Contact avec la lumière

Année 8
Chakra bleu

Depuis quelques jours, la jeune femme était arrivé au village de Konoha. Elle avait participé à un tournois, et rencontré des personnes plus intéressantes les une que les autres. Mais quelque chose lui manquait, une raison de vivre, un but dans la vie depuis le décès de sa mère et de son petit ami.

À l'abri des regards indiscrets, la jeune femme avait trouvé un petit étang dans la forêt. La nuit était en train de tomber, pensant être seule et tranquille, la jeune femme se dénuda afin de se baigner. Une fois dans l'eau, la jeune femme nagea un peu puis se laissa flotter sur le dos, perdu dans ses pensées. Le soleil était en train de se coucher, mais Sayuri ne craignait pas l'obscurité. Même si elle ne l'aimait pas, Sayuri n'en avait pas peur. Dans le désert, elle avait fait l'expérience de la nuit, et des choses qui pouvait s'y cacher.

Mais elle était tout de même là, dans le plus simple appareil, ses vêtements et ses armes sur le bord de l'eau, en train de se délasser dans l'eau.

Publié le 27/06/2019 à 18h24

Chakra bleu

Les ténèbres arrivaient à grands pas, comme chaque soir, le jour laissait place à la nuit et le dieu sombre reprenait possession du trône... Habillé de sa tenu la plus ténébreuse, son voile mit en place, elle quitta sa maisonette en direction de la forêt du village. Régulièrement, la religieuse sortait du village lors de l'arrivée de la pénombre... C'était sa façon à elle de lutter contre la malice de la nuit. Elle qui vénérait la lumière, fréquentait également la nuit afin de connaitre son ennemi....

Arrivant aux abords d'un étang, alors que la nuit était désormais installée. Elle entendit le clapotis de l'eau. Curieuse, elle se rapprocha de la source du bruit et en conséquence, de l'eau. Sur la rive étaient entreposés des vêtements et des armes. Ainsi, une âme égarée s'acoquinait de la ténèbre . Se donnant librement à la noirceur de la nuit . Elle devait avoir une réponse... Alors, probablement invisible pour l'étranger dû à la noirceur de ses habits qui s'accouplait parfaitement avec la ténèbre environnante, dans un silence total, elle commenca a se dénuder, sans la moindre gene quant à l'idée d'aller à la rencontre d'un inconnu, dans l'eau, entièrement nue.

Créant quelques vaguelettes dues au mouvement de son corps dans l'eau, elle se rapprocha sans prononcer le moindre mot de ce qui semblait être un corps féminin... L'eau arrivait au niveau du ventre de Nagisa, ainsi, elle offrait la vue sur sa lourde poitrine et sur ses tétons durcis par la fraicheur de l'air ambiant. Bien évidemment, comme à son habitude, son visage était resté couvert par son voile, seuls ses yeux perçants étaient visibles....

« Qui donc s'adonne aux ténèbres de la nuit ? »


La religieuse s'approcha dangereusement d'une fille à la longue chevelure rougeâtre. Sortant sa main de l'eau, elle vint caresser avec délicatesse la joue de celle-ci, toutes deux nues, éclairé uniquement par la lune qui était qu'à demie pleine.

« Ainsi, ne crains tu pas le Dieu déchu ? Celui qui s'approprie le trone divin lorsque la nuit arrive ? »


Sa voix se voulait charmeuse. Elle se mit à passer dans le dos de la jeune fille qui semblait immobile... De la surprise ? Peut-être. De la peur ? Probablement... Nagisa effectua quelque courts mudras et vint créer une lumière au fond de l'eau, lumière qui éclairait désormais les deux corps... Ainsi, la jeune inconnue pouvait désormais constater les multiples cicatrices qu'arborait le dos de la religieuse, cicatrice créée par les longues séances de flagellation qu'elle s'affligeait...

« Voilà qui est mieux... Nul ne doit rester dans la noirceur sous peine de voir son âme sombrer, ma douce.... »


« Que venait tu faire ici... Seule... Avec pour seule compagnie le Dieu obscure . »

Publié le 28/06/2019 à 10h28

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Sayuri toujours nu et allongé sur le dos avait fermé les yeux alors que le soleil se couchait, et en faisant cela, elle était entré en méditation, les gens la prenait pour une folle quand elle disait ça, mais la nuit quand elle méditait, elle pouvait ressentir de multiples présence autour d'elle. Mais cependant, elle n'avait pas entendu arrivé la présence humaine, et n'avait pas non plus fait attention à la nuit qui était tombé maintenant. C'est dans un sursaut que la jeune femme se dressa, voyant arriver Nagisa nu avec uniquement le visage couvert, Sayuri resta sans voix.

La jeune femme essaya de cacher sa généreuse poitrine du mieux qu'elle le pouvait, mais sa nudité ne pouvait être caché. Puis la lumière vint éclairer le fond de l'eau pour dévoiler le corps des deux femmes sous l'eau. Sayuri faisait ce qu'elle pouvait pour masquer son corps à la vu de la jeune femme devant elle. Puis elle remarqua les cicatrices sur le dos de la jeune femme, mais elle n'en parla pas. Elle se contenta de dire.

« Euh... je... j'aime méditer quand le soleil se couche... Vous allez sans doute me prendre pour une folle, mais j'ai l'impression de ressentir comme... des présence autour de moi... »


Sayuri faisait face à la jeune femme à la voix charmeuse et au manque de pudeur évident. Comment avait elle fait pour éclairer le fond de l'eau ?

« Je... enfin comment avait vous fait la lumière ? Je suis désolé, j'ignorais le danger des ténèbres, j'ai grandi dans le désert et la nuit des choses étranges arrivaient... Mais j'étais là seule à m'en rendre compte. »


Fatigué de cacher son corps sans succès, la jeune femme laissa ses bras le long de son corps, faisant maintenant face à Nagisa de la même façon qu'elle lui faisait face.

Publié le 28/06/2019 à 10h44

Chakra bleu

La jeune rouquine commençait à se faire à la nudité face à un inconnu, ou alors, tout simplement, celle-ci prit conscience qu'elle ne pouvait cacher la totalité de ses formes... Mais ce qui intrigua Nagisa n'était pas son corps, mais les propos que la femme venait de tenir, elle ressentait une présence lorsque le soleil disparaissait. Ainsi, cette femme était sensible aux forces obscures...

« N'est crainte de ses dangers, ma fille... Tant que je suis à tes côtés, la ténèbre te sera inoffensive.... »


Tournant autour de cette inconnue, effleurant du bout de ses doigts le dos de celle-ci, elle revint se mettre en face d'elle. Nagisa se voulait mystérieux....

« La lumière est un don qui m'a été offert par le seul et unique véritable Dieu... Celui du jour... Celui qui vint se rasseoir à chaque lever du soleil sur son trône, alors que le Dieu déchu retourne se cacher dans son ombre.... »


Nagisa utilisa à nouveau son chakra pour diffuser une lumière sur la totalité des pierres sous l'eau, l'étang était désormais entièrement éclairé.

« Les choses que tu ressentais durant la nuit sont issus de la ténèbre, ma douce... Elles sont puissantes, enivrante et peuvent se montrer séduisantes... Mais elles sont nocives et nulles ne doit s'y adonner.... »


« Rares sont ceux qui la ressente, ainsi, ceux la sont bien plus sujets à s'offrir à cette énergie néfaste... Mais toi, de quelle coté veux-tu être ? Qui veux-tu choisir ? La lumière ? Ou.... »


Serrant son poing, elle fit disparaitre l'entièreté de la lumière créée, rendant l'obscurité du lieu... Puis finit sa phrase :

« Ou la ténèbre ? »


Nagisa parlait avec un certain mystere, demandant a une non adepte de choisir entre deux entités dont elle ne savait probablement rien... Mais seule une réponse dans l'ignorance pouvait se montrer révélatrice...

Publié le 28/06/2019 à 11h02

Chakra bleu

Sayuri se laissait de manière incompréhensible envoûté par la jeune femme au visage voilé. Elle buvait la moindre de ses paroles, et était émerveillé par la lumière qu'elle fit grandir au fond du lac. La jeune Uzumaki ne pouvait également nier un léger frisson quand Nagisa vint effleurer son dos. Elle n'avait jamais ressenti ce genre de frisson, jamais pour une femme. Tout ce discourt sur l'obscurité et la lumière fascinait la jeune Uzumaki. Certain dirons que c'était du à la naïveté de son jeune âge. Mais Sayuri avait l'impression d'enfin trouver sa vois. Comme ci les paroles de la mère de la lumière était en train de l'ouvrir à quelque chose qu'elle avait toujours cherché. Tout a coup tout devint obscure, et les deux femmes ne pouvait que s'entrevoir.

« Je choisi la lumière ! Je veux comprendre ce qui se cache dans les ténèbres autour de moi depuis mon enfance. Et je veux y faire disparaître »


Sayuri en avait complètement oublié sa nudité, trop absorbé par le charme et le charisme naturel de la jeune femme devant elle. S'approchant très près, elle vint lui prendre les mains pour lui dire en la fixant dans les yeux.

« Apprenez moi à éloigner les entités des ténèbres ! Apprenez moi à apprivoiser la lumière ! »


Publié le 28/06/2019 à 11h14

Chakra bleu

La jeune femme était totalement sous son emprise, le charme de la religieuse avait fonctionné, bien plus facilement que bon nombre avec qui elle avait pu tenter auparavant... L'Uzumaki avait agrippé les mains de la croyante, choisissant la lumière et la suppliant de lui enseigner la voie de la lumière. Très bien, désormais, cette fille allait appartenir au Dieu du jour et par ce brié, a elle également....

« Je t'enseignerai, ma douce... N'ai crainte et dis moi comment tu t'appelles... »


Alors que Nagisa écouta attentivement le nom de cette femme dont elle ignorait jusqu'à l'existence il y avait encore quelques dizaines de minutes, elle glissa l'une de ses mains sur ses reins.

« Laisses toi aller, fais moi confiance et apprêtes toi a recevoir le plus beau des cadeaux... »


À l'aide de son pied, elle vint soulever les jambes de la rouquine afin de lui faire perdre l'équilibre et se retrouver en planche à la surface de l'eau, sa main gauche sur le bas de son dos, elle l'aidait à tenir la position, sa lourde poitrine au-dehors de l'eau, son buste était totalement offert à la religieuse... Elle relâcha le temps d'effectuer quelques mudras le dos de la femme, puis remit sa main en place avant qu'une lumière apparaisse au bout de ses doigts de la main droite....

« Le Dieu déchu sera témoin de cette scène... Témoin que tu ne lui appartiens pas, et cela à jamais ! Témoin que tu es la propriété du seul Dieu d'amour, le Dieu du jour ! Que ta capacité a tenir cette douleur soit la preuve que tu lui es... Dieu du jour, aujourd'hui, Sayuri rejoint vos rangs et reçoit la marque.... »


« Soit forte ma douce... Tu vas devenir l'une des notres... »


Nagisa vint déposer son index sur le haut du buste de la rouquine, commençant à brûler la chaire par la lumière divine. Elle pouvait sentir le coeur de la future convertit s'accélérer, probablement due a cause de la douleur... Doucement, son doigt traçait une torche qui commençait quelques centimètres plus haut que le nombril et dont les flammes se répandaient entre et sur une partit de sa corpulente poitrine et montait quelques centimetres au-dessus de ses seins... La douleur bien que soutenable devait malgré tout mettre le souffle court... Une vive lumière émanait de son oeuvre, durant quelques jours, le symbole de la torche brillera sur le corps de cette femme, qui doucement laissera place à une cicatrice indélébile... Doucement, parcourant le corps du bout des doigts afin de lui partager de la tendresse, elle laissa couler le corps sous l'eau afin de soulager la brulure...

« Tu es désormais l'une des nôtres... Le Dieu de la lumière t'accompagnera ou que tu sois... D'ici quelques jours, cette lumière s'amoindrira jusqu'à ce que ton corps ait absorbé toute la lumière... Que ton coeur accepte l'accepté et puisse faire fuir chaque recoin de ténèbre de ton âme. Après coin, tu garderas à vie, la trace de notre Dieu.... »


Relâchant entièrement le corps de Sayuri, et faisant un pas en arrière, elle reprit:

« Une longue route t'attend... Ta curiosité sera mise a l'épreuve... Ainsi que ton esprit... Tu devras être forte... Et désireuse d'apprendre... Mais ton enseignement ne pourra débuter réellement que lorsque ton corps aura entièrement absorbé la lumière.... »

Publié le 28/06/2019 à 21h27

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

« Je... Je m'appelle Sayuri Uzumaki... »


La jeune femme était comme hypnotisée par la Chikara, elle ne comprenait pas pourquoi, mais la lumière l'attirait, cette jeune femme l'attirait. Un énorme frisson de bonheur vint parcourir le corps de Sayuri quand les mains de Nagisa entrèrent en contact avec son dos. Et une fois en train de faire la planche, la jeune femme ressenti les brûlures qui lui infligeait ce tatouage de lumière. Cette douleur avec un petit côté d'extase, sans comprendre pourquoi, elle tirait beaucoup de plaisir et de bonheur de cette brûlure. Se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme se laisse brûler le haut du ventre, entre et sur les coûtaient intérieur de sa poitrine. Puis ensuite comme un baptême, la jeune femme fut plongée sous l'eau. Une fois qu'elle eu refait surface, la jeune femme senti comme une renaissance. Elle se releva pour faire face à sa tatoueuse, la lumière émanant de son buste.

« Dès que j'aurais absorbé la lumière, je reviendrez à vous, mais comment est ce que je dois vous appeler ? »


Sayuri était comme hypnotisée d'admiration face à la jeune femme. Sa vie semblait enfin avoir prit un sens.

Publié le 28/06/2019 à 21h48

Chakra bleu

Bien que la nuit était avancée et que les ténèbres devaient l'accompagner, dans la normalité des choses, le buste de Sayuri dissipait totalement l'obscurité, le tatouage éclairait entièrement les alentours, dévoilant ainsi la totalité de leurs nudités. Le corps glabre de Nagisa luisait sous la luminosité et de sa peau humide. Doucement, glissant sa main dans l'eau, elle vint attraper celle de sa nouvelle adepte....

« Tu devras m'appeler Miko, la prêtresse qui te guidera dans le chemin de la lumière. »


Remontant sa deuxième main au niveau du visage de l'Uzumaki, la plaquant avec délicatesse contre sa joue afin d'envelopper une partie de celle-ci, elle lui caressa a l'aide de son pouce. Un signe de tendresse et d'amour...

« Sache que si tu te montres digne et deviens une fidèle servante, tu pourras rejoindre le temple et alors, nous vivrons ensemble. Ceci plairait fortement au Dieu du jour, de savoir que ses serviteurs se réunissent et lutte pour ramener la lumière à son apogée.... »


Enlevant délicatement sa main du visage de la jeune femme, mais gardant l'autre agrippera la sienne, elle regarda de son regard perçant et envouteur le corps de Sayuri avant de plonger ses iris dans ceux de celle-ci.

« Notre Dieu ta véritablement gâtée en t'offrant une si belle et unique enveloppe charnel... Ton visage est si doux et délicat... Aucun doute que tu étais destiné à la Lumière, mon amour.... »


Puis Nagisa fut pris d'un léger frisson, le courant d'air était frais et toutes les deux se trouvaient dans le plus simple appareil, totalement mouillé... Le tressaillement parcourit la totalité de son corps, ce qui eut pour effet de rendre sa peau granuleuse, ses seins se durcirent et ses tétons se redressèrent.


HRP : Miko signifie 'Prêtresse'

Publié le 28/06/2019 à 22h17

Chakra bleu

Cette situation était à la fois, étrange, réconfortante et excitante. Jamais Sayuri n'aurait pensé vivre pareil chose en venant se délasser dans l'étang. Jamais elle n'aurait pensé trouver quelqu'un pouvant donner un sens à ce qu'elle ressentait dans la nuit. Et pourtant Nagisa se trouvait là face à elle, en tenue d'Eve, donnant un sens à tout ça.

« Je serais digne du dieu du jour ! Et digne de vous Miko. »


Ensuite un peu plus de tendresse entre les deux, la belle Uzumaki calina sa joue contre la main de la prêtresse. La jeune femme n'avait jamais trop été habitué à la tendresse, et ce genre de geste la faisait se sentir spéciale. Serrant fort la main de la Chikara, Sayuri rougit à ces compliments. Le corps plein de frissons, elle ne pouvait s'empêcher de fixer le regard intense de la prêtresse.

« Dites moi ce que je dois faire pour servir notre seigneur convenablement ? Je suis prête à tout pour vous satisfaire... »


La jeune femme serait un peu plus fort la main de Miko en disant cela, le regard franc et assuré. Elle était prête à tout pour ne pas vivre seule plus longtemps.

Publié le 29/06/2019 à 08h10

Chakra bleu

C'était officiel, Sayuri était désormais entièrement sous le charme de la Prêtresse. Prête à tout pour la satisfaire... Cette jeune femme deviendra une parfaite disciple du Dieu du jour, ceci ne faisait aucun doute. Mais avant ceci, Nagisa se devait d'attendre que la rouquine "digère" la lumière qui émanait de sa marque et à l'heure actuelle, la fraicheur s'accentuait...

« Tu le sauras en temps et en heure, ma douce...
La fraicheur est de plus en plus pesante, Sayuri... Nous ne devrions pas rester plus longtemps dans cette eau, entièrement devetu sous risque de contracter la maladie... Et ceci ne serait pas bon pour ton absorption de la marque... Retournons nous couvrir sur la rive. »


Gardant la main de la nouvelle adepte dans la sienne, leur doigts entremêlée, elle l'emmena avec elle sur le rivage. Sortant de l'étang, l'eau ruisselant sur leurs corps. Elles pouvaient ainsi toutes deux apprécier totalement le corps nu de l'autre. Nagisa ne c'était jamais soucier à différencier l'attirance physique envers les hommes ou les femmes... Qu'importait, le corps était une création divine qu'il fallait savoir apprécier et ne pas se limiter à un seul bord. D'ailleurs, son culte n'avait jamais interdit les rapports charnels, ceci était un plaisir et c'était grace au plaisir et à la joie que la lumière retrouverait sa place d'antan sur terre... Profitant encore quelques instants de la vue, à savoir du corps nu de Sayuri, elle lui expliqua:

« La nudité ne doit nullement t'incommoder, ma fleur... Nous sommes la création parfaite d'une volonté divine, ainsi, nous devons savoir l'apprécier a son juste titre... »


À l'aide de ses mains, elle parcourut son propre corps afin de faire glisser le restant d'eau qui était sur son corps. Tournant le dos à Sayuri, elle exhibait son fessier ainsi que son dos couvert de cicatrices en se penchant en avant afin de récupérer sa longue tunique noire qui était posée au sol avant de l'enfiler... Puis lança par-dessus son épaule:

« Ne traine pas a t'habiller, Sayuri... Je ne souhaite pas te savoir malade... »

Publié le 29/06/2019 à 08h50

Chakra bleu

Etait ce de l'amour que Sayuri était en train de ressentir pour cette femme dont elle ne connaissait ni le véritable nom ni le visage ? Aucune idée, jamais la jeune Uzumaki n'avait ressenti pareil sentiments dans toute sa vie, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle était absorbé par le regard et les paroles de la prêtresse. Main dans la mains les deux rejoignirent le rivage. Ce séchant à l'aide d'une serviette qu'elle avait prévu à cette effet, la jeune femme ne pu s'empêcher d'avoir des pensées honteuse en regardant la croupe de Miko. Elle devra faire un travail sur elle-même pour s'accommoder de la nudité.

Sans un mot, la jeune femme s'habillait sous les ordres de Nagisa. Un petit pincements au cœur à l'idée d'être séparé d'elle. Une fois son débardeur et son bas de kimono enfilé, la lumière fût un peu masqué, mais on la voyait par transparence tout de même, et déborder par son décolleté.

« Je n'ai pas envie d'être séparé de vous aussi vite Miko. J'aimerais encore parler du dieu du jour avec vous ! »


Sayuri détestait la solitude, et elle n'avait connu que ça depuis son arrivée. Maintenant, elle avait besoin de compagnie et la seule personne qui semblait vouloir lui en offrir était la prêtresse de la lumière.

