Peut-être une belle rencontre ? [FB]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10352
Cela faisait maintenant quelques semaines que les Kirishitan avaient débarqués sur la plage et commirent l'irréparable : exterminer la population local. Un mal nécessaire selon Risako. Bien que l'idée ne lui plaisait guère et lui semblait contraire à ses principes religieux, d'autant plus que le Pasteur lui-même était contre ce projet barbare, elle ne pouvait se résigner à abandonner si près du but. Plusieurs années en mer, de souffrance et de difficulté l'eu convaincu que cela était la décision, certes difficile, mais nécessaire à prendre, pour le bien de son peuple. Mais elle s'était fait une promesse: ne jamais reproduire cela ! Chaque vie humaine est unique et mérite d'être vécu. Si mère nature a semblé bon de mettre ces personnes sur terre, c'est qu'elle avait un projet pour eux. Plus jamais. Le sang coulera uniquement pour protéger les siens et leurs nouveaux territoire.
Risako était assis sur son fauteuil en chêne. Coude appuyée sur ses genoux, le visage posé dans le creux de ses deux mains. Enfoui dans ces pensées, elle avait de grands projets pour sa tribu, chaque grande action commence par une petite réflexion se disait-elle. Elle lança un regard périphérique dans la salle principale... totalement vide, hormis son fauteuil installé en plein milieu de la pièce. Elle n'avait toujours pas pris le temps d'aménager le lieu.

« Pfff... Lugubre... »


Mais si elle patientait bêtement dans ce fauteuil c'était car elle attendait l'arrivée d'une fille dénommée Sana. Il semblerait, selon les dire de certains, qu'elle avait du potentiel... Potentiel dans quel domaine, nul n'avait su lui apporter une réponse claire et précise. Alors, la cheffe décida d'en juger par elle même et la fit convoquer. Peut-être serait-elle surprise ? Peut-être qu'aujourd'hui serait un grand jour ?

Publié le 12/10/2017 à 11h41

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10353
Ceci se passe peux avant que Sana se rende en forêt ou elle rencontra le Guide. Alors qu’elle se pose des questions, chez elle, sa mère l’interpelle, un papier à la main.

« Sana, un message est arrivé pour toi ce matin. Tu es convoqué au domaine du maître. »


Ainsi, le moment était venu. Ça faisait des mois que Sana attendait ça, la situation était plutôt flou au village et au sein du clan. Nous étions arrivé par la mer, avec Salomon pour guide spirituel, mais une fois au large beaucoup de choses avaient changé, notamment au niveau de la direction. On racontait qu’une femme avait pris la direction des opérations. Au final, ça ne pouvait être qu’une bonne nouvelle, la folie est le propre des hommes, seul quelqu’un dépourvu de cette immondice entre leur cuisses pouvait enrailler ce cercle de violence.

« Bien, alors je m’y rend sans plus tarder. »


Sana ne se fit pas prier, elle rassembla ses affaires, enfila son Kimono, et sorti de sa maison. L’extérieur était de plus en plus agréable, ils étaient arrivé sur un cailloux sans âme, et étaient aujourd’hui à la tête d’un village vert et magnifique.

Arrivant au domaine du maître, elle se rendit compte que celui ci était quasiment vide de tout meuble. Seul un imposant trône de chêne se dressait au milieu du néant. Un bien triste décor pour un moment aussi important. Les murs et les toits n’ont jamais vraiment fascinés Sana, ce qu’elle aimait, c’était l’extérieur. Elle fit deux trois pas en avant, et ploya le genoux devant la femme qui se dressait fasse à elle.

« Maître.. Vous m’avez fait convier ? »


La salle était sombre, Sana avait du mal a discerner le visage de son nouveau chef. Mais elle paraissait plutôt belle et terriblement charismatique. Qu’allait-il se passer maintenant ?

Publié le 12/10/2017 à 12h13

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10372
Sana était arrivé dans la demeure du maître, elle faisait face à Risako. La pénombre qui régnait dans cette pièce rendait difficile tout jugement physique. Rapidement, la Kunoichi ploya le genou devant sa Cheffe, genou au sol, et prit la parole:

« Maître.. Vous m'avez fait convier ? »


Ses yeux s'écarquilla quelques fractions de secondes. Venait-elle réellement de l'appeler Maître ? Cela étonna Risako, un tel titre faisait si sérieux et si dénigrant pour la personne qui l'employait. Peut-être devait-elle s'habituer à ce terme ? Mais, Cheffe lui semblait plus convenable tout de même... Étant resté sans voix quelques secondes, elle brisa le silence qui s'était installé pendant une trentaine de seconde.

« Oui effectivement, Sana... Ton nom m'est revenu au oreille à diverse reprise... Sais tu pourquoi? »


La cheffe Kirishitan voulait jouer la carte du mystère, sait on jamais, peut-être apprendrait elle des choses intéressantes avec une question aussi simple. Puis, elle s'appuya sur ces deux genoux pour se relever de façon assez théâtral. Si une chose était sûre, c'est que le physique de Risako impressionnait au premier abord, un mètre quatre-vingt-sept, pour une femme, c'est peu banal. De sa taille de géant, elle s'approcha de Sana et lui tendit la main proche de son visage, paume face au sol. Qu'elle serait sa réaction? Allait-elle lui baiser la main et se montrer soumise ou bien allait-elle l'agripper pour se relever et ainsi montrer qu'elles sont équipières avant tout... Le test se voulait simple, mais très parlant...

Publié le 12/10/2017 à 15h22

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10374
Le silence installé fut carrément gênant. Avait-elle mal compris ? Elle n’avait pas pris le temps de lire le message, alors cela pouvait très bien être une erreur. Sûrement y avait-il un code a respecter lorsque l’on s’annonce au chef, elle n’était pas au courant de ces manières la.. Finalement c’est peut être son accoutrement qui avait déplu ou simplement une vilaine marque sur son visage qui choquait. Oui, 30 secondes c’est court, mais cela peut vite tournée à l’éternité dans la tête d’une jeune femme.

« Non.. Je ne vois pas vraiment.. Peut être es ce parce que je n’ai pas pris part à la purge ? »


A vrai dire, elle ne voyait pas réellement d’autre raison à sa convocation. Son dégoût à l’idée de prendre la vie d’autre créature été peut être passé pour de la lâcheté, ou pire, de la trahison. De toute façon, ce qui est fait est fait, Sana avait agit avec son cœur, et elle ne le regrettait pas. Elle agrippa le bras tendu face à elle et profita de l’appuie pour se redresser. La femme face à elle était réellement impressionnante, une taille qui dépassait celle des hommes aidé du regard profond que peuvent avoir certaine femme.

Publié le 12/10/2017 à 15h40

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10384
La femme se trouvant devant la Cheffe des Kirishitan n'avait donc pas participé à la purge... Comme quoi une simple question révèle souvent l'essentiel... La question est désormais de comprendre pourquoi n'a t-elle pas participé à l'extermination, est-elle une froussarde, une lâche, considère t-elle que le clan n'est pas important ou alors est-ce t-il par principe religieux, de bons sens, d'amour... Beaucoup de personnes sur les navires n'étaient pas enchantés à l'idée d'exterminer un peuple, mais peu aurait le cran de reconnaître devant leur cheffe qu'ils n'ont pas participé... Cette femme égailla l'attention de Risako. La franchise et l'honnêteté étaient des qualités indéniables et il semblait que Sana possédait ces qualités.

Risako décida de ne pas donner répondre à cette question, du moins pas immédiatement... Elle devait d'abord vérifier comment Sana se comporterai face à la main tendu... Mais sa réaction fut bonne, elle attrapa le bras de sa Cheffe pour se redresser. Elle était désormais face à face, à cette distance, malgré le manque de luminosité, elle pouvait clairement distinguer la beauté de cette femme et sa chevelure couleur pourpre. Alors, elle plongea son regard dans le sien, ses yeux foncé et sévère pénétrait littéralement en Sana, elle avait établis le contact. Risako estimait qu'il n'existait rien de plus puissant et révélateur qu'un regard, une fenêtre ouverte sur l'âme... De la pureté... Voilà ce qu'elle voyait en cette femme... Se trompait-elle ? Peut-être, rien n'est sur avec ce genre de science, mais elle finirait tôt ou tard à savoir si son jugement était correct. Puis, soutenant le regard, sans le moindre sourire, sa voix résonna:

« Maître ? Oublies ce terme trop ... »


Elle ne termina pas sa phrase, laissant un petit suspens de quelques secondes. Puis, se mit à sourire et reprit:

« Tu peux m'appeler Cheffe Risako, cela fait moins cérémonial. »


Suite à cela elle passa sur la droite de la jeune femme et se dirigea vers la porte de sortie. Sans vérifier si Sana suivait le pas. elle continua:

« Cette endroit est bien trop lugubre, trop sombre, manque de décoration et de verdure... Mais le temps me manque pour l’aménager... »


Franchissant la porte de sortie, elle se stoppa quelques instants, profitant des rayons de soleil sur sa peau matte, rien n'était plus agréable que la chaleur procurée par le spectre lumineux. Elle faisait face à la statue de la mère, une statue représentant une femme enceinte. Alors, elle regarda Sana.

« Tu vois cette statue ? Elle me rappelle que chaque vie est unique, que mère nature nous a créée avec un but qui nous est propre... Certaines personnes ne prendrons jamais conscience de leurs buts, d'autre l'ignoreront et certains donneraient leurs vies pour le réaliser... Je fais partie du troisième groupe. Et toi, Sana ? Le sais-tu?
»


Elle marqua un silence trop court pour laisser la possibilité de placer une réponse, puis reprit en plongeant son regard sombre dans les yeux de Sana:

« Tu n'as donc pas participé à la "purge"... Quelles en étaient les raisons ? »

Publié le 12/10/2017 à 19h24

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10429
Très bien, ce sera donc Cheffe Risako. Sana n’avait pas vraiment connaissance de ce genre de protocole et elle était heureuse que la patronne clarifie les choses. Elle la suivit à travers la pénombre de ce lieu jusqu’à l’extérieur. C’est vrai qu’au dehors, l’espace était bien plus propice, l’intérieur de son domaine ressemblant plutôt à une salle d’interrogatoire qu’a une salle de conseil. Qu’elle torture d’être obligé de passer la moitié de ses journées là dedans.

« Je crois l’avoir enfin appris oui.. Qu’elle donc ce but que vous recherché tant à atteindre ?
»

Sana avait répondu à sa question de la manière la plus honnête possible. Il est vrai qu’elle s’était perdu en arrivant ici, mais aujourd’hui elle venait de retrouver sa voie. Elle ne pourrait pas le cacher. Viens ensuite le temps de la question fatidique.. « Pourquoi ? » Tout le monde sans exception déteste cette question. Sois parce que la raison nous semble tellement logique qu’en demander la raison est une insulte. Sois parce qu’il nous énerve de devoir justifié auprès d’autrui des actes qu’on ne se justifie pas à sois même.

« Et bien.. A vrai dire, je ne pouvais mis résoudre. Ce qui c’est passé est une grande tragédie, la Nature fut souillé ce jour là et il m’était impossible de participer à telle massacre. J’ai vu comment certain ont agi, la flamme de la violence et de la haine c’est installé dans leurs yeux. Ces gens là ne seront plus jamais les même. »

Publié le 13/10/2017 à 09h40

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10435
Sana retourna une partie de la question à sa Cheffe, qu'elle était donc le but que Risako recherchait tant à atteindre ? Risako avait prit conscience de son rôle sur le bateau, seulement quelques instants avant que le massacre ne soit lancé, elle s'était vu dépasser toutes ses peurs, celle de perdre la personne qu'elle aimait tant, Salomon, celle de perdre sa propre vie, celle de délaisser sa pureté et commettre un véritable massacre... Tout cela pour une seule et unique raison: son clan ! Elle l'avait comprit à ce moment là, rien ne pourrait l'arrêter quand il s'agit de la vie des Kirishitan! Elle se l'était promis, son clan survivra, même si pour cela elle doit périr ou devenir la personne que le monde haïe.

« Protéger notre clan Sana... Peu importe le prix à payer pour cela... »


Risako fit quelques pas et s'installa sur un banc en bois massif qui se trouvait à seulement quelques mètres de la statue mère. Le soleil brillait de tous ses feux, la journée se voulait être agréable...
Sana semblait donc être une personne saine, qui refusait de commettre l'irréparable. Son discours lui rappelait celui de Salomon, le Pasteur, qui avait refusé de participer au massacre et qui avait débattu avec Risako afin de la convaincre de ne pas agir... En vain... C'était donc cela le fameux potentiel que certaines personnes lui avait vendu au sujet de Sana ? Cette pureté qui avait fait en sorte qu'elle ne participe pas à la purge ? Il était fort probable... Alors Risako prit une voix plus douce:

« Tu as raison Sana... Une grande tragédie... Je suppose que tu as conscience que je suis à l'origine de ce massacre ? Ne blâme pas ceux qui ont participé, ils avaient faims, ils étaient fatigués et arrivait à bout de force. Je les ai convaincus d'agir ainsi pour leurs propre survient. La seule fautive est face à toi... J'ai accepté de pervertir mon âme et perdre ma pureté afin de sauver notre clan. Mais fort heureusement, il reste des personnes comme toi Sana, pure. C'est grâce à ces personnes-là que notre clan gardera son étincelant et sa paix intérieure. Mais comme je t'ai dit, je protégerai notre clan, peux importe le prix à payer...
»


Risako marqua un court silence, puis reprit:

« Je me suis faite la promesse de ne prendre la vie d'autrui et de faire couler le sang uniquement si un membre de notre clan se trouvait en danger ? Serais-tu capable d'agir ainsi Sana ? Serais-tu capable de donner la mort si un enfant du village se retrouvait face à un ennemi ? Serais-tu prêtes à tuer pour sauver notre Pasteur ou pour ta propre survie ?
»

Publié le 13/10/2017 à 11h52

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10437
Peu importe le prix.. Sana pouvait comprendre Risako, elle le pouvait même très bien.. Mais ces paroles.. Ce n’était pas ce qu’il fallait faire.. Le prix à payer est souvent bien plus grand que la mort elle même, toute action entraîne des répercutions qui nous échappe, et tué quelqu’un pour en protéger d’autre peut parfois amener à la mort d’un nombre encore plus important d’être cher.

Sana fit quelque pas en suivant la Cheffe et alla s’installer juste à coté d’elle, sur ce banc de bois, se laissant aller à plonger son regard dans sa ténébreuse et captivante vision. Elle voulait cerner le personnage, savoir jusqu’où elle était prête à aller et surtout savoir si son désir de protection n’était pas couvert de folie. Elle répondit :

« Je comprends les raisons qui vous ont poussé à agir Cheffe, je peux imaginez que ce mal fut nécessaire à notre survie, que les solutions étaient minces et que les mois passé en mer n’ont pas aidé à clarifier nos esprits. Je crois en vous, cette décision ne fut sûrement pas facile en prendre.. Mais croyez moi à votre tour quand je vous dis que cet acte à changé certain de notre clan, et qu’aujourd’hui nous abritons parmi nous le mal, le nier serait une erreur. »


Sana détourna le regard et fixa le sol quelque secondes, comme perdu dans ses pensés, entre tristesse et espoir. Elle redressa la tête, pour écouter Risako lui demander jusqu’où elle serait capable d’aller, pour la survie de leur clan. Déterminée, elle replongea son regard dans le sien avant de répondre avec un aplomb presque déplacé.

« Votre cause est noble Cheffe, il est raisonnablement pensable que vous n’agirez pas dans l’excès. Laissez moi émettre tout de même une réserve… Que pensez vous que ces hommes poissons ferait, si ce lieu n’était qu’une colonie, et qu’ils revenaient ici, découvrant que leurs semblable furent éradiqué ? Ceci n’entraînerai pas une guerre destructrice pour nous ? Bien sur je serait prêt à donner ma vie pour protéger un enfant innocent, qu’il soit de notre clan ou non, ma vie ici n’est rien d’autre qu’un passage. »


Elle voulait essayer de faire comprendre à Risako les raisons pour lesquelles la violence est a proscrire.

Publié le 13/10/2017 à 12h52

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10444
Sana s'inquiétait du mal qui s'était immiscé dans la tribu. La Cheffe ne se faisait aucune illusion à ce sujet, laisser certaines personnes tuer avec autorisation allait forcément pervertir certains d'entre eux. Mais cela était préférable qu'à savoir le clan entièrement dissous lors de la prochaine tempête sur mer. Les deux femmes pénétraient le regard de l'une et de l'autre. Les fenêtres de leurs âmes étaient entièrement ouvertes. Chacune pouvait parler avec honnêteté.

« Je ne nie en aucun cas que le mal à pénétrer dans le cœur de certains de nos compagnons. Mais j'ai une foi aveugle en la capacité de notre Pasteur à les ramener sur le droit chemin, celui de la repentance et de l'amour. Je préfère sauver l'âme souillé d'un membre du clan que de le savoir mort, car dans le second cas, c'est non réversible. T'arrives-il de te sentir en insécurité au sein de la tribu ? »


Lorsque Sana reprit la parole, son ton avait changé, elle frôlait le manque de respect. Chose que Risako ne pouvait supporter. Certes, chacun était libre de s'exprimer, ce qu'elle encourageait vivement, mais chacun devait peser le ton employé. Si elle laissait passer cela une seule fois, elle s'exposait à ce que cela recommence et devient habituelle. Alors, elle afficha un petit sourire au coin des lèvres et plissa des yeux en disant:

« Un peu de tenu Sana lorsque tu t'adresses à ta Cheffe... »


La première fois n'était qu'un rappel amical, la deuxième fois, si cela se reproduisait, serait plus sévère. Replongeant son regard profond dans celui de Sana, elle reprit avec sérieux:

« Nous savons ce que nous avons mais nous ne savons jamais ce que nous pouvons avoir. Par là j'entends qu'il est éventuellement possible que les hommes poissons reviennent et découvre cette tragédie, certes, c'est uné variable incalculable. Mais peut-être aurions nous reprit la mer et serions morts deux jours après dans une tempête, ou alors en croisant un navire ennemi... Tout cela n'est qu'inconnu... Nous avons donc à choisir entre ce que nous voyons sur le moment et un futur hasardeux. La constance qui parle d'un retour des hommes poissons est gérable. Connais-tu Moji ? Un jeune homme avec un talent de senseur digne des meilleurs, il est capable de repérer le moindre mouvement à des kilomètres. Il fait partit des hommes qui surveillent les alentours du hameau pour notre sécurité. Sans parler du simple fait que les environs ont considérablement changé, nous avons verdoyé une terre qui semblait voué à la destruction. Les hommes s'oriente avec des repères visuelles... Repère que nous avons changé sur plusieurs kilomètres. Alors oui, le risque existe Sana, mais nous faisons tout pour l'amoindrir. »


Elle s'arrêta quelques instants et prit un ton quelque peu maternelle:

« Je ne discute pas de ce sujet pour te convaincre que j'ai pris le bon choix Sana.Et je respecte le fait que tu n'es pas participé au massacre. Je t'avais convoqué car certaines personnes du clan m'avait vanté que tu es du potentielle... Et maintenant, je comprends ce qu'ils voulaient dire pas là. Tu es resté pure malgré les tentations ! Tu es digne d'enseigner au plus jeunes d'entre nous... J'ai une proposition Sana. Tu ne veux en aucun cas que cela se reproduise ? Moi non plus. La seule et unique façon est d'enseigner à nos aînés l'amour de son prochain, tout en leurs apprenant à se défendre en cas de besoin. Un enseignement de la vie, vois-tu ? Il me semble que tu es les compétences intellectuelles nécessaires à cela... Serais-tu intéressée ? »

Publié le 13/10/2017 à 14h36

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10448
« Veuillez m’excuser cheffe »


Sana s’était emballé, et elle le reconnaissait bien volontiers. Ce n’était pas dans son habitude d’agir de la sorte, elle prônait le contrôle de ses émotions en toutes occasions et se dérapage ne lui ressemblait guère. Elle s’excusa donc avec honnêteté dans l’espoir que Risako ne lui en porte pas grief.

« Non je n’ai pas se plaisir, peu être devrais-je le rencontrer.. Ce que je voulais dire, Cheffe, c’est que chaque fois que l’on tue, que l’on sème la graine de la violence, cela fait naître une violence encore plus intense chez les autres. Comment réagiriez vous si un des Kirishitan se faisait abattre au combat ? Peu être le meurtrier ne faisait que se défendre ou protéger son clan, pourtant tous ici voudrait le venger. En se vengeant nous déclencherions une nouvelle envie de vengeance chez l’ennemie et ceux si dans un cercle qui ne briserait jamais… Je pense que tout être aussi vil soit-il, quelque sois le mal qu’il a fait, peu être sauvé et ramené dans le droit chemin et c’est ainsi qu’on brise ce cercle. »


Voilà ce que Sana voulait faire comprendre à Risako, non pas qu’elle ne se pense plus sage, seulement car cette notion est l’une des plus importante et que en fonction d’elle chaque acte se doit d’être tempérer.

« Que voulez vous dire Cheffe ? »


Sana était toute chamboulez parce que Risako venait de lui annoncer, elle ne comprenait pas vraiment tout les tenant et aboutissant de cette proposition et surtout pourquoi autant d’attention lui était porté.

Publié le 13/10/2017 à 15h02

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10459
« Le principe de vengeance me semble plus complexe que cela Sana... Sache que je ne lancerais jamais une action de représailles sur un groupe entier pour l'action d'un seul de ces membres... Punissons les coupables, pas leur proche... Je ne me réjouirai jamais de la mort ou de la souffrance d'autrui, de même que je ne forcerai jamais aucun Kirishitan à prendre les armes si cela n'est pas un cas d'extrême urgence. »


Risako regarda attentivement Sana, elle en était certaine, ces paroles lui rappelaient en tout point l'homme qu'elle chérissait par-dessus tout... Salomon... Cette femme aurait-elle la force de devenir le prochain Pasteur... Seule le temps donnera une véritable réponse.

« Ta sagesse me rappel en tout point le Pasteur... »


La Kunoichi ne semblait pas comprendre où voulait en venir Risako, Alors la Cheffe des Kirishitan tenta d'expliquer au plus claire sans pour autant offrir une réponse toute faites.

« JJe suis à la recherche d'une personne pouvant devenir le tuteur d'un groupe de jeunes adolescent, par tuteur, j'entends leur enseigner l'art du combat, mélanger aux principes de la vie... Pour une telle tâche, je ne peux choisir une personne ayant combattu lors de l'extermination, car comme tu l'as stipulé, le mal est encrée, bien que gérable avec le temps, il est dans l'immédiat, pour ma part, impossible de confier des adolescents à de telles personnes. Leurs éducations seraient mélangées au principe de la violence. J'ai besoin d'une personne pure, capable d'enseigner le bien et le mal, de prendre des décisions juste et convenable... Je ne peux te donner toutes les ficelles, tu dois les comprendre par toi-même pour ne pas dénaturer l'enseignement que tu pourrais offrir à nos cadets... »


Elle marqua un temps d'arrêt afin de laisser quelques seconde à Sana d'analyser ses dires.

« Te sens tu capables de prendre un groupe d'adolescent sous ton aile ? Ne te sens pas obligés de donner une réponse aujourd'hui... Prends le temps de réfléchir à cela et lorsque tu te sentiras prêtes alors revient me voir.... »

Publié le 13/10/2017 à 18h22

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/sujet-834-1#msg10461
Sana était flatté, une comparaison avec le pasteur était une des rares choses à pouvoir provoquer en elle une émotion aussi vive. Elle décida de ne pas relever, la discussion était plus important que cela. Il était question de son avenir, de celui du clan, et cela, elle ne pouvait l’ignorer. Dans les prochain jours, elle aurait de décision importante, cruciale même. Bien sûr il fallait réfléchir, peser le pour et le contre, mais il fallait aussi agir, pour que la Nature jamais ne meurent.

« Risako-Sama, je comprends se que vous me demandez, cest une tache important que vous me confiez.. je pense pouvoir le faire, il serait peu être sage que je commence par un petit groupe de débutant, comme deux ou trois. Avez vous des candidats en tête ? »


Beaucoup de choses se développaient dans son esprit à l’heure actuel, serait elle une bonne sensei ? Elle ne savait pas encore tout sur la Nature et l’idée la paniquait, mais il y avait une idée qui la paniquait encore plus.. celle de voir le mal se propager dans leur rang, tout ça car elle avait refusée cette offre. Elle ne pouvait qu’accepter.

Fait sur téléphone sorry

Publié le 13/10/2017 à 19h00

Activité du forum

Statistique
- 562 sujets RP dont 15 en 24h
- 191 sujets HRP dont 2 en 24h

- 8131 messages RP dont 44 en 24h
- 1786 messages HRP dont 3 en 24h