TDC - Okami VS Qazea

Année 2
Esprit invisible
Chakra bleu

Moult choses me tourmentaient. Lorsque j'eus finis de parler de l'annonce -effectivement, d'autres choses me tenaient à coeur, mais l'annonce fut la raison la plus logique que je trouvais- Kazami me rattrapa le bras d'une manière sèche. Elle me fit mal. Pas physiquement, non, mais mentalement. Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre que ce tournoi était le rêve de Nakatsu ? Que je ne pouvais pas laisser les gens se faire dévorer par des vampires sans rien faire ? Sans parler des simples civils blessés… Sa voix fut plus aggressive que jamais. Elle me traita de fou et me parla de personne se faisant manger par des vampires et que je ne devrais pas y aller. Elle me dit que Konoha avait besoin de nous.

La première chose que je fis fut de me dégager d'un coup sec et précis. Je la regardais d'un regard qui transpirait de décision et de volonté. Mon acte était réfléchit.

« Parce que tu crois que j'en ai quelque chose à foutre de cette putain de fierté personelle ? Ces vampires ne sont que fraîchements transformés et faible… Je peux les battre. Je m'en voudrais toute ma vie d'avoir laisser de simples civils mourir alors que j'ai le pouvoir de les sauver. Pour Konoha… Il n'a pas besoin de nous. Konoha a besoin de toi. J'ai besoin de toi. Ne me suis pas, Kazami. Si il t'arrivais quelque chose, je m'en voudrais encore plus que pour les civils. Je reviendrais, promis. »


Je me retournais pour tenter d'avancer une deuxième fois. J'espérais que Kazami soit assez altruiste pour comprendre.

Publié le 17/06/2015 à 15h34

Chakra rouge

Qazea semblait impossible à raisonner. Pour des raisons qui échappaient à Kazami, il voulait absolument retourner dans le chaos de l'arène. Là bas il y avait des vampires qui bien que faibles, pouvaient les transformer en un coup de croc, mais aussi des Kumojins qui profiterons probablement de la situation comme toujours. Kazami était une Uzumaki, ses capacités étaient recherchées. Quand à Qazea ... même si les Chikara n'étaient pas aussi précieux, il détenait des informations importantes sur Konoha, et elle le voyait mal résister à un interrogatoire.

Kazami se trouvait devant un choix qu'elle avait déjà trop eut à faire : le coeur ou la raison. Allait-elle accompagner Qazea où le forcer à rentrer ? Son choix était déjà fait. Kazami était l'enfant de Konoha, elle tuerai n'importe qui pour elle.

« Tu vas rentrer avec moi à Konoha Qazea ! »


Qazea tenta de se dégager de l'emprise de la rouquine et celle-ci se laissa faire pour finter sa reprise : Qazea n'eut pas le temps de faire un pas qu'elle le plaqua au sol. Immédiatement, ses mains s'entourèrent d'un halo rougeâtre.

« Si tu veux désobéir à mes ordres tu le feras pas avec mon chakra. »


Kazami commença à extraire le chakra qu'elle avait précédemment scellé dans Qazea. On pouvait le reconnaître à sa couleur rougeâtre comme les cheveux de la belle. Tout son poids était sur lui, elle n'avait pas l'intention de le lâcher. Ses mains étaient dans les siennes. Et tant qu'elle était en contact avec lui, son chakra s'échappait.

Publié le 17/06/2015 à 16h05

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Kazami était dans l'incompréhension totale et ça se voyait. Pourquoi en comprenait-elle pas que l'honneur comptait plus que la vie d'un Chikara ? M'avait-elle déjà compris un jour ? Seulement, j'avais compris quand elle avait faillit se faire avoir par Buichi qu'elle était la personne la plus importante qui me restait. Je savais que Kazami m'appréciait, mais elle était vouée à Konoha. Jamais elle ne me laisserait passée et jamais je ne pourrais lever la main sur elle. Mon idée folle était vouée à l'échec. Je réussis à me défaire de l'emprise de la belle femme qui me plaqua au sol quelques secondes après. Elle effectua une poignée de mudras et peu de temps après un halo rouge entoura ses mains. Elle les mis dans les miennes, et son Chakra rouge qui m'emplissait les veines commençait à s'évaporer.

« Je t'en prie, Kazami, arrête. Mon action folle est vouée à l'échec et tu le sais bien. Tu es la personne la plus importante pour moi et jamais je ne pourrais lever la main sur toi. Je suis sûr que tu le sais. Arrêtons là avant que notre relation, peut importe qu'elle qu'elle soit s'âbime définitivement. Je suis désolé d'avoir eut une idée aussi folle. Partons d'ici Kazami. Partons d'ici pour ne jamais revenir et oublions ce que je viens de dire. Ce n'était que par pitié envers ses gens. Je voulais essayer de les sauver d'une mort certainne, et je sais que tu me comprends. Allons-nous en. »


J'étais réellement sincère. Kazami était la seule personne qui m'importait réellement. De tout façon, le chakra s'écoulait de mes veines. Il m'en restait encore, mais je savais bien que je n'avais aucune chance de vaincre Kazami avec. De toute façon je ne lèverais jamais ma main sur elle. Un air las et fatigué devait s'être emparé de mon visage.

Publié le 17/06/2015 à 16h23

Chakra bleu

HRP : https://www.youtube.com/watch?v=1XPlA6-dMGQ


Tonight's the night, l'homme était là, plus loin, ce dernier supervisait l'attaque des vampires, ces derniers s'étaient jetés dans le publique comme une armée d'obèses sur un buffet à volonté. Ce dernier regardait ce paysage le sourire au coin de la bouche riant à pleine haleine, ce dernier riait encore et encore, son rire était si puissant qu'il retentit dans toute l'arène.

Le masque mit, la capuche par-dessus, sous son nouveau visage le monstre se baladait dans son nouveau terrain de jeu. C'était sanglant, il y avait un peu de sauce tomate partout et au fur et à mesure où les gens comprenaient bel et bien la situation terrible dans laquelle ils étaient des cris horribles et stridents se faisaient entendre. Vos gueules, vous allez être immortel arrêtez de chialer !

Marchant là dans l'arène alors que les corps pour le moment inanimés qui reviendraient rapidement à la vie pleuvaient. Il y avait des centaines de "morts" et cela n'était pas triste à voir, c'était même plutôt drôle. Le monstre lui aussi enlevait parfois son masque afin de collecter un peu de doux sang, mais ce dernier choisissait ses proies, seulement les femmes de moins de 20 ans dont la beauté ravissait les yeux du monstre ou simplement les enfants qu'il fallait effrayé, leurs cris étaient les plus drôles !

Le monstre continuant de se déplacer dans cette anarchie apocalyptique regardait en bas, dans l'arène où son maître faisait face jusqu'au moment où tout à coup tout sembla tourner mal, pourquoi tout tournait mal, pourquoi ?! L'homme descendait les marches 4 par 4 décapitant un gamin qui chialait au passage d'un simple coup d'épée afin qu'il puisse peut-être entendre Buichi. Et alors que l'homme marchait tout à coup la tête du gros bonhomme se détacha du corps et ce dernier tomba à la renverse. Les Konoha-jin étaient des fils de pute !
HRP : [HRP : sans offense].


Le jeune homme sauta dans l'arène et fonça sur l'un des deux qui étaient en train d'avoir une sorte de querelle amoureuse sans dire un mot, discret et tenta d'en assassiner un de son petit katana ensanglanté, il était impossible qu'il se rate s'il arrivait à toucher, ce dernier souhaitait, qu'importe le moyen tuer le bâtard qui avait tué son maître.

Cela arrivera-t-il ?

HRP : J'pouvais pas rester à rien faire !

Publié le 17/06/2015 à 16h55

Chakra rouge

Alors que Kazami refermait fermement ses mains en s'attendant à ce que Qazea se débatte, il n'en fit rien. Ce visage, ces paroles ... Elle l'avait déjà vu ...

« Nakatsu ... »


A peine murmurée, ses paroles n'étaient quasiment pas audibles. Peut-être Qazea avait-il lu le nom du défunt sur ses lèvres, mais elle n'en avait cure.
Kazami relâcha un peu la pression de ses mains, comme si elle allait finir par le lâcher. Avait-elle confiance en lui ? Elle se redressa un peu, laissant ses mains glisser ... Et là, subitement, quelque chose attirant son attention : un homme masqué était arrivée jusqu'à eux et levait à présent son sabre sur Qazea.

« NON ! »


Kazami se jeta sur le sabre pour l'empêcher d'atteindre sa cible. Il était hors de question qu'un Konohajin meurs de la main d'un homme masqué. La lame traversa son épaule déjà précédemment blessée.

« Argh ! »


La belle rousse tomba à terre, l'épaule en sang. Rapidement, elle activa son justu qu'elle avait déjà utilisé précédemment. La jeune femme se retourna en même temps pour voir comment Qazea s'en était sortit. Avec un peu de difficultés, elle se releva. Il fallait vraiment qu'ils partent à présent, ils n'avaient pas de temps à perdre avec cet inconnu sans nom. Kazami s'écarta un peu de la zone de combat en beuglant :

« Qazea, écartes-toi ! »


Kazami remplit ses poumons d'air et fit ses mudras. Il n'allait pas lui rester beaucoup de chakra après cette technique. Mais elle allait probablement suffire à faire diversion assez longtemps pour que les deux Konoha-jins s'en aillent.

Ses poings frappèrent violemment le sol.

« Katon, Hikaijuu No Jutsu ! »


Des flammes sortirent du sol comme si la terre était entrain de brûler. Celle-ci se rassemblèrent en une forme colossale ressemblant à un dragon qui n'attendit pas pour se diriger vers sa cible : l'inconnu au masque.

« Qazea ! »


La jeune femme cherchait Qazea des yeux. C'était l'occasion pour eux de partir. Maintenant.

Publié le 17/06/2015 à 17h16

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Au fil de mes paroles, le visage de Kazami se décomposa en un nom qui m'étais familier. Un nom qui emplit mon cœur de tristesse. Nakatsu. Nakatsu était la seule personne qui c'était réellement intéresse à moi avant la jeune ninja. Kazami lâcha la pression sur mes mains, me tenant toujours. Elle laissais ses mains glissées. Je remerciais mentalement Kazami dans un soupir. Elle me faisait confiance. Puis tout le reste se passa au ralentit. Je vis une ombre au dessus de moi, un katana dans la main. Kazami refuser ma mort et se faire traverser son épaule déjà fragile par ce katana. Elle tomba à terre, l'épaule en sang. Elle activa son jutsu qu'elle avait déjà user face à Buichi, celui qui l'a guérit presque instantanément. Mon regard croisa celui de la belle rousse. Nous étions tout les deux en forme. Elle se releva difficilement et me demanda de m'éloigner, ce que je fis en me propulsant à l'aide d'un jutsu.

De ses longs mudras et d'une frappe sur le sol apparut un dragon enflammé qui fonça vers l'inconnu au masque. Depuis quand mon amie maîtrisait-elle des attaques aussi dévastatrices ? Lorsque la jeune femme m'appella, je la regardais du visage. J'avais compris son message. Il était temps de fuir.

« Je suis là ! »


Je la rejoignis et me mis à courir à ses côtés.

« Quand tu sera hors d'affaire, tu entendras parler de moi … ! »

Publié le 17/06/2015 à 18h57

Chakra bleu

Voyant l'homme masqué faire son apparition, Hidemi se mit à beugler :

«
GENICHI ! BOUGES TOI ! »


La femme sauta afin d'arriver au sol. Yin venait de sauter au sol, elle courra derrière. Mais lorsqu'elle tenta de l'approcher un peu plus, un énorme dragon de feu se mit à foncer sur lui. Kazami ne semblait finalement pas si support qu'elle semblait le désigner. Hidemi se mit à sourire. C'était une femme de choix et une combattante idéale. Le Chikara semblait peu malin, mais cette rousse semblait fusionner force et intelligence. Son sang était intéressant.. Les flammes se reflétèrent dans les lunettes de la Hattori.

«
Fais chier ! »


Un éclair vint perturber l'esprit de la Hattori.. Des vampires fraîchement transformés !? Comment pouvait-il savoir ça !? Konoha serait-il impliqué dans cela ? Et si Buichi n'avait été que la victime d'un complot !? Non, la supposition était trop incertaine... Malgré tout, il était certain que ce Chikara semblait trop en savoir. Parlait-il en connaissance de cause ? Ou mentait-il pour impressioner son amie ? Comme si il pouvait quelque chose pour elle... Son sang était si inutile.
Un présence rejoint la femme, elle estima que c'était Genichi. Elle titilla ses lunettes.

« Un sacré barbecue, n'est-ce pas ?
Tu as bien du retard à rattraper, si tu veux être au niveau.
J'espère que tu as bien observé tes adversaires... »


Les murs possèdent des oreilles, elle ne parla pas directement de la capacité de Genichi à changer de forme...

Publié le 18/06/2015 à 09h46

Chakra jaune

Genichi avait écouté Hidemi et était parti à la recherche de l'homme masqué, en vain... Peut-être avait-il quitté son masque, ce qui fait qu'il devait être recherché d'une autre façon que physiquement... Le chakra était perturbé par tous les nouveaux vampires qui apparaissait... Tout cela lui compliquait bien la tâche , alors il n'eut d'autre choix que de se posté à un point stratégique et d'observer le combat entre les konohajins et Buichi, si le second était introuvable, il passerait le temps à étudier le comportement d'un Chikara facilement identifiable comme appartenant à ce clan par les techniques utilisés et d'une Uzumaki, les cheveux rouges ne trompaient pas! Si, un jour il se devait de pénétrer au sein de Konoha, il en serait que plus simple s'il prenait l'apparence d'un champion ou de sa collègue ...Puis tout à coup, la voix de Hidemi résonna dans l'arène, elle l'appelait. Il se mit à courir à toute vitesse en sa direction, alors il aperçut au devant l'homme masqué, juste avant qu'une fournaise partie en sa direction...Puis s'arrêta juste dans le dos de la Kumojin...

« En effet... Beau combat... »


Par "beau combat" Genichi voulait tout simplement faire comprendre qu'il avait observé la scène et étudié ces adversaires ...

Publié le 18/06/2015 à 15h13

Chakra bleu

Buichi...
Mon maître, mes espoirs, mon passé et ce qui devait être mon futur. Ils venaient de m'en priver. Je perdais cela aussi simplement, aussi tristement et d'une façon aussi stupide. Pourquoi foncer tête baissée ? Devais-je y penser ? Il ne me l'autorisait pas... Voulait-il simplement mourir ? Souhaitait-il me faire passer un message ? Les flammes envahissaient mon corps, je restais cependant debout... Mon corps se faisant consumer petit à petit, mes cheveux se faisant prendre par l'ardente chaleur. Le crépitement des flammes en semblait mélodieux. Devais-je réellement mourir ainsi ? C'était la suite logique des choses. Je ne pouvais penser sans lui. Il était trop tard... Mon masque ne se consuma pas, la matière brûla mon visage... Il tomba au sol. Mon visage, ressemblait-il encore à quelque chose ? Buichi avait pu le détruire par le passé. Et de nouveau, il semblait disparaître.

- " Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !! "

Me courbant, je retombais sur mes genoux. La douleur se faisait trop grande. Je n'allais pas pouvoir vivre éternellement. La fin semblait enfin approcher. Digne de la mort d'un élève dénué de son maître. Malgré tout, je repensa à mon visage... Il semblait représenter les différentes étapes de ma vie. Tel un éclair, une idée perturba mon esprit... Et si tout cela n'était qu'un signe ? Un renouveau ? L'ultime offre de Buichi ? Mes gants en cuir semblait me brûler mes mains... Je me relevais en saisissant mon masque brûlant. Il ne restait plus rien de moi, je n'étais plus qu'un tas de chair brûlée. Mais je devais vivre. Pour le nindo de mon senseï ! Mon corps se déplaça jusqu'à la sortie de cet enfer de flammes. Je retomba sur mes genoux, j'étais à l'opposée des Kumojins, les flammes semblaient nous séparer. L'arbitre me regarda de loin...

Oui, je devais continuer à vivre.

Publié le 19/06/2015 à 11h35

Chakra bleu

Ce Chakra... Il ne semblait pas s'éteindre. Mais dans quel pouvait-il être ? Bien trop abîmé pour survivre. De plus, Hidemi était pas réellement amusée de finir un homme de cette manière. Ainsi, il allait devoir subir et estimer la stupidité de son acte. Il aurait pu fuir. Buichi savait n'avoir aucune chance...

« Nous allons rentrer...
Mais... avant ça... »


La femme se rapprocha du corps du géant. Il était réellement peu abîmé. Les cicatrices étaient, quant à elles, très nombreuses. L'intendante se mit à dire :

« Ce signe est décidément gênant. Cette femme semble vouloir la guerre. Tout cela de la faute de Gareki.
Ce n'est pas la période adéquate, cela est bien dommage. »


Le corps au sol lui semblait prendre de l'importance. Une idée sembla traverser son esprit.

« Tu vas retenir ce visage, Genichi. Tu vas t'en souvenir encore et encore. Tu le dois. »


Le soleil sembla se refléter dans les lunettes de la femme et d'une voix quelque peu inquiétante, elle dit :

«
Car jamais Kumo ne mourra. »

Publié le 19/06/2015 à 14h56

Afficher les techniques utilisées
Chakra jaune

Genichi suivit Hidemi au centre de l'arène, s'approchant du corps de la légende! Tous les deux regardait examinait ça carcasse, la rouquine avait tracé sur le torse de Buichi, le signe de Konoha... N'importe quel chef de Village pourrait interpréter cela comme une déclaration de guerre! Mais Hidemi semblait avoir une idée et donna l'ordre à l'ombre de se souvenir à la perfection du visage du Nukenin, étalé au sol...

« A vos ordres Hidemi! »


Alors Genichi se mit à genoux à côtés du macchabée, posa les mains sur le visage et les fit glissé en long... Quand il en avait la possibilité, il usait de sa mémoire tactile combiné à la mémoire visuelle, la rendant ainsi plus performante... Il lui fallut quelques secondes pour mémoriser à la perfection le cadavre. Il lui fallut plusieurs années d'entraînement pour se souvenir des visages, des corps, des mimiques à une vitesse aussi remarquable... Sa mémoire ne lui faisait jamais défaut!

« C'est mémorisé...Ainsi vous avez une idée en tête sensei! »

Publié le 19/06/2015 à 15h07

Chakra bleu

Baissant sa tête, la femme se mit à sourire. Une idée ? Serait-il en train de sous-estimer son senseï ? Elle en possédait toujours une, elle ne cessait jamais de réfléchir. Son environnement n'était qu'une vulgaire option... Son entourage en était de même. Elle repositionna ses lunettes sur son nez tout en disant :

« Tu dois pouvoir te souvenir de l'intégralité de son corps.
Tu es dorénavant un élément important de Kumo, tâches de ne pas me déshonorer. »


Hidemi était claire, il ne devait pas prendre la grosse tête. Il allait falloir déplacer le corps de Buichi ainsi que le faire disparaître. Inutile d'imaginer un transport de l'énorme chose.

«
Partons. »


Elle fit signe à son élève de l'aider. Ils s'en allèrent avec le corps. Bien plus loin, au pied d'un arbre, ils établirent un campement avant de brûler le corps et d'enterrer les restes... Le travail ne fut pas beau à voir, ce n'était pas le but recherché. Dorénavant, Hidemi possédait de quoi faire tendre la tendance en sa faveur. La nuit fut longue, elle ne garde qu'on oeil fermé... La rousse, le Chikara, l'elfe et le Kaguya... Ils étaient tous des ennemis.. Des cibles potentielles !
Ils repartirent le lendemain matin en direction de Kumo...

Publié le 19/06/2015 à 17h43