Sous les vapeurs d'opium
[an 3]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg7651
Rares étaient les visites de Shinichi dans ce que les miséreux appelaient « le quartier du plaisir ». Il se doutait bien que certaine nobles se rendaient ici dans l'espoir d'assouvir certains plaisirs secrets et inavouables, mais leurs consultations se faisaient toujours dans la plus grande discrétion. Pour le Maître des Armées, le simple fait de partager le même air que ses opiomanes était une insulte à son sang et à son rang. Néanmoins, si il s'y rendait, c'était uniquement car le Raikage lui avait demandé. Ce dernier l'avait chargé de s'entretenir avec Raiko et le balafré comptait bien le trouver sur son territoire.

Shinichi s'était confortablement installé dans sa voiture, portée par deux de ses domestiques. Il était aussi venu accompagné de quelques soldats, afin d'assurer sa protection et pour plusieurs autres éventualités. Il n'était pas effrayé par le proxénète, bien au contraire, mais suite aux derniers évènements, il ne pouvait se permettre de se déplacer seul. En plus d'être le maître des armées, il dirigeait aussi le front de la purification.

Une fois arrivé, il ne fut pas surpris de voir la rue déserte : les seules images du blason des Hattori et des armoiries de l'Armée avait suffi pour faire fuir les courtisanes comme les clients. Il était préférable qu'il s'entretienne seul avec Raiko.

« Surveillez l'établissement et gardez la porte.
Personne ne rentre sans mon autorisation. »


Il pénétra à l'intérieur de l'établissement. Les hommes, trop préoccupés par leurs marchandises fraîchement acquises, ne semblaient pas lui porter de l'attention. Il attrapa une des prostituées par le bras, sans prêter la moindre importance au client dont elle s'occupait.

« La fête est terminée. Va me chercher Raiko. Dis-lui que c'est Shinichi Hattori qui le demande. »

Publié le 27/08/2015 à 23h41

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg7726
« Pas besoin, Raiko est déjà là... »


        L'androgyne contourna un pilier, sortant de l'ombre. La visite de Shinichi n'annonçait rien de bon. Mais s'il croyait avoir été assez discret pour se rendre jusqu'à son bordel sans que Raiko ne se prépare, il se trompait. Le bellâtre l'avait vu venir à des kilomètres.

« Jamais je n'aurais cru accueillir en ces murs la main du Raikage en personne... »


        Cela était dangereux, Shinichi était dangereux. Afin de limiter les dégâts, Raiko lui pointa son bureau.

« Ne serions-nous pas plus à l'aise à l'écart de tous ces ébats ? À moins que vous ne souhaiteriez... y prendre part ? »


        Raiko cacha son sourire derrière sa main.

Publié le 29/08/2015 à 17h01

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg7739
La femme n'eut pas besoin de se déplacer pour que le proxénète se révèle. Les deux personnages ne s'étaient jamais rencontrés, mais Raiko correspondait parfaitement aux descriptions physiques qu'on avait donné à Shinichi : des traits féminins, un teint de porcelaine et une voix mielleuse, faussement inoffensive. Il aurait pu paraître innocent si derrière cet être gracieux ne se cachait pas un fin manipulateur.

« Je m'attendais à davantage de convenance de la part du fils de l'Okasan.
Comme tu l'as si bien dit, je suis la Main du Raikage. Et un Hattori de surcroît. J'exige plus de politesse, petit Miwaku. »


Shinichi tendit sa main droite vers le jeune homme, puis replia frénétiquement son index et son majeur. Les cartes étaient maintenant dans les mains du proxénète, mais était-il assez intelligent pour se plier aux exigences du Maître de l'Armée ? Il attendit que la révérence soit faite pour s'avancer en direction du bureau. Il ne préféra pas relever la dernière remarque de son interlocuteur, mais si ce dernier continuait, il lui ferait rapidement connaître qu'il n'est pas d'humeur à jouer.

« J'espère que tu es assez malin pour comprendre que si je prends la peine de me déplacer, c'est que la situation doit être plutôt grave. »


Une fois arrivé dans le bureau, il s'installa sur ce qui semblait être le trône de Raiko. Il prit un air désintéressé, plongeant son regard dans celui de l'androgyne.

« J'ai eu vent que tu souhaitais t'entretenir avec le Raikage..
Il ne peut pas répondre à ta requête, mais je suis prêt à t'écouter. »

Publié le 29/08/2015 à 22h28

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg7858
        Ainsi, les choses avaient empiré jusqu'à se rendre aux oreilles de Masashi. Bien. Cela écourterait de beaucoup le chemin pour pouvoir l'y parler... Mais avant, Shinichi.
        Raiko ne se laissa pas intimider. Des hommes de sa grandeur, il en avait côtoyé assez pour comprendre leur façon de penser. Ils se croyaient invincibles, et ils l'étaient. Si, en tant que Miwaku, Raiko devait s'agenouiller devant lui, en tant que vipère, il resterait droit. Il n'avait qu'à adapter un peu son discours, afin de mieux correspondre à la pensée d'être supérieur de la Main. Cela ne lui plaisait guère, mais cela était nécessaire...

