Traité sur sable noir

Année 9 | Printemps
Chakra bleu

C’était dans les bordels de Kumo que l’on narrait les meilleurs contes. Dans les draps de soie et sous les vapeurs d’opium chantaient tous ensemble shinobis, marchands et vagabonds. Pour avoir grandi dans l’un de ces établissements, Atsuhito avait eu la chance de côtoyer ces quelques chanceux qui avaient pu voir la vie en-dehors de l’Empire. Il avait entendu des histoires qui venaient des quatre coins du continent mais sa préférée restait celle des Kenketsu. Ces êtres, qui d’une histoire à l’autre passaient de zombies à vampires, étaient la nouvelle peste de ce monde. Avec une reproduction plus rapide que celle des lapins, ils devenaient de plus en plus fort au fur et à mesure que leur nombre grandissait. Au début, Atsuhito croyait à une légende urbaine renforcée par quelques fanatiques. Mais plus tard, sur sa voie vers la libération du monde, il eut la malchance de les croiser. Lui qui avait promis de libérer Kiri de ses tyrans fut submergé par l’armée des Kenketsu déjà sur place. Il n’eut pas d’autres choix que celui de fuir pour sa vie.

Il tira de cette expérience une leçon. Tout seul, le travail de notre révolutionnaire était voué à l’échec. Il pouvait être l’homme le plus fort du monde, ses ennemis restaient plus nombreux. Un ninja peut combattre 10, 20 voir 50 adversaires… Mais de quoi est-il capable face à une armée ? Atsuhito avait besoin d’alliés ou la guerre se jouerait sans bataille. Il avait besoin des Kenketsu.

Encore une fois, le révolutionnaire fit jouer son réseau de l’ombre. Le Front de Libération qu’il dirigeait pouvait compter sur le soutien – certes très onéreux - de la pègre de Suna. Ces derniers localisèrent le clan Kenketsu sur les plages noires. Désormais sans prince, les vampires semblaient s’y reposer jusqu’à la réapparition de leur leader. C’était le moment parfait pour sceller une alliance avec leur leader actuel, peut-être plus avide à faire ses preuves.

L’homme masqué avançait sur la plage. Ses habits étaient aussi noirs que le sable qu’il piétinait, si bien qu’on avait l’impression que le sol se mouvait avec lui. Bientôt, il fut arrêté par des Kenketsu qui semblaient faire le guet. Avant même qu’ils réagissent, Atsuhito lança :

« Amenez moi votre chef. J'ai une proposition qu'il ne peut pas refuser... »

Publié le 30/08/2020 à 16h58

Chakra bleu

La Légion était en branle depuis le retour de Masahiro. Eux qui étaient tranquilles depuis que la région des plages noires était « pacifiée » reprenaient du service de façon un peu brutale. D’après ce qu’ils savaient une partie d’entre eux allaient quitter le campement pour retourner à la guerre. La plupart des soldats sentaient leur sang de guerriers bouillir, ils étaient impatients d’en découdre de nouveau. Les tentes se défaisaient, les équipements se rangeaient, les armes partaient chez le forgeron pour se faire aiguiser …

Masahiro peaufinait son plan de conquête avec son état-major dans ces conditions quand un de ses éclaireurs entre dans la tente prétendant qu’un être étrange avait été trouvé par ses subordonnés et qu’il était attendu par le Commandant de la Légion. Le vieux vampire agita la main, ceux qu’il commandait savaient ce que cela signifiait « plus tard », il avait plus urgent à traiter maintenant.

[…]

Sur la Plage, l’un des deux éclaireurs qui avaient trouvé cet étrange être masqué répondit :
« -Et bien c’est ce qu’on va voir ! »


Immédiatement les deux vampires essayèrent de saisir l’homme masqué mais immédiatement une espèce d’ombre s’interposa et les empêcha de mettre leur plan à exécution. Il proposa néanmoins de se laisser bander les yeux et immobiliser jusqu’à ce qu’il puisse voir Masahiro. Pris au dépourvu les deux soldats acceptèrent. C’est ainsi que Ito se retrouva les yeux bandés et attaché dans une des tentes du camp principal de la Légion.

[…]

Après avoir terminé ses réunions stratégiques et consulté sa pile de rapports quotidiens il se rappela qu’un de ses éclaireurs l’avait interrompu en pleine réunion. Il demanda donc à son aide de camp de le conduire jusqu’à celui qui prétendait avoir une proposition qu’il ne pouvait pas refuser. Le vieux vampire était intrigué, il fallait un culot énorme ou peu de choses à perdre pour venir se jeter dans les bras de l’armée la plus crainte du Continent.

Il se rendit donc jusqu’à la tente où était retenu cet homme étrange, la nuit était bien avancée et l’aube ne tarderait pas poindre. S’apprêtant à entrer le chef des éclaireurs, gardant toujours son prisonnier, l’interrompit et lui dit :
« -Faites attention, mes subordonnés m’ont informé qu’une espèce d’ombre les avait attaqués quand ils ont essayé de l’assommer. »


Soudain très sérieux Masahiro acquiesça. Cet homme n’était vraiment pas n’importe qui, il allait devoir se méfier. Il invoqua son démon de sang et le fit se camoufler dans une flaque de sang. Il se fit amener une chaise afin d’être confortable. Pour finir il imita la forme d’un aigle avec ses mains, cela signifiait qu’il fallait faire venir les aigles de sang, sa garde personnelle et enfin il entra en poussant la chaise devant lui.

Il prit la peine d’enlever le bandeau sur les yeux de cet homme, s’assit sur la chaise et dit :
« -Vas-y, tu as toute mon attention … »

Publié le 30/08/2020 à 23h51

Afficher les techniques utilisées