Risako rencontre un Konohajin
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13892
Les trois Kirishitan avaient passés la nuit à dormir dans la même pièce. Long et réparateur, leurs sommeils leurs avaient permit de récupérer bien des forces qu'ils avaient épuisés afin d'arriver jusqu'à Konoha. Dès les yeux ouverts, Risako avait demandé à Moji d'aller prévenir l'un des gardes postés au pieds de l'ambassade d'Iwa afin que celui-ci prévienne le dénommé Shinji, Hokage de Konoha, que la Cheffe d'Iwa désirait se voir attribuer un guide pour la journée afin de découvrir leur village, et que bien évidemment, sa cécité l'empêchait de le faire à sa guise sans le moindre guide. Elle avait également fait stipuler qu'elle aimerait avoir pour accompagnateur un homme ayant des connaissances en médecine, lui permettant ainsi d'échanger sur certains point, laissant entendre qu'elle pouvait peut-être espérer trouver un médecin suffisamment compétent pour lui rendre sa vue -bien qu'en réalité, quelques semaines avant son départ pour Konoha, Sawako avait expliqué à Risako qu'elle avait trouvé le procédé pour lui offrir de nouveau la capacité de voir- mais véritablement, elle espérait surtout en apprendre d'avantage sur les connaissances médicales du village à des fins stratégiques...
C'est donc environs une heures plus tard, qu'une personne toqua à la porte... Aucun doute, son guide était arrivé...

« Kirishitan Risako, Cheffe du clan Kirishitan et dirigeante d'Iwa... »


Équipé de son bâton qui lui servait d'aide à la marche en tant qu'aveugle, elle se dirigea jusqu'à la porte et vint caresser le visage de l'homme qui venait de lui faire face...

« Ne voyez aucune offense dans cette acte... Ceci est uniquement ma façon de me remémorer chaque visage...
Vous serez donc mon guide, en cette journée ? J'espère vous être d'une agréable compagnie...
Je ne vais pas vous mentir, je suis impatiente de pouvoir sentir la chaleur du soleil sur ma peau tout en découvrant votre village ! »

Publié le 30/03/2018 à 23h01

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13916
Kimino avait était dépêché par le Hokage pour tenir le rôle de guide pour un ambassadeur, mais Shinki avait oublié de lui préciser une chose, c'est que la personne à guider n'était autre que la cheffe du village de Iwa. Il devrait donc prendre un peu de pincette pour ne pas créer une guerre entre les deux villages. Pour une fois, le jeune homme était arrivé à l'heure pour un rendez-vous. Il compris exactement à qui il avait à faire lorsqu'il vit cette grande et belle femme aveugle. Elle ne fit que le confirmé en lui disant qui elle était, puis elle vint lui toucher le visage. Le jeune médecin fit un sourire, pas de moquerie, mais il aimait ce genre de contact, savoir que les villages n'était plus en guerre, et qu'une paix mondial pouvait être possible. Et puis, il n'avait jamais vu femme aussi belle. Peut être était-ce du à l'exotisme de sa couleur de peau. Mais la femme aussi grande que lui était sans doute la plus belle femme qu'il lui avait été donné de voir. Désolé pour Tsubasa et Kazami, les deux jeunes femmes qui avait pu avoir son coeur, mais cette jeune femme là, il se contenterait d'apprécier sa beauté avec les yeux de toute façon.

« Je ne vois aucune offense dans votre acte. Je m'appelle Uzumaki Kimino, premier médecin du village de Konoha, peu importe ce qu'en dise mes collègue de l'hôpital. C'est un honneur pour moi d'être votre guide, j'espère que nos deux villages vont bien s'entendre. Loin de moi l'envie de vous manquer de respect, mais est ce que vous voulez prendre mon bras, ce sera plus agréable pour vous de visiter à mes cotés en faisant ainsi. »


Kimino fit un large sourire que la jeune femme ne pouvait voir. Puis il tendit son bras musclé vers en attendant de voir ce qu'elle allait faire.

Publié le 01/04/2018 à 12h32

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13922
L'homme, Kimino, invita la cheffe à s'agripper à son bras pour la suite de la visite, bien qu'elle n'en avait nullement besoin pour être capable de suivre un individu, son ouïe et son bâton lui suffisant amplement, elle allait tout de même accepter l'invitation, ne souhaitant pas braquer son interlocuteur... Se repérant grâce au bruit du mouvement des vêtements de l'homme, elle vint glisser son bras à celui du médecin avec une précision affolante pour une non voyante. C'est donc une fois à son bras qu'elle vint lui dire:

« Je vous remercie pour votre aide, Kimino... Sachez qu'au cours de la journée, si votre bras fatigue, je suis dans l'entière capacité à me déplacer à l'aide de mon bâton.. Mais pour l'heure, votre bras est la bienvenu ! »


Alors, les deux protagonistes quitta l'ambassade et s'aventura dans les rues bruyantes de Konoha. Aucun doute, le village était nettement plus vivant que celui d'Iwa, le nombre d'habitant se devait d'être bien supérieur et l’interactivité accru, nombreux marchands criaient dans les rues et les odeurs de différente cuisine parvenait au narine de la femme... Les yeux écarquillés, un large sourire sur le visage, heureuse de découvrir ce village, malgré tout cela, elle n'oubliait pas son rôle, ni son objectif, en découvrir d'avantage sur ce peuple... Et tenter de trouver une réponse de ce qu'il devait advenir des Konohajins....

« Monsieur Kimino, puis-je me permettre de vous posez quelques questions ? Arrivés sur ce nouveau continent depuis peu, et n'ayant eu que peu d'échange avec les habitants de ces terres... Certaines informations, coutume et tradition me sont encore inconnu... Mais j'espère, grâce à vous, être plus informé par la suite... »


Continuant de marcher, toujours accroché au bras du médecin, elle continua:

« Vous n'êtes pas sans savoir qu'il est de ma propre requête que d'avoir un médecin comme escorte... Je m'interroge beaucoup sur la connaissance en médecine que vous possédez... Nous avons nous même en notre village ce que nous appelons une soigneuse, usant des diverses plantes et mixture pour soigner le maximum de patient, et lorsque cela ne suffit plus, mêle son chakra au patient afin de venir à bout des problèmes... »


« En est il de la sorte... chez vous, les Konohajin ? Privilégiez vous ce qu'offre la nature avant d'utiliser l'essence même de notre corps ?
Une autre question, peut-être plus indiscrète... Accrochée à votre bras, je ne peux que sentir le fait que votre musculature est longuement travaillé... Est-il typique de chaque médecin de ce village que de s'entraîner longuement afin d'être probablement apte à parcourir les champs de bataille, où bien est-ce de votre propre volonté ? Ou peut-être je me trompe et vous voilà seulement doté d'un physique avantageux ? Ah Ah »

Publié le 02/04/2018 à 02h20

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13925
Kimino adorait cette petite marche, c'était agréable d'avoir une femme aussi jolie à son bras sans être jugé par les autres Konohajin. La dernière fois qu'il avait fait ça c'était avec une Chikara, et les deux clans ne voyait pas ça d'un bel oeil. Les deux parcourait le village, Kimino se doutait bien que Risako pouvait se déplacer facilement sans lui, surtout avec l'adresse dont elle avait fait preuve pour son bras. Mais il aimait juste l'avoir à son bras, c'était un homme après tout.

« Je répondrais à toute les questions dont j'aurais la possibilité. »


Les deux arrivèrent dans le quartier des restaurants. Toute la "streetfood" de Konoha placé dans un même quartier, les odeurs de nourriture était omniprésente, et les restaurateur criait pour appeler la clientèle. C'était une ambiance assez spéciale, mais très conviviale et pleine de vie. Konoha n'était pas un mauvais village, malgré l'image que Kazami et Gekido en avait donné, fort heureusement la cheffe d'Iwa ne devait pas le savoir, même si elle finirait par l'apprendre. Mais son peuple ne semblait pas contre le massacre de masse de toute façon.

