Une demande spéciale.


Tu avais reçu un ordre pour mettre en place une mission très spéciale et très dangereuse. Tu t’étais proposé, mais notre chef n’a pas voulu te mettre à mal connaissant ton passif qui risquerait de compromettre une mission de cette envergure. Il t’avait parlé d’un profil en particulier pour réaliser à bien cette mission, du moins, une chance d’y avoir un succès probable. Tu devais aller voir Mitsuna Same. Un homme Requin d’un certain âge, très fidèle à notre clan, un vrai soldat, mais pas très intelligent et d’une grande naïveté. Le Mitsuna idéal pour cette mission surtout qu’il ne haïssait pas les hommes autant que les autres, ce qui nous laisser une chance encore plus grande qu’il puisse s’entendre avec eux pour ce qui allait être décidé et voir bien sûr si il allait accepter, tu n’avais pas pour ordre de le forcer. La mission était hautement dangereuse et capital, donner une telle responsabilité à un Mitsuna peu malin amplifier le risque d’être découvert.

Same vivait un peu à l’écart du camps, il était assez solitaire mais il répondait toujours présent si on avait besoin de lui. Tu penses que son isolement volontaire est due aux moqueries qu’il doit essuyer des autres à cause de sa naïveté. On pouvait lui faire faire ou dire n’importe quoi, il y croyait et il le faisait. Aujourd’hui, tu allais être d’une grande honnêteté avec lui et lui expliquer de manière à ce qu’il comprend, l’enjeu de cette mission qui ferait de lui un héros si il l’a menait à bien et même un héros si il devait en mourir. Notre projet aura pour conséquences des sacrifices, c’était une obligation pour le bien de notre peuple afin d’unifier les Hommes poissons et s’asseoir notre pouvoir au détriment de celui des hommes. Il était plus que temps que tout change, nous ne pouvons continuer à subir les tueries du à leur racisme, nous étions persécutés. Il était temps de montrer notre puissance au monde et que nous ne sommes pas que des monstres, que nous sommes soudés et organisés.

Tu te mettais en route pour aller le trouver. Il n’était pas loin d’une grande étendue d’eau à quelques kilomètres à l’est d’ici. Tu avais prit une bonne bouteille d’alcool avec toi, il adorait ça. On pourrait dire que tu voulais l’amadouer, pas vraiment car tu l’appréciais et que tu ne supportais pas les moqueries qu’ils pouvaient subir. Il était l’un des nôtres et il devait être respecté comme tout Mitsuna. Nous étions tous égaux, pas comme les hommes qui se déchirent entre eux pour des terres et qui détruisent tout sur leur passage. Tu arrivais près de sa petite cabane. Il y avait un feu et de la nourriture qui y cuisait. Tu ne le voyais pas. Il fallait pousser ta voix.

« Same! Tu te caches où encore, j’ai un besoin urgent de te parler ! »


Tu n’avais plus qu’à attendre qu’il se manifeste, il ne devait pas être très loin.

Publié le 22/11/2020 à 13h00


Alalala qu’est ce que j’aimais être aux bords de ce lac. L’air y était bien meilleur que celui du camp où il y avait beaucoup trop d’excrément en tout genre. Rien que ça, je ne pouvais pas y rester de peur d’être constipé. J’avais besoin de propre pour pouvoir faire mes besoins et cet endroit était le meilleur. J était surtout loin de ces autres méchants qui m’ennuyaient tout le temps. J’étais gentil pourtant et avec tout le monde, ils devaient être bête alors que moi non, ils étaient alors frustré de la grande intelligence ahahah.

Bon c’est pas tout ça, je devais faire quoi moi encore? Ah ben oui! Je devais préparer mon repas, j’avais pêcher pas mal de petits de petits cousins. J’étais un cannibale en gros, mais pas que ça, je mangeais tout type de viande, il fallait bien que je nourris le monstre splendide que je suis pour entretenir les muscles. Je vais mettre ce poisson griller et je vais aller faire mon petit caca pour vider mes intestins pour les remplir de nouveau. J’allais derrière un gros arbre où j’y avais creusé un bon gros trou. Je me servais de ça aussi pour faire ma petite culture de légumes à l’arrière de mon campement. Je faisais un bon gros caca quand j’entendais une voix que je reconnaissais. C’était Iroji, on peut même pas chier en paix. Je me dépêchais et je me frottais à la va vite, j’irai me baigner après pour retirer ce qui reste. Il avait un besoin urgent de le parler et moi j’avais une urgence bien plus importante, mais bon, c’était mon chef, je devait obéir.

« Je suis là rooo. Tu me déranges la! Tu le veux quoi de si bon matin? »


Je réfléchissais pendant une bonne minute avant de reprendre la parole.

« Ah ben non, je prépare mon dîner, il est donc un peu plus de midi. J’ai du mal, d’ailleurs je me fais quoi à manger encore ? »


J’avais oublié mais l’odeur me le rappelait.

Publié le 22/11/2020 à 14h00


Il sortait derrière un arbre assez grand de par sa circonférence. Tu ne voulais pas savoir ce qu’il y faisait mais il semblait perturbé et je le dérangeais. Il n’avait pas grands activité à faire ici. Il venait au camps une fois toute les lunes, il ne s’entraînait pas, il ne participait pas à nos rassemblements, à nos massacres. Pour résumé, cela faisait plusieurs années qu’il ne faisait rien de sa vie et il serait dommage pour lui qui la finit de cette manière, dans l’oubli alors qu’il méritait bien mieux de per sa fidélité si nous avions des problèmes conséquents avec d’autres tribus ou les hommes. Il arrivait même à calmer de part ses bêtises les tensions entre nos hommes.

« Je te dérange dans ta vie très active. Tu es tellement actif que tu commences à prendre du gras. Il va falloir tout de même penser à t’entraîner un peu sauf si tu veux te transformer en requin-baleine. »


Tu éclatais de rire. Tu le charriais mais tu ne savais pas si il avait comprit la touche d’humour. Tu reprenais alors ton sérieux. Alors qu’il se posait là question de quel moment de la journée il était et ce qu’il allait mangé alors que tout était visible si il prenait la peine de se retourner.

« Retournes toi, tu verras ton repas. »


Il était désespérant, la journée allait être longue pour bien lui faire comprendre son rôle. Il fallait lui parler lentement et répéter plusieurs fois chaque information pour être sûr qu’il comprend.

« Notre chef et moi même t’avons designer pour partir sur une mission très dangereuse et primordiale pour les Mitsuna. Tu es le plus qualifier car tu es assez pacifique envers les hommes. »


Tu t’arrêtais un moment.

« D’abord, avant que je ne continue. Serais-tu prêt à faire une mission comme celle là? Dis toi que si tu la réussis, tu seras un héros parmi les nôtres et que les moqueries cesseront. C’est une mission à haute responsabilité, as tu bien compris ? »


Tu n’allais pas lui donner trop d’informations pour qu’il imprègne bien ce que tu lui dis étape par étape.

Publié le 22/11/2020 à 14h12


Du gras ? Où ça du gras? Tu regardais ton ventre et en le contractant tu voyais toujours tes abdos ou c’est de la crasse ahah. Ma vie était très remplie, je m’occupais toute la journée sans jamais m’ennuyer. Ça se voit qu’il n’est pas à ma place lui! Il me parlait d’un requin-baleine?? Paniqué, je me retournais et je regardais autour de moi, il n’y avait personne ?? Il a des hallucinations celui-là, qu’il est bête et en plus il se met à rire comme un fou et on m’a dit de ne jamais contrarier un fou, ce que j’allais faire et je souriais sans vraiment comprendre son délire.

« Oui, tu as totalement raison, oui... euh oui! »


En disant trois fois oui, je pense qu’il aura comprise. Il devenait plus sérieux. J’espère qu’il ne l’a pas mal prit aïe aïe aïe. Puis, il me parlait du chef, d’une mission dangereuse, que j’étais le plus qualifié oualalala, trop d’information la et surtout j’étais en bon terme avec les hommes. Bah oui, il n’était pas méchant avec moi, pas tous quoi.

« Ok une mission, ça fait des années que je n’ai pas fait une mission et c’est seul ou à plusieurs ? Je ne comprends pas bien. »


Il continuait à parler et je retenais héros, devenir un héros ! Mais c’est mon rêve de de rêver d’être un héros ! La mission était alors importante mais j’étais le seul à devenir un héros? Rooo, je ne pouvais pas rater une tél occasion.

« Alors là oui, j’ai compris, je serais le héros d’une mission! Bien sûr que je veux la faire, tu sais bien que je suis fidèle et que je ferais tout pour notre clan. »


J’étais heureux que l’on pense à moi pour ça. C’était rare et je ne refusais jamais rien. Je continue sur ma lancée alors !

« Tu peux m’en dire plus, je t’écoute bien, promis et je suis d’accord ahah. »


Publié le 22/11/2020 à 14h46


Il avait vraiment un air d’ahuri. Tu penses qu’il n’avait pas bien compris ton humour dans un premier temps. Ce n’était pas le plus important, c’était trop subtile pour son petit cerveau de poisson rouge. Il comprend que c’est une mission, très bien mais il ne sait pas si c’est en solo ou à plusieurs. J’aurai peut être du le préciser en le soulignant. Il n’avait aucune réflexion et aucune jugeote que tu soupirais de désespoir.

« La mission n’est que pour toi et uniquement toi. Personne ne t’accompagnera, tu seras seul à devoir la mener à bien. Vraiment seul! »


Tu te dis que c’était assez clair là, tu ne pouvais pas faire mieux pour lui faire comprendre ce premier détails important tout de même. Il n’avait retenu que le mot hero apparement, ça lui donnait une motivation de la mener à bien et il l’acceptait. Il te rappelle sa fidélité envers le clan, tu n’avais jamais rien eu à dire là dessus. Il était puissant et généreux.

« Je sais que tu feras tout pour le clan et c’est pour ça sue l’on a pensé à toi. Tu peux t’entendre avec tout le monde, c’est un bel atout. »


Il voulait maintenant en savoir plus et il te confirmait qu’il allait très bien écouter. Ça allait peut-être t’éviter de répéter plusieurs fois mais tu avais de gros doutes. L’espoir fait vivre après tout.

« Nous avons besoin de toi pour te rendre à Konoha. Il faudra que tu puisse y entrer de manière pacifique et dire que tu chercher une terre d’exil. »


Tu attendais un instant avant de continuer.

« Pour faire simple, que tu as été chassé du clan. Trouves une histoire et exagères la. Je sais que tu peux le faire. »


Tu utilisais des mots simple pour tenter une compréhension. Son départ était prévu pour demain et tu n’allais pas lui expliquer pendant des heures et des heures.

« Jusque là, tu me suis? Tu dois d’introduire dans Konoha en passant par la porte, là tu seras stoppé et tu diras que l’on t’a banni de nos terres, ok? »


Étape par étape, tu devras lui faire comprendre et beaucoup de patience.

Publié le 22/11/2020 à 15h00


Voilà une chose de rassurante. La mission n’était que pour moi. Une mission seul sans personne pour m’embêter et je pourrais voyager, voir du pays et sortir un peu de mes marais pour aller nager dans d’autres eaux. Je me rappelle quand j’étais un jeune requin et que les parents m’emmenaient nager dans l’océan. C’était si grand que je m’y perdais très souvent, j’ai même disparu plusieurs jours en voulant m’aventurer trop loin, après les parents n’ont plus jamais voulu m’amenait la. Je ne savais pas trop, ils me disaient que c’était dangereux, qu’ils n’avaient plus le temps... ils avaient leurs vies à faire aussi après tout.

« Super, une mission en solo. Je sens déjà que je vais aimer ! »


Bien sûr que je ferais tout pour le clan, le clan c’était ma vie et je la sacrifierais pour les miens ! Je devais aller à Konoha et y aller en tant que gentil en disant que je cherche une terre d’exil... mais pourquoi. J’ai une terre et c’est Taki.

« C’est où Konoha et pourquoi dire que je cherche un endroit où y rester? Je suis bien ici moi! »


Je ne comprenais pas ce qu’il me voulait, ma maison c’était bien ici non ? Et quoi? Chasse du clan et trouver une histoire à leur raconter. Mais pourquoi je serais chassé du clan ? Je n’ai rien fait de ma, je ne comprends vraiment pas pfff. Si j’ai compris mais non? Il me résumait l’affaire en me demandant d’entrée par la porte de Konoha et de dire que j’ai été banni? Mais pourquoi je suis banni?