Publié le 29/06/2019 à 09h11

Chakra bleu

La nouvelle tatouée évoqua son desire de ne pas être séparé aussi rapidement de la religieuse. Ainsi, il avait fallu moins d'une heure pour la charmer au plus haut point. Cette jeune femme devait certainement avoir un passé spécial afin d'être si rapidement tombé sous l'appel de Nagisa, bien que celle-ci ne doute nullement de ses capacités à séduire autrui...
Se retournant et faisant de nouveau face à la rouquine, elle lui expliqua d'une voix mielleuse tout en réajustant son voile;

« Si tu ne désires pas me voir partir, alors restons ensemble encore un moment, Sayuri... Rien ne presse... Mais marchons, afin de réchauffer nos corps. »


Entamant la marche et empruntant un sentier qui menait en direction de Konoha, mais tout en restant dans la forêt, éclairer par l'unique lumière que dégageât désormais l'Uzumaki, Nagisa parla.

« Ainsi, tu désires en connaitre davantage du Dieu du jour... Pour cela, tu dois entendre l'histoire des origines, ma douce... Trouvons-nous un endroit féérique pour cela.... »


Marchant côte à côte, les deux femmes arpentèrent le sentier jusqu'à bifurquer sur un chemin terreux de seconde importance. Celui-ci menait à une prairie, ou la hauteur de l'herbe était régulé grace aux agriculteurs qui y emmenaient paitre leurs animaux... Alors, Miko s'assit en tailleur, son fessier sur l'herbe et invita sa partenaire:

« Viens, Sayuri, allonges toi sur le sol et déposes ta tete sur mes jambes. »


La jeune femme qui était envoutée par la prêtresse s'exécuta et vint apposer sa tete sur les jambes croisées de Nagisa, sa longue chevelure rouge couvrant ses jambes... Nagisa vint glisser l'une de ses mains dans ses cheveux et lui brossa délicatement.

« Observes les étoiles, Sayuri, le Dieu nous les a laissé lorsque la nuit arrive afin de toujours sentir sa présence... »


« À l'origine existait un couple divin. Le Dieu de la terre et la déesse du ciel. Tous deux régnait sur notre univers. Le temps passait et de leur union est né trois divinités, celui du jour, celui de la nuit et celle de l'entre-deux - l'aube et le crépuscule- . Ils avaient recu pour mission d'aider leurs parents à gérer le monde... Mais avide de pouvoir le Dieu de la nuit assassinat son Père afin de monter sur le trône et dont il voulait régner un temps que Dieu suprême. Le Dieu de la Lumière, ne souhaitant pas laisser les humains dans les ténèbres et la perfidie de son frère, lutta contre celui-ci afin d'établir son regne, celui de l'amour et de la joie.... »


Marquant une courte pause, Nagisa cessa de coiffer les cheveux de Sayuri et vint caresser le visage de celle-ci avant de reprendre:

« Alors, les humains connurent une époque terrible, où leurs journées perdirent le court du temps, tantôt la lumière apparaissait et tantôt les ténèbres dominaient... La planète ses déreglait et les être humains succombait à la guerre des Dieux... C'est donc avec ce constat que la Déesse de l'entre-deux, souhaitant temporiser la guerre leur proposa un défi et leurs dits "Vous qui désirez régner en maitre, votre guerre vous fera régner sur un royaume de mort... Vous etes dans l'incapacité de vaincre l'autre ou d'abandonner votre rôle... Les humains choisiront par leurs actes le Dieu Suprême... À compter de ce jour, nous alternerons notre position sur le trône, ainsi, le jour se lèvera après la nuit et la nuit apparaîtra après le jour, afin d'éviter de nouveau conflit, je prendrai le trône lors de votre transition hebdomadaire !" Mais nul ne devait régner en maitre durant sa période, ainsi Jour créa les étoiles durant la nuit, et Nuit créa l'ombre durant le jour... Jour créa le sommeil et le rêve afin que les humains désirant lui etre fidèle puisse se soustraire au regne de Nuit et Nuit créa la discorde et la ruse afin que quiconque desire lui etre fidèle puisse se soustraire au regne de Jour... Ainsi, depuis ce jour, le monde est tel qu'il est, et le sera tant que la totalité des humains ne s'adonnent pas soit à Jour, soit a Nuit.... »

Publié le 29/06/2019 à 11h24