Conseil de défense

Année 9
Chakra bleu

Cette journée avait été riche en émotion pour l'élite de Konoha et pour Matsuo. Le retour de Kazami, son interrogatoire, les tensions entre coéquipier. Et les Konohajin n'allaient pas être au bout de leurs peines. Kimino les avait convoqué pour parler de l'avenir de Uzumaki Kazami, mais surtout debla futur attaque de Gekido sur le village. Il n'avait toujours pas eu de retour de Shimazu, mais il espérait qu'il se joigne à eu. Il savait que le chef du clan Uzumaki les retrouveraient grâce à ses dons de senceur.

Kimino était arrivé le premier, pour dire vrai il était là depuis des heures. Il avait tenu Risako au courant debla situation, mais étant dans son dernier mois d'une grossesse compliqué, la jeune femme n'avait pas pu se déplacer. Et pour ce qui était de Tsubasa, son temps comme Hokage était compté, elle ne le serait sans doute plus dans quelques heures. Azukiyo etait introuvable, donc le seul représentant Chikara serait Matsuo. Cet endroit n'était pas fait pour ce genre de réunion. Mais c'était l'endroit parfait.

Les Konohajin devait mettre en place un plan de défense envers Gekido. Avant de savoir s'ils pouvaient l'attaquer, il devait préparer la défense du village. Et ils devaient également décider du sort de Kazami, la mort étant une erreur selon Kimino. La libérer de sa culpabilité et l'empêcher de payer pour ses crimes serait une erreur, la mort était une punition bien trop douce pour un Shinobi.

Publié le 31/05/2020 à 18h33

Chakra bleu

Peu après avoir reçu la convocation par Matsuo de la part de Kimino

Imawara se prépara tranquillement afin de se rendre au lieux désigné pour la convocation du Hokage, convocation qui d'après le message se devait d'être discrète, c'était compréhensible ; après tout les ninja concerné par la mission devait discutés du sort de Kazami en privé, mais il se peut aussi que Kimino ferrai des remontrances quand au déroulement de la mission qui semblait simple à la base.

Le rouquin arriva près du lieux du rendez-vous, il pu apercevoir une chevelure flamboyante au loin, ça ne faisait aucun doute : C'était Kimino, son meilleur ami qui attendait patiemment les autres Shinobi.
Le rouquin sorti des ténèbres et prononça ces quelques paroles :

« Hey bien hey bien, on dirait que je suis le premier. Salut mon pote Imawara fît signe de la main à Kimino »


Le rouquin s'assied non loin de Kimino et fixa le ciel étoilé qui semblait offrir un joli spectacle.

« Il fait bon ce soir.Dit-il en soupirant »

Publié le 31/05/2020 à 20h15

Chakra bleu

Un peu stressé le genin écouta sans broncher le Hokage. Encore une fois on lui confiait une mission importante. Matsuo en était très honoré mais il ne savait si c’était parce qu’il commençait à prendre de l’importance au sein du village ou bien si c’était un ordre idiot. Encore une fois le village confiait une mission d’une grande importance à un genin, qui était par définition, un ninja relativement faible.

Enfin ... au fond de lui il était content, d’autant plus qu’au prime abord elle n’était pas compliquée et qu’il ne risquerait sans doute pas sa vie.

Le Chikara aurait voulu parler un peu plus avec le Hokage. Il voulait lui demander quand rentrerait Kara, il commençait à s’inquiéter pour elle, ça faisait un moment qu’il n’avait pas eu de nouvelles. Il aurait aussi voulu lui dire que s’il avait défendu Shimazu et Kazami ce n’était pas dans un soucis de professionnalisme, que c’était purement égoïste parce qu’il aurait voulu se venger lui même. Il aurait voulu lui dire que malgré tous ses efforts pour les chasser la haine et le désir de vengeance étaient revenus au galop lorsqu’il s’était retrouvé face à Kazami. Mais l’heure était grave, il le sentait grâce au ton que le Hokage employait : il n’avait pas de temps à perdre avec ces choses futiles.

Matsuo était en train de partir, il était en train de refermer la porte du bureau pour aller accomplir sa mission quand le Hokage parla. Sa main se crispa sur la poignée de la porte. Il ignorait comment mais le Hokage savait tout ce qu’il s’était passé. Finalement il n’y avait rien d’étonnant à cela c’était le Hokage, le shinobi le plus capable du village. Il se détendit et leva son pouce vers le Hokage, déterminé, comme pour dire qu’il avait compris et qu’il ne recommencerait jamais.

Ensuite il descendit rapidement à l’accueil pour se renseigner sur Kotaro et sur Imawara. Il ne savait pas où ils habitaient ni même où ils pouvaient être. Histoire de brouiller les pistes il prit le risque de perdre un peu de temps et de demander des renseignements sur une demi douzaine d’autres ninjas importants du village. Il prit un air naïf et curieux pour chacun d’entre eux, n’accordant pas plus d’importance à Kotaro et Imawara qu’aux autres. Une fois son manège terminé il retrouva le Kitto à l’air blasé puis Imawara, leur délivrant les consignes à chaque fois. Il prit le temps de s’excuser avec le second, Kimino avait raison, Matsuo avait enfreint les règles et il avait eu tord. Une fois ses excuses faites il se rendit chez Shimazu afin de donner les consignes à son maître mais il fut pour lui impossible de mettre la main sur l’Uzumadono. Il fit le tour du quartier Uzumaki et se permit même de rentrer chez son maître mais là encore il n’y avait personne. Dans leur duo de traqueur c’était Shimazu le ninja sensoriel, Matsuo n’avait pas ce genre de pouvoir et actuellement il le regrettait amèrement ...

Il prit la décision de rester aussi longtemps que possible chez le chef des Uzumaki, espérant qu’il rentrerait au dernier moment. Il ne pouvait pas se permettre de laisser une note écrite chez son maître, si jamais quelqu’un mettait la main dessus ce serait catastrophique. Mais bientôt il du se résoudre à partir pour l’arène, tant pis pour Shimazu, si son maître ne pouvait assister à la réunion alors lui au moins y serait.

Après avoir fait quelques détours en ville, histoire de semer d’éventuels espions (ce dont il doutait grandement), il arriva enfin à l’arène de combat. Kimino et Imawara étaient déjà là. Il signala discrètement sa présence et s’installa plus loin, histoire de ne pas déranger les grands. Il avait emporté un prototype de marionnette, en attendant il bidouillerait deux ou trois trucs dessus ...

Publié le 31/05/2020 à 20h54

Chakra bleu

Kimino vit d'abord arrivé Imawara décontracté, comme ci il n'avait pas foutu une merde monumentale durant la dernière mission. Le Hokage était énervé, mais pas au point de se disputer avec son meilleur ami, et pas dans ce genre de condition, c'était bien que ce soit lui qui soit arrivé en premier. Kimino allait pouvoir lui expliquer les choses sans langue de bois. Il n'y avait pas d'histoire de Hokage entre eux. Ils étaient égaux la plupart du temps, le Hokage avait juste le pouvoir final sur les décisions.

« Tu as foutu une sacrée merde en ramenant Kazami. J'ai posé un sceau sur Seth pour tout voir, tu aurais pu attendre qu'elle soit dans les geôles... »


Bref, Kimino venait de lui faire remarquer son mécontentement, et si Imawara ne surencherissait pas il n'en parlerait plus. Le moment de parler des choses sérieuses était venu.

« Je vais pas te mentir, c'est la merde... Kazami est revenu pour nous prévenir, Gekido va nous attaquer avec des alliés. Elle se fait interrogé en ce moment même par Shimazu et Taram dans les cachots. On est pas prêt pour un affrontement de cette ampleur. »


Kimino laissa quelques seconde à son bras droit pour digérer l'information. Il avait fait exprès de ne pas parler de l'enfant. Il n'y avait pas de raison de mettre la vie de cet enfant en danger, juste pour le nom de ses parents.

