Deux membres d'un même village et un autre
[an 2]

Chakra bleu

En savoir plus
Plus le temps passais, plus je pensais fortement à partir. J'avais vécu une forte aventure ici, à Iwa, il y a près d'un an à présent. Ca faisait mal, oui. Inae, un membre de mon village, m'avait découvert. Elle était bléssée et devait payer une dette aurpès du doyen de ce village en ruine. Mais elle était partie, et moi j'étais resté. Et je souffrais de ma solitude : même si j'avais l'autorisation de rester, je n'ai jamais été considéré comme un citoyen de ce village.

Depuis à présent plusieurs semaines, je pensais à un véritable plan d'invasion. L'air était devenu étouffant, et je me suis retrouvé à plusieurs reprises en train de pleurer. La vie solitaire sans aucun ami ni aucun allié était trop dure. Mon plan consistait à partir discrètement cette nuit et à éliminer toute personne se dressant face à moi. Plan simple mais efficace.

Mais c'était dure, très dure. Comment faire ça tout seul ? Je n'étais même pas certain de vouloir partir sur les routes tout seuls. J'avais énormément souffert avant d'arriver à Iwa. La première chose à faire était de voler des provisions.

Un bruit sourd résonna dehors. Je ne pus que sortir danslebut de voir ce qu'il se passait.

Publié le 29/04/2015 à 12h16

Chakra rouge

En savoir plus
        J'entendais un bruit sourd, et rapidement, une fumée commençait à s'étendre dans le ciel. Qu'est-ce que ça pouvait bien être. Je ressentais la présence d'un ninja non loin de là. Etait-il à l'origine de ce raffut ? Je me rapprochais de sa position, je comptais bien l'arrêter dans ses actes de destruction. Il y avait beaucoup trop de civils dans ce village. C'était dangereux pour eux. J'attrapais un kunai à ma ceinture, bondissais sur lui, tentais de lui faire une clé de bras sur son membre de droite et si j'y parvenais, j'essayais de lui mettre le kunai sous la gorge. Si mes précédentes actions rataient, je me reculais de quelques mètres. Ensuite, et s'il me laissait le temps de parler, je lui disais :

« Si j'étais toi, j'arrêterais toute suite ! Je ne sais pas ce que tu recherches, mais il y a beaucoup trop de monde ici pour utiliser des explosifs. »


        C'était un gamin. Peut-être était-ce un jeu pour lui ? Pour autant il avait l'air sérieux. J'attendais sa réponse.

Publié le 29/04/2015 à 18h48

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Iwa. Abandonné par les différentes grands villages militaires, ce village semblait vide de toute âme. Maisons aux allure lugubres et abandonnées, landes de terre arides et inhospitalières, cet endroit ne semblait guère accueillant. Cependant, pour un homme recherché tel que pouvait l'être Sugishi, il n'y avait pas meilleur endroit. Cet endroit allait devenir une cachette formidable, pensa l'Uzumaki en approchant de l'endroit.

Une arrivée de nuit est toujours source d'étonnement. Cependant, le jeune garçon avait prit l'habitude de se déplacer de nuit afin d'être le moins visible possible. Agir en prédateur nocturne, voila ce qui lui avait permis de survivre durant ces dernières années. Et il ne comptait pas renoncer à cette habitude.

Soudain, une vive lueur et une explosion attirèrent l'attention du déserteur. Alors, afin de se protéger d'éventuelle ninja de Konoha, il changea son apparence. Il avait désormais les cheveux coiffés vers l'arrière et totalement décolorés. En revanche, sa peau était devenu plus foncée presque brunâtre. Ses yeux couleur métal était un signe distinctif de l'utilisation du Henge. Il avait même changé ses habits. Vêtu d'un ensemble noir qui lui faisait office de seconde peau, tout particulièrement au niveau du buste, Sugishi portait également un veste rouge écarlate qui s'étendait en deux parties distinctes : l'une qui s'étendait le long de ses bras et l'autre qui recouvrait son bassin et ses jambes jusqu'à mi-tibias.

Ainsi vêtu, il se dirigea nonchalamment vers le village d'Iwa. Il souhait savoir ce qu'il se passait et, si il était opportun de fuir ou non. Après tout, cet endroit semblait être le lieu parfait pour s'abriter des ninjas de Konoha.

Arrivé sur le lieu de l'explosion, le jeune homme remarqua aussitôt une femme. Elle venait de prendre la parole et ses voix avaient porté sur de nombreux mètres. Cependant, elle semblait s'adresser à une personne que l'Uzumaki n'arrivait pas à distinguer. A qui parle-t-elle, se demanda-t-il..

HRP : http://vignette1.wikia.nocookie.net/typemoon/images/2/29/Archer.png/revision/latest?cb=20130803195734&path-prefix=fr

Publié le 30/04/2015 à 11h31

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Je sortis donc à l'entente du bruit sourd. Je ne savais que trop peu de quoi il s'agissait, et ma curiosité avait prit le dessus. Je vis, un peu plus loin, de la fumée se lever vers le ciel. Grise, signifiant que rien ne brûlait. Qu'étais-ce donc ? Un être malintentionné pourrait-il vouloir faire exploser le village d'Iwa ? Visiblement, il lui faudrai plus d'explosifs que ça...

Une pensée m'inquiéta tout à coup : et si jamais un civil avait été blessé ? Je me rembrunis presque instantanément. Ces gens étaient tous des salopards, aucun ne s'était intéréssé à un pauvre enfant pré-adolescent sur le point de mourrir.

Avant même de ne pouvoir esquisser un geste, je sentis une technique de taijutsu sur mon bras droit, une grande douleur se faisant ressentir : certainement une clé de Judo. Peu de temps après, un Kunai atterit sur ma gorge. J'eus peur : le métal froid me glaçait la gorge.

Une voix s'éleva ensuite, me demandant d'arrêter, qu'il y avait trop de monde pour utiliser des explosifs. Vu son ton, sa connaissance des armes, sa puissance et sa conaissance physique, il ne pouvait s'agir que d'un ninja. Je me défendis en parlant.

« On va se calmer, hein ! Je ne suis pas le reponsable de cette vile manoeuvre. Pourquoi un déserteur n'ayant même pas quatorze ans détruirai le village ou il habite, hein ? »


Effectivement, l'accusation n'avait aucun sens. Mais de qui s'agissais-il ?

Publié le 30/04/2015 à 17h18

Chakra rouge

En savoir plus
        Je me sentais un peu bête sur le coup, c'est vrai qu'il n'était qu'un gamin. Je le relâchais et retirais mon kunai de sa gorge. J'imaginais que si son discours était une feinte, et lui le sale gosse qu'il pourrait être, il profiterait de l'opportunité pour partir en courant et me narguer quant à ma naïveté.

        J'avais également ressentie la présence d'un autre ninja, et je m'empressais de l'inviter à nous rejoindre. Je voulais savoir toute suite s'il devait être considéré comme un ennemi potentiel. Je disais évasivement, mais suffisamment distinctement pour que Sugishi puisse m'entendre :

« Sors de l'ombre à présent... »


        Je m'adressais alors à Sai et lui dit :

« Un ami à toi peut-être ? »


        Et puis je les pressais un peu. Ce n'était pas le tout de faire causette, la situation pouvait bien être urgente :

« Bon ne perdons pas de temps... Si vous ne constituez pas l'ennemi, alors il n'est pas ninja. Nous l'arrêterons sans mal. Mais avant tout, évitons les blessés ! »


        Je ne les connaissais pas, et pourtant, je m'étais adressée à eux comme à une équipe ninja qui aurait pu être sous mes ordres.

Publié le 30/04/2015 à 22h03

Chakra bleu

En savoir plus
Débusqué, le déserteur de Konoha fit quelque pas en direction du duo. Et, tandis que les rayons lunaires donnait un aspect plus brillant aux cheveux décoloré du ninja, ce dernier observa la scène qui se jouait face à lui de ses yeux froid couleur métal.

Il n'avait que faire de ces deux personnes. Et, bien que l'une d'elle semblait être un jeune Uzumaki, il ne souhaitait guère prendre place dans la discutions qui les animaient. Après tout, il était un fugitif recherché par des ninja de Konoha et rien ne disait que ce jeune garçon n'était pas un ninja envoyé pour le traquer. Pour le capturer. Cependant, sa véritable apparence était camouflé par sa technique et il serrait véritablement difficile pour ces deux personnes de découvrir sa vraie nature. Sa vraie identité.

« Nous ne nous connaissons pas. »


Il marque une petite pause et reprit de plus belle:

« D'ailleurs, je ne connais personne dans ce village, et leur destin ne m'appartiens pas. Pourquoi devrais-je les aider ? Quel raison me pourrait à agir ainsi. A risquer ma vie pour des personnes dont je ne connais rien ? Et surtout, pourquoi devrais-je t'obéir ? Qui es-tu pour me donner des ordres ? »

Publié le 01/05/2015 à 15h12

Chakra rouge

En savoir plus
        Il y avait quelque chose de louche avec ce type. Tout le corps de Sugishi semblait recouvert de chakra. Amusant... Mais j'avais mes priorités pour le moment, et s'ils ne voulaient pas m'aider, alors tant pis.

« D'accord, et bien tu peux rester inutile si tu le souhaites. »


        Je courrais jusqu'au lieu d'où semblait provenir la fumée. Un incendie s'était déclenchée dans une petite ferme. Il y avait un lavoir juste à côté, c'était tout bon pour moi. Je composais des mudras et exécutais ma technique rapidement :

« Suishi no Jutsu »


        Je récupérais ainsi l'eau du lavoir pour éteindre l'incendie avant qu'il ne s'aggrave. Ce n'était certes pas grand chose, mais je pouvais aider, j'en avais les moyens. Alors je trouvais ça bête de ne rien faire... La mentalité de Sugishi me semblait même assez révoltante.

        Je tournais la tête vers les civils et demandais :

« Est-ce qu'il y a quelqu'un à l'intérieur ? »


        La bâtisse risquait peut-être de s'effondrer. Lieu dangereux pour un simple civil...

Publié le 01/05/2015 à 16h49

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Sugishi regarda la jeune femme de haut en bas. Il trouvait que cette dernière, bien qu'ayant un visage attirant et des courbes gracieuse, avait mauvais caractère. Elle ne semblait tout vouloir contrôler ne semblait guère aimer être contrarié une personne ne se pliant pas à sa volonté. N'était-il pas normal en ce monde de ce méfier de personne que l'on rencontrait pour la première fois. Surtout si l'une de ces dernières venait de se montrer agressive, et très expéditive, envers un adolescent apeuré ? Suigishi secoua, de manière désespéré, la tête en regardant la jeune femme se précipiter vers un bâtiment situé plus loin. Il la regarda alors effectuer des mudras puis se mettre à contrôler la masse d'eau situé dans le lavoir quelques mètres plus loin. Elle contrôlait une masse d'eau, de taille conséquente, qu'elle fit s'abattre sur la ferme en feu. Les flammes furent éteinte rapidement grâce à cela cependant, elle venait de fragiliser la bâtisse.

Soudain, quelques secondes après la manipulatrice du Suiton eu parlé, un bruit sourd se fit entendre en provenance de la maison. Une partie de la toiture venait de s'effondrer sur le reste de la maison. Et le reste menaçait de céder à son tour.

« Non ! Mon fils ! Mon bébé... »


Une femme, suivit de plusieurs personnes, venait d'arriver sur les lieux de l'incident. Et, a en croire ses dire et ses pleures, elle avait un enfant à l'intérieur.

« Et merde... »


Sans vraiment savoir pourquoi, sans doute dans un élan d'héroïsme, Sugishi s'engouffra dans la maison. A l'intérieur tout était sombre, humide et froid. Il marchait dans l'eau, respirant des cendres encore en suspension. Cette environnement n'était guère agréable et il regretta presque aussitôt son geste. Cependant, il ne pouvait pas faire demi tour. Il ne pouvait ressortir de cette ferme sans l'enfant tant rechercher. Après tout, cet enfant n'avait encore rien fait au monde qui ne justifie qu'il meurt ainsi. Surtout dans un pays tel que celui-ci. Soudain, alors qu'il venait de pénétrer dans une pièce qui devait servir de chambre -au vu du lit qui y trônait- il entendit des toussotements. Il regarda alors sous le lit et vit une masse recroquevillé sur elle même. Sans lui demander son avis, Sugishi tira cette masse à lui, avec force et brutalité, et la pris dans ses bras en s’apercevant qu'il s'agissait d'un jeune garçon. Et, tandis qu'il se dirigeait vers la sortie, il fut submerger par des souvenirs depuis longtemps refoulé. Oublié. Ne pense pas à cela, pensa l'Uzumaki.

Il sortit donc avec le jeune garçon, d'environ six mois, dans les bras et alla le remettre à sa mère. Cette dernière remercia à chaude larme l'Uzumaki qui, comme à son habitude, était froid et fermé. Il ne souhaitait aucun remerciement. Il n'avait fait cela que pour cet enfant, pour qu'il puisse vivre. Après tout, aucun enfant ne devait être puni avant l'heure.

Publié le 01/05/2015 à 20h03

Chakra bleu

En savoir plus
Alors qu'un jeune homme se dégagea de la foule, indiquant qu'il ne me conaissais pas, on second interlucuteur demanda qui voulai l'aider à sauver les civils. L'homme répondit par la négative, trouvant toutes ses vies dans valeurs, pendant que la Kunoichi partit à toute vitesse. Le comportement de l'homme me faisait penser à ce que j'avais subis ses dernières semaines. La rage bouillant dans mes veines, je m'approchais de l'homme et la pointa d'un Kunai saisit préalablement.

Je partis en courrant dans la direction de l'incendit, ou je vis ma "coéquipière" éteindre le feu en transportant une masse d'eau du lavoir. Je la vis demander si un civil était coincé à l'intérieur, ainsi qu'une femme répondre par la positive.

« Et merde ! »


Ma phrase résonnai avec celle de l'homme : il croyait visiblement qu'aucun enfant n'était en danger. J'esquissai un mouvement mais il fut le plus rapide, et il en ressorti en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Je m'approchais de lui, honteux.

« Je te suis reconnaissant. Tu n'avais pas l'air d'être aimable, mais je suis heureux que tu n'es pas laissé mourrir un jeune nourisson. »


Je lançai un dernier regard à la jeune femme. Elle possédait un regard ardent et des courbes généreuses, bien que plutôt jeune. Elle devait avoir environ cinq ans de plus que moi. Maintenant que je faisais plus attention, le jeune homme ne paraissais pas très vieu non plus.

« Désolé d'être indiscret mais... Pourquoi êtes-vous ici ? »

Publié le 01/05/2015 à 20h03

Chakra rouge

En savoir plus
        Je m'étais moi aussi engagée à l'intérieur de la bâtisse, mais c'était Sugushi qui avait retrouvé l'enfant. Je ne courrais pas après le mérite alors, j'étais simplement contente qu'il n'y ai pas de blessés. Je trouvais ça surprenant qu'une mère laisse son bébé seul dans la maison mais bon, passons. D'après les civils, l'accident semblait domestique. J'allais rejoindre les deux autres et faisais une petite tape dans le dos de Sugushi.

« Contente de voir que ton coeur n'est pas fait de pierre en fait ! »


        Je disais ça sur le ton de l'humour bien sûre, c'était de la sympathie et non un reproche. J'étais contente qu'il soit venu aider. Le plus jeune demandait alors ce que nous faisions ici, ce à quoi je répondais :

« On pourrait peut-être faire connaissance autour d'un verre, qu'en dites-vous ? J'ai beaucoup marché aujourd'hui, et je m'accorderais bien une petite pause. »


        Je lançais un regard à Sugushi et ajoutais avec un sourire narquois :

« A moins que monsieur ne préfère continuer à jouer les grands solitaires bien sûre. »

Publié le 01/05/2015 à 22h26

Chakra bleu

En savoir plus
Pleure et félicitation arrivèrent de toute part. Une mère pleurant de soulagement tout en serrant son enfant dans ses bras, un nourrisson pleurant toute les larmes de son corps à cause du traumatisme subit, des villageois heureux de cette fin et deux étrangers apportant leurs félicitations. Voila ce qui entourant l'Uzumaki à l'heure actuel. Cependant, il n'avait que faire de tout cela. Si il avait agit de la sorte, c'était à cause d'une pulsion. D'une envie. Il ne voulait pas que ce petit être ne subisse les conséquences déplorable du manque d'attention dont il avait été la victime. Comme lui quelques années en arrière. Il ne souhaitait pas que, comme lui, il face des choix qu'il serait amené à regretté par la suite.

Toujours proche de la mère et de son enfant, et après que la jeune femme au capacité Suiton eut fini sa phrase, l'ancien ninja de Konoha se mit à dire, sur un ton froid et monocorde:

« Madame. Je ne sais pour quelle raison votre enfant se trouvait seul dans votre maison mais je ne pense que ce soit là un comportement raisonnable. Sans notre intervention, votre enfant ne serait plus de monde... »


Puis sans d'autre mot, il se retourna vers le duo qui l'attendait vraisemblablement pour aller prendre un verre. Alors, toujours avec cette voix froide qui lui était propre, il se mit à dire:

« Je ne sais pas si je serrais d'une compagnie agréable. Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas retrouvé en société. Cependant, il est vrai que j'ai soif. »

Publié le 01/05/2015 à 22h42

Chakra bleu

En savoir plus
Pendant que je congratulais le second ninja avec nous, la jeune femme répondit à son tour qu'elle était heureuse de constater qu'il n'avait pas un coeur de pierre. Je ne me laissais cependant pas démonter : j'étais un nukenin et je me devais de toujours rester sur mes gardes, et demandai donc aux jeunes gens ce qu'il faisaient ici. Elle accepta à condition que nous buvions un verre en même temps. L'autre homme fit la morale à la femme qui avait laissée son enfant seule et acquiesca à son tour.

« Et bien c'est entendu ! Malgré que ce village soit dévasté, je connais le doyen. Il garde quelques bouteilles en réserve, nous n'avons qu'à passer lui rendre visite. »


Je commençai à passer devant et je me présentai néanmoins : de toute façon, si jamais quelqu'un recherchai un jeune nukenin de treize ans, il ne devait pas y en avoir des tonnes.

« Sai, déserteur. Je ne croyais plus en mon hokage et je soupsonne quelqu'un de vouloir me tuer. Enchanté. Suivez le guide ! »

Publié le 01/05/2015 à 22h51

Activité du forum

Statistique
- 820 sujets RP dont 5 en 24h
- 325 sujets HRP dont 0 en 24h

- 11240 messages RP dont 7 en 24h
- 2561 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :