Prière nocturne

Année 8
Chakra bleu

Une douce brise venait agiter les feuille des arbres du temples tendit que le shinobi pénétrait les lieux. Le soleil avait disparu pour laisser place à la lune qui commençais tout juste à ce montrait dans le ciel nocturne. Cela faisait un petit moment que le Kitto n'était pas venue en ce lieu. En y repensant, il n'y avait pas mis les pieds depuis son retour de mission. C'était en ce lieu que l'hokage Shinji leur avait confiait cette bien étrange mission. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il se rendit en ces lieu. Silencieusement, l'homme c'était rendu à la stèle commémorative en l'honneur des victime du crime de Gekido Uzumaki et associée. A genoux, il y alluma quelque encens.

« Pardonnez-nous... Nous attraperons Kazami et son complice la prochaine fois... »


Dit-il a voix basse avant de se relever de de fixer les nom qui ornée la stèle. Tout c'est vie perdu inutilement. Le jeune homme au fond ne pouvait ruminer l'échec de cette capture. Kazami leur avait malheureusement échapper et le ninja ce considérait comme fautif. Il avait relâcher sa garde lorsque cette dernière feint de ce rendre. Une erreur qui avait sans doute jouer dans sa fuite mais certainement pas la seul. C'était essentiellement ce mystérieux individu la cause principal mais il ne pouvait pas jouer sur cette événement. Préférant juger sa propre faiblesse.
Restant un moment ainsi, il décida finalement de ce relever et de marcher un peu dans ce temple. Repensant à la période ou la prétresse de Konoha fréquentait encore ces lieux et ou il y croyait encore a ces parole. Une période qui lui semblait lointaine et révolue. Mais qui au fond lui manquait. Cette période étant marquée d'insoucianc et d'innocence. Croyant fortement que la paix entre les deux clan pouvait être maintenanue sans réel impact des Kitto au sein de la politique interne du village.
Déambulant ainsi, perdu dans ces pensée, le jeune homme n'était pas trés attentif à ce qui l'entourait.

Publié le 18/03/2018 à 23h57

Another
Chakra bleu

HRP : Music : https://youtu.be/t--9_w-vG10
Kanashisa est vêtue d'une petite robe blanche légère, un peu grisé par la poussière ou saleté et aussi déchiré dans le bas de la robe



Le temple des prières.. un lieu assez glauque et triste pour beaucoup de personnes, mais un havre de paix et de solitude pour d'autres. Un des endroits que la Uzumaki allait, chaque année, pour y déposer une fleur aux tombes des oubliés. Une fleur pour rappeler que leur âme est maintenant en paix et que leur souvenir restera à jamais dans la mémoire de leur proche et des générations futures, une fleur pour purifier leurs âmes de leur remord et de leur haine. Une fleur pour dire merci et de souhaiter une bonne vie vers l'au-delà. Peut-être la prêtresse n'était lus là d'entendre la prière des défunts et de les bercer vers le nirvana, cependant, Kanashisa était toujours là pour apporter une ''bénédiction'' à ces derniers. Elle avait soyeusement occupé de ses chrysanthèmes toute l'année pour offrir ce merveilleux cadeau aux pierres-tombales. Les chrysanthèmes étaient la fleur adéquate pour offrir son message aux esprits.

La kunoichi se déplaça vers le temple quand la nuit commençait à tomber et que sa meilleure amie vint décorer le ciel et son paysage dans ce crépuscule. Devant chaque stèle commémorative que la demoiselle croisait, elle plaçait une chrysanthème avant de rejoindre ses mains et de prier. Elle en avait beaucoup et de différentes couleurs; elle gardait les mauves pour les femmes, les rouges pour les hommes, les blanches et jaunes pour les jeunes enfants. Elle lisait chacune des pierres, laissant une larme quand elle imaginait leur dernier moment. Rien n'était plus douloureux et triste que le dernier moment. Savoir que tu ne peux plus reculer, mais que tu as tant de choses à dire et à faire... quel mal atroce.

La kunoichi continue son petit rituel, pensant qu'elle allait passer la nuit dans ce temple, puis, soudain, quelque chose arrête net ses mouvements. Enfin, c'était plus une personne qui avait ''dérangé'' Kana dans son petit rituel. Elle le fixa de ses yeux rubis, regardant la réaction de ce dernier. Il semblait de ne pas être là, comme.. perdu dans ses pensés. Peut-être un mort tracassait l'esprit de cet homme à chevelure rouge. Donc, soupirant légèrement, elle s'approcha un peu plus de l'homme qui s'avançait de plus en plus vers cette dernière, puis, d'une main assez hésitante, elle tire légèrement la manche du garçon pour attirer son attention. Ensuite, laissant un regard assez compréhensif sur son visage, elle prend une fleur blanche dans son panier à fleur et la tend vers lui.

« Cela devrait vous aider à passer à travers de cette période. Elle apporte une belle vie spirituelle aux défunts et enveloppe les sentiments fragiles dans un cocon. »


Sa voix était très douce, ce qui ne collait que peu à l'expression du visage de cette dernière. Non, on pouvait dire même que son visage était froid, sans émotion. Elle avait seulement de la compassion et de la compréhension en sa douleur. La genin, après avoir fixer ce dernier pendant quelques secondes, elle tourna légèrement le talon pour se rapprocher d'une autre stèle commémorative. Elle reprit son petit rituel, déposant une chrysanthème mauve sur celle-ci. avant de rejoindre ses mains et prier à nouveau. Et le garçon? Que faisait-il? Kana ne savait pas. Elle avait laissé celui-ci avec sa fleur pour qu'il puisse la porter sur la tombe d'un de ses proches et ne pense pas que celui-ci viendra lui parler. Surtout pas ici.

Publié le 19/03/2018 à 06h06

Chakra bleu

Le paisible silence qui régnait en ces lieu était propice au réflexions que le jeune Kitto se posait. Essentiellement des question existentielle, il fût néanmoins rappeler à la triste réalité du monde. Celle ou des clan se déchirais pour de stupide question de pouvoir. une jeune fille, vêtu d'une simple robe blanche légèrement grisée par la présence de poussière, le ramena par une pression sur sa manche. Plutôt de grande taille, il lui semblait cependant être assez jeune. Surpis de ce contact, il ne réagi pas immédiatement à ces propos. C'est par automatisme qu'il récupéra la fleur blanche que cette dernière lui tendit. Son regard étant fixer sur la fleur blanche qu'il tenait entre ces main.

« Heu... Merci. »


La surprise ce noter dans sa voix. Il ne compris pas directement la raison de ce geste avant quelque seconde. La jeune femme devait sans doute penser qu'il avait perdu un proche. Sans doute était t'il chanceux de ne pas avoir réellement de proche enterré ici. Malheureusement, tous n'avait pas eu sa chance. Cela le fît encore plus culpabiliser sur l'échec de cette mission. Il n'y avait pas que les mort à qui il devait présenter ces excuse pour l'échec de la capture de Kazami. Tant de gens devait souhaiter leur vengeance contre elle ainsi que son clan. Serrant les dent, il remarqua que la jeune fille n'était plus là. Se retournant, il constata son geste et resta immobile à l'observer. Pensant simplement qu'elle rendait hommage à un proche, il fût légèrement surpris quand cette dernière continua son petit rituel, passant sur une nouvelle tombe,. Il fixa une nouvelle fois la fleure qu'il tenait et ce décida à aborder la jeune femme.

« Merci pour la fleur, mais je pense qu''elle serait plus approprié ici. »


Ce permettant de poser la fleur sur la tombe. Lisant rapidement l'épitaphe. Cette tombe appartenant à deux jeune Chikara. Espérant sincèrement qu'il n'eurent pas perdu la vie lors de ce terrible événement.

« Connaissez-vous ces personne? »


Posa t'il à la jeune fille. Il n'avait pas réellement de raison de rester. Mais il était légèrement curieux. Mais si cette dernière avait imaginer que le Kitto était en deuil, l'inverse était également le cas. Souhaitant simplement aider la jeune femme d'une quelconque façon.


Publié le 20/03/2018 à 20h33

Another
Chakra bleu

Kanashisa était en train de prier pour deux personnes qui avaient perdu la vie récemment. Une jeune mère qui touchait à peine la trentaine et une petite fille qui était encore trop jeune pour comprendre les grands enjeux de ce monde. Toutes les deux venaient du clan ''rival'' de la demoiselle à chevelure rouge, mais cela n'était guère une raison pour cette dernière de les renier. Bien au contraire! C'était le moment pour les deux clans de se réunir et de faire la paix. Trop de sang avait coulé pour des résultats qu'au final, personne n'aimait. Elle était sûre que les âmes ne souhaitaient plus que nous reproduisions les erreurs du passé et qu'on arrive, enfin, à marcher sur le même chemin, vers une génération future. Oui, pour certains extrémistes, le geste de Kana était un très grand manque de respect ou encore, un signe évident de trahison, cependant, la kunoichi en avait rien à battre de leurs avis. C'était leur guerre, pas la sienne. Aussi, en tant que future eiseinin, c'était son devoir d'être impartiale dans ce conflit. Son rôle était de soigner les blessés et d'éviter les morts. Rien de plus.

Suite à ses prières, l'homme à qui la demoiselle avait donné une chrysanthème, s'approcha de la grande adolescente. Sur son approche, la ninja le fixa du coin de son oeil gauche, perplexe de son approche, puis, elle écouta le monsieur qui avoua à cette dernière qu'il n'avait pas vraiment besoin de la fleur, tout en remerciant, néanmoins, son geste. Déposant la chrysanthème blanche sur les stèles commémoratives des deux femmes, l'inconnu dit que la fleur était plus à sa place ici. Ce n'était point un mensonge, en effet, car elle avait donné cette fleur surtout pour déposer sur la tombe du défunt qui rendait l'homme nostalgique.

« Alors.. si vous n'êtes point ici pour un deuil, êtes-vous ici pour apporter le salut aux âmes pour qu'ils puissent rejoindre les cieux? »


Malgré sa voix douce, son regard perçant laissait croire que la ninja aux yeux rubis était sérieuse au sujet de la question.

« Et puis, même si vous sous-entendez que vous n'êtes pas en deuil ou blessé, pourquoi aviez-vous cette expression? Cette démarche? Est-ce que ça serait vos regrets qui vous guette? »


Après un petit moment de silence, l'homme aux cheveux rougeâtre demanda si Kanashisa connaissait les deux demoiselles qu'elles avaient perdu la vie. Elle hocha négativement la tête, en guise de réponse.

« Non. Mais dois-je vraiment les connaître pour honorer leur mémoire? La prêtresse n'est plus là pour ces âmes, faut bien quelqu'un qui les béni et les guide vers l'au-delà. Pas vrai? »

Publié le 23/03/2018 à 23h29

Chakra bleu

Regardant brièvement la kunoichi lorsque cette dernière le questionna au sujet de sa venue en ces lieu et de son expression. Loin d'être surpris, il fixa également le visage de son interlocutrice. Les trait de son visage lui paraissait jeune, certainement plus que sa taille ne laissait paraître. Cette dernière attendait visiblement la réponse de Kitto mais ce dernier ne répondis pas. S'accroupissant, il vint effleurer les gravure du monument du bout des doigt. Ici reposait une mère et sa fille, victime du passé commun au clan Chikara et Uzumaki. Deux vie partie pour une vulgaire histoire de vengeance. La rancœur des anciennes génération continuais de hanter le présent et ces disparue en était la preuve.

« J'aurais bien voulût leur apporter le salut... Mais il faudra encore être patient... »


Prononça t'il d'une voix calme, ce qui contrastait avec le fait qu'il serra le poing au contact de la pierre tombale. Le Kitto s'en voulait réellement. Pour lui, ramener et juger les criminel à l'origine de ce crime aurait sans doute apaiser un peu plus l'âme des défunts. mais cela devrait malheureusement attendre.

« C'est un peu compliquer... Disons que le fait que les individus à l'origine de ce crime soit encore en liberté.... »


Soupirant, il se retena de dire que cela était de sa faute. Il était parfaitement conscient que ce n'était en rien sa faute mais il ne pouvait s'empêcher de culpabilisé. Sans l'intervention du mystérieux Chikara, Kazami serait certainement de retour à Konoha pour être juger comme il se devait mais non... Elle et Gekido pouvait gambader en toute liberté sur le Yuukan tandis que d'autre croupissait sous terre ou ruminait une vengeance contre des gens qui n'ont rien demander. Se relevant, il regarda un grand nombre de tombe qui les entourait.

