La guerre !
[an 3]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9529
Depuis toujours, Rin possédait ce don insatisfaisante de tenter la bataille sans même estimer sa peur. Aujourd'hui, de nombreux chats se battaient dans la cour du Raikage. Le jeune enfant s'était délaissé de sa garde afin de défendre le petit chat blanc vivant de temps en temps dans le jardin. Armé d'un bâton, il s'était donc présenté et avait repoussé un chat marron et noir d'un violent coup de pied !

« Ne le touches pas !
C'est mon copain ! »


Mais, il n'estima pas qu'il y avait toujours plus gros et le paternel débarqua. Un monstre noirâtre aux yeux jaunes. Il semblait bien énorme pour le petit enfant. Il observa le petit ninja et miaula le plus simplement possible :

«
Miaou ? »


Le chaton blanchâtre se cacha derrière la jambe de Rin. Cela le força à prendre son courage à deux mains et tenta d'asséner un coup à l'aide de son bâton. Il ne récolta qu'une bien vilaine blessure sur sa main droite.

«
Miaouuuu !! »


L'enfant se mit à pleurer pour ensuite fuir la cour. Il ne parla à personne jusqu'au soir. Dans sa chambre bien rangée, son père pénétra, exceptionnellement là pour le consoler.

«
Bonsoir papa... »


Rin était dans son lit, méticuleusement bordé comme un enfant trop gâté.

Publié le 28/09/2015 à 12h48

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9530
« Et bien.. Et bien..
Il parait que tu boudes tout le monde.
Même ta pauvre mère ? »


Le Raikage s'approcha lentement avant de se poser sur le lit. Il soupira en repensant aux affaires récentes. Le village semblait évoluer difficilement. Il n'était pas l'heure pour son fils de se décourager.

«
Rin, que s'est-il passé ? »


Masashi tenta d’apercevoir la main droite de son fils, Shizuka avait pu la bander suite à une petite blessure. Rin semblait la cacher sous son drap.

«
Maman a dit que tu es blessé, tu m'expliques ? »

Publié le 28/09/2015 à 12h52

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9531
L'enfant craignait d'en pleurer, il se retenait... Du moins comme un petit être de 6 ans, c'était ainsi assez apparent.

« Bah..
R-Rien... »


Une fierté ? Oui, c'était sûrement ça. Son père était fort, il pouvait vaincre des ninjas de talent et Rin se sentait moins fort qu'un chat...

« Et puis..
Et puis c'est rien d'abord ! »


Il retira tout de même sa main du drap avant de continuer :

«
Tu peux pas comprendre ! »

Publié le 28/09/2015 à 13h04

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9653
Il ne fallait pas être dupe pour observer le refus de communiquer du petit être. Il était sûrement atteint d'un mal bien commun chez les Hattori ; sa fierté. Masashi l'observa vaguement et regarda son bandage. Il avait été soigneusement apposé par la mère Shizuka. D'une voix calme, le Raikage reprit :

«
Tu t'es battu ? »


Le terme semblait être neutre. Ce n'était ni un ton enjoué ni punitif. Le père de famille était plus intrigué qu'autre chose.

« Tu n'as pas à avoir peur de parler.
Tu seras un grand ninja et apprendre à avouer sa faiblesse est important. »


Le Raikage avait beau le dire, il n'avait jamais été capable de le faire...

Publié le 30/09/2015 à 21h51

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9658
Le gamin ne répondit pas lorsque son père l'incita à lui répondre. Il s'était battu, du moins, il avait essayé, oui. Mais là où son père se battait parfois contre des combattants impressionnants, lui avait essuyé une défaite contre...un chat.

« C'est...Nan.
Tu peux pas comprendre, papa ! »
insista-t-il, ennuyé.

Il mentit ensuite, de manière assez flagrante:

« Laisse-moi dormir, j'ai sommeil. »

Publié le 30/09/2015 à 23h06

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9705
Masashi se mit à sourire face au manque d'enthousiasme de son petit.

«
Tu sais en quoi un Kage est si fort, Rin ? »


Le Raikage ne pensait pas aux autres villages. Ils n'étaient que rarement considérés à ses yeux.

« C'est simplement car il peut faire confiance à son entourage.
Il n'est jamais seul et il apprend à parler des défaites comme des victoires. »


Il ébouriffa la chevelure de Rin. Son entraînement approchait... Masashi possédait une certaine honte à faire suivre une tradition l'ayant tant fait souffrir...

Publié le 02/10/2015 à 13h03

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg9781
« Ah, mais arrête ! Tu sais bien que j'aime pas quand tu fais ça ! »


Il avait beau être au lit, il détestait lorsqu'on touchait ses cheveux. Sa mère avait l'habitude de les tirer pour les coiffer, et ça lui faisait toujours mal ! Il était très craintif de cette partie du corps.

« C'est vrai que je te vois beaucoup parler à maman...Mais tu imagines si ma petite soeur ne m'aimait pas ? Je n'ai même pas encore de petite soeur ! Et les autres , ils disent que se marier avec sa sœur, c'est vraiment bizarre... »


Avec l'enthousiasme dissimulé d'un bambin, il avait changé de sujet pour noyer le poisson...ou du moins, tenter.

Publié le 08/10/2015 à 21h15

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg13383
Ce caractère mélangeant revanchisme et mauvais caractère était éternellement hérédité par chaque enfant masculin du clan Hattori. En Rin, Masashi se retrouvait parfaitement. Des questions aussi gênantes et un futur semblant si obscur. D'un air relativement décontracté, tout en retirant sa main de la chevelure du jeune homme, le terrible Raikage reprit :

« C'est normal de se poser de telles questions, Rin... Enfant, je me suis aussi interrogé sur ce sujet. Je pense que ta sœur va t'aimer, car je sais que tu vas faire tout ton possible pour la protéger. »

« Mariée à toi ou non, tu vas l'aimer et la chérir. Tu vas faire ton maximum pour elle et elle deviendra la raison de tes fureurs et de ton bonheur. J'ai totalement confiance en toi, tu es mon fils. »

Observant ce petit être, le Raikage ne pouvait que s'attendrir et avouer que Kumo possédait un avenir possiblement radieux. Cet enfant était finalement le soleil des jours suivants la tempête. L'observant du coin de l'oeil, le Shinobi ne s'était pas laissé berner par la vague stratégie du jeune bambin :

« Et donc, qu'en est-il de cette vilaine blessure ? »

Bien évidemment, Masashi connaissait la provenance de celle-ci, mais il lui était impossible de consoler son fils sans que celui-ci passe aux aveux.

Publié le 08/03/2018 à 00h59

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg13388
Rin écoutait attentivement son père, semblant ne pas être totalement d'accord avec lui, il esquissait de temps en temps une mine d'enfant boudant. Malgré tout, il voyait en son père un héro et ceci n'était une variable ne pouvant changer. Il lui reprochait de n'être pas assez présent pour l'aider, de l'abandonner à de nombreux déboires familiaux sans pouvoir être guidé par une personne possédant déjà l'expérience de cet enfer.

« Rien, j'ai dit !
Puis, c'est rien d'abord ! J'ai même pas mal ! »

L'enfant s'amusait à raconter des sottises dans le but de faire partir son père en étant abject avec lui. Il reprit donc son souffle pour continuer avec une tête de femme vexée par les regards indiscrets de son mari :

« C'est bon, papa !
Moi d'abord, je fais plein de trucs sans toi ! Je peux me débrouiller tout seul, na ! »

Le plus énervant dans cette histoire, c'était sûrement le fait de voir son père le regarder avec ce regard de serpent ; froid et patient. La mère du jeune Rin représentait pourtant tout le contraire dans les yeux du mioche. Ses parents n'étaient-ils mariés que par obligation ? Cette question, il ne pouvait encore se la poser...

Publié le 08/03/2018 à 08h24

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg13389
Observant avec peine les bandages de son fils, Masashi éprouvait effectivement une once de responsabilité dans cette situation. Il avait tant détesté cette histoire d'obligation qu'il avait l'impression de se trahir en conseillant son propre fils à suivre cette même voie. Etait-ce ceci la tradition ? Fallait-il suivre pour simplement conserver un héritage culturel ? Le Grand Hattori avait énormément de mal à se convaincre lui-même de la bienveillance de cette situation. Depuis le début de son mandat, le dirigeant s'était attelé à réduire l'impact de sa propre culture. Dorénavant, un Hattori possédait le droit de coucher avec une femme d'un autre clan sans être déconsidéré. Ceci ne plaisait pas à la totalité des membres du clan, mais ils connaissaient la vérité à ce jour ; cette pratique existe depuis toujours. D'un air plus énervé, le Raikage reprit alors :

« Rin ! »

« Je ne suis pas un expert dans le domaine, mais ne penses-tu pas que tu te dois de respecter ton paternel ? Je me dois de soutenir ta mère dans ton éducation et elle s'inquiète beaucoup pour toi. »

Un silence se fit alors entendre, les deux interlocuteurs s'observaient, l'un allait forcément finir par craquer. Finir par parler ou par partir... Masashi était résolu à répondre à la demande de Shizuka et il ne comptait absolument pas fuir ce devoir conjugal, il n'était déjà pas assez présent au sein de son couple.

« Le sang de la famille Hattori coule au sein de tes veines. Mon sang. Tu ne dois pas avoir honte d'une défaite, elle est celle qui te mènera à ta prochaine victoire. Tu te dois d'affronter chaque jour de ta vie afin de pouvoir en apprendre au maximum et ensoleiller ton lendemain. »

Souriant face à ce jeune idiot, l'empereur ne pouvait se détacher de son enfance en tant que fils unique. Son père aussi froid que lui aujourd'hui, il possédait bien la malheureuse pensée de ressembler à cet homme si souvent détestée par son ego.

Publié le 08/03/2018 à 08h57

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg13392
Se laissant bercer par les paroles de son père, le jeune Rin se mit alors à bailler. Il venait d'être rassuré quant à cette histoire avec ce minou de bas étage. Bien que très jeune, l'enfant connaissait l'importance de son père à Kumo et il savait bien qu'il n'était pas forcément le meilleur sur tout. Cela ne l'empêchait guère de le surévaluer et de le voir comme une sorte de Dieu vivant.

« C'est le gros chat noir !
Il voulait toucher à Yuki !!
J'ai voulu le protéger, moi ! C'est tout ! »

Baissant la tête, une larme se mit alors à rouler sur la joue du futur Raikage. Il ressentait comme une profonde honte révélant ainsi son incapacité à secourir quelqu'un d'important pour lui. Se retournant dans son lit pour cacher son visage, il se mit à dire :

« Il est trop tard maintenant d'abord !
Le gros chat vilain, il doit être méchant avec Yuki !!! Il doit lui faire mal et moi j'ai rien fait pour lui !! »

Cachant ses sanglots, il était bien visible par son dos tremblotant que le garçon était en train de pleurer. Mêlant sa profonde tristesse à sa honte, il reprit d'un ton faible :

« Si je ne suis pas capable de sauver un chat, bah je peux pas sauver des gens ! »

Publié le 08/03/2018 à 11h27

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/747/p1/la-guerre.html#msg13398
Il venait enfin de cracher le morceau, le Hattori n'avait donc plus rien à deviner et il allait pouvoir s'atteler à la véritable discussion. C'était bien Rin, le genre de gosse à s'éparpiller dans un monologue totalement incohérent dans le seul but de noyer son interlocuteurs. Dorénavant, il se permettait d'exploiter le véritable sujet afin d'en jouer et délivrer des informations pouvant potentiellement le rassurer. C'était un jeune enfant plutôt débrouillard et non un idiot se lésinant à se perdre dans son propre mépris. Yuki... Ce petit chat blanc tant apprécié par ce garçon était une réelle obsession. Il craignait plus pour la vie de l'animal que pour la sienne et il était même apte à affronter un ennemi plus fort malgré les craintes pour le protéger. Souriant suite aux dires de son fils, Masashi répondit :

« Yuki... Il a donc un nom ?
Qu'avais-je dit au sujet de cet animal, Rin ? »

« Mais papa... »

Faisant mine d'être en colère oralement, le Shinobi ne se cachait absolument pas de sourire le plus mesquinement du monde.

« Si tu m'écoutais un peu... Je te l'ai dit plus tôt, un Raikage doit apprendre à compter sur son entourage.
Il doit aussi ne jamais oublier l'intelligence de sa mère. »

« Shizuka accepte que tu gardes Yuki, il est déjà en bas, dans le Dojo.
Tu ne dois jamais bouder à ta mère, elle te connaît plus que quiconque, jeune empereur. »

L'enfant n'allait sûrement pas tarder à se retourner et à exiger de descendre rejoindre son animal. À ce sujet, Masashi allait bien évidemment répondre négativement. Il était tard et il était l'heure de piquer un somme pour ce jeune loup...
Cette discussion pouvant paraître anodine représente aujourd'hui un souvenir majeur dans l'esprit de l'héritier.

Publié le 08/03/2018 à 14h03

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h :
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2426 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :