Rapport suite à l'extermination Kenketsu

Année 8
Chakra bleu

Toc, toc, toc...

« Rentrez. »

Masashi connaissait déjà le résultat de cette mission, le rapport de Hidemi était clair. Pour autant, le Raikage avait été étonné par une partie et il souhaitait éclaircir ce sujet avec Kazuna.

« J'ai cru comprendre que votre mission ne s'est pas déroulée correctement, Kazuna. »

« Je souhaite justement en discuter avec toi. Toi et Hidemi, vous êtes victimes de vos propres erreurs. »

Masashi avait son idée sur le sujet et il comptait bien régler ce problème.

Publié le 07/08/2019 à 15h30

Chakra bleu

Kazuna était rentré tôt de mission, et avait tout de suite était convoqué par Masashi, même si la drogue faisait encore son effet, la jeune femme se rendit au bureau du Raikage, légèrement tremblante et transpirente. Pas étonné la jeune femme se voyait endosser toute la faute. Hidemi était sans doute passé par là.

« Non effectivement... Genichi s'est fait enlevé par ce qui semblait être l'impératrice de Kumo. Hatsuharu semble mort, mais je ne l'ai pas vu de mes yeux... Ah et on s'est fait trahir par une Hattori... Misao je crois. »


Kazuna avait la voix fatigué. Masashi allait forcément reconnaître les effets secondaires de la drogues.

« Sinon ? Veux tu viens m'éclairer sur nos erreurs ? »

Publié le 07/08/2019 à 15h54

Chakra bleu

« Le kidnapping de Genichi est une chose relativement étrange. De plus, je ne peux que douter du fait que Shizuka soit en vie et opposée au régime Hattori. La trahison de Misao est une preuve suffisamment évidente pour m'orienter sur le fait qu'elle se sert de l'image de Shizuka pour nous déstabiliser. »

Masashi était clairement en train de renier le rapport de mission, provoquant une certaine fracture entre dirigeant et exécutant.

« Ce que je ne peux supporter, c'est votre manque de coordination et d'entente. C'est votre erreur. Hidemi ne t'a pas confié ton arme. Et tu n'as pas vraiment été coopérative à ce que j'ai pu comprendre. »

Ce jugement n'était pas inopportun, Masashi observait Kazuna, les pieds sur son bureau.

« Les ruines de Kiri témoignent cependant de notre puissance. Et Genichi a, selon les dires, était remarquable. »

Publié le 07/08/2019 à 21h08

Chakra bleu

Masashi ne voulait pas voir la vérité en face, voilà un de ses défauts, il était trop sûr de lui et ne croyait pas ce qu'il ne voyait pas. Kazuna ne répliqua pas, ce contentant de le laisser dans ses illusions, la vérité le frapperait bien assez tôt.

« Cette salope à osé dire que je n'étais pas coopérative ? Je me suis fait blessé en voulant défendre Genichi ! Elle ma drogué contre mon insu ! Elle s'est laissé attaquer dans le dos par son ombre ! Je lui sauve la vie et elle ose te dire que je n'ai pas était coopérative ? Et de plus j'apprends que pendant toute ces batailles elle ma privée d'une arme qui aurait pu faire pencher la balance de mon côté ! »


Kazuna était remonté contre Hidemi. Comme la vipère était responsable de tous les maux de Kumo des dernières années, il était tellement facile de l'accuser. Mais la vérité c'est que sans elle Hidemi serait morte, Hatsuharu aurait eu plus de facilité et aurait sans doute tué Genichi.

« Je n'avais jamais rien vu de comparable à la puissance de Genichi, ce garçon pourrait te surpasser un jour... »

Publié le 08/08/2019 à 16h03

Chakra bleu

« Je ne suis pas ici pour m'amuser à discuter de votre manque de professionnalisme ! Je me fiche bien de vos ressentiments, vous devez simplement apprendre à fonctionner ensemble. Sur le terrain, j'ai besoin de Hidemi, je ne peux me déplacer et elle possède un savoir faire en tant que senseur. De plus, elle reste un atout de choix en terme de stratégie de combat. »

« Malheureusement, elle est aussi affectée que nous tous par les changements au sein de Kumo. Le monde est en train de changer. J'ai été bien clair avec elle, cela ne doit pas se reproduire. Je souhaite te faire confiance, Kazuna. Nous sommes en train d'assister à un changement et nous devons impérativement nous adapter. Je conçois parfaitement que tu es la plus concernée et comme tu le remarques, je t'offre une place relativement enviable au sein de Kumo. »

L'officialisation était en cours de préparation, Kazuna allait bientôt devenir une véritable conseillère au sein Kumo. Elle pourrait ainsi assister le Raikage à tâche. Ce gouvernement n'était pas réellement différent que le dernier, mais il offrait un vision plus ouverte et plus apte à écouter le peuple. Ce jeu politique sans lendemain était terminé, la royauté au sein du village ne pouvait disparaître, il était cependant possible d'ouvrir la discussion sans remettre ne question le dirigeant.

« Hidemi s'est excusée de son comportement et elle admet sa faute. C'est pour cette raison qu'elle tient à officialiser ton changement de titre demain après-midi. Pour ma part, je vais te donner ce que Hidemi devait te confier. »

Se levant de son siège, Masashi saisit de ses deux mains une boîte de bois au sol. Celle-ci était au sol et elle semblait ornée de gravures d'or. Après avoir posé la boîte sur la table, le Raikage l'ouvrit. Une épée mi-verdâtre mi-grise fit alors son apparition sous les yeux de kazuna.

« Je te présente Ryujin, l'épée serpent. Elle semble relativement basique, mais elle possède la capacité de se mouvoir via l'énergie spirituelle transmis. En bref, c'est un fil spécialement conçu pour attacher plusieurs parties d'une lame. Malheureusement, c'est un style qui demande un apprentissage long et vigoureux. Cette lame ne fut maîtrisée que par un homme du clan Shinayaka et celui-ci est mort face à mon grand-père. »

Masashi le savait, cette lame était un réel fardeau, elle était complexe et le simple fait de transmettre de l'énergie était une plaie. De nombreux Shinobi furent formés pour tenter de s'en servir, mais ils échouèrent rapidement. Le Raikage avait son idée sur la raison même si cette tentative datait de plus de 50 années, ce n'était qu'un maque de coordination. Kazuna était limitée par son seul bras restant, elle possédait plus d'efficacité à se servir de son bras restant.

« Dans ton cas, tu dois impérativement trouver une méthode pour l'enrouler autour de tes hanches afin de pouvoir user occasionnellement de ta main restante. Je ne te fais pas dire que cela risque de prendre du temps... Je ne peux que te conseiller de t'y entraîner régulièrement. »

Le Hattori avait déjà eu l'occasion de tester l'arme malgré que le peuple n'était pas vraiment enclin à user d'une épée Shinayaka, ça avait été une véritable catastrophe. Masashi le savait, il lui fallait trop de temps pour pouvoir apprendre à maîtriser cette lame, il imaginait que l'handicap de Kazuna puisse lui servir à améliorer sa compréhension de Ryujin.

Publié le 08/08/2019 à 17h22

Chakra bleu

Kazuna voyait que Masashi n'avait pas prit parti, et reconnaissait aussi la faute de Hidemi. La vipère ne dit rien de plus, elle n'allait pas avouer avoir essayé de la tuer en lançant son jutsu sur l'ombre. Maintenant venait la suite des événements, Kazuna allait avoir sa place au conseil de Kumo, et Masashi venait lui offrir son arme. Une arme extrêmement puissante, mais qui n'allait pas être facile à maîtriser. Alors avec un petit sourire la jeune femme lui dit.

« Oui je peu la mettre autour de ma hanche, où tu pourrais chercher un moyen pour sortir un lapin de ton chapeau, et lui demander de me greffer une nouvelle main. »


Kazuna faisait référence à Usagi, et au fait que sa disparition lui ai enlevé tout espoir d'avoir à nouveau deux mains un jour. Prenant l'épée dans sa mains, la jeune femme eu un large sourire, et son désir de puissance pouvait se lire dans ses yeux.

« Je vois ! Cette lame est basé sur le même principe que l'attribut héréditaire des Shiniyaka. Si tu n'as plus rien à me dire, j'aimerais commencer à m'entraîner. »


La jeune femme ne lâchait plus cette arme des yeux, elle avait envie d'apprendre à la maîtriser le plus rapidement possible. Elle fixa le Raikage, plongeant son regard jaune dans le siens, et lui dit ce qu'il pensait sans doute ne jamais entendre.

« Merci Masashi. Merci pour l'arme... et pour la seconde chance.. Je ne te trahirais plus ! »

Publié le 08/08/2019 à 20h22

Chakra bleu

« Tu peux disposer. »

Le ton de Masashi était sec, il souhaitait lui aussi en finir. Il n'avait pas besoin que cette vipère lui rappelle la perte de Usagi. Cet homme n'était qu'un lâche et il avait préféré disparaître que rendre service à son village. De plus, il n'avait pas été capable d'enfermer correctement ce monstre en lui. Au lieu de ça, il avait préféré disparaître. Kazuna ne tarda pas à quitter la pièce avec sa nouvelle arme. Elle avait bien évidemment laissé la boîte sur la table, elle était effectivement en incapacité de transporter un tel artefact avec un seul membre.

Le Raikage était inquiet, l'apparition supposée de Shizuka et la disparition de Genichi, les deux faits semblaient contradictoires. Masashi ne pouvait y trouver un lien et il s'inquiétait d'une évolution inquiétante du monde. Était-ce une révolution en marche ? Et si cette femme était vraiment Shizuka ? Non, c'était impossible. Elle ne pouvait être en vie... Et si c'était le cas, pourquoi se cacher ainsi ? Pourquoi vivre loin de son village ? Le Hattori doutait du rapport et il doutait surtout de lui... De ce jour... Et si Hatsuharu avait été capable de camoufler la femme du Kage ? Était-ce possible de trahir le sens du terrible Hattori Masashi ?

Publié le 09/08/2019 à 16h39

Chakra bleu

Sans un mot de plus la jeune femme quitta la pièce, Masashi n'avait pas relevé les remerciements de la vipère, le début de leur véritable collaboration. Car bien qu'elle ne pouvait changer son fort intérieur, et que si l'occasion se présentait elle prendrait le pouvoir, elle ne le ferait plus au détriment de Masashi et de la sécurité de Kumo. Elle trancherait la gorge de cette truie d'Asae sans aucune hésitation, planterais son kunaï dans les viscères d'Hidemi sans sourciller, et ettouferais jusqu'à la mort Yomeï sans le moindre sentiment. Mais elle ne trahirait plus Masashi. Pas parce que elle s'était mise à l'aimer, mais elle avait conscience d'être responsable de tout ce foutoir avec Shizuka.

La jeune femme le savait, tout cela était à cause d'elle, et l'esprit de Masashi était troublé par cela trois ans trop tard. Cela ne servait plus à ses plans, et était un fardeau a la nouvelle vie de Kazuna. Le Karma l'avait rattrapé, et maintenant c'était à son tour de rattraper son Karma.

Publié le 12/08/2019 à 08h33