Camp de fortune
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1221/p1/camp-de-fortune.html#msg14093
De retour à Konoha depuis quelques semaines, Uzumaki Shimazu s'était rapidement retrouvé Senseï d'une équipe officielle. Au fond de lui, il avait l'impression de revivre, il se retrouvait enfin au poste qu'il désirait tant. Dans cette brigade, il ne s'était pas réellement inquiété des profils. Comme prévu, Kanashisa était au sein de son escouade. De fil en aiguille, le senseur avait été affecté à l'enquête sur la jeune femme du clan Gaikotsu. Celle-ci étant top secrète, Shimazu prétextait un simple voyage politique pouvant mener à une coopération. Le village de Kiri était aujourd'hui faible, mais le roux du village de la feuille n'était pas du genre à sous-estimer un adversaire. Il avait ainsi préféré prévenir les derniers habitants via une colombe messagère de Konoha. Au sein d'un camp de fortune, l'équipe était donc en attente d'un retour potentiel du clan Gaikotsu. Trois longues journées d'attente... Quand soudain...

« Ce cri... »

Les individus déjeunaient... Les derniers jours permirent à l'équipe de récupérer suffisamment pour faire rapidement demi-tour. L'oiseau au plumage blanc ne se fit pas attendre et il se posa très subtilement sur l'épaule droite de Shimazu. Le papier étant accroché était simplement coloré d'un rouge vif.

« Ils acceptent une rencontre. »

« Vous vous souvenez des instructions ?
Que devez-vous faire si l'ennemi est hostile ? »

Un dernier briefing avec une rencontre potentiellement fatidique dans la vie des membres de cette équipe...

Publié le 23/05/2018 à 01h20

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1221/p1/camp-de-fortune.html#msg14098
Cela faisait plusieurs jours que la petit équipé étaient partie. Avant de partir pour ce voyage en direction du village de Kiri le Chikara avait fait ses adieux à Michiyo ainsi qu’à Kano. Il avait dîné en leur compagnie la veille de son départ et Kano avait même réussi à convaincre son père de le laisser dormir chez sa grand-mère. Matsuo avait profité de sa nuit de sommeil pour recharger au maximum son énergie, il en aurait peut-être besoin dans les jours à venir.

Le rouquin s’était levé aux aurores, comme à son habitude, et avait préparé ses affaires pour le voyage à venir. Il avait mis dans son sac de voyage des conserves et un assortiment de barres de céréales qui lui serviraient de provisions, une solide gourde d’eau, des allumettes (on sait jamais, ptet qu’ils seraient à court de chakra), une corde, et un manteau pour résister aux températures plus faibles qui régnaient à Kiri, ainsi que les bandages et une bonne dose de baume qui lui serraient utiles pour soigner ses cicatrices, et un assortiment de kunais et de shurikens. Une fois ceci fait, il prépara le petit déjeuner pour Kano et sa grand-mère. Et une fois que tout fut engloutit ses deux proches lui firent leurs adieux et Matsuo se dirigea seul vers la porte du village …

Depuis qu’il avait apris qu’il allait quitter pour la première fois le village de Konoha, il était mi-heureux, mi-angoissé, certes, c’était sensé être une visite politique mais on ne savait jamais ce qu’il pouvait se passer. Les quatre ninjas de Konoha avaient marché un bon moment avant de monter un camp en attendant que la colombe de leur sensei revienne. Ils patientèrent de cette manière pendant un peu plus de trois jours quand l’oiseau revint. Visiblement les Kirijins, ou ce qu’il en restait, acceptaient de les recevoir.

Shimazu Uzumaki, leur sensei, s’était redressé pour attraper l’oiseau de paix et soudain il leur demanda s’ils se souvenaient de ce qu’il fallait faire en cas de danger. Voyant qu’aucun de ses compagnons ne voulaient répondre et qu’un malaise commençait à s’installer le Chikara prit la parole :

« -Et bien, je pense qu’il faut d’abord analyser les forces en présence. Si nous sommes en infériorité numérique ou si l’ennemi semble plus fort il faut se replier au plus vite et essayer d’attirer nos ennemis sur un terrain qui nous est favorable ou juste fuir. Sinon en cas d’affrontement, nous devrions établir une formation et attaquer intelligemment, en économisant notre énergie et en évitant de tuer nos opposants, en cas de victoire on pourrait interroger les prisonniers. D’ailleurs, en parlant de formation, ne devrions-nous pas en établir une maintenant ?
»

Matsuo en faisait peut-être trop, mais il préférait agir ainsi et rester en vie.

Publié le 24/05/2018 à 16h35

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1221/p1/camp-de-fortune.html#msg14101
Depuis plusieurs jours l'équipe de Shimazu a quitté le village de Konoha avec pour mission de se rendre au village de Kiri , petit village pas très puissant mais ou la brume est omniprésente , le but de cette mission est de faire une simple visite diplomatique .
Les ninja s'étaient installé au beau milieux d'une forêt en attendant le retour de la colombe de Shimazu , sensée rapporter la réponse du clan Gaikotsu quand àl'entretien .
Soudain un petit cri se fit entendre et Shimazu réagit à cette ultrason c'était la fameuse colombe de Konoha qui apportait le réponse positive du clan tant recherché , le jeune groupe allait pouvoir se mettre en route désormais ; cependant Shimazu décida de réaliser une dernier briefing avec ses élèves en leur demandant quoi faire à la vue d'un ennemi .

Matsuo , comme attendu , répondit le premier par une réponse développé et qui satisferai surement le sensei , ainsi Shikei se contenta d’acquiescer afin d'ajouter ceci :

« Je suis daccord avec Matsuo , je voudrai juste rajouter le fait de devoir nous entraider et ainsi d'aider un allié dans le besoin . Je préfère rentrer au village avec mes coéquipiers en bonne santé et rater la mission plutôt que de rentrer avec des morts en ayant complété notre mission . »


Bien entendu ces paroles n'étaient qu'une pure façade , la vérité est que Shikei n'en a que faire de ses compagnons et que la seule chose qui compte pour lui est de rentrer sain et sauf de la mission ainsi que d'avoir triomphé de cette dernière . Cette façade , ses équipiers et son sensei n'ont aucun moyen de le savoir étant donné que Shikei est toujours passif , complétement effacé et dénué de sentiment réel .

HRP : Excusez moi pour ce rp de piètre qualité mais c'est vraiment complexe de rp avec un perso comme Shikei , d'autant plus que j'en ai perdu l'habitude .

Publié le 24/05/2018 à 19h13

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1221/p1/camp-de-fortune.html#msg14108
Décidément, les jeunes étaient relativement inquiets d'une attaque. Shimazu était plutôt satisfait de ce retour et ne craignait bêtement rien. Effectivement, les Gaikotsu n'étaient pas assez idiots pour craindre une guerre.

« Je dois dorénavant vous offrir quelques informations supplémentaires sur cette mission. D'après votre réponse, je n'ai pas vraiment le choix. »

« Les Gaikotsu sont encore une poignée à vivre en ce lieu. Je suppose qu'ils sont au moins 10 combattants d'après ce que j'ai pu observer durant ma soirée de reconnaissance. Malgré tout, nous ne risquons rien... »

Shimazu avait effectivement décidé de s'éclipser dans la soirée afin d'effectuer une mission de reconnaissance. Sur place, le village de Kiri n'était pas réellement un lieu agréable à regarder. En l'espace d'une heure d'observation, le Uzumaki avait même pu assister à une tentative d'infiltration d'un homme aux yeux rouges. Sûrement un Kenketsu.

« Je ne suis pas ici pour organiser une paix avec Kiri. Mais plutôt pour éclairer de nombreux zones d'ombre pour Konoha. Je dois vous avouer que ce village n'est plus un réel danger. Il est même possible que nous possédions un ennemi commun. »

« Donc, nous allons simplement organiser une formation permettant un potentiel repli. Dans le meilleur des mondes, nous allons simplement discuter avec des Kirijins. Dans le pire, nous prendrons la fuite. Le Doton est une affinité relativement pratique pour empêcher nos adversaires de se mouvoir. Le Katon pourrait empêcher une approche soudaine. D'autres idées ? »

Publié le 06/06/2018 à 01h27

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1221/p1/camp-de-fortune.html#msg14109
Il était tard le soir et les ombres des ninjas dansaient sur les arbres environnant , animées pas le brasier du camp de fortune , les trois jeunes individus restèrent assis , immobile à l'écoute des instructions de leur professeur , Shimazu Uzumaki , grand ninja appartenant à l'ignoble famille des Uzumaki , il est aussi le frère de Kazami , la femme qui est aussi la cause du grand nombre de morts chez les Chikara , comme quoi les Uzumaki sont vraiment tous les même .

Le rouquin révéla l'objectif réel de la mission , et ainsi la démarche à adopter : Observation , puis fuite avec du doton ou avec du katon , cependant une question brûlait les lèvres du jeune chikara aux cheveux bleutés , ainsi il pencha son buste un peu en avant pour éviter de parler trop fort , même si Shimazu est un bon senseur .

« Shimazu sensei , si jamais on se fait encercler avons nous l'autorisation de nous battre pour essayer de fuir si c'est possible ? Pour ma part je suis un spécialiste du doton donc si jamais nous devons fuir vous pourrez compter sur moi . »


Et enfin Shikei tourna son regard vers ses coéquipiers à sa droite , il était évident que Matsuo allait réagir comme d'habitude , tel un chien qui lèche les bottes de son maître pour attirer des faveurs . Quand a Kanashisa elle paraissait étrangement calme , elle n'avait sortie aucune paroles depuis le début de cette mission .

Publié le 07/06/2018 à 10h39

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h : Hattori Masashi, Uzumaki Kimino, Miwaku tetieu
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2424 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :