Transfert de prisonnier

Année 10 | Printemps
Chakra bleu

HRP : Ce rp se déroule juste après lebrp entre Mako et Kimino à la prison


Kimino venait de quitter les lieux de la prison de Konoha. Il avait énormément de travail, et surtout il devait convoquer trois Shinobi pour les envoyer en mission rapidement. Une mission de la plus haute importance car elle consistait à transférer le prisonnier que Shimazu et Matsuo avait apporté il y a plusieurs mois, et à l'emmener jusqu'à la citadelle de Tsuyo, un endroit connu pour son aversion envers les Shinobi. Pour mener à bien cette mission, Kimino avait décidé de l'équipe. Uzumaki Gokoro serait le chef d'équipe, et avec lui Kirishitan Kuma et Chikara Seishiro pour lui prêter main forte. Les convocations avait déjà était envoyé aux trois Shinobi. Gokoro fut le premier à arriver. Il ne dit pas un mot, faisant encore un peu la tête à son neveu depuis le fameux discours.

« Bonjour mon oncle, installé toi, les deux autres ne devraient plus tarder maintenant. »


Kimino savait cette mission périlleuse, mais il savait également que c'était un bon test pour le Chikara et le Kirishitan. Et puis, il avait une confiance aveugle en Gokoro pour ce genre de mission. Premièrement, il faudrait traverser les plaines qui était devenu depuis des années le fiefs du géant Uzumaki. De plus, il connaissait le monde et les régions étrangères, même si dans la vie quotidienne, il était bourru, vulgaire, et porté sur la bouteille, il était très doué en diplomatie.

« Entrez ! »


On frappait à la porte, sans doute les deux autres Shinobi arrivant suite à la convocation.

Publié le 16/09/2020 à 15h17

Chakra bleu

J’étais, comme à mon habitude, à l’arrière dans mon jardin. J’entendais frappé, je n’étais jamais tranquille mais comme la personne ne rentrait pas directement. Ça ne devait pas être mon cousin ou Hiroki. J’allais ouvrir et il s’agissait d’un messager qui le prier de me rendre sur les champs dans le bureau du kage... il partait tout aussi vite le message une fois transmis. Je laissais tout en plan et j’y allais.

La journée était grisonnante, cela n’annonçait rien de très bon, j’allais peut être me faire réprimander car j’avais voulu offrir des nouilles et une jolie plante aux kumojins qui étaient venu assassiner l’un des leurs sur nos terres. C’était pas bien méchant, mais peu apprécié, Seth n’a pas aimé du tout mon intervention ce jour là d’ailleurs. Enfin, je verrai bien une fois sur place ce que le veuf me veut. J’éviterai de l’appeler ainsi, vu sa réputation à frapper facilement, il fallait mieux s’écraser un peu... le coup du plexus lunaire, seito était toujours entre la vie et la mort.

J’arrivais face au bâtiment et j’entrais tout en m’identifiant, on me prier de me rendre directement dans le bureau de l’hokage. Je m’exécutais et je frappais à ça porte. J’avais la permission de rentrer. Je regardais le grand gaillard et je me dirigeais vers lui. C’était le légendaire Goroko, une chance de le rencontrer ici.

« Goroko-sama, c’est un honneur de vous rencontrer ! »


J’en avais oublié ma politesse, je saluais respectueuse le kage et je reprenais mon sérieux.

« Je répond à votre convocation, puis je en savoir le motif? »


Publié le 16/09/2020 à 15h30

Chakra bleu

Fichtre, le destin m'avait t'il entendu me plaindre de la routine qui s'installer à mon poste? non pas que le travaille de policier ne me plaisait guère, mais j'avait l'envie de casser la routine. L'envie de mission à l'extérieur me manquait et, visiblement, le destin m'avait entendu. Au vue de la convocation que j'avait reçus. J'était tranquillement à mon bureau entrain de gérer un dossier lorsque l'on m'informa de la missive. Précisant que j'était convoquer, sans doute pour une mission, je m'empressa de quitter mon poste en direction du Ministère.
J'eu juste le temps d'arriver à la porte avant qu'elle ne se ferme après l'arriver d'un Kirishitant. je frappa donc rapidement avant de pénétrer dans le bureau a sa suite.

« Bonjour Hokage-sama. »


Je ne connaissait pas le kirishitan, mais le second Uzumaki lui n'était malheureusement pas un parfait inconnue. Gokoro m'avait laisser une mauvaise impression lorsqu'il avait refuser son arrestation. J'avait certainement bien fait de ne pas envenimer la situation ce jour là. Finalement, j'espérais que cette convocation ne soit pas une mission, mais plus un bon sermon envers l'Uzumaki.

Publié le 16/09/2020 à 15h43

Chakra bleu

Enfin, Gokoro n'en pouvait plus de rester le cul collé au siège du bar en attendant que Gekido vienne griller le village. La meilleur défense c'est l'attaque, il avait toujours essayé d'inculquer ça au Hokage, et il était déçu de voir que son neveu se réfugiait dans sa tour d'argent en attendant que la tempête passe. Rapidement Kimino le mis au courant de la mission, et des futurs missions à venir pour contrer Gekido. Gokoro était le chef de la mission visant à se rendre à Tsuyo pour transférer un prisonnier. Bonne idée, bon timing, mais risque maximum durant cette mission. La petite équipe pouvait tomber sur un nombre impressionnant de problème en ce rendant à la citadelle, et même une fois dans la citadelle. Gokoro connaissait très bien l'endroit, il était bien placé pour diriger la mission. Rapidement les deux autres membres de l'équipe arrivèrent. Un Kirishitan qui fit une très mauvaise première impression en étant impolie envers Kimino. Avec sa douceur légendaire Gokoro repondit à Kuma.

« Ouai, ouai, tant mieux pour toi... »


Puis ce fût au tour du Chikara de faire son entrée. Le même Chikara qui avait essayé de l'arrêter. C'était risible de ce dire que maintenant Gokoro allait lui donner des ordres.

« AHAHAH ! Tu as de l'humour Kiki ! Seishiro, le Chikara intrépide ! Je me fais une joie que tu fasse parti de l'équipe ! »


Gokoro rigolait encore un peu, puis il reprit son sérieux. Quand il commençait une mission, il devenait tout à coup beaucoup plus professionnel.

« Voilà le topo les gars ! Uzumaki Shimazu et Chikara Matsuo on capturé et rapatriés un guce durant leur dernière mission. Un allié de Gekido, on l'a cuisiné, on la cuit ! On en a plus besoin et la citadelle en a besoin ! Donc on va escorter et transférer le type jusqu'à Tsuyo. On va devoir traverser la forêt, passer une bonne partie des plaines de Kusa... On en a pour des jours et des jours ! Et une fois sur place le vrai danger démarrera ! J'ai jamais vue des mecs détester les Shinobi comme les habitant de Tsuyo. Donc si vous avez déjà les fesses qui font bravo à l'idée de la mission c'est le moment de partir ! »


Gokoro fixa avec insistance les deux Shinobi devant lui. Il ne voulait pas voir de doute ou d'hésitation dans leur regard.

Publié le 16/09/2020 à 20h30

Chakra bleu

J’aurai au moins essayé d’être sympa, mais il ne semblait pas très réceptif. C’était du genre la grosse brute qui ne réfléchissait pas. Il ressemblait un peu à mon cousin en plus costaud. Dans tout les cas, je savais que c’était un shinobi redoutable tout comme Seishiro vers qui je me tournais pour le saluer et me présenter.

« Ravis de faire ta connaissance, je suis Kirishitan Kuma... »


J’écoutais la suite et ces deux là se connaissaient dans des conditions particulières vu qu’il semblait heureux de le coirbou ç était ironique, ce n’était pas mon soucis. Je tenais à savoir quel type de mission on devait effectuer vu la convocation chez le kage et les shinobis de renom, sauf moi, présent en ces lieux.

J’écoutais avec une grande attention, il fallait transférer un type qui était l’allié de Gekido, ce n’était pas rien et Tsuyo était un endroit très... dangereux on va dire. Mais ce n’était pas le plus grand des dangers, en escortant un gars comme lui, on risquait d’avoir de gros souci si Gekido était au courant de ce petit voyage. J’étais assez méfiant pour une fuite quelconque et il ne fallait pas omettre qu’il avait toujours des alliés au sein de Konoha.

« Je vois, disons que Tsuyo sera heureux de récupérer un type ainsi et ça sera un allié de Gekido loin de Konoha. En le plaçant là bas, ça pourrait être un excellent moyen de savoir où Gekido pourrait se trouver, dans le sens que si il va le délivrer, on sera mît au courant très rapidement. »


Je faisais quelque pas dans le bureau du Kage.

« Je m’excuse d’avance pour cette question. Sommes nous bien les seuls de cette pièce à connaître l’ordre de mission ? Il n’est pas à omettre l’idée que Gekido aurait encore des alliés potentiels pouvant faire office de taupe afin de surveiller nos mouvements et affaiblir Konoha en liquidants nos hommes qui partiraient en mission hors Konoha. »


Je souriais légèrement.

« Le plus périlleux sera d’arriver à bon port sans encombre et d’en revenir surtout. Je pourrais surveiller nos arrières afin de voir si on est suivit ou pas. »


J’avais en tête le chemin pour nous rendre jusque là.

« Il ne faudra pas prendre la route classique mais rester à couvert le plus possible en ayant une vision sur la route. On diminuera les risques de manières significatives en agissant ainsi. Je pourrais ainsi sécuriser le terrain tout au long de notre périple et je suis très avantagé, vu les compétences, sur un terrain plus sauvage et naturel. »


Je regardais l’Hokage.

« Afin de préparer au mieux cette mission, je suggère, si je puis me permettre, d’être les escorteurs escorté. Cette mission doit être un succès. Pour cela, il serait bon d’analyser le terrain avant de partir et de voir les meilleurs routes pour éviter d’être vu du moindre paysans ou autres voyageurs du coin qui pourrait renseigner l’ennemi. »


Le regard du Kirishitan prenait une tout autre ampleur vu l’importance de cette mission et il fallait la sécuriser à son maximum.

« Si nous tombons sur des personnes, il faudra agir en conséquence pour éviter un signalement de notre position la question est donc, avons nous carte blanche? »

Publié le 16/09/2020 à 20h59

Chakra bleu

De l'humour, oui le hokage en avait de le mettre dans la même équipe que Gokoro. Finalement la routine au village me semblait moins ennuyante. J'espérais que ce type n'allais pas m'insupportait toute la mission. Surtout que cette dernière s'annoncer assez périlleuse au final. Un transfert de prisonnier n'était pas anodin mais c'était le lieu qui attirait le plus l'attention. Tsuyo, un lieu ou les shinobi n'était guère apprécié.

« Enchantée Kuma... »


Silencieusement, j'écoutait ce que ce dernier avait à dire sur le sujet, ce dernier ne semblait d'ailleurs pas avars de mots. honnêtement, le plus simple était sans doute de passer pour un groupe de marchand que de ce le trimballer à découvert. C'était quand même rassurant de voir que l'un des membre se souciait du moindre petit détail. J'avait un grand doute sur la capacité de de Gokoro Uzumaki sur se sujet. je lui jeta d'ailleurs brièvement un regard pour voir sa réaction. Il devait sans doute être presser de partir. D'ailleurs, cette conversation n'avait sans doute pas lieu d'être dans le bureau du Hokage.

Publié le 19/09/2020 à 20h09

Chakra bleu

Gokoro écoutait Kuma attentivement, il n'avait pas froid aux yeux le gamin. Mais il était un peu extrême tout de même. Alors avec sa classe légendaires, le géant Uzumaki s'adressait à Kuma.

« Écoute, on va pas tortiller du cul pour chier droit. On va à Tsuyo sans attirer l'attention, et par la grande route en se faisant passer pour des marchands ! On planque le prisonnier dans la charrette ! Le meilleur moyen de passer inaperçu c'est que tout le monde nous voit ! »


Il se leva alors, se gratta élégamment l'entrejambe, puis se dirigea vers la porte. La mission était acté, maintenant il ne suffirait plus que de partir le lendemain matin.

« Bon c'est le soir pour picoler ! Et pour ramoner votre rombière si vous en avait une ! On part demain au petit matin ! Et on est pas sur de rentrer ! Surtout toi le Chikara... »


Puis Gokoro quitta le bureau, il ne demanda pas son reste. Kimino fit signe aux deux autres de faire de même. Le rendez-vous était prit, l'équipe partirait au lever du jour le lendemain matin.

Publié le 19/09/2020 à 20h59