Combat de monstres

Année 9
Chakra bleu

Comme à son habitude, Masashi ne se déplaçait pas pour les combats de grande importance. Hidemi était déçue, elle comptait énormément sur cet événement pour raviver la flamme des Kumojins. Bien évidement, ce n'était pas si important que ça, le combat allait être suffisamment violent pour motiver les plus blasés. Perchée sur l'estrade du présentateur, Hidemi profitait d'un outil lui permettant de fortifier sa voix et ainsi communiquer avec la totalité des spectateurs. Construite comme une arène romaine, les membres de Kumo ne risquaient rien et observaient tranquillement le combat en hauteur.

« En ce début de soirée, je vous propose un nouveau combat d'anthologie. Deux monstres vont s'affronter à mort pour vos yeux. Je ne peux que vous jurer du sang et de la violence. Que les petits Hattori cachent leurs petits yeux, car ce combat risque d'alerter vos parents ! À gauche, un tueur d'humains du clan Mitsuna. Cet homme trahissait ses anciens alliés et tuaient des Kirijins sur l'île en question. À droite, un hybride ignoble et puant, il se fait appeler Arekushi. Il est si lâche qu'il s'attaque à des fermiers. »

Des Kumojins crièrent "Mort au singe" lorsque celui-ci pointa le bout de son nez. Lorsque les participants sortirent des deux entrées opposées, Hidemi ajouta :

« Hajime. »

Elle décida donc de s'asseoir et d'observer le combat avec une certaine complaisance. Aucun animateur n'était présent aujourd'hui, mais une douce musique classique allait accompagner cette confrontation. Parfait.

HRP : Des spectateurs ? Ouvrez un autre topic ou attendez la fin du RP. À votre guise.

Publié le 20/07/2020 à 10h59

Esprit invisible
Chakra bleu

Arekushi sortait enfin de sa cage, il était toujours enchaîné et il se débattait comme la bête qu il était. Il avait hâte de se battre et de faire couler le sang et de déchiqueter de la chair. Il hurlait de rage. Après un court moment, il arrivait aux portes de l arène. Il y avait comme un sas. On y défaisait ces liens, mais il n avait aucun moyen de s enfuir. Il ne recherchait pas cela.

Arekushi entendait la secrétaire faire la présentation des adversaires. Il entrait alors dans l arène en entendant les cris râteaux envers sa personne. Il rigolait et il tapait dans le seul comme la bête sauvage qu il était.

« Je vais tous vous crever ah ahah. »


Il arrachait le peu de vêtement qu il avait pour être plus à son aise pour combattre. Son adversaire entrait alors dans l arène. Il reconnaissait alors ce truc ignoble du clan Mitsuna. Il était excité comme pas possible... elle lançait alors le signal. La bête ne comptait pas y aller en douceur.

« Je vais vous montrer directement mon atout. »


Arekushi effectuait alors plusieurs mudra... le visage changé, la folie gagnait le Minashigo... il n était plus un hybride mais une bête enrage telle un berserker. Dans sa folie, il se jetait directement pour porter un coup de point direct dans le visage répugnant de l homme poisson...

Publié le 20/07/2020 à 11h24

Afficher les techniques utilisées
Chakra rouge

Une journée devenue classiquevpour Buichiro. L'arène il connaissait, le sang il l'avait déjà fait couler. Le peuple l'avait déjà vu combattre, ou plutôt étriper ses adversaires ! Aujourd'hui, c'était un peu différent, il ne connaissait pas le nom de cette bête, ne connaissait pas son clan et ses atouts. Mais il s'en fichait, il finirait coupé en deux comme les autres de toutes façons.

« Gamin, donne moi mon épée... »


Une phrase destinée à un jeune garde présent dans le sas. Les guerriers pouvait demander une arme, et le Mitsuna demandait toujours la même, son sabre que seul un Mitsuna et sa force surhumaine pouvait maîtriser avec excellence. Portant son épée, Buichiro pénétra dans l'arène et poussa un énorme.

« Wouaaaaaaaaaaa ! »


Le hurlement était destiné au publique, et celui ci l'accueillit avec une ovation. La plebe aimait le sang, la violence, les tripes sur le sol. Et Buichiro avait toujours offert satisfaction à la plebe.

En face de lui un véritable monstre, le poisson en salivaire d'avance, enfin un combat à sa hauteur ! Ce fou l'attaquait de manière frontale ?

« Ah Ah Ah ! APPROCHE ! »


Le Mitsuna planta son épée au sol, fit des mundras et accueilli le coup du singe avec une violente onde de choc, le but étant de la faire reculer. Son coup était forcément plus puissant grâce au jutsu, et à sa force de Mitsuna. Une fois le singe déstabilisé, le poisson repris son épée et donna un coup circulaire extrêmement violent pour le couper en deux.

Publié le 20/07/2020 à 12h47

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Son adversaire semblait très puissant et Arekushi n allait pas tarder à s en apercevoir. Alors qu il tentait une attaque direct, une cliente onde de choc me repousser fortement. Arekushi ne s attendait pas du tout à cela. Il était surpris, mais dans sa folie... il n y avait plus rien qui comptait que l appel du sang.

Il n avait pas vu la suite de l enchaînement ou une énorme épée venait pour le pourfendre... il était bien Tyrol tard pour esquiver, il fallait tenter de réduire la puissance de l attaque.
Il n avait d autre choix que de sacrifier son bras. Le Bras de Arekushi prenait comme une forme de bouclier pour venir bloquer l attaque fulgurante de son adversaire, mais même si il avait su en diminuer la puissance, Le Bras du gorille était inutilisable et dégoulinait de sang...

Sa rage ne faisait qu augmenter et il hurlait en direction de son adversaire qui semblait sûr de sa victoire.

Arekushi se lançait de nouveau vers lui à tout vitesse et augmentant la masse musculaire de son bras encore validé qui devenait énorme et difforme pour tenter de fracasser l homme poisson.

« Tu ne pourras pas gagné déchet du yuukan, tu seras mon repas de ce soir !!! »

Publié le 20/07/2020 à 16h43

Afficher les techniques utilisées
Chakra rouge

Quelle horrible déception... Déjà une grave blessure au bras ? Kumo n'était donc pas capable de lui offrir un vrai combat ? Le singe n'avait déjà plus qu'un seul bras. Et il attaquait encore de manière frontale alors que le Mitsuna tenait fermement son épée dans les mains. C'était triste, de tel capacité pour en arriver là. Son épée géante dans la main, l'homme poisson sectionna de manière net le bras qui portait l'attaque.

« Je veux de la compétition ! »


Le Mitsuna hurla ses mots avant de venir décapiter d'un coup net le singe. Il pensait que ce combat serait différent, mais les Mitsuna était trop fort pour les habitants de la terre ferme.

« HA HA HA HA ! »


Le Mitsuna poussa le corps décapité du singe avec son pied pour qu'il tombe au sol. Le combat était fini, il aurait peut-être droit à boire, où à une prostituée ce soir.

HRP : Bien sur, si tu contre, la fin ne compte pas.

Publié le 20/07/2020 à 17h25

Afficher les techniques utilisées
Esprit invisible
Chakra bleu

Arekushi y mettait toute sa puissance et sa folie ne lui permettait pas de réfléchir à autre chose que de tuer le gars qui était en face de lui. La chose se reproduisait une seconde fois. Les coups du berserker n arrivait en rien à atteindre son adversaire. C était un monstre de puissance et Arekushi rigolait de folie.

L épée du poisson s abattait alors sur l autre bras qui tombait au sol comme on autre peu avant. Arekushi n avait plus que v est jambes pour tenter d attaquer. Il se redressait tant bien que mal dans une mare de sang et il continuait à sourire, à rire !

« pauvre fou, c est tout ce que tu sais faire ahah ahah. Il me reste encore les crocs et les jambes pour te bouffer là tronche ahah ahah »


Dans la folie et le délire accrue avec la perte de sang. Arekushi pensait qu il était en train de s évanouir en tombant sur le côté... ce n était pas du tout ça, c était sa tête qui roulait au sol, laissant encore un cours instant les connexions qui permettaient de voir ce qui se passait. Le calme avait fait place à la folie, une délivrance pour ce monstre où le renouveau vers une vie meilleur... le sang giclait de partout et la tête de Arekushi qui roulait au sol avait gardé le sourire de folie qui l habitait totalement.

Publié le 20/07/2020 à 17h39

Jumelle N°2
Chakra bleu

Je connaissais des jours d'ennui, ceux dont vous n'avez goût à rien, ou du moins, une certaine flemme à faire quoique ce soit. Aujourd'hui, était un de ces jours. Par principe, ces journées là, je les passais dans l'arène. C'était en quelque sorte un entraînement, j'observais des gens combattre, je fais semblant d'analyser, et je m'habituais au sang. Bien sur, tout cela n'était qu'un gros ramassis de connerie, le sang, je le connaissais, plus que cela, je l'aimais, que ce soit le miens ou celui de mon adversaire ou d'un quelconque inconnu, je savais l'apprécier à ça juste valeurs. J'aimais l'arène, où du moins, j'appréciais l'ambiance qui s'en dégageait. Des cris de joie, de dégoût, de mise à mort, le bruit des lames qui s'entrechoquait, des bretteurs agonisants, des rares qui suppliait la foule pour vivre. J'adorai voir le peuple qui avait faim et soif d'occupation, et j’appréciai davantage la réponse de notre empereur, de la chaire pour les nourrir et du sang pour les abreuver. Je prenais autant plaisir à voir des esclaves combattre que la populace se divertir. Ils aimaient tous venir frémir devant ce genre de spectacle, certain se pensait même courageux en insultant les des combattants, alors que la majorité d'entre n'avait jamais connu ce qu'était l'ivresse d'un combat, de lutter pour sa vie. Bande de con... C'était donc sa la vie de noble ? Car oui, les meilleures places étaient réservé à la crème de Kumo. Crème dont je faisais partie grâce à mon sang Hattori. Je reconnais volontairement que je disposai également des tribunes possédant la meilleure vue, mais à la différence des hommes et femmes grasse qui m'entourait, moi, je la méritai. J'offrais mes armes et mon sang pour notre empire, j'offrais bien plus que la moitié de ces gens là qui étaient gérant de commerce. Bande de gras du bide, ils s'extasiaient devant des choses qu'ils étaient incapable de comprendre: la mort et le combat...
Toujours était-il, que j'étais arrivé pour assister à la fin d'un des combats programmés. Une femme à la chevelure blanchâtre était allongé au sol, son corps brisé. Il était évident que l'homme qui lui faisait face avait lui aussi subit malgré le fait qu'aucune blessure physique n'était visible. Non, ça blessure était bien pire, elle était psychologique. Il n'était pas rare que l'arène organise des combats au mœurs dérangeante, une mère contre un fils, un mari contre sa femme ou bien encore des frères... C'était ce genre de scénarios tordus qui amusait les Kumojins... J'observai l'homme qui se tenait agenouillé dans le sable de l'arène, tenant dans le creux de ses mains, la dépouille de celle qui devait être sa conjointe. D'ici, je pouvais voir les spasmes qui parcourait son corps. Ce salopard d'esclave devait être en larme... Pouvait-on lui en vouloir ? Comment aurai-je moi-même réagit si mon adversaire à mort se trouvait être ma jumelle ? Aucune idée... Je n'étais pas esclave... L'homme s'était redressé et toisa du regard la foule qui l’applaudissait. Ils poussaient des cris de joie. Les acclamations tombaient sur lui comme une pluie de feu. Ils lançaient des pièces, des fleurs, ils se dressaient en hurlant son nom. Ils tapaient des pieds à en faire trembler les tribune alors que lui vivait probablement le pire instant de sa vie... Si seulement je pouvais l'aider d'un shuriken en plein front...
Je m'avachis dans mon siège, l'un de mes deux pieds posé sur la barrière, mes bras longeant les multiples sièges qui s'étendait de part et d'autre. Je dominai la tribune par ma simple prestance et aisance dans un tel lieu. Certain des spectateurs me connaissait, j'étais une habitué de ce gradin. Nous avons tous nos petites habitudes...
Alors que l'homme était emmené de force et que la dépouille de sa femme était tiré par les chevilles jusqu'à la fosse, Hidemi annonça LE combat de la soirée. Les premiers n'étant que de simple amuse bouche, la tête d'affiche parlait de véritable monstre. J'avais hâte de voir cela! Et qu'elle fut ma surprise lorsque la première herse s'ouvrit et qu'un homme, où devrais-je dire un singe sortit de ce lieu. Il était hideux, juste pour cela, j'aurai payé le prix plein de l'arène. Il était rare de voir une chose aussi... moche ? Non, ce terme ne décrivait qu'une dixième de sa laideur. Son physique repoussant lui donnait un avantage certain dans le combat, qui oserait le toucher de sa main ? Alors que je n'avais toujours pas connaissance de qui serait son adversaire, j'attrapai un preneur de parie et misa ce qui, pour un citoyen de la basse populace, semblerait être une fortune sur ce monstre. Aucun doute, il gagnerait ! Je me fis la promesse d'assister à chacun de ces combats, juste pour le plaisir du divertissement. La seconde herse laissa pénétrer un homme poisson gigantesque équipé d'une épée qui semblait redoutable. Ainsi donc, l'arène se transformait en chenil et ses combattants serait donc des animaux. Cette idée me fit apparaître un sourire au coin des lèvres... Ce soirée m'enthousiasmai alors que le combat n'avait pas encore commencée, à tel point que je ne pu m'empêcher de crier telle une paysanne au travers de la tribune:

« Aujourd'hui l'arène à des allures d'une SPA ! 100 Pièces sur le macaque ! »


Certains des individus qui m'entourait accueillirent mes paroles par un rire tonitruant. Mais rapidement, le silence prit place alors que le babouin lança sa première technique. Et sa laideur s'agrandit, en plus d'être vilain, il était désormais difforme... Mais sa posture avait elle évolué, se montrant nettement plus aggressive. Alors, il se jeta, poing en avant contre le requin scie. Bien évidemment, une attaque aussi prévisible n’inquiéterai quiconque avait déjà combattu dans une arène. Et la suite des événement fut de très courte durée, trop courte... En seulement quelques coups d'épée l'affaire était réglé et la tête du macaque se trouvait déjà dissocier de son corps... Finalement, le combat s'était montré très décevant et je venais de perdre une belle somme d'argent... Ceci dit, je ne pu que reconnaître la qualité de bretteur de la poiscaille, alors, en signe de remerciement, je lui jeta négligemment une pièce au centre de l'arène...

Publié le 20/07/2020 à 19h05

Chakra bleu

Sans user de son matériel lui permettant d'augmenter sa voix, Hidemi fut incapable de s'empêcher de dire tout en repositionnant ses lunettes :

« Décevant et intéressant... »

Le combat était mauvais et bien trop rapide. Le Kirijin avait été trop rapide et le singe trop stupide. Rien de concluant. Pour autant, Hidemi trouvait cette bataille intéressante pour une autre raison... Arekushi avait été capable d'utiliser une capacité inconnue au bataillon. La Hattori allait bien évidemment récupérer les morceaux de ce type afin de mieux les analyser. Elle tiqua et reprit la parole en usant du matériel d'augmentation vocal :

« Kumojins ! Le combat est terminé, Mitsuna Buichiro est le grand vainqueur de cette confrontation ! »

Plusieurs Hattori râlèrent, mais rien de bien extravaguant. Hidemi devait dorénavant parler avec ce Mitsuna, il venait de réussir la mission confiée par la femme.

Publié le 21/07/2020 à 00h31

Chakra rouge

Le poisson n'avait pas eu le combat qu'il espérait, comme tous les Kumojin d'ailleurs. Non il avait espéré pouvoir sentir à nouveau le frisson de risquer sa vie au combat. Mais au lieu de ça rien. Le Mitsuna regarda alors quelques seconde le publique, puis une pièce tomba à ses pieds. Il cracha dessus sans la ramasser. Il n'était pas un mendiant, il était un combattant. Le meilleur moyen de le payer était de lui donner un beau combat. Un combat dans lequel il pourrait mourir dignement.

Plus rien à faire ici, le poisson regarda le cadavre, où plutôt les morceau de cadavre de son adversaire sur le sol. Pff quelle perte de temps. Il retourna dans le sas en traînant son immense épée derrière lui. Puis il la redonna au garde avant de se faire raccompagner jusqu'à sa cellule. Il espérait avoir une récompense. Une femme, ou de l'alcool... Quelque chose qui comblerait cette perte de temps...

Publié le 21/07/2020 à 01h24

Chakra bleu

Quelques minutes que je venais d’arriver ici. Après une courte marche, j’avais fini par atteindre l’arène. L’ambiance était électrique, et les places étaient presque indisponibles. Aujourd’hui paraissait être, un jour, spécial. Et je m’en rendis compte en prenant place dans les gradins.

Une femme, brièvement, présenta les deux concurrents qui à tour de rôle pénétrèrent dans l’arène. Il s’agissait de deux monstres. Deux monstres réels. J’avais déjà entendu parler du clan Mitsuna, ce clan aquatique, ce clan réputé redoutable en mer. Mais je n’ai invraisemblablement jamais vu la créature qu’il lui faisait face.

Une sorte de singe, bien agressif, dont l’entrée ne passa pas inaperçu. Ici, tout le monde semblait le détester. Je ne compris pas vraiment pourquoi cette préférence. Mais je continuai à observer le combat. La tension entre les deux concurrents était déjà à son comble.
Dès que le signal fut donné, l’animal prit une forme étrange. Une forme imposante et fonça comme un taureau sur l’homme poisson enragé et prêt à la tuer. Mais il en fut rien.
D’un coup agile, le Mitsuna repoussa la brute pour tenter de lui trancher la main.
Bien que fonceur, l’hybride su contrer le coup d’épée. Néanmoins, sa main fut mise hors-jeu.

Malgré tout, il fonça tout de même. J’avais beau réfléchir, je ne comprenais pas ce qui poussait cet individu à adopter une stratégie qui a déjà échoué. Une brute sans cervelle. Le résultat ne fut pas étonnant, une main coupé. Ainsi qu’une tête au sol. La défaite fut écrasante. Je n’ai même pas eut le temps d’analyser leurs techniques respectives.
L’homme poisson maîtrisait à la perfection cette grande lame, le gorille quant à lui misa tout sur sa puissance brute qui semblait découler d’étranges capacités physiques. Ça devait être une sorte de pouvoir héréditaire, ou alors une déformation de naissance qu’il sut exploiter en sa faveur.

Sa puissance est invraisemblablement démentielle. Elle n’est malheureusement pas bien utilisée. Aucune affinité, aucune technique. Ce fut pathétique. Le combat se finit en deux coups.
Je ne suis néanmoins pas déçu. Le combat a valu le détour. J’ai pu voir un homme poisson en action, ainsi qu’une créature dont je n’avais jamais entendu parler.
Je reviendrai plus souvent si de tels combats s’y présentent. On y fait des découvertes intéressantes. Et puis ça m’a donné des idées de techniques.

Publié le 03/08/2020 à 00h33

Chakra bleu

Ce fut très intéressant, mais après un tel spectacle, j’ai bien envie de m’échauffer un peu. Ça m’a bien remonté. En général, pour m’entraîner je me dirige en dehors de Kumo.
Enfin dans les alentours, vers la zone rocheuse. Les éléments du décor sont parfaits pour l’entraînement.
J’aime bien y stimuler des combats. Par exemple, qu’aurais-je fait contre ce monstre de muscles. Je l’aurai peut-être géré en soit. Du moins avec un peu de stratégie. Son plus gros défaut étant sa bêtise. Un coup bien placé au niveau d’un point vital, ou une balayette finement exécutée enchaînée d’un high kick aurait peut être fait l’affaire. Un grand peut-être. Il avait l’air bien plus résistant que ça.

Si l’homme poisson ne s’était pas battu avec sa lourde épée, l’issue du combat aurait peut-être été différente. Ainsi l’avoir tranché dès le début était la stratégie idéale. Le léser, puis l’écraser.
Maintenant imaginons si je m’étais confronté à l’homme poisson. Il n’y a presque pas de doute en ce qui concerne l’issue du combat. L’affrontement aurait clairement duré plus longtemps, néanmoins sa condition physique ainsi que sa prodigieuse technique à l’épée auraient eut raison de moi.

Il est clairement au-dessus de mes capacités. Mais si je me retrouve face à un tel adversaire, il n’y a nul doute que je ne me laisserai pas faire. En attendant, je vais m’entraîner pour transformer mes coups en armes destructrices.
Je me dirige donc dès lors vers la sortie du village. Et après une courte marche, je finis par traverser la porte.

Continuant sur ma lancée. Je finis par atteindre l’endroit de mon entraînement habituel. Une place assez atypique, entourée de montagnes rocheuses. L’endroit est entièrement fait de pierres, et des chutes y surgissent souvent. Ça me permet de travailler mes réflexes ainsi que la puissance de mes attaques. Ça me laisse un choix d’entraînement assez diversifié.

Publié le 03/08/2020 à 14h08