Un peu de distraction

Année 9
Esprit invisible
Chakra bleu

Le voyage est très rude. Arekushi a pourtant un physique et une constitution qui lui permettait de s adapter facilement à différent climat mais celui ci était des plus périlleux à travers les montagnes. Il n y avait pas de but réel. Arekushi voulait des cessations de plaisir, le plaisir de rencontrer des shinobi qui étaient réputés par leurs puissances. Il avait d ailleurs du écho du Raikage, cela ne l intéressait pas vraiment pour le moment.

Arekushi avait déjà fait des atrocités dans d autres contrées et il était un inconnu dans cette région du monde... pour le moment. Il aurait bien fait quelques crimes pour se retrouver en prison afin de se mesurer à des criminels et de satisfaire sa soif de chair.

Arekushi pouvait enfin apercevoir les portes gigantesques de Kimi, il devait sans doute y avoir de nombreux gardes et il n était pas du tout facile de pénétrer dans le village.

Il s arrêtait un moment afin de cacher ces armes et de dissimuler quelques peu son apparence peu commune. Il s approchait alors près des portes et il stoppait son avancée à la vue des gardes qui se rapprochait de lui... il allait sûrement passer à l interrogatoire et il lui fallait trouver une bonne raison pour qu il puisse y rentrer.

Publié le 13/07/2020 à 23h59

Chakra bleu

« Un macaque !? Notre Saru serait donc de retour ?
Fidèle petite chose. »

Un garde venait de déconcentrer l'intendante du Raikage au sujet d'une tentative d'entrée peu commune au sein du village ninja de Kumo. Un homme musclé avec l'apparence d'un singe et physiquement sur-développé. Hidemi ne pouvait point cacher sa curiosité et elle espéra que cet homme soit ce stupide d'homme au masque de singe. Elle s'impatientait déjà à le torturer pour lui faire avouer sa désertion. Masashi n'avait pas suffisamment insisté avec les Kirijins et ils se permettaient dorénavant de revenir. Plus elle approcha des portes et plus son espoir s'évanouit, aucun Chakra ne correspondait à celui de Saru ou même à celui de Genichi. Pour autant, lorsqu'elle s'approcha du spécimen, elle fut incapable de retenir un "Woh" en observant la bête. Ce type était hors-norme. Une vraie bête de cirque. De nombreux gardes entouraient l'homme. Impossible d'entrer au sein de Kumo aussi facilement. Lorsqu'elle fut suffisamment proche pour se faire entendre, elle dit alors :

« Et bien, tu es un drôle de spécimen, toi.
Un véritable macaque géant. »

Elle ne souriait pas. Hidemi était sérieuse. Méchante et sérieuse. Sa marque de fabrique. Elle était suffisament loin pour éviter la moindre surprise et les gardes étaient sûrement capables de le retenir.

« Que viens-tu faire au sein de notre empire et pourquoi prendre le risque de te présenter aux portes du village ? Tu le sais,
nous ne sommes pas spécialement friands des étrangers. »

De nombreux marchands commerçaient au sein de l'Empire, mais seuls les habitués pénétraient dans la capitale. Cet homme possédait un Chakra, il était sûrement plus qu'un simple commerçant. Les gardes pointaient des lances en direction de l'étranger depuis le début de la conversation. Hidemi le savait, il allait en falloir plus pour tuer un tel type.

Publié le 14/07/2020 à 01h19

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Une chose était certaine, ils étaient à la hauteur de leur réputation en ce qui concerne la garde des portes. Arekushi n avait montre aucun signe d agressivité alors que les gardes l encerclaient en pointant leurs lances en sa direction. Cela l amusait quelque peu, mais il allait éviter d’afficher un petit rictus...il se devait d être le plus discret possible.

« Bonjour messieurs, à ce que je vois, vous êtes des plus accueillants envers un homme désarmé. »


Désarmé était un bien grand mot... Arekushi n avait pas besoin d arme pour faire une atrocité quelconque. Il fallait mieux pour le moment contrôler ces pulsions meurtrière.

Après peu de temps, une femme arrivait et semblait des plus froides... sans doute une supérieur, en tout cas il faudrait mieux s en méfier. Jump est un village puissant et seul je ne peux rien faire. Elle s adressait alors à moi avec un terme que j avais souvent entendu. Je retirais alors ma capuche ainsi que la cape qui couvrait mon corps afin de montrer par la même occasion que je n avais aucune arme si moi. Venait alors là question fatidique. Qu est ce que je venait faire ici, je le serais bien approché de cette femme appétissante... sûrement une chair tendre si il serait facile de dévorer mais je n avais pas trop le choix que de ne pas bouger.

« Je vois que vous m avez très bien décrit, mais cela pourrait n être qu un leurre qui cacherait ma véritable apparence, histoire de faire fuir les vagabonds assez nombreux dans certaines contrées. »


Arekushi s avançait tout de même un peu envers les gardes qui tenaient encore plus fortement leurs lances avec une mise en garde que je pouvais voir dans leurs regards.

« Je ne suis pas un marchand, seulement un « macaque » qui cherche un endroit où se reposer, manger et pourquoi pas me divertir un peu. Je sais que vous n aimez pas cela mais je suis depuis longtemps sur les routes »


Elle ne semblait pas avoir entendu quoi que ce soit sur le massacre de plusieurs petit village de payans... très bonne chose.

« J en oubliais presque de me présenter. Je me nomme Arekushi, et vous ? »

Publié le 14/07/2020 à 14h18

Chakra bleu

La femme réajusta ses lunettes. Ce type était plus habile des mots qu'il ne semblait l'être.

« Je suis l'intendante du Raikage. Je me nomme Hattori Hidemi. »

Habituellement peu loquasse avec les étrangers, la femme était suffisamment admirative envers cette tentative pour se présenter. L'homme n'était pas très convainquant et il semblait mésestimer la puissance de l'Empire Kumojin. Au fond, un Hattori avait-il le moindre intérêt à autoriser un singe géant au sein de la capitale de ce village ? Cet homme avait-il seulement le droit de poser ses yeux sur le pied droit du puissant Hattori Masashi ? Non, absolument pas. Ce singe n'avait qu'une place ; dehors.

« Tu peux te divertir dans de nombreuses auberges de la région. Kumo est une capitale fortifiée et non un lieu ouvert aux vices des étrangers. »

« Si tu oses t'approcher davantage comme tu viens de le faire, je t'assure que tu risques de regretter ton passage. »

Hidemi n'était pas agréable et elle ne le deviendrait pas plus au fil de la discussion. Hautaine, cette femme savait se faire respecter et elle n'hésitait pas à malmener tout réfractaire à son autorité.

« Que comptes-tu faire ? Si tu veux vraiment prouver ta valeur, je t'invite à rentrer, mais en tant que gladiateur dans nos arènes. Je t'assure que tu vivras dans une véritable prison dorée, mais tu ne seras jamais libre. Que choisis-tu, macaque ? »

Le ton condescendant de Hidemi clarifiait la situation, cet homme ne vivrait jamais en tant qu'humain dans Kumo, il ne serait qu'un chien combattant pour les plus fortunés. Au meilleur des cas, il affronterait des Kumojins désireux de s'entraîner et au pire, il devrait tuer les derniers Kirijins des geôles du village. Si la Hattori le laissait en vie, c'était par simple profit, cet homme finirait bien par rencontrer d'autres congénères et il rapporterait que Kumo n'était pas un village de plaisance similaire à Konoha.

Publié le 14/07/2020 à 15h20

Esprit invisible
Chakra bleu

La jeune femme décidait enfin de se présenter. Elle était donc assez haut placé dans la hiérarchie de Kimi. Arekushi souriait légèrement...

« Une secrétaire pour résumer . »


Il disait cela sur un ton assez doux afin de savourer le dépit de cette chair fraîche. Elle continuait son petit discours. Arekushi avait envie d exploser de rire quand il entendait cette secrétaire lui dire de se divertir ailleurs... apparement, la communication n était pas le fort de ce pays sinon elle aurait entendu les diverses massacre.

« Je me suis déjà fortement diverti hors de vos portes, mais c est devenu vite lassant... »


Elle était vraiment sur la défensive et ne semblait pas apprécier mon approche...

« Succeptible? J aime juste renifler la bonne odeur d une femelle. »


Le naturel revenait vite au galop... il fallait mieux se contenir un peu plus.

« Désolé, mais cela fait longtemps que je n ai pas vu de femme. »


Elle me faisait alors une proposition des plus alléchantes. Devenir un gladiateur au sein de Kumo. Une manière originale de tuer légalement. Arekushi pourrait se servir de ça et peut être même trouver des alliés provisoire pour accroître son pouvoir. Puis, c était une magnifique opportunité pour accumuler du chakra.

« Gladiateur ? Si je m en réfere aux histoires. Un gladiateur peut devenir plus puissant... qu un kage non? »


Arekushi ne pouvait s empêcher de éclater de rire. Il tendait alors ces 2 bras imposants vers les gardes.

« Je suppose que je suis votre prisonnier. J accepte de combattre pour vous . »


Publié le 14/07/2020 à 15h43

Chakra bleu

Deux gardes vinrent menotter le géant. Bien que petite face à ce type, Hidemi l'observait attentivement et fixait ses deux yeux.

« Aux histoires ? Tu confonds les histoires aux contes, mon grand. »

En souriant, la femme saisit alors un Kunaï habilement rangé dans une poche adéquat au niveau de sa cuisse droite et elle l'enfonça alors dans la fosse poplitée du géant. Cette zone située à l'arrière du genou était très handicapante, l'homme risquerait de boiter pendant plusieurs semaines, voir éternellement. Elle se redresse tout en disant :

« Nous possédons des plaisirs similaires. J'aime voir un homme sûr de lui en train d'agoniser. Tu as énormément de chance, je te laisse en vie malgré ton manque de politesse. Je vais le faire pour une seule et bonne raison ; ton physique immonde risque de faire rire les enfants du village. »

Elle toucha son propre menton en souriant avec mesquinerie. Ce gros lard se sentait si sûr de lui, elle ne tarderait pas à constater sa force dans une arène. C'était certain, ce monstre ne pouvait combattre que pour des combats résultant par une mort horrible. Elle fit un geste vif pour partiellement retirer le sang de son arme et elle rangea son Kunai dans l'espace adéquat.

« Amenez-le dans le secteur #323 des cachots. Je veux qu'il reste seul et loin de nos autres prisonniers. Il ne doit pas voir le chemin, donc faites en sorte de couvrir son visage. En cage, il ne doit pas pouvoir réaliser le moindre mudra. »

Elle se retourna alors et reprit tranquillement sa journée.

Publié le 14/07/2020 à 16h09

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Arekushi ne vivait pas dans un contes mais en enfer. Ces paroles le faisaient sourire intérieurement. Sans se doutait de la suite qui risquait d être tendue, la secrétaire plantait un lunaire... la douleur était intense mais Arekushi ne bronchait pas d un millimètre.
Bien au contraire, il éclatait de rire avant de reprendre la parole envers cette proie.

« Tu es plutôt excitante en fait. Peut être en manque aussi ? Enfoncer ce kunai qui est un symbole phallique, dans un certain sens... »


Arekushi claquait alors sa queue fortement au sol.
« Je pourrais t offrir un double plaisir. »


Il éclatait d un nouveau rire, mais bien plus sadique. Il n était plus question de se voiler la face et faire profil bas. Il pouvait laisser sa nature reprendre le dessus.

« Petite soirée information ...c est l apothéose de la distraction, mais je vous conseille d aller nettoyer les villages aux alentours. »


Ils allaient donc m amener dans ma nouvelle demeure provisoire où Arekushi pourrait progresser. Il retenait le secteur dans lequel il allait séjourner. Les gardes le cagoulait et la marche funeste vers un massacre gratuit commençait.

« Que le jeu commence ... »


Publié le 14/07/2020 à 17h04

Chakra bleu

Il allait trop loin.

« Rectification. Un porc. Tu es un porc. »

Les gardes s'arrêtèrent après avoir caché son visage. L'un observa Hidemi en souriant, il connaissait l'intendante et il savait qu'elle n'aimait nullement l'irrespect.

« Tu veux me donner du plaisir ? Tu vas m'en donner...
Je vais personnellement m'occuper de te crever à petit feu. Ça va prendre un moment, tu sembles robuste. »

Elle baissa la tête et rectifia la position de ses lunettes.

« Je vais te faire avaler ta langue.
Je vais t'affaiblir. Je vais t'empêcher de dormir.
Je te ferai manger les merdes de nos esclaves.
Je t'assure, je vais m'exciter à de descendre à petit feu. »


Elle reprit :
« Je suis contente de savoir que tu es responsable du massacre des fermiers. Je pensais bien que c'était l'acte d'un lâche en ton genre. »


Elle fit demi-tour, elle venait de trouver une occupation nouvelle consistant à torturer cet homme.

« Qu'il ne dorme pas. Je vous autorise à tout. Usez du Chakra si c'est nécessaire.
Nous nous reverrons dans une semaine. Je te trouverai peut-être un combat si tu es sage, gros porc. »

Elle prit la direction de ses bureaux personnels.

Publié le 15/07/2020 à 00h51