Rencontre imprévue
[an 7]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg11938
HRP : Rp simultané avec "Poursuite de l'aventure"


Cet idiot de Tsukasa n'avait pas suivit. Oku était vraiment en colère. Il était inacceptable de sa part de faire cela. Si les personnes derrière eux n'était pas venu les attaquer. Et bien ce sera une déclaration de guerre ouverte. Tout cela était vraiment un problème. De plus, le géant devait rejoindre le désert de Suna rapidement. Il ne fallait pas qu'on lui bloque la route. Mais bien sûr, il n'attaquerait pas les yeux fermé. Au contraire, il essayerait de parler avec les personnes qui le poursuivent. Afin de comprendre pourquoi ils le poursuivent. Un bruit vint soudain surprendre le géant. C'était les loups de Tsukasa qui venait derrière lui.

« Rah ! Cet idiot ! Pourquoi est ce qu'il doit en faire autant à chaque fois. »


Oku continuait de courir, mais il allait sans doute se faire rattraper d'une minute à l'autre.

HRP : Hrpg : Moji, Seijuro. On peu continuer ici, j'ai lancé un petit truc pour vous permettre d'enchainer.

Publié le 29/11/2017 à 18h08

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg11951
Tout le monde avait adhérer à son plan, Seijuro l'avait suivi, laissant Bokyoku avec les deux ninja de Konoha. Moji espérait de tout cœur qu'ils arriveraient à éviter la bataille, mais que si c'était inévitable, qu'ils seraient capable de maîtriser l'elfe sans le tuer. Si l'ami de Oku' venait à venir et qu'il l'apprenne, ça pourrait le mettre dans un état que Moji ne voulait absolument pas voir. Seijuro et Moji étaient toujours en route en direction du géant. Focaliser sur le chakra de son compagnon de voyage, Moji ne c'était pas rendu compte qu'un oiseau, un aigle géant pour être plus précis, était à leur trousse. Il s'en était rendu compte lorsqu'il s'était retourner pour observer l'incendie se rapprocher dangereusement de leurs amis qui avaient surement rejoins l'elfe à ce moment-ci. C'est ainsi qu'il a aperçu l'oiseau, qui fonçait droit sur lui qui était en tête de file devant Seijuro. Les serres immenses de l'animal vinrent près de Moji, explosant l'arbre sur lequel il avait sauté pour rejoindre le géant. Moji s'écrasa violemment contre le sol, la chute avait été dur. Sur le coup, il pensait que l'animal devait être celui de compagnie d'Oku', tellement il était énorme, mais jamais il ne l'aurait attaqué, c'était donc autre chose. Il se releva péniblement et rejoins Seijuro qui avait pu éviter l'accident car il était quelque peu en retrait en suivant Moji.

« Kch .. Je vais bien, on continu! »


Les hommes reprirent leur chemin en direction du géant, portant cette fois une attention plus prudente vis-à-vis cet oiseau de malheur qui n'attendait qu'une brèche parmi les arbres pour attaquer de nouveau. Moji tentait de ressentir son esprit, pour l'éviter plus facilement, mais étrangement, cette bête semblait difficile à retrouver. Ne s'attardant pas sur la question, il jeta un regard à son partenaire.

« À la prochaine brèche il attaquera de nouveau, t'as une idée pour le semer?! »


Son rythme cardiaque était accéléré, l'événement venait de prendre une toute autre tournure, ils avaient maintenant été attaqués. Néanmoins, il ne voulait pas tenir Okuninushi responsable pour ces actions, il le savait innocent, du moins, il l'espérait profondément. Moji ne voulait pas nécessairement vaincre ou tuer la bête qui voulait assurément les ralentir et la combattre allait lui donner raison. Si c'était le seul moyen, ainsi soit-il, mais il espérait une idée brillante de la part de son partenaire.

Publié le 30/11/2017 à 01h56

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg11956
Les deux hommes avançaient à toute allure, Moji prenant la tête de la course effrénée, guidant le duo au travers des plaines de Kusa. Ses qualités de perceptions sensorielles étaient un avantage indéniable, ils avançaient vite et selon les propos du Kirishitan, le géant n'était plus très loin. Les deux hommes gagnaient donc progressivement du terrain. La qualité de senseur est un don unique qui permet lors d'une poursuite de ne pas se soucier des dangers avoisinants. Habituellement, une traque comme celle-ci impose une surveillance particulière à mesure qu'elle progresse, mais avec ce genre de capacité, il n'était pas question de se soucier d'une embuscade. Seijuro essayait de porter son regard aussi loin qu'il le pouvait, un coup à droite, un coup à gauche. Il n'avait cependant pas penser qu'une créature passerait au travers de la perception de son nouvel acolyte. En effet un aigle gigantesque plongea en piquée droit sur Moji brutalement. L'attaque était précise, mais insuffisamment pour toucher de plein fouetl'homme à la peau d'ébène qui fut tout de même projeté au sol. Comment l'animal avait-il pu choisir sa cible avec autant de justesse ? Sans Moji, Seijuro n'aurait en aucun cas pu poursuivre seul le géant. Se relevant, il fallait trouver une solution pour contrer les percées de cet oiseau. Mais la vitesse de déplacement de l'animal était un problème, il était inespéré pour les deux hommes de pouvoir atteindre une célérité de mouvement identique à celle du roi des cieux.

« À la prochaine brèche il attaquera de nouveau, t'as une idée pour le semer?! »


« Ne vous souciez pas d'avantage des ruées de cet aigle Moji. Le terrain n'est pas à son avantage, chacune de ses piquées l'expose à la perte de son domaine de prédilection. Je me charge de lui. »


Les deux hommes s'élancèrent à nouveau. Cette fois-ci, Seijuro se tenait beaucoup plus proche de Moji. Une nouvelle brèche sur le trajet approchait, l'animal en profiterait certainement pour attaquer à nouveau. A cette occasion, le Jônin de Konoha prit le temps de composer quelques mudras par avance. La plaine se dégagea ainsi de la verdure avoisinante pour laisser place à un terrain totalement découvert. C'était le moment pour l'aigle de commettre à nouveau son agression. Les deux hommes continuèrent d'évoluer un moment sans pour autant percevoir dans l'ombre du gigantesque animal. Le soleil était haut dans le ciel, il n'en était pas tout à fait au zénith, mais il permit quelques instants plus tard de voir l'ombre du volatile apparaître. Seijuro comprit que c'était le moment. Il se retourna sur lui même pour continuer la course de dos, le regard face au ciel, il aperçut le majestueux animal dans son sillage, ses ailes se repliant légèrement pour masquer une envergure invraisemblable, il était définitivement en train d'attaquer à nouveau. Le regard du faucon est perçant, et sa vision est incomparable à celle de l'homme C'était ce qui lui permettait de pouvoir attaquer aussi précisément ses cibles. Lorsque l'animal se trouva à quelques mètres Seijuro déploya la technique qu'il avait préparé.

« Hifudan no Jutsu ! »


Il se mit à cracher à plein poumon une énorme quantité de flamme en direction de l'animal qui piquait. Le but n'était pas de le blesser mortellement, mais plutôt d'obstruer sa vision. Seijuro en profita pour attraper Moji d'un bras et sauta sur le côté avec lui, il fallait que l'homme à la peau d'ébène lui face confiance. Dévier de trajectoire tandis que le volatile piquait était la seule manière de pouvoir éviter l'attaque. Seijuro dû accélérer cependant énormément sa vitesse pour réussir à décaler leur position de quelques mètres. Au travers de l'épais nuage de feu se dévoila l'immense aigle qui semblait avoir prit la décision de poursuivre malgré le risque de brûlure. Les serres de l'empereur se refermèrent sur elles-même, à la surprise de l'animal. Mais ce n'était pas tout, pour repartir vers les cieux, il était obligé de déployer à nouveau ses ailes, et donc de perdre quelques instants sa vitesse légendaire. Seijuro en profita pour s'élancer vers l'animal, n'ayant pu se déplacer que de quelques mètres, la distance pour atteindre l'animal était la même, et il fallait impérativement qu'il réussisse la manœuvre. Déployant une immense quantité de chakra pour donner à ses mouvements une célérité divine, il se propulsa aussi puissamment qu'il le pouvait et sauta sur l'immense dos de l'animal. Celui-ci sembla comprendre ce qu'il se tramait, il tenta de se débattre mais pour lui, les dés étaient lancés. Seijuro tenait fermement l'animal de sa main gauche au niveau de la peau de la nuque, prenant soin de résister aux manœuvres de l'animal qui reprenait en altitude. Une sphère de chakra auréolait désormais le poing droit du Jônin qui arma son prochain coup. Il frappa alors l'animal de toutes ses forces. L'impact toucha la base de l’aile droite qui sembla se briser sous la violence du coup. L'animal était blessé, et sa capacité à se mouvoir dans les airs n'était définitivement plus la même. Les deux corps, surélevés de quelques mètres dans le ciel tendaient désormais à s'échouer au sol. Seijuro frappa à nouveau l'animal, du tranchant de la main, un coup porté juste à côté de sa main gauche qui tenait toujours aussi fermement le volatile. Ce coup-là ne visait pas à tuer, mais à assommer. A l'impact, l'animal perdit brutalement connaissance, et s'écrasa au sol dans un choc violent, Seijuro sauta de l'aigle juste avant l'écrasement.

« Il ne devrait plus nous poser de problème pour le moment, mais son sommeil ne sera pas éternel, dépêchons avant qu'il ne se réveille. »


Les deux hommes reprirent leur chemin, laissant ainsi l'animal jonchant la terre derrière eux. La silhouette d'un homme apparut au loin. Il n'y avait pas de doute, il s'agissait bien d'Akimishi Okuninushi, le géant. Il semblait qu'il soit accompagné par une meute de chien, une meute de loup, difficile de deviner à cette distance. Les deux hommes gagnaient du terrain sur l'homme qu'il poursuivait. Les pas d'Okuninushi étaient immenses, mais son imposante carrure semblait le ralentir plus qu'autre chose.
Tandis que Seijuro se rapprochait progressivement, il pouvait de mieux en mieux définir les caractéristiques physiques de l'homme...
Jirô disait donc vrai, il existe quelque part sur le Yuukan, un peuple de géant.

Publié le 30/11/2017 à 15h25

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg11970
Nous continuions notre course folle en direction d'Oku', durant le trajet, Seijuro semblait avoir un plan, celui de s'attaquer à l'oiseau lors de sa prochaine attaque une fois le terrain dégagé. Moji se demandait bien ce qu'il avait derrière la tête et pu rapidement s'en rendre compte. Comme prévu, l'aigle fonça à grande vitesse sur les deux ninjas. C'est alors que Seijuro envoyait des flammes pour stopper l'attaque de l'aigle, en profitant ensuite pour embarquer dessus comme s'il s'agissait d'un vulgaire cheval. Moji était impressionné par la rapidité d'exécution de ce Konoha-jin, le tout c'était effectué en une fraction de seconde, pas surprenant qu'il était à la tête de son groupe. Le Kirishitan voulait lui venir en aide mais il n'eut pas même le temps de réagir plus que l'aigle, que ce dernier se retrouvait au sol, complètement sonné et une aile apparemment brisée. Du chakra s'émanait du Kitto, c'était impressionnant à voir, on pouvait voir toute sa puissance.

« Bien joué! »


S'exclama t-il en reprenant sa course folle aux côtés de Seijuro, ce que ce dernier avançait était véridique, les deux hommes devaient se dépêcher car la bête ne resterait pas inconsciente bien longtemps encore. Quelques centaines de mètres plus loin, ils rejoignirent enfin le géant tant convoité. Il était enfin temps de prouver à Konoha que contrairement à l'elfe, Oku' n'est pas dangereux, au contraire. Une fois assez près du géant, Moji pu apercevoir deux loups qui étaient à ces côtés, qu'était-ce encore? Le jeune homme prit la direction à l'endroit de son ancien compagnon de voyage.

« Oku'! Enfin je te retrouve. Je sais que le temps presse pour toi mais pouvons-nous discuter, quelques minutes seulement ? J'ai avec moi un homme de Konoha, ses compagnons ainsi que Bok' sont en ce moment même avec ton pote l'elfe qui nous a barré la route. Nous ne vous en tenons pas rigueur, tu as apparemment une quête très importante à accomplir mon ami et nous te laisserons allez. Apparemment les gens de Konoha auraient eut pour information qu'un Géant foulait les terres du pays du feu et était dangereux pour eux. J'ai indiqué à cet homme, Seijuro, que tu n'avais rien à te reprocher et je lui ai proposer de venir te poser quelques questions, s'il m'assurait ta sécurité. Peux-tu le rassurer mon ami? »


Moji espérait pleinement que ce géant n'avait pas joué de lui lors de leur voyage et qu'il n'avait pas en fait jouer la comédie. Au fond de son coeur, Moji était persuadé de l’innocence d'Oku', il ne restait plus qu'à le prouver. Ses sens fonctionnait toujours à plein régime, il sentait au loin deux chakra se rapprocher de plus en plus, deux chakra intense, un particulièrement effrayant, à quoi tout ceci pouvait-il bien rimer?

Publié le 30/11/2017 à 22h25

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg11982
Le géant courait, et courait encore. Mais il n'était pas assez rapide pour semer ses assaillants. Au bout de plusieurs minutes, et après la disparition totale de l'aigle de Tsukasa. C'est Moji qui fit son apparition. Il n'allait pas mentir, Okuninushi était rassuré de le voir lui. Il arrêta sa course pour lui faire face. Le loup de Tsukasa prenant place à coté de lui. Okuninushi tourna la tête vers lui et lui dit avec une voix douce.

« Calme toi mon pote, ce ne sont pas des ennemis. En tout cas, l'homme à la peau d'ébène n'en est pas un. Attend, tu vois en noir et blanc de toute façon. Enfin bref n'attaque pas. »


Le géant ne savait pas du tout, si le loup l'avait compris. Il écouta attentivement ce que son ancien compagnon de voyage avait à lui dire. Quoi ? Tout ça pour ça ? Tsukasa n'avait peut être pas tord. Ils sont fou dans ces villages. On ne peu plus marcher où on veut si on est plus grand que les autres ? Comme c'est ridicule.

« Bah quoi ! On ne peu pas marcher où on veut sur ce continent ? Il faut mettre des panneaux "passage interdit au gens différent de nous" alors. Tout ça, juste parce que j'ai posé le pied au pays du feu ? Si j'avais mesuré un mètre soixante dix, est ce que quelqu'un servait venu à ma poursuite de la sorte ? J'ai une quête importante à terminé. Plus importante pour le monde que vos petits conflits racistes ! Il y a feu qui se propage, j'ai pas envie de me faire cramer. Je vous laisse, je ne remettrai plus les pieds ici, soyez en assuré. Et laissez mon ami l'elfe tranquille. »


Okuninushi se retourna alors et recommença à partir. Il n'avait pas de temps à perdre avec ces idiots. Il était déçu par Moji, il n'aurait pas pus simplement dire. Non il est cool, foutais lui la paix. Mais sans le savoir, le géant venait de dire une chose qui allait sans doute interpeller Seijuro. Mais ça, ce n'était pas son problème.

HRP : EDIT : J'ai retiré cette phrase "En plus, il y a cette rouquine qui a déserté Konoha qui n'est pas loin avec un homme. Et je n'ai pas envie de tomber sur eux. " afin de conserver la surprise. Oku' pense sûrement à autre chose à ce moment et il y a des dangers bien plus immédiats (du genre ; le feu)

Publié le 01/12/2017 à 12h29

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12016
Les deux amis discutèrent brièvement entre eux, Moji résuma la raison de la venue de l'homme de Konoha, ce qui sembla agacer le géant. Après tout, cette histoire ne tenait pas debout dès lors que le géant avait quitté le territoire du feu. C'était une mascarade qu'avait monté Kotaro, et visiblement ce n'était plus suffisant. L'homme accompagné du loup grommela quelques mots avant de détourner le pas. Il initia des notions qui grincèrent à l'oreille du Kitto, notamment une cause raciste. Il semblait pourtant évident qu'il en soit trop suspicieux, la discrimination dans le monde était plus que jamais présente. La différence est crainte, elle constitue pour celui qui la rejette une peur stupide qui prend ses racines dans des préjugés à la stupidité insondable. Ainsi, il est plus facile de décider de ne pas l'accepter, de ne pas l'admettre pour se promettre une vision étriquée qui se ment de vérité. Pourtant, la richesse n'existe qu'au travers de la multiculturalité, qu'au travers de toutes ces différences qui donnent du relief à l'humanité. La différence est une protection naturelle de l'ennui, de la platitude.

« Excusez mon insistance Oku-san »


Pendant le trajet, Moji avait abordé quelques détails sur les moments partagés avec Okuninushi, mais pour autant son nom complet n'avait à aucun moment été prononcé. Pour cette raison, le jônin avait supposé qu'il s'appelait ainsi "Oku", et c'est ce qui mena à cette appellation tordue "Oku-san".
Il avança pour ne pas perdre son interlocuteur, afin que sa voix puisse porter suffisamment pour l'interpeller.

« Il y a une erreur dans la présentation des choses. Effectivement, un observatoire du pays du feu a signalé à notre village l'arrivée d'un géant. Par mesure de précaution, un ordre de mission nous a été confié, celui-ci consistait à venir à votre rencontre afin de nous assurer de la bienveillance de votre venue. Cependant, dès lors que votre chemin divergea du village, nous n'avions plus aucune raison de vous suivre. La raison de ma venue est désormais différente et se promet à l'assouvissement de quelques réponses plus personnelles... »


Il reprit sa respiration, tout en se positionnant face à l'homme à l'imposante carrure. Seijuro était loin d'être petit, mais face à l'homme, il ne semblait qu'avorton.

« Je m'appelle Seijuro, et je suis membre de Konoha, issu du clan des Kitto.
La possibilité de rencontrer un géant est une chance improbable et inédite, mais je ne tiens pas à vous offenser de cette manière en vous reniant à un projet de satisfaction personnelle. Vous dites que vous êtes pressé d'achever une quête personnelle... Mais Moji-san nous a raconté que vous aviez parcouru à ses côtés ainsi qu'à ceux de Bokyoku-san, une partie du trajet, et que ce n'est qu'à l'intervention de votre ami l'elfe que vous avez subitement rebrousser chemin. »


Le cheminement était long, mais il fallait être précis.

