Risako rencontre un Konohajin
[an 8]

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p2/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg14034
Tout deux venait de passer les portes du village, Risako toujours accrochée au bras de Kimino. Elle écouter le médecin qui lui raconter que la plus part du temps, les Konohajins respectaient la nature et en profita également pour excuser l'acte de ses concitoyens pour la construction de l'ambassade... Risako afficha un léger sourire, elle savait éperdument que l'homme mentait, cela ne faisait aucun doute que la globalité des habitants du village n'avait que peu de considération pour la nature, auquel cas, à aucun moment ceux-ci auraient entreprit de construire un tel bâtiment, mais par dessus tout, de s'en vanter... Mais pour leur qu'importait... Certes, le rouquin venait de mentir, mais ceci était simplement dans le sens de la protection de l'image de son village... Afin de ne créer aucune tension, Risako approuva simplement.

« Hm... J'accepte vos excuse Kimino ! »


Alors que les deux protagonistes marchaient, Risako remarqua que le brouhaha de la ville se calmait et que la mélodie harmonieuse de la nature reprenait vie. Elle humecta l'air ambiante et ne put s'empêcher de laisser son visage arborer l'un de ses plus jolies sourire. La nature était là, présente....

« Voilà de quoi combler chacun des Kirishitans... Un lieu calme où nous pouvons être en harmonie avec notre Mère... »


Puis Risako marqua un temps d'arrêt avant de reprendre sur un sujet plus sérieux:

« Votre peuple ne rend culte à aucun être supérieur, un créateur ? Nous, nous reposons entièrement sur notre Mère Nature et lui rendons grâce pour chacun des cadeaux qu'elle peut nous offrir... »

Publié le 22/04/2018 à 17h54

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p2/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg14042
Kimino avait réussi à s'en sortir à peu prêt avec la cheffe du village d'Iwa, c'est vrai que la décision de Shinji de leur faire construire une ambassade de bois avait frôler l'incident diplomatique. La jeune femme semblait accepter les excuses de Kimino, même si c'était sans doute de la langue de bois, l'Uzumaki se contentait de ça. Puis les deux arrivèrent dans la forêt, et la jeune femme sembla cette fois comblé par l'endroit. Puis, alors que les deux se parlaient, le médecin remarqua la cicatrice dans le cou de la jeune femme. Il ne pu s'empêcher de toucher sa poitrine, endroit où lui même avait une cicatrice très similaire. Est ce que Nagisa aurait fait ça ? Aurait elle était envoyé en mission secrète ? Serait elle la raison de la cécité de la cheffe du village de Iwa. Eludant alors la question sur la religions, le jeune médecin dit.

« Excusez moi de vous couper. Mais d'ou tenait vous les cicatrices autour de votre cou ? Est ce que vous les avait eu suite à une marque de lumière ? »


Kimino venait d'être incroyablement précis, mais il ne laissa pas le temps à la cheffe du village de répondre qu'il lui pris délicatement la main.

« Ce que je vais faire va sans doute vous paraître cavalier, mais mon but est seulement de vous montrer quelque chose. »


Il fit passer la main de la jeune femme sous son haut pour lui faire toucher son pectoraux, endroit où lui même avait le même genre de cicatrice causé par la lumière que Risako. Il espérait juste ne pas prendre une gifle ou un coup de kunaï avant qu'elle n'ait compris qu'il n'essayait pas de la violer. Car c'est vrai que dans la précipitation et cette découverte, le jeune homme venait de mettre la main de la cheffe d'un village militaire rivale sur son torse.

Publié le 29/04/2018 à 11h14

Chakra bleu

En savoir plus
Partager
http://shinobi-rpg.ovh/1198/p2/risako-rencontre-un-konohajin.html#msg14047
Alors que Kimino interrogea la Cheffe du village d'Iwa concernant sa cicatrice au niveau de la gorge, elle ne put s'empêcher de venir apposer sa propre main au niveau de son cou, venant caresser cette vilaine cicatrice qui l'avait amputé d'une part de sa naturelle beauté et féminité, bien qu'elle c'était totalement faite à l'idée d'arborer à vie une telle marque, qu'on lui fasse remarquer créait une certaine gêne au fond d'elle et un sentiment de colère ne pouvait s'empêcher de se tapisser au fond de son âme. Le ton qu'avait emprunter Kimino pour parler de cette "distinction physique" laissait entendre un certain étonnement... Mais ce qui vint interprété d'avantage la Kirishitan était la précision de l'homme... Comment était-il au courant ? Comment pouvait-il savoir pour la lumière ? Faisait-il partit des personnes ayant organisé l'attaque ? Était--il au courant ? L'homme vint directement lui prendre la main, par reflex, elle laissa remonter de sa gorge une première aiguille qu'elle s'apprêtait à cracher au niveau du visage du médecin, mais la délicatesse de son mouvement, la rassura et vint bloquer l'aiguille avec ses dents in extrémiste qu'elle cracha finalement au sol.
Alors que l'homme laissait glisser sa main accompagnée de celle de la femme sous son t-shirt, Risako agrippait férocement sa canne prête à se défendre si l'homme venait à devenir agressif... Est-ce que la situation lui échappait totalement ? Faisait-elle encore une fois preuve de naïveté, comme elle l'avait été avec la démone qui lui avait ôté la vue... Mais rapidement, elle comprit ou voulait en venir l'homme, du bout de ses doigts, elle caressa la boursouflure typique d'une brûlure, celle de l'homme n'était pas qu'une simple brûlure, non, elle représentait un symbole, cela ne faisait aucun doute... Ainsi, lui aussi avait reçu une marque ... Qu'est-ce que cela voulait-il dire ? Lui aussi avait été victime d'une attaque, ou alors, cela était-il un signe distinctif d'un groupuscule ? Le regards légèrement inquiet qui trahissait un certain manque de confiance dans la situation, elle prit enfin la parole en retirant doucement les doigts du pectoraux de l'homme... Son regard avait perdu sa part de sympathie et paraissait nettement plus sérieuse:

« Effectivement, j'ai eu cette marque lors du même combat qui m'a ôté la vue... Et dans les deux préjudices que j'ai reçu, la lumière en est le coupable...
Ainsi, il semblerait que tu portes une marque similaire à la mienne, à l'exception prête que la tienne représente un symbole, qu'est-ce que cela signifie ? »


Elle marqua un silence avant de reprendre, la main plus agrippé que jamais à son bâton, prête à faire preuve de férocité si nécéssaire...

« Deux hypothèses, soit tu as également été victime d'une attaque et nous t'avons apposée cette marque, mais vue la précision du symbole cela semble... Improbable... Soit tu étais en accord.... Dis moi ! Que sais tu de tout cela ! »

Publié le 03/05/2018 à 19h22

Afficher les techniques utilisées

Activité du forum

Statistique
- 768 sujets RP dont 2 en 24h
- 301 sujets HRP dont 0 en 24h

- 10670 messages RP dont 4 en 24h
- 2420 messages HRP dont 0 en 24h
Shinobis présents :