Le traité de fusion

Année 8
Chakra bleu

Voilà, tout était fait, la fête le tournois où Imawara c'était illustre confortant Kimino dans son choix de bras droit. Maintenant, il était temps de passer aux choses plus sérieuses, la véritable raison de la venu de Risako et son peuple. La fusion total des deux villages. Tsubasa avait eu d'autres obligations avec le clan Chikara, c'était donc à Kimino seul de prendre la responsabilité de se traiter. Entrant dans son bureau avec la cheffe Kirishitan le Hokage lui dit.

« Bien, viens t'assoir à côté de moi, on va édicté les Termes de notre traité et voir à quel arrangement nous pourrions arriver. »


Kimino prit tendrement la main de la jeune femme pour l'aider à s'assoir, puis il s'installa en face d'elle et sorti un parchemin dans lequel il écrirait les lois et les conditions de ce qu'il espérait serait une fusion.

« J'espère que tu n'as pas trouvé le tournois trop long, bon je te laisse commencer dit moi ce que tu souhaites pour ton peuple, moi je ne te le cache pas, je veux une fusion totale et une te laisse exposer tes conditions. Si elle me convienne on y couche sur papier sinon, on cherchera un arrangement. »


Le jeune homme attendait que la jeune femme commence à parler.

Publié le 19/07/2019 à 12h39

Chakra bleu

Risako, bandeaux sur son oeil faussement aveugle, attendait depuis seulement quelques secondes dans le hall du bâtiment du ministère lorsque Kimino vint l'accueillir. Cela faisait désormais quelques jours que le peuple à la peau ébène était venu séjourner à Konoha. Mais rapidement, la majorité c'était plus de lieu et Risako y vu un probable avenir durable en ce lieu. Alors, elle avait envisagé de passer ses vieux jours au sein de ce village et la raison de cette entrevue avec le Chef du village était concernée justement les termes de l'alliance.

Une fois au sein du bureau, Kimino ayant aidé Risako à prendre place en lui tenant la main, il abordait directement le sujet et lui laissait prendre la parole afin de déposer ses conditions. Chose qu'elle fit sans détour.

« Kimino, je suis d'accord avec vous concernant une fusion totale. Durant les quelques jours passés chez vous, j'ai pu découvrir votre sens de l'accueil et la sympathie que vous avez concernant notre peuple. Ceci fait chaud au coeur et convient a mes pairs. Mais effectivement, j'ai des conditions et j'espère que nous pourrons nous entendre concernant celle-ci. »


Marquant une pause, elle reprit:

« Premièrement, je désire garder le droit de souveraineté sur mon peuple, tant que celui-ci ne va nullement al 'encontre du village et avoir une voix concernant les décisions sur l'orientation militaire, éducative et politique de Konoha.
Deuxièmement, bien que celle-ci, j'en suis certain, ne pose aucun problème, je désire que mon peuple soit libre court à leurs croyances et que nous ayons l'autorisation de créer des lieux de culte. N'ayez crainte, un seul et unique temple est nécessaire et nos croyances sont basées sur l'amour de la terre et ce que celle-ci nous offre quotidiennement. Autant dire, vous ne craigniez rien de par notre foie.
Troisièmement, je demande une année entière sans que mon peuple ne participe aux missions extérieures du village sans base de volontariat. Ainsi, je m'assure qu'aucun plan sournois n'est été mis à disposition qui aurait consisté a nous accueillir pour nous lancer dans une guerre qui n'est nullement la nôtre. Par ailleurs, en cas d'attaque, je promets que les Kirishitans participeront entièrement à la défense du village.
»


« Avant de faire part d'eventuel autre condition, je vous demande votre avis sur celle-ci, Hokage ! »

Publié le 20/07/2019 à 16h00

Chakra bleu

« Tout ceci me convient parfaitement, vous serez chef autant que Tsubasa et moi et les décisions se prendront à trois. »


« Votre religions sera reconnu comme l'une des religions officielles du village, et nous déciderons d'un endroit où vous pourrez construire votre temple. Aucun Kirishitan ne partira en mission pendant un an à moins de le réclamer. »


Les conditions de la jeune femme était loin d'être trop, il aurait sans doute fait la même chose pour son village. Il se faisait une joie de la proportion que prenait se traiter, les deux villages allaient réussir la fusion. Kimino avait réussi son premier objectif en tant que Hokage. Le plan de Shinji avait était réalisé à la perfection et où qu'il soit, Kimino espérait qu'il pourrait l'apprendre.

« Je t'écoute pour la suite de vos conditions. »


Le jeune homme afficha un large sourire, même si la cheffe Kirishitan ne pouvait le voir. Mais il ne pouvait faire autrement en face d'elle, elle lui faisait ressentir énormément de sentiments contradictoires, elle était le genre de femme qui pouvait le faire craquer si elle insistait un peu.

« Ah et je veux ton autorisation pour nommer Sawako directrice de l'hôpital du village
je l'ai rencontré et elle avait l'air emballé. »

Publié le 20/07/2019 à 22h10

Chakra bleu

Ainsi, l'Hokage acceptait actuellement toutes les conditions évoquées par Risako. C'était un premier pas de fait en direction d'un futur lumineux. Le traité de l'alliance semblait être dans une bonne direction. Mais, la Chef des Kirishitan n'avait pas fini d'évoquer ses conditions, et les suivantes seraient probablement plus délicates à accepter, elle le savait très bien. C'est donc pour cela, que Risako ôta son bandeau afin de pouvoir regarder réellement l'homme qui lui faisait face, de son oeil unique valide, d'un bleu scintillant, elle scrutait, comme elle le faisait autrefois, les profondeurs de l'âme de Kimino....

Venant prendre la main du rouquin dans la sienne, elle reprit;

« Pour ce qui est de Sawako, si vous avez son approbation, vous avez mon accord le plus total... »


« Pour les conditions suivantes, vous devrez faire preuve d'ouverture d'esprit mon ami...
Vous avez pu échanger avec le jeune Tomohiko et voir ses capacités d'apprentissage... Selon ses dires, vous lui auriez appris à cracher des boules faite de flamme... Vous avez en conséquence pu voir l'excellente maîtrise de son flux de chakra... Mais, il m'a également fait part de votre étonnement concernant le type d’entraînement qu'il a reçu. Bien qu'il ait précisé que vous n'ayez émis aucun jugement. En cela je vous remercie. Il est vrai qu'il peut être déroutant de voir un tel enfant. Mais cet enfant est un véritable prodige... Un soldat...
Ainsi ma requête est la suivante: Je désire que le jeune Tomohiko puisse perpétuer le style d’entraînement dont il est l'héritier. Je souhaite qu'il puisse prendre des élèves sous sa coupe afin d'en faire des véritables soldats. Malgré son très jeune âge, il est détenteur d'un savoir unique et rare dont il est dans la totale capacité de transmettre dès aujourd'hui. Ainsi, je demande à ce qu'il soit reconnu comme sensei et qu'au plus tot, nous lui attribuons une équipe faites de Konohajin et d'Iwajin. Une équipe mixte unique avec un sensei unique dont nous n'avons aucun regard à porter sur ses pratiques... Ainsi, nous créerons une élite liée à nos deux villages.... »

Publié le 23/07/2019 à 11h31

Chakra bleu

Quand Risako retira son bandeau, Kimino lui fit un sourire plein de douceur, puis il vint entrelacer ses doigts avec ceux de Risako. Personne n'osait se le dire, pas même eux, mais il y avait une très forte attirance physique entre les deux. Quelque chose qui ne se concrétiserai sans doute jamais, mais quelque chose qui était bel et bien existant.

Il était maintenant question de Tomohiko, ce jeune homme devait devenir sensei ? Les Kirishitan accepterait sans doute de lui obéir sans rien dire. Mais le Hokage n'était pas sur que les ninja de Konoha acceptent d'obéir à un enfant.

« Pour Tomohiko la question est un peu plus complexe... l'idée d'une force d'élite commune à nos deux peuples est quelque chose qui me séduit grandement. Il est vrai que ce jeune homme est un génie du chakra, il semble pouvoir en changer la forme élémentaire sans trop de mal. Je suis prêt à l'accepter, mais il y a une chose que je crains un peu... Les Konohajin seront réticents à obéir à quelqu'un de plus jeune qui n'a pas fait ses preuve auprès d'eux. Certe je suis le Hokage le plus jeune qu'ils aient eux, mais j'ai fait mes preuves en mission avant, et ils connaissent ma valeur et ma puissance. Donc je vous dit oui mais à une condition, Tomohiko devra gagner le respect de mon peuple avant, il doit partir en mission avant les un an que nous avons prévu, à son retour je le ferais Jonin de Konoha, et il pourra être senseï »


Les conditions était posée, le jeune Tomohiko partirait avec Imawara où Shimazu en mission, ainsi ils pourront lui faire un rapport sur lui en situation de crise et ensuite il déciderait.

« Comprend moi, je ne peu confié des élèves à une personne sans savoir s'il est capable de les protéger. »


Machinalement et sans y prêter attention, Kimino avait commencé à caresser la main de Risako, quand il la voyait il se sentait bien et détendu, il ne comprenait pas encore ce genre de sentiments.

Publié le 24/07/2019 à 07h28

Chakra bleu

Kimino se montrait réticent à l'idée de promouvoir un enfant de si jeune âge à un rôle si important, celui de sensei... Si Risako avait bien compris les grades au sein de Konoha, il voulait le nommer Jonin lors de leur le de mission, Jonin devait être similaire à un Shinobi expérimenté... La grande femme, Chef des Iwajins ne pouvait que comprendre la condition supplémentaire posée par Kimino. Celle de faire partir le merdeux en mission accompagnéee par un autre ninja du village.
Se laissant caresser doucement la main par le Hokage, Risako esquissa un doux sourire avant d'approuver:

« Très bien, je conçois totalement cette opinion et l'accepte, Kimino. »


Retirant doucement sa main de celle du rouquin. Non pas que cette tendresse la dérangeait, bien au contraire, mais uniquement car une certaine envie et désire était en train de naitre au fond d'elle... Depuis combien de temps n'avait-elle pas ressenti la chaleur d'un corps masculin dans sa couche ? Désormais plus d'un mois puisque Salomon avait tout bonnement disparu. D'ailleurs, plus le temps passait sans nouvelles de son mari, plus son amour pour le Pasteur se laissait teindre par un fond de haine....

« Je pense que nous pouvons donc poser sur le écrit les conditions de notre alliance et fêter la nouvelle arrivée d'un peuple au sein de vos... non, de NOS mûrs désormais ! »


Alors, Risako éclata de joie et se mit à rire face à un futur qui se voulait probablement radieux au sein de ce village... Konoha !

Publié le 26/07/2019 à 13h33

Chakra bleu

Il l'avait fait ! Kimino avait réalisé le plan de Shinji. Iwa venait de fusionner avec Konoha. Sans plus attendre, le jeune Hokage apposa toute la conversation sur papier. Il prenait son temps pour que rien ne soit oublié, et parce qu'il adorait la compagnie de la jeune femme. Une fois tout écrit il signa et lui dit.

« Signe et nos peuples seront liés. Et mon village sera le tiens ! »


Kimino regarda la jeune femme signer avec un petit sourire, les Kirishitan était dorénavant citoyen de Konoha. Tout était terminé la diplomatie était termine ils étaient maintenant citoyens égaux.

« Bon, on se connait bien comme chef de village... Que dirais tu de dîner avec moi ? Pas de manière diplomatique mais comme deux amis ? Tu pourrais venir chez moi. »


Oui c'était clairement un rencard, certes la jeune était marié, mais cet homme ne semblait pas être présent pour elle. Certes Kimino avait Tsubasa, mais elle était bien trop absente et indécise.

Publié le 26/07/2019 à 17h51

Chakra bleu

Risako avait son oeil fixé sur la main de Kimino qui écrivait avec une fine et jolie écriture les termes du contrat de l'alliance qui réunirait ainsi les Kirishitan à Konoha. Lisant à fur et à mesure, elle inspectait que tous ses dires étaient retranscrits, non pas qu'elle manquait de confiance en l'Hokage du village, mais seulement par peur qu'un oubli ait lieu. Satisfait du document établit, et a la requête du roux, elle vint apposer sa signature... C'était donc officiel, désormais, les Iwajin étaient des Konohajins et les Kirishitan avaient un nouveau village dans lequel s'investir, commercer, évoluer, tout simplement... vivre...
Alors, Risako félicita son nouveau partenaire;

« Voilà nos deux peuples fusionnants et ne faisant désormais plus qu'un seul.
Nous pouvons nous féliciter, Kimino ! Demain, nous pourrons annoncer cette grande nouvelle à nos deux peuples ! »


Doucement, avec un large sourire sur les lèvres, la nouvelle Hokage de Konoha laissa glisser son bandeau sur son oeil valide, revivant ainsi telle une aveugle. Elle se concentra quelques instants sur le souffle de Kimino et s'étonna à l'apprécier. Réfutant cette idée de désir, elle écouta la dernière parole de l'Uzumaki. Celui-ci l'invita à venir diner chez lui. Surprise, elle prit quelques instants avant de répondre.

« Ce serait avec plaisir ! Mais, permettez-moi de faire mon compliqué et emmené moi diner au grand air. Pour vous dire vrai, cela fait depuis mon arrivée à Konoha que je n'ai pu respirer l'air pur de la nature et la présence de Mère Nature me manque grandement... »


Une telle envie enfouie remontait à la surface, était-ce du désir que Risako ressentait pour cet homme ? Interdite durant quelques secondes, elle réfléchisse à son mari... absent... Salomon avait quitté sa couche depuis désormais plus d'un long mois et demi. Risako se rassura en s'affirmant que leurs relations n'étaient plus ce qu'elle avait pu être au début... Et d'un sourire au coin de levre, elle était flattée qu'un homme puisse l'invité a un repas qui ressemblait vaguement à un rencard.

Publié le 27/07/2019 à 23h11