Recommencement sanguinaire

flashback Année -144
Chakra bleu

« Hatsuharu… Que viens-tu de faire ? Ce Gaikotsu, tu étais censé l’éloigner d’ici. Dorénavant, tu obliges notre peuple à fuir de nouveau. Pourquoi ? »

« Es-tu sérieux ? Il vient de tuer cette jeune fille ! Elle était ma fille ! Je l’ai fait survivre plus d’un siècle. Je lui avais offert une nouvelle chance de vivre. Cet homme, il l’a simplement … »

« Je réalise. Il a tué cette jeune personne que tu considères comme ta fille, mais.. Ceci était prévisible. Il devait simplement partir. Dorénavant, il est mort. D nombreux Gaikotsu vont venir et détruiront nos grottes. Nous vivons ici depuis plus de 4 siècles. Tu te rends compte ? »

« Vivre sous un sol, est-ce vraiment une vie !? Nous nous cachons depuis trop longtemps, mon seigneur ! Je vais de nouveau vous parler de ce projet… Nous devons prendre le monde. Nous devons la venger ! »

« Non Hatsuharu. Je dois dorénavant nous trouver un nouveau lieu de vie. Notre clan, il peut transcender le temps, nous nous ferons accepter tôt ou tard. »

« Je refuse d’attendre patiemment. Je quitte notre groupe. »

C’était ce jour… Ce jour où Hatsuharu avait décidé de quitter la tribu des Kenketsu pour se donner à sa propre vie. Il avait ensuite longtemps vécu comme un homme, tentant de comprendre son maître. Et puis un jour, il finit par rencontrer Natsumi et Natsuko. Ceci lui permit de regagner une certaine foi en l’humanité. Avant d’être parfait, un vampire était bien un humain.

Publié le 26/07/2019 à 19h04

Chakra bleu

« Je t'assure que non, Hatsuharu. Tu ne peux me quitter. Je suis ton père et ton créateur. Sans moi, tu n'étais qu'un humain sans le moindre objectif. Je serai toujours en toi et je t'assure que je ne compte pas te délaisser. Tu ne dois pas changer l'ordre du monde. Il faut préserver la stabilité. Ce monde, je l'ai entièrement façonné. Chaque ennemi l'est car je le désire qu'il le soit. J'ai fait bien plus... J'ai façonné un nouveau cercle de la vie. Une nouvelle alimentaire. »

Le prince se retournait. Il ne comptait pas abandonner son fils pour une simple crise. Il finirait par comprendre. Depuis des siècles, l'homme le plus âgé de ce monde ne désirait que rétablir le juste milieu. Il avait tant fait pour une femme pour finalement comprendre que ce monde était tout autre.

« Nous nous reverrons, je te l'assure. »

De nombreux Kenketsu suivaient le prince. Paraît-il qu'un village minier se vidait aux terres enneigées...

Publié le 26/07/2019 à 19h10