« J'imagine qu'à votre discours, vous avez malheureusement subi les préjudices injustes de votre différence physique, mais il n'y a aucune démarche raciale quant à ma venue. Votre histoire de quête m'interpelle, et j'aurais souhaité vous poser également une question. Vous semblez être porteur de grandes responsabilités, pourquoi ne pas vous être présentés dans Konoha afin de faire la requête pour qu'une poignée d'entre nous puisse vous accompagner ? Je n'imagine que difficilement vos capacités à vous défendre tant votre peuple m'est inconnu... Mais il est une certitude dans le fait que votre existence même témoigne de votre légitimité dans le Yuukan. Konoha est terre de promesse... Ne serait-il pas temps pour vous Oku-san, et vos semblables de faire reconnaître votre existence ? Nous ne parlons de géant que dans les légendes et contes pour enfants... »


Seijuro laissa retomber le sens de tous les mots qu'il venait d'employer. Tout ce qu'il venait de dire était on ne peut plus véritable. Il y avait cependant un détail à aborder.

« Mon grand-père s'appelait Jirô Kitto. Il est ce que l'on peut appeler un forgeron des temps anciens, même si j'imagine que nos échelles sont différentes.
Lorsque je n'étais encore que tout jeune, il ne cessait de me parler de ses histoires d'antan. Je pensais alors injustement à la mémoire d'un vieillard qui se voulait flanchante, à la volonté d'un parent qui voulait faire plaisir à son enfant. Il était ce que l'on peut appeler un forgeron nomade, et il foula des terres bien plus éloignées que le Yuukan ne nous permet de connaître.
Ce qui m'amène aujourd'hui, c'est que Jirô me raconta autrefois qu'il eut croisé un jour un groupe de géant. Il me narra ainsi le moment de partage qu'il entretint avec eux, et notamment l'amitié qu'il souda avec ces personnes. Mon aïeul était quelqu'un de juste et d'appréciable... Mais il était également un forgeron d'exception, et de son talent, il ne cessait d'expliquer que ses techniques de forge étaient issues en partie grâce aux gens de votre peuple Oku-san. Il me parla également d'une épée qu'il forgea avec vous, et qu'il appela "Ryûmeisen". »


Seijuro était désireux de voir dans les yeux de l'homme si l'histoire qu'il venait de raconter lui parlerait. Il voulait voir si une réaction particulière se dessinerait sur le visage de l'inconnu à la prononciation des noms "Jirô" et "Ryûmeisen". Il ne s'agissait là probablement que d'une histoire pour enfant, mais sa seule vérité, sa seule possibilité d'en avoir le cœur net se trouvait devant ses yeux.

« Nos peuples devraient pouvoir coexister Oku-san... »

Publié le 02/12/2017 à 19h26

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12017
Ils l'avaient enfin fait, ils avaient rattrapés Oku'! Mais le résultat ne fut mais aussi concluant qu'ils l'auraient souhaités. Les propos de Moji fût mal interpréter par son ami qui semblait maintenant vouloir continuer sa mission, à tout risque. Heureusement, Seijuro tenta de rattraper le coup avec beaucoup plus de diplomatie. Moji c'était trop fier grandement à sa bonne relation avec Oku' pour lui parler un peu moins diplomatiquement et le résultat n'était pas bon. Seijuro parlait d'une épée, créer par son grand-père, un forgeron de renom apparemment. Tout ceci devenait intéressant. Il s'agissait-là à la base d'une mission de reconnaissance pour Konoha et finalement, Seijuro avait un but personnel dans cette affaire, on dirait qu'on a tous nos petits secrets finalement. Moji se contentait de rester sur place, observant les deux hommes interagir, il préférait porter attention aux alentours, il sentait les deux chakra inconnus se rapprocher drôlement rapidement et faisait aussi gaffe à ne pas se faire surprendre de nouveau par l'aigle. Heureusement pour eux, il était sur une plaine donc ils pourraient voir l'animal arriver facilement.

HRP : [ HRP : Désoler du court RP mais Moji n'est que spectateur pour ce tour et je ne voulais pas bloquer le RP, au tour de Oku' pour avancer l'histoire! ]

Publié le 02/12/2017 à 20h04

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12060
« Nos peuple ne sont très certainement pas prêt à cohabiter finalement. Kiri n'existe plus, Kumo semble être une bonne de fou furieux. Et vous semblez encore bien trop sur la défensive. Je n'ai pas entendu parler d'autres village, donc je termine ma mission et je retourne sur mon île. »


Le géant continua de marcher, laissant les deux autres shinobi à le suivre. Le Konohajin semblait vraiment connaitre certaine légende qu'il avait entendu lui même. Mais Oku n'avait entendu parler de ses histoires de la même façon que Seijuro. Et il ne pourrait pas l'aider. Du moins pas directement.

« Hum, mon père m'a déjà parlé d'un Kitto portant le nom de ton grand père. Cependant je n'en sais pas plus que ça. Lorsque j'aurais terminé ma quête, je pourrais me renseigner pour toi et revenir t'informer. Ou je pourrais t'inviter chez les géants, si ton devoir ne te bloque pas trop à Konoha. »


Le géant continua sa route encore. Il devait être dans le désert de Suna plus rapidement. S'il n'y était pas demain, il prendra trop de retard dans sa mission.

« Bon les gars, soit vous venez avec moi jusqu'au désert. Soit j'y vais tout seul. Mais je ne peu pas rester avec vous. Ah, et si vous croisez un elfe sur la route dites lui de me rejoindre. »

Publié le 05/12/2017 à 20h34

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12063
Moji était bien surpris de la réaction, démesuré selon lui, de son ancien camarade de route. Il était donc bel et bien fâché, c'était malheureux car il avait interprété tout de travers. Moji n'a jamais supplié qui que ce soit et ce n'est pas aujourd'hui qu'il allait débuter. Si cet homme voulait continuer sa route, c'était son choix. Néanmoins, le Kirishitan appréciait qu'il leur offres de l'accompagner dans sa quête, mais c'était naturellement impossible. À la base, il était en mission de reconnaissance et aussi, leurs amis étaient toujours avec cet elfe qui semblait bien instable émotivement.

« Je serais aussi intéresser à visiter ton monde Oku' ou bien passe nous voir à Iwa, il me fera plaisir de t'accueillir comme il se doit. Sauf que, comme tu dois t'en douter, nous ne pouvons pas te suivre dans ta quête. Nos amis sont toujours là-bas avec ton compagnon qui ne semble pas nous apprécier plus qu'il ne le faut. À moins que Seijuro-kun n'ait d'autres questions pour toi, nous te souhaitons bonne chance pour ta mission, ce fut un plaisir pour moi de te rencontrer et de voyager à tes côtés, en espérant se revoir un jours! »


Moji jetait un regard en direction de Seijuro, semblant attendre son approbation pour qu'ils quittent les lieux pour retrouver les siens un peu plus loin. L'homme à peau d'ébène restait toujours sur place, peut-être que le Konoha-jin avait une dernière requête pour son ami, sinon, il était prêt à faire marche arrière.

Publié le 06/12/2017 à 03h52

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12098
Le géant semblait être réellement pressé de rejoindre le désert de Suna. Il répondit cependant à Seijuro en ce qui concernait sa demande par rapport à l'histoire que lui avait conté Jirô. Selon les dires d'Okuninushi, le père de ce dernier avait déjà fait mention du nom de l'aïeul du Kitto. Il ajouta également qu'une fois sa quête terminée, il se chargerait d'apporter plus d'informations quant à cette histoire, notamment en proposant à Seijuro de se rendre sur l'île des géants. Une information qui n'était pas anodine, il y avait bien, quelque part, une île qui regroupait tout un tas d'individu à la taille au moins aussi impressionnante que celle d'Okuninushi. Jusqu'à quel point ces hommes pouvaient-ils grandir ? Une idée parcourut l'esprit de Seijuro, celle qui consistait à penser qu'en réalité Okuninushi était le géant le plus "petit" de son peuple, et que c'était pour cette raison qu'il avait pu être envoyée.
Moji prit à son tour la parole pour avouer qu'il ne semblait pas particulièrement emballé pour rejoindre les terres de Suna, il ajouta également que Kotaro, Tetsu et Bokyoku devaient en ce moment-même se trouver en compagnie de l'elfe. Le dilemme était intéressant. Fallait-il poursuivre la route avec le géant ? Pour quelle raison était-il aussi pressé ? Et en quoi consistait ce qu'il désigna comme étant sa quête ? D'un autre côté, délaissé ses compagnons n'était pas réellement dans l'idéal du Kitto. Avant de se prononcer, Seijuro prit le temps de réfléchir quelques instants. Les trois hommes avaient parcourut une petite distance, et ils semblaient s'éloigner du feu qui brûlait à cœur vif.

« Pardonnez-moi Moji, j'aurais effectivement encore quelques questions pour vous Oku-san.
Tout d'abord, j'imagine que ce n'est pas une chose dont vous êtes autorisé à nous parler, mais j'aurais aimé que vous puissiez m'en dire d'avantage sur votre mission. Je vois dans vos actes un empressement, j'imagine que votre responsabilité est engagée. Je ne peux décider sans information de poursuivre notre route avec vous, et j'imagine pourtant que notre aide pourrait s'avérer être un soulagement. »


Seijuro continua de suivre le géant quelques instants. Il espérait que Moji puisse comprendre la démarche. Il y avait derrière toute cette histoire, beaucoup d'informations essentielles sur le Yuukan et ses mystères.

« J'imagine que mon absence à Konoha pour quelques temps ne posera pas d'inconvenance particulière. Vous dîtes vous situer sur une île ? Est-ce une île proche du Yuukan ? Vous parlez également de votre ami l'elfe, qui semble être en compagnie de mes camarades en ce moment-même... Les elfes et les géants vivent-ils en cohabitation ? »


Les questions qui parcouraient l'esprit du shinobi étaient nombreuses et défilaient à tout va. Il fallait pourtant faire le tri, et choisir les plus primordiales d'entres elles.

« Effectivement, le village de Kiri n'existe plus, ravagé selon les dires par la puissance destructrice de Kumo. Le village de Konoha est accueillant, mais la méfiance est d'abord. Il y a désormais deux ans de cela, un homme et une femme à la puissance extraordinaire, tous deux membres importants du village ont essayé de renversé les instances et de massacrer un clan entier du village. Et malgré tout le dévouement de nos hommes à mettre un terme à cette folie, ils ont réussi à s'enfuir. Les dommages subis ont été lourd, et le tribut morale a été véritablement néfaste. Mais aujourd'hui le village tend à s'apaiser. Et je me suis vu confié la tâche de retrouver les deux criminels dont je vous parle afin de les ramener pour un jugement de leurs actes. J'imagine ainsi que Konoha pourrait être votre première réconciliation avec notre monde Oku-san.
Et il y a également Moji, et son peuple, dont je n'avais pas personnellement connaissance jusque là, mais qui semblent être des hommes de bonne foi. »


« Notre monde n'a rien de rose, mais il n'est pas entièrement noir. J'aimerais tendre vers un idéal différent de la folie qui nous étreint peu à peu. Mais pour cela, il faut comprendre d'avantage le monde. Et votre existence Oku-san m'amène à vouloir comprendre les raisons de votre présence ici, et les raisons de l'absence de votre peuple dans nos contrées. »


Publié le 08/12/2017 à 07h15

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12119
Le géant avait commencé à marcher. Il était prêt à partir, en laissant les deux hommes sur place. Mais ils le retinrent encore quelques minutes avec des questions. Sérieusement, Okuninushi n'avait pas le temps. Iwa ? Hum, c'est une village dont les anciens ne lui avait pas parlé. Pourquoi pas y faire un petit crochet une fois que tout cela serait terminé. Le géant se contenta de sourire à Moji. Puis il se concentra plus grandement sur les dirent du Konohajin. Cet homme semblait déjà avoir entendu parler du clan Akimichi par son grand père. Et il pourrait devenir un potentiel allié dans la quête. Seulement, Oku ne pouvait lui en dire plus.

« C'est triste, car vous ne poursuivrez pas votre route à mes cotés donc. Je ne peu vous en dire plus sur ma mission. Je peu juste vous dire que c'est quelque chose qui vous dépasse tous. Tous les villages et leurs petites guerres, leurs petit conflits intérieurs. Aucun de vous ne peu envisager les vrais problème et les vrais dangers de ce monde. Cependant, si vous êtes curieux de savoir de quoi il s'agit. Si vous êtes d'accord pour ouvrir vos esprits et comprendre un peu plus la nature. Ce que ces terres renferme comme secret. Je me ferais une joie de vous laissez m'accompagner. Mais il faudra me faire confiance car vous n'en serez pas plus sur ma mission. Et pour mon ami l'elfe.
Oui, il y a des types comme lui sur mon île, et nous vivons en harmonie. Rien à voir avec les chamaillerie d'enfant que vous semblez avoir sur ce continent. »


Les hommes du Yuukan ne semblait pas du tout avoir les bons problèmes. Ils se battaient pour le pouvoir, la reconnaissance. Rien de tout cela n'est important. Mais ça il ne le comprendrons peut être jamais. Sauf peut être pour cet homme. Ce Seijuro semblait avoir l'esprit ouvert. Sans doute le plus ouvert qu'il avait rencontré depuis son arrivé sur les terres du feu. Peut être qu'une alliance avec lui était possible dans un premier temps. Peut être également avec Moji. Mais le temps n'était pas encore à la diplomatie. Non, le temps était à l'aventure.

« Je peu comprendre la méfiance. Je pourrais venir voir votre Hokage pour négocier une alliance entre nos peuples. Mais je n'ai plus le temps. Le monde change tout autour de nous. Si je n'accomplie pas ma mission, il changera encore plus, et dans une sens que vous n'apprécierez pas. Faite moi confiance là dessus. »


« Seijuro, c'est bien ça ton nom ? Tu sembles être plus proche de la vérité sur le monde que tes semblables. Si tu veux en avoir plus accompagne moi. Les querelles de ton peuple peuvent attendre. Les vengeances peuvent attendre. Mais ce que je dois accomplir ne le peu pas. Bientôt le monde sera prêt. Et je dois être à Suna lorsque ce sera le cas. Je dois rejoindre un endroit secret et sacrée pour mon peuple en plein milieu du désert. Et j'ai déjà trop perdu de temps. Donc dernière chance. Ce qui veulent m'accompagner me suivent. Ce qui ne veulent pas reste ici ! Moi je m'en vais, salut les gars ! »


Sur ces mots, le géant fit de nouveau demi-tour et pressa le pas à travers les plaines. Cette fois, il ne répondrait plus à rien. Il partirait simplement.

Publié le 08/12/2017 à 22h25

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/978/p1/rencontre-imprvue.html#msg12142
Mais qu'est-ce que tout ceci pouvait vouloir dire ? Les hommes n'avaient pas beaucoup d'information sur ce que le géant avait reçu comme mission mais il s'agissait vraisemblablement de quelque chose d'énorme. Moji avait hâte de voir Konoha et ses habitants, mais il se rappelait qu'il était à prime abord, envoyé en mission pour découvrir le monde qui entourait Iwa et il ne pouvait se permettre de passer à côté une si belle opportunitées. Devant lui, se trouvait un géant qui avait comme compagnon un elfe, toute des choses aussi étrange que spectaculaire, l'homme à peau ébène se demandait bien à quoi ressemblerait le visage de Risako à son retour lorsqu'il lui raconterait tout cela. Parlant de ça, malgré le fait qu'il était excité et heureux de découvrir ce monde, Moji avait une pensée pour son village et les siens, il espérait que tout se passait bien pour eux. Il en vint donc avec le raisonnement qu'il ne pouvait pas passer à côté d'une si grande aventure. Son corps se voyait remplit d'une sensation satisfaisante à l'idée d'accompagner Oku' dans sa quête, ce sentiment merveilleux fut interrompu brusquement lorsqu'il se rendit compte que les deux chakras s'étaient drastiquement rapproché lors de leur discussion. L'envoyé d'Iwa prit donc la parole, informant les hommes avec lui de la situation avant qu'Oku' ne quitte.

« Je suis heureux que nous nous soyons finalement comprit. Ta quête semble d'une importance crucial Oku' et il sera notre honneur de t'aider à accomplir ta destinée. Seijuro-kun, suis-le, je vais chercher les autres et nous vous rejoindrons, ne t'inquiète pas pour nous. »


Il marqua une pause avant de reprendre, car l'information qu'il était sur le point de révéler s'avérait d'une importance cruciale.

« Rester sur vos gardes par contre .. Deux chakras se rapproche rapidement de nous depuis tout à l'heure, ils semblent en arrêt pour l'instant. L'un d'eux possède un chakra immense, c'est effrayant. Nous vous rejoindrons rapidement ! »


Dit-il avant de tourner les talons au même moment que Oku'. Avant de partir, il avait jeté un regard au géant, le senseur savait très bien qu'avec cette information révélé, Oku' comprendrait que ses doutes sur le fait qu'il soit un marchand, étaient fondés. Moji se mit donc en route rapidement et pénétra la foret. Le senseur d'Iwa ne savait pas si ces deux personnes étaient mal intentionnés ou même si l'un d'entre eux possédait les mêmes facultés que lui donc il préféra jouer de sûreté et camoufla son chakra pour ne pas être repéré et prit en chasse par ces deux individus car en étant seul, il se retrouvait maintenant à risque. La jeune sensation du village des roches continuait son chemin rapidement, les arbres autours de lui lui servait de cache physique, ce qui le rendait donc impossible à voir de loin pour les deux puissants chakras. En chemin, Moji se mit à penser à Bok' et les autres, il espérait qu'ils avaient tous été en capacités de garder leurs calmes et qu'aucune catastrophe ne c'était produite.

Publié le 09/12/2017 à 19h41

Afficher les techniques utilisées

Activité du forum

Shinobis actifs au cours des dernières 24h : Uzumaki Seitô
Statistique
- 768 sujets RP dont 0 en 24h
- 302 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10675 messages RP dont 0 en 24h
- 2424 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :