit, mais plus une interrogation sur cette rencontre. La demoiselle fixa, dans les yeux, le jeune ninja, avant de laisser un soupir.

« Quand j'ai retrouvé Snow, il avait à peine trois mois. Je ne sais pas s'il a été abandonné par sa mère, ses anciens maîtres ou sa famille est seulement décédée par le froid. Cependant, un chaton de cet âge, seul, ne peut pas survivre longtemps, surtout pendant la période hivernale. Il était déjà au bord de la mort, gelée par la neige, quand je l'ai retrouvé dans le quartier Uzumaki. Il a fallu que je le réchauffe et que je le soigne pour qu'il puisse vivre comme il est aujourd'hui. »


Suite à sa réponse, Kana hocha la tête sur les dires du blondinet. Il était vrai que, si on remarquait les attitudes du chat maintenant, il était très heureux d'avoir trouver une maîtresse aimante et qui s'occupe très bien de lui. On pouvait voir par son pelage doux et soyeux, son corps assez frêle, mais aucunement maigrichon, ses dents très blanches, que l'Uzumaki donnait beaucoup d'attention à ce dernier. Même si cela ne se voyait aucunement dans son visage, dû à l'absence de sourire, la kunoichi aimait bien avoir Snow. Elle se sentait moins seule quand cette dernière retourne dans sa maison. Ce chat était, aussi, très affectueux et câlin. D'ailleurs, quand le Chikara rapprocha sa main pour caresser Snow, le chat blanc leva la tête vers la main de ce dernier, miaulant fortement et affectueusement. Puis, ronronnant aussi fortement, il collait brusquement sa tête contre la main de ce dernier, se frottant quelque fois sur celle-ci. Les yeux de Kana brillait légèrement, trouvant cela touchant comme moment.

Bref, après avoir servi les gens, la demoiselle aux yeux écarlates fit sa vaisselle, laissant son invité avec la petite assiette de viande de mouton qu'elle avait spécialement préparé pour ce dernier. Oui, c'était supposément son repas de ce soir, mais elle ne penserait point d'emmener une personne dans cette maison assez... vide et peu accueillante. Néanmoins, malgré la faim, Kana savait bien qu'elle ne pouvait point laisser le jeune partir sans son ventre plein. D'ailleurs, en parlant de Kano, celui-ci ne tarda point de demander si elle mangerait, elle aussi. La genin aurait voulu lui répondre ''non''ou un fameux ''j'ai pas faim'', cependant, son estomac trahi, montrant à ce dernier qu'elle devait manger. Elle était un peu malaisé du bruit qui attira l'attention de son invité qui soupirait longuement. Il avoua ensuite que si la demoiselle à chevelure de flammes ne mangeait guère, hé bien, lui non plus. Il proposa de partager les portions de l'assiettes, vu que ce dernier n'avait pas trop faim et qu'il avait assez de viande pour les deux. Kana fixa le blondinet qui tendit l'assiette devant elle, clignant maintes fois des yeux, comme si cette dernière était un peu confuse ou surprise. Puis, après quelques secondes, alors que ses joues prirent tranquillement un teint légèrement rouges, elle secoua légèrement sa tête et, par réflexe, elle tourna son regard vers la gauche, cachant légèrement sa bouche et son côté gauche avec sa main gauche, comme pour éviter de trop le regarder.

« Euhmmm.. si.. -si tu veux. Mais je.. je te laisse quand même manger ta part en premier. Je dois laver ma vaisselle et je prendrais le reste après. »

Publié le 27/03/2018 à 08h49