Introspection

Année 10 | Printemps
Chakra bleu

Zackley se trouvait aujourd'hui dans la zone du temple des prières. Comment était-il arrivé là ? Lui-même n'en savait rien. Il s'était promené dans Konoha errant sans but réel, plongé dans ses pensées. Il avait déambulé ainsi jusqu'à parvenir en ce lieu de prières. Le Kirishitan s'était alors arrêté un moment comme sentant en lui-même qu'il ne devait se trouver en ce lieu, puis curieux, il avait trouvé une place où s'asseoir et il s'était mis à observer. Observer les pratiques, les rites, les façons de faire de ceux qui se rendaient en ce lieu. Il observa avec un certain intérêt le rituel qui s'étalait à sa vue. Ces rituels, ces manières de prier étaient si différentes de celles de son peuple. Intrigué Zackley regardait et parfois écoutait. Certains priaient à voix haute, ce qui lui permettait d'avoir une idée de ce qu'ils disaient. Tout ce qu'il voyait lui semblait si fou. Comment pouvaient-ils espérer atteindre le divin de telle sorte ? Il baissa les yeux.

Avant de critiquer les autres, il lui faut apprendre, essayer de comprendre. Peut-être que ses pas l'avaient menés ici pour cette raison. Il devait apprendre, comprendre et comparer. Son esprit fit le parallèle avec ce qu'il savait de la religion des siens. Certains utilisaient de l'encens autour de stèles commémoratives, d'autres posaient des fleurs particulières sur les tombes, d'autres priaient les mains jointes, bien des pratiques dont la philosophie même était opposée à ce qui se faisait chez les Kirishitan. A bien y regarder, Zackley ne pouvait s'empêcher de penser que tous ces actes qu'il voyait ne servaient qu'à apaiser ceux qui les posent et non pas à servir le mort.

Cela dit, conscient qu'une force supérieure l'avait mené ici, Zackley attendit et se mit en position d'écoute attentive de son environnement.

Publié le 22/08/2020 à 13h10

Chakra bleu

Une nouvelle année c'était encore écouler. Le temps poursuivez son cours et la tension de la venue de Gekido n'était pourtant pas retomber. Le kage fou finirais bien par venir et plus il tarder, plus la préparation de Konoha devait être importante. S'il prenait son temps,c 'était probablement pour assurer le succès de son raid à venir.

Comme souvent, le chef de la police de Konoha c'était rendu au temple afin d'apporté des fleur qu'il déposé au pieds de la stèle des trahis. Généralement, il passer plutôt en fin de soirées après avoir fini la paperasse de bureau. Mais exceptionnellement, il était venue en pleine journée. Principalement car il éprouvait le besoin de profiter d'un peu de calme. La zone du temple était de loin un des lieu qu'il préférait pour le calme qui y régnait. Même s'il n'y était pas rare d'y croiser du monde étant venue rendre hommage au défunt partit trot tôt encore prié quelque divinité pour une meilleur année.

Une fois l'hommage rendu, il c'était simplement promener avant de ce rendre à sa place ou il avait l'habitude de se posait pour dessiner. une passe temps qu'il avait largement délaisser ces dernière année. Il fût légèrement surpris d'y voir un Kirishitan. C'est dernier n'était pas rare à Konoha, mais ce l'était beaucoup plus qu'il se rende au temples. Ce n'était pas vraiment les même coutumes.

« Bonjours, Puis-je m’asseoir? »

Le shinobi n'avait pas décider de changer de spot aujourd'hui. C'était même sans doute une occasion pour faire connaissance avec un membre de ce clan.

Publié le 22/08/2020 à 20h37

Chakra bleu

Zackley fut étonné de voir que quelqu'un demandait à le rejoindre. Le regardant de haut en bas, le Kirishitan fit oui de la tête et se poussa un peu histoire de mettre à l'aise son futur interlocuteur. Gardant le silence un moment, quand bien même il était bien visible qu'il n'était ni en prières, ni en recueillement compte tenu de son retrait vis à vis des tombes et stèles, le Kirishitan semblait pourtant plongé dans ses pensées. Ce fut temporaire. La bonne éducation, le savoir-vivre invitait à échanger avec l'homme qui venait de le rejoindre, et ce d'autant plus qu'il l'avait abordé si poliment.

« Il vous arrive souvent de venir observer vous aussi ? Vous avez de la famille ici ? »


Tels étaient les mots risqués par Zackley. Il ne savait pas et avait envie de savoir. Autant être alors plus ou moins direct, tout en faisant de son mieux pour ne pas blesser l'autre. Le Kirishitan espérait ne pas avoir été gauche. Cela dit, la tête de l'individu à ses côtés laissait penser qu'il était pour le moment relativement épargné par les décès ou du moins qu'il le vivait plutôt avec philosophie.

« Personnellement c'est rare que je vienne ici... Mais par moments, tant de questions sans réponses me viennent à l'esprit... »


Il marqua un temps d'arrêt. Ses traits plutôt grossiers n'avaient pas varié. Pourtant son regard qui semblait perdu laissait entrevoir une certaine dureté du caractère du bonhomme. Après tout, avec tout ce qu'ils avaient vécu, avec la manière dont ils étaient éduqués, il était rare de trouver des "fragiles" -émotionnellement parlant- parmi les Kirishitan.

« Pensez-vous que chaque peuple ait sa propre voie qui mène au salut ou à la paix après la mort ? »


Il n'était pas sûr de se faire comprendre en parlant ainsi et pourtant, c'était comme ça que les mots s'étaient formés dans son esprit. Au besoin il préciserait sa pensée.

Publié le 25/08/2020 à 00h43

Chakra bleu

Lorsque le Kirishitan acquiesça à sa demande, le Kitto ce permis donc de s’asseoir et, sans perdre de temps, commença donc à immortaliser ce qu'il voyant. C'était l'un des rares moment ou le kitto finalement se sentait bien, à sa place. La voie du ninja n'était peut-être pas faite pour lui au final. Ce n'était pas vraiment son choix mais il avait continué dans le but de servir la paix que la prêtresse leurs avait promis. Sauf qu'il avait finis par ce détacher de cette idéal, ou plutôt, de la façon de l'atteindre.

« Hmm? »

Perdus dans ces pensée et son dessin, il fût légèrement surpris lorsque le peau d'ébène lui adressa la parole avec une question. Le Kitto blasé lui répondis alors en souriant.

« Souvent quand j'ai le temps. Ce qui est assez rare en ce moment... Je trouve cette endroit apaisant. »

« Non, mon père n’habite pas au village et ma mère est partie avec le reste du clan Kitto. Et vous? »

Question risqué. le Kitto connaissait un peu l’histoire de ce peuple qui avait quitter leurs terre natales pour rejoindre le Yuukan. Leurs voyages n'avait pas été de tout repos.
Pris dans son dessin, il croisa quand même le regard de son interlocuteur. Ce dernier sembler être venue ici en quête de réponse. Comme beaucoup d'habitant au final. C'était généralement leurs dernier recours de s'adresser au divin en espérant une réponse. Une question sur la pais de l'âme après le trépas?

« Hmm, c'est compliqué. Je suis pas sur d'avoir la réponse avant de trépasser moi même. mais je pense que s'il y a un salut ou une paix après, il n'existe pas qu'un seul chemin pour y accéder. »

C'était une question étrange. Même si cela avait un lien avec le décès de leurs cheffe et Hokage Risako-sama.

Publié le 29/08/2020 à 10h36

Chakra bleu

Zackley regardait surtout devant lui, observant les faits et gestes des uns et des autres. Pour autant, il n'était pas totalement distrait vis à vis de ce que pouvait dire son nouvel interlocuteur. Bien au contraire, il était toute ouïe essayant de saisir le sens des mots prononcés. Le personnage à ses côtés, de ses propres mots, se sentait plutôt bien en ce lieu. Il se sentait comme apaisé. Étrange... Quand bien même ce lieu avait un côté calme, il était étonnant à ces yeux que se trouver ici puisse permettre de trouver la paix. Bien au contraire, à ses yeux, c'était plutôt le lieu d'un questionnement presque incessant, tant sur l'absurdité de l'existence même que sur la vie après la mort.

« Vous avez de la famille ici ? »


Zackley posa la question tout naturellement, il essayait de comprendre comment le bonhomme pouvait en venir à trouver ce lieu apaisant. Peut-être avait-il de la famille enterrée ici depuis longtemps et que ses obligations vis à vis de ses morts étaient parfaitement remplies.

« Votre mère est une Kitto ? J'espère qu'elle reviendra. Ce ne doit pas être plaisant cette... séparation ? »


Il avait terminé sa phrase sur une note interrogative. Il poursuivit néanmoins :

« Moi ? Ma mère est retournée à Mère nature durant le voyage en mer, rejoignant mon père qui lui est parti un peu avant... »


Il n'avait pas de remords à parler de cela, ni de doutes sur l'endroit où ses parents étaient supposés être. Il s'attendait même à revoir quelques signes d'eux dans le futur le tout d'après les croyance clanique lié justement au cycle de vie naturel.

Zackley écouta la réponse à l'une de ses questions. Il avait demandé est-ce que chaque peuple avait sa propre voie du salut. Pour son interlocuteur, la réponse était plutôt oui, étant donné qu'il reconnaissait qu'il n'y avait pas qu'une seule voie. Cela dit, peut-être voulait-il dire par là que même appartenant à un peuple donné, l'on pouvait emprunter les rites d'un autre et trouver le salut. Étrange conception sur laquelle il devrait faire des recherches auprès des anciens...

« Pourquoi posent-ils des fleurs sur les tombes ? Et pourquoi enfermer les corps dans... trucs ? »


Deux nouvelles questions pour lesquelles le Kirishitan espérait des réponses satisfaisantes. Il voulait comprendre le sens derrière certains actes.

Publié le 08/09/2020 à 01h25

Chakra bleu

Crayon en main, son geste était rapides et précis. Son dessin avançait tranquillement au fil de la discutions avec ce Kirishitan inconnu. Il faut dire qu'il n'était pas venu à ce banc dans l'optique de discuter et, pourtant, cette dernière attisait sa curiosité.

« Peut-être mes grands-parents. Faut dire que mon clan a plusieurs fois choisis le voyage. »

Ou plutôt la fuite. Ne souhaitant pas se mêler des querelles intestine opposant Uzumaki et Chikara. Une erreur aux yeux du jônin dont les répercussions étaient facilement visibles de nos jours. Mais bon, avec des si, on referait le monde. On ne pouvait rien changer au passé et l'avenir était toujours incertain.

« Oui, disons que nous n'étions pas d'accord sur la marche à suivre. Si le destin le veut, nos chemins se recroiseront. »

Leur relation n'avait pas toujours était conflictuelle. Pour cette dernière. Kotaro aurait dû servir aveuglément la prêtresse et sa cause. C'était une croyante dévouée qui la suivrait certainement jusqu'au bout du monde si cette dernière le souhaitait. C'est pour cela qu'il fût initialement poussé à devenir un Shinobi voué à servir sa cause. Il avait cependant fini par changer de voie.

« Mes condoléances... »

Les voyages en mer étaient longs et difficiles. L'exode des Kirishitan était une preuve de la force de caractère de ce peuple. Les peuples de Konoha aurait t'il supporter un tel voyage? Certainement pas. Les Chikara et Uzumaki se seraient certainement entre-tuées en mer. La dernière question perturba notre jônin. C'était des coutumes tellement installer dans les mœurs qu'il ne se posait même plus la question du pourquoi. Dans sa surprise, il s'était même arrêté de dessiner.

« Truc ? Vous voulez parler des cercueils ? Je vous avoue ne pas réellement savoir. C'est une coutume installée depuis longtemps. Pour les fleurs, c'est un hommage. C'est pour se rappeler que cette personne n'est point oublié. Qu'il y a toujours une pensée pour cette dernière. »

« Pouvez-vous me parler un peu de vos coutumes ? J'avoue ne pas en savoir beaucoup. Son tel si différent des nôtres ? »

Publié le 12/09/2020 à 13h22