« Cela dépend des médecins, moi j'aime encore utilisé simplement les moyens à ma disposition avant d'utiliser mon chakra. Sinon les moyens semble les même. Pour ce qui est de ma musculature, c'est un choix personnel, je suis un guerrier avant tout, mes capacité ne s'arrête pas à la médecine. Certe la plupart des médecin parte en mission, mais leur coéquipier les protèges. Moi je ne veux pas être une charge pour mes camarades, donc je me suis entrainait pendant plusieurs années pour se résultat. »


Il rigola un peu, la jeune femme avait remarqué sa musculature, c'était assez agréable de se dire qu'elle n'était pas son ennemie même si elle n'était pas Konohajin, même pas de notre continent.

« J'ai également quelques question si je peu me permettre, voudriez vous continuer cette conversation autour d'un bol de Ramen ? C'est une spécialité de Konoha. J'aimerais en savoir plus sur votre monde natale, j'ai toujours pensé qu'il n'existait aucun autre endroit que le Yuukan, et je suis ravi de voir que ce n'est pas le cas. »

Publié le 02/04/2018 à 11h01

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13930
L'homme invita la cheffe du village à se restaurer en sa compagnie et de découvrir la spécialité de Konoha, du ramen... Qu'était-ce donc ce plat ? Elle allait certainement bien vite le découvrir à condition que celui ci ne soit nullement constitué de viande animalière... Oui, Risako était en quelques sortes végétarienne, elle évitait au mieux de se repaître de viande et les rares fois où celle-ci se nourrissait de cela, elle avait chassé elle même l'animal afin d'être sur que celui-ci soit morte de façon honorable et s'excusait au près de Mère Nature pour avoir ôté la vie d'un animal sans défense... Pour elle, il était bien plus simple d'occire un humain qu'un animal...

« Je serai ravie de découvrir votre cuisine locale à condition que celle-ci soit dépourvu de viande... »


Alors, les deux protagonistes pénétrèrent dans un restaurant sélectionné par le Konohajin lui-même, lorsqu'ils entrèrent dans la salle un silence se fit ressentir durant quelques secondes. Aucun doute, la plupart des regards devait être fixé sur elle. Selon les dires de Moji, le peuple du Yuukan n'avait encore jamais vu de personne à la peau ébènes... Puis calmement, la vie du restaurant reprit son cours. Assis à une table, Kimino passa commande pour Risako, et enfin, elle accepta d'éclairer Kimino quant au territoire d'origine des Kirishitans.

« Mon peuple vient d'une terre lointaine dont nous ne saurions retourner malgré notre volonté... Nous avons navigué durant deux longues années sur des bateaux avant de découvrir pour la première fois un nouveau territoire... Le Yuukan ! Nous avons quitté notre terre natale lorsqu'un volcan endormit depuis des millénaires se remit à vivre, engloutissant de sa lave chaque centimètre carré de notre terre... Il me semblerait que Mère Nature nous ai fait payer nos nombreux péché commit sur ses terres et nous mit à l'épreuve... Nous, Kirishitan, vivons uni avec la nature, du mieux que nous le pouvons... »


La jeune femme était assise juste en face de son interlocuteur, les mains posées sur ses genoux, le dos droit, elle avait la prestance d'une dirigeante, cela ne faisait aucun doute... Maintenant qu'elle avait éclairé vaguement la lanterne sur son passé, elle désirait revenir au sujet de Konoha, en apprendre d'avantage sur son peuple... Alors, sourire au lèvre, en attendant son plat, elle lança:

« Kimino, je m'intéresse sincèrement à notre nouveau territoire , ainsi j'aimerai comprendre comment fonctionne la politique au sein du Yuukan... J'ai pu comprendre grâce au récit de mon proche ami, Moji, que différent village dit militaire existait sur le Yuukan mais que chacun était indépendant, cela signifie donc que chaque village possède son propre Chef et qu'aucun Chef ne règne sur la totalité du territoire ? Voici la raison d'une récente guerre entre... hum... Si je me souviens bien, Kumo et... Kiri? Et une dernière question, comment est élu le chef de chaque village ? »


Risako, toujours sourire au lèvre, feintait de regarder Kimino dans les yeux, repérant la position de son visage grâce au souffle de celui-ci. Puis, elle vint délicatement apposer sa main sur l'épaule de celui-ci durant quelques secondes en lui disant:

« Vous excuserez ma curiosité et mes nombreuses questions qui peuvent se montrer embêtante... »

Publié le 02/04/2018 à 14h21

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13934
Kimino aimait vraiment bien cette jeune femme, elle était simple pour une dirigeante, et parlait avec beaucoup de politesse et aucune supériorité. Il sourit lorsqu'elle lui demanda un plat sans viande, il avait entendu dire que les Kirishitan était proche de la nature. Il y avait des ramens au tofu sur la car de l'un des restaurant, le jeune homme choisi donc celui là. Une fois à l'intérieur tout le monde se retourna et fixa les deux jeunes gens. Risako ne pu le voir, mais Kimino lança un regard noir à tout les clients, ouvrant un peu sa veste pour montrer son Katana. Il ne pouvait se permettre une agression, la relation entre les villages n'en serait que trop endommagé. Le jeune homme commanda alors deux bol de ramen au tofu, puis écouta le récit de Risako sans rien dire. Puis il répondit à ses question.

« Oui, il y avait trois grand village, mais Kiri est rayé de la carte depuis la guerre contre Kumo. Je pense que des trois village Kumo est le plus dangereux. Autrefois les Kumojin régné sur l'intégralité du Yuukan. Les Hattori sont les maîtres de ce village, et leur chef est imposé, c'est l'héritier de la branche principale. Il y a d'autres clan au sein de Kumo, mais ils sont dominé par les Hattori. De plus les Uzumaki, donc mon clan était autrefois enlevé et mis à l'esclavage par Kumo. C'est ainsi que mes parents son mort durant mon enfance. Le chef de Kumo Hattori Masashi est le Raikage de ce village. Pour Kiri, autrefois leur chef était élu par la force, le clan Kaguya qui est un peuple de guerrier au cheveux blanc, se battait jusqu'à élire un Mizukage. Mais maintenant il n'y a plus de village. Et pour Konoha, il y a notre chef qui est élu, et deux conseillé chacun d'un clan différent à ses cotés. »


Kimino faisait une petite ellipse sur les tueries de Konoha, la guerre des clans etc... Pas besoin d'en dire trop sur son village, alors que les informations sur les autres villages il pouvait bien les lâcher comme il le voulait. Acceptant avec un sourire la main de la jeune femme sur son épaule, mais ne se permettant cependant pas de la toucher, il lui dit.

« Vous ne me dérangez aucunement, j'espère ne pas vous donner trop d'information. »


Les plats arrivèrent, et les deux ce mirent à table. Kimino raffolé de ce genre de plat, il espérait qu'il en soit de même pour la jeune femme en face de lui.

« Je vois que vous êtes vraiment à l'aise avec votre cécité, c'est ainsi depuis votre naissance ? »

Publié le 02/04/2018 à 18h25

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13936
La Cheffe du village d'Iwa se concentrait afin de retenir le maximum d'information concernant le Yuukan et leurs différents villages. Mais c'est lorsqu'elle entendu parler des Kaguya, un peuple guerrier au cheveux blanc que ses yeux s'écarquilla une fraction de seconde, relativement court pour ne pas être visible par n'importe qui, mais aucun doute que le médecin lui faisant face avait du remarquer cette micro-expression mélangeant de l'étonnement, de la honte mais par dessus tout, une grande colère... Dès son retour auprès de Saïto et Moji, elle exprimerait son doute concernant ce fameux peuple quant à la perte de sa vue... Mais pour l'instant, elle ne désirait laisser planer aucun doute et repris son assurance d'antan et n'évoqua pas le sujet... Pour le moment...

« Aucune information est de trop. Il me doit de connaître au mieux vos pratique pour diriger de la façon la plus convenable et appropriée les habitants de mon village... »


Les plats arrivèrent et l'odeur qui en émanait ne pouvait donner que l'eau à la bouche. C'est donc elle qui ouvrit les festivités, sachant que Kimino ne daignerait commencer à manger avant son hôte. Elle amena la première bouché à sa bouche et ses papilles fut envahi de saveur, un mélange d'épice des plus savoureux, du tofu, des nouilles, tout cela mélanger donnait un plat digne des plus bon...
L'homme se permit d'évoquer la cécité de Risako, non sans tact puisque celui-ci commença par vanter son aisance. Le regard de la femme s'assombrit avant de prendre la parole:

« Non... J'ai apprit à vivre avec sur le tard... Mes yeux fut brûlé lors d'un combat... Vous avez peut-être eu l'information que le combattant représentant notre village est également atteint de cécité... »


Relaissant un léger sourire réapparaître sur son visage, elle reprit:

« Mais vous savez, il y a toujours un mal pour un bien... Le dommage subit est infime contrairement au gain qu'il en résulte... »


C'est terminant sur cette phrase relativement mystérieuse, n'évoquant pas la récompense qu'elle avait pu recevoir en devenant aveugle, en autre, celui de découvrir un monde sans jugement, de s'ouvrir aux sens qu'elle possédait et dont elle n'avait jamais exploité... Et par dessus tout, comprendre son rôle à jouer sur cette nouvelle terre...
Replongeant ses baguettes dans le bol de ramen, se délectant de son plat, entre deux bouchés, elle lança:

« Votre cuisine en rendrait jaloux plus d'un... »

Publié le 03/04/2018 à 09h53

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13957
Kimino venait d'apprendre qu'elle était devenu aveugle suite à un combat, et que la jeune femme avait appris à vivre avec, elle était vraiment impressionnante du coup. Car réussi à avoir une telle aisance en aillant vécu avec ce sens. Kimino ce sentait plus proche de la jeune femme avec cette conversation, mais il ne devait pas lui parler comme à une amie, il ne fallait tout de même pas qu'il la froisse. Bien que le cheffe de Iwa semblait bien plus simple que tout les chef de village du Yuulan, Shinji compris. Lorsqu'elle parla de sa cécité, Kimino ne pu s'empécher.

« Vous êtes vraiment quelqu'un d'incroyable... Mais vous savez, si cela devient trop pesant de vivre avec cette cécité, il y a un moyen de vous greffer des yeux. De ce que j'en vois, c'est votre rétine et votre corné qui ont était brûlé. le nerf optique ne doit pas être touché, il suffirait d'y reconnecter des yeux. »


Le jeune homme venait de montrer ses talents en médecine en quelques seconde, il avait réussi à faire à peu prêt le même diagnostique de Sawako, sauf que lui cela ne lui avait pris que quelques seconde, et juste en regardant la jeune femme dans les yeux pendant un repas. Mais la jeune femme semblait vouloir changer de sujet, faisant un compliment sur la cuisine à Kimino.

« J'espère ne pas me montré trop cavalier en disant cela, mais c'est la beauté de votre clan qui va rendre jaloux tout le Yuukan. Je n'avais jamais vu aussi belle couleur de peau. »


Et aussi belle femme, mais ça il ne se le permettrait pas, et elle comprendrait sans doute le sous entendu. Kimino aimait les belles femmes, c'était sans doute sa plus grande faiblesse, et il fallait dire qu'il était servi avec elle.

Publié le 05/04/2018 à 11h48

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13961
L'homme médecin venait de faire un diagnostique sur la cécité de Risako en seulement quelques secondes, sans le moindre examen clinique réel, seulement au travers d'un partage de repas... Le résultat elle l'avait déjà eu par Sawako, la soigneuse d'Iwa, mais celle-ci lui avait nécessité plusieurs jours d'examen... Malgré tout, elle ne pouvait en vouloir à Sawako ou se permettre de la juger, elle avait apprit tout ce dont elle savait par elle-même, c'était une autodidacte de la médecine et les connaissances acquise était impressionnante... D'ailleurs, quelques semaines avant le départ pour Konoha, Sawako était venu rencontrer Risako afin de lui annoncer qu'elle était dans la capacité de lui rendre la vue si celle-ci le désirait et Kimino venait de lui faire relativement la même proposition... Pour l'instant, elle ne releva pas ses dires, restant stoïque.
Kimino, changeant de sujet vint flatter la Cheffe du village concernant la beauté de la peau de leurs peuples. Risako, elle, n'avait pas la chance de pouvoir admirer la dites blancheur de leurs peaux, n'ayant aperçut qu'un seul "étranger" et celle-ci lui a ôté la vue...

« Je n'ai hélas pas la chance de pouvoir vous retournez ce compliment, mais mon ami Moji m'as décrit la blancheur sans précédent de votre peau. Sur notre ancien continent, nul homme n'avait une telle couleur, nous avons tous la couleur du bois. »


Venant de terminer son bol de ramen, Risako posa ses baguettes sur le bol afin de faire comprendre qu'elle venait de clôturer son repas. Entendant également à son tour les baguettes de Kimino percuter le porcelaine du récipient, elle comprit que lui aussi. Alors, celle-ci se redressa et interrogea son guide:

« Où allons nous désormais ? Je suis curieux de découvrir les autres facettes de votre village ! »


Tout deux prenant la porte, Risako de nouveau agrippé au bras du médecin, celle-ci se plaisait à se prendre au jeu de l'aveugle ayant besoin d'un maintient, bien que la réalité était tout autre, elle appréciait simplement le contact physique de l'homme qui avait une voix si... séduisante. Mais malgré tout, elle n'était pas dupe et garder en arrière pensé que l'homme se montrait d'agréable compagnie uniquement car celui-ci avait reçu l'ordre de ne froisser sous aucun prétexte la Cheffe d'un clan potentiellement ennemie... De nouveau dans la rue, Risako se sentait prête d'aborder de nouveau le sujet de sa cécité:

« Ma cécité n'est en rien pesant vous savez... Bien nombreux voit cela comme une tare, un handicape, alors que pour moi il en est tout autre.... Ceci est un véritable don... Bien que cela ne fut pas simple au début, j'ai apprit à vivre avec cela et ai su découvrir les bons côtés de ma condition. A vrai dire, le plus pénible est lié au sommeil. Depuis que j'ai perdue la vue, je ne trouve que trop peu le sommeil, selon notre soigneuse ceci est normal. C'est ce qu'elle appelle le libre cours à l'horloge biologique... N'étant pas dans la capacité de voir par alternance lumière et obscurité, mon organisme ne sécrète pas de mélatonine au bon moment... Mais qu'importe, ceci n'est qu'un effet indésirable minime de ma condition! »


Toujours en affichant son sourire habituel, elle continua:

« En ce qui concerne la possibilité de greffe, notre soigneuse m'a également proposer une telle solution... Mais la véritable question n'est pas tant de savoir si cela est possible, ni de savoir si je le désire, mais plutôt de savoir qui est prêt à m'offrir un œil, vous ne croyez pas ? Le seriez vous ? Ah Ah »

Publié le 06/04/2018 à 11h11

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13966
Le moment que les deux passaient ensemble était vraiment beau, deux membres de clans, de village et même de continent différent parlant comme des amis. Certes il ne l'était pas, du moins pas encore, mais le moment était vraiment beau. La conversation entres les deux n'avait rien de protocolaire, ils échangeaient juste autour d'un bol de nouille, et l'ambiance devenant un peu plus chaleureuse, certaine phrase de Kimino pouvait se montrer un peu plus charmeuse, mais restant de tout même subtile afin de ne pas être lourd et surtout de ne pas créer un incident diplomatique.

« Restez quelque temps en ma compagnie, et je vous ferais retrouver la vue, et vous pourrez voir la pâleur de ma peau comparé à la votre. Votre imagination me vois sans doute plus beau que vos yeux m'aurez vu. »


Il rigola un peu posant ses baguettes, et payant l'addition. De son vivant, jamais Kimino ne laisserait une femme payer à sa table. Jeune femme qui voulait "voir" plus du village. Il avait une idée, il allait l'emmener jusqu'à la forêt. Son peuple et elle en particulier semblait vraiment apprécié la nature, et la forêt de Konoha était sans doute la plus merveilleuse de toute. Passant dans les rues avec une étrange fierté d'avoir une aussi belle femme à son bras, les deux abordèrent de nouveau la cécité de Risako.

« Si nous étions plus proche je le ferais oui. Mais nous nous connaissons depuis si peu de temps ah ah. »


C'était bel et bien une invitation déguisé à devenir plus proche, tourné à l'humour pour ne pas trop se dévoiler.

« Quelqu'un qui viens de mourir pourrait vous offrir ses deux yeux. Il faudrait cependant agir immédiatement. Mais il faut accepter les yeux d'un mort. C'est sans doute le plus dur. »


Kimino inconsciemment serra un peu plus le bras de la jeune femme la raprochant très légèrement de lui pour lui dire.

« Il y a un lieu proche du village dans notre forêt où j'aime me ressourcer, je pense qu'il vous plairez, je n'y ai jamais emmené personne. Mais votre amour de la nature semble si fort que je dois vous y emmener. Si vous êtes d'accord bien sur. »

Publié le 06/04/2018 à 12h49

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg13971
« Je ne pourrai accepter que l’œil d'une personne consentante et dont la sacrifice aurait un véritable sens... Mais faudrait-il encore que je souhaite retrouver la vue... »


Alors que les deux protagonistes progressaient d'un pas ralenti au sein des rues de Konoha, Risako affichait un sourire envoûteur n'ayant pour seul but que de paraître agréable, accessible et gentille au yeux de la population Konohajin... Effectivement, si un jour elle se devait de régner sur le Yuukan et y comprit Konoha, cela serait bien plus aisée si les personnes l'ayant déjà vu au préalable garde d'elle une image positive.
Foulant la terre battu des chemins de Konoha, Kimino proposa à la Cheffe de Iwa de lui faire découvrir un lieu où il aimait se ressourcer, au sein de leur forêt, proche du village... Risako tiqua quelques secondes, si l'homme tentait de l'éloigner des rues bondés afin de l'assassiner, après tout, elle n'était pas chez elle, et n'était nullement à l'abri d'une embuscade avec de sombre objectif... Elle s'était montrée naïve une fois au sein de son propre village et avait ainsi perdu la vue... Cette fois-ci elle devait être plus prudente, bien que la situation actuelle ne laissait guère sous entendre qu'elle courait le moindre risque, elle hésita quelques instants puis accepta l'offre tout en restant sur ses gardes... Bien évidemment, elle ne se permettait nullement de laisser transparaître le moindre doute, non, elle devait transpirer la confiance en elle et sembler invincible...

« Avec plaisir... »


Alors, ils empruntèrent le chemin en direction de la sortie du village, Risako continua la discussion tout en cherchant à récolter quelques informations concernant le mode de vie et les traditions de ce peuple...

« A première vue, votre peuple ne semble guère attentif à Mère Nature...Shinji-Sama à évoqué le fait que vous avez sacrifié vos plus précieux arbre pour bâtir l'ambassade dans laquelle mes amis et moi-même logeons...
Détruisez-vous sans le moindre pincement au coeur ce que nous offre notre Mère ? Êtes vous un peuple qui profites de ce que la nature nous donne pour vivre dans la luxure, le gaspillage et cela de façon irrationnel ? »

Publié le 06/04/2018 à 21h59

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p1/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg14023
Kimino était heureux, la jeune femme cheffe du village de Iwa avait accepté son invitation dans la forêt. Il n'avait pas réfléchi que cela pourrait être prit comme une menace de la part de la jeune femme. Et lui, bien qu'il avait à faire à une cheffe de village ne se sentait pas menacé à l'idée de se retrouver seul avec elle. Il pouvait se tromper, mais il ne pensait pas que son but était de faire du mal à l'Uzumaki. Les deux avancèrent alors jusqu'à quitter le village et marcher dans la clairière juste avant la forêt. Puis la jeune femme posa la question qui fâche. Combien de fois, Kimino avait mis le feu à une forêt par accident durant un combat ou un entrainement. Il est vrai que les Konohajin n'avait jamais vraiment fait très attention à la nature. Mais ce n'est pas ce qu'il allait répondre à la jeune femme.

« La plupart du temps, il est vrai que nous prêtons une grande attention à la nature qui nous entoure. Cependant, il est vrai que nous pouvons parfois faire des erreurs comme pour la construction de votre ambassade. Je tiens d'ailleurs à vous présenter des excuses au nom du village pour cette erreur qui ne sera pas reproduite dans le futur. »


Kimino était plutôt gêné, il ne savait pas trop où se mettre pour tout dire, heureusement que la jeune femme ne voyait pas le médecin qui avait changé de couleur. Il était gêner, car il savait que son peuple n'avait pas un profond respect pour la nature, et que lui non plus malheureusement.

Publié le 14/04/2018 à 08h58

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h :
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2423 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :