Urgence d’état !


J’arrivais aux portes rapidement sans trop d’encombres. Je commençais à m’habituer au village. Il faut dire que je n’avais jamais vécu dans une telle structure. C’était une équipe assez jeune pour une mission délicate , celle de retrouver le Kage Kimino. J’étais plus à l’aise à l’extérieur et je saurais les guider au dernier endroit où je l’avais vu. Le seul ennui, on avait un retard considérable et il allait falloir le combler très rapidement, si ils avaient eu la même capacité que moi et pouvoir passer par les cours d’eau, ça aurait pu être vraiment très rapide mais hélas, les humains etaient assez limités à ce sujet.

J’allais voir un des gardes, qui reculait légèrement à la présence, je voulais juste savoir si il n’avait pas vu d’autre shinobis, assez jeune, le retard n’était pas acceptable, en plus la forêt pouvaient être dangereux à ce que j’ai pu entendre dans certains contes de voyageur. J’étais en tout cas nerveux et je m’impatienter de ne pas les voir arriver. Il n’avait pas grand chose à préparer, pour le chemin il y avait de quoi chasser et boire sans aucun soucis. Inutile de nous encombrer de choses peu utile qui nous ralentiraient tout simplement.

Je regardais les allées et venues, démanchants sans doute et autres pour le village où les régions extérieurs. Au bout d’un petit moment je pouvais voir, me semble t il, un des shinobis qui était présent lors de la mission urgente que Mako nous avait donné!

« Plus vite ! On n’a pas de temps à perdre. »


Je criais assez fort, ce qui faisait un peu peur aux civils et aux gardes qui se trouvaient à proximité.

Publié le 12/10/2020 à 12h10


Izumo n’avait laissé que quelques minutes, vingt pour être plus exacte, pour se préparer correctement à ce qui les attendait. Seîto, le fils de Mako, s’était dit prêt à partir, cependant Izumo avait insisté sur le fait qu’il rentre vérifier son équipement avant la mission. Il avait lui-même fait un saut rapide chez lui pour prendre son fidèle Katana.

Sans perdre son temps une seul secondes l’Uzumaki s’était mis en route vers les portes de Konoha en échafaudant un plan d’action. Avant tout, il prendrait le témoignage de Same avant de se mettre en route avec l’équipe choisie par l’intendante du village. Il lui manquait beaucoup d’information pour la mission qui allait suivre, le Kage était parti en mission avec que shinobi du village ? Pourquoi l’homme poisson était mêler à toute cette histoire.

Alors qu’il approchait des portes du village, Same s’excita. À cette réaction, il ne put s'empêcher de penser que ce serait lui le plus gros du problème dans cette mission.

« Plus vite ! On n’a pas de temps à perdre. »


Une fois à proximité de l’énorme Mitsuna, Izumo mis les mains dans les poches de son pantalon d’uniforme officiel. Il pris un moment pour réfléchir aux mots qui allait suivre.

« Gardes en mémoire que l’impatience est souvent contre productive. Ensuite, pour que les choses soient claires, les deux gamins sont notre priorité, en aucun cas, ils ne doivent être blessés. Dans le cas contraire Mako nous tuera elle-même. »


Il tenait un point de pression, dans les fait même deux : son futur grade et la dame de fer. Il utiliserait ses deux arguments en cas de nécessité. Il allait le questionner sur les événements entourant ladite disparition de l’hokage lorsque l’un des deux genin se pointa enfin. Quinze minutes s’étaient déjà écoulés les jeunes ninjas, serait-il prêt à l’heure?

Publié le 13/10/2020 à 04h23

L'Eclair rouge de Konoha

Seitô avait eu l’ordre de refaire un check-up dans ses affaires. Même s’il n’était pas vraiment en accord sur le caractère « utile » d’une telle vérification, il s’exécuta. Dans un coin du ministère, il ouvrit son sac pour vérifier la présence des parchemins nécessaires à son voyage. Il était un Uzumaki ! Il voyageait léger, et pourtant, il avait sur lui de quoi invoquer un campement confortable pour 4 personnes. Un avantage indéniable de la part du clan des sceaux : ils pouvaient choisir d’emmener leur maison s’il le voulait !

Peu après, il referma son sac, n’attachant à sa ceinture que deux sabres courts, et quelques bombes à sa ceinture, en plus de son Kunaï à la cuisse, et d’une poignée de Shuriken facilement accessible. Les autres parchemins nécessaires lors des combats étaient à portée de main. Une énième fois, il vérifia ses protections. Tout était OK. Alors il se dirigea vers l’entrée des portes.

En arrivant, il entendit le Capitaine à propos du fait qu’il était une priorité. Un commentaire vexant en soi. L’Eclair Rouge de Konoha était un Ninja, il n’avait pas besoin qu’on le protège plus que nécessaire.

« Hé ! Je sais me défendre ! Je suis l’élève du Hokage j’vous rappel, Chef ! »


Lorsque les deux se retournèrent, il fit un petit clin d’œil.

« Yo ! Uzumaki Seitô, L’Eclair Rouge de Konoha, au rapport ! »


Avant de s’avancer vers eux, tout en précisant son état.

« Ce n’est pas parce que je suis le fils de Mako que forcément, je dois être sous protection particulière. Je sais me battre, et je sais me défendre. La priorité, c’est retrouver ce Kirishitan. C’est notre mission. Et je compte bien l’accomplir. Entendu ? »


L’Uzumaki balaya du regard l’environnement. Où était Kano ? Il n’était pas encore là ?

« Vous savez où est Kano ? »


Il espérait vraiment qu’il n’avait pas repris ses mauvaises habitudes, et n’avait pas profité de ces 20 minutes pour effectuer une sieste express ! En attendant, l’Uzumaki posa un regard interrogateur sur son capitaine de mission.

« On devrait pas genre… Entrer un peu plus dans le détail de nos compétences, et que l’poisson nous raconte sa version des faits pour évaluer la menace ? Non parce que bon, j’suis pas qu’un simple épéiste. »


Effectivement, il était l’éclair rouge de Konoha. Et il y avait une très bonne raison à cela.

Publié le 14/10/2020 à 19h49

Les Doigts d'Or

Le timing était serré, comme il l'avait prévu. Passer voir Kazami était important pour lui, et il ne voulait pas attendre la fin de sa mission. Son petit détour lui avait coûté quelques minutes, bien qu'il avait cherché à ne pas se laisser dépasser par le temps, et s'assurer d'arriver à l'heure pour le rendez-vous. L'horloge tournait, minutes après minutes, alors que le Chikara avait repris sa course pour arriver au point de rendez-vous donné par leur chef de mission du jour. Une mission, hein... Le garçon aux cheveux blonds appréhendait un peu. Sortir de Konoha, et potentiellement bien s'en éloigner... c'était une première pour lui. Malgré depuis le temps qu'il est devenu ninja, son emploi du temps en tant que shinobi a été chaotique, entre la présence fantomatique de son ancien senseï, Kitto Keisan, puis de la blessure qu'avait subi Seitô qui a été définitivement sa seule préoccupation de ces longs derniers mois.

Maintenant que tout était enfin réglé, il paraissait logique que ce jour allait finir par arriver. Et ce jour-là, c'était aujourd'hui. Quoiqu'il en coûte, il était important pour lui de réussir cette mission, car si Kimino était réellement en danger, il était de leur devoir de le retrouver au plus vite. Enfin... s'il était en danger. Bien entendu qu'il s'inquiétait, et qu'il préférait ne pas prendre de risque... Mais tout de même, un Kirishitan capable de mettre à mal Kimino ? Et puis, un sorcier ? Qu'entendait-il par là ? On entend parler de sorcellerie que dans le folklore et les mythes, ou des histoires que l'on peut raconter. Mais de la sorcellerie, vraiment ? Bon après tout, le garçon avait déjà vu une fille revenir à la vie après une année d'absence... Alors, à partir de là...

Toujours est-il qu'en courant, il finissait par arriver devant le point de rendez-vous. Posté sur le toit d'une maison, devant ses compagnons de mission, il était finalement à l'heure... de très peu. Cela ne s'était joué qu'à quelques pauvres petites secondes. Ils étaient déjà tous là, Seitô également. Dans un sens, il était content de pouvoir découvrir ce qu'il y avait au-delà des limites géographiques auxquelles il était habitué, avec lui. Sa présence suffisait à le mettre en confiance, et à apaiser ses appréhensions.

Descendant donc à leur niveau, il les rejoignait finalement, son ami venait de parler, et il arrivait pendant cette phrase. Cela parlait de détailler leurs compétences respectives, mais aussi d'entendre plus en détail le récit de l'homme-poisson. À son arrivée, il se mit à côté de Seitô, et regardait son chef d'équipe, Uzumaki Izumo. L'odeur de Same, elle aussi était présente à l'appel.

« J'espère que je ne vous ai pas trop fait attendre, Izumo-san, mais me voilà. »


Il avait ses affaires, et était à l'heure. Il fit un check à son meilleur ami, puis entama les présentations sur ses capacités.

« Mako-dono m'a déjà bien présenté, je suis médecin mais également senseur. Je devrais être en mesure de retrouver la piste de ce Kirishitan, ou de Kimino si nous ne perdons pas trop de temps. Enfin, avec votre aide Same bien entendu, vous savez d'emblée mieux que nous vers où nous devons chercher. Mis à part ça, je ne suis pas très bon en combat. J'ai quelques notions, grâce à quelques techniques d'Irou jutsu, mais aussi de mon clan. Disons que je sais me défendre... »


Le combat n'était absolument pas sa priorité, ce n'était pas son rôle dans cette mission après tout. Cependant, il avait suivi les conseils de Kimino, et s'était entraîné pour ne pas être tant un fardeau que ça. Peut-être que ça paiera. Il restait à l'écoute, attendant la présentation des autres mais aussi l'explication du poisson.

Publié le 15/10/2020 à 16h21

Eisenin Maudit

Lorsque Kano quitta la demeure pour partir en mission cherche Kimino, Kazami se sentait lamentablement impuissante. Elle aurait aimé chercher elle-même son ancien élève, et égorger tous ceux qui auraient osé défier le Hokage. Serrant les poings, à nouveau seule avec sa fille, le rouquine ne tenu pas plus de 2 minutes.

« Je suis désolée Hanabi, je dois faire quelque chose je reviens, d'accord ? »


Elle détourna les yeux pour éviter d'affronter le regard attristé d'Hanabi, et quitta la demeure après avoir remercié Tsubasa pour son hospitalité. Elle chercha alors Kano du regard mais elle ne vit aucune tête blonde se détacher de l'horizon. Il était déjà probablement aux portes du village, elle se mis donc à courir en petites foulées pour l'y rejoindre.

Effectivement, il était là, avec Seito bien entendu, et deux personnes qu'elle ne connaissait pas. Elle reconnu le Mitsuna de tout à l'heure, qui avait crié au complot, et un jeune rouquin qu'elle connaissait de vue du fait de l'appartenance à son clan.

« Kano, Seito ! Attendez ! »


Elle arriva à leur hauteur, et salua le petit groupe.

« Je voulais vous souhaiter bonne chance pour retrouver Kimino ... Et vous aider comme je le peux. Je vais vous donner un peu de chakra. »


L'Eisenin fit ses mudras et posa la main sur l'épaule gauche de Kano. Puis elle refit de même pour Seito. Elle scella un tiers de son chakra dans chacun des deux sceaux.

« En espérant que vous n'ayez pas à vous en servir ... Je compte sur vous, Mitsuna. Je connais votre clan et je sais qu'il est capable de prouesses. Ne me décevez pas .... Je ne pardonnerai à personne qu'il arrive malheur à ces deux là. »


Elle regarda alors l'inconnu Uzumaki et lui fit simplement un signe de tête. Kazami jugeait la décision de Mako d'envoyer deux genins dans une mission aussi dangereuse bien trop risquée. Elle n'aimait pas ça. Elle aurait aimé être là pour protéger le duo. Peut-être s'était-elle trop attachée ?

Publié le 15/10/2020 à 17h26


Ah ben, tout juste tout le monde était enfin là et il y avait même l’intervention de cette dame qui était une prisonnière mais qui ne l’est plus vraiment... mais qui ne peut pas quitter le village et pourtant elle était aux portes... ça compte comme une sortie ? Bref je ne comprenais rien du tout à cela et c’était pas mon problèmes mais j’allais lui répondre ... en tout cas, dans ce clan de roux, il y en a des gros seins...

« Je les protégerais au péril de ma vie. »


Je regardais alors l’assemblée. Il y avait eu trop de discussions et je ne comprenais pas grand chose. J’avais juste retenu que je devais donner ma version et ensuite partir à la recherche du Kage et du sorcier.

« Nous étions arrivé à Aix abords des marécages de Taki. A ce moment là, la fierté snest agité et le Kirishitan devenait de plus en plus bizarre. De peur pour Monsieur Kage et moi, j’ai voulu le réprimander. »


Je reprenais.

« Le sorcier a fait un truc bizarre et on a eu une altercation. Et quand on a cessé, Monsieur Kage n’était plus là... je suis donc rentré à toute hâte pour prévenir le village et ce malfrat de Kirishitan se dirigeait vers les marées... il y a des dangers... »


Je soupirais.

« On va vite se diriger vers les marées en prenant le moins de pause possible. Plus on sera là et plus Monsieur Kage sera difficile à trouver. »


Je prenais le pas et j’invitais tout le monde a démarrer. On en discutera en route .

HRP : Je propose que le prochain poste se fasse dans la région extérieur. Et que Izumo ouvre le post si il veut bien.

Publié le 15/10/2020 à 18h07


Décidément, la sortie du village s'annonçait divertissante, déjà le petit Seitô le remettais à sa place. Le petit en avait dans le ventre, il devrait mettre les chose au claire avec lui le moment venue. Une fois sur place Kano, le dernier arrivé sur place fis bien meilleure impression, mais il semblait tout aussi motivé. Même Kazami l’eisenin maudite avait crus bon de faire uns saut à la porte de Konoha pour encourager les deux genins. À la grande surprise du chef de groupe, elle posa sur les deux plus jeunes membres, un sceau qu’Izumo ne reconnue pas. Il remerciait L’Uzumaki à son retour, mais pour le moment, ils devaient tous faire vite. La piste commençait déjà à refroidir. Toute cette agitation passée, Same entama son récit sur les événements entourant la disparition du Kage. Une histoire plus ou moins claire s’en suivit :

« Nous étions arrivées aux abords des marécages de Taki. À ce moment-là, la fierté s'est agitée et le Kirishitan devenait de plus en plus bizarre. De peur pour Monsieur Kage et moi, j’ai voulu le réprimander. Le sorcier a fait un truc bizarre et on a eu une altercation. Et quand on a cessé, Monsieur Kage n’était plus là... je suis donc rentré à toute hâte pour prévenir le village et ce malfrat de Kirishitan se dirigeait vers les marées... il y a des dangers... »


Plus Same parlait et moins l’histoire semblait se tenir. Beaucoup de questions se bousculaient dans la tête de l’Uzumaki, mais a commencer pourquoi une altercation.

« Same, pourquoi toi et le Kirishitan, vous avez eu une altercation ? »


La réponse importait peu, l’idée était surtout de lever le doute sur les motivations de l’homme poisson.

« Ensuite, dis moi sais-tu ce que ce Kirishitan allait faire dans les marées ? Il devrait, il y avoir un autre shinobi avec vous, ou est-il ? »


Il se doutait que les genins aurait eux aussi des question, le contraire aurait été surprenant, après tout il allait devenir des shinobi à part entière.


HRP : Désoler, mais j'était crevé je serais plus long pour le lancement hors Konoha.

Publié le 17/10/2020 à 05h08

L'Eclair rouge de Konoha

Kano arrivait enfin, tandis qu’un sourire se dessina sur le visage du Rouquin. C’était systématique. A chaque fois que son meilleur ami était dans les parages, il se dessinait un petit sourire sur son visage. Enfin, cette fois, ils allaient pouvoir montrer à quel point ils avaient progressé. Afin, à quel point Kano avait progressé ! Lui n’avait pas vraiment pu s’entraîner sérieusement depuis sa remise en forme. Il espérait simplement ne pas avoir trop perdu.

« Grosso-modo, on est un duo. Lui c’est le médecin, et moi, c’est la castagne ! »


Seitô tapait son poing dans la paume de sa main, affichant un air confiant. Il connaissait Kano par cœur. Nul doute que se coordonner avec lui serait loin d’être un problème. Quelques instants plus tard, un visage familier et fraichement libre arriva aux portes. Soudainement, Seitô senti un sceau dans son dos. Un don de chakra ?

« C’est super-méga-giga-cool Kazami-san ! Comme ça, c’est un peu comme si vous étiez avec nous pour « sauver » Kimino ! Même si le connaissant… Il doit sûrement siroter un petit verre dans une taverne. Enfin, il est au moins sain et sauf sur les routes. »


Dieu que l’instinct de l’explosif Rouquin était bon.

« Les marécages de Taki ? Je croyais que Kimino allait à Tekunoruji non ? Il me semblait avoir entendu parler d’une alliance ou je ne sais pas quoi avec les samouraïs ? Pourquoi avoir fait un détour aussi loin par Taki ? »


L’Uzumaki se tint alors le menton.

« Des ennuis sur la route ? Des espions ? C’est vrai que ça fait un sacré détour, mais c’est idéal si on ne veut pas se faire repérer. Les plaines de Kusa grouillent de voyageur. »


Il fixa Izumo.

« Izumo-san, on devrait peut-être couper par les plaines de Kusa ? Je doute qu’on arrive à rattraper Kimino en suivant simplement sa trace, non ? Après, j’ai de quoi faire face aux marécages dans mon sac, mais quand même. »


En vérité, le Genin n’avait aucune base en pistage, alors il posait des questions un peu en aléatoire. Et son sac était minuscule, mais les parchemins transportaient le nécessaire pour subvenir à ses besoins dans n’importe quel environnement, dans n’importe quelle situation !

« Au fait ! Je suis épéiste, mais je suis également un utilisateur du Raiton et des bombes ! Je me débrouille plutôt pas mal au Taïjutsu. J’ai aussi quelques sceaux Uzumaki, donc si vos affaires sont trop lourdes, n’hésitez pas ! »


Seitô se tourna naturellement vers Kano. Peut-être avait-il des remarques à faire ?

HRP : Pour moi, c'est une évidence que certaines infos d'une alliance est circulé. Néanmoins, je laisse du doute ;)

Publié le 24/10/2020 à 11h07

Les Doigts d'Or

Le groupe était donc au complet, et le garçon était content de retrouver son ami, afin de partir avec. Bien qu'il aurait préféré autre chose que sauver leur sensei... enfin, s'il était réellement tant en danger que ça. Le Chikara voyait décidément mal leur Hokage en difficulté face à un Kirishitan. Enfin, c'était son avis...

Pendant que les présentations se faisaient plus en détail, une personne arriva auprès d'eux. Il la reconnaîtrait entre mille : c'était Kazami. Elle était venue les voir, en interpellant les deux Genins avant qu'ils ne partent. Elle voulait les encourager, ainsi que leur faire don de son chakra. Une technique qu'il connaissait bien maintenant, puisqu'elle l'avait déjà utilisé sur lui quelques jours plus tôt. Nul doute que Kano parviendrait à contrôler ce chakra au moment opportun, puis la quantité confiée était bien moindre. Mais tout aussi utile. Cette attention pourrait peut-être leur est utile, ou les sauver en cas de danger. Le garçon appréciait tout particulièrement cette attention de sa part.

Seitô la remercia à sa manière, et il fallait dire que sa vision des choses était plutôt juste. Comme si elle était avec eux, c'était joliment dit, et pour autant vrai dans un sens.

« Seitô a tout dit, haha ! Merci beaucoup, Kazami-sensei ! On reviendra sains et saufs, ne vous en faites pas. »


Il lui souriait, et avait déjà hâte de rentrer dans un sens, pour s'assurer que tout irait bien pour elle.

La discussion continuait donc. Donc c'était donc bien une affaire entre Kimino, Same et un sorcier Kirishitan... Apparemment ce dernier devenait de plus en plus bizarre... et une altercation a finalement mené à la disparition de Kimino, et le sorcier s'était ensuite dirigé vers les marais. Qu'est-ce que ça voulait dire ? La seule réelle piste, selon son histoire, serait donc le Kirishitan parti dans les marais ? Dans de tels lieux, pister le Kirishitan risque d'être d'autant plus complexe... Seitô proposait de directement couper par les plaines de Kusa, ce qui nous éviterait un tel détour. En faisant ça, on pourrait peut-être le rattraper, en effet...

Le garçon se tournait vers Same.

« Dites-moi Same, qu'entendez-vous par comportement étrange, de la part du Kirishitan ? Manigançait-il quelque chose ? Simplement un problème d'attitude ? Vous pensez qu'il pourrait vraiment être derrière sa disparition ? »


HRP : Petit post rapide pour pas trop vous bloquer, désolé c'est moisi mdr.

Publié le 26/10/2020 à 16h31


Oh lalalala, trop d’informations trop de dialogue, je dois faire le vide de mons esprit et penser à l’océan. Cela me manquait tellement, j’étais depuis bien trop longtemps sur le continent et tout ces humains qui me posaient des tas de questions. Je n’en comprenais que la moitié. Je tournais en rond pour tenter quand même de comprendre un peu... je devais comprendre quoi encore ? J’ai oublié ! Misère !! Aïe aie !! Ah oui, il faut sauver Monsieur Kage et on était aux abords de Taki, un détour pour évite de se faire prendre ! Puis on me posait des questions sur le sorcier... je m’adressais à tous car je ne savais plus qui m’avait demandé cela.

« Le sorcier Kirishitan faisait des drôles de trucs avec son bois, il m’a d’ailleurs tapé dessus car je suis un Mitsuna et qu’il semble ne pas m’aimer. Puis tout est devenu bizarre avec son mur de plante et Monsieur Kage a disparu. J’ai vite nagé jusque Konoha pour vous prévenir ! »


Il me semble que j’avais déjà parlé de ça... je ne sais plus du tout pffff, pas grave !! Je le tournais vers le petit roux, il était malin lui au moins par rapport aux autres ! Malin comme moi !

« Tu vois clair petit roux, on a éviter une route périlleuse comme Kusa. Monsieur Kage a voulu passer par les marais car je connais bien la zone et que je pouvais éviter des problemes avec les Mitsuna! Après tout, c’est la terre d’origines! »


Eh oui, c’était là une des rares zones où je ne me perdais pas et où il était plus facile de retrouver Monsieur Kage vu que la zone est controlé par les Mistuna.

« Petit blond, je pense que le sorcier avait tout manigancé, si il n’avait rien à se reprocher, il serait déjà rentré au village, je pense qu’il a déserté ce lache pour piéger Monsieur Kage! »


Je regardais tout le monde et je commençais à marcher.

« On doit vite arriver à Taki, on pourra peut être trouver des indices concernant sa disparition ! Et peut être aussi retrouver le sorcier ! »

Publié le 26/10/2020 à 18h40