« Ne vous inquiétez pas, Shinichi-sama, je saurai respecter le rang qui est mien... Loin de moi l'idée de vous insulter en vous proposant mes meilleurs services... »


        Son ton était moqueur mais empreint de respect. Shinichi ne pouvait tout de même pas croire amadouer l'androgyne aussi rapidement. Shinichi était un homme d'action, tous s'attendaient à le dire ; à croire que les Mains du Raikage devaient tous partager ce trait.

« Effectivement, je voulais m'entretenir avec le Raikage, mais dans l'état actuelle des choses, vous êtes également une personne à qui je peux me confier. »


        Raiko était en contrôle, bien plus que lorsqu'il avait rencontré Hidemi. En fait, l'intendante l'avait un peu pris de court et sous l'excitation, Raiko avait mal joué. Cette fois, il était d'avantage maître de lui-même !
        Son calme était frappant, car Raiko connaissait les risques qu'il encourrait. Sa tête, à tout moment, pouvait quitter son corps ! D'un soupir que seul Shinichi pourrait entendre, il lança :

« J'ai été approché par les masques rouges... »


        S'il était plutôt sûr que Shinichi n'en faisait pas parti, car on lui avait demandé de l'éliminer, il ne voulait pas non plus tout dévoiler. La méfiance était chose inestimable pour celui qui jouait sur plusieurs fronts. Et il comptait bien se rendre inestimable en devenant un agent double — voir triple.

Publié le 01/09/2015 à 01h19

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg8069
Évoluer dans un monde régentait par des loups lorsqu'on on était un agneau était une tâche difficile, mais le Maître des Armées décelait chez le proxénète une motivation singulière pour un Miwaku. Il semblait vouloir se détacher de la dépendance des siens, et donc de l'idéologie de sa propre mère. Shinichi n'eut pas besoin d'être psychanalyste pour savoir que ce bordel représentait un rejet face à la soumission de son clan. Ici, il était maître des décisions et il menait ses clients comme ses prostituées à la baguette.

« Des services que je compte bien faire disparaître.
Combien de temps encore comptes-tu salir le travail de nos ancêtres avec tes dépravations ? »


Si le Pays du Feu venait à se déplacer au sein de Kumo, ils devraient leur présenter un village stable et moderne alors que le quartier du plaisir ne faisait que l'ancrer davantage chaque jour dans une époque surannée et emplie de débauches.

« Cela ne m'étonne pas que les masques rouges soient venus te voir. Les capacités dont tu peux faire preuve sont louables. »


La présence d'un tel groupuscule dans le village commençait à devenir problématique. Il risquait à tout moment de passer à l'action, et leurs intentions étaient pour l'instant encore inconnues.

« Que voulaient-ils de toi ? »

Publié le 02/09/2015 à 15h50

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-634-1#msg8565
        Comme l'avait pensé Raiko, Shinichi mordit à l'hameçon. Ce personnage n'était au final pas bien dur à comprendre. Sa toute puissance n'était cependant qu'éphémère face au grand Jeu de la vie. La vipère en connaissait les règles. Pas la Main.

        Raiko fit abstraction de son bordel et passa aussitôt au sujet qui intéressait l'Hattori.

« Ils souhaitent vos morts, à vous et au Raikage. »


        Le ton de Miwaku était subitement devenu glacial.

« Dois-je spécifier que j'ai refusé de prendre part à ce plan ? Ne possédant aucune capacité au combat, je me voyais bien mal placé pour vous passer un couteau sous la gorge... Je préfère donner ce travail à un autre... »


        Raiko avait le ton aussi fluide que l'eau, il jouait avec les émotions qu'il transmettait. Son but caché n'était pas de parvenir à amadouer la Main, mais de devenir intéressant pour elle. Au moment où qu'ils se parlaient, les choses s'étaient bien envenimées avec Yuna. Peut-être même que l'on en avait trouvé le fautif. Peut-être même que la Main était venue pour prendre sa tête, suite aux aveux de Genichi... Raiko n'en avait cure. Raiko était une hydre.

« Quelles sont mes capacités, selon vous ? »

Publié le 09/09/2015 à 17h41

Activité du forum

Statistique
- 646 sujets RP dont 10 en 24h
- 231 sujets HRP dont 5 en 24h

- 9349 messages RP dont 24 en 24h
- 2035 messages HRP dont 7 en 24h
Shinobis présents :