Le cas Kazuna

Année 9
Chakra bleu

« Tu me fais encore attendre Masashi ! »

La femme attendait tranquillement dans le bureau de son supérieur hiérarchique, celui-ci venait tout juste de pénétrer dans la salle. Hidemi, stricte comme à son habitude, était ici pour quémander la mort de la vipère de Kumo. Une fois que le dirigeant fit derrière son bureau, elle prit la parole :

« Je ne veux pas me répéter, mais je suis ici pour réitérer ma demande. Hattori Kazuna doit mourir. Mes agents sont tous d'accords, elle tente de fédérer de nouveau. Son organisation est faible et vous le savez, Raikage-sama. Il ne suffit plus que d'écraser le reste de la fourmilière. Je peux le faire en une nuit. »

« Qui plus est, je possède un contact qui souhaite prendre sa place chez les masques rouges. Il promet d'assouplir les mesures contre le gouvernement en échange d'une place dans la hiérarchie de Kumo. »

Le silence du Kage fit la seule réponse. Elle réajusta ses lunettes.

« L'accident de Kiri... La découverte de Shizuka et la disparition de Genichi, tout cela, c'est foutrement de sa faute ! Nous continuons à nous prélasser en préservant une épine dans le pied de notre gouvernement. Celle-ci s'infectera tôt ou tard et vous le savez. »

Un second silence, plus marqué que le premier. Hidemi s'énerva soudainement et frappa son bureau de ses deux poings :

« TU ATTENDS QUOI !?
Qu'elle s'en prenne à tes enfants ? Elle finira par le faire !
On ne peut plus attendre ! Les Kirijins sont sûrement en train de former une alliance avec Konoha !
ON NE PEUT PLUS ATTENDRE ! Nous devons éliminer nos traîtres ! Tu le sais, Masashi ! »

Rapidement, elle fut essoufflée, elle réajusta ses lunettes avec plus de calme.

« Pardon.
Je pense vraiment qu'il est temps de changer d'ère et Kazuna nous empêche de voir un futur plus propice. »

De plus en plus, Hidemi semblait en désaccord avec l'inactivité de son Kage. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il agissait différemment, à bien plus grande échelle... Que souhaitait-il vraiment ? Cela, seul lui semblait le savoir.

Publié le 09/06/2020 à 11h53

Chakra bleu

Soudainement, le silence prit fin pour le Kage, Hidemi venait d'aller trop loin.

« Tu imagines que mes enfants peuvent se faire tuer par cette chose ? Au retour de Rin, tu constateras que quiconque ici ne pourra le vaincre. Mon fils surpassera son père. »

« Pour ce qui est de Kiri, je te fais savoir rappelle que tu y étais aussi. Ainsi, tu es aussi responsable de la disparition de Miwaku Genichi, ton propre élève. Le retour de Shizuka est énigme, autant pour toi que pour moi. Vos informations semblent réelles, mais je ne peux affirmer la véracité de vos propos.
Si ma sœur est réellement encore vivante, qui suis-je pour l'empêcher de disposer des Kumojins comme cela lui semble ? »

Cette problématique n'en était finalement pas une, Shizuka avait le droit de faire cela, mais pourquoi le faire ? Pourquoi ne pas simplement revenir à Kumo ? Pourquoi utiliser Hatsuharu pour affronter Genichi et ensuite enlever le Miwaku ? Tout cela semblait bien étrange. Masashi n'était pas persuadé que son ancienne compagne soit encore en vie, une apparence sans Chakra identique n'était pas chose irréalisable pour un ninja moyen.

« Hidemi, j'ai totalement confiance en tes capacités de gestionnaire. Je te laisse donc gérer l'administration de Kumo, mais je ne peux t'autoriser d'éliminer Kazuna pour le moment. Tu as bien raison, elle est aujourd'hui faible et elle se dirigera seule vers sa propre perte. Sois-en certaine. Ce jour, nous récupérerons l'intégralité de Kumo sous le joug de la royauté. »

Masashi en semblait certain, l'avenir était radieux. Il le savait, le village ne pouvait plus se comporter comme le fief d'un empire, il était l'heure de stabiliser les frontières et de mettre fin à l'expansion. Finalement, était-il nécessaire de pousser la domination sur Konoha ? Non, tôt ou tard, Kumo finirait pas céder sous son propre poids.

Publié le 09/06/2020 à 12h05

Chakra bleu

Où souhaitait-il en venir ? Pourquoi était-il si certaine de la fin prochaine de Kazuna ? Dans un sens, Hidemi ressentait la même chose, mais elle préférerait nettement être actrice de la mort de cette foutue vipère. La Hattori était exaspérée par cette politique de stabilisation... Pour autant, elle semblait plus ou moins d'accord avec le fait que l'empire ne pouvait point s'élargir éternellement. Konoha semblait grandir de jour en jour, il était important de revoir la nature même de Kumo... Il était impossible pour Hidemi de ne pas espérer la mort de Kazuna.

« Si tu le dis, Masashi...
Si tu le dis... »

Cette manière de passer du tutoiement au vouvoiement était propre à Hidemi, elle était l'amie de son Kage, mais aussi une véritable servante de Kumo. Elle gratta alors son menton et reprit :

« Je ne peux rien te promettre. Si Kazuna vient à réitérer un quelconque acte de rébellion, je ferais en sorte qu'elle se fasse tuer. Je te l'assure, sa mort sera propre. »

L'intendante était claire sur le sujet, elle ne pouvait plus offrir la moindre chance à la Hattori et elle disait cela en connaissance de cause. Dernièrement, elle avait pu déceler de nombreux comportement irrationnels chez la femme. Kazuna n'était plus que l'ombre d'elle-même. Après une courbette, Hidemi décida de sortir du bureau. L'entrevue était terminée.

Publié le 09/06/2020 à 12h20