Conseil de défense

Année 9
Chakra bleu

Tout le monde semblait prendre les choses au sérieux, et les tensions du début d'après-midi semblait enfin atténué. Bien, Shimazu traînait à arriver, mais c'était sans doute bon signe. Plus il mettait de temps, et plus Kazami lui aura donné d'informations. Kotaro avait proposé l'idée d'un endroit pour évacuer la population, c'était une très bonne idée. Seth pourrait se charger de ça, et il y avait toujours Chikara Seishiro, il était toujours là dans un coin, ne se montrant qu'au dernier moment. Parfois oublie, mais jamais disparu.

« Oui, Seth et Seishiro se chargerons de la mise en place d'une zone et d'un plan de retrait. »


Matsuo parla ensuite d'un sceau à apposer, Kimino n'était malheureusement pas un adepte des jutsu de son clan. Il connaissait les bases simplement. Le jeune homme de sous-estimé beaucoup trop, et il parlait des autres genin comme des égaux.

« Ne te sous-estime pas, tu es le genin le plus capable du village... D'ailleurs à ce propos. Je vais avoir besoin de toi, tu vas diriger des hommes. Et comme tu en as les capacités, tu n'es plus genin... Félicitations tu viens de devenir un chunin de Konoha, soit digne de ton nouveau grade. »


Kimino venait de balancer ça comme ça. Mais le jeune homme l'avait mérité, et il participait à la mission la plus périlleuse de ses cinq dernières années, cela méritait bien une récompense.

« Shimazu tarde à arriver j'ose espérait que c'est une bonne chose... Je vous propose de lattendre, pendant ce temps vous pouvais réfléchir entre vous de différentes modalités de défense et d'entraînement. »

Publié le 03/06/2020 à 11h22

Chakra bleu

« Matsuo chuunin ? Hey bin tu aurai pu me tenir au courant quand même KiminoLaissant s'échapper un rire Bah je suis daccord avec toi de toute manière, il le mérite bien, il a pas trop mal réagis cette après midi, même si monsieur va devoir me payer les soin liés aux petites brulures laissées par tes fouets nan mais oh Posa sa main sur la tête du jeune chuunin pour le décoiffer. »


Imawara repris en regardant son ami avec un ton un peu plus sérieux.

« Bon et sinon j'aurai besoin de te parler en privé un instant Kimino, c'est au sujet d'une stratégie. »


Imawara enleva sa main de la tête du jeune garçon et lui dit :

« Au faite, ça te dirai qu'on s’entraîne ensemble toi et moi ? Je ne suis pas un manieur de marionnette mais j'ai bien d'autres tours dans mon sac. Ah et je ne parlais pas d'un sceau de vision pour ta marionnette même si c'est une très bonne idée que je vais appliquer bientôt crois moi ; nan je parlais d'un sceau que j'ai confectionné et que seul Kimino connais, c'est un secret héhé tu le découvrira si tu es en danger. »


« Ah et toi la bas Pointant son doigt en direction de Kotaro.j'aurai besoin de m’entraîner avec toi afin d'apprendre à combattre face à un utilisateur de Genjutsu, sait-on jamais si Gekido en a un parmi ses renégats. »

Publié le 03/06/2020 à 23h14

Chakra bleu

Le Kitto ne c'était que peu intéresser au jeune Matsuo. Déjà, sa présence pour la capture de Kazami l'avait surpris. mais maintenant qu'il prenait par à cette réunion, sa présence contrastait encore plus avec le reste du groupe. Pour autant, si l'Hokage estimait sa présence nécessaire soit. Ce dernier eu même l'honneur de recevoir une promotion. Était-ce le bon moment pour promouvoir une jeune pousse à ce grade. il était plus que probable que les genins serait diriger pour évacuer au maximum la population. Le promouvoir ainsi le condamner donc à participer à la terrible bataille qui s'annonçait ? Déjà que les chance d'un ninja lambda était faible. M'enfin, il y avait toujours la carte de la surprise.

« Félicitation. »


La majorité des point sembler avoir été abordé et la suite de la réunion dépendrait maintenant des information que Shimazu et Taram réussirait à obtenir de la traîtresse. L'avenir du village reposant sur les choix d'une kunoichi qui l'a trahis. Quel ironie.

Reportant son attention au bras droit du hokage, l’illusionniste ce contenta de le dévisageait lorsque ce dernier l’interpella. N'ayant pas oublié les agissement de ce dernier au cours de l'après-midi et, bien que ce dernier ce soit excuser, ne comptait pas lui pardonner si facilement. Pour autant, il n'avait pas tord. Le genjutsu ce révéler être rare et il était difficile de le contrer pour un non-utilisateur. Après tout, il ne se suffit pas de ce rendre compte de l'illusion pour s'en défaire. Il était même possible de placer plusieurs illusion en même temps.

« Pourquoi pas... »


« Le principale atout contre le genjutsu est l'expérience et le sang-froid. Le mieu serait donc de s'y confronter un maximum. Se ne sera pas suffisant pour s'en débarrasser. mais cela limitera ces effet. Voici un exemple. »


Faisant quelque mudras, le Kitto pris soudainement l'apparence du sabreur Uzumaki. Ce dernier aurait évidemment l'impression de ce regarder dans un miroir. Sauf que son reflet était libre de ces mouvement.

« Seul un senseur pourrais nous différencier à ce stade.Hors condition de combat évidemment. »


Il n'était pas imaginable que le Kitto puisse user aussi habilement des arme de sabreur. Cependant, ce genre de jutsu pouvait crée une surprise non négligeable. Dans le tumulte d'un combat. un allié pouvait vraisemblablement être un ennemis. La meilleur situation pour affronter un tel adversaire serait donc un 1 contre 1. De plus, un autre cas de figure pouvait être imaginer.

« Je vous demanderez de garder votre calme. »


Evidemment, les ninja ici présent devait être sérieux comme la situation l'exigeait. Pour autant, certaine situation était propice à crée du désordre comme le prochain jutsu. Certain que tout le monde l'observait il composa de nouveau mudra. S'il garda l'apparence d'Imawara, c'est celle du jeune Chikara qui changea au yeux d'Imawara et Kimino. Ce dernier prenant tout simplement l'apparence du futur ennemi. Gekido Uzumaki. Ce soit n'était pas anodin car, évidement, les rancœurs était forte.

Il était évident que Kimino et Imawara n'allait pas fondre sur le nouveau Chuunin qui ne devait pas comprendre ce qui était entrain de ce produire. Pour lui, le second jutsu n'avait pas d'effet visible. il n'était que le support de l'Illusion.


Publié le 04/06/2020 à 14h51

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Shimazu s'était élancé vers l'arène sans réellement prendre autre chose en considération. Il le savait dorénavant, il était possible de mettre la main sur Gekido sans avoir le choix de mettre à mort Kazami. Bien, il arriva sur place, il passa par le sas et prit la parole une fois assez proche du Hokage :

« Kimino-san, j'ai fait le plus vite que j'ai pu. Pour commencer, j'aimerais vous confier le fruit du début de l'interrogatoire. Uzumaki était porteuse du sceau du silence, une demande réalisée par les membres de la pègre de Suna. Par chance, je disposais de ce jutsu dans mon répertoire, elle peut donc nous en dire plus dorénavant. »

« Gekido et Kazami devaient retrouver des membres de cette organisation dans 4 jours, l'objectif était de transmettre une récompense à Gekido pour la participation à une bataille. Cela ne nous laisse pas vraiment le temps de réfléchir à la situation. Les deux membres de cette pègre sont référencés dans le Bingo Book, ils sont considérés comme des combattants moyens. D'après Kazami, ils sont accompagnés par un Mitsuna impressionnant. Un garde du corps. »

Le rapport était terminé, le Uzumaki n'en savait pas bien plus, il remarqua la présence de nombreux compagnons. Konoha se préparait-il déjà à la guerre ? Kimino n'attendait pas ! Cette annonce allait sûrement changer les plans organisés. Kazami semblait certaine, Gekido avait été quasiment vaincu et il se remettait en question depuis lors. Allait-il attaquer sur un coup de tête ou réunir des hommes ? Avec qui fricotait-il ? Kazami n'avait pas été capable de répondre...

Publié le 06/06/2020 à 12h14

Chakra bleu

Shimazu était enfin arrivé, Kimino n'avait que très peu réagit aux genjutsu de Kotaro, dans sa jeunesse il l'avait déjà combattu dans un entraînement, lorsqu'ils étaient coéquipiers dans la police de Konoha. Il avait l'intention de répondre à son ami Imawara, alors que Shimazu fit son entrée dans l'arène. Enfin, Kazami devait avoir dit tout ce qu'elle avait à dire. Kimino ecouta le chef du clan Uzumaki avec attention.

« Bon, j'ai donc une mission de rang S pour trois d'entre vous... »


Kimino savait qu'il prenait le risque de tuer trois de ses hommes avec cette mission. Il devait envoyer des hommes fort, mais il ne pouvait pas se permettre de dépouiller le village de ses forces avant d'éventuelles attaques de la part de Gekido et ses alliés.

« Shimazu, je pense que tu es le plus qualifié pour être le chef d'équipe durant cette mission. Tu es celui qui a les informations, et tes capacités permettrons de vite voir si c'est un piège. »


Puis le Hokage se tourna vers les hommes présents au conseil, il allait donner les ordres pour chacun.

« Matsuo et Imawara, vous accompagnerait Shimazu, votre mission consistera à vous rendre sur le lieu de rendez-vous. Voir si Gekido s'y présente, et le cas échéant tenté d'enlever un de ses alliés et le ramener pour interrogatoire. Vous me demanderez sans doute pourquoi ne pas attaquer Gekido directment ? Je pense qu'il serait une erreur de confier le travail d'une armée à trois hommes. Shimazu tu décideras des modalités et de la date de départ. »


Le Hokage regarda ensuite Kotaro et lui dit.

« Tu seras chargé avec Taram de garder Kazami pendant cette période. Cette tâche consistera à l'empêcher de s'évader, et à empêcher d'autres Shinobi de la rencontrer. »


« Maintenant je vous pose la question, et principalement à toi Shimazu. Vous pensez que je dois annoncer Kazami demain comme prévu ou attendre les retours de cette mission ? »


Kimino demandait conseil à ses hommes, rare était les Kage à faire ça. Mais la vie de tous était en jeu, et il était normal qu'ils aient leur mot à dire.

Publié le 06/06/2020 à 15h17

Chakra bleu

Une mission de rang S ? Même pour un ninja aussi expérimenté que Shimazu, cela était chose impressionnant. Il possédait cette impression malsaine de se lancer dans la gueule de son ennemi. Pour autant, Kimino n'était pas dans le faux, il était nécessaire de réagir rapidement afin d'espérer comprendre une parcelle du plan de Gekido. Chose plus inquiétante, Kazami semblait indiquer que l'homme était sous l'emprise d'un individu... Il fallait découvrir son identité. En y repensant, le Uzumaki regretta de ne pas avoir insisté sur ce sujet.

« J'accepte cette mission.
Je tiens d'insister sur la dangerosité de celle-ci.
Si vous craignez la mort, n'y participez pas. »

Le message était clair, mais Shimazu n'était malheureusement pas à son coup d'essai. Matsuo était-il assez mature pour reprendre le flambeau si rapidement ?

« Je ne change pas d'avis. Nous devons impérativement montrer pâte blanche. La rumeur est déjà en train de se répandre. Je pense que tu devrais te rapprocher d'une figure importante des Chikara pour appuyer ton annonce. Tsubasa n'est plus très respectée par les siens, je te laisse trouver un meilleur candidat. »

Shimazu n'était pas Hokage et il ne souhaitait pas l'être, mais il connaissait suffisamment la rancune des Uzumaki et des Chikara... Kazami était un exemple à ne pas suivre et Kimino était malheureusement son ancien élève, il devait impérativement apprendre des erreurs de ses aînés. L'ancien esclave de Kiri était bien évidemment moins concerné par cette crainte ethnique, mais il avait longtemps discuté avec sa femme et il avait une vague idée de comment procéder pour améliorer la vie dans son village. Le ninja soupira pour ensuite observer le ciel, il se mit à parler comme si il tentait de se convaincre :

« Le village ne peut malheureusement pas pardonner les actes de Kazami. Elle est certaine que ses agissements étaient les bons et qu'elle protégeait Konoha d'un monstre en Gekido... Mais, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur la politique exercée à l'époque... Nous nous souvenons de ce massacre, lui pardonner reviendrait à oublier ce passé... »

Shimazu en était certain, Kazami avait tenté de bien faire et la politique des Chikara l'avait conduit à organiser un tel bain de sang... Pour autant, elle était officiellement l'une des organisatrices d'une tuerie.

Publié le 08/06/2020 à 17h07

Chakra bleu

Il n'y avait plus rien à débattre tout était dit, chacun avait son rôle pour la suite. Une mission de rang S à la dangerosité extrême venait d'être décrétée. Le Hokage avait du travail, tout le monde avait du travail. Il devait trouver le Chikara adéquat avant son discours du lendemain. Les Chikara allait demander la tête de Kazami, la plupart des Konohajin allait demander la tête de Kazami. Mais les Konohajin ne savait pas qu'ils avaient encore besoin d'elle pour l'attaque qui allait venir. D'ailleurs le Hokage ne cacherait pas ça non plus, il voulait laisser le choix aux civils de quitter le village maintenant s'il le décidait. Et les Shinobi devaient se préparer au combat. Quelques secondes, le Hokage ferma les yeux afin de se remettre rapidement de ses émotions récentes, avant son discours final.

« Bien, nous avons une ligne directrice à suivre maintenant. Demain Shimazu, Matsuo et Imawara commenceront les préparatifs de notre plan. On s'entraînera à ton retour Imawara. Kotaro, tu assurera la sécurité intérieure durant mon discours, et Seth remplacera Imawara sur les remparts durant son absence. Messieurs, je pense que tout est dit. Nous pouvons nous quitter là pour ce soir. Je ferais ma déclaration en milieu d'après-midi demain. »


Les Shinobi reagir à cela, et Kimino entama son chemin pour partir. Il avait une boule au ventre, il avait réellement peur d'envoyer un père de famille, car malgré que Gekido était le père biologique, le réel père de l'enfant était bien Shimazu, un enfant, et son meilleur ami à la mort. Car s'il tombaient sur Gekido, s'il tombaient sur une armées, c'était dans des cercueils qu'ils reviendraient dans le meilleur des cas. Kimino voulait dire à Shimazu qu'il assumerait son dimension tel était le cas, mais vu son passif avec Tsubasa, il préférait ne rien dire, ne pas prendre le risque qu'il prenne ça dans le sens "je m'occuperais de ta femme si tu meurs."

Le Hokage s'approchait du couloir de l'arène en direction de la sortie. Il allait passer la porte pour partir.

Publié le 08/06/2020 à 23h35

Chakra bleu

La petite démonstration de genjutsu tourna cours avec l’arrivée de Shimazu. L'interogatoire ayant important son lots d'information qui venait chamboulé la situation. Konoha pouvait encore avoir un impact sur cette fameuse attaque. Ayant maintenant connaissance d'un point de rendez-vous entre Gekido et ces potentielle allié. il faudrait agir vite.

La mission s'avérer très risquer et aucun choix ne semblait le meilleur. Les deux Uzumaki et le Chikara avait une pression énorme sur les épaules. Il n'aurait pas le droit à l'erreur et la confrontation avec Gekido était à proscrire. Tout sembler être décidé et il n'y avait rien à rajouter. Assurez la sécurité intérieur était sa mission ce qui, en soit, ne changer pas de d'habitude. Il allait devoir préparer la sécurité de' demain bien rapidement.

Saluant tout le monde, le kitto pris congé.

Publié le 09/06/2020 à 15h53

Chakra bleu

La promotion que venait de lui accorder le Hokage eut l’effet d’un pavé dans la mare à Matsuo. Comme ça, quasiment en un claquement de doigts, il venait d’être nommé chuunin. D’habitude il y avait des tournois, ou bien des épreuves durant lesquelles les genins des différents villages s’affrontaient. Au pire, ils étaient promus lors d’une guerre, lorsqu’ils avaient fait preuve de bravoure et que les shinobis compétents commençaient à manquer. Lui n’appartenait à aucun des deux cas -quand bien même une guerre entre Konoha et Gekido commençait à se dessiner, elle n’était pas encore entamée- et il était réellement conscient du privilège qu’on lui accordait.

Saisit d’émotion il s’inclina devant le chef du village :
« -Merci Monokage. »


Tout à coup, l’action s’arrêta, tout le monde retenait son souffle et regardaient Matsuo. Avaient-ils bien entendu ? MonHokage était le quolibet qui affublait le Hokage depuis quelques temps chez les Chikara. Son origine était floue mais certains villageois avaient prétendu savoir que le chef du pays du feu était monocouille. Il n’avait fallu que peu de temps ensuite pour que ce surnom germe dans les esprits … Bien-sûr, la volonté de Matsuo n’était pas de blesser Kimino, sa langue avait simplement fourché. Il avait voulu dire « merci mon Hokage ». Comprenant bien vite son erreur il se reprit.

A genoux, presque larmoyant il tenta de se rectifier en insistant bien sur la liaison entre le -n et le -H:
« -Merci MON Hokage !! »


Une fois le malentendu dissipé le genin accueillit avec un grand sourire les félicitations des autres Shinobis. Il s’attarda en particulier avec Imawara. Ainsi, le -tout récent- chuunin s’était trompé : ce n’était pas un sceau de vision. Son esprit se mit à bouillonner. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Pour le Chikara, le plus probable était que ce fameux sceau soit un sceau de téléportation, ou quelque chose du genre. Seul l’avenir le lui dirait. Ou pas, d’ailleurs il préférerait qu’il ne s’active pas trop, ce sceau, parce que ça voudrait dire qu’il se retrouverait en danger de mort. Le bras droit de Kimino lui proposa même de s’entraîner avec lui, il accepta avec un grand sourire : il n’avait jamais affronté Imawara -même si la confrontation était passée à deux doigts d’éclater dans l’après-midi- et toute expérience était bonne à prendre. En plus, il n’avait jamais vu un maître du kenjutsu à l’œuvre.

Ensuite, la petite démonstration de genjutsu de Kotaro le laissa pantois. Il n’avait même pas compris comment le chef de la police avait pu se transformer en Imawara, il n’avait même pas compris au début que c’était Kotaro. C’est seulement lorsqu’il s’aperçut qu’il y avait DEUX Imawara qu’il remarqua la disparition de Kotaro et qu’il fit le rapprochement. Puis, tous les regards firent braqués sur lui sans qu’il sache pourquoi, parce que pour une fois il n’avait rien fait.
« -Ben quoi ? Késkia ? »


On lui expliqua qu’il venait d’être transformé en Gekido par Kotaro. Il en faillit en tomber sur les fesses. Lui en Gekido ? Cette simple idée le faisait se sentir mal, il avait presque envie de vomir : il ne pouvait pas avoir l’apparence de celui qui avait génocidé sa famille, ce serait horrible.

Pour finir de l’achever Kimino leur confia -ENCORE- une mission de rang S. Alors là c’était le ponpon ! Certes, il désormais Chuunin mais on ne confie pas de mission de rang S à un Chuunin !! Bon … Oui, il avait fait pas mal de missions de rang S et de rang A ces derniers temps, mais il en avait marre lui. Il se sentait à chaque fois impuissant. Heureusement qu’il avait pu faire une mission de rang B avec Seiji entre temps, sinon il serait vraiment devenu fou.

Mais alors la cerise sur le gateau c’était qu’ils allaient devoir se frotter à Gekido. Ok, avec Shimazu ils le traquaient depuis un an, mais leur taf c’était de découvrir sa position, pas de l’affronter. Pour cette mission ils devraient capturer un des acolytes de l’ancien Hokage. Encore heureux qu’ils n’aient pas à le capturer lui.

Matsuo faillit s’étouffer quand Shimazu dit que Kazami avait agit pour le village. Sa famille entière avait été massacrée sous ses yeux ce soir-là. Pour lui il était clair qu’elle avait quand même pris part à ce génocide et son revirement soudain ne changeait rien.

A la fin du conseil il prit Imawara à part :
« -Je crois que c’est un peu mort pour notre entraînement mais je pense qu’on aura peut-être du temps en route. Pareil pour ton sceau, tu pourras l’apposer sur le chemin. »


Il rentra ensuite chez lui et passa une grande partie de la nuit à bidouiller Hamaki, il devait l'équiper pour la circonstance : une mission de capture ...

Publié le 10/06/2020 à 19h01