Confrontation
[an 7]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10224
C'était suite à l'incident qui mena Gekido et sa plus proche camarade à abandonner le village. Tous avaient un temps chercher à reconstituer la chronologie des événements, mais d'autres priorités avaient rapidement rattrapées les Konohajins. Certaines personnes s'en tiraient peut-être un peu trop bien, tandis qu'il était évident que l'ancien Hokage n'avait pu élaborer son plan seul. Ou du moins, se convaincre d'une opération couverte de succès. Shinji n'avait pas nié son implication, bien qu'habilement, il avait su retourner la situation à son avantage. Aujourd'hui encore, le Kitto avait fait preuve d'éloquence devant l'élite du village. Son nom était désormais sur toutes les lèvres et il se positionnait comme le candidat idéal à la succession de Gekido. Cette idée nourrissait une certaine crainte dans l'esprit de la rouquine. L'incident... La disparition du Hokage... Shinji le sauveur... Shinji, celui qui a su défier l'autorité pour que triomphe la justice. L'alignement des étoiles était trop parfait.

La jeune femme souhaitait surprendre le Kitto en déclenchant une rencontre plus intimiste. Elle comptait le provoquer un peu et espérait faire tomber son masque en faisant renaître une vieille rivalité. Tandis qu'ils avaient passé leur journée ensemble, parmi nombreux autres shinobis, Taram écourta le moment dédié aux aux-revoir et devança le garçon à son domicile.

Alors que le shinobi s'apprêtait à pousser la porte de sa douillette maison, un mouvement dans l'obscurité était susceptible de retenir son attention. D'un pas lent qui ne révélait pas la moindre hostilité, Taram sortit de l'ombre. Elle s'avança de trois pas, laissant la pâle lueur de la lune répondre à la curiosité du shinobi face à elle. D'une voix qui ne tremblait pas, avec un calme et une assurance qui la quittait rarement, elle finit par dire :

« D'irrésistibles discours Shinji. »


Son timbre ne traduisait ni les éloges, ni l'ironie. Cependant, une certaine froideur était perceptible.

« Tu les as tous convaincus, les voilà prêts à te décerner la couronne. »


Elle marqua un silence et s'approcha de trois pas supplémentaires pour démontrer son assurance. Désormais à un peu moins de deux mètres de lui, elle pourrait distinguer les expressions de son visage plus aisément.

« Je suis venue te dire que... Je me méfie. De toi. »


Elle fixait son regard et guettait ses réactions, prête à reprendre la parole si le garçon restait sans voix. Ce dont elle doutait.

___________
HRP : Flashback AN 5, quelques semaines après la disparition de Gekido, à l'époque des grands débats sur le devenir de Konoha.

Publié le 10/10/2017 à 00h11

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10341
Il se faisait déjà tard cette soirée-là quand Shinji se motiva à rentrer chez lui. Le jeune homme était épuisé : il avait passé sa journée, comme tous les autres jours de la semaine, avec les plus hauts dignitaires et shinobis du village. La fuite de l'Hokage et de son amante avait laissé une énorme pagaille, que ce soit dans les esprits des habitants ou dans l'organisation administrative du village. Ainsi, en sa qualité de chef de section, et avec les autres gradés des services parallèles, il s'était retrouvé à s'occuper de la régence le temps que le village se stabilise et qu'un nouvel Hokage soit trouvé. Lui-même était d'ailleurs candidat à la succession de Gekido. C'était d'ailleurs pourquoi il avait rencontré aujourd'hui toutes les têtes importantes du village : il avait dû plaidoyer pour sa propre cause.

Le sabreur n'aimait pas la fausse modestie. Il savait qu'il était pour l'instant le seul prétendant solide au pouvoir, et cela pour trois raisons. D'abord, il était maintenant considéré comme le héros de Konoha. Par son intervention, il avait réussi à avorter l'atroce plan génocidaire de l'ancien Hokage. Ensuite, il pouvait compter sur le clan Kitto. Certes, beaucoup d'entre eux étaient partis, mais les restants - du moins dans leur majorité - plaçaient leur confiance en Shinji. Et en des temps aussi troubles, l'avis du clan Kitto compte beaucoup. Il est source d'équité et de justice. Enfin, il avait l'expérience nécessaire. Chef de section, il avait l'habitude de côtoyer le pouvoir et même si il avait fini par s'en désolidariser, il faisait parti du cercle restreint qui entourait Gekido. Ainsi, il savait comment le pouvoir s'employait.

Alors qu'e le s'apprêtait à passer le seuil de sa porte, un bruit retint son attention : celui de pas qui s'approchaient doucement. Il ne fut pas surpris d'entendre une voix l'interpeller. Il le fut toutefois lorsqu'il se retourna pour voir qui le requérait. Au debut, dans la pénombre, il n'aperçu que la chevelure rousse. Mais c'était déjà un élément suffisant.

« Taram, quelle heureuse surprise.. »


Il parlait d'une voix calme et fatiguée. Ce qui l'intéressait plus était de savoir que ce que la jeune femme avait lui dire. Et il ne pu s'empêcher de sourire bêtement - comme si c'était un jeu - lorsque qu'elle lui annonça le fond de sa pensée.

« Tu fais bien d'utiliser le terme "convaincre" et non celui de "persuader". Persuader , c'est s'appuyer sur les sentiments, la subjectivité.. Alors que moi, je fais appel à votre raison. »


Shinji a toujours été quelqu'un de très pédagogue. Mais il savait aussi, à son grand malheur lorsqu'il dépassait les bornes, se montrer provocateur.

« Je comprends que tu aies des doutes.. Après tout, tu es celle qui n'avait pas remarqué que, au sein de son propre clan, se préparait un génocide. Ça doit nous peser quand on commande la police du village. Tu dois te méfier de tout le monde. »


Loin de lui l'idée de critiquer gratuitement la rouquine. Les deux shinobis, depuis leur enfance, nourrissaient une petite rivalité. On pouvait dire que c'était de bonne guerre.

Publié le 11/10/2017 à 18h33

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10396
Le comportement du shinobi était différent avec elle. En société, il se montrait toujours mesuré et irréprochable. Il était nécessaire qu'ils se retrouvent seul à seul pour échanger ce genre de moment.

La joute verbale de celui qui se tenait face à elle n'avait pas fait que l'effleurer. Il enfonçait le couteau dans une plaie qui peinait à cicatriser. Cherchant à pallier son instant de faiblesse, elle se montra un peu plus ferme dans sa manière de revendiquer les choses.

« Cesses tes provocations Shinji. Tu sais de part ta position d'antan que j'étais écartée de la sphère politique. »


Reprenant ses moyens, elle ajouta d'un ton plus calme et tout en finesse :

« Ce qui n'était pas ton cas en revanche... »


Elle marqua un silence, prit un air un peu plus grave, puis elle chercha à nouveau son regard.

« Shinji. Que s'est-il passé cette fameuse nuit?... »


Son ton s'éteignait avec la fin de sa phrase. Elle n'osait espérer le moindre aveu. Elle n'imaginait pas entendre une version ne serait-ce qu'à peine différente de l'officielle. Shinji était proche du sacre, pour quelle raison prendrait-il le moindre risque ? Pour qu'elle raison déciderait-il de se confier à elle ? Par orgueil ? Par souci d'assouvir une certaine supériorité ? La rouquine n'en valait certainement pas la peine et recevoir la couronne serait suffisant.

Bien que taquin, Shinji semblait gai et apaisé. A ce constat, la jeune femme se sentit tressaillir. N'était-ce pas simplement elle qui lui portait de mauvaises intentions ? Son regard se ferma quelques instants avant de redevenir plus doux et empathique. Peut-être méritait-il le bénéfice du doute ? Malgré elle, Taram souhaitait nourrir un espoir. Le regard abandonné dans le vague, elle revint sur un sujet qu'elle avait pourtant cherché à éviter.

« Malgré tout, tu ne fais pas erreur en suggérant que je ne puisse avoir bonne conscience suite aux événements survenus... »

Publié le 12/10/2017 à 21h53

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10633
À la réaction de son interlocutrice, Shinji se mordit la lèvre, comme pour se punir lui-même. N'était-il pas aller trop loin ? Ses reproches devaient faire l'effet d'un couteau planté dans une plaie déjà infectée. Certes, la jeune femme appartenait au même clan que ceux qui désiraient mettre en exécution leur plan génocidaire, mais elle était differente - notamment du fait qu'elle avait été souvent mise à l'écart de l'exécutif, notamment à cause de la rivalité qu'elle partageait avec l'amante du précédent Hokage, Kazami. Shinji ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas avoir su.

« Tu as raison, je ne le nie pas : j'ai été très proche de Gekido. Non pas par conviction politique, mais par loyauté. »


En réalité, Shinji était politiquement très différent de son ancien maître. Tandis que ce dernier prônait la suprématie du clan Uzumaki sur celui des Chikara, le sénateur n'apportait que très peu d'importance à ces grandes familles qui n'étaient que pour lui des patrimoines génétiques. Ce qui l'intéressait vraiment, c'était l'unité et la survie de la République.

« Je ne sais pas quoi te dire de plus sur ce qui s'est passé ce jour-là.. J'avais confiance en Gekido et je pensais qu'il souhaitait rétablir la paix dans le village. Sur le fond, je n'étais pas totalement contre son idée - il faut parfois faire des choix difficiles pour le bien commun. Toutefois, la forme me dérangeait. Ce n'était pas seulement l'élémination de quelques éléments perturbateurs, mais l'extermination de tout un clan. Comment pouvais-je rester de marbre face à cela ? Pris de remords, j'ai tout révélé à la prêtresse.. Tu connais la suite. »


Tandis qu'il s'exprimait, le jeune homme gardait les poings fermés. Comment aurait-il pu fermer les yeux si le génocide avait eu lieu comme prévu ? Il aurait certainement fini par se donner la mort.
Il respira un bon coup. Il allait très certainement être le prochain Hokage. Il devait garder la tête haute et faire en sorte que le passé ne se répète pas. Légèrement et avec la plus grande sincérité, il posa sa main libre sur l'épaule de la rouquine. Par ce geste, il voulait la rassurer sur ses intentions.

« Tu n'as pas à t'en vouloir. Tu ne savais pas et tu ne pouvais pas le prévoir. Il faut maintenant se concentrer sur l'avenir.. Aide moi à tracer un futur positif pour nos concitoyens. »

Publié le 18/10/2017 à 23h26

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10882
Taram ne répondit pas lorsque le shinobi justifia son comportement par la loyauté. En se laissant porté par ce genre de convictions, Shinji avait presque bafoué sa loyauté envers le reste de la population Konohajin. Et aux yeux de la rouquine, il l'avait réellement souillée. En effet, Taram était assez radicale dans sa manière d'aborder les choses. Malgré tout, elle devait bien admettre la situation et se rendre un temps soit peu optimiste. On parlait désormais de Kazami et de Gekido au passé. Les Konohajins étaient plus soudés qu'ils n'avaient pu l'être depuis bien longtemps. Tous semblaient s'accorder autour du nom de Shinji en qualité d'hokage. S'il n'était pas le candidat idéal à ses yeux, si ses soupçons ne pouvaient être ignorés, elle souhaitait tout de même lui laisser une chance de se racheter. La kunoichi désirait éviter toute forme de conflit, afin de maintenir le peuple dans une dynamique de reconstruction positive. Du moins.... dans la version officielle. Ce soir-là, en tête-à-tête, elle pouvait se permettre de parler plus librement.

« Shinji, es-tu quelqu'un d'ambitieux ? Cherches-tu à marquer l'histoire ? »


Elle le laissa répondre.

Lorsque Shinji posa sa main sur son épaule, et avec les paroles qui accompagnaient ce geste chaleureux, Taram ressenti un certain apaisement. Elle le fixa une longue minute, guettant le détail qui trahirait toute autre conviction... Elle ne vit rien.

« Shinji, j'agirais toujours dans le sens de ce qui me semble juste. Dans l'intérêt des Konohajins. Si tes intentions coïncident avec tes promesses, sois sûr que je serai ton soutien.

Accepte l'honnêteté dans mes paroles, accepte la sévérité dans le regard que je poserais sur toi, et permets-moi d'être l'entrave de tes moments d'égarement.

Shinji... Si c'est réellement toi le nouvel hokage du village, je souhaite que tu sois un leader honorable, duquel chaque Konohajin pourrait être fier. »

Publié le 25/10/2017 à 22h25

Chakra rouge

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg10910
Souhaitait-il marquer l'histoire ? Il aurait voulu donner à son interlocutrice une réponse spontanée, mais la vérité était qu'il ne le savait pas. Il n'avait jamais eu l'habitude d'être sous le feu des projecteurs. Il n'était pas comme Taram dont le visage était familier à tous les shinobis ; lui avait évolué dans les geôles sombres du village et les salles d'interrogatoire. Les prisonniers avaient été ses seuls compagnons, les bourreaux sa seule famille. Il n'avait été que très peu connu des gens de la surface, et le voilà maintenant dans la position de laisser sa trace dans l'histoire.

« Je n'ai pas d'ambition, mais le sens des réalités. Ce qui nous attend au-delà des frontières dépasse toutes mes craintes. J'ai bien peur qu'on ne soit pas prêt pour faire face à l'inconnu - pas tant qu'on ne met pas fin à ces petites querelles internes, tant qu'on atteint pas l'Unité tant recherchée par nos aïeux.

Alors non, je ne veux pas marquer l'histoire.. Je vais le faire. »


Les ennemis de la République étaient nombreux. Sans compter son prédecesseur et ses fidèles, Shinji devait aussi craindre le Pays de la Foudre mais aussi les vampires, à qui il avait déjà eu affaire. La paix au sein du village était une des conditions importantes pour la survie de tous les kohajins. Et pour l'instaurer, le nouvel Hokage pouvait apparemment compter sur le soutien de la jeune femme. Une pensée qui le soulagea.

« Je te remercie pour ces paroles échangées, Taram. Je ne vous trahirai pas, je te le promets. »


Il plongea son regard dans celui de son interlocutrice. Ce qui allait suivre allait être très important.

« J'ai en réalité besoin plus que de ton soutien, Taram. Sois la femme sur qui je peux me reposer, entre qui je peux laisser les clefs du village quand je ne suis pas là. Accepte d'être ma ministre, mon bras droit. »

Publié le 26/10/2017 à 18h25

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-825-1#msg11407
Taram écoutait avec la plus grande attention les paroles du futur Hokage résumant ses prétentions. Comme elle s'y attendait, il avait d'abord cherché à évincer l'idée d'un personnage ambitieux, mais la fin de sa tirade révélait une certaine contradiction. La kunoichi se saisit de l'opportunité et, sans masquer sa provocation, rétorqua :

« Je me disais qu'une personne ambitieuse aurait pu faire le choix de trahir Gekido... Pour se donner belle image et maximiser ses chances de prendre sa place par exemple. Qu'en penses-tu, toi personnellement, Shinji ? »


Voilà où Taram voulait en venir. Voilà ce qui faisait naître ses soupçons. C'était nécessaire qu'un jour ou l'autre, Taram lui révèle le fond de sa pensée. Comment envisager une relation saine sans oser se dire les choses ? Ses paroles risquaient d'indisposer le shinobi qui se tenait face à elle, mais leur confrontation était probablement indispensable. Sans prétendre au titre de Hokage, Taram comptait bien s'impliquer dans le village, il serait donc amené à travailler ensemble. Il était de leur responsabilité d'établir une relation de confiance, propice au bon développement du village. En attendant, beaucoup d'hypothèses trottaient dans la tête de la rouquine...

« Ça ne te semble pas un peu étrange qu'ils soient parvenus à s'échapper ? Ils connaissaient le village et les environs, mais nous aussi, n'est-ce pas ? Quelqu'un ne les auraient-ils pas aider ? »


A ces mots, Taram ne pensait pas nécessairement à Shinji lui-même. L'organisation du massacre reposait sur deux noms bien connus, mais tout le monde se doutait plus ou moins qu'ils n'avaient pas eu l'intention d'opérer seuls. Cependant, personne d'autre n'avait déserté le village suite au tragique incident... Il était vraisemblable de croire que certains noms avaient été tus, tout comme il était probable que Shinji ait connaissance de certains d'entre-eux. Ce dernier élément intéressait Taram évidemment. La jeune femme ferma les yeux, puis, comme pour laisser à Shinji une ultime chance de se racheter, elle posa la question qui suit.

« Qui d'autres étaient présents ? »


Cette fois-ci, sa voix n'avait pas eu de vocation provocatrice. Elle s'était révélée calme et douce, tout comme les expressions de son visage. Shinji accepterait-il d'en dire un peu plus à la jeune femme ? Les provocations qui avaient précédé sa question ne constituaient peut-être pas la meilleure manière d'aborder les choses...

____________
HRP : Fin du RP de Shinji laissée volontairement en suspens

Publié le 06/11/2017 à 23h07

Activité du forum

Statistique
- 646 sujets RP dont 10 en 24h
- 231 sujets HRP dont 5 en 24h

- 9349 messages RP dont 24 en 24h
- 2035 messages HRP dont 7 en 24h
Shinobis présents :