« Il nous manque Seijuro, Shinji, Gokoro... Toi et moi sommes devenu plus fort, mais on ne tien toujours pas la distance face à Gekido... Et même face à Kazami... »


Kimino semblait dépité, il n'avait pas perdu espoir, mais il était réaliste, combattre Gekido qui avait des alliés, admettons qu'ils y en ai des aussi puissant que lui... Comment gérer deux Gekido alors qu'un seul était déjà compliqué.

« On va devoir se préparer à quelque chose de gros, je ne l'annoncerai pas de cette façon aux autres, mais je voulais que tu le saches... »


Matsuo arriva sur ces mots, et Kimino ne dit rien de plus. Il fixa quelques seconde le jeune homme qui travaillait sur sa marionette pour trouver son regard. Puis quand il le regarda, il lui fit un signe de la main pour le faire venir jusqu'à eu.

Publié le 31/05/2020 à 22h11

Chakra bleu

Après le débriefing de leur mission, le Kitto c'était empresser de retourner à son poste habituelle. Dirigeait la police de Konoha prenait beaucoup de temps et le shinobi essayait de faire au mieux pour faire respecter les lois au sein du village. Mais exceptionnellement, il avait quitté plus tôt son poste, troublé en partie par le retour de Kazami. C'est ainsi qu'il retrouva le jeune Matsuo devant chez lui, ce qui ne manqua pas de le surprendre.

Une seule convocation était un fait plutôt rare depuis la nomination du Kitto mais deux en une journée, c'était une drôle de coïncidence surtout après un événement aussi exceptionnelle que la capture de Kazami Uzumaki. De plus, le fait que le jeune Chikara ait lui même participer mis la puce à l'oreille au ninja. Cette seconde mission était certainement lié à la traîtresse, mais il ne pouvait en être sur.

L'heure venue, le Kitto se rendit donc à l'arène comme convenue. Il pût alors constater que seul des membre de la capture de Kazami était présent en plus de Kimino, ce qui sembler corroborer l'hypothèse du dernier Kitto de Konoha. Kimino sembler avoir discuter au préalable avec le sabreur. Le genin était également présent et l'Hokage lui faisait signe de s'approché. Etant le dernier arrivé, il se rapprocha également. S'il souhaitait qu'il attende son tour, le Kage n'aurait qu'à lui faire un signe.

Publié le 31/05/2020 à 22h46

Chakra bleu

Tout le monde était là mis à part Shimazu, mais Kimino décida de ne pas l'attendre pour commencer. Le frère de Kazami était au courant de la situation, et à l'heure actuel en savait sans doute plus que Kimino. Le Hokage laissa tous le monde approché et prit la parole.

« Merci d'être tous venu, Shhimazu va sans doute nous rejoindre un peu plus tard. Il participe en ce moment même à l'interrogatoire de Kazami. »


La Hokage repris son souffle, avala sa salive, le sujet sérieux allait commencer.

« J'ai longuement discuté avec Kazami et Shimazu aujourd'hui, et nous avons décidé de la faire prisonnière. Elle est revenu pour nous avertir, Gekido serait devenu plus fou et plus dangereux que précédemment, et il marche vers Konoha avec des alliés. Nous allons subir une attaque dans les jours ou les semaines à venir... Nous devons nous préparer, la bataille qui s'annonce sera sans doute la plus violente que chacun de nous aura connu. »


Tout le monde écoutait le Hokage avec attention, alors celui ci continua.

« Vous avez remarqué que Seth n'est pas là. Il patrouille dans la forêt, il nous préviendra en cas de danger. Pour ce qui est de Kazami, j'ai décidé sous les conseil de Shimazu, de faire une annonce publique demain. Nous devons mettre le clan Chikara au courant le plus rapidement possible pour éviter la guerre civile. Kotaro, tu t'occuperas de la sécurité de l'événement avec les forces de police. Imawara, tu t'occuperas de la sécurité des remparts du village. Matsuo... et bien Shimazu te diras quoi faire. »


Kimino n'avait pas réellement pensé à un rôle précis pour le genin, et à raison, il était genin. Il allait pouvoir servir de soutien à Shimazu qui était chargé de la sécurité de sa sœur. Il déciderait de comment le marionnettiste l'aiderait.

« Shimazu devrait arriver avec plus d'informations dans la soirée, je ne suis pas là pour donner des ordres à l'aveugle sans vous consulter. Dites moi si vous avez des idées pour améliorer la défense du village, ou pour tenir le peuple à l'abri. »

Publié le 31/05/2020 à 23h00

Chakra bleu

« Gekido... »


Répéta t'il doucement. Son intuition fût la bonne et il aurait préférait ce tromper sur son intuition. Ce que venait d'annoncer le Hokage était extrêmement grave. L'ancien Hokage était un monstre de puissance et si ce dernier avait effectivement de nouveau allié, il fallait agir extrêmement rapidement. Si son amante représentait à elle seule une menance sérieuse, Gekido n'était pas comparable. Surtout qu'il semblait avoir de nouveaux allié. Le problème étant de savoir si les informations provenant de Kazami était vrai. Konoha pouvait'il faire confiance à cette femme? Les propos de Kimino semblait allait dans ce sens. Les shinobi ce devaient de faire confiance à leurs Kage.

Lorsque le chef de Konoha eu finis de parler, le Kitto pris rapidement la parole. C'était une énorme crise qui s’annonçait pour le village caché de la feuille.

« Je vais dés que possible mobiliser un maximum d'homme. La capture de Kazami étant... très attendu... »


C'était assez triste à dire, mais il était fort probable qu'il ai quelque débordement lors de cette fameuse annonce. La tentative de génocide des Chikara par l'ancien Kage Uzumaki avait laisser des plaie difficile à guérir. Il était fort probable que le peuple exige l'exécution publique de cette dernière. hors, elle pouvait représenter un certain intérêt pour contrer l'attaque de son amant.

« C'est une situation extrêmement délicate... »


Des alliée inconnue, un jour J incertain. Il était compliqué de préparer un plan efficace dans ces condition. Il était même peut-être déjà trop tard pour réagir efficacement. Le meilleur scénario étant que le village ait le temps de préparer sa défense. Le pire serait certainement que l’assaut est lieu pendant les préparatif. de plus, de bon élément n'était pas actuellement présent au village. La chance n'était pas de leur coté.

« Le mieux pour la population serait que l'on arrive à intercepté cette assaut avant qu'il n'atteigne le village. Non seulement se serait la panique, mais la réaction de la population serait très certainement instable. On pourrais peut-être user de Kazami pour faire pression sur Gekido? L'affrontement frontal n'est clairement pas une option et on ne doit pas être pris au dépourvu...... »


Habituellement sérieux, voir blasé pour la majorité des konoha-jin qu'il côtoyait, son visage trahissait son inquiétude face à la situation. Peut-être que si l'ennemis était repérer, le mieux serait de saper leur force avant un assaut final. Mais c'était un scénario plutôt cruelle avec de nombreuse perte pour Konoha en perspective. Mais le Kitto ce retint de proposer un tel plan pour le moment.

Publié le 01/06/2020 à 00h00

Chakra bleu

Matsuo arrêta de trifouiller les mécanismes de son pantin lorsqu’il capta le regard de Kimino. Encore un peu de travail puis ces bouts de bois et de métal formeraient une merveille de technologie : l’alliance de la science et des arts ninjas. Avec ça Matsuo pourrait enfin entrer dans la cours des grands sans avoir à rougir. Mais d’ici là ce serait simplement un genin ...

Il rejoignit les autres et le Hokage leur exposa la situation. Donc, pour faire simple selon une traitresse génocidaire, le village allait être attaqué. En tous cas Kimino en semblait persuadé. Pour Matsuo c’était un peu léger. De plus, en tant qu’unique représentant du clan Chikara il s’inquiéta qu’il ne fallait pas négliger le fait que Kazami avait déjà trahit le village dans le passé.

Il s’éclaircit la voix et d’un ton calme dit :
« -Hum ... c’est bien beau tout ça mais, sans vouloir manquer de respect à personne, on va vraiment partir en guerre sur les simples dires d’une femme qui a trahi le village, participé au massacre de mon clan, et qui est surtout l’amante de Gekido ? Est-ce qu’on est bien sûrs de toutes les infos qu’elle nous a donné ? »

« -Parce que moi je me demande si c’est pas un piège. Vous trouvez pas qu’on l’a ramené un peu trop facilement ? Peut-être que c’est un piège pour détourner notre attention ... »


La discussion avança un peu puis Matsuo enchaîna, c’était encore un genin mais s’il était ici c’était pour se rendre utile, pas pour faire de la figuration.
« -Si vous annoncez que le village détient Kazami j’suis pas sûr que mon clan le prendra bien s’il découvre qu’on s’est allié à elle. Elle a quand même participé au massacre. »

« -Si ce qu’elle dit est vrai alors il va falloir que tout le village soit soudé. Je suis qu’on ne peut pas se permettre de perdre le soutient du clan. D’accord, on va leur dire qu’on l’a, mais soyez ferme avec Kazami et faites le savoir aux Chikara. Si vous faites ça et que vous les canalisez sur Gekido alors je vous assure qu’ils seront plus motivés que jamais s’il faut se battre contre lui. »


La discussion évolua encore un moment et quand Matsuo vit qu’elle se terminait il proposa au Hokage en faisant jouer sa marionnette :
« -S’il faut protéger/cacher quelque chose ou quelqu’un je pourrais le faire avec ça. »


Il se maudit d’avoir proposé ça. Encore une fois il allait se retrouver entouré de monstres de puissance et il aurait bien aimé se retrouvee protégé par les épaisses couches de blindage de sa marionnette. Mais bon ... il était avant tout au service de Konoha.

Publié le 01/06/2020 à 00h24

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

En effet Kimino et Imawara étaient devenu plus fort, mais pas assez pour battre Gekido individuellement, une idée saugrenu vint à l'esprit d'Imawara.

« Kimino, on peut se parler en privé après ce conseil ? »


« Pour ce qui est de ma mission de protéger les remparts je la mènerai à bien, j'aurai l'avantage du terrain si Gekido vient à attaquer, je pense pouvoir le ralentir quelques minutes, juste assez pour vous laisser le temps de prévoir une riposte ou d'évacuer tout le monde. Je le jure sur ma fierté de bretteur, Gekido ne passera pas les remparts de Konoha tant que je respirerai. »


Le rouquin venait de prononcer des mots forts mais sincère comme toujours.

« Matsuo, j'ai crût comprendre que tu manipulait des marionnettes ? J'aimerai poser un sceau dans ta marionnette au cas ou tu te ferai attaquer et si j'ai l'information bien-sûr je pourrai t'apporter une petite aide.
Par ailleurs nous ne perdons rien à prendre les informations de Kazami au sérieux, certes c'est une criminelle complice d'un génocide, mais ce n'est pas une menteuse, elle n'a jamais caché ou nier ce qu'il s'était passé, elle nous a toujours fournis la même version. Je veux donc croire en son histoire et me préparer au cas ou ce monstre de puissance débarquerait. »


« Kotaro, je pense que parmi tout les shinobi qui sont ici , tu es celui qui a le plus de chance de surprendre Gekido, d'après ce que je sais il est supérieur à Kimino en terme de taijutsu et supérieur à moi en terme de kenjutsu, cependant très peu de gens sont habitués au Genjutsu et je pense que tu peux le surprendre avec ça et nous offrir des ouvertures non négligeables. »


Imawara prenait très au sérieux cette histoire et ne parlait pas en tant que simple épéiste mais bien en tant que bras droit du Hokage.

« Pour conclure je tiens officiellement à m'excuser pour mon comportement lors de la mission précédente, j'ai agi e manière précipité et de manière prémédité avec un plan derrière la tête, cependant la situation a changé, mes désirs passeront après, une fois que Gekido sera loin d'ici ou neutralisé. »

Publié le 01/06/2020 à 19h31

Chakra bleu

Imawara semblait enfin reprendre la place qui était la sienne. Matsuo était dans la peur du mensonge face à Kazami. C'était logique, il était le seul Chikara présent, et Kazami n'avait pas bonne réputation dans ce clan et à juste titre.

« Je suis d'accord avec Imawara, et je sais de sources sur, que ce n'est pas dans son intérêt de mentir. De plus elle subit un interrogatoire un peu plus poussé en ce moment, si elle a menti on le saura. Mais je ne vois pas l'intérêt de nous prévenir afin que l'on augmente notre puissance plutôt que d'agir par surprise et à deux. »


Imawara semblait déterminé, mais le genjutsu de Kotaro serait il suffisant pour retenir Gekido ? Certainement pas. Le seul véritable atout en terme de surprise était les Kirishitan, Gekido ne connaissait rien d'eux. Mais il y avait la question des alliés de l'ancien Hokage également.

« Il va de soit que chacun de nous est prêt à mourir pour le village. Il serait mieux d'éviter, mais il faut se préparer à le faire. Chacun de vous va devoir se préparer durement, nous allons sans doute vivre l'équivalent d'une guerre... »


Les mots était fort, mais le Hokage les avaient pesé avec soin. La puissance seule de Gekido pouvait être comparable à une armée, il était peut-être le seul ninja vivant capable de tuer le Raikage.

« Attendons, Shimazu nous rejoindra peut-être rapidement avec plus d'informations. »


Le Hokage se tourna vers Matsuo.

« Je sais que tu es le moins expérimenté ici... et de loin bien trop jeune pour subir tout ça, mais tes marionettes sont un réel atout pour le village et l'effet de surprise qu'elles apporterons. »

Publié le 02/06/2020 à 11h45

Chakra bleu

« Peut-être, mais je ne pourrais certainement crée qu'une ou deux occasion. Le genjutsu est un art puissant pour crée la surprise, mais il devient très situationnel si le combat devait durée. »


Les réticence du jeune Chikara était compréhensible. Malheureusement, tout semblait être en accord sur la sincérité de cette femmes. Tout les détail n'était pas entre leurs main pour juger de la véracité de ces propos. mais le kage semblait lui faire confiance sur ce point. De plus, Kazami était un atout de poids pour attaque Konoha. sans délester ne semblait pas être un choix logique.

Les Kirishitan était également un atout de poids pour surprendre les assaillants. Mais Gekido semblait avoir de nouveau allié qui pesait également dans la balance. Quelle niveau avait t'il? Leur nombre également nous étaient inconnue. L'usage du Mokuton pouvait surprendre, mais il ne serait pas suffisant pour stopper Gekido. Après tout, le katon était un ennemis de choix pour cette affinité et le niveau de l'ancien Kage devait être largement suffisant pour cela.

« Je pense également que Matsuo à raison. Je ne sais pas si c'est ce que vous avez prévu, mais je pense que l'on pourrais se servir de cette capture pour mieux ce préparer. »


Cela sous-entendait, bien sur, que cette dernière ne serait pas exécuté sur la place publique pour satisfaire la vengeance des Chikara. L’idée de laissé libre cours à la vengeance n'était pas dans les mœurs du Kitto. Ce dernier prônait bien plus facilement la paix et le pardon; mais c'était deux chose très difficile à concilier avec la haine qui rongeait le cœur des Uzumaki et des Chikara depuis des année. Gekido, dans sa folie, offrait peut-être l’occasion d'aller toujours plus loin dans l'idée d'une réconciliation définitive des deux clans.

