Un enfant sur le terrain [libre]

Année 8
Chakra bleu

Cela faisait désormais plusieurs jours que Tomohiko avait rejoint Konoha sur ordre de Risako. Il avait suivi le cortege, avait été les yeux de sa Maître, son garde rapproché. Il n'était personne à proprement parler, il n'existait pas pour lui, du moins, pas tant que la Chef du village lui est offert sa liberté. Il était l'arme de Risako, l'objet de guerre créer par son tuteur Hakizura... Mais tout ceci lui convenait parfaitement... A vrai dire, c'est de lui-même qu'il s'st retrouvé eleve du sévère Hakizura... C'était son choix, son envie, son but: acquérir de la puissance et se trouver le meilleur sensei. La chose était accomplie. Tellement accomplirent qu'il avait tué de ses propres mains son ancien professeur. Certes, ce n'était pas un meurtre cruel puisque c'était un ordre, un ordre donné par la victime, il l'avait demandé de l'occire afin de conclure son entrainement et offrir ses yeux à Risako...

Aujourd'hui, il était là, assis au milieu d'un terrain d'entrainement dans un village lointain. Assis sur la terre poussiéreuse du lieu en pleine méditation. Depuis combien de temps ? Cinq minutes? Trente ? Une heure ? Deux ? A vrai dire, il n'en savait rien. Il méditait, simplement. Ses pensées n'étaient pas stoppées, non loin de là, la méditation n'a pas réellement pour objectif de se retrouver vide de toutes pensées, bien que la masse populaire pense cela. Non, Hakizura lui avait expliqué, l'objectif, le vrai, était simplement de les regarder défilé et de n'émettre aucun jugement ses les pensées passantes... Voilà ce qu'était la vraie méditation !

Puis, après une durée indéterminé, mais surement longue puisque son corps était endoloris et engourdis. Il se redressa et étira vaguement chacun partit de son corps afin de se dégager de la gene provoqué par le fait de garder une position statique durant une longue période. Ceci étant fait, il regarda le ciel et effectua une série de mudra à une vitesse incroyable. Un pique fait de bois fit propulser dans le ciel suivi d'une boule de feu de taille conséquente qui rattrapa le premier projectile afin de le mettre en flamme... Une simple combinaison de deux affinités... Ceci, il le gérait désormais a la perfection. Mais ce qu'il voulait lui, c'était être capable de mélanger une troisième affinité à tout cela... Et c'était là l'objectif de son entraînement du jour... Regardant les cendres retomber du ciel comme de la neige, il concentrait son chakra dans ses mains, et l'ambiance autour de lui devint électrique....

Publié le 23/07/2019 à 11h47

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Le lendemain de son entre-vue avec le "mauvais" Hokage Uzumaki, Azukiyo se prépara pour son départ en mission. Levé aux aurores il jeta un oeil à sa fenêtre pour admirer le Konoha qui s'éveillait peu à peu. La douce lueur de l'aube traversait le modeste appartement qui se résumait en une pièce unique. Le shinobi se saisit de son grand sac dans lequel il fourra des provisions et des bricoles utiles à sa survie. Une fois le sac fermé il prit le temps d'examiner l'entièreté de son équipement, des shurikens jusqu'aux kunaïs, en passant bien entendant sur l'expertise de son arme de prédilection, le katana. L'homme était minutieux mais il va sans dire que c'est toute cette préparation et cette minutie dans ce rituel qui lui permit d'augmenter ses chances de survie dans les missions et les voyages les plus périlleux.

Azukiyo termina ses vérifications avec sa propre tenue de shinobi et s'équipa par la suite de tout son arsenal. Il marcha jusqu'à sa porte, attrapant son sac au passage avant de le placer sur son épaule d'un geste ample mais souple, et quitta la pièce. Tout en se dirigeant vers le lieux où on lui avait au préalable informé de la localisation du gosse, il se questionna sur les motifs de cette mission. Envoyer deux konohajins dont un manipulateur de mokuton au pays du vent ; cela revenait à se tirer une balle dans le pied pour n'importe quel débutant. Heureusement pour lui, il n'en était plus un depuis de longues années. Restait plus qu'à voir le sois-disant talent de celui qui allait l'accompagner. Et quand on parle du loup... Azukiyo arriva à destination, observant de loin ce qui semblait être l'entraînement d'un garçon, plus jeune que ce qu'il croyait.

Sans perturber le Kirishitan il restait à bonne distance et, les bras croisés, regardait les mouvements de ce dernier. Ou plutôt analysait, car pour lui sa véritable mission démarrait dès à présent. Et après que le garçon se soit à priori calmé la pyrotechnie il s'approcha de lui d'un pas silencieux, directement dans son dos.

« Il n'est pas d'usage de gaspiller son chakra avant une mission. »


Lança-t-il pour engager la conversation.

