Sordide requête

Année 8
Chakra bleu

« Okasan, êtes-vous certaine ? C'est une trahison et vous risquez bien pire que la pendaison. Je comprends votre ressentiment, mais je crains que le jeu n'en vaille la chandelle. Vous connaissez parfaitement mes sentiments à votre égard et je ne peux vous refuser cela. »

Agenouillée face à Miwaku Asae, Misao semblait totalement soumise. Elle comprenait l'envie de vengeance de sa supérieure et elle admettait le fait que cela était parfaitement légitime. Effectivement, les tortures et les nombreuses sévices rendirent la Okasan différente, elle était totalement vide et son regard n'était que colère. Oui, elle n'était plus que le fantôme de son passé. Elle vivait dans une terrible confrontation intérieure, simultanément tentée par le fait de tuer Kazuna et par pardonner comme sa prédécesseur l'exigeait. Mais, le clan Hattori en méritait-il autant ? Misao ne le savait guère, elle n'était que l'arme. Elle acceptait cet ordre avec joie afin de venger sa tendre Shizuka, mais elle s'inquiétait pour son la Okasan.

« Nous pouvons réfléchir à une autre solution.
Il n'est pas trop tard/ »

La Okasan était sur un siège et elle observait le mur d'un regard lubrique. Cette histoire se passe tout juste avant une rencontre unique pour la Hattori. Elle ne le savait pas, mais sa mission à Kiri était bien plus significative qu'elle ne l'imaginait.

Publié le 15/08/2019 à 01h28

Chakra bleu

« Il est bien trop tard pour renoncer !
Cette arme est unique, Misao. Nous nous en servirons pour affranchir Kazuna ou pour la tuer.
Ça m'importe peu ! »

Asae ne pouvait ni oublier ni pardonner. Cette vipère était en vie après tant de crimes, cette salope n'en méritait pas un quart. La Miwaku ne pouvait pardonner la mort de sa prédécesseur et elle comptait bien se venger. Elle ne pouvait pardonner de nombreux actes de torture et sa main dorénavant disparue.

« Cette arme appartient au clan Hattori.
Il te suffit de toucher quiconque pour lui donner un ordre.
Je veux que Kazuna souffre et qu'elle puisse comprendre mon mal. »

Une femme vint soudainement dire à Asae que Hidemi était dans le secteur et qu'elle semblait disposer à fouiller la hutte des Geishas.

« Hidemi ne va pas tarder à venir fouiller.
Elle me suspecte et c'est plus que normal car je suis l'une des rares à connaître la position de cette lame.
Ainsi, je te demande de participer à la mission à Kiri et de profiter de la confusion. »

Misao accepta d'un hochement de tête avant de sortir du bâtiment par la porte arrière. Des bruits se firent entendre à l'entrée et des Hattori débarquaient de partout pour finalement laisser apparaître une figure bien familière à Asae.

« Te voici, Hidemi. Que me vaut ce plaisir ? »

Publié le 15/08/2019 à 01h50

Chakra bleu

« Tu sais bien pourquoi je suis ici, Miwaku Asae.
J'ai d'abord pensé que ce crime était celui de Kazuna, mais j'ai fait fausse route. »

Dit-elle tout en rectifiant la position de ses lunettes.

« Tu possèdes une arme appartenant à Kumo et je suis ici pour la récupérer.
Je tiens à te préciser que je ne suis pas opposée à ta manière de penser depuis ton retour, mais je ne peux accepter un tel vol. »

« Oh Hidemi, tu es en train de te méprendre...
Je ne possède rien appartenant au clan Hattori.
Tu le sais bien, non ? »

Comme nous le savons tous, les recherches de Hidemi furent vaines. Misao récupéra ainsi l'arme sacrée du clan Hattori avec pour objectif de tuer Hattori Kazuna. À Kiri, elle tenta de mettre en oeuvre le plan, mais celui-ci n'était plus que secondaire depuis sa rencontre avec Hattori Shizuka...

Publié le 15/08/2019 à 02h09