« Il faudrait également pensée à la mise en place d'abri pour la population. Si l'on ne peut écarter le combat du village, on doit sauver un maximum d’âme. nul doute que les ennemis ne feront cure des dommage collatéraux et c'est un luxe que nous ne pourrons pas nous permettre face à lui... »

Publié le 02/06/2020 à 12h19

Chakra bleu

Lorsqu’Imawara parla d’apposer un sceau de vision sur Hamaki Matsuo tiqua. Comment ça, l’homme qui avait voulu achever Kazami à sa place voulait poser un sceau pour savoir où il serait à tout moment de la journée ? Ça ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout, cependant il devait bien avouer qu’il avait raison augmenter la visibilité d’un ninja puissant du village dans ce contexte était quelque chose d’important. Peut-être même que ça pourrait changer le cours de la guerre. Il hocha la tête d’un air décidé pour accepter et renchérit même avec une idée derrière la tête :
« -Dis moi. J’ai entendu parler d’un sceau un peu spécial de votre clan. Un genre de sceau d’infinité ... »


Il fit jouer ses fils de chakra de marionnettiste et activa un mécanisme sur Hamaki. Ce qui lui servait de bouche mécanique s’ouvrit en laissant apparaitre un mécanisme capable de lancer des senbons depuis sa « bouche ».
« -Peut-être que si l’un d’entre vous l’appose ici alors je pourrais lancer une infinité de senbons depuis Hamaki. Je serai bien plus utile avec ça ... »


Si jamais une attaque se produisait et qu’il se retrouvait en première ligne, et vu le tour que la discussion prenait ça allait sûrement être le cas, ses chances de survies seraient minces. Mais, il semblait les augmenter petit à petit. Il avait battit une forteresse avec Hamaki, s’il était à l’intérieur, bien protégé par plusieurs couches de bois et d’acier, et que son nombre de senbons devenait illimité alors peut-être qu’il aurait une chance de s’en sortir. Peut-être ...

La discussion dériva. Ce n’était qu’un genin et il était entouré respectivement du chef du village, de son bras droit qui était aussi chef de la sécurité intérieure et du chef de la police. De plus ils étaient tous majeurs contrairement à lui. Il les laissa donc parler stratégie sans intervenir. Pour le moment il attendait l’arrivée de son maître avec impatience, il se prononcerait seulement lorsqu’il serait là avec de nouvelles informations.

Lorsque Kimino lui parla et lui dit qu’il était trop jeune pour affronter les évènements qui allaient suivre il fronça les sourcils. Il était peut-être jeune mais il commençait à avoir de l’expérience avec le monde des ninjas. Il avait survécu à un génocide, à Masaru, avait participé à des missions de traque avec Shimazu et avait même commandé une mission. En plus il avait développé son propre jutsu avec ses fouets de feu et s’était entraîné dur avec Hinae jusqu’à pouvoir maîtriser des pantins. D’ailleurs le Hokage reconnu sa valeur en disant que ses marionnettes pourraient servir le village en créant l’effet de surprise. Le marionnettiste était fier mais aussi réaliste. Il répondit au Hakage après avoir pris une inspiration :
« -Certes, c’est un art peu répandu mais je débute. Mes marionnettes sont encore faibles et il est même peu probable que je puisse battre un autre genin avec elles. »


Soudain il s’arrêta, comme s’il avait eu une idée :
« -Mais ... Oui. Si j’avais un peu plus de temps je pourrais travailler dessus et développer deux ou trois trucs assez sympathiques ... »


Une lueur illumina son visage :
« -Héhé ! »

Publié le 02/06/2020 à 23h24