Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /datas/vol3/w4a160257/var/www/shinobi-rpg.ovh/include/views/topic.php on line 9

L'ombre de l'héritier


Son plan de conquête du Pays de l’Eau s’était soldé par un échec. A l’écart de la société pendant plusieurs années, Atsuhito n’avait pu imaginer la situation dans laquelle se trouvait le village de Kiri. Lui qui pensait y trouver une Nation puissante mais inféodée à Kumo, il découvrit un peuple qui avait tout perdu et qui par désespoir se lança dans une bataille perdue d’avance contre ses tortionnaires. C’était avec amertume qu’il avait dû battre en retraite dans le désert aride de Suna, là où il pouvait se cacher des soldats du Pays de la Foudre et des créatures de la nuit qui maintenant occupaient Kiri.

Mais notre fugitif eut lors de sa traversée du désert assez de temps pour penser à un autre plan. Il avait en effet entendu des rumeurs : les divisions internes à Kumo étaient plus marquées que jamais et affaiblissaient le Raikage. Atsuhito ne pouvait pas rêver d’un meilleur moment pour frapper là. Il devait retourner au village qu’il avait fui quelques années plutôt, le village qu’il haïssait tant, et confronter Masashi Hattori. Le problème n’était pas de s’infiltrer à l’intérieur de Kumo – le nombre de déserteurs du Pays de la Foudre étant très faible, la blague selon laquelle « il est plus difficile d’y sortir que d’y entrer » est très connue chez les mercenaires – mais de trouver le Raikage. A cause des nombreux attentats commis par les masques rouges, la protection du chef du village avait dû être extrêmement forcée.

Atsuhito avait pensé à un stratagème. Il avait ouï-dire que le fils du Raikage suivait un entraînement avec son sensei en-dehors du village. Si Atsuhito pouvait le rencontrer pour copier son ombre, il lui serait facile par la suite d’attirer Masashi en-dehors de sa forteresse. Il n’avait toutefois aucune volonté de tuer son héritier. Du moins, pas pour l’instant. Les défauts des pères ne doivent jamais être imputés aux enfants. Notre bâtard était bien placé pour le savoir.

Trouver l’enfant ne fut pas difficile. Atsuhito paya le prix fort mais il put se faire aider par un réseau de la pègre de Suna. Grâce à leurs connexions et quelques pots-de-vin, ils retrouvèrent l’enfant et son maître dans le Marécage de Taki. Cela allait prendre plusieurs jours de marche mais Atsuhito s’y rendit tout de suite. Il prit d’abord un premier temps pour observer discrètement son maître et son apprenti. Il ne pouvait approcher ce dernier si le premier restait à ses côtés. Si cela dégénérait en combat, Atsuhito pouvait se retrouver en mauvaise position. Il attendit alors qu’un matin le jeune homme décide d’aller s’entraîner seul pour tenter une approche.

Dialogue de personnage
« Jeune homme ! Puis-je vous demander un renseignement ? »


Comme à son habitude, notre fugitif était vêtu d'une grande cape noire et de son masque loufoque en forme de tête de mort. Pour lui, rien de tout cela ne paraissait suspect. Comment allait réagir le fils du célèbre Masashi Hattori ?

Publié le 17/06/2020 à 12h13


Dialogue de personnage
« Ne parles jamais à un homme masqué, ce n'est généralement pas bon signe. »

Cet homme était habillé de noir, masqué étrangement et commençait une discussion en demandant un renseignement... Gareki n'était pas très loin, sûrement en train de commercer avec un voyageur. Et puis, Rin voulait bien faire et dominer un peu son destin en s'écoutant un peu plus. C'était décidé, il allait tenter de régler cette affaire seul.

Dialogue de personnage
« Tu peux. »

Rin ne s'était nullement approché du mystérieux être masqué. Il le savait, ce type était étrange, mais il était suffisamment loin pour imaginer une contre-attaque. Ainsi, il allait opter pour la discussion et de cette façon, il agirait en connaissance de cause. Pour tout dire, l'enfant n'était pas habitué à juger les individus vis à vis d'une simple apparence... Était-il trop sûr de lui ? Effectivement, c'était un peu le cas. Les lieux environnants n'étaient pas inconnus pour le jeune ninja, c'était pour lui un avantage certain. L'odeur putride des pourritures environnantes était omniprésente. Au loin, un Mitsuna semblait se prélasser, ou bien n'était-ce qu'un simple phoque ? Rin n'en savait rien, il fixait son interlocuteur avec une certaine détermination, lui empêchant d'observer le reste correctement.

Publié le 18/06/2020 à 13h35


Le langage corporel est plus expressif que la parole. Atsuhito l’avait appris lorsque, en grandissant dans les bordels de Kumo, il avait côtoyé des femmes qui par leur verbe semblaient aimer passionnément leurs clients mais dont les muscles crispés cachés sous leurs robes élégantes montraient qu’elles détestaient ce qu’elles faisaient. Or, tout dans l’attitude du garçon qui faisait face à notre fugitif montrait qu’il était sur ses gardes. Était-ce par tempérament naturel ou parce qu’Atsuhito n’aspirait pas confiance ? Ce dernier n’y pensait pas, mais il est vrai qu’un homme masqué au milieu des marécages n’était pas forcément bon signe. Lui-même se serait méfié.

Toutefois, il n’appréciait pas la désinvolture du jeune homme. L’héritier était certainement très bien entraîné aux arts ninjas mais il manquait sérieusement de courtoisie.

Dialogue de personnage
« Voyons, mon garçon… Ce n’est pas une manière de s’exprimer à un aîné qui ne demande que de l’aide. »


Atsuhito avança de deux pas et leva les bras en l’air, écartant les doigts de ses mains. Il voulait montrer qu’il n’était pas offensif.

Dialogue de personnage
« Je voulais savoir… Savez-vous où je peux trouver un éclair au miel ? »


Cette pâtisserie – qui ressemblait littéralement à un éclair fait en miel – était un dessert typique à Kumo. Sans aucun doute cela allait titiller l’esprit de son interlocuteur.

Publié le 20/06/2020 à 16h19


Un éclair au miel !? Le dessert préféré du jeune Rin, mais uniquement trouvable dans le village de naissance du garçon. Le type masqué semblait être un pitre et, malgré son sérieux, le Hattori ne pouvait pas s'empêcher de sourire en le voyant lever ses mains de la sorte.

Dialogue de personnage
« Je ne voulais pas vous blesser, monsieur ! »

Bien que présomptueux de ses capacités, le gosse était tout de même bien élevé et sa mère avait toujours été très stricte sur le respect. Même si la famille royale était considérée comme divine par de nombreux Kumojins, il était essentiel d'entretenir le respect. Rin ne remarqua pas que son interlocuteur venait d'avancer.

Dialogue de personnage
« Un éclair au miel ...? Mais... C'est une spécialité du village de Kumo, monsieur...
Et Kumo, c'est loin...
Vous êtes un marchand ? »

L'héritier n'était pas idiot, mais plutôt curieux de nature. Il ne supportait pas le fait de ne pas comprendre une situation et celle-ci était particulièrement incompréhensible. Croiser un gosse et exiger une pâtisserie provenant d'une autre contrée... Pourquoi ? Avec de l'expérience, le ninja se rendrait compte que ce n'était qu'un stratagème pour établir un combat, mais Rin était si jeune...

Dialogue de personnage
« Porquoi tu ... Vous portez un masque monsieur ? »

Le fils de Hattori Masashi le savait, le fait de porter un tel artifice n'était jamais bon signe. Pour autant, contrairement à ses aînés, Rin se disait qu'un homme pouvait avoir une bonne raison de se cacher... Peut-être car il disposait d'un gros nez ? Ou que son visage n'était pas beau ? Durant la conversation, le garçon n'avait nullement bougé.

Publié le 22/06/2020 à 13h50


Comme il l’imaginait, l’homme masqué piqua la curiosité du jeune héritier. La référence à l’éclair au miel, que seuls pouvaient saisir kumojins et marchands, allait permettre à Atsuhito de détendre l’atmosphère.

Cependant, la curiosité laissa rapidement place à l’interrogation. Le garçon n’était pas bête : qu’est-ce qu’un bon connaisseur de la pâtisserie du pays de la Foudre ferait aussi de la capitale ? Fort heureusement, notre révolutionnaire savait quoi répondre.

Dialogue de personnage
« En effet, mon garçon, nous sommes loin de Kumo...
Mais vos yeux d'un jaune qui rendrait jaloux le soleil m'ont rappelé mes nombreux passages dans l'Empire de Kumo. On a tendance à peindre la société du Pays de la Foudre comme rigide mais pour quelqu'un qui, comme moi, a l'habitude de voyager, je peux vous assurer qu'il n'y a pas meilleure compagnie que les Hattori... Oh oui, ils savent faire la fête ces garçons ! Je me souviens précisément de leurs banquets... Je n'avais jamais vu autant de nourriture de ma vie, il y en avait pour tous les goûts ! Et seulement lorsque nous étions enfin rassasiés, après plusieurs heures, on nous servait ces fameux éclairs... »


Atsuhito ne s'en rendait pas compte mais il était parti dans un monologue. Emporté par la nostalgie, il se remémorait ses nuits d'été. II en avait de bons souvenirs bien sûr mais ils étaient presque tous contrastés par la violence du pouvoir en place. Et lorsque l'euphorie laissa sa place à l'amertume, il se remémora sa mission. Il ne devait pas perdre de temps à bavasser.

Dialogue de personnage
« Je ne suis pas un marchand, non, mais je partage leur mode de vie. Je suis ce qu'on pourrait appeler un artiste, un intermittent du spectacle.
Je voyage pour raconter des histoires, des histoires que je mets en scène. »


Derrière son masque, le révolutionnaire sourit lorsqu'il entendit la question habituelle sur son déguisement.

Dialogue de personnage
« Le masque est un élément important de mon spectacle. Ainsi, les gens sont moins focalisés sur l'artiste et portent plus d'attention à l'art... »


Toujours les mains en l'air, en signe de pacifisme, Atsuhito avançait de quelques pas. Il était maintenant qu'à deux mètres du garçon.

Dialogue de personnage
« Souhaitez-vous voir un extrait de mon prochain numéro ? »

Publié le 24/07/2020 à 16h49


Chaque phrase signifiait un début d'endormissement et cet homme, il parlait sans jamais s'arrêter... De quoi endormir un insomniaque. Ce Atsuhito savait y faire et il parlait avec une telle aisance qu'il venait de briser la garde du Hattori. Son senseï n'était pas bien loin, mais celui-ci n'avait aucune raison de rappliquer. Cet homme était un artiste ? Bien sinistre pour un clown. Rin ne se doutait de rien, il venait de se faire avoir en beauté. Il prit alors la parole :

Dialogue de personnage
« Je veux bien regarder... »

Le Prince Hattori était un enfant habituellement vigilent, mais cet homme semblait être un bon orateur. En acceptant cela, le ninja se mettait clairement en danger. Malgré tout, il se savait puissant, suffisamment pour tenter une riposte. Et si cet homme n'était pas un artiste, mais un tueur de Konoha ? Rin était trop obnubilé par ce livre qu'il ne pouvait s'empêcher de fixer avec envie. Qu'était-ce ? Que contenait-il ? Voyageait-il loin ? Avait-il déjà croisé des Tanuki ? Il se posait de nombreuses questions au sujet de ce bouquin...

Publié le 25/07/2020 à 14h08


L’héritier était maintenant assez proche pour que le spectacle puisse commencer. Après son approbation, Atsuhito posa la paume ouverte de sa main droite sur son poing fermé gauche. N’importe quel shinobi initié au ninjutsu pouvait reconnaître la mudrâ du chien, souvent utilisé pour les techniques Suiton. Pour ne pas braquer le garçon, le révolutionnaire commença à narrer son histoire d’une voix calme et posée.

Dialogue de personnage
« Cette histoire se déroule dans à Kumo, bien avant votre naissance. C'est l'histoire d'une jeune femme dont le rêve était de marquer le monde par ses pas de danse. »


Suivant ses paroles, l'ombre accrochée au narrateur se détacha du sol, se relevant petit à petit pour se placer à côté de son propriétaire. Ce qui pouvait toutefois surprendre le jeune Rin, c'était que celle-ci n'avait pas la forme d'Atsuhito. A la place de l'homme encapuchonné et masqué qu'il avait en face de lui, elle représentait une femme qui par son accoutrement rappelait les danseuses du quartier du plaisir.

Dialogue de personnage
« Elle était douée certes mais elle était aussi incroyablement belle. Tous les hommes l'admiraient et toutes les femmes la jalousaient. »


L'ombre se mit à danser devant le garçon. Un éventail à la main, elle tourbillonnait sur la pointe des pieds.

Dialogue de personnage
« Elle eut toutefois la malchance d'attirer l'attention du mauvais homme, un puissant Hattori dont l'amour était aussi puissant que toxique. Elle tomba elle aussi sous son charme. Le problème était qu'elle ne partageait ni son sang ni son rang. Leur amour était impossible et ils durent se cacher pendant des années.
Un jour, ils furent surpris par la femme de l'Hattori. Un choix s'imposa : si l'homme ne voulait pas déshonorer sa femme mais aussi sa famille, il devait se débarrasser de sa conquête. Il attrapa donc la lame la plus proche et lui trancha la gorge... »


La danseuse des ténèbres arrêta son numéro et s'approcha de l'héritier. Au contact de l'ombre de ce dernier, elle s'évanouit, disparaissant de son champ de vision.

Dialogue de personnage
« De cet amour tabou, ils eurent toutefois un fils qui porta le fardeau d'être haï par un père assassin et aimé par une mère victime... »


L'ombre se matérialisa de nouveau mais derrière son interlocuteur. Cette fois-ci, elle avait pris l'apparence de l'héritier. Pour le faire tilter, elle lui pinça l'oreille avant de disparaître à nouveau et de rejoindre furtivement son fils.

Dialogue de personnage
« Alors, que pensez-vous de cette histoire ? Je travaille encore sur la fin... »


Ce que Rin ne pouvait deviner, c'était que la danseuse qu'il avait vu quelques instants auparavant était en faite la mère de Atushito. Ce dernier n'avait pas pour habitude de partager son histoire personnelle mais il n'avait pas trouvé de meilleure stratagème pour récupérer l'ombre du prince. Sa mission était maintenant accomplie.

Publié le 25/07/2020 à 19h49


Dialogue de personnage
« WAHHHHH !!!!!!!!!!! »

Bien que l'héritier d'une famille reconnue de tous, Rin restait un enfant très curieux. Un simple gosse qui aimait les histoires et les capacités étonnantes. Cet homme semblait savoir aussi bien jouer des mots que de son Chakra, hypnotisant totalement le fils de Masashi. Le jeune garçon venait de perdre toute chance de se séparer de ce curieux personnage. Il réagit avec enthousiasme :

Dialogue de personnage
« C'est une bonne histoire, mais je ne comprends pas tout... Pourquoi le monsieur avait deux femmes ? Mon papa, il dit que ce sont des vestiges du passé et que ce n'est pas bien d'avoir deux copines sans tout dire à l'autre ! »

Masashi était clair sur ce sujet, un membre de la famille royale ne devait pas s'amuser à coucher par plaisir. Rin avait été formé tôt au seul et unique objectif d'engendrer un enfant aussi parfait que lui. Bien que l'Empereur de Kumo n'aimait pas cette tradition, son fils devait épouser sa sœur, qu'il le souhaite ou non. Sans quoi, le clan tout entier finirait par s’effondrer. Le Raikage devait être un Dieu Empereur pour son peuple... Une lourde responsabilité pour de petites épaules. Le jeune attacha sa chevelure et reprit :

Dialogue de personnage
« Tu peux m'apprendre à utiliser mon ombre ? J'aimerais vraiment savoir faire ça ! Et ne me demandes pas de te faire à manger comme la méchante dame qui contrôle le bois ! »

Soudainement, la voix de son senseï se fit entendre :

Dialogue de personnage
« Rin !? Que fais-tu ?
On doit y aller ! »

Le Prince Hattori se retourna pour voir d'où pouvait bien provenir la voix.

Publié le 26/07/2020 à 14h34


Sous son masque, Atsuhito souriait. Il avait toujours apprécié la compagnie des enfants, et Rin, malgré le futur noir qui lui était destiné, respirait pour l’instant l’énergie et l’innocence. Le révolutionnaire pouvait très bien couper la gorge du fils aîné de son pire ennemi et mettre ainsi fin à la dynastie tyrannique qui accablait l’Empire de Kumo. Pourtant, il n’allait rien faire de tel. Personne n’était aussi bien placé qu’Atsuhito pour savoir qu’on ne pouvait pas reprocher aux enfants les fautes de leurs parents.

Atsuhito leva sa main droite gantée et la posa délicatement sur le crâne du garçon. Il lui ébouriffa un peu les cheveux.

Dialogue de personnage
« Il n'y a pas d'arme plus puissante que l'amour. L'amour est une arme universelle et aucune défense ne lui résiste, pas même les coutumes de Kumo. »


Alors que le prince héritier demanda au maître de l'ombre de lui apprendre son art, le sixième sens de ce dernier se mit en alerte. Quelqu'un s'approchait d'eux. Certainement le senseï du garçon, pensa Atushito.

Dialogue de personnage
« Je dois y aller mais nos chemins se recroiseront sans aucun doute pour l'acte finale de ma pièce.
Jusque là, tâchez de rester en vie... »


Atushito tourna ses talons et en l'espace d'une minute, il disparut des marécages.

HRP : RP FINI !

Publié le 27/08/2020 à 23h16

Le prodige

Dialogue de personnage
« Tout est bon, nous pouvons rentrer, Rin. Avant cela, nous devons retrouver quelqu'un... »

Depuis des années, Gareki enquêtait sur son ancien élève et il en était dorénavant certain, il était en vie et à sa recherche. Un homme avait tenté de le contacter à de nombreuses reprises en imitant relativement mal les messages du village de la foudre. Plus étonnant, le Hattori ne recevait jamais la moindre réponse du village de Kumo. Clairement, les anciens Kumojins étaient pourchassés et le prodige de Kumo en était presque certain, son élève n'y était pas pour rien... Il était plus que temps de mettre fin à cela.

Dialogue de personnage
« J'ai un ultime examen pour toi. Un homme tente de nous attaquer. Nous allons le rencontrer et tu l'affronteras. »

Gareki n'avait pas eu l'occasion d'apercevoir Ito, il n'avait donc aucune raison de se douter de la moindre supercherie...

Publié le 28/08/2020 à 10h56