« Non bien on contraire. Il n'y a rien à reprocher à une personne qui aide son prochain. Même si elle ne sont plus de notre monde. »


Il n'y avait rien que de la sincérité dans ces mots. Souriant légèrement. Proposant son aide à cette dernière pour se relever.

« Sa fait plaisir de voir que certain habitant de Konoha passe au-delà de ces vieille rancœur vide de sens. Me permettrait tu de t'aider à fleurir ces tombes? »


Regardant rapidement le reste de fleur que possédait la jeune fille, il y en avait largement assez pour qu'il ce permette de l'aider. Peut-être que le destin l'avais mis sur sa route pour cette raison? Peut-être qu'il pourrait ainsi ce pardonner, temporairement, la fuite de Kazami?

« Je me présente, Kotaro Kitto, enchantée de te rencontrée demoiselle. »


Souriant amicalement, il fixa la jeune inconnue en attendant une réponse.

Publié le 26/03/2018 à 20h50

Another
Chakra bleu

La jeune demoiselle écouta attentivement la réponse de l'inconnu, le visage toujours aussi impassible, mais attentive sur les dires de ce dernier. Elle analysa son visage, sa gestuelle, son ressentie à travers son regard. Malgré qu'il se disait de ne pas être en deuil, il semblait ronger par une culpabilité qui lui était presque étouffante pour lui. La Kunoichi, sans vouloir l'interrompe, mais démontrant sa plus grande empathie envers celui-ci, déposa doucement sa délicate main sur l'épaule de ce dernier et serra légèrement un peu. Elle comprenait sa peine, sa rage, sa culpabilité. Elle comprenait son sentiment d'impuissance envers une situation qui nous dépassait. Elle était même peut-être la mieux placée pour comprendre les douleurs des souffrants...

« Ne vous sentez point mal pour les conséquences que ça a apporté. Certes, il est vrai qu'on ne peut se sentir qu'impuissant et démuni devant cette triste tragédie, cependant, même le plus fort des hommes ne pouvaient prévoir un tel dénouement. Espérons, qu'avec les conséquences, nous deviendrons plus unis que jamais et que les querelles entre les clans de Konoha s'estompent... »


Soupirant légèrement, Kana enleva sa main après son petit monologue pour se tourner vers la tombe, le regard légèrement triste. Croyait-elle ses propres paroles? Peut-être. Elle n'était point sur y croire elle-même. Pourtant, c'était ce que la kunoichi souhaitait, au fond d'elle. Elle souhaitait que les Chikara et les Uzumaki soient plus unis. Elle ne voulait plus craindre à marcher, ni à être juger par ses futurs alliés de batailles. Elle voulait... la paix.

Enfin, revenant de ses pensés, la jeune demoiselle à chevelure écarlate se leva légèrement, prête à aller sur une autre tombe pour honorer un autre défunt partie trop tôt. Cependant, au moment où elle allait tourner le talon, le jeune homme, en exprimant sa joie en voyant Kanashisa passer au-delà des querelles claniques, lui proposa son aide. La demoiselle tourna la tête vers lui, fixant dans ses yeux, puis, haussant légèrement les épaules, elle hocha la tête .

« Comme je dis à toutes les personnes que je croise, je suis une future eiseinin de Konoha et c'est mon devoir de veiller sur la santé de notre patrie. Je n'ai que faire des erreurs d’antan. C'était leur guerre, pas la mienne. »


La demoiselle se rapprocha alors du fameux Kotaro, le fixant dans les yeux, avec une expression aussi froide qui ne collait pourtant point sur sa voix qui semblait assez douce.

« Kanashisa Uzumaki, pour ma part. Enchanté. »


Sous ses présentations, la demoiselle sortit quelques fleurs de son panier pour les présentés à son compagnon nocturne.

« Vous savez, Kotaro-san, avant de mourir, certaines personnes vivent une très grande peur. Beaucoup de personnes ont peurs de mourir sans savoir si une personne se souviendra d'eux, si quelqu'un pleura pour leur perte, si leurs corps vont rejoindre le lieux de repos, si leurs âmes vont rejoindre les étoiles... Certains âmes ne retrouvent point le repos en angoissant sur le fait qu'on peut les oublié. Ce que nous faisons, en ce moment, pour eux, c'est le plus belle acte de bienveillance qu'on puisse faire. Y'a rien de plus rassurant de savoir que nous ne sommes pas oublié, même après notre décès. »


Baissant légèrement la tête, Kana se doute, au vu de ses dires, que le jeune Kitto se demanderait pourquoi de telles aveux. Pourquoi disait-elle tout cela? l'avait-elle déjà vécu? Plus ou moins. M'enfin, l'adolescente aux yeux rubis ne pouvait confirmer que son sentiment, deux ans auparavant, est similaire à ceux des défunts, mais elle était persuadée qu'il y avait des similitudes. En effet, elle aussi, elle se sentait seule dans son cheminement. Elle se sentait oubliée par les autres membres de son clan quand elle souffrait en silence sur la mort de ses parents. Seul Shimazu-dono avait eu assez de coeur ou même, de courage pour continuer à la voir et a essayé de la sortir de sa bulle. Dans le temps, Kana n'avait pas vraiment apprécié au départ. Même si elle se sentait seule, la Uzumaki se rappelait très bien pourquoi qu'elle s'était isolée. Cependant, aujourd'hui, elle lui était pas mal reconnaissante pour sa persévérance et son entêtement à l'aider et, maintenant, malgré que cette dernière avait encore de gros pas à franchir pour devenir ''comme avant'', pour avoir enfin des émotions aussi positives, qu'on voit enfin son sourire... elle pouvait maintenant socialiser avec des personnes.

« Si vous ne saviez pas, les fleurs que je dépose sont des Chrysanthèmes, continua-t-elle en déposa une fleur mauve sur une pierre tombale. Comme j'ai dit plus tôt, elles ont une très forte énergie spirituelle et permet aux défunts de reposer véritablement en paix. Si certains sont pris par leurs remords et leurs peines, la fleur aidera à purifier leur âme et les envahir de bonnes énergies. Déposer les mauves sur la tombe des femmes, les rouges sur celles des hommes et les jaunes ou les blanches sur celles des enfants. Parlez-leur, je suis sur que ça ne peut que faire du bien »


Sous ses dires, la jeune kunoichi se mise à genou devant la stèle commémorative qu'elle avait déposé une fleur plus tôt et rejoignit ses mains ensembles pour commencer une petite prière.

HRP : Dsl ça fait vraaaaaiiiiment longtemps que j'ai pas rp. Dit moi si ya un truc qui va pas! =)

Publié le 01/07/2020 à 06h10

Chakra bleu

Kotaro ne pouvais qu'être surpris du raisonnement de la jeune Kanashisa. il était rare que de jeunes gens ai de telle raisonnement. Il fallait souvent connaître un drame terrible pour en arrivé à ce genre de pensé. le Kitto ne pouvait qu'espérer que ce ne fussent pas le cas Peut-être que les tension ne disparaitrais pas si facilement. Pourtant, il fallait garder l'espoir que la situation change pour le mieux. Sans sa, il n'y avait plus de raison de lutter à maintenir une paix illusoire.

Sa chevelure trahissait évidemment son appartenance à son clan. Leurs chevelure caractéristique ne passant guère inaperçus. C'était donc une jeune en formation pour devenir une eiseinin, une compétence plus que vital en mission. C'était donc une jeune pousse prometteuse du village au-quelle le Kitto avait à faire.

« C'est un point de vue intéressant que tu à la. Je n'avait pas vu les chose ainsi. »


La mort était la compagnon de tout ninja. Pour autant, tout le monde avait une raison de souhaitait l'éviter. Kotaro lui n'y avait même rarement pensez. Que laisserait-il derrière lui? Était-ce important au final ? Actuellement, il n'était qu'un shinobi parmi d'autre au sein du village. Son importance était moindre et il finirai certainement oublié comme beaucoup finalement.Peut-être que l'on parlerais rapidement du Kitto blasé, titre que certain lui avait donner sans que l’illusionniste comprenne pourquoi Kotaro ne cessa d'observer l'adolescente dans sa robe blanche. il était certain maintenant qu'elle avait vécu un drame. Il ne pouvait pas deviner l'intensité de ce dernier car personne ne réagis pareil au aléa du destin.

« Je vais tacher de ne pas me trompé. Tu à l'air de bien t'y connaitre en fleurs. »


Souriant à la la jeune Uzumaki, il observa quelque seconde le lot de chrysanthème qu'elle venait de lui donner. Il n'avait aucune certitude à ce que ces fleur aide réellement les défunt. Mais c'était avant tout l'attention que l'on leur portait qui devait les aidés. L'oubli était réellement quelque chose qui faisait peur.

S'accroupissant également, il accompagna Kanashisa dans sa prière pour la personne qui reposait ici. Il y avait un grand nombre de tombes et il serait bien plus efficace que les deux se séparèrent. Prenant le coté opposé de Kanashisha, il essaya de ne pas ce tromper. Déposant les mauves pour les femmes, et les blanche et jaunes pour les enfant. parfois il eu même la surprise de voir des famille entière.

HRP : Nah, il est très très bien ton poste ^^

Publié le 01/07/2020 à 16h39

Another
Chakra bleu

Kanashisa fut soulagée de voir que son invité du soir semblait être très attentif envers ses explications et sa manière de procéder. Elle ne savait point si, au fond de lui, il la prenait au sérieux quand elle parlait des bienfaits du Chrysanthème sur les défunts, mais cela n'avait pas vraiment d'importance. Tant qu'il suivait les introductions de la grande demoiselle, tout se passerait bien et les âmes pourront vivre leur vie spirituelle tranquille. Néanmoins, elle hocha la tête sur son affirmation.

« Quand j'étais petite, je voulais devenir une fleuriste pour aider les gens. Voir un bouquet peut nous donner toutes sortes d'émotions, mais ne fait jamais de tort. Cependant, cela aurait été du gâchis pour Konoha si je n'avais point continuer mon entraînement de shinobi. Alors j'ai marié mon amour pour les fleurs à celle de la médecine. On dit que je suis l'une qui est la plus spécialisée dans la médecine florale. »


Ensuite, les deux ninja furent agenouillés devant une pierre qui avait plusieurs personnes qui avaient rejoins les étoiles, puis, chacun de leurs côtés, répétèrent les mêmes actions encore et encore. Le silence de ces lieux pouvait sembler pesant pour certaines personnes, mais, pour Kanashisa, c'était relaxant et agréable. Elle avait l’impression qu'à chacune de ces prières, elle pouvait sentir la présence du défunt qui l'écoutait et appréciait son geste. C'était un sentiment extrêmement léger pour elle, mais cela ne dura quelques minutes, avant que le destin lui bousille ce sentiment agréable.

En effet, alors qu'ils suivaient, chacun de leur côté, un chemin précis, cela prirent quelques minutes avant que leur route se croise sur la dernière stèle commémorative. Enfin, ce qui se ressemblait a une stèle. En effet, l'endroit de ce lieu de repos était un peu plus éloigné des autres et n'était point aussi droit et professionnel que les autres pierres tombales. Sur les pierres, nous pouvions lire ces noms ''UZUMAKI AIKO'' et ''UZUMAKI HAYATE'' en majuscule, avec des traits courbés. Aussi, nous pouvions voir deux petites photo de formation ninja sur la pierre. La réaction de Kana changea assez vite à la vision de cette stèle. Certes, au début, elle était peu expressive quand la demoiselle avait rencontré Kotaro. Cependant, maintenant, c'était différent. Elle affichait un regard assez larmoyant et souffrant.

« ...Le reste des fleurs que nous avons, nous allons les déposer ici, Kotaro-san. »


La voix de Kanashisa semblait triste quand elle lui dicta ce qu'elle voulait faire. Chacun d'entre eux possédaient trois Chrysanthèmes. La Uzumaki avait gardé trois rouges, tandis que Kotaro en avait trois blanches. Ensuite, après avoir déposer ses fleurs, la kunoichi s'agenouilla et pria pour ses deux défunts, toujours avec un visage aussi triste qu'avant. Cela prit quelques minutes avant qu'elle se retourne vers Kotaro.

« Merci de votre aide, mais il sera inutile de prier cette tombe pour votre part, car leurs corps et leurs âmes ne se reposent pas ici. En fait, nous avons jamais trouvé leur corps... C'est pour ça que j'ai créé moi-même leur tombe ici. Je ne sais même pas si ils entendent mes propres prières, même si je les aime beaucoup.. »


HRP : Image d'Aiko Uzumaki: https://cdn.discordapp.com/attachments/473523739573747734/730070560234799135/Uzumaki_Aiko.png
Image d'Hayate Uzumaki: https://i.pinimg.com/originals/fd/9d/f0/fd9df0e4bc5a3afbff80650cbf28f7fb.jpg

Publié le 07/07/2020 à 22h10

Chakra bleu

Beaucoup trouvé que le Kitto était quelqu'un de "blasé". Pourtant, il n'était pas réellement ce genre de personne. Il s’intéresser à plusieurs choses et aimer beaucoup en apprendre des nouvelles. Le domaine des fleurs ne lui était d’ailleurs pas connu. Il essaya donc de retenir tout ce que disait la jeune Uzumaki à ce propos. Qui sait si ces connaissances ne lui serviraient pas un jour ou l'autre. Kanashisha avait donc souhaité être fleuriste avant de devenir ninja? Elle parler de gâchis. Aux yeux du Shinobi, c'était du gâchis de l'avoir poussé à continuer dans une voie si cette dernière ne lui convenait pas.

« Peut-être, mais je pense que ce n'est qu'à toi de choisir ta voie. Content que tu as trouvé un chemin qui te plaît quand même. »

Ainsi, elle s'était spécialisée dans la médecine florale ? Encore un domaine ou le shinobi n'y connaissait rien. Pour autant, ce n'était pas vraiment le lieu pour demander plus de renseignements. Chacun fit ensuit route de son côté. Ornant chaque tombe qu'il ornèrent de chrysanthème. À la vue de toutes ces tombes, tous ces disparus, qui avaient rejoins l'au-delà, il se dît peu à peu qu'il était futile de se morfondre de ces erreurs. Il pouvait encore les réparer tant que la vie brûlerait en lui. Certain n'avait pas cette chance et nul ne pouvait savoir quand leur route les conduirait au trépas.

Kotaro finit par rejoindre la jeune femme sur une stèle plus atypique. Semblant plus excentré du reste des monuments. Ce n'était certainement pas l'œuvre d'un professionnel. C'était sans doute un monument construit par un proche. C'était une pratique peu rependue au village. Il s’attela particulièrement à observer les deux photos, venant effleurer les inscriptions des pierres. Comme pour se confirmer leur existence. Il ne les avait jamais remarquées avant. Les photos étaient explicites, deux Uzumaki devaient reposer ici.

Jetant un regard vers la kunoichi, il ne put que constatait le change qui s'effectuait. Si la jeune fille semblait plutôt réservée au premier abord, et n'éprouvant que peu d'émotion. Ce qui lui faisait d’ailleurs un point commun avec notre Kitto. Elle semblait maintenant retenir des larmes. Il ne fallait pas être un génie pour deviner qu'elle était lié aux deux défunts. Un peu désemparé face à cette situation, il préféra écouter en silence les instructions. Déposant les fleurs comme le souhaiter Kanashisha.

« ... »

Ainsi, Aiko et Hayate Uzumaki étaient partis en mission sans jamais revenir. Nul se sachant ce qui avait pu leur arriver. Le plus probable était effectivement la mort, et faire miroiter de l'espoir à l'adolescente serait plus que cruel. Les chances pour qu'il revienne après plusieurs année sans nouvelle était minimes. Ainsi, leurs tombes improvisé était vide et la prière du Kitto serait inutile ? Soit, ce dernier vint quand même faire une prière. Il ne pouvait pas vraiment leur souhaiter un repos, c'était une simple prière pour leurs signifier qu'il n'était pas oublié. N'était-ce pas le but de tout ce rituel qu'ils avaient effectué ce soir ?

« Je ne doute pas qu'ils entendent tes prières. Quel que soit l'endroit où ils se trouvent... »

Le shinobi ne se permis pas de demander qui étaient réellement ces personnes pour la Kunoichi, cela ne le regardait pas vraiment.

« J'imagine ce que tu peux ressentir. Mon père et un Shinobi errant. La sédentarité ne le convient pas. Et depuis que je l'ai quitté après mon entraînement, je n'ai plus aucune nouvelle. Idem pour ma mère qui a suivi la prêtresse. »

Oui, on ne pouvait pas dire que sa famille communiquer beaucoup avec lui, il n'avait pas spécialement cherché à les contacter. C'était également mission impossible. Nulle ne connaissait la destination des Kitto lorsqu'ils quittèrent Konoha en compagnie de la prêtresse. Il avait hésité à les suivre. Un choix qu'il ne pourrait jamais changer.

Publié le 09/07/2020 à 00h48

Another
Chakra bleu

Malgré que celle-ci avoua que les corps n'étaient point présent dans ces stèles commémoratives, l'homme à chevelure acajou, toujours silencieux, vint faire une prière. La demoiselle, malgré que cela n'était point remarquable dans son expression facial, était intriguée par le geste du jeune homme du clan Kitto. Ensuite, quand ce dernier finit sa petite prière, il ne se doutait point que les prières de l'Uzumaki se rendait jusqu'à eux, peut importe où ils se trouvaient. La jeune demoiselle haussa très légèrement les épaules, fixant les pierres tombales d'un regard neutre.

« Ouais... sûrement. »


Malgré des dires de Kotaro qui étaient, certes, bienveillantes, Kana avait du mal à y croire. Le monde spirituel était très vaste, mais limité. Enfin, selon les croyances de Kanashisa, les âmes restaient soient proche de leurs corps ou soit dans un lieu mémorable. Elle avait bien essayé de prier à leur maison, cependant, l'eiseinin n'avait aucunement l'impression que quelqu'un écoutait ses prières attentivement et avait ce même sentiment ici. Pourtant, malgré tous ces signes, Kanashisa continuait à revenir ici, chaque années, pour placer une fleur sur les pierres mal travailler. Peut-être que, au fond-elle, elle souhaitait que les affirmations de Kotaro soient réelles? Peut-être souhaitaient-elle croire que ses prières se rendaient jusqu'à ses parents? Qui sait. Même la jeune demoiselle ne s'était vraiment posée la question.

Bref, son compagnon du soir expliqua, lui aussi, son deuil envers le départ de ses deux parents. Même s'il ne le démontrait pas vraiment dans son expression faciale ou gestuelle, on pouvait ressentir que ce dernier était, sûrement, touché par cet événement. Même si ce n'était point la même situation, la Uzumaki comprenait cette confusion qui raisonnait en lui. Ce n'est jamais facile d'être aussi loin de sa famille et de ne point savoir leurs situations. M'enfin, pour quelqu'un qui n'a plus de nouvelles de ses parents, il était plutôt calme et inexpressif comme elle. Peut-être que, lui aussi, il avait décidé de fermer la porte à toutes formes d'affection? Possible. Néanmoins, malgré que la kunoichi était curieuse de savoir le contenu de ce départ, elle ne se permit point de poser la question.

« Je suis désolée de l'apprendre. Néanmoins, sache que tout ne s'est pas envolé. Son apprentissage est un très bon héritage. »


La Uzumaki prit une petite pause pour regarder la réaction de son compagnon, puis, se baissant respectueusement devant lui, reprit la parole.

« Je vous remercie honnêtement d'avoir partagée cette soirée avec moi. C'est la première fois que quelqu'un m'accompagne et je trouve que l'énergie spirituelle que ces lieux dégagent est nettement plus apaisante et agréable maintenant. Je crois que les âmes des défunts ont apprécié notre geste. J'espère que vous aviez aimé l’expérience tout autant que moi. »


La jeune demoiselle laissa un léger soupire, avant de se retourne.

« Néanmoins, toutes bonnes choses ont une fin. Il se fait tard et je dois, malheureusement vous quitter. Je rencontre mon sensei, demain. »


La kunoichi, suite à ses dires, commença à se diriger hors du fameux sanctuaire des esprits, puis, à l'entrée, elle se tourna pour envoyer la main à Kotaro.

« À une prochaine fois, Kotaro-san! »


HRP : Fin du rp pour moi, merci beaucoup de ce rp! jespere que tas aimé :3

Publié le 13/07/2020 à 21h14