Découvertes de boissons magiques


Shindo n'en pouvait plus. Tous les jours, ses parents lui rabâchaient la même rengaine. « Tu dois trouver ta place au sein de l'Empire, tu es un shinobi ». Le jeune homme se lassait de l'entêtement de son père et de sa mère. Pourtant, le jeune Shindo reconnaissait que ses parents disaient vrais. Depuis qu'il était devenu shinobi il n'avait participé qu'à des missions de faible niveau. Il n'a jamais quitté le village et ne s'est jamais confronté à la dureté du monde extérieur. Néanmoins, il n'était pas un enfant feignant, il s'entraînait régulièrement afin d'évoluer quotidiennement et être à la hauteur de ce que l'Empire lui demandait. Concentré depuis des années dans sa spécialisation, il en avait oublié de nouer des liens avec les autres kumojin. Il n'était insociable, mais fréquentait rarement le peu d'amis qu'il avait. Ce soir, cette énième rappel de ses parents était en train de mûrir dans son esprit. Il fallait qu'il trouve sa voie et pour cela quoi de mieux que de rencontrer des gens et de connaître leurs intérêts et leurs points de vue ? Alors, il avait décidé de fuguer pour la nuit. Le soleil à peine couché, il venait de quitter sa chambre par la fenêtre. Armé de son arc dans le dos et de son casque auditif sur les oreilles, il vagabondait dans les quartiers claniques en passant par le centre-ville puis par le quartier des plaisirs. C'était sa destination finale. Quoi de mieux que ce quartier réputé pour faire des rencontres ? Surtout la nuit.

Le shinobi se présenta dans le premier bar qu'il voyait, non loin du réputé O'Bar'hik. Il ne l'avait pas choisi, car beaucoup trop luxueux pour lui et son porte-monnaie. À l'intérieur du petit bar, il s'installait à l'une des rares tables vide. Un serveur s'était aussitôt présenté à lui pour prendre sa commande. Il n'avait jamais bu d'alcool, ses parents n'acceptaient pas ces boissons chez eux. Il ne savait pas vraiment pourquoi. Devait-il se laisser tenter ? Pourquoi pas, ce geste accentuerai son côté rebelle. Le jeune aficionado de sons et musiques balayait la salle du regard. On y voyait une grande diversité de personne. Des Hattori, des Miwaku ou encore des personnes lambda. Ces lieux semblaient avoir le pouvoir de rassembler ou peut-être cachaient-ils autre chose. Quelques minutes plus tard, le serveur lui déposait une énorme pinte de bière. Il ne se souvenait pas vraiment avoir commandé une telle quantité, mais soit... ce soir était synonyme de rébellion, du moins en douceur. À mesure qu'il approchait le verre à sa bouche, il découvrait de nouvelles odeurs, une odeur à la fois douce et âpre. Lorsqu'il prenait enfin une gorgée de ce breuvage, il crut qu'il allait l'expulser aussi vite qu'il l'avait ingéré. Bizarrement, il avait à la fois apprécié et détesté cette boisson. Il se devait de faire une seconde tentative... à ce moment-là, cette bière devenait un pur plaisir plaisir !

Publié le 07/11/2020 à 17h01

Porn to be wild

Le Miwaku n'avait qu'une envie pour ce soir, c'était de faire la fête. Il allait fêter ses 21 ans et son frère n'était pas présent. Un peu triste, il décide de combler le vide de sa présence par celle d'inconnus. Et quand bien même son frère aurait été présent, il n'aurait pas accepté de venir. C'est à peine si ce dernier était capable de boire une bière. Tant pis pour lui, il avait enfin l'âge de boire et il avait l'intention d'en profiter. Il avait déjà une bonne descente à vrai dire, il n'a pas attendu sa majorité pour ça. Mais ce coup-ci, il n'aurait pas besoin de soudoyer un des barman pour être servi. L'opalin décide de mettre une tenue décontractée ce soir, il voulait profiter de ses mouvements et le kimono serait un bien trop grand gêne pour l'occasion. Il s'apprête d'un jean slim noir et opte pour un t-shirt blanc col V et une veste à capuche blanche elle aussi. Il ne fallait pas, le tout surplombé d'un collier doré. Se fondre dans la masse était une chose, mais il n'avait pas envie de passer inaperçu pour autant. Avec un peu de chance, il aurait un peu de compagnie ce soir.

Une fois coiffé, le Miwaku se dirige vers les quartiers des plaisirs, il y avait un monde fou ce soir, il savait d'avance qu'il allait passer une bonne soirée. Il voulait se rendre au Bar'Hik, mais ce rappel que ce bar était bien trop luxueux pour la beuverie qu'il avait l'intention de se faire subir ce soir. Il se rend dans un bar non loin de cet établissement et se rend directement au bar. Le serveur le reconnaît et se dirige vers lui avec un grand sourire et le félicite pour être finalement une épine sortie de son pied. Car il ne risquait plus d'avoir de problème avec les autorités désormais.

« On fête ça ensemble ce soir, c'est ma tournée ! Une pinte pour toutes les âmes du bar!!
»

Se soucier de l'argent était probablement le dernier de ses soucis. Son statut d'esclave lui apportait probablement plus qu'il n'y paraissait. Esclave était aussi un bien grand mot, ce n'est pas tous les Hattori qui laisseraient leur esclave vivre gratuitement dans leur appartement le temps d'une mission de plusieurs années après tout. Il se dit qu'il a vraiment eu de la chance de tomber sur ce garçon quand il était enfant et esquisse un sourire nostalgique en y repensant. Le patron lui apporte une pinte et lui lance le plus grand des sourire pendant que son personnel faisait couler les fûts et servir les autres clients du bar qui ne comprenaient pas vraiment d'où provenait cet alcool gracieusement offert.

« Les amis, santé ! Fêtons ma majorité en boisson!! »


Et c'est quand Nobuhisa lève son verre pour trinquer que certains s'approchent de lui pour le remercier de ce geste généreux. Les rires fusent et des inconnus viennent le féliciter pour son passage à l'âge adulte, même si au fond, il se doutait que ce ne fût probablement que pour essayer de profiter de la soirée pour avoir quelques verres offerts. Nobuhisa était souriant malgré tout. Un jeune garçon attire son attention par son manque d'action justement, il avait un casque sur les oreilles, il était possible qu'il n'est pas profité de l'annonce de l'opalin en ce qui concerne la tournée. Le garçon pose sa main sur l'épaule d'un homme à côté de lui qui profitait de sa bière.

« Hey, tu es un habitué toi non ? Tu connais ce garçon là-bas ? »


L'homme lui répond qu'il ne le connaît ni d'Eve ni d'Adam et que c'est bien la première fois qu'il voit son visage dans le bar. Le Miwaku semble encore plus intrigué par le jeune homme. Il décide de finir sa bière en une traite et repose sa pinte vidée sur le comptoir en redemandant une deuxième dose au barman qui le serre rapidement. Le jeune esclave pointe l'homme du doigt au barman.

« Ressers donc mon ami ! Il m'a donné une petite info et met sur ma note ! »


Devant l'exhubérance, le barman soupir, mais son patron ne tarde pas lui mettre un coup de coude dans les côtes pour qu'il s'active ne voulant pas perdre un client qui ne comptait pas. Nobuhisa saisit son verre et se dirige vers le garçon, il semblait avoir le même âge que lui. Si ce n'était pas le cas, il ne serait pas beaucoup plus vieux ou jeune. Ca ne devrait pas être trop compliqué de créer une interaction normalement. Quand bien même, le Miwaku était bien trop peu conscient de ce qu'est la honte ou la gène pour arrêter son idée de toute façon. Il s'approche et arrive à son niveau et lui fait signe de la chaise en face de lui.

« Je peux m'asseoir ici ? »


Il n'attend même la réponse qu'il décide de poser son verre et de se poser sur la chaise et s'affale sur la table avec un grand sourire le regardant droit dans les yeux.

« T'es nouveau ici non ? Je suis Miwaku Nobuhisa! Enchanté ! Appel-moi Nobu si tu veux ! Tes amis ne sont pas venue?
»

Publié le 07/11/2020 à 19h51


Shindo avait presque fini son verre, il s'était habitué au goût et il adorait ça. Il se disait qu'il n'allait pas tarder à commander un second verre. Ce soir s'était son soir, une soirée pleine de débauche. Lorsque le serveur était parti, le jeune Miwaku avait remis en place ses écouteurs. La musique était une addiction et il s'en passait rarement. Il n'était pas quelqu'un de renfermé, même si son attitude montrait le contraire. Les lieux étaient très animés, mais un nouvel individu se faisait remarquer parmi les autres. Naïvement, il se disait qu'il était connu pour être autant acclamé, sans même penser qu'il venait de payer une tournée entière. Cette... « célébrité » levait son verre une fois l'ensemble des clients servis, lui également. Il trinquait pour une raison ou une autre. C'est pourquoi il avait fini par couper sa musique pour comprendre ce qu'il se passait. Son casque autour de son cou, il tendait l'oreille pour capter le moindre indice, en vain.

Subitement, le jeune garçon aux apparences exubérante et débordante s'approchait de lui. S'installant face à lui, le jeune shinobi ne savait pas vraiment comment réagir, il était un peu gêné. Après tout, il était venu pour faire des rencontres. Cette soirée allait sûrement casser a timidité et lui montrer les joies de la nuit.

Il lui sourit comme pour lui montrer qu'il est le bienvenu à sa table.

« Miwaku ? Haha, j'en suis un également. Je m'appelle Shindo. Enchanté, Nobu. »


Non, Shindo n'attendait pas d'ami. Il ne les fréquentait que très rarement, sûrement parce qu'il a toujours été solitaire depuis qu'il s'était découvert sans pouvoir clanique.

« Je suis venu seul. J'avais besoin d'échapper à l'autorité de mes parents. Qu'est-ce qu'ils peuvent m'agacer parfois ! Quand je les écoute, j'ai l'impression d'être inutile à la société. »


Expliqua-t-il en faisant la moue. Ses parents, surtout son père, avaient tendance à le harceler au sujet de son avenir.

« Je n'ai pas l'habitude de fréquenter ces lieux, mais j'ai décidé de m'ouvrir à la vie. C'est la première fois que je bois une bière. »


Il se mit à rire, il avait l'impression d'être un extraterrestre.

