Début d'une épopée [Solo][Partie 2]

Momie aux bulles

Mes yeux s'ouvrirent. Il était temps. La nuit était tombée sur ce petit village de la région de Ta. Je devais continuer mon périple sur la frontière juste à côté, celle des plaines de Hana. En me réveillant, je pu voir sur la petite table de chevet à côté une carte de lé région avec une croix à un certain endroit. Oji-san m'avait encore aidé. Il ne le montrait pas, mais il avait toujours était là pour moi.

Si j'étais parti sans rien dire à l’époque c'est que je savais pertinemment que ma quête de vengeance aurait pu les mettre en grand danger. Si je leur avais ne serait que dit ce que je voulais faire jadis, alors il m'aurait attrapé pour me laisser ici ou peut être même tous accompagné. Ils étaient fidèles à certain principe clanique. J'étais alors parti sans rien dire et j'allais de nouveau agir de la même manière pour le bien du village.

Prenant la carte avec moi, cela mentionnait certainement le lieu des anciens. Sortant discrètement par la fenêtre, je la refermais doucement pour ne pas faire de bruit. Je contournais alors la bâtisse avant de descendre juste par derrière et me diriger vers les grandes portes. Passant discrètement celle-ci, je fus stoppé par des lumières virevoltant tout autour de moi. Une technique de notre clan créant des bulles lumineuses. Il y en avait des milliers, comme si tous les Sekken de ce village me disait au revoir. Comment savaient-ils ?

Je me retournais afin de voir le village et je vis le chef accompagné de tous les Sekken créant leur bulles comme pour me souhaiter bonne chance? Et devant moi les bulles se formèrent pour m’écrire "Gambatte". Ce vieux me les fera toutes. Cependant, ce geste comptait beaucoup pour moi. Cela montrait que tout le monde avait accepté mon destin. Cet envie de partir et de parcourir le monde. Ils ne connaissaient pas réellement mon véritable but, mais ils acceptaient. Je me retournais pour faire face au monde sourire aux lèvres. Les bulles lumineuses m'éclairaient dans cette nuit très sombre, je fis alors un geste de la main droite comme pour tous les saluer.

Mon corps disparut dans la nuit me laissant que la pleine lune comme éclairage. J'étais désormais seul à nouveau. Suivant mon trajet pour rejoindre le lieu de vie de mes ancêtres, je me remémorais les mots de ce parchemin. Que pouvaient-ils bien dire ? Je pensais comprendre le début "l'eau limpide". Maitriser parfaitement l'eau de mes bulles entres concentration chakra et eau. Une maîtrise parfaite était demandé. Je maitrisais très bien les techniques clanique. Mais la suite me paraissait trop brouillon dans mon esprit. "Ni dedans, ni dehors" ? Ni dedans, ne pas garder en nous cette eau ? Ni dehors ? Ne pas expluser cette eau en dehors de nous ? Je ne comprenais pas. Je pensais à quelque chose mais, utiliser les bulles de ce genre n'existait pas. Je comprenais comme si je devais garder les bulles sur moi. Mais je devais me tromper. Aucune Information avait été mentionné par les Sekken de ce genre. Même si c'était des jutsus interdit, je savais pas comment comprendre une telle maîtrise. Les anciens me diront certainement quoi quoi faire. Du moins je l'espérais...

Je pris une vitesse un peu plus soutenue. Marcher seul la nuit faisais de moi une proie facile. Mon corps se mit plus en avant et ma vitesse devenait de plus en plus soutenue me déplaçant assez rapidement dans la nuit. J'allais couper mon chemin en deux afin de me reposer avant le levée du jour. Je parcourais alors plusieurs kilomètres avant de monter dans un arbre aux larges feuilles pour me cacher et me reposer et me protéger des prédateurs aux sols.

La fin de nuit passa tranquillement et la chaleur du soleil me réveilla naturellement. je mangeais quelques barres de céréales que j'avais sur moi avant de repartir. Il ne me,restait plus beaucoup de chemin avant d'arriver sur la terre des anciens. Parcourant tranquillement le reste du trajet, j'arrivais deux heures plus tard à l'endroit indiqué sur la carte.

Regardant la carte, je pris sur moi le parchemin avec les mots fraichement écrit par le chef de mon village orné de sa signature. Il avait copié les mots du trésor clanique qu'il avait en sa possession pour moi. Cela ferait office de carte de passage. Je me rapprochais alors de ce village tranquillement. Je ne vis pas grand chose, mais une espèce de galerie à plusieurs mètres du sol. Sans une carte, retrouver ces lieux étaient quasiment impossible. Ils vivaient comme enfouie dans une grotte ou quoi ? Je traversais alors cette petite galerie proches des falaises de la région. Et à ma plus grande surprise, après avoir monté, l’espèce de légère falaise descendait comme un escalier en colimaçon. Ce passage avait été taillé par l'homme. Sans m'y attendre je me retrouvais désormais sous la falaise. Nous devions monter, pour redescendre un passage à travers les roches pour arriver à trouver le village sous terre. Ce village ressemblait comme un village suspendu. Le voir était donc impossible si nous n'avions pas une carte avec l'emplacement de l'entrée.

Je n'en revenais pas. Arrivant un peu plus profond, deux grosses portes me bloquait alors le chemin. J'étais coincé juste devant, impossible d'aller plus loin. Essayant de pousser ces portes, je ne parvenais à rien. Je dis alors :

« Je suis Sekken Soji. Je viens rendre visite aux anciens. Je suis du clan Sekken de la région de Ta et j'ai un parchemin du doyen de ce village... »


Quelques secondes s'écoulèrent après mes phrases. Puis soudain un bruit rocailleux se fit entendre sur ma gauche. Un rocher venait d'être déplacé et quelqu'un me fit face. Brun, visage assez terne, yeux vert, certainement un Sekken. Puis il me dit :

« Suivez-moi Sekken Soji. Ces portes ne sont rien d'autres qu'un leurre pour les plus aventuriers voulant essaye de les traverser. »


Je ne comprenais pas au premier abord. Puis je le suivis alors de nouveau dans une espèce de passage étroit. Comment faisait-il pour vivre ici. Quelques mètre plus loin je pu voir enfin le véritable village. Totalement à l'opposé de là ou j'étais arrivé. Le village était fabriqué en dessous de la falaise. La vue de la mer en face laissé un panoramique impressionnant. Puis je posais alors une question :

« Comment faites vous pour ramener ce don vous avez besoin par ces galeries ? »


« Ahahah ! Nous sommes des Sekken. Les Sekken savent voler grâce à leur bulle. Nous prenons jamais ce chemin nous tous. Nous arrivons par le côté de la falaise... »


Évidemment, je n'avais pensé à cela. Il utilisais alors cet énorme vue comme porte d'entrée et de sortie sous falaise pour se mouvoir. Cet endroit était très impressionnant. Puis je repris mes esprit du pourquoi j'étais ici.

« Je dois voir le Doyen d'ici. J'ai quelques questions. Il faut que je puisse m'entretenir avec lui s'il vous plait ? »


L'homme me fit signe de patienter un instant. Il revint alors après plusieurs minutes en me demandant de le suivre dans les quartiers du Doyen. Je faisais désormais face à un ancêtre du clan. Il me fit signe de m'asseoir en face de lui à même le sol. pour me demander ce que j'étais venu chercher comme information jusqu'ici. Tout en lui dépliant le parchemin de mon chef du village je dis alors :

« Je veux connaître la vérité sur le clan. Je veux apprendre la totalité de la maitrise des Sekken pour devenir plus fort et rendre hommage à l'ancien Doyen Haiku. Je sais que la suite implique un apprentissage interdit de notre jutsus clanique. Mais j'en ai besoin. Quelqu'un peut-il me l'enseigner ici ? Où peut-on m'expliquer ces mots ? »


Un silence régna dans la sale du trône. Puis l'homme âgé me répondit alors :

« Malheureusement mon ami, plus personne ne maitrise les arcanes interdit du clan Sekken. Nous sommes devenu des pacifistes. Je connais cependant l'histoire de ce Haiku et comment maitriser ces techniques spéciales... »


Je fis signe que je l'écoutais attentivement afin qu'il continue son discours.

« Haiku à autrefois réussi à maitriser ces arcanes interdit en se battant contre un Mitsuna. Leur maîtrise du Suiton est tel que cela à permis à Haiku jadis de maitriser un art avancé des Sekken. Soit l'art des paumes bulleuses. Je ne sais pas ce qui a fait qu'il a réellement réussi une telles prouesses mais voila pourquoi ce poème a été écrit de ces mains. Une eau limpide pour une maitrise parfaite, ne pas garder cette eau à l'intérieur de soi, ni la propulser comme les habitudes du clan, mais la garder sur soit... »


Je fis stupéfiait de sa réponse. J'avais donc raison sur mon raisonnement. Un Mitsuna ? Ces techniques interdites étaient plus difficiles à acquérir.

« Les Mitsuna sont dangereux et depuis Haiku plus personne n'a tenté d'apprendre ce genre de techniques. Elles sont désormais nommé comme techniques interdites ancestrales. Tu te diriges sur un chemin très dangereux jeune Sekken. Si tu parviens à maitriser cet art, tu deviendras l'unique possesseur de cet art Sekken... »


« Je vous remercie de toutes ces informations. Je vais devoir rencontrer un Mitsuna et apprendre avec lui... Je réussirai coûte que coute... »


Je me levais alors complétement motivé à aller à la rencontre de ce peuple homme poisson. Je n'avais que très peu de temps pour apprendre ces techniques. Mon temps était compté. Je me rapprochais alors de mon but ultime à devenir plus fort. Il me restait une étape désormais, une des plus difficile selon les dires des Sekken... Je n'avais pas d'autre choix que de m'y diriger. Ma vie en dépendait. Ma mission donnée par ce Kumojin était dès plus dangereuses et je devais me préparer au mieux... Je quittais alors la terre de mes ancêtres afin de me diriger vers mon futur objectif... Les Mitsuna...

Publié le 01/11/2020 à 18h02