Ré-ouverture Daichi Ramen

Année 9
Yami.
Chakra bleu

Universa dévorait ses ramen avec hargne, il remarqua l'arrivé du Hokage et lui sourit.

« "SLURP!" Heureux de vous revoir Hokage-Sama! "SLURP" »

Alors que la personne âgée finissait ses ramen et partait. Il écoutait la conversation entre Daichi, sa fille et l'Hokage. Il était heureux d'entendre que l'ambiance avait changé et que toutes ses personne parlait de chose qui les rendait heureuse plutôt que de sujet qui ne pouvait que les alarmer et plomber l'ambiance.
Il continuait de manger avec Hargne ses Nouilles jusqu’à ce que la Fille du Patron émit une suggestion sur son age et celle de la jeune Femme, ce qui le fit s’arrêter de manger et qui le fit rigoler de plus belle.

« Ahahahah, Patron, ta fille est une véritable Génie! »


Du Sake venant de ce restaurant que de bonne idée! Lui qui depuis deux ans n'avait pas pu en boire, cette suggestion lui donna un plus grand sourire que d'habitude, il regarda alors le Hokage et le jeune Homme et ce mit de nouveaux à rire. Il pensa alors que malgré ses deux années a l’extérieur du village, cet endroit qu'il adorait n'avais jamais perdu son charme et son ambiance.

Publié le 25/06/2020 à 21h16

Chakra bleu

Hinae était fraîche et pétillante comme elle l'avait toujours était lors de sa vie à Konoha. Il aurait été difficile de penser qu'elle était un vampire, juste ses yeux rouges était là pour le rappeler, mais son comportement était inverse. Kimino avait vraiment besoin de se vider l'esprit, c'était tellement compliqué de gérer le village, les problèmes entre clan, et son oncle qui venait semer la zizanie par-dessus tout ça. Alors quand la jeune femme Chikara lui demanda comment le discours c'était passé, il rigolait un peu de nervosité avant de dire.

« Mon oncle est venu faire du remue-ménage. On a échappé à l'émeute de très peu. »


Ne donnant pas plus de détail, il était là pour justement oublier son travail quelques instant, le Hokage ecouta ce que les un et les autres avaient à dire. Offrir son premier kunaï à Akiko ? Kimino savait déjà quoi lui donner, il allait lui donner celui que son père lui avait donné peu de temps avant de mourir. Il aurait pu le garder pour son enfant à venir, mais il préférait ne pas pousser sa progéniture sur les chemins de la guerre sans lui laisser le choix de sa vie. Peu de parents réfléchissent comme ça, mais Kimino ne voulait pas être le genre debpere qui projette ses envies sur ses enfants, et qui veut les obliger à remplir des fonctions, sous prétexte que ça famille a toujours fais comme ça.

« Je lui donnerais, j'en ai déjà un pour elle. J'aimerais bien m'entraîner avec elle à l'occasion, pour voir les progrès qu'elle a fait. »


Puis la belle vampire fit remarquer au Hokage qu'il devait payer un verre à Universa et à elle-même. Le Hokage n'allait pas laisser le jeune Chikara payer, il savait comme c'était dur de gagner sa vie correctement quand on était encore genin. Et puis après tout, le salaire de Kimino venait des impôts que les habitants payaient au village.

« Chef, sors ta meilleure bouteille pour tout le monde... Enfin sauf toi Daï, c'est bien ton nom ? Quelque chose de sans alcool pour le jeune homme. »


Le Hokage avait l'intention de passer un bon moment avec ces Shinobi et civiles, c'est alors que son plat arriva. Le Hokage souhaita alors bon appétit de manière traditionnelle avant de se jeter sur ses ramens. C'était tellement délicieux.

« "slurp, ça, c'est sans aucun doute la chose qui avait le plus manqué au village chef ! »


Puis le Hokage déboucha le bouteille de Sake avant de servir tout le monde autour du comptoir, sauf le jeune Chikara bien entendu. Puis il bu le verre d'une seule gorgée, vestiges d'une époque, où si le Hokage n'avait pas rencontré les bonnes personnes, il aurait fini comme Uzumaki Jin. D'ailleurs, le Hokage ne savais pas où en était cette mission. Pour ceux qui n'était pas présent, le Hokage se devait de les prévenir.

« Comme vous n'étiez pas au discours... Je pense que je dois vous l'annoncer, Gekido va attaquer le village... »

Publié le 27/06/2020 à 11h28

Chakra bleu

Dai avait prêté une oreille attentive à la discussion. Manifestement, le Hokage ne souhaitait pas leur faire un exposé sur le discours, il devrait donc bel et bien attendre le récit de sa voisine.
La femme, qu'il avait commencé à apprécier, fit sournoisement remarquer que Universa et elle étaient maintenant les plus âgés du restaurant, et que par conséquent lui et le Hokage leur devaient un verre. Il était content de ne pas être en train d'avaler quelque chose, il se serait sûrement étouffé.
Il marmonna sans animosité à l'adresse de la personne qui avait fait l'innocent constat :
« Héroïne de l'escroquerie oui.... »

Le Uzumaki se mit à rire, complimentant la "génie", forcément, il devait pas être contre la proposition lui...
Il enfouit sa main dans sa poche et dut deviner son contenu. Il pensait, sans certitudes, avoir juste assez pour payer un verre à une des deux personnes, et s'il devait choisir, il se dit distraitement que son choix se porterait sûrement sur le Uzumaki. Lui s'était marré, mais au moins, la proposition ne venait pas de lui. En tout cas, il allait dépenser bien plus d'argent que ce qu'il avait prévu...
Alors qu'il s'apprêtait à dire qu'il acceptait, le Hokage signala qu'il allait payer. Il aurait bien contesté, mais il se dit qu'il n'avait peut être même pas assez de toute façon et que, entre eux deux, il y en avait sûrement un qui gagnait plus que l'autre....
« Merci Hokage-sama, oui c'est bien ça. »

Il apprit alors la nouvelle : Gekido Uzumaki allait attaquer. Il détestait l'homme, mais là, plus encore que la colère, c'était l'inquiétude. Ce criminel avait été Hokage, et s'il avait vraiment décidé de s'en prendre au village, alors tout le monde ne s'en sortirait pas sans égratignures....

Publié le 27/06/2020 à 16h46

Yami.
Chakra bleu

Universa remercia le Hokage pour le verre de Saké et le but d'une traite, qu'elle plaisir c'était de boire de nouveau ce breuvage exquis.
Le Hokage qui lui aussi avait finis son verre, donna alors les détails du discours aux personnes présentes et ne s'étonna guère de l'attitude de l'oncle de l'Hokage qui avait du créer un sacrée ambiance pendant le discours..
C'est alors que l'hokage parla d'un homme, Uzumaki Gekido, l'inquiétude prenat alors toutes les personnes présentes.
« Les conflit ne s'arrêteront donc jamais.. »

Disait t'il tout en soupirant, ces 23 ans en tant que Shinobi lui avait appris que souvent les conflit de ce genre était plus tournée par l'envie de vengeance que par la conquête. Il comprenait les actes de Gekido après tout, tout bon Shinobi pourrait tomber un jour dans ce cercle de la Haine.
Il lit alors l'inquiétude sur le visage du jeune Dai, assis a coté de lui, il lui posa la main sur l'épaule et lui dit tout en souriant.
« Ne t’inquiète pas. En effet nous venons tous se de différent clan et pendant des années nos différant clan se sont querellés... Mais nous sommes tous se des membres d'une seule et même famille et elle s’appelle Konoha ! Et puis le Hokage ne laissera jamais quelqu’un faire du mal a ce village et a ses habitant peu importe qui il est. »

Il espéra que ses quelque paroles puisse le rassurer il lui sourit et replongea dans son bol de nouilles qui'l mangeais avec toujours autant d'extase.

Publié le 27/06/2020 à 19h40

Chakra bleu

Hinae s'en était doutée, la guerre n'allait pas tarder à contaminer Konoha. Comme pour Kiri, elle n'hésiterait pas à fuir pour protéger les enfants des idioties des plus âgés. La Chikara ne voulait plus combattre pour des causes stupides et indéfendables. Gekido était un idiot totalement inapte au pouvoir, mais était-il réellement l'origine de tout ce mal ? Non, Hinae le savait, les Shinobi y étaient tous pour quelque chose. User du Chakra pour se battre était irrationnel, ce pouvoir était capable de tout... Un Kirishitan pouvait créer des maisons pour des individus et un Uzumaki pouvait créer de puissants Fuinjutsu pour sécuriser... Bref, le retour de Gekido n'était finalement que la suite logique des événements.

« Les conflits finiront par cesser, j'en suis certaine ! »

Le chef prit alors la peine de servir la majorité des convives.

« Le monde est vaste et les problématiques si nombreuses. Il faut imaginer notre quotidien comme un nœud géant...
C'est toujours très long démêler un nœud. Et c'est parfois décourageant... »

Hinae reprenait les dires du philosophe. Kitto Shiro était un homme si sage et si bon, que faisait-il maintenant ? Pourquoi disparaître de cette façon sans donner la moindre nouvelle ? La Chikara ne le savait pas, mais elle regrettait les enseignements de son maître spirituel. Elle se mit à boire, son père prononça son prénom en soupirant. Inutile de le préciser, Hinae était très sensible à l'alcool, sûrement trop... Elle se promettait de ne pas en boire, mais elle finissait par oublier sans réellement comprendre son erreur.

« Wah !
Trop bon ! »

Plus que quelques secondes avant le réel désastre de Konoha...

Publié le 28/06/2020 à 14h39

Chakra bleu

Entre les courses pour le dîner, les patients à la clinique et le discours du Hokage, Ibuki a oublié de manger. Son ventre gronde, sur le chemin du retour et passant devant le tout récent Daichi-Ramen (un nom qu'elle aime bien, car cela lui rappelle son petit cousin Daikon), elle prend un moment pour réviser son planning. L'ambiance semble festive au comptoir et les effluves la font saliver. En plus, Ibuki n'a pas de patients ce soir et sa petite soeur est chez une amie... Que Seishiro mange seul pour une fois, il n'en mourra point !
Poing dans la paume : parfait, c'est décidé ; Ibuki mange ramen ce soir !
Elle soulève les insignes et passe la tête.

« Ohayō gozaimass'! »


Son regard prend le temps de décrire les têtes attablées. Elle se sent en trop mais...

« DAIKON ~ nyah! »


Elle reconnaît son cousin préféré et ne réfléchit plus : d'un bond, elle passe derrière les tables et lui fourre la tête contre son coeur. La joue d'Ibuki, à l'instar des chats, se frotte sur le toupet du garçon.

« Dai-kun... Daikon.... Tu ne devrais pas manger à l'extérieur, sinon à quoi bon les mamans ? »


Son regard se tourne vers la cuisine.

« La même chose que lui avec un extra 'slurp' s'il-vous-plaît ! »


C'est à ce moment qu'Ibuki reconnaît les autres clients. Elle lâche aussitôt le petit Dai et d'une main sur la nuque, les salut convenablement, un sourire gêné sur les traits (bien que chez Ibuki, lire la différence de ses multiples sourires n'est pas chose aisée.)

« Kimino-dono, senpais... Est-ce... Est-ce que je dérange ? Je peux aller ailleurs aussi... »

Publié le 01/07/2020 à 06h29

Chakra bleu

Toutble monde semblait passer un bon moment, un moment de calme avant la tempête de flammes et de mort qui allait s'abattre sur Konoha. Hinae, Daï et Universa n'était pas encore mêlé à l'affaire Gekido. Pour Daï et Universa se ne sera qu'une question de temps avant que ça n'arrive, et Hinae restera sans aucun doute en dehors de ça, du moment que les enfants ne sont pas en danger. Tout le monde semblait appreblebpetit verre de Saké offert par le Hokage, même Hinae qui semblait même un peu trop apprécier ce moment. Puis alors que le calme ambiant ne laissait que le loisir d'entendre un flot incessant de "Slurp", une véritable tornade entra dans le restaurant. Une jolie jeune femme, sans doute Chikara. Kimino l'avait déjà croisé mais ne la connaissait pas.

« Non, non, je pense que le chef ne me laisserait plus manger ici, si j'avais le pouvoir de refuser à un Konohajin de manger où il veux. Assied toi ! »


Kimino n'avait pas un telnpouvoir de décision, Konoha n'était pas Kumo, le Hokahe à l'inverse du Raikage n'était pas un dictateur. La jeune femme semblait de la famille du jeune Daï, où alors, elle offrait des salutation particulièrement chaleureuse. Ne voulant pas se montrer impolie, Kimino s'adressa au chef.

« Chef, offre un verre à la jeune femme qui viens de rentrer. »


Kimino le faisait uniquement car il en avait déjà offert à tout le monde. Est ce que la jeune femme le comprendrais comme ça ? Ou est-ce qu'elle allait être troublé par le geste du Hokage, qui n'avait pourtant aucune arrière-pensée. Continuant de savourer ses ramens, le Hokage se perdit quelques secondes dans ses pensées, en pensant au moment qu'il était en train de vivre. Cette joie, cette fraternité, cette bonne humeur et cette paix. Gekido venait pour détruire tout ça, tout ce qui avait était durement rétabli par Shinji et reconstruit par Kimino, Risako, et Tsubasa. Le Hokage le savait, même s'il le payait de sa vie durant le combat, Gekido ne serait plus de mal au village.

Publié le 01/07/2020 à 11h18

Chakra bleu

Le visage de Dai avait dû refléter son inquiétude, il sentit une main se poser sur son épaule et tournant la tête, rencontra le visage souriant de Universa, qui essaya de le rassurer. Avec succès, il faut le dire.
« Ah... Merci. »

Paroles un brin indécises peut être, ça ne lui arrivait pas souvent, mais le Uzumaki l'avait pris de court, bien qu'il soit reconnaissant de sa tirade. Il retrouva donc un semblant de sa bonne humeur jusqu'à ce qu'un cri résonne de derrière leurs sièges. Et il en devine déjà l'origine. Il commence à peine à se tourner en entamant l'habituel et machinal "Je suis pas un légume", que sa tête est brusquement enfoncée dans... Oh non, pas question. Et pourtant, en entendant la voix de sa cousine préférée, la sœur de son cousin préféré, il se sentit rougir à en faire pâlir de jalousie la chevelure des Uzumakis présents.
Ibuki s'écarta finalement un minimum et Dai put respirer. Sa cousine était l'une des rares personnes à pouvoir le mettre en aussi peu de temps dans l'embarras.
« Bon sang Ibuki, tu ne peux pas, même avec tes cousins, faire ça. »

Il n'avait rien contre les câlins, bien au contraire, mais là c'était encore autre chose. Et il espérait qu'elle ne l'ai pas fait avec d'autres personnes.
« Seishiro ne t'as pas expliqué les euh... choses à ne pas faire ? »

Pourquoi c'est lui qui se retrouvait que non, il ne fallait pas enfoncer la tête des gens dans sa poitrine ? Pourquoi alors qu'elle avait un frère qui lui, connaissait le savoir vivre ? La vie était injuste, pensa t'il alors qu'il commençait à retrouver une teinte normale.

Publié le 01/07/2020 à 14h11

Yami.
Chakra bleu

« Les jeunes ne changeront jamais. »

Universa se mit à rire en disant ses mot, Il avait regarder la jeune femme fondre sur le jeune Dai et était heureux de voir ses jeunes aussi heureux. Autant s'amuser pensa t'il, bientôt il n'auront plus l'occasion, il sortit alors une bourse remplis a ras bord en argent et la posa sur le comptoir.
« Patron ! Envoie 4 bouteille de Saké et 1 bouteille entière de Soda pour le Jeune Dai! »

Il fit un grand sourire a tout le monde, s'amuser cela fait deux ans que ce mot n'était même pas sortis de son esprit et vu les nouvelle que l'Hokage venait de prononcer autant dire que s'amuser était en soi une priorité avant les malheureux événement qui risquait d'arriver.
« Voyons qui tiens le mieux l'alcool les jeunes, Ahahahaha! »

Publié le 01/07/2020 à 15h26

Chakra bleu

Ibuki se laisse inviter et d'un gloussement, fait les beaux yeux au Hokage. Elle n'est jamais sorti avec un roux, elle préfère les blonds mais... sa dernière expérience remonte à quatre ou cinq ans, elle ne sait plus. Le joli blond avec un nom minéral : Tetsu. Franchement, elle ne pense pas qu'il a seulement été intéressée à elle un seul jour.
De ses mains, elle cache les oreilles de son cousin.

« Hokage ~ nyah... »


Son cousin dit des inepties.

« Quelles choses à ne pas faire ? Je n'ai pas le droit d'aimer mon mignon petit cousin ? »


Elle se tourne vers Universa.

« La consommation excessive d'alcool n'est pas recommandé. Je vais m'abstenir... *Sip*... »


« Nyaaaaah ~ trop bon ! Je vous entends depuis tantôt vous régaler, j'ai hâte de goûter au slurp-ramen mais... ce saké est vraiment bon ! »


Le rouge lui monte déjà aux joues.

« Wouaaaah mais j'ai vraiment faim en fait... Daiiiii ? Daiiiikoooon ?? Tu me passes un bout de ta soupe dit ? Allez Daiiii ~ nyah! »

Publié le 03/07/2020 à 14h38

Kuro.
Chakra bleu

Amoritia était en colère comme a son habitude mais la plus que d'habitude.

« Il rentre au village sans prévenir et après il va encore osez me donner des leçon! »

Elle avait parlé a voix haute sans se soucier des regards, elle savait ou chercher son meilleur amie, après chaque longue mission sa petite tradition était de retourner au Daichi Ramen, alors qu'il devait être de retour depuis des heures, elle serait la dernière prévenue comme d'habitude.
Elle se dirigea en directions du restaurants de façon hargneuses et se fichait un peu des regard tournée vers elle, arrivée devant le restaurant elle poussa les rideau qui formait l'entrée et salua tout le monde sauf le plus vieux des Uzumaki qui était assis a coté d'un jeune homme.
« Ohayō gozaimasu tout le monde, Patron heureux de voir que tu va bien! »

Elle remarqua la présence du Hokage et s'inclina légèrement devant lui en lui souriant avant de regarder le second Uzumaki qui essayait tant bien que mal à sourire en voyant la nouvelle venue arriver. Elle lui prit par la peau du cou et commença a le trainer derrière elle.
« Patron tu peux gardez la bourse de Universa il en aura pas besoin, à bientôt tout le monde. »

Elle avait remarqué la bourse poser sur le comptoir et fait exprès pour exaspérer Universa qui commençait a la disputer sur la façon de leur retrouvaille, elle leur avait fait un grand sourire a tous se, ce qui les avait gênée, voir un femme aussi belle avoir de telle manière avec cette Homme

Publié le 03/07/2020 à 21h19

Chakra bleu

« Wahhhhh ! CHEFFFFF ! NOUS SOMMES RICHEEEESSS !!! »

« Non. Tu gardes cet argent de côté et tu n'y touches pas.
Rah, Hinae, tu es encore en train de te comporter comme un sauvage ! Haha »

« Papaaaaaaa ! »

Hinae n'avait pas vraiment l'alcool bon et son père le savait, il préférait donc la disperser pour lui faire oublier son verre. Il prit alors deux bols pour les poser sur le comptoir, à quelques centimètres des clients.

« Bon, mangeons !
Itadakimasu !! »

Hinae remarqua rapidement qu'il manquait quelques mets pour la nuit, elle prit donc la décision de sortir avant de finir son bol de nouilles, ce qui exaspéra le patron.

« Rah, les jeunes.... »

Publié le 10/07/2020 à 12h53