Investiture [Important-Ouvert]

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10210
Le temps de l'unité est venu. C'est la phrase qui depuis quelques jours parcourait toutes les lèvres, occupait tous les esprits. Où que vous étiez à Konoha, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, vous ne pouviez pas y échapper. Pourquoi cela ? Car elle était inscrite sur des affiches qui placardaient toutes les rues du village. Celles-ci n'étaient d'ailleurs pas anodines ; elles invitaient tous les citoyens du Pays du Feu à se rendre à l'investiture sur la grande place centrale du nouvel Hokage, Shinji Kitto.

L'investiture du Hokage a toujours été un moment important dans la vie politique du village. Certes les cas précédents pouvaient se compter sur les doigts d'une main, mais c'était ce qui justement participait a l'engouement qu'il y avait autour de cette cérémonie. Si il y en avait une par an, quel intérêt il y aurait à y assister ?
Shinji avait décider, contre l'avis de son conseiller communication, de faire les choses simplement. Il avait ainsi convié tous les citoyens, shinobis comme civils, à un grand rassemblent populaire devant le nouveau bâtiment du Ministère. La police était présente à chaque entrée pour filtrer les arrivants et s'assurer que la cérémonie se déroule dans les meilleures conditions. Le Kitto attendit que la place fut remplie pour sortir de son bureau et se présenter à la foule, du haut de son balcon. Il se racla nerveusement la gorge avant de prendre la parole.

« C'est avec le cœur plein d'espoirs que je me présente à vous mes amis. »


C'était impressionnant de parler devant autant de gens. Lui qui avait l'habitude de côtoyer les geôles sombres du villages, il était complètement dépaysé en haut de son bâtiment.

« Je sais que plusieurs d'entre vous attendaient ce moment avec impatience. Vous souhaitiez des clarifications, des réponses à vos interrogations, et il vous est tout à fait légitime de me solliciter.
Comme vous le savez, un massacre a été avorté avant d'avoir pu être exécuté. Cela n'a pas été l'œuvre d'un clan, mais de plusieurs personnes avides de pouvoir qui ne poursuivaient que leurs propres intérêts.. »


Savaient-ils que Shinji faisait lui aussi partie à la base du plan prévu par Gekido et Kazami ? Il avair cependant été lavé de ses péchés et glorifié suite à sa dénonciation qui avait pu empêcher ce qui aurait été l'une des pires exterminations de masse de l'histoire du pays.

« Les coupables dont les noms vous sont familiers seront justement punis. Mais nous devons tourner la page, tracer une nouvelle route.
Nos aînés nous ont délaissé une organisation archaïque et un pouvoir qui entre de mauvaises mains peut s'avérer tyrannique. Nous en avons déjà fait les frais et c'est nôtre rôle, mon objectif, de moderniser notre démocratie, de l'adapter aux enjeux contemporains. »


Shinji voulait marquer l'histoire et pour une fois être de son bon côté.

« L'Hokage doit être la clef de voûte de notre République, mais il n'a pas à être le seul dépositaire du pouvoir décisionnel. Il ne doit pas pouvoir faire ce qu'il veut quand il le veut. C'est pourquoi je rédigerai une Constitution qui sera soumise à l'approbation des chefs de clans réunis en conseil. Le conseil des Anciens sera vous représenter et faire valoir VOS intérêts. »


C'était un premier pas vers la démocratie qu'assumait fièrement notre nouvel Hokage.

« Nous avons aussi besoin d'une nouvelle organisation. L'ancienne qui reposait sur le système des sections était devenue obsolète et encourageait la division, les abus et le clientélisme. Je nommerai ainsi trois ministres qui seront sous mes ordres directs et devront conduire la politique décidée dans un commun accord avec le Conseil des Anciens.
Le premier sera chargé des Affaires intérieures, de la Justice et de la Protection civile.
Le deuxième des Armées et de la Diplomatie.
Le troisième de la Santé et des Politiques publiques.
Tout cela sera précisé et expliqué davantage dans un décret qui sera bientôt publié. »


Shinji espérait ainsi renouer la confiance des citoyens envers les institutions. Il fallait démocratiser celles-ci pour éviter qu'elles se retrouvent sous la coupe d'un seul homme ou d'une seule femme.

