Nouveau départ

Année 8
Chakra bleu

Cela faisait maintenant quelque heure que le duo c'était séparer de Nowaki. Ce dernier semblait à la fois devoir récupérer de son combat et motivé à rassembler les fuyard de Kumo. Noble et dangereuse tache, il était certain que le choix de la séparation était discutable. Mais actuellement, le Gaikotsu n'aurait été d'aucune aide.

Ce dernier n'arrivé toujours pas à assimilé tout ce qui ce passait. Était-ce de la trahison? Il ne saurait le dire. Il est vrai que Mis à part le cafard et le Lapin, il n'était finalement pas si attaché à son village d’accueil. Il n'était qu'un outil pour Kumo. Porter par Inoiya, qu'iil n'avait pas encore reconnu, il l'écoutait parler sans vraiment réagir. Le fait d'être porter ainsi lui rappelait d’ailleurs une mission dans le désert avec ces deux ami Kumo-jin. Pourquoi Usagi lui avait donc dit de retourner au prés des shinobi de Kiri.

Arrivait dans les région montagneuse, le village de Kumo commençait à être lointain. Le duo n'était sans doute pas en sécurité, mais il était peu probable que Kumo traque les fuyard avec les événement qui avait lieu en son sein.

« Si tu veux t'arréter... Il y a des grotte pas loin... On peut s'y arrêter quelque temps »


Suggéra t'il à la femme Kaguya en lui indiquant une direction. C'était un réseau de grotte qu'il avait souvent emprunter en compagnie du Lapin. Cette pensé ne fît que l’attristait un peu plus. Il était certain qu'il était arrivait quelque chose à son ami.

Publié le 13/06/2019 à 15h08

Chakra bleu

Nowaki laissé derrière eux, Inoiya avait la boule au ventre, il était à la fois très courageux et très inconscient. Kitaï blotti contre son dos, la jeune femme marchait difficilement, les chemin de cette montagne était rudes, et le climat etait de plus en plus dur. Il faisait froid, du vent et la neige commençait même à pointer le bout de son nez. Ses cuisses et ses mollets était en feu, et elle accueilli avec bonheur la proposition du jeune homme se se reposer dans une grotte. Une fois en dessous, elle le posa contre une paroie, puis elle s'assit en face de lui. Là, il ne pourrait pas rater son visage. Inoiya avec le même visage angélique, à une différence prêt, elle avait une énorme cicatrice de brûlure sur le haut du visage, un souvenir de la guerre.

« Mon dieu, je n'arrive pas à croire que tu es vivant. Mais comment ? Je pensais que Gochiro t'avait sacrifié ? »


Voyant que le jeune homme n'avait pas de réaction, la jeune femme insista.

« Kitaï c'est moi, Inoiya. Tu ne me reconnais pas à cause de la cicatrice ? »

Publié le 13/06/2019 à 22h51

Chakra bleu

L'adolescent ne réagi pas à la premiére question. Il n'était même pas certain d'être encore en vie. Après tout, Kitai avait était sacrifié à Kumo et il avait vécu de longue année sous l'identité de Saru, le singe complice du lapin. Sauf que maintenant, on voulait le retour de Kiri-jin, c'était assez compliqué. Les deux personnalité avait passer beaucoup de temps à ce repousser l'un l'autre, à l'avantage du singe.

« Bah tu devrais être content? Tu peux pas refuser le cadeau d'Usagi... »


Plaçant une main sur son visage, comme s'il souffrait d'un maux de tête, la voix qu'il avait inventé au singe Saru l'insupportait, bien trop naïve bien que la tristesse s'entendait également dans le ton imaginaire.
Portant à nouveau le regard vers le visage de la jeune femme, il est vrai qu'il y avait une très grande ressemblance avec Inoiya, excepté la cicatrice. C'était t'elle fait blesser lors d'une mission? Non, c'était plus probable que ce soit une blessure de guerre. Ce n'était pas le style de l'ancien Mizukage de laisser les gens en vie. L'élimination semblait être une de ces activité favorite. Dommage que n'y Kitai, n'y Saru n'ai eu l'occasion de venger Dohko.

« Inoiya? Tu a donc survécu à la guerre... »


Soupirant un coup, il était content qu'elle soit saine et sauf. Même si ce n'était plus vraiment important. Quelque chose était brisé en lui et l'adolescent n'avait pas totalement la volonté de le réparé. Il se mit à tiré l'une de ces mèches de cheveux pour les observer.

« Ils sont… blanc... »


Qu'avait donc réellement fait le lapin? Malgré toute les connaissance qu'il avait accumulé sur les Kenketsu. L'ex-vampire n'arrivait pas à comprendre ce qu'il était maintenant. Le fléau des sangsue était sans remède connue. Il y avait bien un mythe parlant du clan des Kitto qui pouvait neutraliser les particularité des vampire proche d'eux, mais il était claire que la Kaguya et Usagi n'était pas des Kitto. Il avait parler d'un sceau, mais cela suffisait t'il à contenir l'affliction.

« Tu a raison… Gochiro ma bien sacrifié sauf que j'était déjà mort… Je ne comprend pas vraiment... »

Publié le 14/06/2019 à 00h10

Chakra bleu

Enfant, le jeune homme semblait avoir reconnu la jeune femme. Qu'est-ce qu'il avait bien pu subir à Kumo pour changer à ce point ? La jeune femme était assise devant le jeune homme qui venait de lui dire qu'il était heureux qu'elle ai survécu. La jeune femme était à la fois triste et heureuse. Triste de voir comme la psyché du jeune homme avait pu changer, mais heureuse de le savoir en vie.

« Oui bien sur que t'es cheveux sont blancs. Mais je crois comprendre... je suis arrivé pendant ton combat avec Nowaki... je t'ai vu.. tu contrôle ton sang. Tu es devenu un Kenketsu. »


La jeune femme le fixa dans les yeux, elle avait compris, mais elle s'en fichait. Et elle devait lui dire tout de suite.

« Sache que pour moi ça n'a aucune différence. Que tu es les cheveux blanc ou noir. Que tu sois le visage à découvert où que tu porte un masque à tête de singe rouge. Pour moi tu es mon ami, peu importe ton nom, peu importe ton clan. »


La jeune femme vint se mettre dos contre la parois assis à côté du jeune homme et dit en rigolant.

« Je t'ai vu te battre... c'est toi qui va m'entraîner maintenant.. Bon, essai de te reposer un peu je vais monter la garde. Je te réveille dans deux heures. »

Publié le 14/06/2019 à 19h39

Chakra bleu

Blanc… Il n'était donc plus un Kenketsu actuellement? C'était vraiment étrange. Usagi avait toujours était étrange, mais crée ce genre de technique ne lui ressemblait pas. Faut dire qu'excepté les talents de médecin. Le singe avait rarement vu le lapin a l'œuvre.
Croisant le régard de la femme Kaguya, il fixait essentiellement son reflet. Il n'était donc plus un Kumo-jin, il ne ce considérait plus comme un ninja de Kiri. Sa famille l'avait rejeté a cause de sa morsure, et sa malédiction du au vampire venait d'être sceller. Que lui restait t'il au final ? Tout ce qui l'avait caractérisait sembler se volatiliser. Le lapin avait dit qu'il était l'impossible? C'était peut-être vrai, mais pour l'instant, il n'était rien.

« Ton ami... »


Les paroles d'Inoiya résonner dans son esprit. Il n'y avait que de rare personne qu'il considérait ainsi.

« Ton ami? Elle ferait mieux de fuir dans ce cas. Dohko et mort pour toi, Usagi a sans doute subit le même sort. Qu'a tu fait pour eux? »


Grincent des dents, la jeune femme essayer de valoriser les progrès de l'adolescent. Ressemblant physiquement à un adolescent de 14 ans, il ne fallait pas oublié qu'il approcher de la vingtaine. La magie des vampire.

« La ferme… LA FERME!!!! »


Il avait commencer a murmurait avant d'hurler. A la fois contre son mal être intérieur que la jeune femme. De nouvelle larme lui coulèrent des yeux et il frappa brutalement le sol de son poing qui se mit à saigner. La douleur lui rappela une chose encore plus douloureuse. Il était vivant.

« Tu ME considère comme fort? JE SUIS FAIBLE! Un bon à rien incapable d'accomplir quelque chose! C'est ma faute si Dohko est mort! C'est ma faute si Usagi ma laissé! Si tu est mon ami tu ferais mieux de partir! Je n'apporte que le malheur à mes proches! Laisse-moi !!! »


Niveau discrétion, l'adolescent sembler oublié qu'il se trouvait dorénavant en territoire ennemi. De plus, son discours était dirigé contre sa propre personne. Sauf qu'il pouvait très bien être interprété différemment pour la kunoichi. Comment réagirait t'elle ?

