Le ponton du troisième lac...

Année 8
Chakra bleu

Bien qu'étant le plus petit des 3 lacs d'Émeraude, le lac Sanmizu possédait un ponton de taille moyenne. Une petite portion de quai flottant articulée, à laquelle peuvent s'amarrer de petits navires. Sous une lune pleine, Nowaki attendait patiemment la venue de Kitai et de Inoiya. Pour tout dire, il souhaitait surtout parler avec l'ancien Kumojin, le Shinobi était relativement curieux de ce qu'il est. La Prêtresse l'avait aussi été, c'était le plus étonnant dans ce dialogue. Au bout du ponton, le ninja observait l'eau avec une certaine mélancolie. Le temps de Kiri semblait aujourd'hui si lointain. Ce village pourrait-il un jour être de nouveau assez fort pour être habité ? C'était difficile à croire.

« À l'heure, comme toujours ! »

Le Shinobi souriait timidement. Le rendez-vous en pleine nuit était volontaire, cette discussion se devait d'être discrète. Les Gaikotsu ne pourraient comprendre...

Publié le 11/08/2019 à 15h39

Chakra bleu

Chambouler, l'adolescent l'était. Il y avait eu bien trop d'information au final et cette femme avait amener de nouvelle question dans l'esprit de Kitaï.

D'abord, il y avait cette révélation sur ce "chef" des vampires. Était-ce vrai? Elle sembler convaincu de son existence et, l'ex kumo-jin la croyait. Mais ce qui le dérengait vraiment. C'est qu'elle avait laisser dire que c'était lui, le responsable de sa transformation. Mais dans le sens direct de la chose. Pourquoi, c'était invraisemblable. C'est pour sa qu'il était partit seul à la suite de la réunion. Il avait ressentit le besoin d'être seul.

Arrivant vers le ponton, il croisa Inoyia et fini le chemin en sa compagnie.

« Désoler, j'avait besoin d'être seul. »


Lui dit il avant d'arriver au point de rendez-vous de Nowaki qu'il salua d'un simple signe de tête.

Publié le 11/08/2019 à 17h29

Chakra bleu

Inoiya ne savait plus trop où donner de la tête après la disparition de la prêtresse. Elle reste quelques minutes avec les autres Kirijin, sans se rendre compte que Kitaï et Nowaki avaient déjà quitté la pièce. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à sa vie, à tout ce qui avait changé, aux malheurs et aux batailles qui ne faisaient que s'accumuler. Faisant le tour de tous ses compatriotes, elle fini par échanger Un paquet de cigarette contre du bœuf séché qu'elle avait depuis son départ de Kumo. Sans attendre, la jeune femme se rendit à l'extérieur jusqu'à un ponton, et alluma sa première cigarette depuis presque quatre ans. Alors qu'elle poussa un soupir de plaisir, dû à la montée de la nicotine dans son cerveau, elle vit apparaître Kitaï. Un peu gêné de ne même pas avoir fait attention à son absence, la jeune femme lui dit.

« Euh... ce n'est rien ne t'inquiète pas. »


Quelques pas avec le jeune homme, en savourant sa cigarette, et les deux fugitifs se retrouvèrent pour la première fois au calme en compagnie de leur compagnon d'infortune Nowaki. Inoiya compris rapidement qu'elle n'était que très peu concerné par la conversation. Elle se contenta d'écraser son mégot avant de prendre directement une nouvelle cigarette, écoutant attentivement les deux hommes.

Publié le 12/08/2019 à 08h01

Chakra bleu

« Je souhaitais discuter un peu avec toi, Kitai. Cette femme semble élucider de nombreuses choses, mais tu semblais être un sujet très intéressant à ses yeux. Ce n'est sûrement pas pour rien... Tu possèdes la capacité de vaincre le virus Kenketsu et tu es le seul être sur terre à disposer d'une telle capacité. J'ai cru comprendre que tu disposes de la capacité de transmettre ton don. D'offrir le choix à chaque individu de choisir entre mortel et immortel. Tu le sais déjà, ton clan s'opposera à une telle pratique, mais tu peux dorénavant restaurer la vie à de nombreux individus qui sont hantés par une soif de sang infinie. »

« Cet homme de Kumo, j'ai pensé qu'il allait me tuer ce jour-là et il a préféré t'offrir un choix. Le choix de disposer de ta propre vie et de t'en servir comme tu le désires. Je ne peux t'obliger à suivre Kiri et son funeste destin. Nous nous élançons dans une nouvelle guerre, celle-ci est celle de ton clan, mais pas forcément la tienne. Je ne m'en doutais, mais ton pouvoir me le fait réaliser... Les Kenketsu sont prisonniers d'une condition et ils sont chassés et discriminés pour cela. Tu es le seul homme de ce monde qui peut offrir un destin différent à ces hommes. »

Kaguya ne regardait pas Kitai, il continuait à fixer l'eau. Il le savait, cette guerre n'était qu'une énième étape vers la paix, mais les survivants seraient-ils assez nombreux pour en profiter ? Nowaki n'en savait rien, il ne pouvait qu'admettre que le dires de la Prêtresse étaient plausibles et réalistes et que le fait de tuer cet homme pourrait être un avantage de taille pour les survivants. Pour autant, les Kitto accepteraient-ils de protéger les derniers Kirijins ? Le Kaguya était plus au courant que quiconque sur la nature traîtresse des Kitto. L'histoire de Konoha n'était décidément qu'un éternel recommencement et aujourd'hui, Kiri était lié à celle-ci.

« Je ne te demande pas de partir, Kitai. Je souhaite juste t'offrir le choix d'outrepasser ta condition de Gaikotsu. Tu es un Shinobi talentueux, tu as sûrement un rêve ou quelque chose à espérer. Tu n'as plus à subir les choix de Kiri, tu l'as assez fait. Je peux t'offrir la position des Kenketsu, la Prêtresse semble la confirmer sans le désirer. »

La nuit était fraîche et de nombreuses lucioles flottaient au dessus de l'eau. Le cadre était idéal pour un adieu et l'était tout autant pour un recommencement. Nowaki le savait, Kitai était sur le point de faire un choix et celui-ci allait altérer sa vie.

« Tu sais, Kitai... Le choix de te sacrifier, je le trouvais logique à l'époque, mais je le savais injuste. Je le sais aujourd'hui, mais tes capacités de Kenketsu ne sont pas forcément un fardeau. »

Publié le 12/08/2019 à 13h02

Chakra bleu

Silencieusement, l'adolescent écoutait les dire de Nowaki. Forcément, l'ancien sacrifiait y réfléchissait beaucoup. Ils vint alors s'asseoir au bord du ponton et fixa l'eau du lac. La surface reflétait le ciel et lui faisait ressentir un certain apaisement. Il n'avait pas l'habitude d'avoir un impact sur son destin.

« Vous savez... je pensais en vouloir a Kiri pour le sacrifice. Je me souviens de tout ce que j'ai subit lorsque je me suis transformée... »


Plaçant une main sur son abdomen, il repensait a cette lame avec laquelle il fût embrocher pour être maintenue immobile. Il savait aussi qu'un kenketsu assoiffé était un danger a ne pas sous estimer.

« J'ai souhaitée ma propre mort. Et j'en voulais a tous qu'elle ne me soit pas accorder. Devenir une sangsue est la pire chose qu'il doit possible pour un Gaikotsu... On est pas élever par nos parent dans le clan et je n'ai pas connu les miens. Il on subit ce sort. »


Y repenser le faisait souffrir. Il s'adresser a la fois au deux kaguya et à personne. Il sortit ces deux masques de singe. Celui de Saru et de Red Monkey.

« Arriver a Kumo, je pensais enfin mourir. Mais ce n'était visiblement pas mon destin. J'ai rencontrer le lapin. Cette homme qui ta épargner était Usagi. Au début, il devait faire de moi une arme contre Kiri. Hatissant ma haine et c'est ce qu'il fît. Au début du moins. Je deviens Saru le singe et j'ai passer beaucoup de temps ainsi et... cette vie me plus. Je me sentait vivant malgré ma condition. Puis ilby eu le cafard et j'eu vraiment l'impression d'être à ma place. Un lapin, un singe est un cafard... une super équipe... »


Une larme lui échappa, la nostalgie le rattrapait, mais il se sentait obliger de tout raconter. Cette époque était révolue, mais faisait partie de lui.

« Sauf qu'Usagi n'était pas un Kumo-jin comme les autres. Il avait une vision du monde bien a lui. Il voyait des chose que je ne comprendrais certainement jamais. Je n'ai pas pu participer a la guerre de Kiri... et croyais moi, je voulais tuer Gochiro de mes main... Je suis certain que c'est lui qui m'en à empêcher. Je voulais être Saru, mais lui souhaitait que je reste également Kitai... »


Il enfila ensuite le masque de Red Monkey.

« Je suis ensuite devenue Red Monkey. Une arme au service de Kumo, mais la encore, il ne voyait en cela qu'un moyen de me faire agir plus librement dans l'enceinte... Puis il y a eu notre combat... »


« Usagi ne ta pas laisser vivre pour rien. La fuite, elle n'aurais pas eu lieu sans son intervention, j'en suis certaine. Il souhaitait que l'on s'affronte et que rien ne nous gêne. Je n'ai pas compris pourquoi sur le coup. Mais maintenant je le sais.... »


Cette fois, il ne pût retenir ces larmes qui vinrent troubler la surface du lac.

« Il.. Il voulais... il voulais que je soit libre! Il voulait que j'arrête de le mettre des chaîne. Que ce soit lié a Kiri, à Kumo! Ou encore a mon clan ou ma nature de vampire. Que je sois "l'impossible"... »


Oui, c'était les dernier mots du lapin. Le combat contre Nowaki n'était qu'un prétexte pour justifier la mort du singe au sein de Kumo. Ainsi, il ne serait pas traquer. Il vint essuyer les larmes qui perlait encore sur son visage.

« Pour te répondre, je vais honorer sa volonté. Je suis Kitaï. Je ne suis n'y de Kiri, n'y de Kumo. Je ne suisnplus un Gaikotsu et encore mon un Kenketsu. Je suis l'impossible, je suis MOI!!! »


Se relevant il jeta un regard à Inoiya puis le dirigea vers Nowaki.

« Je crois cette femme en partie. Elle savait que j'était un vampire. Je ne sais comment, mais elle le savait. Pour autant, il me reste quelque chose a vérifier... Cette guerre est celle des Gaikotsu, ce n'ai pas la votre n'y la mienne...

Je ne compte pas y prendre partit. Je compte partir a la rencontre de ce mystérieux individu. Je veux me faire ma propre opinion. Il est la cause de ma transformation d'après cette femme. Pour autant, je veux sa version de l'histoire. Je compte sauver les Kenketsu qui le voudront!! »


Plein d'assurance, Kitai affirmait clairement son choix. Il comptait donc ce rendre là ou ce trouvait le chef des vampire. Il ne comptait plus laisser quelqu'un décider pour lui. Il était temps qu'il prenne son destin en main. Il avait également masquer un détail qui le gênait. La prêtresse parler d'un utilisateur de l'hikariton et l'adolescent n'en connaissait qu'un. Pourquoi le cafard aiderais un personnage possiblement affilier a Konoha? Soit, il y avait un autre utilisateur, soit Kumo était impliquer et cela deviendrais problématique.

Publié le 12/08/2019 à 17h10

Chakra bleu

Nowaki le savait mieux que quiconque, le monde n'était pas aussi simple que Kitai semblait l'indiquer. Les nuances étaient nombreuses et il était parfois bien plus complexe de décider que de vouloir. Le Kaguya était dans un dilemme intense et il ne pouvait abandonner sa patrie. Le clan Gaikotsu se battait pour Kiri et les Kaguya se devaient de respecter cette alliance. Il était impensable de séparer les deux clans.

« J'ai eu le temps de réfléchir à cette histoire. Je ne supporte plus les conflits, mais je ne peux abandonner le clan Gaikotsu. Ils considèrent que cette bataille est essentielle. Je me dois de joindre mes forces à mes frères et de minimiser les pertes. Tel est mon rôle. »

Souriant d'un air gêné, le Kaguya se savait trop incertain pour être un chef parfait, mais il se considérait comme un véritable protecteur de son peuple. Observant son ami dans les yeux, Nowaki était la proie d'une terrible mélancolie. Il saisit une grande feuille de papier dans sa poche afin de la saisir et la tendre à Kitai. Celle-ci était enroulée tel un papyrus.

« Si nous nous réunissons, c'est justement car je ressens cette envie en toi, Kitai. Je le sais mieux que quiconque, tu es un forcené et un battant. Tu dois avancer et ne pas te retourner, tu finiras bien par trouver la paix intérieure et ce jour, nous trinquerons. Je vais briser définitivement les chaînes de nos deux familles et nous pourrons enfin nous installer sans craindre Kumo. »

Tel était l'objectif de Nowaki, il ne craignait guère les batailles, il souhaitait simplement se poser et fonder une famille. Il souhaitait vivre enfin en Paix sans craindre le joug de Kumo, Il le savait, ce rêve était difficilement réalisable. Il venait de perdre de nombreux compagnons et cela n'était que le début. Dans quelques jours, il allait enfin connaître le sort des Gaikotsu de Kiri, allaient-ils le rejoindre ou étaient-ils déjà morts ? Il allait bien vite le savoir. Les Kaguya de l'île appartenant au clan en question allaient-ils aussi le rejoindre ? Ou allaient-ils refuser sa direction ? Il ne le savait point.

« Que dire d'autre ? Je te souhaite un bon courage. Cet homme semble incroyablement fort donc agis prudemment, veux-tu ? »

Soudainement, une perle blanchâtre se mit à dégringoler du ciel à une vitesse faible. Ouvrant sa main pour la saisir, Nowaki se mit à sourire :

« C'est un départ blanc, la neige te guidera vers son apogée, Gaikotsu Kitai. »

Oui, il arrivait que la neige tombe sur les plaines en plein hiver, mais cela n'était qu'émotion pour Nowaki. Ça lui rappelait son enfance et les batailles avec Inoiya et Dohko. Il se souvenait d'une terrible confrontation face au père Mishi. Une époque malheureusement révolue. Dorénavant, la fraicheur de son environnement était plus hostile que jamais, le Kaguya le savait, il se devait de survivre.

Publié le 15/08/2019 à 14h46

Chakra bleu

Silencieusement de nouveau, il écouta Nowaki et fût surpris lorsque ce dernier lui tendit une sorte de papyrus. La saisissant, il ne pouvait s'empêcher d'avoir une étrange sensation. Cette scène lui ravivant des souvenir récent. Les adieu faite au lapin. Pourquoi maintenant, il n'en savait guère.

« Tu sais... je me suis peut-être trompée. La paix est sans doute possible finalement. »


Faisant allusion a leur confrontation. Kitaï savait qu'il ne pouvait rester trop longtemps. La prêtresse avait parler d'un plan qui semblais proche. S'il souhaitait rencontrer ce mystérieux inconnu, il devrait le faire vite.

« Ne t'en fait pas. Il paraîtrait qu'un Kenketsu ne peux ôter la vie d'un de ces congénère. Je pense que c'est vrai. »


Puis, il avait retenue les mots de la femmes. S'il était réellement lié, sans doute cette rumeur se trouverait être réalité.

« Je suis l'impossible comme il la dit. C'est plutôt a vous de faire attention... J'aimerais avoir un endroit ou rentrer. »


Sans doute pour la première fois depuis longtemps. L'adolescent sourit d'un sourire franc. Quitter Kumo l'avait chambouler, mais le fait d'avoir trouver sa voie l'aider.

Proposant une poignée de main a Nowaki en guise d'au revoir, il s'orienta vers Inoyia. Tandis que la neige commençait a tomber, une dernière question le torturait.

« Inoyia... je suppose que tu va m'accompagner? »


Le jeune homme se doutait de la réponse. Mais il souhaitait connaitre le choix de la Kaguya avant de ce mettre en route. Serrant le mystérieux papyrus, il n'avait pas encore pris le temps de l'ouvrir. Cela attendrait.

Publié le 15/08/2019 à 15h13

Chakra bleu

Inoiya venait arriver ce moment depuis le début de la conversation. Elle n'en revenait pas, elle venait de retrouver Kitaï, et le voilà déjà sur le départ pour une quête... Une quête tellement dangereuse qu'il ne pourrait sans doute pas revenir. Une quête où Inoiya ne pouvait l'accompagner. Les cheveux blanc étaient sans doute la pire des chose à avoir quand on pénétrait le territoire Kenketsu. Les larmes montait aux yeux de la jeune femme, mais elle faisait tout pour les retenir. Mais Kitaï la fit craquer, et les larmes glissèrent sur ses joue.

« Je ne peu pas Kitaï... Je serais un fardeau pour toi... Tu ne peu entamer cette quête avec une aussi grande faiblesse. »


Les sentiments qu'ils avaient l'un pour l'autre serait un fardeau. Il pourrait se mettre en danger pour protéger Inoiya.

« Là bas, il n'y aura pas de place pour une non Kenketsu... Nos chemin vont se séparer Ici Kitaï... Je dois rester avec Nowaki, je dois aider les Kirijin. »


La jeune femme s'approcha lentement, et vint prendre tendrement le jeune homme dans ses bras et lui murmura.

« Ma porte sera toujours ouverte. Que tu reviennes demain ou dans 30 ans... Ma maison sera toujours la tienne également. »


La jeune femme lui embrassa le front et lui dit.

« Change le monde Kitaï ! Et reviens en vie ! »


Puis elle se retourna et parti jusqu'à sa chambre, le voir partir était trop dur. Il était la seule famille qui lui restait, et maintenant Inoiya allait se trouver seule à nouveau. Mais elle ne pouvait ni risquer la vie de Kitaï, ni abandonner les Kirijin.

Publié le 16/08/2019 à 08h16

Chakra bleu

« Inoiya... »


Murmura t'il , regardant la jeune femme s'éloigner. Une sensation désagréable étouffait sa poitrine. Mais le shinobi fît tout pour ce retenir de la suivre. Une nouvelle larme avait parcourut son visage lors de leur étreinte. Mais c'est le seul signe qu'il s'autorisa. Il se devait d'être fort. Il savait que la Kaguya prenait la bonne décision bien qu'il aurait aimé qu'elle l'accompagne sur un bout de chemin. Ce qui aurait certainement rendu la séparation bien plus difficile. Voyant la kunoichi s'éloignait, il doutait légèrement de son choix mais ce ressaisit.

Toute ces année tapis dans l'ombre, le singe avait finalement éviter son destin. Il avait éviter la mort qui attendez les Gaikotsu convertit. La mort des Kiri-jin sacrifier à Kumo. De nombreux combat aurait d'ailleurs du le mener à une mort qui semblait le refusait. Mais aujourd'hui, quelque chose de grand ce profilait à l'horizon et, pour la première fois depuis longtemps, le vampire craignais la mort. Oui le danger était grand. Mais il était hors de question qu'il trépasse. Usagi lui avait confié un précieux cadeau, et des gens attendait son retour. Prenant une grande inspiration, il ressaisit le masque de Saru et vint le confiait à Nowaki.

« Prenez soin de vous. »


Il se doutait que Nowaki comprendrait à qui était destiné le masque. Sans perdre plus de temps, il se dirigea également vers le refuge des Kiri-jin. Non pas pour suivre Inoiya, mais simplement prendre quelque fourniture avant son départ. Le temps n'était étrangement pas un allié aujourd'hui. Sous les flocon de neige, il était temps au singe de traçait sa voie.

Publié le 17/08/2019 à 11h54

Chakra bleu

« Nous survivrons. C'est dans notre nature.
Tâches de faire de même. »

Le choix de Inoiya était sûrement difficile à accepter, mais il était totalement logique. Cette quête n'était pas de son gabarit et elle ne pouvait abandonner son camps de cette façon. Kitai devait suivre sa propre voie et il était nécessaire qu'il l'assume malgré la difficulté d'être seul. Il était peu probable de le voir revenir en vie, mais Nowaki ne pouvait que comprendre son choix. Un homme ne devait point se retourner malgré le danger face à lui. Il devait assumer ses choix et celui-ci du Gaikotsu était très complexe. Il était probable qu'il apprenne de nombreuses choses, mais était-il vraiment certain qu'un Kenketsu ne puisse en tuer un autre ? Si chef il y a, ne pouvait-il pas outrepasser ses propres lois ? Le Kaguya n'était pas croyant de l'immortalité et il était le plus étonné par cette fantaisie. Il avait longtemps considéré que les Gaikotsu combattaient simplement un clan de fous.

C'est ainsi que Kitai continua sa vie et que les survivants de Kiri se mirent à un préparer un énième combat ...

Publié le 17/08/2019 à 14h53