Publié le 01/08/2019 à 09h45

Chakra bleu

Une voix vint l'interrompre, provenant de son dos. Bien que légèrement surpris le gamin n'en montra rien. Pour tout dire, il ne montrait jamais rien... L'homme qui venait d'engager la conversation devait certainement être son partenaire de route. Risako, la nouvelle Hokage de Konoha, lui avait mentionné qu'il partirait en mission a l'extérieur des murs afin de prouver sa valeur. Comme à son habitude, il avait courbé l'échine et acquiescer sans dire mot.
Tomohiko se retourna avec souplesse pour faire face au nouveau protagoniste. Le regardant de son oeil valide, il remarqua rapidement qu'un de ses bras était étrangement trop raide. Mais par politesse, il n'attarda pas son regard sur cela, et remonta ses yeux au niveau du visage de l'homme. Puis lui lança:

« Tomohiko. »


Il se présenta de son simple nom avant de reprendre:

« Trop nombreux son ceux qui pense devoir préserver leur chakra avant un départ en mission. Il se trompe. Il est bien meilleur de savoir s'en décharger dans la mesure du raisonnable afin de forcer son métabolisme à sécréter les hormones nécessaires à la régénération du chakra et ainsi, notre corps se montrera plus à même de prévoir une éventuelle chute de flux énergétique et accélérer le processus de récupération. »


Tomohiko ne s'exprimait à l'évidence, pas comme un enfant. L'âge de son corps n'était pas digne de sa maturité. Mais hélas, le gamin n'avait aucun moyen de pression sur son avancé physique, les lois du corps étant ce qu'elle était....

« Quand partons-nous ? »


Tout en posant cette simple question, l'enfant soldat restait totalement stoïque, imperturbable devant l'homme qui était malgré lui, bien impressionnant. Il devait faire ses preuves, soit, il les ferait.

Publié le 01/08/2019 à 19h23

Chakra bleu

Le shinobi se présenta à son tour avec une sobriété similaire.

« Appelles-moi Azukiyo. »


Il esquissa un sourire à la réponse du gamin. Il était moins inexpérimenté que ce que son âge pourrait prétendre, mais rien n'était encore joué.

« Un discours encore trop scolaire malgré la véracité de tes propos. Forcer ton métabolisme à se concentrer sur la régénération de chakra délaisse les autres facultés de ton corps, aussi jeune soit-il. Tu seras donc plus à même d'éprouver fatigue, faim, ou d'autres effets secondaires qui nuirait à ton métabolisme. Mais l'heure n'est pas à donner un cours. »


L'homme lança un bref signe de main pour que l'enfant le suive.

« Maintenant. »


Répondit-il sans plus attendre avant d'emprunter le chemin vers la sortie du village, d'un pas serein.

« La route sera longue jusqu'à Suna. As-tu déjà visiter leur désert ? Un vrai guet apens pour qui n'y est pas préparé. Là bas se trouvent des ruines à explorer. Si tu as des informations susceptibles de nous aider, je t'écoute. »

Publié le 02/08/2019 à 16h31

Chakra bleu

L'homme prenait véritablement l'enfant pour un crétin. À tel point que celui-ci prit soin de lui expliquer en quelques mots les lacunes que ceci créerait en son organisme s'il forçait son corps à générer du chakra. Bien évidemment, Tomohiko avait connaissance de tout cela. Mais ce que le dénommé Azukiyo ne savait pas, c'était que le minot lui faisant face avait été totalement habitué à manquer de nourriture, de fatigue et d'autre chose encore bien plus inquiétante. Mais préférant ne pas créer une discorde dès les premières minutes, le Kirishitan garda la bouche close et agrippa son sac à dos lorsque son partenaire lui fit signe de la main de le suivre. Alors, tapi dans un silence de plomb durant les premiers mètres, le Chikara prit la parole afin de jauger les connaissances du gamin concernant le terrain. Naturellement, l'enfant n'en avait aucune puisque celui-ci venait d'un continent différent et que depuis son arrivée sur le Yukan, il avait vécu la major partie de son temps dans un temple fermé au monde extérieur. Ainsi, il ne connaissait qu'Iwa, Konoha et le chemin faisant la liaison entre les deux.

« Vous excuserez mes lacunes, mais hélas, je n'ai jamais visité ce fameux désert. Ainsi, je ne peux vous êtes d'aucune utilité concernant la nature des lieux où nous nous rendons.... »


Franchissant tous deux les portes du village et signant le registre de sortit, Tomohiko relança:

« Afin que nous puissions compter l'un sur l'autre, il me semblerait utile que nous connaissions tous deux les capacités de l'autre.
Ma force réside dans le contrôle de mon chakra, je suis capable de faire évoluer la forme de celui-ci et ainsi contrôler différents éléments tels que le Raiton, Katon ou le Mokuton. Je sais faire preuve également d'un mental d'acier, vous pouvez ainsi compter sur moi dans toute circonstance jusqu'a la mort si cela sera nécessaire. »


Son discours pouvait paraître étonnant pour un simple enfant de treize ans. Celui-ci évoquait la possibilité de sa propre mort sans la moindre émotion... Tomohiko était un soldat et celui-ci était totalement pret à assumer son rôle et accomplir sa mission, et cela, au prix de sa vie....

« Mais, ma vue peut me faire défaut, comme vous avez certainement pu vous en rentre compte, mon oeil gauche est déficient.... »


HRP : Désolé pour la petite attente :)
Je t'invite a continuer ce RP dans un post hors Konoha

Publié le 04/08/2019 à 22h39