« Mais pourquoi je suis banni? J’ai fais quoi de mal? Tu me parles de mission et maintenant je dois trouver un autre lieu qui s’appelle Konoha pour y vivre? La mission est que je dois quitter nos terres?? »


Je commençais à paniquer beaucoup, je ne voulais pas être exclu d’ici. C’était mon lieu de naissance et je comptais bien y vivre jusqu’à la fin!

Publié le 22/11/2020 à 15h26


Déjà une victoire , il avait compris que tu lui demandais de faire une mission seul. Ce qui était des plus logique vu le but d’une missions d’infiltration. Tu n’avais pas utiliser le terme infiltrer car il n’aurait pas compris et tu ne voulais pas perdre ton temps à lui expliquer un seul et unique mot, tu en perdais déjà assez. Tu te prenais la tête entre les mains et tu soupirais. Ou se trouve Konoha, à la limite mais tu ne lui demandais pas d’y rester ad vitam eternam même si ça allait prendre du temps, mais tu ne voulais pas lui préciser ça. Tu tentais tant bien que mal de garder ton calme.

« Pour Konoha, il suffit de suivre la rivière et tu y déboucheras presque à l’entrée. Nager tu sais faire et tu n’as que 2 ou 3 jours pour t’y rendre. Mais ce n’est pas pour y rester. »


Et ça continuait, il ne comprenait pas que ç était une mise en scène pour qu’il puisse pénétrer Konoha et faire en sorte de gagner leurs confiances. Non, il croyait que tu le bannissais et que c’était ça sa mission. Misère, par des moments pareils tu avais juste envie de lui botter le train et d’y aller sans discuter. Ça n’arrangerait rien pour autant.

« Tu n’es pas bannis. Tu resteras un membre de notre clan jusqu’à ta mort. Je vais tenter de faire simple. Tu es un acteur et tu dois jouer le rôle d’un malheureux qui a été exclu de notre clan. Tu recherches alors une terre pour t’accueillir car tu as peur pour ta vie. Tu dois jouer un rôle , tu es un acteur et tu dois faire en sorte qu’il te fasse confiance. Tu dois faire en sorte aussi que ça soit réaliste. Tu sais être comédien non? Dis toi que tu joues le rôle de ta vie, ok? »


Peut être que de cette manière il le comprendra un peu mieux. Mais il devait absolument le comprendre pour mener à bien sa mission. Tu aurais pu demander à des autres, mais leur soif sanguinaire et leur haine envers les humains auraient fait capoter notre mission et on aurait sans doute subir une attaque. Lui, tu en était certain, passera pour un pauvre cretin qu’il est et ils ne s’en méfieront pas.

Publié le 22/11/2020 à 15h40


J’avais envie de courir partout de panique et même de sauter dans le lac pour aller me réfugier sur une petite île au centre. Il m’expliquait comment rejoindre Konoha, ce n’était pas compliqué de suivre une rivière comme il me disait et il précisait que ça n’était pas pour y rester. Je me calmais alors un peu, j’étais soulagé. Je ne voulais pas finir ma vie dans un village d’homme quand même, tu n’avais rien contre eux mais bon.

« Ok ok, pour la route ça va et si je dois pas y rester pour toujours ça me va aussi. »


Je paniquais aussi pour un autre mot qu’il avait utilisé mais je ne m’en souvenais plus. Pas très important je pense. Ah voilà, banni mais je n’étais pas banni. Ça devenait vraiment trop compliqué. Il m’expliquait alors que j’étais un acteur et je devais jouer un rôle comme quoi j’étais un banni du clan Mitsuna et que je devais trouver refuge de peur de le faire tuer. Ah ok, je suis un bon acteur et je comprend le rôle que je dois jouer. Il va falloir que je sois dramatique ahahah.

« Je suis un acteur, je joue le rôle d’un Mitsuna rejeté de son peuple qui cherche une terre d’accueil à Konoha une fois sur place je dois gagner leur confiance et je dois leur faire croire que c’est vrai. Ok j’ai compris chef ! Ça je sais faire et je te décevrai pas mon ami! »


Mon ami, mon chef, il était un peu des deux je pense. Mais quel était le but de jouer un rôle comme celui la. Je voulais connaître la suite de ce film maintenant !

« Et après je fais quoi et pendant combien de temps? »

Publié le 22/11/2020 à 16h21


On avance, lentement mais sûrement. Tu commençais à avoir mal au crâne mais il avait compris comment rejoindre Konoha et qu’il ne devrait pas y vivre de manière définitive. Tu espérais juste qu’ils mordent à l’hameçon. La mission était risquée mais en évitant de lui dire ça. Il jouerait son rôle très naturellement et il ne se mettra pas en danger car il ne stressera pas. Il paniquait vite et ça ne devait pas arriver même si tu n’en étais pas sûr à 100% vu que tu ne seras pas là pour le vérifier. Tu avais une certaine confiance en ces capacités et il savait très bien se défendre aussi. Il fallait juste se méfier sur un point, il a parfois tendance a trop boire. Il n’avait pas l’alcool mauvais, mais il faisait n’importe quoi. Tu ne pouvais pas le empêcher pour autant, tu ne dois pas lui rajouter des restrictions. Il doit rester lui-meme.

« C’est bien ça. Tu as bien compris. »


Il continuait à me répéter ce qu’il devait faire. Miracle, il comprenait. Tu aurais du faire passer cette mission comme un jeu directement, tu aurais gagné énormément de temps. Si tu lui avais déballé toute les informations d’un seul coup, il n’aurait jamais rien compris et tu aurais du dire à notre chef de trouver quelqu’un d’autre et tu ne voulais pas ça.

« C’est tout à fait ça mon ami et je sais que tu ne nous décevras pas. Tu es le plus qualifier pour jouer un rôle envers les autres. Tu as dû talents! »


De la flatterie, il le prendrait ainsi à cœur et il se donnerait à fond. Il te demandait c’était quoi la suite. Il avait déjà compris le principale c’était le plus important.

« Le temps qu’il faudra pour que tu t’en fasses des amis, qu’ils t’acceptent, que tu intègres Konoha. Ça peut prendre beaucoup de temps, mais tu dois bien le faire sans rien précipiter d’accord? »


Tu restais silencieux encore un petit moment avant de continuer.

« Après, quand tout se passera bien avec eux, tu feras en sorte de pouvoir partir en mission avec eux et tu les amèneras jusqu’au marécages de Taki. Là nous t’attendrons avec tes nouveaux amis afin d’applaudir ta prestation, un grand rôle et ton nom sera scander dans nos histoires. Tu deviendras une légende! »


Tu enjolivais mais si il réussissait, il entrerait dans l’histoire de notre clan. Il le méritait après toute ces années de bon et loyaux services.

« Ça te va, si tu as des doutes et des questions. Poses-les maintenant. »


Tu avais peur de ces questions mais tu devais lui demander.

Publié le 22/11/2020 à 16h33


J’étais fier de moi. J’avais tout compris, c’était pas si compliqué au final. Il devait juste être plus clair et ne pas passer par quatre chemins. Bon, je devais m’en faire des amis, j’aime avoir des nouveaux amis et ça prend du temps il a raison. Je ferai alors à mon aise pour apprendre a les connaître et eux aussi. Je comprenais bien, je ne peux pas forcer les gens à devenir mes amis. Ils doivent le vouloir et ils le voudront quand ils verront comment je suis cool et marrant ahah.

« Je prendrais le temps qu’il faudra, je t’inquiète pas avec ça! »


Je dois partir en mission avec eux une fois qu’ils seront les amis et les amener jusqu’au marécages de Taki où je serais acclamé comme un roi sur la prestation théâtrale qui sera des plus grandiose ahah. Je deviendrais une légende oui, j’aurai plein de fan et de femme, de l’alcool et des richesses! J’y arriverais, ça me fera une belle retraite. Un bien chouette rôle au final.

« Je suis honoré que tu as pensé à moi. Tu as fais le bon choix, je suis le meilleur ahah. Tu vas voir, je vais tous vous bluffer. »


Si j’ai d’autres question, pas vraiment.

« Ça va, je n’ai pas de question mais je vais devoir un peu répéter quand même avant non ? »

Publié le 22/11/2020 à 16h45


Ça faisait maintenant plus de 2 heures que nous discutions de la mission et on y arrivait enfin au bout. Tu savais maintenant comment lui parler à l’avenir pour lui faire comprendre bien plus facilement. Ça n’aura pas été qu’une perte de temps, c’était même instructif sur le fait de comprendre un comportement, un raisonnement et de trouver la meilleure solution pour une meilleure compréhension. Tu l’appliqueras pour les autres idiots sous ton commandement. Tu n’auras pas besoin de designer d’autres Mitsuna un peu plus malin pour répéter et encore répéter les ordres que tu avais donné. Il prenait ça bien et il se sentait honoré.

« C’est toi qui nous honore mon ami. Tu vas réaliser quelque chose de grandiose pour la gloire de notre clan et de notre race. Grâce à toi, nous seront reconnu mondialement! Tu deviendras une icône ! »


A condition qu’il en revient, c’était totalement aléatoire. On faisait un pari risqué, mais il était plus simple que d’attaquer de front et de perdre des Mitsuna inutilement. Il disait vouloir répéter.

« Tu le feras sur ton chemin. Il faut t’use tu te prépares pour partir demain. Il ne faut pas faire traîner ça. Plus vite tu y seras et plus vite tu pourras jouer ton rôle. »


Tu soupirais, tu étais peut être en train d’envoyer l’un des tiens à une mort certaine. Nous n’avions pas d’autres options hélas. Il fallait affaiblir les hommes de leurs défenseurs afin de pouvoir exécuter notre plan.

« Quand tu partiras en mission avec eux. Trouves n’importe quel moyen de nous prévenir. Je te fais confiance pour ça. Tu pourras utiliser les cours d’eau. On les surveilleras de près. »


C’était un détail important afin de connaître les mouvements de nos ennemis et de savoir où ils allaient arriver de manière approximative car rien n’était sur. Il fallait croire en la chance. Tu lui faisais une tape sur l’épaule.

« Je te souhaites bon courage mon ami. Je dois retourner faire mon rapport au chef. Nous comptons sur toi! »


Tu le saluais et tu repartais vers le campement pour en avertir le chef de notre clan.

« J’allais oublier. Viens nous voir avant ton depart. »

Publié le 22/11/2020 à 16h58


J’avais bien tout compris. On m’avait attribué une mission à la hauteur de mon talent ahah. Ils ne vont pas être déçu et je ferais ce que je dois faire pour devenir quelqu’un de très important dans le clan. J’avais attendu ça depuis longtemps le rôle de ma vie et je l’obtenait enfin. Mais j’allais ecouter vraiment les conseils de Iroji de prendre mon temps pour que ça fasse vrai. Je n’avais pas de problème avec les êtres humains, mais certains avec moi si. Je devais me montrer prudent et être très gentil avec eux pour ne pas les effrayer. Je n’avais plus qu’à aller me reposer et passer le voir demain avant de partir. Je ne dois pas oublier de passer ou de partir d’ailleurs, ça serait embêtant ahaha. Hoo, au lit, mon lit qui est un sol de mousse très confortable.

La nuit fut bonne et je le réveille au levé du soleil. Je suis bien content de me réveiller si tôt, d’habitude je dors une grande majorité de ma journée. Je devais être très sérieux là! Je n’avais pas grand chose à préparer pour mon départ. Juste quelques provisions et de quoi boire, un peu d’alcool rien de bien méchant. Ne sachant pas si j’en trouverais lors de mon voyage je préfère avoir quelques réserves. Je me dépêchais d’arriver au camps. Je saluais tout le monde sur mon passage car j’étais poli même si peu d’entre eux me répondaient. Mais il n’avait pas été choisir par le haut commandement. C’était moi pour la belle mission très importante pour jouer le rôle d’un acteur et le faire des nouveaux amis! J’arrivais à la hutte de Iroji et j’y entrais directement après avoir frappé. Il était assis, heureusement qu’il ne faisait pas autre chose ahah.

« Comme tu me l’as demandé. Je suis là. Pourquoi tu voulais me voir avant mon départ? J’ai hâte de commencer ! »

Publié le 22/11/2020 à 21h18