La haine qui ronge [PV : Shinken & Kimino]

Année 7
Chakra bleu

Boom .. Boom .. Boom .. Le bruit des poings du jeune homme venant s'écraser contre un arbre se répétait à un rythme constant. Derrière chacun des coups, on pouvait sentir l’agressivité et la hargne. Une colère qui ne savait s'estomper. Un mal qui le consume de l'intérieur jusqu'à le priver de tout oxygène. Dans ces moments-là, il frappe. C'est tout ce que Norio a trouvé pour évacuer une partie de cette rage qui n'a rien de passagère. C'est lorsque le sentiment de colère laisse place à la douleur que le Chikara revient à lui, les poings ensanglantés, les jointures ouvertes et recouvertes d'écharde. Son corps reluit de sueur suite à cet effort physique, alors que la scène se déroule à l'extérieur sous la chaleur du soleil brûlant, sur un terrain d'entrainement. Il entendit un bruit à quelques mètres derrière lui. Encore sous l'adrénaline, il se retourne brusquement, une expression presque animale sur le visage.

« Y'A QUOI!?! »


S'écria t-il en cherchant quelqu'un du regard, tel un prédateur à la recherche d'une proie. Son thorax continue de se gonfler et se rétracter rapidement, le jeune homme cherchant encore son air. Ces pupilles dilatées par la furie n'attendait qu'une chose, de se poser sur ce qu'il allait probablement, être sa prochaine victime. Norio serrait les dents, tellement qu'elles pourraient bientôt craquées. Mais qui pouvait-il bien venir observer un jeune aussi dérangé par la violence ?

Publié le 20/02/2018 à 07h44

Chakra bleu

A la douceur de l'aube, l'homme à la chevelure rougeoyante s'était promis à une balade forestière dans le but de s'éloigner de l'activité urbaine. Il estimait qu'un peu de solitude serait bénéfique pour lui permettre de se ressourcer vis-à-vis de lui même. Ces derniers-temps, il avait enchaîné des missions pour le village, dans le but d'aider à la reconstruction, ne prenant finalement que peu de temps pour lui-même. Son visage n'était pas très connu dans les contrées du village caché de la feuille, certains le surnommait cependant "le crucifié" en la raison d'une cicatrice en forme de croix sur sa joue. La réalité différait un peu de ce que cette cicatrice laissait prétendre. Mais, tout ceci est une autre histoire.
Ce jour-là, Shinken entendit l'expression d'une rage non loin de son chemin, avec une poussée sonore désagréable. Il semblait qu'un individu se trouvait non loin de là. Le passage de Shinken était-il indésirable, ou la raison d'un tel cri était-elle d'une autre nature ? Cherchant à comprendre la raison du désagrément, et souhaitant exprimer ses excuses si sa présence était dérangeante, Shinken se dirigea vers l'épicentre du bruit, découvrant alors un jeune garçon ayant approximativement le même âge que lui, avec une expression avide de haine dans le regard.

« Bonjour. Je passais simplement dans le coin, cherchant un endroit où poser mes pensées. Je suis navré si j'ai perturbé ton entraînement.
Es-tu toi aussi un shinobi ? »


Shinken ne pouvait s'empêcher de constater l'essoufflement de son nouvel interlocuteur, au même titre que les entailles sur ses mains toutes de sang recouvertes. Il semblait que le jeune garçon désirait s'entraîner à la limite de la tolérance de son propre corps. Quel sentiment pouvait bien être à l'origine d'une telle volonté ? Ses yeux hargneux semblaient prêts à mordre. Les sabres rangés dans leurs fourreaux n'attendaient qu'un signal plus alarmant pour venir assurer la défense de l'Uzumaki.

Publié le 21/02/2018 à 08h17

Chakra bleu

Son souffle toujours accéléré, l'animal cherchait quelqu'un partout aux alentours, jusqu'à ce que ces yeux se posèrent finalement si sa cible. Comble de malheur pour ce jeune homme, il s'agissait d'un membre du clan rival. Tout ce qu'il aperçu, fut la crinière de feu de la personne en face de lui. Sans même se poser de question, Norio bondit sur ce qui était vraisemblablement sa cible. La distance entre les deux jeunes ninas n'était que de quelques mètres qui fut rapidement brisés. Le Chikara tomba sur le corps du jeune garçon, ses dents étaient toujours aussi serrés, quelques raclements de gorges se faisaient entendre, tel une bête sauvage qui grogne. Il n'avait rien comprit du discours que le jeune Shinken lui avait adressé, la haine était bien trop envahissante. Tout ce qu'il voyait sous ces yeux était un ennemi, un traître, une menace.

De sa main gauche, Norio avait agrippé le collet de son adversaire et son poing droit était prêt à laisser déferler sa colère. Quelques gouttes de sangs coulaient du poing du jeune Chikara, jusqu'au visage de l'Uzumaki. Poussé par la haine, Norio n'avait pas fait attention à son positionnement et son équilibre sur le garçon, il serait donc assez simple pour lui de le faire valser dans un mouvement dynamique et sec. Derrière les yeux vides de l'agresseur se déroulait encore une fois la scène de l'attentat contre son clan. La même scène qui passait en boucle dans son esprit, jours après jours, depuis l'incident. Depuis ce jours, Norio n'était pas réellement devenu plus puissant comme il le souhaite, il n'agissait que sous les effets de la rage et l'homme en face de lui serait probablement en mesure de lui mettre la correction qu'il avait besoin pour se calmer, mais il allait devoir passé par dessus son côté pacifiste pour cela.

Publié le 21/02/2018 à 08h58

Chakra bleu

L'atmosphère était de glace et de braise, ironie du sort pour ces deux êtres se rencontrant pour la première fois, dont les chevelures respectives étaient aux antipodes. Le froid glacial que Norio instaurait était à l'image de ce bleu si intense, il semblait irraisonné, dans une profondeur difficilement palpable. L'homme à la chevelure clanique rougeoyante était d'une nature plus douce, plus chaleureuse. Il regardait son comparse d'un œil compassionnel. Il n'y avait aucune pensée derrière ses actes, il se laissait simplement emporter par une fougue, par une colère qui envenimait ses actions, ne se rendant pas même compte que les volontés communes du village souhaitaient atténué la distinction clanique. Ce jeune garçon, nourri par sa colère, s'empressa de se jeter sur le jeune homme aux sabres. A corps perdu, il n'y trouva aucun équilibre, seule la colère dictait le rythme de ses actions, au son d'un souffle désordonné. S'apprêtant à donner un coup de poing, plein de haine mais sans raison valable, Shinken distinguait les souffrances externes, mais encore d'avantage les souffrances internes de celui qui souhaitait à ce point l'agresser. Se servant du manche de son sabre tout en tenant le fourreau de son sabre, Shinken vint frapper le point qui agrippait son col afin de faire relâcher l'emprise de Chikara Norio. Son poing se desserrant, et l'équilibre n'étant pas en harmonie, Shinken put aisément faire un pas de côté, évitant ainsi le poing qui s'était promis à la rencontre de son visage.

« Du calme... Je ne te souhaite aucun mal. »


Shinken se maintenait à une distance raisonnable, mais il se doutait que l'homme en face de lui reviendrait à la charge, sa soif inextinguible de violence le poussait à ne pas mesurer ses actions. La fatigue qui l'imprégnait était suffisante pour rendre le combat aisé pour Shinken. Mais, il n'était pas question pour lui d'user de violence pour arrêter cette homme, dont les yeux hagards, ne cessaient d'exprimer une contradiction.

Publié le 21/02/2018 à 11h39

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Le soleil continuait de plomber sur les têtes des deux jeunes individus. Les cheveux bleutés du Chikara étaient parsemmés de quelques goutlettes de sueur. Il n'avait fallut que d'un instant pour que l'homme en face de lui utilise le fourreau de son sabre pour se défaire de l'emprise que Norio avait sur lui. À la vue du sabre, Norio fit un bond arrière pour rejoindre son arme qu'il a toujours avec lui et qu'il avait laissé par terre, près de l'arbre. Il agrippa donc son bâton. L'arme était faite de fer, mais vide de l'intérieur, ce qui la rendait beaucoup plus légerte, mais toujours aussi solide. Quelques ornements doré venait décorer les embouts de l'arme. Norio fit tournoyer son bâton autour de lui pour ensuite le pointé vers son adversaire, lui rétorquant.

« Le mal est déjà fait, Uzumaki! »


Dit-il, laissant comprendre au jeune homme qu'il appartenait au clan Chikara, sans quoi il n'aurait aucune autre réel raison de lui en vouloir. Le jeune ninja fonça ensuite vers l'homme à la chevelure de feu, son arme bien empoignée. À quelques mètres de lui, il se mit à l'attaquer de plusieurs coups latérales. Coups qu'il jumelait avec une agilitée impressionnante. Malgré la colère, ses nombreuses heures d'entrainement au Kenjutsu faisait en sorte que ces mouvements et cette manière de combattre était impregné dans son subconcient. Néanmoins, la haine derrière chaque coup venait appuyé beaucoup plus de puissance. Un seul de ces coups étaient suffisant pour assommer l'Uzumaki, s'il avait le malheure d'être atteint.

HRP : Désolé des fautes, je suis sur téléphone.

Publié le 22/02/2018 à 07h33

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

L'être à la chevelure bleutée semblait refuser de se raisonner. Reculant d'un bond pour récupérer une arme qu'il semblait avoir laissé au sol, Chikara Norio ne revint à la charge que plus puissamment. En effet, il chargea frontalement Shinken tout en utilisant un bâton fait d'acier qu'il semblait maîtrise habilement. Les coups étaient portés latéralement, et à plusieurs reprises. La force avec laquelle Norio frappait était très intense, si bien que chacun des coups faisaient écho de résonance dans les bras de Shinken, qui para cependant un par un chacune des frappes. Le chikara nourrissait une haine envers les uzumaki, Shinken ne le savait pas encore à cet instant-là, mais les mots que son adversaires lui avait exprimé commençaient à donner une piste de réflexion.

« Il n'y a de mal à se promener simplement dans ces lieux. Sais-tu seulement que ton comportement est dénonçable ? Qu'adviendrait-il de toi si j'en venais à te dénoncer aux autorités du village ? Attaquer un konohajin est passible de condamnation... »


Shinken ne prenait aucunement un ton moralisateur, il souhaitait simplement essayait de faire comprendre à son adversaire qu'il ne pouvait continuer sur cette voie de haine, et d'incompréhension qui l'avait poussé à attaquer injustement le jeune homme uzumaki. Il fallait mettre un terme à sa folie, mais Shinken se doutait qu'aucun des mots qu'il pourrait employer ne serait suffisant. Replaçant son fourreau à sa hanche, il prit soin de reculer d'un pas par la même occasion. Cette fois-ci, l'arme dont il allait se servir se trouvait attachée sur son dos. Saisissant son manche à deux mains, il bascula une très grosse épée juste devant lui, faisant front à Chikara Norio. Cette épée était très lourde, elle exigeait de Shinken une concentration sur chacun de ses pas, mais le poids de cette arme en faisait également une arme d'une puissance incomparable. Briser le bâton de Norio semblait être accessible si ce dernier continuait d'attaquer comme il l'avait fait précédemment. Espérant que cette arme suffirait à l'homme de chevelure bleutée pour cesser ses assauts, Shinken restait sur ses gardes.

Publié le 25/02/2018 à 10h38

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

L'homme en face de lui continuait de parer les coups de son bâton à l'aide de son épée longue. Norio y allait de plusieurs coups latéral et horizontal en alternance, tous bloqués dans un bruit métallique qui résonnait aux alentours. Malgré le nombre de coup envoyé, le jeune ninja commençait à retrouver lentement son souffle normal puisque l'effort physique intense qu'il avait déployé sur l'arbre datait de quelques minutes déjà. Il n'était pas encore un très grand ninja, mais ses entraînements réguliers lui avait permit de développer une endurance redoutable. Shinken ne semblait pas comprendre l'allusion à laquelle Norio tentait de faire appel et tentait plutôt de le décourager de combattre en lui faisant des menaces, ce qui fit bien rire le Chikara.

« Décidément tu es plus con qu'il n'y parait. Vas-y, balance-moi! Je n'aurai qu'à prétexter un combat d'entraînement entre ninja .. N'est-ce pas ?
Uzumaki. »


Dit-il en lui faisant comprendre qu'il savait très bien qu'il était lui aussi un ninja, qui d'autre pourrait manier une épée de la sorte ? Et puis, ces dires se confirmèrent lorsqu'il sortit une lame démesurément immense, peut-être pour l'intimider ou peut-être bien pour combattre sérieusement finalement ?

« Je vois que tu es maintenant sérieux .. Alors moi aussi. »


Dit-il en fronçant les sourcils. Norio fit un bond vers l'arrière, où il avait prit son bâton, traînait toujours son arme de prédilection, sa lance. Il déposa donc sa première arme pour agripper celle de 2,5 mètres de long, la porté était maintenant à son avantage. Avec cette arme, il pouvait bloquer, parer et attaquer de bien plus loin, tout en restant bien en sécurité, il s'agissait-là de ce qu'il préférait dans ce style de combat. La bête revint à la charge une nouvelle fois sauvagement, constatant que l'homme en face de lui ne semblait pas porter vers l'attaque. Il avait déjà son plan en tête et allait jouer de ruse et d'une technique très sournoise pour mettre fin aux jours de ce traître d'Uzumaki. Il envoya un coup latéral à droite, un coup latéral à gauche puis ensuite vint le moment de sa supercherie, il fit traîner l'embout de sa lance dans le sable au sol, pour en envoyer dans les yeux de son adversaire. Ce dernier maintenant aveuglé, il allait maintenant en finir avec une attaque frontale visant à transpercer le coeur de l'Uzumaki. La rage dans son regard était toujours visible et s'entendait aussi dans le rugissement de ses attaques. La lance arrivait à vive allure en direction du torse de Shinken ..

Publié le 27/02/2018 à 04h37

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Kimino c'était enfin remis de ces deux dernière missions qui c'était enchainé à une vitesse folle. Maintenant que son corps avait retrouvé les bonnes sensations, il décida de reprendre son entrainement. Il était parti de chez lui depuis l'aube afin de travailler son taïjutsu une fois de plus. Il avait était trop lent contre Seijuro lors de leurs dernier combat amical. La vitesse qu'il avait développé tout à coup, tout le chakra s'échappant de la peau de son adversaire, le jeune Uzumaki était sur qu'il parviendrait à atteindre ce niveau à force d'entraînement. Après quelques heures acharné, Kimino prit une pause, et remarqua deux jeunes gens faisant un combat en Kenjutsu. Ne comprenant pas tout de suite la tournure que prenait ce qui semblait être un combat amical, le ninja médecin observa les deux Shinobi. Le jeune Chikara semblait bien plus agressif, son maniement du bâton puis de la lance était impressionnant. Mais ce qui impressionna le plus Kimino, ce fut la dextérité du jeune Uzumaki avec cet immense sabre semblant peser une tonne. Une performance que même Kimino était bien incapable d'accomplir. Puis le combat dégénéra, Kimino est un médecin, et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que cette lance allait transpercer le coeur de l'Uzumaki. Kimino s'élança alors, en réalisant des mundras, et mis un coup d'épaule à Shinken pour prendre sa place. Un bouclier se forma autour de Kimino et la lance fut dévier sur le coté.

« Qu'est ce qui se passe ici ! Tu ne trouves pas que c'est un peu violent pour un combat amical ? »


Kimino marcha vers le jeune Shinken, et lui tendit la main pour l'aider à ce relever. Puis il se retourna vers le Chikara et lui lança un regard plein de colère lui dit.

« C'était bien un combat amical ? »


Les tensions entre Chikara et Uzumaki était vraiment présente au sein du village. Certain était intelligent, et ne faisait pas d'amalgame. Et d'autre au contraire, avait toujours l'esprit étriqué, et se lançait dans des croisades personnelle complètement délirante. Pourvu que ce jeune Chikara ne fasse pas parti de cette catégorie de personne. Il allait tout de suite le savoir avec la réponse des deux jeunes hommes.

Publié le 27/02/2018 à 13h17

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Norio Chikara semblait être lui aussi un adepte de l'art du Kenjutsu. Il recula à nouveau de quelques pas, laissant ainsi tomber le bâton qu'il avait récupéré auparavant dans le but de récupérer cette fois-là une lance de combat dont l'allonge était finalement supérieure à la portée du sabre de Shinken. Néanmoins l'homme à la cicatrice ne souhaitait pas se laisser démonter, cherchant à chaque instant un moyen de mettre un terme aux agressions répétés de son adversaire aux cheveux bleus. Ce dernier s'empressa d'attaquer à nouveau, encore une fois, alternant les attaques à droite, puis à gauche. Jusque-là Shinken n'avait aucune difficulté à contrer les coups de son adversaire, et il restait uniquement sur une option très défensive, n'utilisant que l'imposante taille de son sabre pour parer les coups. Soudainement, la lame de la lance s'enfonça dans le sol par le biais d'un maniement précis de cette dernière afin de propulser du sable dans les yeux de Shinken. Le sol n'était peut-être pas le plus propice pour ce genre de manigance, et une quantité de terre et de brindilles d'herbe décollèrent du sol afin d'obstruer la vision du uzumaki. Ce dernier s'apprêtait à répondre d'un coup plus défensif, souhaitant annihiler les possibles nouveaux assauts de son assaillants. Patiemment Shinken attendait le dernier moment avant d'effectuer sa manœuvre, mais un chunin du village débarqua soudainement du nulle part avant de pousser le jeune sabreur au sol. La surprise fut conséquente de voir un nouvel Uzumaki intervenir, ce dernier empruntant un rôle de policier aux premiers abords. Sa question était simple, s'agissait-il d'un simplement entraînement ? L'honnêteté primait, après tout, Shinken s'était fait agressé injustement.

« Il ne s'agissait pas réellement d'un combat amical, sauf si cet homme finit par avouer un but que je n'ai pas compris tout le long de notre échange, dit-il simplement. Je me trouvais à marcher paisiblement dans le coin, lorsque j'ai entendu des cris. M'étant approché afin de vérifier quelles étaient les circonstances de ces hurlements, ce jeune homme s'est hargneusement mis à m'attaquer, avec un peu plus de haine à chaque fois. La démarche de son comportement m'échappe encore à cet instant précis. »


Shinken avait été affecté autrefois au département de police, lorsque d'horribles événements avaient vu le jour. L'ancien hokage et son bras droit s'en était pris au peuple chikara, injustement. La première demande de Shinken à cette époque, fut de venir en aide au plus grand nombre de chikara possible. Mais l'homme devant lui semblait être le reliquat d'une haine que le village ne parvenait toujours pas à dissiper. Quels seraient les réponses aux questions soulevées ? Pourquoi avait-il prit Shinken pour cible alors que ce dernier n'était que l'incarnation de la bonté et de la compassion ? Attaquer un konohajin restait un crime, et il était peu prudent de laisser un tel individu, avec un comportement aussi dangereux, en liberté.

Publié le 27/02/2018 à 17h55

Chakra bleu

La manœuvre était parfaite, l’extrémité de sa lance vint pénétrer dans le sol et envoyé un mélange de sable et de terre à la vue du Uzumaki, comme prévu. Alors que le coup fatale était sur le point de faire mouche, quelqu'un se mit au travers du chemin de Norio en plaquant le jeune homme au sol et en faisant dévier la lame de sa lance avec un jutsu défensif. Encore une crinière sanglante, pensait Norio, encore un Uzumaki, évidemment. Le dernier homme arrivé, légèrement plus âgé qu'eux, vint à se questionner à savoir s'il s'agissait bien d'un combat d'entraînement ou d'un conflit. Malgré la rage, le perfide Norio savait très bien que s'il avouait ouvertement sa rage envers les Uzumaki, que cela pourrait lui apporter de nombreux problème dans le village. Il s'apprêtait donc à mentir à l'homme en lui indiquant qu'il s'agissait d'un combat d'entraînement en espérant que le plus jeune Uzumaki, apeuré, ne dise rien. Il en fut en fait complètement au chose alors que Shinken vint dénoncer le jeune Chikara, comme quoi il l'avait attaqué sauvagement, ce qui n'était pas faux, mais Norio n'allait tout de même pas laisser la situation dégénéré ainsi à son désavantage sans rien faire.

« Il ne s'agissait effectivement pas d'un combat amical, je m'entraînais au maniement du bâton quand c'est ce jeune homme qui est venu me défier, qui à Konoha se promène avec une lame aussi grosse, si ce n'est pour blesser quelqu'un d'autre ? »


Il prit une petite pause afin de laisser le temps à Kimino de gober son mensonge. Norio est quelqu'un de rusé et d'intelligent et le point qu'il avait soulevé pouvait être suffisant pour le déculpabiliser. Il s'agit de quelqu'un de vraiment fascinant, il possède cette capacité d'exploser toute sa rage d'un coup, tel une bête sauvage et lorsqu'il sent que la situation est sur le point de lui glisser entre les doigts, il pouvait retrouver un calme désorientant afin d'user de son génie pour s'en sortir. Il s’apprêtait à présent à utiliser un argument qui allait rajouter encore plus de poids à sa crédibilité.

« Je ne crois pas que vous soyez de ceux qui idéalise et préfère les Uzumaki au détriment des Chikara .. Non ? »


Voilà, il venait d'utiliser une carte bien utile, celle de la différence clanique. Il s'agissait d'un sujet presque taboo dans le village, le Hokage désire plus que tout que les deux clans s'entendent et oublient les erreurs du passés et Norio le savait très bien, même s'il en était incapable. Il allait donc utiliser cette facette de la situation politique du village à son avantage pour ne pas que Kimino prenne un parti prit dans l'histoire.

HRP : Désolé de l'attente!

Publié le 02/03/2018 à 08h18

Chakra bleu

Kimino avait tiré le gros lots. Un petit Chikara encore tellement aveuglé par les conneries de Gekido et Kazami qu'il attaqué des rouquins au hasard. Le jeune Uzumaki dit qu'il ne s'agissait en rien d'un combat amical. Et Kimino le cru, pas parce qu'il était un Uzumaki comme lui, mais parce qu'il était celui sur le point de se faire transpercer le coeur. Si les rôles avait été inversé, Kimino aurait sans aucune hésitation était du coté du Chikara. De plus, le plus vieux Uzumaki n'aimait pas du tout le ton condescendant du jeune homme Chikara qui semblait lui faire une sorte de chantage.

« Effectivement, je ne fais pas parti des personnes qui idéalise les Uzumaki. Ma première petite amie était même une Chikara, et je l'ai défendu face à beaucoup d'ordure Uzumaki. Mais je suis plutôt du genre à être du coté de celui dont la vie est menacé à coup de lance. Et je vais répondre à ta première question. »


Kimino fronça les yeux en s'approchant du jeune Norio. S'il attaqué simplement à la vue d'armes, il n'avait pas fini d'attaquer des Shinobi. C'était vraiment un raisonnement idiot qu'il avait eu. Kimino espérait que c'était une excuse, car un raisonnement aussi bête de la part de la jeune génération le désespéré.

« Ah aucun moment tu ne t'es dit que c'était peut être simplement un Shinobi. Nous sommes sur un terrain d'entrainement, s'il y a bien un endroit où il faut amener ses armes, c'est ici ! Regarde, j'ai mon katana à la ceinture, pourquoi est ce que tu ne m'attaques pas ? »


Kimino provoquait un peu le jeune homme. Il voulait voir de quoi il était fait. Il voyait quelque chose de différent chez lui. Laissant un peu de coté Shinken qui n'était que la victime selon lui, Kimino réprimandé fermement le jeune Chikara.

Publié le 04/03/2018 à 22h38

Chakra bleu

La situation s'envenimait petit à petit et Norio ne semblait pas se retrouver dans une situation très à son avantage. L'Uzumaki Chuunin semblait avoir, par miracle, deviné la situation dans laquelle les deux jeunes adultes se retrouvaient, mais Norio allait faire en sorte de lui brouiller l'esprit quelque peu. Sur quoi pouvait-il se baser pour croire que le Chikara était forcément celui qui attaquait et non pas le contraire ? La situation aurait très bien pu être tout le contraire de ce que Shinken avait avancé et c'est ce que Norio allait essayer de faire comprendre à Kimino. Il n'allait surement pas réussir à le faire changer d'avis, mais son but n'était pas réellement là, il voulait simplement installer un doute légitime dans son esprit afin qu'il puisse se sortir de cette fâcheuse situation.

« J'étais celui qui s’entraînait ici avant que cet individus n'arrive avec son arme gigantesque et m'attaque, avec tout le respect que je vous dois,
n'allez pas baser votre opinion simplement sur la fin du combat que vous avez vu. Je me suis senti en danger et je me suis défendu, peut-être trop fort, mais j'ai fais du mieux que j'ai pu pour survivre. »


Norio marqua une petite pause et c'est alors que Kimino vint se placer devant lui, le provoquant de son sabre. Il ne semblait pas croire sa version du tout,
ces foutus Uzumaki, ils en avaient vraiment contre les Chikara, voilà ce que pensait Norio ! Ce dernier avait envie de pouffer de rire devant ce roux ridicule qui le provoquait, il aurait bien aimer les combattre les deux à la fois, ces deux ratés, mais il se devait de résister à la tentation, pour ne pas être dans le pétrin davantage. Sur son visage, une expression passive était imprégné.


« Je vous répètes que je me suis défendu. Combattre n'est pas mon but mais si vous m'attaquiez comme il l'a fait, je me défendrai de la même façon. Est-il coutume chez vous de provoquez les autres ? »


Demanda t-il en insinuant que Shinken et maintenant lui, lui cherchait des noises, tentant toujours de rejeter la faute sur eux afin de se protéger.

Publié le 05/03/2018 à 15h32