Désastreux retour
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
« Senpai ! Ça fait un bail ! Content de vous revoir ! Vous êtes en retard d'une semaine sur votre retour, quelle est la raison ? »

Shimazu avait effectivement une semaine de retard, il observait son interlocuteur qui était en train de vérifier le dossier de la mission. Logiquement, le droit à un tel écart était accepté pour une mission du genre. Psychologiquement, le Uzumaki semblait à bout. Il était accompagné de Shikei et de Masao, mais Uzumaki Kanashisa n'était pas là... Reprenant d'une voix relativement faible, le ninja ne pouvait se contenir plus longtemps. Une larme glissait le long de son visage.

« Je ... Je dois faire mon rapport ... Vite ... Nous revenons d'un long voyage ... »

Comme il était possible de l'imaginer, le passage à Kiri n'était qu'une étape dans la mission. Le réel objectif était de faire suite à la découverte de sa découverte avec Gokoro il y a deux mois. Il y avait bien un homme derrière tout ça. Cet individu était un fou et il l'était suffisamment pour tuer une pauvre enfant...

« Je vais rencontrer Shinji-sama seul... Shikei et Masuo... Vous êtes libres. L'équipe de soutien psychologique vous rendra visite le plus tôt possible... »

Avant ça, Shimazu devait faire face à son erreur et faire son rapport à Shinji.

« Je dois te prévenir, Shinji n'est plus Kage. Il vient de donner sa place à Kimino, donc c'est à lui que tu vas devoir t'adresser. »

Décidément, les choses changeaient trop rapidement pour Shimazu. Comment allait-il pouvoir expliquer cette erreur ? Comment ...?

Publié le 10/07/2019 à 11h44

Chakra bleu

En savoir plus
Kimino était assis dans ce bureau qui lui paraissait encore un peu trop grand pour lui, quand un messager vint le prévenir du retour de Shimazu au village. C'est Tsubasa qui avait demandé à être prévenu dans pareil cas, mais elle n'était pas au bureau aujourd'hui. C'était donc à L'Uzumaki de l'accueillir. D'après les rapports de Shinji qu'il avait lu, l'ancien Uzumadono était en mission à Kiri afin de découvrir ce qui était arrivé à l'ancien Hokage Chikara, Yasuo. Après plusieurs dizaine de minutes, le Hokage vit rentrer le frère de Kazami dans son bureau. Les deux hommes se connaissaient très bien, et Kimino respectait beaucoup Shimazu.

« Salut, tu ne dois pas bien comprendre pourquoi je suis là... je t'expliquerais après si tu le souhaites. Comment s'est passé ta mission ? »


Cette mission était d'une importance capitale, car selon les informations, il faudrait peut-être déclencher des hostilités envers Kiri. Où au moins demander réparation. Sans mentir, le nouvel Hokage attendait avec impatience ce rapport de mission, car cela pourrait également l'aider à faire la lumière sur certain agissement de Gekido.

« Je t'écoute. »


Kimino lui dit cela en lui faisant signe de s'assoir. Il était loin de s'imaginer l'étendu de mauvaise nouvelle qui allait arriver. Il voyait bien que le visage de Shimazu n'était pas bon, mais il mettait pour le moment ça sur le compte de la fatigue et de la surprise.

Publié le 10/07/2019 à 13h01

Chakra bleu

En savoir plus
« Je ne veux pas te faire patienter plus longtemps. Kiri est un village mort. Les rares survivants se battent contre des Kenketsu. Personne ne sait rien au sujet de Yasuo, la majorité des concernés sont en prison à Kumo. Les autres sont sûrement morts. »

Bref, des résultats relativement médiocres. Shimazu le savait, Kimino n'était au courant de rien au sujet du reste... Shinji était vigilent, suffisamment pour ne pas créer le moindre dossier au sujet de cette histoire. Le réel possesseur de ce savoir était l'ancien Uzumakidono. L'homme le savait, cette histoire était bien trop funeste pour être officialisée. De plus, de nombreux clans étaient concernés, Konoha devait éclaircir cette histoire afin de l'officialiser. Observant le Hokage avec une certaine amertume, Shimazu ne pouvait cacher sa détresse.

« Vous vous en doutez, ce n'était pas notre seule mission. Même si Kiri est réellement le dernier lieu de Yasuo, nous ne pouvons même plus créer une guerre... Cette mission n'était qu'un prétexte. »

« Il y a déjà un moment, j'ai enquêté au sujet d'un marécage sur Taki avec Gokoro-san. Nous nous sommes retrouvés dans un véritable labyrinthe pour finalement trouver un laboratoire. De nombreux Gaikotsu étaient enfermés. D'ailleurs, l'une des survivantes est cachée à Konoha. »

« Moi et mon équipe, nous étions censés suivre une liste au sujet de cet homme. Mais... Ça s'est mal passé. Il était plus intelligent. Il s'est joué de nous. Il a utilisé des techniques... C'était ... Inimaginable... »

« Et ... Uzumaki Kanashisa est morte. Je n'ai rien pu faire ! J'ai essayé, mais je devais défendre les autres et il y avait ... Des choses ..! L'homme utilisait des monstres... »

Shimazu ne savait plus quoi dire. Il était debout face à son Kage et il se retrouvait sans la moindre capacité à se défendre verbalement. C'était un vulgaire piège et cette mission était une erreur. Ce Gaikotsu était un monstre et il connaissait dorénavant son identité... Gaikotsu Masaru.

Publié le 11/07/2019 à 00h11

Chakra bleu

En savoir plus
Kimino était vraiment très loin de se douter de ce que Shimazu rapportait de sa mission. Voyant que l'Uzumaki ne s'assit pas et fit son rapport en semblant plus que mal à l'aise, la mission était un fiasco total, pire il y avait eu une victime. Mais le Hokage n'allait pas entendre rigueur à Shimazu. Il avait d'ailleurs pensé le faire Jonin à son retour, mais il garderait ça pour une autre fois. Connaissant le frère de Kazami, Kimino savait qu'il n'allait pas accepter une promotion après un échec, même s'il la méritait.

« Je veux un topo sur les secrets qui entoure cette mission. Shinji ne m'a laissé que les rapports officiels, et je ne suis pas au courant de chose importante, comme le fait que l'on garde une petite fille Gaikotsu ! »


Kimino apprenait des secrets de jour en jour, bientôt il allait apprendre que Gekido n'avait rien à voir avec la disparition de Yasuo si cela continuait. Où que Kazami n'a pas vraiment quitté le village... Comment Shinji avait pu le laisser gérer le village en gardant autant de secret.

« On ne peu plus envoyer de Genin dans ce genre de mission. De plus tu sais où est mon oncle Gokoro ? Je n'ai plus de nouvelles de lui depuis votre fameuse mission. Si un tel monstre existe j'aimerais m'entretenir avec lui.. »


Puis voyant que Shimazu était au bout du rouleau. Kimino se calma un peu, sans doute la pitié, et la culpabilité d'avoir flirté avec sa femme pendant qu'il vivait tout cela.

« Rentre dans ta famille... Va te reposer. Tu devrais organiser des funérailles pour Kanashisa, mais officiellement elle est morte en combattant une bande de bandit, cette histoire ne doit pas sortir d'ici. »


Quelque seconde de silence et de réflexion et Kimino se leva pour venir mettre sa main sur l'épaule de Shimazu en signe de soutiens et de compassion.

« Vas te reposer, passe du temps avec ta famille, occupe toi du moral de tes élèves. Je vais mener mon enquête et je reviendrais vers toi en temps voulu. »

Publié le 11/07/2019 à 13h02

Chakra bleu

En savoir plus
« Kimino-san... Tu le sais sûrement, j'ai tendance à me sous-estimer. Pour autant, je peux clairement te le dire, cette situation est difficile. Cet homme semble être à la recherche d'un pouvoir... Il manipule son entourage et il semble réellement motivé à atteindre un objectif funeste. Je suis incapable de te dire ce qu'il veut. C'est sûrement lié au pouvoir ancestral des Gaikotsu, cette capacité disparue... »

Shimazu le savait, le clan Gaikotsu était un clan de tueurs de vampires, les membres étaient formés tôt à combattre les sangsues. Pour autant, il connaissait depuis peu une autre légende, celle du grand Faust. Le Sage avait été relativement clair sur ce sujet, un élu du clan finirait par unifier ce monde. Qui ? Quand ? Les questions étaient nombreuses dans la tête de Shimazu. Le clan Gaikotsu était-il capable d'user de la mort ? Chose inconnue au sein de Konoha, mais la légende de Kiri était potentiellement vraie... D'un air sérieux, le Shinobi de la feuille reprenait :

« Gokoro-sama... Lors de notre dernière discussion, il était venu m'annoncer qu'il souhaitait rentrer à son domaine pour un temps. Il disait que les choses se passaient mal et que des brigands étaient dans les parages. Je crains qu'il se soit échappé sans prévenir les autorités. Ça tombe mal... »

Oui, un clan sans chef... Un clan sans personne pour pleurer la disparition d'une jeune innocente. Shimazu le savait, cette place était sienne et il s'était trop longtemps éloigné des responsabilités.

« J'ai croisé quelques Kirishitan en rejoignant le village. La rumeur est donc vraie, ils vont intégrer Konoha ? C'est encore en négociation ? Je dois vous avouer que les discussions à propos du célèbre Moji du bois sont réconfortantes... Entre Kumo et cette nouvelle menace, de nouvelles têtes sont bienvenues. »

Kanashisa ... Tu étais morte bien trop tôt. Le soleil était-il sous le point de briller à Konoha ? Shimazu souhaitait y croire, une telle alliance était bénéfique pour le village de la feuille.

Publié le 11/07/2019 à 22h14

Chakra bleu

En savoir plus
Shimazu était vraiment mal face à tout cela et c'était tout à fait compréhensible, la perte d'un élève pour un sensei était égale à la perte d'un enfant pour un parent, et cela le Hokage ne l'avait pas vécu, mais il pouvait très bien le comprendre.

« Bien, on travaillera sur cette affaire ne t'en fait pas, on devrait peut-être penser à accueillir le Sage Gaikotsu diplomatiquement... peut-être qu'il serait plus simple de lui soutirer des informations, si on lui déguise quelques menaces durant sa visite... enfin on décidera d'un plan quand tu seras plus reposé. »


Ensuite une autre mauvaise nouvelle, Gokoro était parti, personne n'était là pour représenter et protéger le clan. Même si le liens entre Uzumaki et Chikara n'avait jamais été aussi fort grâce au duo de Hokage actuel, il était impossible de laisser les Chikara prendre le dessus, surtout que Tetsu bien que discret était bien présent.

« Shimazu... ça ne va pas te plaire... mais le clan à besoin d'un chef. Gokoro était le seul à pouvoir faire cela à ta place. Jin n'a pas du tout ma confiance, et Imawara n'est pas assez respecté par les aînés... Tu devras reprendre ce rôle jusqu'à ce que Gokoro revienne. S'il revient... »


Ce n'était pas un choix facile, mais le Hokage n'avait pas le choix que de redonner le poste de force à Shimazu.

« Après tu peu continuer à former les jeunes du village tout de même, je n'y voit aucun problème, mis à part que tu auras peu de temps libre. »


« Oui, nous sommes en bonne voix de parvenir à un accord de Fusion avec les Kirishitan, cette Risako leur chef est incroyables, et ce peuple serait un véritable atout pour le village. Cependant il garderons leur leader et Risako siégera sans doute au pouvoir au même titre que Tsubasa et moi... »


Oups, Kimino venait de dire à Shimazu que sa femme était Hokage.

« Euh... je voulais la laisser te l'annoncer... ça ma échappé, Tsubasa est la Hokage Chikara. »


Se reprenant et ne laissant pas le temps de réagir à Shimazu.

« Vas la rejoindre, elle garde votre enfant. Prend ta journée pour te reposer, demain on reparlera de tout ça... Et du sabre que l'on a trouvé dans le désert, face aux nouvelles menace qui guette le village, une arme puissante serait la bienvenu. »


Publié le 11/07/2019 à 23h46

Chakra bleu

En savoir plus
Reprendre le poste de dirigeant du clan Uzumaki ? Kimino était apte à le faire, mais il était mal considéré que le Hokage use de ce droit. Il avait le raison, ce titre revenait à Shimazu et il était plus que temps qu’il prenne ses responsabilités. Il n’était plus le simple frère de Kazami, il devait surpasser ce lien. Aujourd’hui, il était un ninja senseur de Konoha et il devait vouer sa vie à protéger sa famille.

« Je me doutais d’une telle demande. Malgré les derniers événements, je vais accepter de reprendre mon poste. Je dois le faire. »

Dorénavant, le village devait gagner en vigilance, les ennemis étaient de plus en plus nombreux et de plus en plus forts. Ce Gaikotsu Masaru était un réel danger et il venait de s’attaquer directement à Konoha. Il possédait sûrement un objectif suffisamment sombre pour être caché. Conquérir le monde ? Non, cet homme souhaitait autre chose. Il souhaitait renverser l’ordre des choses, dépasser les légendes dans le simple objectif de se complaire. Un tel individu était dangereux, il agissait par caprice. Kimino venait de le dire, Tsubasa était dorénavant Hokage. Shimazu ne pouvait y croire, que s’était-il passé ? Shinji était décidément quelqu’un de suffisament intelligent pour lier le pouvoir par un ancien conflit. Sûrement le ciment le plus fort suite à un désastre similaire à celui de Gekido. Le Uzumaki esquissait un discret sourire, il était content pour elle.

« Je ne peux que te remercier pour cette entrevue. Je vais me reprendre et prévenir les parents de mon élève. Pour l’épée, je ne suis pas certain que cette force soit maîtrisable, mais je présume qu’il est nécessaire d’essayer. Imawara est le candidat parfait pour m’aider dans cette tâche. Je pense que nous ne maîtrisons pas ce qu’elle est et que c’est sûrement la façon de la contrôler. »

Une telle arme était inimaginable. Elle semblait vivante. Elle agissait et était capable d’offrir un double au porteur. Mais était-ce son réel pouvoir ou une simple protection ? Shimazu avait longtemps fantasmé sur cette arme légendaire et il en était presque certain, ce n’était pas son réel pouvoir. Elle abritait quelque chose en elle, mais il était nécessaire de se faire accepter.

« Je vais rentrer. J’ai de nombreuses choses à faire. Nous nous reverrons bien rapidement. Je vais organiser des funérailles exceptionnelles pour cette enfant disparue. J’espère que nos dirigeants pourreont y participer. »

Sans attendre, Shimazu se dirigeait vers la sortie. Il ne pouvait le nier, il ressentait comme un violent désir. Cette lame était si attirante et si malveillante. Ceci était sûrement un indice de choix.

Publié le 12/07/2019 à 13h05

Chakra bleu

En savoir plus
Kimino avait un peu de potier pour Shimazu, mais pas une pitié pathétique, une pitié mêlé à un profond respect. Il ne pouvait pas s'empêcher de culpabiliser une nouvelle fois de ses sentiments envers Tsubasa. Shimazu était un homme bon, bien plus bon que Kimino, et il ne méritait pas d'être trompé par la jeune femme et le Hokage. Si les deux finissaient ensemble, ils devraient mettre les choses au clair avec lui avant... Mais ce n'était pas le jour.

« Imawara est fort, il est devenu mon bras droit... Mais il ne doit plus toucher cette épée. On a failli devoir le tuer dans le désert... »


Bref, les deux parlerons travail demain, il allait lui laisser le temps de se remettre avant de le relancer sur une autre mission.

« Je ne sais pas pour nos dirigeant.... mais je serais présent. »


Kimino se leva et avant que Shimazu ne quitte la pièce, il lui dit.

« Ce n'est pas de ta faute... Personne ne pouvait revenir indemne de cette mission, et surtout pas des genins, c'est un miracle que tes autres élèves doit vivant... Ne te considère pas comme responsable. »

Publié le 12/07/2019 à 19h41

Activité du forum

Statistique
- 820 sujets RP dont 5 en 24h
- 325 sujets HRP dont 0 en 24h

- 11240 messages RP dont 7 en 24h
- 2561 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :