Parlons a des enfants

Année 8
Chakra bleu

J'avais délaissé les portes du village après la fuite de Hinae. Un garde m'avait aidé à rejoindre le ministère et ainsi retourner à mon bureau. Je le remerciai après lui avoir demandé de me laisser. J'avais attendu bien une longue heure avant que Kimino fasse son retour dans le bâtiment et je m'empressai de lui faire un topo sur la situation, à savoir qu'une Kenketsu ancienne Konohajin avait frappé aux portes du village avec une ribambelle de marmailles échappant à une guerre avant de prendre la fuite en direction des bois, mais dont je l'avais fait suivre par deux gardes. J'évoquai également le fait que j'avais offert l'hospitalité et la sécurité aux gamins et qu'il me semblait intéressant d'aller leur rendre visite afin d'en savoir davantage. C'est donc après ce récapitulatif que nous deux décidions de se rendre dans les quartiers claniques, là où avaient été laissés les enfants avec deux personnes afin de s'occuper d'eux....

Une fois arrivé sur place, moi accroché au bras de Kimino afin de me déplacer simplement sans m'aider de mon bâton qui m'accompagnait partout, nous pénétrions dans la maison ou se trouvait une bonne dizaine d'enfants Kirijin. Ceux-ci semblaient calmes, aucun brouhaha n'était émis, je pouvais entendre le souffle lourd de certains de ces momes qui était certainement endormi, fatigué par le long chemin qu'il avait dû parcourir. Je distinguais également le reniflement de l'un d'entre eux, qui me laissait penser que celui-ci était en larmes. Et les autres chuchotaient entre eux....

« Hey, re-bonjour la jeunesse ! Alors, vous avez pu manger a votre faim, vous décrasser et vous reposer un peu ? »


Pour seule réponse je n'eus que le silence. Ils étaient effrayés, seuls dans un village inconnu, sans le moindre repère....

Publié le 20/08/2019 à 11h15

Esprit invisible
Chakra noir

« Ma...Ma...Madame la cheffe, attendez ! »

L'enfant semblait prendre sur lui et il avait enfin été capable de s'exprimer après quelques secondes de silence. Ses joues était humides, il avait peur. Cependant, il se devait de respecter Hinae, elle avait tant fait pour eux.

« Dans... Dans la foret, y a un méchant monsieur qui a kidnappé notre copain... Et ... Et il y a un monsieur géant qui a voulu nous aider... Puis... Hinae, elle voulait pas que ça soit dangereux pour nous... Alors, elle est venue à Konoha pour nous confier à vous... »

Une fille un peu plus âgée se leva avec force et dextérité.

« Ce n'est pas madame Hinae et monsieur Salomon qui doivent tout faire d'abord ! On veut retourner affronter le méchant ! Nous sommes aussi des ninjas ! »

Dit-elle sans vraiment y croire.

Publié le 20/08/2019 à 12h34

Chakra bleu

Une jeune fillette venait de rompre le silence que j'avais instaurée en saluant la marmaille. Ses propos me glacèrent le sang, premièrement lorsqu'elle parla de kidnapping d'enfant et deuxièmement en invoquant le nom de Salomon. Mon oeil bien qu'aveugle s'écarquilla de stupeur. Ma voix trembla de panique:

« Salomon... »


Je m'adressai à la fillette en reprenant un peu de carrure;

« Est-ce que celui que tu nomme Salomon a la même couleur de peau que moi ? »


Devant le léger bruit qu'émit la gamine en guise d'affirmation, je lança a Kimino :

« C'est mon mari ! Je me dois de filer dans les bois afin de m'assurer qu'il gère la situation et aider à trouver le kidnappeur.... »


Depuis si longtemps j'ignorai ou le Pasteur avait pu fuir, et voila qu'une gamine m'apprenait qu'il était aux trousses d'un kidnappeur d'enfant... Je me devais de le trouver !

« Cela fait combien de temps que vous vous êtes séparée de Salomon ? »

Publié le 20/08/2019 à 13h24

Chakra bleu

Kimino n'avait pas eu trop le temps de comprendre tout ce qu'il se passait. Le voilà avec des enfants Gaikotsu au sein du village, avec le mari de Risako qui était de retour et la jeune femme qui avait décidé de se précipiter à l'aveugle dans la forêt pour essayer de le retrouver.

« Si tu n'as pas de capacité sensorielle, tu ne le retrouvera jamais. Shimazu et Moji son parti en mission dans la forêt peut-être qu'ils sont tombés sur lui. »


Voyant bien que sa presque compagne n'allait pas changer d'avis, le Hokage lui dit.

« Bon on va chercher je viens avec toi. »


C'était inconscient de laisser le village sans protection, Imawara en mission, il ne restait plus que Kotaro apte à protéger le village si Kimino sortait. Cette nuit était des plus étranges et le Hokage avait un très mauvais pressentiment.

Publié le 20/08/2019 à 13h49

Esprit invisible
Chakra noir

« Je ne sais plus, madame ... C'était long pour venir à Konoha ... Puis Hinae-san, elle disait que les gens de Konoha allaient nous aider contre le méchant... Puis... Puis... »

« Puis vous avez voulu faire comme nos papas et nos mamans, vous vouliez lui donner faim... C'est pas bien ! Elle est... Elle est gentille Hinae !! »

Les enfants se mirent à pleurer en pensant à la bonne Hinae qui s'était démenée pour eux. Les gosses semblaient plus ouverts aux Kenketsu que les parents, c'était relativement étrange pour des Gaikotsu. Tout ceci provenait de l'éducation de la jeune femme durant les deux précédentes années. Elle s'était efforcée à apprendre les bonnes valeurs aux jeunes du village. Dorénavant, ils comprenaient. Une race ne signifiait pas qu'une personne puisse être méchante, il fallait la juger pour ses actes et non pour sa condition.

La jeune fille se mit à observer les deux Kage avec un air un peu plus sérieux, les yeux encore humides.
« Hinae... Elle laisse toujours des morceaux de tissus bleus par terre... Elle dit que c'est pour que monsieur Salomon puisse nous retrouver si jamais ça ne va pas... »

Publié le 21/08/2019 à 00h43

Chakra bleu

La gamine reprit la parole afin de me répondre. Ces premières paroles étaient simplement ceux d'une enfant incapable d'offrir le moindre renseignement valable jusqu'au moment où elle offrit la solution afin que je retrouve Salomon... Hinae lui laissait de nombreux tissus bleus au sol. C'est en entendant cela que je me ravis d'avoir récupéré la vue sur au moins l'un de mes deux yeux...

« Merci, ma chérie pour ces précieuses informations ! Vous avez tous été très fort pour venir jusqu'ici, je vous en félicite ! »


Avec mon oeil aveugle, je regardais le vide en faisant face aux enfants avant de me retourner en direction de Kimino. Il venait d'expliquer qu'il voulait venir avec moi afin de retrouver mon mari. Je ne pouvais le laisser faire, ceci reviendrait à laisser le village sans le moindre Kage à sa tete et ainsi créer une faille au sein de Konoha.

« Non, Kimino, tu ne peux m'accompagner, l'un de nous doit rester pour veiller sur le village... Salomon est mon mari, je me dois d'y aller... »


Ne désirant pas perdre de temps, je me retournai en direction de la porte à l'aide de mon bâton, avant de franchir celle-ci, je lançai à Kimino :

« Prends soin de toi et du village, je fais au plus vite ! »

Publié le 21/08/2019 à 11h23