La fin d'un long exil

Année 8
Chakra bleu

« Effectivement, c'était une période bien sombre et nous sommes où nous en sommes. Je suis déçu de ne plus voir ma sœur, mais je suis aussi bien content de ne plus fréquenter Gekido... »

Suite à une longue discussion entre Konoha et le lieu de combat, Shimazu finit d'accompagner la mystérieuse Hinae. Lors de cet entretien, il avait eu l'occasion d'apprendre de nombreuses choses sur celle-ci et comprit qu'elle n'était absolument pas dangereuse. Sa condition semblait être une excuse de taille. Suite à des examens relativement rapides, il fut déterminé que la jeune Gaikotsu allait plutôt bien. Elle fut gardée avec ses amis pour que Hinae puisse prendre discuter avec les supérieurs de Konoha. Toquant à la porte, le frère de Kazami prit la parole en rentrant :

« Comme exigé, voici Chikara Hinae. Si les choses se déroulent correctement, le rapport a été fait par le Konohajin en charge. Je tâchera de vous conter le reste ensuite, je suppose que votre entretien avec Hinae est plus important. »

L'arme récupérée sur le lieu du combat avait été confiant au maître des armes pour qu'il puisse déterminer le danger potentiel de celle-ci. Shimazu se rapprocha de la sortie en faisant signe à Hinae de se rapprocher de Uzumaki Kimino.

Publié le 02/09/2019 à 20h33

Chakra bleu

Le Hokage ? Kimino ? Ce prénom semblait tilter dans les oreilles de Hinae, mais elle ne souvenait que d'un gosse gardé à quelques reprises il y a bien longtemps... Peu de chance que ça soit lui. Elle s'approcha du bureau du Kage et se courba sans observer la tenue de l'homme ou sa position dans la pièce.

« Je me nomme Chikara Hinae et je suis ici pour vous conter mon histoire ! Je... Je suis contente de vous rencontrer, Hokage-sama ! »

Une présentation plus que rigide, la femme était dans un état de stresse surpassant aisément la moyenne. Pour autant, elle ne pouvait se défiler, Konoha était un lieu sûr pour les enfants malgré la présence de cet idiot de Kirishitan... Relevant sa tête, elle prit la parole :

« Je viens d'apprendre pour Uzumaki Gekido et je suis contente de voir qu'il ne gouverne plus ! Sans quoi, je serais sûrement déjà morte. »

Elle ferma son œil restant en souriant. La cicatrice permettant de joindre visuellement ses deux yeux étaient relativement clair sur le passé tumultueux de la femme.

Publié le 02/09/2019 à 20h38

Chakra bleu

Kimino était debout face à la fenêtre regardant le village. Il venait de passer la nuit à s'occuper de Sawako, la jeune femme était rentré de mission atteinte d'une maladie inconnue. Sa meilleure amie Kara avait disparu, le Hokage avait réellement besoin de bonne nouvelle, lui qui n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Mais un soldat arriva comptant la bataille dans la forêt, la mort de Raito et de Salomon. Décidément cette nuit était l'une des pires de l'histoire de Konoha.

C'est un bruit sur la porte, et l'arrivée de Shimazu et Hinae qui sorti Kimino de ses songes. Il écouta attentivement son ami, et lui dit.

« Merci Shimazu, tu devrais aller te reposer on parlera plus tard. »


Puis le Hokage se tourna vers la jeune femme au regard rouge et lui dit.

« Vous semblez apporter bien des ennuis avec vous... »


Kimino vint alors s'assoir derrière son bureau faisant signe à la jeune femme de faire de même avant de lui dire.

« Je vous écoute, qu'avez-vous à me dire ? »

Publié le 02/09/2019 à 22h17

Chakra bleu

Hinae entendit la porte se refermer derrière elle, elle était donc dorénavant en tête à tête avec le Hokage.

« On ne choisit pas toujours, vous savez ? »

Dit-elle sous le ton de l'humour. La femme avait une réelle faim de loup et elle possédait un mal fou à ne pas l'exprimer. Depuis son retour à Konoha... Rien. Pour tout dire, sa dernière gorgée de sang frais était vieille de plus de 7 heures dorénavant. Elle prit place sur la chaise face au Kage.

« Je n'ai pas grand chose à demander... Je souhaite que les enfants Gaikotsu soient libres de vivre à Konoha. Ils sont, pour la plupart, orphelins. Pour les autres... Aux dernières nouvelles, les parents sont morts durant la guerre à Kumo ou dans les geôles de ce même village. »

Son oeil gauche fermé, la tronche de la femme était peu réjouissante. Elle n'aimait pas spécialement Konoha, mais le reste du monde semblait encore plus triste.

« Je suis une Kenketsu et je dois me nourrir de sang. Ainsi, je ne pense pas qu'il soit possible que je puisse vivre ici. Je comprends. Je ne suis pas vraiment... stable. Je peux me nourrir de sang animal, mais il m'arrive de craquer. Depuis 4 ans, je me suis abstenue via des procédés proches de la torture, mais... »

« Je peux comprendre que ma présence soit de trop. »

Elle déblatérait sans même offrir une chance au Hokage de parler, Hinae connaissait sa condition et elle savait parfaitement qu'elle était un problème pour tous.

Publié le 02/09/2019 à 23h52

Chakra bleu

Kimino n'avait pas le temps d'en placer une. Cette jeune femme avait décidé de sortir tout les arguments possible pour que Kimino garde les enfants. Elle n'avait pas besoin de tout cela, aillant était orphelin très jeune, il n'allait pas laisser les enfants sans un toit.

« pas le peine de vous justifiez à ce point, les enfants son membre de Konova maintenant. »


Il prit quelques seconde de pause et lui dit.

« Ne faite pas de vague, nourrissez vous d'animaux... et si la faim devient trop forte, il y a des condamner à mort dans la prison. Respectait cela, et vous serez Konohajin à nouveau. De plus, cet enfant aillant résisté au Fuinjutsu... Je voudrais l'adopter. Je préfère la garder à l'œil... elle ne manquera de rien. »


Le visage de la jeune femme était familier à Kimino, en tout cas le côté sans cicatrice.

« J'ai la sensation de vous connaître... Mais cela date de très longtemps dans mon esprit. »

Publié le 03/09/2019 à 11h24

Chakra bleu

C'était finalement lui... Un esprit aussi direct et une réponse aussi simplette, ça ne pouvait qu'être le petit Kimino. Avec difficulté, elle ouvrit son second œil abîmé. Elle était capable de voir, mais avec une certaine difficulté. La Chikara ne s'était malheureusement pas accoquinée avec un ninja médecin pour la sauver des malades et des blessures, l'état de son oeil blessé était ignoble. Mais, elle ne l'ouvrait guère pour se faire plaindre, mais pour faire remarquer à ce Uzumaki qu'elle était son ancienne nourrice.

« Oui Hokage, nous nous connaissons. Mais vous étiez encore si jeune... »

Moins de 6 ans, peut-être moins de 4... Pouvait-il s'en souvenir clairement ? Hinae ne le savait guère. Elle referma son œil blessé pour ensuite sourire.

« La garder à l'oeil ? Comme vous le souhaitez, mais je veillerai sur elle durant la journée. Un Hokage est bien trop occupé pour garder un enfant, nous le savons tous ! »

Elle se mit à rire en repensant à une expression citée par le Père de Gekido ; on ne peut élever une terreur tout en dirigeant d'autres terreurs.

« Je ferai mon maximum vis à vis de cette malédiction. Mais, j'aimerais ne pas tuer un être vivant, je m'arrangerai avec le boucher pour me fournir du sang restant. C'est drôle d'imaginer un être aussi ignoble qui refuse de tuer, non ? »

Publié le 03/09/2019 à 13h02

Chakra bleu

« Oui, je trouve étrange la réaction qu'elle a eu à la mort de Masaru... J'aimerais m'assurer que ce n'est rien... et au passage je lui offre un foyer, tout le monde y gagne. »


La jeune femme était bien sa nourrisse lorsqu'il était petit. Mais Kimino n'en avait qu'un vague souvenir, pas de quoi s'attendrir devant elle en tout cas. Bon point la jeune femme ne voulait pas tuer d'être vivant, même les animaux chose que bien des humains se permettait sans remord, parfois même par plaisir.

« Un être est ignoble que s'il décide de l'être, cela n'a rien à voir avec son sang ou son nom de famille, ce Gaikotsu Masaru en est bien la preuve, son clan était sensé être les représentant du bien contre le mal que sont les Kenketsu. Et finalement c'est la jeune femme qui bois du sang qui a sauvé les enfants, et celui qui est censé détruire son espèce qui a tué tant des nôtres. »


Il marqua une légère pause et lui dit.

« Konoha est ta maison, et tu es libre d'y habiter et d'en partir quand bon te semble. »


Le jeune homme lui accorda ensuite un sourire leur entrevu etait terminé, il avait grandement besoin de dormir une heure ou deux avant se retourner au chevet de Sawako.

« Si tu n'as pas d'autre chose à me dire je pense que nous avons terminé. »

Publié le 05/09/2019 à 10h59

Chakra bleu

« Je vous remercie, Hokage-sama »

Une politesse dont elle n'était point habituée, mais cet homme méritait bien cet égard. Hinae le savait, elle se devait d'agir mieux que quiconque dorénavant. Mais dans un premier temps, elle souhaitait surtout revoir son vieux père. Plusieurs gardes parlaient d'aller manger chez lui ce midi, il était donc encore ici. Sa faim de loup se faisant ressentir, la femme allait devoir faire commande à la boucherie de Konoha auparavant.

« Nous nous reverrons sous peu ! »

Tout en sortant du bureau, Hinae se demandait si la démarche du Hokage était la bonne. Il semblait ouvert aux étrangers et aux départs, mais permettre aux Shinobi d'agir comme ils le souhaitent, était-ce une bonne idée ? Elle ne le savait guère, mais elle se devait d'accepter ce choix. La liberté était l'objectif de la Chikara, mais elle semblait commencer à en discerner les limites...

Publié le 05/09/2019 à 12h53