Recherche de l'indésirable


Contrées adjacentes, Toundra d'Ame

Année 10 | Printemps

Il était une fois une joyeuse bande de trois petites sangsues. Celles-ci se baladaient depuis quelques jours dans les environs, dans quel but me diriez-vous ? Celui de trouver un petit être faible anciennement dirigeant dans l'ombre du Yûkan... Hatsuharu avait un don évident pour s'entourer des individus les plus indescriptibles. Cette fois, il était accompagné par cette drôle de jeune Kenketsu, Makoto... Celle-ci était un peu spéciale et elle possédait le don plus qu'énervant de se faire remarquer à une vitesse ahurissante. L'être immortel ne pouvait lui en vouloir, la jeunesse était souvent synonyme de stupidité. Bien évidemment, Natsumi était là pour le seconder et pour permettre à cet homme de garder un contrôle de sa personne. Il avait besoin d'elle plus que quiconque, elle était un peu comme son phare dans une mer déchaînée. Pour le finir, le groupe était aussi étrangement assisté par un Gaikotsu qui servait principalement de porteur. Il s'était réveillé la veille du départ. Marchant à une vitesse relativement et généralement de nuit, Hatsuharu veillait toujours à surveiller son humain de compagnie. Celui-ci était membre d'un dangereux clan et il était évident qu'il fallait le surveiller. Minuit passé, le chef du groupe prit la parole :

« Nous pouvons continuer le chemin sans la moindre crainte grâce au Genjutsu. Les filles, vous devez absolument retenir ceci, un ennemi n'est pas forcément dangereux, il est juste impératif de le mater avec intelligence. Vivre dans ce monde est déjà suffisamment difficile, tâchons de simplifier notre quotidien de la sorte... »

L'homme était plus obscur que jamais, il allait revoir un vieil ami datant de l'époque de Buichi. Hatsuharu ne travaillait que rarement pour l'argent, mais malheureusement, l'or était important lorsqu'on souhaitait vivre correctement. Observant Makoto, l'immortel prit la parole :

« Nous nous connaissons bien trop peu, quelles sont tes capacités ? Natsumi peut nous permettre de repérer quiconque dans les parages. Dans mon cas, je m'occupe simplement de les annihiler. »

Le Gaikotsu semblait déjà traîner de la patte au fond du convoi, il portait 50 kilos et son corps ne semblait pas apprécier ce traitement.

HRP : RP pour en profiter pour intégrer la / les Kenketsu.

Publié le 09/10/2020 à 17h53


Mon réveil fut particulièrement étonnant, je me regardais et je semblais toujours en vie et normal. Je ne me souviens pas de grand chose à part de l’attaque de celle qui se nommait Natsumi. J’écoutais alors les directives de mon seigneur. J’allais servir de mule nocturne, la majorité des déplacements devant se faire de nuit. Nous n’avions pas le choix vu la nature de ses etres. Je restais bien à l’arrière étant très chargé mais je n’allais pas leur donner le plaisir de me plaindre. Je n’étais pas apte pour du combat, mais j’avais la foi et j’aimais persévérer. Il y avait une question qui me brûlait les lèvres.. à quoi allais je servir à partir d’être un esclave ? Je devais m’écraser pour vivre... mais j’aimais tout de même avoir un but.

J’écoutais se père de substitution donnant des conseils aux jeunes Kenketsu, pas dénoué de sens, l’âge et la sagesse étaient liée et en ayant plusieurs siècles, c’était beaucoup plus simple. Natsumi devait être une senseur, lui... un combattant et il demandait à Makoto ses compétences. Mon seigneur aimait se faire entourer d’élément compétent pour mener à bien à mission, mais qu’était elle?

Le poids sur mon dos devenait penible m, je traînais un peu le pas mais toujours sans me plaindre et ne disant aucun mot sans l’autorisation du maître ou si les filles me demandaient quelques choses... même si elles auraient préféré me vider de mon sang.

Publié le 09/10/2020 à 18h09


En route pour de nouvelles balades nocturnes en compagnie du duo infernal et du toutou de Gaikotsu afin de trouver le disparu depuis cette fameuse bataille. Makoto suivait le groupe en se plaçant entre l'esclave et ses congénères. La suite la faisait sourire, car le Chef lui demandait ses capacités au combat. Il était vrai que jusqu'à maintenant la femme n'abordait pas du tout le sujet. Avec un petit air supérieur et prétentieux, elle rétorquait:

« Je suis ce que certaines personnes qualifieraient "d'assassin" ou peut être même "d'éclaireur". Je possède la capacité d'être seulement une ombre prête à lancer l'assaut. Et si j'en avais vraiment l'envie à l'heure actuelle, je pourrais m'enfuir d'ici sans que Natsumi trouve ma trace. Autrement, je possède le suiton et suis également Nyctalope ! C'est plutôt utile dans des endroits qui ne sont pas éclairer. Je sais, je sais. Impressionnant pour une "enfant" de la nuit, n'est-ce pas ? »

Comme elle le disait, si elle le souhaitait elle pourrait très bien s'enfuir sans laisser la moindre trace, mais l'obsession de retrouver le Prince était beaucoup plus forte. C'était ce qui lui donnait le courage de rester avec eux.
Elle pensait également que dévoiler de telles informations alors que l'ennemi était juste à côté d'eux pouvait être risquer même si Hatsuharu prônait un avis différent. Cette idée plaisait tout de même à la Kenketsu femelle qui aimait le danger durant un combat. Après tout, pour prouver sa valeur aux yeux de son être aimer il fallait savoir user de sa vaillance et mourir pour lui serait un immense honneur. Elle rougissait perdue un instant dans ses pensées avant de revenir à la réalité.

Publié le 09/10/2020 à 19h27

La petite écorcheuse

Natsumi sautillait de cailloux en cailloux en suivant le petit groupe. Elle était dans ses pensées entrain de divaguer. Elle avait l'habitude suivre Hatsuharu jusqu'au fin fond du monde. Compagnon depuis plus de 100 ans, ils ne se lâchaient jamais. La vampirette ne demandait donc pas où ils allaient. Elle avait quelques idées.
Hatsu' parla alors des dons de Natsumi, ce qui la fit se concentrer sur les différents chakra qui l'entouraient. Puis, elle s'arrêta brusquement, attrapant la cape de son papa par la même occasion.

« Il y a quelqu'un. Quelqu'un qu'on connait pas. »


Elle leva un doigt dans une direction. On ne voyait pas grand chose, mais elle, elle sentait un chakra s'approcher. Ne le reconnaissant pas, elle jugea qu'il s'agissait d'un inconnu. Proie ou prédateur ? C'était la question ...
La petite vampire se cacha derrière les jambes d'Hatsuharu par réflexe. En général, dès qu'une paires d'yeux arrivaient, Hatsuharu se chargeait de le faire tomber dans les illusions. Son rôle à elle était donc fini.

HRP : Petit RP pour introduire la nouvelle vampiiiire !

Publié le 10/10/2020 à 03h57


Saori, comme à son habitude, rodait autour de sa fameuse proie. Elle était sur un grand poisson gourmand. Un homme assez riche, proche de son ancien propriétaire, s'était déplacé pour reprendre du service. Cette homme, tout comme le défunt, était un grand porc. Selon les rumeurs et ses recherches, ce dernier s'amusait à enlever une pauvre demoiselle dans les familles les plus pauvres pour assouvir ses besoins primaires et étranges. Ensuite, selon le consentement de la victime, il prenait plaisir de la torturer et la tuer. Mais ce n'était pas le pire dans cette affaire. Non. Cet homme, gassouillait, pour cacher l'évidence de son crime, il cuisinait les restes pour les déguster dans des repas des plus copieux. Quelques fois, il faisait manger le reste de la défunte à une personne proche de cette dernière, lui donnant une leçon de vie. Cela ne prit guère longtemps avant que cette histoire tombe dans les oreilles attentives de cette justicière de ses pauvres âmes. L'ange devait frapper et donner sa sentence ultime. Cela prit plusieurs mois d'observation et de cueillettes d'information, néanmoins, toute cette patience avait porté ses fruits. Telle une louve affamée, celle-ci attendait le bon moment pour punir l'homme de son pêché et ce fut sur cette belle soirée étoilé, dans une route un peu perdue, que la vampire avait mit son plan en exécution. Elle avait suivit l'homme de loin, puis, quand elle savait que ce dernier ne pouvait guère attirer l'attention, la demoiselle rattrapa le grassouillet et le mordit fortement au niveau du coup avant de l'ouvrir. Le criminel ne prit guère de temps avant de tomber inconscient, le pouls quasiment éteint. Tel un trophée de son acte de justice, Saori garda la fameuse dent en or du businessman, la plaçant dans un petit coffret où elle gardait tous les souvenirs de ses victimes de son châtiment.

Saori poussa le corps au loin, le cachant derrière un grand rocher, avant de reprendre la route. Elle allait retourner à sa maison. Cependant, alors qu'elle avançait, la ''jeune'' adulte distingua peu à peu des silhouettes noires. Elles semblaient humanoïdes. Sans trop attendre, Saori, pour cacher ses traits vampiriques, voila ses yeux d'un tissus noir, cachant son regard rougeâtre aux inconnus. Malgré ce tissu, elle pouvait voir très bien devant elle et continua d'avancer vers le groupe tranquillement. Cela prit quelques pas avant que celle-ci ne constate que le groupe était composé d'un frère et de deux soeurs. Un sourire chaleureux se dessina sur ses lèvres, soulagée qu'elle n'allait point jouer la comédie ce soir. La demoiselle resta néanmoins à une certaine distance du groupe, avant de prendre la parole.

« Bonsoir à vous, mes chers confrères. »


Sous ses dires, la vampiresse enlève son fameux bandeau sur ses yeux, laissant apparaître ses pupilles rubis. La lune éclairait doucement sa peau blanchâtre, quasiment brillante par la pureté de la couleur, ainsi que ses cheveux noir jais. Pour cette soirée de chasse, elle avait opté pour une petite robe cérémonielle noir, n'arrivant que au cuisse pour laisser cette dernière se mouvoir facilement. Malgré son côté bestial et le léger teint rouge sur ses lèvres, le sourire de la kenketsu était très accueillant et chaleureux envers les voyageurs.

« Il est rare de voir de mes confrères se promener ici. Venez-vous pour nettoyer les villages de la corruption qui y rôde? »

Publié le 10/10/2020 à 07h11


« Tu peux disparaître ? Une capacité bien étonnante... »

Soudainement, Natsumi alerta le petit groupe, un étranger possédant du Chakra était en approche. Instantanément, Hatsuharu se mit à concentrer son énergie spirituelle, mais il préféra attendre avant d'exécuter le moindre mudra. Avancer dans la toundra était généralement assez difficile et les voyageurs étaient peu nombreux. Malgré la proximité avec Cha, le monstre s'était décidé à y faire son repaire pour cette raison. L'homme aux longues dents prit alors la parole en voyant la femme s'approcher :

« Se cacher les yeux... Cette technique est dorénavant si courante sur le Yuukan qu'il est bien difficile d'en user pour se cacher convenablement, demoiselle. »

Cette vampiresse était magnifique et difficile à observer sans ne rien ressentir. Hatsuharu aimait la beauté et il semblait prendre un certain plaisir à se noyer dans le regard chaud de la femme. L'immortel avait une impression de déjà vu... Il reconnaissait ce visage, était-ce vraiment elle après tout ce temps ?

« Nous sommes à la recherche du Prince. Celui-ci est tombé et nous devons le retrouver. »

« Si vous voyagez de nuit, c'est que vous souhaitez vous rendre quelque part, je suis curieux de connaître votre destination, demoiselle. »

Il en était certain, c'était elle. Que faisait-il ici ? Pourquoi maintenant ? Hatsuharu n'en revenait pas, il venait de retrouver une femme très spéciale pour lui... N'était-ce qu'un jeu du destin ? Le Prince y était-il pour quelque chose ? Il se souvenait encore d'elle lorsqu'elle accompagnait sa seigneurie... Quand elle devait transmettre les messages au Kenketsu, c'était il y a si longtemps... Le Kenketsu n'avait jamais accepté son désir ardent de vivre comme une humaine, alors pourquoi réapparaître maintenant ?

Publié le 10/10/2020 à 17h03


Le chemin me semblait interminable, mais je restais toujours silencieux écoutant les vampires discuter entre eux de leurs aptitudes, intéressant... vraiment beaucoup. J’aimerai vraiment en avoir un comme sujet d’étude, j’y découvrirai des choses plus qu’intéressante.. je me posais tout de même la question de ce que j’allais devenir.

La jeune vampire senseur avait repérer un chakra, mais rien d’alarmant pour eux, plus pour moi. Il y avait une autre vampire. Je ne pensais plus qu’ils étaient autant mais pourquoi? On dirait qu’il se rassemble... il devait se tramer quelque chose. Ce n’était pas mon souci, pour le moment j’échappais encore à être mangé.

Il me venait alors une chose tordu à l’esprit qui rendrait les aïeux complètement hystérique. J’aimerai étudier l’anatomie et découvrir le secret de faust... mais avec ma vue mortel, j’ai peur de ne pas en avoir assez.. une décision sage et qui prouverait la loyauté au seigneur serait de lui demander un tel cadeau.. mais si je le demandais, je risquais aussi la réponse inverse et de me faire tuer. Oserais je l’interpelée ? Ou même donner un avis.

J’allais encore patienter et quand il me donnera la parole, je lui parlerai clairement de mon projet qui pourrait lui être Danube grande utilité aussi. Je n’avais plus qu’à observer et réfléchir à là meilleur des manières de parler djinn sujet aussi délicat et je voulais surtout savoir si il avait connu faust.

HRP : Rp cours désolé, comme je ne suis qu’observateur pour le moment :)

Publié le 11/10/2020 à 11h07


Tiens, tiens... Comme si de supporter déjà trois individus, il fallait qu'une quatrième pointe le bout de son nez. Elle les appelait "confrères", rien que cette idée insupportait la Kenketsu femelle.

« Encore une ? Sérieusement ? Ca fait beaucoup trop de prétendante pour sa seigneurie... »

Elle pestait en exprimant ses pensées à voix haute et n'en avait que faire si les autres l'entendait.
Hatsuharu lui évoquait notre destination et lui demandait la sienne en retour. Il donnait toujours autant de frissons d'effroi à Makoto lorsque qu'il ouvrait sa bouche. Comme à son habitude la demoiselle écoutait à moitié et se divertissait en observant le pauvre Gaikotsu souffrir de la charge du poids qu'il devait porter sur son dos. Elle se demandait à quoi pouvait penser ce type d'individu en le fixant de haut en bas et lui faisait comprendre qu'elle était bien supérieur à lui !

« Toi, là. Comment tu t'appelles au fait ? Il faut bien qu'on te donne un nom familier en tant que Gaikotsu de compagnie. Parce qu'honnêtement te siffler ou te nommer "machin", "bidule" ou "truc", ca va me gonfler sévère. »

Elle s'approchait de lui en attendant sa réponse et ignorait le discours de la nouvelle. Vivement qu'elle et le Prince soient réuni pour l'éternité et qu'elle ne devait plus supporter tout ce cirque...

Publié le 11/10/2020 à 11h41

La petite écorcheuse

Alors qu'une belle femme arrivait dans le champ de vision du petit groupe, Natsumi s'approcha d'elle en lui tournant autour. Elle examina sa tenue, apprécia son chakra. L'avait-elle déjà vue ? Non ... pourtant elle lui paraissait familière. Elle sentit son odeur, délicate.
Son regard allait vers Hatsurahu avec qui elle échangea un regard.

« On l'emmène avec nous ? »


Une façon simple de lui dire qu'elle validait l'inconnue. Natsumi se faisait très rapidement un avis sur les personnes que le duo rencontrait. Makoto ne semblait pas aussi contente que la petite vampirette. Depuis qu'elle l'avait attaquée, Makoto semblait de mauvais poil. Natsumi se sentait un peu coupable alors elle s'approcha d'elle et lui attrapa la main. Elle leva alors la tête vers elle avec un grand sourire.

« T'inquiète pas on va bientôt le trouver le Prince ! »

Publié le 12/10/2020 à 01h28


Alors que le voila tomba pour laisser paraître ses yeux rouges, son regard se tourna vers l'homme ténébreux. Le sourire aux lèvres, cette homme, si familier pour la vampiresse, elle laissa un petit rire amusé. Il est vrai que, au vu de leurs nombres, ce n'était point la première d'user la technique pour cacher son regard rouge sang. Néanmoins, elle savait user de la comédie et de son charme féminin pour paraître crédible envers les villageois d'Ame. Personne ne se doutait qu'une pauvre demoiselle, proche de l'âge adulte, pouvait cacher un terrible secret. Si tel est le cas, elle n'aurait point le choix de quitter les lieux, même contre sa volonté.

« Une ruse simple, mais pourtant efficace quand nous savons jouer la comédie. Mais je tacherais de changer mes méthodes quand je changerais ma destination. »


Sous sa question, le fils du prince vint annoncé la recherche du grand dirigeant des vampires, ce qui surpris la jeune femme. Elle avait simplement entendu que ce dernier avait péri durant un affrontement contre un Gaikotsu. Cela avait peiné Saori qui se promit, dès que sa quête était terminée, de lui fournir des funérailles dignes de ce dernier. Des funérailles royales.

« J'ai bien entendu les rumeurs sur sa mort et cela me désolait. Néanmoins, si vous tenez à le retrouver, c'est que derrière cette mort se cache une vérité tout autre. »


La vampiresse laissa un léger rire, suivit d'un autre sourire des plus chaleureux

« Je reviens plutôt de ma destination, mon cher Hatsuharu. Je ne fais que revenir dans ma demeure temporaire. Si jamais vous avez un envie, le corps sans vie du criminelle est installé confortablement derrière un rocher. »


Saori s'approcha un peu plus du groupe pour n'être qu'à quelque centimètre de ces derniers, puis, son attention se dirigea vers la vampiresse à poitrine généreuse, déjà boudeuse à la rencontre de la justicière, vint partager son mécontentement envers la présence de cette dernière. Selon elle, Saori serait une nouvelle prétendante pour le prince, cependant, la Kenketsu n'aimait point le prince. Du moins, pas de ce côté. Elle lui vouait fidélité et respect envers ce dernier, mais ô grand jamais elle demanderait son coeur. Un rire passa à travers ses lèvres, un rire amusé, avant qu'elle ne répond à la boudeuse, d'une voix calme.

« Vous faites erreur, ma chère. Cela serait prétentieux de ma part de me considéré comme une prétendante pour sa seigneurie. Je ne voue qu'un grand respect, voilà où s'arrête notre relation. »


Et puis, de toute façon, son coeur battait déjà pour une autre personne, mais cette information ne fut point sortit. Elle voulait le garder que pour elle, pour le moment.

Soudain, alors que la jeune enfant avait resté caché derrière Hatsuharu, cette dernière se rapprocha de Saori, lui tournant autour. Elle semblait l'ausculter le moindre détail de sa peau, la reniflant. L'ange, très douce et amicale, lui sourit avant de la saluer de la main. La vampiresse trouvait cette enfant très mignonne, semblait aussi innocente et pure qu'une fleur. Elle voulait quasiment la prendre dans ses bras, mais cela était un approche trop direct pour une première rencontre.

« Je serais prête à vous aider dans votre quête, vu que je devais bientôt quitter ma destination pour ne point réveiller des soupçon sur mon identité. Dès fois, l'immortalité peut nous poser problème, vu qu'on ne grandit et on ne vieillit pas. Ah j'oubliais... »


La demoiselle sous ses dires, fit une légère révérence aux groupes.

« Je suis Saori, enchantée de vous rencontrer et de vous revoir, Hatsuharu-san. Puis-je savoir qui vous accompagne? »

Publié le 14/10/2020 à 14h43


La simple prononciation de son prénom suffit au vampire de confirmer ses doutes, cette femme était bien la Kenketsu qu'il pensait avoir face à lui. Celle qui avait su le faire hésiter pour finalement le convaincre du contraire, celle qui était fidèle au Prince et qui souhaitait avec les humains...

« Je te pensais morte, Saori-san... Natsumi ne semble pas se souvenir de ton Chakra, elle était encore assez jeune à cette époque, toi aussi d'ailleurs... »

« Tu as su te jouer des humains en vivant avec eux et en les accompagnant... Je te félicite. »

« Mais, il me semble que cette vie commence à t'ennuyer, non ? »

Pour dire, Hatsuharu gardait un goût amère de cette vieille histoire, il s'était enlisé dans une sorte de fantasme amoureux irréalisable... Voir que Saori refusait sa vision du monde pour sélectionner la sienne avait été un véritable calvaire pour le démon.

« Le Prince est considéré mort, mais Kenketsu Makoto semble penser le contraire. Nous devons le retrouver avant la légion de fer, celle-ci semble vouloir lui voler son pouvoir... Nous ne pouvons pas nous permettre une telle hérésie, il est donc de ma responsabilité d'arranger la situation. »

Saori était au courant de la relation entre le terrible Kenketsu et son père de morsure. Il était impensable qu'elle en vienne à en parler ici, Makoto devait suivre le groupe dans le plus grand des calmes pour participer à la fin du général de la légion.

« Je suis bien heureux de vous compter parmi nous, je t'invite dans cette longue marche qu'est la nôtre. Malgré, je ne peux te promettre une fin à cette épopée. Comme tu peux le constater, nous disposons d'un Gaikotsu pour porter nos affaires, je t'invite à lui confier tes sacs. »

Le ton calme du vampire prouvait qu'il souhaitait garder la situation en main en agissant de la sorte, il ferait son possible pour en discuter avec Saori plus tard...

Publié le 19/10/2020 à 12h58

La petite écorcheuse

HRP : Konton me propose de poster avant lui.


« Moi je m'appelle Natsumi ! répondit-elle immédiatement en levant le bras »


L'inconnue semblait plutôt gentille. Natsumi l'aimait déjà. Hatsuharu parla avec elle, et la vampirette se déconcentra rapidement de la conversation bien trop compliquée pour elle. Son regard fut attiré par une couleur éclatante. Celle d'une fleur qui poussait là près d'un rocher, comme si elle avait été plantée là pour elle. Elle s'en approcha et la cueillit. Puis elle s'approcha du Gaikotsu et lui accrocha au bras en nouant la tige.

« C'est pour que tu sente moins mauvais ! »


Un véritable acte de gentillesse, accompagné d'un sourire aux dents pointues. Elle avait bien compris que ce Gaikotsu allait les accompagner, et elle préférait l'avoir en ami plutôt qu'en ennemi. Même s'il puait, il était plutôt sage depuis le début. Hatsuharu lui avait toujours dis de faire preuve de tolérance.

Publié le 19/10/2020 à 19h11