Publié le 14/06/2019 à 22h19

Chakra bleu

Inoiya ne s'attendait pas une seconde à la réaction de son ami. Elle qui pensait avoir droit à de belle retrouvailles avec Kitaï, elle se rendit compte que le mal-être intérieur de son ami était plus fort qu'elle ne le pensait. Le voyant réagir ainsi, elle eu un peu de peine, elle savait que la vie à Kumo n'avait vraiment pas du être tendre pour lui. Alors quand il lui dit de partir, la jeune femme eu d'abord envie de le gifler pour lui remettre les idées en place, mais elle opta finalement pour une méthode bien plus douce. Elle vint prendre le jeune homme dans ses bras, le blotissant la tête contre le cœur de la jeune femme.

« Je suis là maintenant, je ne te laisserais plus jamais tout seul Kitaï. Mais par pitié tais toi ! Les environs grouille sans doute de Kumojin. »


La jeune femme garda le jeune homme blotti contre sa poitrine. Elle espérait que cela le detendrait, mais elle n'avait pas pensé que malgré son apparence d'enfant, il avait l'âge d'un homme maintenant, et peut-être que ce genre de contact eveillerait d'autres envie en lui. Elle, elle s'en fichait, elle le verrait toujours comme son petit frère.

« Je te promet que l'on trouvera le temps de parler quand on sera en sécurité. Mais pour le moment il faut que tu te calmes. Et Dokho n'est pas mort à cause de toi, il est mort à cause de lui. Nous connaissions tous les règles à Kiri, il a essayé de les briser il en est mort. »


La jeune femme faisait des caresses sur la nuque de Kitaï elle voulait qu'il aille mieux, mais elle avait aussi un besoin vital qu'il ne crie pas de nouveau.

Publié le 14/06/2019 à 22h41

Chakra bleu

Clairement, l'état émotionnelle de Kitai finirai par leur attiré des ennuis. Le duo se devait de rester discret sauf que l'adolescent n'en n'avait actuellement rien à faire. Il avait besoin de vidé son sac.

« Je suis… désolé… SI je n'avait pas était mordu, probablement que je n'aurais pas était le sacrifié et Dohko ne se serait pas rebeller… C'est ma faiblesse qui a causer toute cette souffrance... »


C'était certes un raccourcis un peu rapide, mais comment lui dire le contraire? Sa confiance en lui était totalement brisée. S'il se considérait comme fort à Kumo, c'était pour protéger le lapin qui venait de le "relâcher".

« Tu sais sa nous fait pas plaisir non plus ce qui arrive… J'aurai préférer rester avec Usagi et Genichi… Finalement toi il te reste quelqu'un Kitai... »


Ironique que ce soit Saru qui vienne réconforter également l'adolescent. Lorsqu'il fût pris dans les bras de la Kunoichi, le jeune homme ne protesta pas. Les yeux en larme, il finit par écouter les paroles de son amie. Naturellement, il ne restait pas insensible au charme de la Kaguya, mais son corp était bien trop épuisée et le surplus d'émotion qu'il ressentait ne l'aidait clairement pas. Cependant, coller ainsi contre le corp d'Inoiya, il finit par s'endormir assez rapidement, bercer par les battement du cœur qui vinrent le rassurer. Preuve que le sceau de l'Uzumaki limité le sang Kenketsu en lui. En d'autre circonstance, il aurait certainement tenter de transformer son amie en son diner.

Publié le 14/06/2019 à 23h53

Chakra bleu

Inoiya soufflait, elle avait réussi à calmer le jeune homme. Elle avait confiance en son ami, mais elle avait finalement eu de la chance que celui celui-ci ne la morde pas. Mais elle n'avait pas la tête à ça, la tête de Kitaï confortablement blotti contre sa poitrine, il fini par trouver le sommeil. Inoiya lui caressait avec tendresse l'arrière de la tête. C'était la première fois depuis des heures qu'elle pouvait s'assoir et se reposer. Transporter le jeune homme sur son dos sur tout ces kilomètres n'avait pas été chose aisé.

Même si la position, et le contact physique lui donnait envie de dormir également, elle ne pouvait pas. La nuit était tombé, et il commençait à faire froid. La jeune femme blotti le jeune homme un peu plus contre elle pour se réchauffer. Mais cette tranquillité disparut alors que la jeune femme entendit des bruits de pas. Murmurant a l'oreille de Kitaï

« Réveille toi il y a quelqu'un »

Publié le 15/06/2019 à 13h50

Chakra bleu

« Mmmh…..? »


Le sommeil l'avait rattraper rapidement, mais le repos ne semblait pas pouvoir durer. Il n'avait aucune idée de combien de temps il c'était assoupis. Suffisamment pour que le ciel s'assombrisse et que la température baisse. La nuit était probablement tombé et il est vrai que les nuit dans cette région pouvait
être très froide.
Emergeant péniblement, il regarda brièvement au alentour. L'esprit encore embrumé, il devait constater que son combat contre Nowaki ne semblait pas être un rêve. Inoiya était toujours en sa compagnie et le lapin était absent. Il ne se sentait pas spécialement en grande forme, mais l'adolescent semblait avoir meilleur mine. Il n'avait d'autre choix que d'accepter les évènement pour le moments.

« Tu est sur ? Je n'entend rien moi... »


Il avait entendu le vent qui s'engageait dans la grotte. Peut-être que ce dernier masquait le bruit de pas? Ou alors c'était simplement l'audition du garçon qui lui faisait défaut. Le réveil n'était pas spécialement facile.

Publié le 15/06/2019 à 15h45

Chakra jaune

Cela faisait désormais une bonne semaine que Genichi avait pris la route, partit a la recherche de Rin, il avait recu l'ordre suivant: si la recherche se trouve être infructueuse au bout de sept jours consécutifs, il devait rentrer à Kumo. Déçu, il rentrait bredouille, portant sur ses épaules son échec. Il était parti équiper lourdement, nul ne savait sur quelle rencontre il pourrait faire face. C'est donc ainsi qu'il avait attaché sur chacun de ses flancs deux katanas, ainsi que deux supplémentaires accrochés a son dos. Au total quatre lames l'accompagnait dans son périple. Bien évidemment, il conservait toujours ses lourds poids attachés à chacune de ses chevilles malgré le fait que ceci ralentissait sa vitesse de déplacement. C'était donc armé tel un véritable guerrier qu'il était parti pour au final, ne jamais avoir besoin de sortir l'un de ses sabres de son fourreau ou affliger le moindre coup à quiconque... Sur le chemin du retour, traversant doucement les montagnes, la fraicheur se faisait sentir, plus celui-ci gagnait en altitude, plus le froid l'envahissait et ceci n'allait nullement s'arranger puisque la nuit pointait le bout de son nez et il était d'une logique imbattable que les températures allaient chuter. C'est donc dans l'objectif de se protéger du vent qui se levait et de la température qui chutait que Genichi alla se faufiler dans une grotte afin de se mettre à l'abri....

À peine avait-il fait quelques pas qu'il apercevait malgré le peu de lumière qu'offrait la nuit approchante, à quelques mètres de lui, des formes pouvant s'apparenter à des êtres humains. Ni-une -ni deux, Genichi ne créa une épée de lumière lui permettant ainsi d'éclairer la grotte indirectement et à la fois de pouvoir se défendre en cas d'ennemi. La grotte prenant vie sous la lumière de l'arme créer grace au chakra, il fut surpris de découvrir deux protagonistes à la chevelure blanchâtre... Des Kirijins ? Très probablement... Que pouvait bien faire deux Kirijin a moins d'un jour de marche du village . Deux possibilités, soit ils venaient repérer les lieux dans le but de s'en prendre à Kumo, soit ils avaient trouvé une faille de sécurité au sein du village et étaient en fuiter. Dans les deux cas, ces individus étaient une menace a éliminé.

« Que vient faire des Kirijin ici ? Navré d’être tombé sur moi... »


Inclinant l'épée, prêt à passer à l'attaque et d'occire les deux jeunes gens, un reflet de lumière éclaira le visage d'un des deux futurs morts. Surprise... Cela faisait aucun doute, l'un des deux était le singe, Saru... Il avait eu la possibilité lors de divers entrainements de voir le visage de son ami, lorsque celui-ci ôtait son masque. Mais ce qui avait changé était sa chevelure, celle-ci était devenue blanchâtre ? Plus étonnante encore, la lumière créée par l'épée ne semblait pas le faire souffrir, lui qui habituellement ne pouvait la supporter... Étonné, le Miwaku reprit la parole:

« Le singe .... ? »

Marquant un temps d'arrêt, et restant malgré tout sur ses gardes, il reprit;

« Tu ne crains plus la lumière ... ? Et tes cheveux ? »


Quelque peu déstabilisé, il se reprit rapidement. Il devait éclaircir un sujet bien plus important, que faisait-il ici, sans son masque, à moitié blottie contre une Kirijin qui ne faisait aucun doute sur le fait que celle-ci soit libre, puisque qu'aucun lien ne semblait la retenir...

« Qui est-elle et que fais-tu ici le singe ? »

Publié le 15/06/2019 à 18h13

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Honnêtement, la personne qui à rédiger le destin de kitai devait réellement le haïr au plus haut point, en plus d'être un gros sadique. Franchement, lui faire quitter son village d'accueil. Faisant de lui un déserteur. Mais le pire venait d'arriver. S'il y avait bien une personne sur qui le duo ne devait pas tomber, c'était bien le cafard.

Se serait mentir de dire que l'adolescent n'était pas surpris de voir le cafard ici. Quelle était la probabilité que cela arrive? Une sur mille? Probablement plus. Sauf qu'il n'y avait aucun doute possible sur son identité. Surpris par la lumière, le fait qu'elle provenait d'une sorte d'épée lumineuse en disait long. Cette affinité qui était son Némésis pendant de nombreux entrainement ne faisait aucun doute. C'était bien Genichi qui venait de les trouvaient. Se redressant rapidement, il fallait paraître le plus naturelle possible.

« Sa fait longtemps le Cafard!... C'est… une longue histoire pour la lumiére... »


Réfléchir vite et simple. Dans cette situation, le duo n'était pas en position de force. Certes, l'adolescent connaissait les capacités du shinobi de Kumo et la réciproque était vrai. Le principale facteur inconnue était la kunoichi, il fallait être très prudent.

« Je pense pas qu'Usagi avait prévu que l'on le croise... »


« Tout ça c'est à la demande du lapin... »


Jetant un rapide coup d'œil à Inoiya, il espérait que cette dernière ne ferait rien d 'inconsidéré. Déclencher un combat était de loin la pire des options. Non, il devait le convaincre que la présence du singe était dans l'intérêt de Kumo. Dans le cas contraire cela finirait mal. Jetant un coup d'œil au allentour pour vérifier qu'il n'y avait personne, il repris.

« Tu sais bien que c'est projet son toujours particulier. Et elle c'est son nouveau jouer… Inoiya la renarde! »


« J'espère que t'ai doué pour mentir…. »


Souriant au cafard, il espérait réussir à le convaincre. Les plan d'Usagi lui échapait vraiment, mais en l'occurrence, il ne m'entait pas à ce sujet; Seulement sur l'identité de la fuyarde. L'avantage de cette rencontre, c'est qu'il n'avait pas à choisir qui il était. il devait être Saru le Kumo-jin.

HRP : Inoiya: j'ai répondu avant toi seulement car sa me semblait plus cohérent de réagir en premier (à genichi aussi) . Si sa te dérange je peux l'enlever ahah

Publié le 15/06/2019 à 19h06

Chakra bleu

L'ouïe de la jeune Kaguya n'avait pas failli, et quelqu'un était bien en train d'approcher deux avec un étrange sabre de lumière dans la main. Ce n'était pas le genre de pouvoir que possédait un Kirijin. Et rapidement, Inoiya comprit qu'il s'agissait d'un Kumojin et d'un ami de Kitaï. Qu'est-ce que c'était que cette manie de se donner des nom d'animaux ? Le singe, le cafard et maintenant voilà que la jeune femme était la renarde. Mais le jeune homme devait savoir ce qu'il faisait, et si cela permettait aux kirijin de survivrent, elle allait jouer le jeu sans poser de question.

« Enchanté, c'est donc toi le cafard dont le lapin m'a parlé. »


La jeune femme essayait de ne pas avoir l'air suspect, elle vint se mettre aux côtés de Kitaï, mais elle restait toujours sur ses gardes, au cas où l'homme en face d'eux ne croient pas en leur mensonge. Kitaï ne c'était pas remis de son combat, et Inoiya était épuisé de l'avoir porté sur autant de distance.

HRP : Non tu as bien fait c'était effectivement plus cohérent.

Publié le 16/06/2019 à 02h05