« Tu as l'air connu ici... »

Publié le 08/11/2020 à 14h36

Porn to be wild

Un sourire de la part du jeune homme t'indique qu'il n'est pas mécontent de te voir l'approcher, ou alors c'était de la simple politesse. Mais tu t'en moques, ce qui conte, c'est que ce soir l'ambiance soit au rendez-vous et que personne ne se tape dessus.
« Enchanté Shindo! »

Tu fais une grimace en entendant son histoire au sujet de son manque de liberté chez lui, tu avais la chance de ne pas connaître ça grâce à Yuhei et tu transposes un instant à sa place et imaginant la situation. Une idée qui te déplaît au plus profond de ton être et tu ne t'en cachais pas.
« Hm, pas très sympathique l'ambiance ! Personne n'est inutile, il suffit de trouver ce pourquoi, on est venu au monde. Ca peut prendre du temps, mais on finit par le faire. »

Une pointe de sagesse sortant de ta bouche était rare, mais tu n'étais pas aussi superficiel que le voulait ton attitude et ton apparence. Tu restes figé en l'entendant dire qu'il s'agissait de sa première bière. Tu clignes des yeux à plusieurs reprise comme pour essayer de savoir si c'est toi qui avais mal compris l'information. Sa famille devait être d'un sérieux bien plus grand que tu ne l'imaginais pour qu'il ne soit pas encore initié à l'alcool.
« Tu n'as jamais bu d'alcool ? Ta famille est de la vieille école et croit encore les Miwaku maîtres de Kumo ma parole ! »

Un Miwaku n'ayant pas connu un minimum de vice dans sa vie était bien rare à Kumo, tu te disais simplement qu'ils essayaient peut-être de redorer le blason du clan en enfermant leur fils dans un cocon pour mieux le forger. Comme tu te doutais, il n'a pas entendu ton annonce au sujet de la tournée générale que tu avais offerte il y a quelques minutes.
« Hahaha, non ! Du tout ! Je suis ici pour célébrer ma majorité ! Les seuls que je connais ici sont le patron et son employé... Puisque je les harcèle pour me laisser boire depuis un bon bout de temps déjà. »

Tu affiches un grand sourire et te redresse sur ta chaise pour t'y affaler en te posant contre le dossier.
« Mon frère n'était pas à la maison et je n'avais pas envie de le fêter seul, du coup, je suis venue ici. »

Tu attrapes ton verre et bois quelques gorgée avant de le reposer sur la table.
« Et pour être sûr d'avoir un peu de compagnie et d'ambiance, j'ai payé ma tournée!! Cette première boisson, t'a-t-elle plu ? Ils ont tout un tas de cocktails intéressant si jamais tu veux en découvrir plus ! J'en suis presque un expert maintenant. »

Publié le 08/11/2020 à 15h37


Nobuhisa était un jeune garçon de son âge. Au premier abord, il semblait être sympathique. À en voir son attitude c'était un garçon extraverti qui n'hésitait pas à entamer aller à la rencontre d'inconnu. Il est vrai que Shindo n'avait pas fait l'un des meilleurs portraits de famille. Pourtant, s'il se plaignait régulièrement de ses parents, il était heureux et fier d'être leur fils. En effet, c'était une famille aux principes presque ancestral. Il ne pouvait pas s'empêcher de rire au remarque de son interlocuteur.

« Hahaha ! Tu as raison. Mes parents n'ont jamais fait entrer une seule goutte d'alcool dans notre maison. Je ne peux pas dire qu'ils me l'interdisent. Je ne connais parce que je n'en ai jamais ressenti l'envie. »


Il était un peu gêné. À voir la réaction de son ami de soirée, il était inconcevable de n'avoir jamais goûté de boissons alcoolisées.

« J'ai besoin de changer. J'ai le désir de m'écarter du chemin qui m'était tracé. Je sais que je suis capable de donner énormément pour notre village et je veux le faire à ma manière. »


Le Miwaku aux cheveux blanc s'amusait de sa dernière réflexion. Il lui affirmait ne pas être une célébrité dans le coin. Il offrait des verres pour fêter sa majorité, ce qu'il expliquait l'enthousiasme de tous les clients. Cet homme devait vivre une vie aisé pour pouvoir se permettre un tel excès. À son grand étonnement, lui aussi était venu seul. Son frère était absent et il n'avait parlé d'aucun ami. Voilà au moins un point commun entre les deux jeunes garçons pour ce soir.

« Joyeux anniversaire, Nobu ! »


Lui dit-il avec énergie. Ce n'était pas tous les jours que l'on fêtait sa majorité. Pourtant, il semblait très familier avec l'alcool. Pour faire comme si cette nouveauté ne lui faisait rien, il avalait plusieurs énormes gorgées. Une mauvaise technique s'il souhaitait tenir toute la nuit.

« Merci pour ce verre. Je peux dire que j'ai largement dépassé le stade de la rébellion avec cette deuxième bière. »


La situation l'amusait tellement qu'il se mit à rire de nouveau. Tout de suite, Nobu lui indiquait qu'il était un fin connaisseur et que, si il le désirait, il pouvait lui faire découvrir une multitude de cocktail.

« Pourquoi pas ! Qu'est-ce que tu me proposes ? D'abord, trinquons à ma rébellion et à ton anniversaire ! »


Avec un énorme sourire, il lui tendait son verre pour trinquer. Dans le même temps, il lui posait plusieurs questions pour faire connaissance.

« Ton frère doit sûrement avoir une bonne raison d'être absent le jour de ton anniversaire, non ? Tu vis dans nos quartiers ? »


Leurs verres s'entrechoquèrent à sa dernière question. Nobu et Shindo s'abreuvèrent de la totalité de leur verre en signe d'amitié.

Publié le 08/11/2020 à 22h47

Porn to be wild

Tu hochais la tête au dire du jeune Miwaku qui voulait s'affirmer en sortant du chemin qu'avait tracée sa famille. Et affichait un sourire qui montrait ton soutien.

« Tout à fait l'ami! Être dans une case et suivre le même chemin que les autres n'est pas toujours la meilleurs des solutions. »


Ton sourire s'agrandit quand il te souhaite un Joyeux Anniversaire. Tu ne le connaissais pas, mais il était le seul de la soirée à ne pas essayer de quémander plus et cela te faisait plaisir de juste voir qu'on appréciait ta compagnie et non pas ton porte feuilles.

« Merci beaucoup! »


Tu le regardes boire à grande goulée son verre, il tenait mieux l'alcool que prévu pour un néophyte et tu voulais voir jusqu'à où il serait capable de tenir. S'il n'avait jamais touché un verre d'alcool, il serait probablement à terre en un rien de temps s'il prenait un cocktail de cette manière. La bière glissait comme de l'eau désormais, le goût est facile à prendre pour cette boisson. Il te propose de trinquer au début d'une nouvelle vie, celle de sa rébellion et l'âge adulte en ce qui te concerne. Tu lèves ton verre en souriant.

« À ta rébellion et ma majorité! »


Tu ne peux t'empêcher de finir ta boisson apéritive avant de faire signe au barman qui approche et se baisse pour entendre ce que tu as à lui dire dans ce brouhaha général.

« Deux Long Island! »


Tu décides de lancer la partie et de tester les capacités du jeune Miwaku en face de toi. Certainement pas une boisson des plus soft pour les débutants, mais traitre par son gout sucré camouflant le taux d'alcool bien élevé. C'était un peu le Quatre-quart des cocktails pour toi. Mais tu reviens à la conversation que tu avais quand il mentionne ton frère et son absence. Ton sourire s'adoucit et tu hoches la tête pour acquiescer.

« Oui, il est en mission depuis plus d'un an déjà, il devrait revenir d'ici peu... »


Tu t'arrêtes un instant et réfléchis à comment bien mettre en place ta réponse. Il est vrai que tu considères Yuhei comme ton frère et que le dire tel quel pouvait souvent être mal compris.

« Hm, je vis dans les quartiers Hattori. Mon maître m'a laissé quartier libre le temps de sa mission... Mon maitre qui est aussi un peu un grand frère pour moi, haha! C'est bizarre à expliquer je t'avoue! »


Le barman arrive et dépose vos boissons sur la table avant de repartir. Tu saisis la paille et agites le contenu de ton verre et le regardes tourbillonner en continuant ta réponse.

« Je passe du temps dans les quartiers Miwaku pour voir mon père et mon frère biologique, mais depuis que je suis esclave de la famille Hattori, je passe tout de même plus de temps dans les quartiers Impériaux. »


Tu relèves la tête et replaces la paille dans le verre correctement.

« J'ai eu de la chance de tomber sur un maitre ne me voyant pas simplement comme un déchet humain, donc je m'arrange pour ne pas le décevoir... »


Tu rigoles délicatement et pousses le verre de Shindo vers lui.

« Mais sinon... Voici ton nouveau breuvage! Dis-moi ce que tu en penses! Il est un chouia plus corsé que le précédent! »

Publié le 09/11/2020 à 11h57


Les deux Miwaku venaient de trinquer à la vie. Son nouvel ami de ce soir n'avait pas perdu de temps. Il commandait deux verres d'un cocktail dont il ignorait totalement la composition. Entre temps, le jeune garçon en apprenant plus sur son interlocuteur et sa relation avec son frère. Ce qu'il vivait était une chose rare, il en avait confiance. Avoir des liens aussi forts avec un Hattori devenait impossible. Cette grande famille avait prit le pouvoir du village. Si les Miwaku avaient participé à la construction du village en présence de ces shinobis aux yeux dorés, son clan avait sûrement eu un excès de confiance pour tout perdre du jour au lendemain. Très honnêtement, il se foutait un peu des erreurs passaient de son clan. Il voulait décider de sa propre vie et protéger son village. Si c'était en servant un Hattori, il le ferait, mais il espérait garder sa fonction de shinobi.

« Je suis d'accord. Tu as été chanceux de trouver un tel ami. Je suis certain qu'il existe d'autres personnes comme lui. Nous finirons par retrouver une place importante au sein du village. Je ne me préoccupe pas trop de toutes ces histoires... je préfère considérait que servir cet Empire aux mains des Hattori est une chose bénéfique. Je suis heureux ici. »


Décidément, ce n'était pas juste de la chance. Vivre dans les quartiers Hattori et dans la maison de l'un de ses membres relevés du miracle. C'était un homme bon. Nobu parlait de son maître avec beaucoup de gaieté et d'amour. Shindo était capable de sentir le lien fraternel qui s'était construit entre eux.

« Il doit être quelqu'un d'important pour partir en mission aussi longtemps. J'ai beaucoup de respect pour ça. »


Nobu rapprochait le verre de Long Island vers lui. La couleur bleue du cocktail rappelait sans aucun doute la mer entourant une petite île. Le sucre déposait sur le bord du verre ressemblait à des grains de sable.

« Ça donne envie ! »


Shindo s'amusait, il avait parfaitement conscience qu'il ne terminerait certaine pas cette soirée dans son état normal. Il appréciait la compagnie de Nobu et avait hâte de le connaître un peu plus. C'était décidé. Après ce verre, il paiera sa tournée.

Il bu trois gorgées de son mélange. Le goût sucré cachait le goût amer qui était présent. Le goût sucré était si prononcé que l'on avait l'impression de boire un soda.

« Woaaaah ! C'est excellent. J'ai l'impression de boire du soda ! »


Le jeune rebelle se jeta sur sa paille et bu jusqu'au quart de son verre. Il tenta de camoufler un léger rot. Il aurait dû prendre un peu plus son temps.

« A ce rythme-là, je ne vais pas tenir longtemps. »


Il se mit à rire de bon cœur comme si l'alcool commençait à lui monter à la tête. Peut-être était-ce déjà le cas ? Le garçon s'enquilla de finir la totalité de son verre. Il secoua la tête, elle lui faisait un drôle d'effet.

« J'me sens bizarre, mais j'adore ça ! Nobu ! C'est moi qui régale sur la prochaine ! J'ai hâte de découvrir ton prochain cocktail ! »


Shindo n'était pas encore totalement alcoolisé, mais les minutes qui passent feront le travail. Son esprit était encore clair alors il enchaîna très sérieusement.

« Un jour, je dévoilerais mes capacités et je deviendrais l'un des meilleurs alliés de notre empereur. J'ai fois en mes capacités, elles sont... spéciales. »


Dit-il en faisant un geste devant son visage pour simuler le mystère. Il se sentait pousser des ailes, il était prêt à affronter n'importe quoi. Son attitude changeait et il se dévergondait de plus en plus. Il riait de bon cœur et gesticulait à chaque mot qu'il prononçait.

« J't'aime bien Nobu ! T'as l'air coooool ! »

Publié le 09/11/2020 à 19h11

Porn to be wild

Tu étais de bonne humeur et ton nouvel ami aussi, il semblait prendre ses aises et cela te faisais plaisir. De plus, il n'avait pas l'air de porter une quelconque animosité envers l'empire ce que tu appréciais doublement, car tu n'aurais pas besoin de garder un œil sur lui. Tu prends ton verre et pose le doigt sur le bord pour le porter à ta bouche quand il mentionne l'importance de Yuhei au sein de l'empire.

« Hm, oui ! Il est bizarre de visu, mais c'est quelqu'un de fiable et sur qui ont peut compter. »


Il commence à approcher le verre de ses lèvres et tu t'amuses de la situation.

« N'hésite pas, il est super bon ce cocktail ! »


La première gorgé passe, et comme prévu, le sucre surplombe l'alcool qui est pourtant bien présent dans ce verre. Tu décides de boire à la paille et la moitié de ton verre y passe en un instant. Tu finis de déglutir et rigole quand le jeune rebel en face de toi t'annonce qu'il risque de ne pas tenir longtemps.

« Oui, il y a des chances ! C'est la première fois que tu bois après tout ! Ma première soirée fut courte, je l'avoue ! Mais ça ne m'a pas empêcher de recommencer, haha.
»

Tu sens que le garçon se laisse pousser des ailes et décides de le laisser payer la prochaine boisson. Tu finis alors ton verre et fais signe au serveur de venir te voir. Quand il arrive, tu lui demandes de vous amener un cocktail un peu moins alcooliser car tu n'as pas envie que le Miwaku se retrouve la tête dans la cuvette des toilettes du bar. D'une part, car tu n'as pas envie de trainer dans cette zone crasseuse du bar et que tu ne savais pas non plus comment il allait se comporter sur le reste de la soirée. Est-ce qu'il allait simplement avoir de l'énergie à revendre ou finirait-il par se battre avec tous les piliers du bar. Mieux valait calmer le jeu et le laisser profiter de l'euphorie de l'alcool. Tu es cependant intrigué quand il mentionne ses capacités spéciales. Il gesticulait beaucoup plus qu'au début de la soirée et tu sentais qu'il ne serait pas trop compliqué de le faire parler un peu plus de lui.

« Haha, moi aussi, je t'aime bien Shindo! Tu caches bien ton jeu de rebel dis donc ! »


Tu riais de bon cœur avec lui, mais il était déjà bien entamer concernant l'alcool, il serait peut-être plus apte à parler. L'ivresse à tendance à délier les langues après tout et c'est pourquoi tu décides de tenter ta chance.

« Oh, tu penses pouvoir impressionner l'empereur ? Tes capacités sont si uniques que ça ? »


Quand tu fini ta question, le serveur arrive et pose deux verres de Mojito, le petit goût mentholé et le citron allait apporter une petite touche de fraîcheurs.

Publié le 12/11/2020 à 14h51


Nobuhisa confirmait l'importance de son frère au sein de l'Empire. Puisque c'était le cas, il en avait sûrement déjà entendu parler, mais impossible de se remémorer quoi que ce soit. Bref, ça n'était pas vraiment le sujet de la soirée et son nouvel ami n'avait peut-être pas envie de remuer le couteau dans la plaie. Même s'il ne semblait pas mal vivre son absence. En tout cas, le Miwaku l'incitait à boire ou plutôt de profiter de l'excellent cocktail qu'il venait de lui commander. D'un trait, le jeune garçon finissait son cocktail comme il aurait fini un simple verre de jus d'orange. C'était certainement sa plus grosse erreur de la soirée et il allait très vite le découvrir.

« Je me sens différent, l'alcool doit sûrement commencé à me faire tourner la tête. »


Shindo riait de bon cœur, la soirée lui plaisait. Il était heureux et il espérait que le feeling continuerait de passer avec ce garçon. S'il semblait aisé, il était loin d'être arrogant et hautain. Nobuhisa ne cachait pas sa sympathie envers lui et il en était heureux.

Le jeune garçon aux cheveux cramoisi se laissait emporter par l'alcool qui coulait dans son sang. Au point qu'il se mettait à parler librement comme s'il s'agissait d'un vieil ami.

« Je ne sais pas si elles sont uniques, mais pour moi oui. Elles sont le fruit de plusieurs années d'entraînement et d'acharnement physique et psychique. Je n'ai pas réussi ça du jour au lendemain et j'ai bien failli abandonner. »


Shindo baissa la tête. Il se souvenait de la réaction de son père lorsqu'il ne montrait aucun signe héréditaire du clan.

« Je suis incapable d'éveiller nos capacités héréditaires. Mon père me l'a souvent envoyé en pleine gueule ! Au fond, j'imagine qu'il était triste pour moi. »


La tête relevée, le garçon cachait une certaine tristesse derrière un sourire gêné.

« C'est de l'histoire ancienne. J'ai su prouver ma valeur, enfin... presque. Je dois maintenant avoir le courage de lui imposer mes propres décisions, mes propres choix. »


Encore enfermé dans le cocon familial, Shindo n'avait jamais pu prouver sa valeur au sein du village. Il était un jeune garçon comme les autres à l'académie malgré ses bonnes notes et était loin d'être déclaré comme un ninja d'exception. C'est en devenant un Genin qu'il s'est prit en main pour se rendre unique.

« L'Empereur est sûrement difficile à impressionner et il ne doit pas faire confiance si facilement. Je vois les choses en grand, pourtant je sais que même à une petite échelle je peux offrir toute la grandeur que mérite notre village. »


Tous ces mots apparaissaient comme une confidence. Nobuhisa en savait plus que quiconque et c'était certainement l'alcool qui poussait le garçon à en dire plus qu'il ne le voulait. Lorsque le serveur apportait deux verres de Mojito, Shindo s'empressait de sortir l'argent de sa poche.

« Ceux-là sont pour moi. Considère ça comme un petit présent pour ton anniversaire. »


Il sourit puis goûte ce nouveau cocktail inconnu. Il était gazeux et l'alcool n'était toujours pas très fort, du moins en apparence. Le citron et la menthe prenaient le dessus et c'était exquise. Shindo revenait alors sur le sujet précédent.

« Je suis capable de maîtriser le son. C'est incroyable tout ce que l'on peut entendre sans se faire voir. »


Puis tout à coup, il se rendit compte que ses propos pourraient être interprétés.

« Je n'écoute pas aux portes. Je ne fouine pas dans les affaires qui ne me regarde pas. Je me contente de simple chose de la vie pour m'exercer. J'espère pouvoir m'améliorer, il me reste beaucoup à découvrir. »


Shindo s'empressa alors de vider son verre à l'aide de sa paille. Cette fois, l'alcool lui montait vraiment à la tête et il ne tardait pas à devenir très alcoolisé. Le coude sur la table, sa main maintenait sa tête. Il semblait lutter contre quelque chose, sans savoir quoi.

« Et toi, qui es-tu Nobuhisa ? »


Demanda-t-il en le désignant de sa main tenant fermement son verre.

Publié le 16/11/2020 à 22h14

Porn to be wild

Ton compagnon de boisson semblait plus qu'apprécier ce qu'il buvait et il ne se cachait pas en buvant quasi cul-sec son cocktail. Il disait se sentir différant par le biais de l'alcool et il n'avait pas tort, l'inhibition que cela provoque peut à la fois être bénéfique comme compromettantes. Il valait mieux apprendre son corps à assimiler ces substances alcoolisées avant qu'il ne se retrouve complétement inconscient un jour et à la merci d'une personne bien moins attentionnée. Mais tu te doutais que cela n'allait pas se faire en une soirée, s'il y a une chose de sur c'est qu'il y a de forte chance que ce soir tu rentres avec un cadavre ivre mort sur le dos. Il mentionne ses capacités due à un acharnement lors de ses entraînements et tu l'écoutes, car il semblait vraiment être fier du résultat qu'il avait obtenue après toutes ces années.

« Hm, je comprends bien. Je ne suis pas vraiment quelqu'un taillé pour le combat, mais je tenais tout de même à rendre fier mon frère. Toutes ces courbatures auront porté leur fruit au final ! hahaha »


Le garçon mentionne son incapacité de maîtriser les techniques héréditaires des Miwaku. Et imagine facilement la réaction de son père. Les Miwaku n'avaient que peu de choses pour se démarquer désormais. Toutes ces courbatures auront porté leur fruit au final ! Je ne suis pas vraiment quelqu'un taillé pour le combat, mais je tenais tout de même à rendre fier mon frère. Il mentionne son envie de faire quelque chose pour le village et que le Raikae était probablement quelqu'un de compliqué à impressionner.

« Il est clair que pour se démarquer aux yeux du Raikage, il faudra faire preuve d'un certain talent. Mais il pourra simplement trouver ta capacité hors norme intéressante et utile pour ses plans futurs. On ne sait jamais, Kumo regorge de talent, mais ils n'ont pas tous la chance d'être sorti de leur trou. »


Tu faisais preuve de plus de sérieux que tu n'aurais pas voulu, car cela te faisait simplement penser à ta propre vie. Un bâtard né dans les bas-fonds de Kumo et sorti de là par miracle par un enfant incapable de faire la différence entre un Miwaku et un animal errant qui décide de d'acheter pour devenir son ami. Si la situation pouvait paraître déplaisante, elle t'aura sauvée la vie, car tu ne peux qu'imaginer ce qui aurait pu t'arriver en restant dans la situation dans laquelle tu étais.

Les Mojitos arrivent sur la table et te sortent de ta pensée, Shindo insiste pour que ceux-ci soient sur sa note. Tu ne te retiens pas de rire et fais signe que tu acceptes le cadeau.

« Merci, merci! Que d'honneur dans ce présent ! »


Le novice des soirées boit sa première gorgée et semble l'apprécier, ce qui te fait plaisir sans raison, car tu n'es en rien le préparateur de cette boisson, mais le simple fait de le voir apprécier sa soirée. Tu fais de même et l'écoute te dévoiler sa technique, tu n'es qu'à moitié surpris de l'entendre parler de la maîtrise du son. Si la situation pouvait paraître déplaisante, elle t'aura sauvé la vie, car tu ne peux qu'imaginer ce qui aurait pu t'arriver en restant dans la situation dans laquelle tu étais. Cela restait tout de même rare de voir des détenteurs du son.

« C'est vraiment une capacité sympa que tu as, tu seras capable d'accomplir bien des choses que les autres ne pourront pas avec. Tu as toutes tes chances à Kumo selon moi! »


Tu étais sincère dans tes dires et pensais réellement que s'il venait à maîtriser à la perfection ses justu liés au son et qu'il voulait rendre service à l'empereur, son originalité, permettrait à le faire sortir du lot.
Tu réfléchis pendant à peine quelques secondes quand le garçon termine son verre à la paille et semble pris d'un vertige, du moins ce que tu penses, car il s'affale sur la table et retient sa tête de tomber avec sa main. C'est complétement ivre-mort qu'il te demande plus sur ta vie. Tu prend alors son verre de sa main et le pose à côté du tien au cas où lui viendrait l'idée de sucer les glaçons pour plus d'alcool.

« Qui suis-je ? Hm »


Tu sirote ton verre en réfléchissant à la réponse, une question que tu ne te posais pas souvent et qu'on ne te posait pas d'ailleurs.

« Un débrouillard dans l'âme ! Je suis un type chanceux qui a pu quitter la pauvreté. Je n'ai rien d'exceptionnel si on ne compte pas ma plastique parfaite! »


Tu lâche un clin d'oeil et fait semblant de se recoiffer.

« J'estime n'être mauvais en rien, mais pas bon non plus. J'essaie simplement d'être capable de me sortir des situations problématiques sans encombre. Je souhaite être utile à mon maître et indirectement au Raikage par la même occasion. »

Publié le 19/11/2020 à 17h17


Même si l'alcool rendait le jeune garçon beaucoup plus joyeux qu'à l'ordinaire, il était toujours en capacité de tenir une conversation sérieuse. Son ami de soirée lui expliquait qu'il en avait également bavé pour rendre fier les personnes qui lui sont cher. Tout revenait sur son frère. Nobuhisa se pensait clairement redevable envers son frère Hattori. Pouvons-nous lui donner tord ? Sûrement pas. La conversation s'orientait vers la place qu'un shinobi pourrait avoir au sein de Konoha. Il le savait bien, pour taper dans l'œil du Raikage il fallait détenir un talent hors du commun. S'il n'était certainement pas l'unique utilisateur du son, il imaginait pouvoir acquérir un pouvoir différent et puissant pour se démarquer. Sera-t-il en capacité de le faire ? L'avenir le dira.

Pourtant, tout commençait mal, bien que remplit de courage, il n'avait pas encore su sortir du lot. Obtenir cette capacité était une chose, la développer à son summum en était une autre. Néanmoins, lorsque Nobuhisa lui indiquait qu'il avait toutes ses chances à Kumo, il se sentait revigorer.

« J'ai conscience que Kumo regorge de talents qui attendent de faire surface. Je ne serais peut-être jamais le shinobi que je rêve, mais je refuse de vivre dans le regret. »


Il s'arrêta puis reprit tout aussi sérieusement que possible, malgré l'alcool qui l'enivrait de plus en plus.

« Un long travail m'attend. Je ne suis qu'au début de ma vie après tout. »


Finit-il en haussant les épaules. C'est en clôturant ce sujet, que Shindo avait décidé d'en savoir plus sur son ami. Il avait énormément parlé de ses ambitions et se rendait compte qu'il n'en savait pas plus que ça sur cet individu. S'il ne dévoilé pas grand chose, le peu de détail relaté un passé triste devenu un futur dont toutes les portes lui étaient ouvertes. Le garçon ironisé la question jusqu'à faire sa propre éloge de son physique. Le clin d'œil et le geste de Nobuhisa prêté à rire. Il s'en amusait un peu.

« Tu as beaucoup de mérite. Ton frère doit être heureux de t’avoir à ses côtés. »


Soudain, le jeune utilisateur du son se rendait compte de la disparition de son verre. Non ! Il était à côté de son jeune ami. Il s’en moquait un peu puisqu’il était vide. Il lui en fallait un autre, mais était-ce une bonne idée ?

Toujours la tête affalé dans sa main en guise de pilier il demanda.

« Tu penses qu’un autre verre serait raisonnable ? »


Shindo fixait un homme derrière Nobuhisa. Ses pensées n’étaient plus dans la conversation avec son jeune ami. Par instinct, il usa de ses compétences pour écouter ce que l’homme disait.

« Regarde moi celui-là, à ce pavaner comme un gosse de riche ! Rien à foutre de son verre ! »


Suivant ses paroles, l’homme poussa son verre vers le sol en simulant un geste malencontreux. Toujours aussi impétueux, l’homme ordonna à une serveuse de faire le ménage. Shindo serrait son poing de colère à mesure qu’il regardait la scène. Nobu ne devait certainement pas comprendre ce qu’il se passait.

Sous l'effet de l'alcool, le jeune garçon s'empressa d'attraper la poignée de glaçon de son verre pour les jeter en direction de cet imbécile. Quelques glaçons tombèrent sur la table, mais suffisamment firent mouche en plein visage. Shindo le pointa alors du doigt.

« T'es qui pour parler de mon ami comme ça ? »


S'emporta t-il sans même réfléchir à qui il avait à faire. L'homme ne tardait pas à réagir. Il se leva en tapant des mains sur la table. Pris d'une colère noire, il s'approchait petit à petit des deux jeunes Miwaku. La réaction de Shindo allait-il faire basculer la soirée ?

Publié le 23/11/2020 à 00h35

Porn to be wild

Shindo était plein d’énergie et d’espoir, cela faisait plaisir à voir, car tu avais vu bien trop de Kumojins baisser les bras avant même d’essayer de faire quoique ce soit. Tu auras peut-être la chance de le croiser dans une mission un jour si jamais il venait à se démarquer, chose dont tu n’avais pas vraiment de doute tant il avait la rage de vaincre. Quand il mentionne la possibilité d’être une fierté pour ton ainé, tu réfléchis un instant avant de rire.

« Il ne me le dira jamais en face, mais j’espère bien ! »


Affalé sur sa main qui lui servait de support, il te demande si un autre verre serait raisonnable. La réponse était évidemment “non”, il avait atteint ses limites pour la soirée et il risquait simplement de se vider les tripes et se dégoûter de ces liqueurs. Tu ne fais pas attention un cours instant et ne remarque pas son agacement soudain. Mais ce que tu ne peux pas louper, c’est lorsqu’il attrape les glaçons dans son verre vide et les balance sur un type qui se trouve derrière toi.
Tu déduis assez facilement qu’il a fait quelque chose de désagréable et au vu des dires de Shindo, cela te concernait. Ce ne sera pas la première fois que ton attitude attire les foudres des personnes alentours et ce ne sera pas la dernière fois. Tu te retournes et vois un homme à l’allure grossière maltraiter une des serveuses. Cela suffit à te déplaire, mais tu ne peux t’empêcher de sourire par la stupidité de l’action.

« On parle de moi ? Que de gâchis d’alcool!! Voilà ce que ça donne un homme dont la moitié du quartier est son père !
»

Tu sentais que la soirée allait s’animer davantage, d’une part, car ton compagnon de boisson était bien parti pour se battre et tu te doutais que cette option était possible. Tu aimais ce genre d’animation, bien que tu sois souvent l’initiateur en général. C’était encore le cas, car en sous-entendant que la génitrice du bougre était une prostituée, tu risquais de ne pas calmer ses ardeurs. Lui et ses amis n’ont clairement pas apprécié la blague d’ailleurs et ils avancent d’un pas décidé vers toi et Shindo. Ils commencent à arriver à ta hauteur, le beau parleur t’attrape par le col de ta veste pour essayer de t’intimider. Tu te lèves et te contentes de froncer les sourcils quand tu vois ta veste se froisser.

« Tch, dégagez moi vos gros doigts sales de mes vêtements! »


Tu tends la main et attrapes un des verres derrière toi. Mais contrairement à lui, tu ne tentes en rien l’intimidation et lui éclate le verre sur le crâne. Il te lâche sous la douleur et recule de deux pas. Pendant ce temps, tu défroisses tes vêtements et quand tu retournes ton attention vers eux, tu te contentes de sourire. Cependant, ton regard ne riait pas.

« Merci de ne pas toucher mon visage, c’est mon gagne-pain! »


Les amis ne tardent pas à réagir et tu attends avec impatience la suite des évènements.

Publié le 23/11/2020 à 12h23