« Je sais que je n'ai pas répondu à toutes vos questions et je vous invite à venir me rencontrer dans mon bureau si vous vous retrouvez insatisfaits. »


Il retira délicatement son chapeau de Kage du haut de sa tête et le plaça sur sa poitrine, au niveau de son cœur.

« Je sais que le changement peut être effrayant.. Mais je vous demande de me faire confiance. Jamais je ne dévierai de la mission que vous m'avez confié. Je le jure sur ma vie. »


Il remit son chapeau et tourna les talons. Alors que la foule se mit à applaudir bruyamment, il se retira dans son bureau. L'heure de l'Unité était venue.

Publié le 09/10/2017 à 21h39

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10218
Le nouveau dirigeant de ce pays ? Le nouvel Hokage ? Bah pour le coup, j'avoue n'avoir été au courant, peut-être bien parce qu'au fond, j'me suis jamais intéressé à ces histoires de politiques ennuyeuses, incompréhensives à souhait. La seule véritable information qui m'était parvenue, c'était le plan génocidaire à l'encontre de mon clan, les Chikara. Evidemment que l’événement m'a inquiété, même si au fond, je m'étais déjà résigné à cette éventualité, celle de mourir. Et à quoi bon résister ? Lorsque la mort frappe à ta porte, tu ne peux rien faire pour l'en empêcher. J'ai bien conscience d'être un lâche, mais à quoi bon se battre contre des forces qui nous dépassent ? On finit toujours par se faire submerger, au final, la meilleur défense, c'est la fuite, je pense, j'en sais trop rien, en fait. Et même si concrètement, ce funeste projet n'aura jamais vraiment eu lieu, qui sait ce que nous réserve le destin. Peut-être bien quelque chose de pire. Ah, si j'lui racontais tout ça, père dirait encore qu'je suis un défaitiste, un raté, il aurait bien raison.

Cet homme, Kitto Shinji, de prime abord, il inspire la confiance, la bienveillance. Ne serait-ce qu'une mascarade ? Non, il a l'air d'être l'un de ces Shinobi prêt à tout pour protéger les siens, quitte à mettre sa propre vie en jeu. Je les respecte, ces gens-là. Souvent il m'arrive de me dire qu'un jour, une destiné telle m'attend, je rêve de ce jour, pourtant si lointain.

« Si vous saviez, oh oui, à quel point j'aimerai être capable d'en faire autant ... »


Murmurais-je, dans cette cacophonie inaudible et étouffante d'une foule en délire optimiste, bien plus que je ne le suis.

Publié le 09/10/2017 à 22h56

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10235
Aujourd’hui était un grand jour, enfin… pas pour tout le monde. Le premier discours de l’actuel Hokage, Shinji Kitto. De toute façon, la politique ne m’intéresse pas, je préfère faire mes preuves sur le champs de bataille. J’avoue ne pas avoir confiance en l’actualité Hokage, je n’accorde pas ma confiance à tout le monde. Tout le monde possède un côté sombre qu’il essaye de cacher, personne ne fait exception à cette règle, pas même le Hokage.

Toujours assis sur le bâtiment le plus proche de la tour du Hokage, car oui, je ne fais jamais comme tout le monde. J’écoute avec attention le discours de notre cher Hokage. De mieux en mieux, il parlait maintenant d’un génocide qui à presque eu lieu. Qui allait être les victimes ? Les Chikara ! Je me demande vraiment qui pourrait être les assaillants ? Hmmm... Mon clan, les seuls qui leurs voue une rancune ! Il faut être bête pour ne pas y avoir penser dès le début.

« Franchement, vous pouvez le dire franchement que vous comptez arrêter des membres de mon clan. Je suis bien placé pour connaître la rancune que voue mon clan au Chikara, je pense vous en savez beaucoup plus au sujet de cette histoire, n'est-ce pas ? »


Je murmurais ces mots de façon habile pour que personne d'autres que le Hokage et les personnes environnantes m'entendent, toujours sur le bâtiment le plus proche de la tour, j'attend patiemment une réponse. J'ai beau avoir que 16 ans, j'ai comme même un sens de la déduction et un Q.I assez élevé.

Publié le 10/10/2017 à 08h57

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10303
Dans un simple but d'observation, le kitto c'était glisser dans la foule. Faisant anciennement partie de la section Eda avant sa dissolution, on lui avait proposer de participer au force de police présente pour assurer la sécurité mais il avait décliner. il n'avait plus réellement l'envie de participer au système après les actes de l'ancien Kage avait manigancer. Après tout, cela avait participer au départ d'une majorité de son clan et notamment de la prêtresse qu'il admirait énormément.

Ce dernier avait longuement hésiter à partir avec les membre de sa famille qui avait suivit la prêtresse. il n'avait pas de réel attache au village de Konoha mais il avait néanmoins pris la décision de rester. Dans un sens, c'était plus une sorte de curiosité qui l'avait maintenue ici. Cette même curiosité qui l'avait pousser à ce joindre à la foule et d'écouter le discours de Shinji. D'ailleur, du point de vue de Kotaro, les idée n'était pas mauvaise et, dans le fond, il espérait que ce dernier arrive plus ou moin à mettre ces idée en place. C'était tellement rare de voir un Kitto s'engager dans ce genre d'événement qu'une partie de lui voulait que sa marche.

Mais d'un autre coté, il se demander si Shinji avait la carrure pour affronter les démon de konoha. Les rancœurs qui existe entre les deux autres clan était profonde et le génocides avortés en était la preuve. D'ailleurs, cela était étonnant que cette derniére ne semblait pas ce manifester dans la foule rassembler. Peut-être l'investiture de l'Hokage Kitto était sous une bonne étoile après tout.

Publié le 11/10/2017 à 09h09

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10313
Comment avons nous pu en arriver là. Toute cette haine, Kimino ne pouvait la comprendre, pourquoi les Uzumaki avait voulu créer un tel génocide. Le passé devait rester au passé, Gekido et Kazami c'était complètement fourvoyé. Et de manière assez direct, la jeune Uzumaki avait fait parti de tout ça. A l'époque élève de Kazami, il avait fait parti de la réunion parlant de l'extermination des Chikara, bien sur il était contre et c'était opposé au projet. Mais il n'avait pas son mot à dire. Aujourd'hui c'était l'investiture d'un nouvel Hokage. La nouvelle était bonne, enfin le village semblait faire les choses correctement. Deux représentant de clan et un Hokage Kitto pour faire la médiation entre les deux. Plus de querelle enfantine entre Uzumaki et Chikara. Le jeune homme Uzumaki était aujourd'hui présent pour assister à l'investiture, et surtout pour s'assurer que tout ce passe pour le mieux. Anciennement de la section Eda, c'était de son devoir d'agir de la sorte. Il aperçu un ancien coéquipier au loin et alla à sa rencontre pour le saluer.

« Salut Kotaro, toi aussi tu es venu voir l'investiture du nouvel Hokage ? Espérons qu'il puisse faire changer les choses au village. »


Sur ces mots, le jeune Kimino se posta au coté de Kotaro en silence, afin d'écouter ce que le Hokage avait à dire.

Publié le 11/10/2017 à 13h02

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10379
Les bras croisée, Kotaro assister à l'événement silencieusement lorsqu'une vois familière l'interpella. Orientant sont regard dans sa direction, il constata qu'il s'agissait de Kimino, un ancien camarade de section. Le saluant d'un signe de tête, le jeune homme retourna observer le nouveau kage faire sont discours.

« Comme beaucoup on dirais. »


Puis il se tut. Attendant simplement que l'Hokage termine son discours. Lorsque ce dernier commenca à se retirer, invitant les insatisfait à venir le questionner dans son bureau. Kotaro regarda à nouveau l'Uzumaki.

« C'est difficile de faire changer les mentalité. Une chance que le génocide fut avorté, peut-être que l'on pourras sortir cette violence. »


Et cela, le jeune homme l'espérait vraiment. Il voyait dans cette acte manquer une occasion pour les Chikaras et les Uzumaki d'apaiser les tentions existante, mais également d'apprendre à régler leurs différent autrement que par la violence. Prenant une mine plus sombre en pensant à cela, il décida alors de détendre l'atmosphére.

« Du coup tu pense faire quoi toi maintenant que la section Eda n'existe plus ? »

Publié le 12/10/2017 à 18h37

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10380
Kimino ne comptait pas rester trop longtemps à discuter avec Kotaro. Il voulait écouter ce que le Hokage avait à dire. Il ne connaissait Shinji que de réputation, il savait qu'il était fort mais rien de plus. Pendant deux ans le jeune Uzumaki avait tout perdu, son senseï, son premier amour, sa section. Il n'avait rien pus faire d'autre que d'accomplir le peu de mission qu'on lui avait confié et d'étudier plus en profondeur la médecine et le taïjutsu. Sans Kazami avec lui, les choses était devenu plus difficile. Il en voulait énormément à la jeune femme de l'avoir laissé, d'avoir déserté le village pour les beaux yeux de ce malade de Gekido.

« Je pense me consacrer à la médecine. Et... J'aimerais devenir chasseur de déserteur... Je pense que notre village à trop souffert de désertion au fil de son histoire,
il faudrait quelqu'un pour ramener ces personnes et les faire juger. »


Après ce bref échange, Kimino avança un peu et commença à partir.

« Bon, je dois retourner m'entrainer, on se voit bientôt Kotaro, si jamais tu as envie de venir discuter ou t'entrainer avec un ancien coéquipier. »

Publié le 12/10/2017 à 18h49

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-820-1#msg10381
D'un regard froid, posté en hauteur, Chikara Tetsu observait la foule. Ex-bras droit du disparu Yasuo, frère de feu Nakatsu, les dernières années pour Tetsu n'avaient pas été des meilleures. Pourtant, le jônin ne s'était jamais laissé allé à la morosité et à la vengeance, tentant du mieux qu'il pouvait de regonfler son estime personnelle et d'avancer la tête haute. Même le génocide avorté, l'affrontement contre Gekido et la fuite de Kazami, son ancienne homologue Uzumaki, n'avait fait que souffler le vent du renouveau. Tetsu n'était cependant pas indemne et la peine avait lentement affecté ses traits. Son visage s'était étiré dans un seul bloc de marbre et sa silhouette, voûtée sous une grande cape sombre, s'était émaciée.

Le commentaire d'un rouquin, posté en hauteur, attira l'attention du blond, qui se déplaça en silence. Tetsu était grand mais discret, forgé depuis des années aux arts shinobis. Il fut surpris d'aller à la rencontre de Ryota, car sa question faisait remonter des émotions qu'il pensait être capable de refouler en ce jour spécial. Il resta debout et froid au côté de l'adolescent, mais sa voix avait une touche d'empathie et de chaleur.

« Ceux qui de ton clan, ont participés à l'élaboration du massacre ne sont que quelques esprits parmi tant d'autres. Chikara comme Uzumaki, nous nous sommes voués une haine et nous nous sommes joués les uns des autres depuis tant d'années qu'il ne vaut plus la peine de nommer les fautifs, car nous le sommes tous. Peut-être es-tu trop jeune pour comprendre maintenant, mais ce que propose l'Hokage Shinji n'est plus un équilibre précaire entre nos clans, mais une unité gouvernementale propre à Konoha. »


Tout comme Ryota avant lui, Tetsu employait un ton de voix assez fort pour ne faire entendre que par l'Hokage et les autres ninjas postés ci et là. Shinji n'aurait ainsi pas à répondre à ce jeune ninja, qui n'avait pas eu le courage d'hausser le ton, préférant marmonner ses jugements. Par le passé, Tetsu s'était intéressé à l'enseignement. Désormais, il sentait qu'il pourrait de nouveau s'impliquer, comme il ne l'avait encore jamais fait. Depuis longtemps, les idéalistes de son espèce rêvaient d'une paix durable.

« Je peux sentir la crainte qui t'habite. Comprends ceci : la nouvelle politique vise à instaurer des dirigeants qui auront à coeur non plus la survie de leur famille, mais bien celle de tout le village. En leur nom, ils devront désormais protéger tous ses citoyens, qu'ils soient Chikara, Uzumaki, Kitto ou autre. L'Unité, telle est la nouvelle voie de Konoha. »


Son regard se porta au loin. Il serra du poing.

« Et tous ceux qui, quel que soit leurs origines, viendront à attenter à cette Unité, deviendront les ennemis de la République ! »

« Remercions le passé plutôt que de le pleurer, car il a su nous guider sur la voix de la paix. »

Publié le 12/10/2017 à 18h50

Activité du forum

Statistique
- 562 sujets RP dont 15 en 24h
- 191 sujets HRP dont 2 en 24h

- 8131 messages RP dont 44 en 24h
- 1786 messages HRP dont 3 en 24h