Perfectionnement

Année 7 | Printemps
Baron de l’alcool
Chakra bleu

Le soleil n’était pas encore levé, Kumo commençait seulement à se réveiller et d’autres finissaient leur dur labeur de nuit. Je mangeais tranquillement mon petit déjeuner. La journée allait être très longue, je devais m’entraîner à me perfectionner dans l’art du taijutsu. Un entraînement très physique mais aussi spirituelle, il fallait que mon corps soit en harmonie avec mon esprit pour que mon corps devienne une véritable arme de destruction. Je suis un peu un recul de mon clan... enfin ça l’a été pas mal d’années. Depuis que maitrise correctement le taijutsu et kenjutsu, on y a trouvé un certain intérêt pour le mettre en force de frappe dans les missions ou autres. Je m’étais créé une réputation de dur, n’hésitant pas à me battre à tout va, dans les bas quartiers ou dans des tournois clandestins et aussi en prison quand j’y faisais quelques séjours pour mon agressivité.

Tout ça était en fait juste pour toujours combattre et devenir plus fort, être capable de me défendre et de détruire mon adversaire. C’était dans cette optique que je me mettais en route vers vers les régions montagneuses non loin de Kumo. Un terrain d’entraînement gigantesque avec des conditions parfois rude, l’endroit idéal. Mon niveau de taijutsu atteignait bien un niveau qui me permettait de rivaliser avec beaucoup de shinobi et ma manipulation de l’épée lourde a demain faisait de moi un adversaire redoutable, ça ne suffisait pas hélas pour rivaliser avec les plus grands et je voulais y avoir une plus et même les surpasser.

Je traversais les petits villages bordant Kumo sans m’y arrêter surtout que les hattoris n’étaient pas spécialement apprécié de tous et c’etait compréhensible. J’empruntais ensuite les chemins de montagnes sinueux et très abîmés. J’escaladais ensuite une parfois assez conséquente pour atteindre un plateau très rocailleux que j’utilisais comme terrain d’entraînement. Je devais durcir mes poings mais comme avant tout entraînement, je me positionnais au milieu du cercle que former les rochers et j’allais y méditer. Je restais souvent là quelques jours avant de revenir à Kumo, on savait où j’étais si on avait besoin de moi. L’entraînement de mon esprit allait pouvoir commencer et quand il sera en parfaite harmonie, je pourrais débuter la seconde partie de mon entraînement.

Publié le 16/09/2020 à 11h53

Baron de l’alcool
Chakra bleu

Plusieurs heures ç étaient écoulé et je sentais la pluie perler le long de mon visage. Un orage s’annoncer, le ciel allait gronder, la meilleur des choses pour que mon esprit reste apaisé. J’étais totalement concentré sur l’entraînement que j’allais me faire subir et je me relevais lentement tout en gardant les yeux fermés. Je devais m’imprégner de la nature et accentuer les sens pour mieux me protéger et attaquer. C’était un très long chemin afin de maîtriser totalement l art du combat, j’étais deja initié à une école et je comptais bien en devenir un maître aussi.

J’avais mon plan sur la finalité de mon entraînement et des choses que j’allais devoir faire pour maximiser mes pouvoirs. Ça allait prendre du temps, j’étais patient même si cela ne se voyait pas vraiment. Je commençais à pourfendre l’air dans une danse macabre dont les coups passaient à travers la pluie en percutant les gouttes. Combattre aveuglément était pour affuté les autres sens, il fallait même tous les entraîner de différents manière ainsi si j’en perdais un, il me restait les autres pour me guider et ne pas l’handicaper. Je continuais ces mouvements ayant le but de me rendre plus rapide et plus endurant, les entraînements devaient aller de la douceur à la douleur de manière graduelle sans y faire un choc qui gâcherait les acquisitions dû jours. C’était un véritable travail d’horloger de fluidifier et de coordonnées tout les mouvements. Ça me permettra d’anticiper certaines attaques et ainsi mieux les esquiver pour pouvoir riposter .. Je possédais un art puissant qui était basé sur l’offensif. C’était une énorme force à condition de ne pas me faire toucher. Je devais ne faire qu’un avec mon affinité qu’est le vent et ainsi je pourrais encore mieux me protéger et devenir le maître en taijutsu gouken!

Publié le 16/09/2020 à 16h36

Chakra bleu

Quel temps pourrit, il ne manquait plus que ça, de la pluie. Et il ne pleuvait pas qu'un peu... Nori se dirigeait vers le terrain d'entrainement que possédait Kumo afin d'oublier ses chagrins et ses peines. Une bonne méditation et un bon entraînement lui permettrait de se libérer l'esprit de ses vils tourments. Etant dans un domaine montagneux où il y avait une végétation peu abondante, l'homme grimpait dans une marche rapide jusqu'au sommet du lieu dit. En arrivant sur place, il se rendait bien vite compte qu'il n'était pas le seul à avoir eu cette idée et de plus il connaissait très bien l'énergumène qui se concentrait. Un petit sourire en coin apparaissait sur le visage de notre Hattori et dans un mouvement rapide il s'élançait vers Karuso, bâton à la main.

« Comment va mon frère d'arme ? »

Se moquait-il en assainissant un coup envers son confrère. L'avait-il esquiver ou bien tenterait-il de faire le dur ?

Publié le 16/09/2020 à 17h27

Afficher les techniques utilisées
Baron de l’alcool
Chakra bleu

J’entendais chaque gouttes qui tombaient sur ma peau et au sol, le fait de se focaliser sur un seul sens aidait à le développer grandement. Ça permettait de faire des prouesses et même d’aider un groupe lors d’un combat. J’entendais alors des pas se diriger vers et une voix qui m’était très familière. J’ouvrais les yeux et je fus surpris par son attaque avec le bâton que je prenais en pleine tronche. Je me tenais le nez comme un imbecile en l’insultant de tous les noms d’oiseaux que je pouvais connaître. Je tâtais le nez et il ne semblait pas cassé.

« J’aurai pu être agréable du fait que tu me rends visite mais pas là. Bordel tu as failli me défigurer, tu as bu un jus pétillant pour être dans un tel état? Sérieux faut que tu arrêtes ! »


Je n’étais pas content mais ça redescendait assez vite, juste car c’était Nori, un autre je l’aurai balancé dans le vide directement. Je m’asseyais au sol jambe croisé et je le regardais.

« Ça va ça va... je suppose que tu n’es pas ici pour admirer la vu. Tu es venu voir comment je m’entraîner pour me copier. Je suis content que tu sois un grand fan, mais c’est limite du harcèlement là ahah a. »


Je me relevais et je prenais la pose pour chanter

« le plus fort c’est bien moi, le plus sport c’est bien! Ça c’est pas des biceps en cartooooonn. »


Et je faisais un petit pas de danse durant mon chaud pour finir par un salto arrière pour me réceptionner comme le bellâtre que j’étais.

« Bref, tu vas me montrer un peu si tu as progresser ou tu es juste venu ici pour me taper dessus ? »

Publié le 16/09/2020 à 19h03

Chakra bleu

« Kuraso-Kun tu ne devrais pas te fâcher comme ça ! Ah ah ah ah ah ! »

Il baissait son bâton et prenait un air supérieur, il tentait de provoquer son ami qui celui-ci s'en foutait et q'une fois debout il se mettait à se comporter comme une vedette...

« Il n'y avait pas que du pétillant dans mon jus mon ami ! Ah ah ah ah ah ! »


« Trève de bavardage et en garde Kuraso, je vais te montrer qui c'est le patron ! »

Nori posait son arme et s'éloignait pour se préparer à l'entraînement qui allait suivre. Une fois en position de combat, il inspirait profondément et expirait pour se vider comme un ballon. L'Hattori se sentait prêt pour réceptionner les coups de son jeune copain. Ce qui lui plaisait par dessus tout dans leur combat, c'était le fait que ni l'un comme l'autre ne retenait les coups. La pluie faisait rage et bientôt sonnait l'heure du glas. L'homme observait Kuraso se mettre en position avant de commencer le'échauffement.

Publié le 16/09/2020 à 21h34

Afficher les techniques utilisées
Baron de l’alcool
Chakra bleu

« Je pensais me faire un entraînement tranquille pour affine mon taijutsu... mais bon, c’est toi qui on aura choisit. Je ferai en sorte de pas y aller trop fort. »


Je retirais ce qui me servait de Kimono, je laissais apparaître un corps rempli de cicatrice, meurtrit par un père et endurci par moi même, j’aurai du le remercier en soi. Je restais là à le regarder, la pluie recouvrant mon corps et le vent qui devenait de plus en plus fort. Des belles conditions pour commencer un combat pas vraiment amical mais celui ci devait durer longtemps. Je devais améliorer mon endurance à recevoir des coups de plein fouet afin que mon corps devienne aussi dur que de la roche.

« Le temps est à l’orage, j’aurai préféré vraiment détruire le décor et escalader la montagne jusqu’à son sommet. On pourra le faire après si on est pas trop amoché. »


Il avait saboté tout mon programme du jour, je devais courir, grimper, me muscler et cela pendant des jours mais avec lui, je risquais de devoir repartir plus tôt pour un aller à l’hôpital... ou la solution de rester ici même blessé serait plus concevable pour faire mon entraînement avec handicap. Je devrais d’ailleurs m’acheter ces poids particulier que l’on met autour des chevilles, ça aiderait à développer ma vitesse et ainsi surprendre encore plus les adversaires.

Je m’étirais et je m’echauffer correctement pour éviter tout claquage qui ralentirait ma progression. Je me mettais alors en position de combat. Je tapais alors dans un caillou au sol qui se dirigeait droit sur Nori, je suivais celui ci avant de sauter derrière lui et enchaîner directement avec un coup de pied en plein dans le dos suivit d’un balayage.

Publié le 16/09/2020 à 21h58

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Quel gamin trop sérieux ce Karuso, le mot rire ne devait pas lui être familier ou alors les deux Hattori n'avaient pas le même sens de l'humour. Son confrère commençait à se déshabiller... L'enfoiré le faisait-il exprès sachant l'homosexualité de son ami ? Non, ça ne devait pas être ça, car l'autre Hattori ne faisait pas de coups bas de se style là.

« Un enchaînement intensif après le combat, ça me paraît plutôt correct comme suite. »

Soudainement, son meilleur pote se mettait en action et faisait une petite diversion avec un petit caillou de rien du tout avant de se positionner dos à Nori qui bloquait son coup de pied, mais pas la balayette. Il se précipitait de mettre ses mains au sol la tête en arrière avant de prendre une impulsion sur celle-ci pour se remettre debout. Durant son élan il décrochait plusieurs coups de poings dans un style art martiale. Les deux hommes ne se privaient pas pour s'en mettre plein la tronche et ne perdait de temps avec des dialogues sans importance. Après s'être pris plusieurs coups, Nori optait pour usait de ses jambes en relai de ses bras. Après quelques minutes d'acharnement Kuraso lui saisissait l'une des jambes, voulant éclater Nori sur le sol, mais celui-ci poussait l'autre Hattori avec son autre jambe avant de faire un salto et se mettant à nouveau en position de garde.

« Tu as bien progresséma parole ! »

Publié le 17/09/2020 à 08h01

Afficher les techniques utilisées
Baron de l’alcool
Chakra bleu

Ah ouais, il le prend ainsi, il avait prit mon attaque assez facilement et il enchaînait des coups dont j’arrivais à bloquer certains, contrer et répliquer. Je prenais des chocs au niveau du visage et du ventre. Il utilise un art martial qu’il maîtrisait plutôt bien. Les coups d’entre choqués, provocant de léger bruit du au percussion. Ça allait être un combat assez intensif et cela me faisait bien sourire. Ma tentative pour le projeter au sol N’avait pas abouti. Il avait un avantage certain par rapport à moi, il était plus léger. Il se remettait en position de combat et je faisais de même, mon art de prédilection était le kung fu, il était temps de passer à un niveau supérieur pour intensifié le combat même si j’avais déjà plusieurs hématomes sur le corps qui étaient apparus dû aux impacts de ces coups.

« Très bien, c’est plus intéressant un combat en art martial... mais tout les coups sont permis. »


Je fonçais droit sur Nori, ma vitesse avait doublé. Je l’accablant de coup dont la puissances étaient beaucoup plus intenses, celui ci se protéger du mieux qu’il pouvait avec ces bras, mais je ne relâchais pas la cadence avec mes pieds et les poings. Je finissais par sauter derrière lui pour le chopper au niveau du cou et augmenter mon étreinte sous le nom de la prise de l’ours pour qu’ils s’évanouissent.

« Je vais te faire craquer avant moi ce coup ci ahahah. »


Je savais très bien qu’il pourrait s’en démêler. Mais le but était de l’affaiblir et pour la part un peu me reposer, ça demandait une bonne quantité de chakra et je n’étais pas encore habitué à en dépenser autant.

Publié le 17/09/2020 à 09h07

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Qu'est-ce que... Il prenait vraiment tout au sérieux le bougre. Il enchaînait les coups dans le but d'épuiser son frère avant d'attraper Nori par son cou et de l'immobiliser. Pensait-il vraiment pourvoir fatiguer un ninja de cette manière ? Ni une, ni deux l'Hattori de la foudre se dégageait fissa en basculant la force de son ami vers l'avant, celui-ci refusant de tomber faisait une roulade avant et se préparait à répliquer, mais Nori prenait de l'avance et lui assignait un coup en plein thorax. Puis, il faisait deux saltos arrière pour mettre de la distance afin de souffler un peu.

« Tu crois que je n'ai pas compris ton petit manège... »

A peine avait-il eu le temps de finir sa phrase que le pied de Kuraso lui frôlait le visage. Pivotant sur lui même, la jambe de Nori rencontrait la seconde de son ami. La baston était très loin de se terminer et l'Hattori appréciait le combat amical.

Publié le 17/09/2020 à 12h49

Afficher les techniques utilisées
Baron de l’alcool
Chakra bleu

Il me saoule , il est bien trop souple... on dirait presque qu’il est fait en caoutchouc. Ça va devenir difficile de le battre, surtout que je commençais à m’épuiser et que ce coup dans le thorax avait coupé mon souffle. Il avait le dessus, je devais réfléchir à quoi faire...je n’avais pas assez d’entraînement dans mon art offensif et si il arrivait à le contrer, ça serait le ko technique pour ma part, je ne peux pas non plus abandonner...le ton était sérieux et la pluie devenait de plus en plus violente troublant ma vision ou c’était la fatigue.

« Je vois en effet que tu ne te laisses pas prendre au piège, je voulais régler cela de manière douce, mais ça ne marche pas. »


Je baissais ma garde tout en fermant les yeux quelques instants. Je devais parfaitement me concentrer sur l’attaque, plus aucune défense, je devais compté sur la force brute et la rapidité. Après quelques instants, j’ouvrai les yeux, le ton grave.

« Si tu me contre ici, tu auras gagné Nori. »


Je me propulsais vers Nori, créant un sillon dans le sol du à la puissance qui se dégageait de mon corps, je n’avais plus aucune défense, toute la puissance était dirigé vers l’offensif et telle une fusée je levais mon bras pour tenter un coup direct en pleine mâchoire.

Publié le 17/09/2020 à 13h04

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Voyant l'homme baisser sa garde et fermant ses yeux, Nori continuait de picoler. Il ouvrait la jar et commençait à boire comme le plus gros pochtron. Karuso avait bien raison sur une chose, son camarade ne buvait pas un jus pétillant, mais un sake extrêmement concentré en alcool. Une fois le contenu vidé, l'Hattori balançait le récipient avant de se prendre un grand coup dans la mâchoire, le propulsant à quelques mètres de là. L'homme du vent ne disait pas son dernier mot et tentait à nouveau une offensive contre l'homme de la foudre. Il fallait gagner un peu de temps pour que l'alcool puisse faire son effet. Tentant de se défendre du mieux qu'il pouvait, Nori finissait par voir toruble et sentir encore plus "flagada".

« Oye ! Karuso.. ! Viens voir "papa" ! »

Amoché, il ne marchait plus droit, vraiment plus du tout. Ses pas et ses mouvements allaient être imprévisible et bien casse pied pour son frère d'arme.

« Hé, hé, hé.. »

Notre Hattori était complètement ivre et riait bêtement pour rien. Ce qui agaçait très fortement l'homme beaucoup trop sérieux en face de lui. Il tentait un nouvel assaut et ratait sa cible qui celle-ci d'un mouvement désarticuler envoyait un coup dans les cottes de son adversaire.

« Ben alors... Ça va pas ? T'es tout pâllllllllle mon Karuso ~ Ghé, hé, hé, hé. »

Publié le 17/09/2020 à 15h48

Afficher les techniques utilisées
Baron de l’alcool
Chakra bleu

Il était con ou il le faisait exprès ? Je n’avais eu aucun mal à lui décocher ce coup car il buvait en plein combat...J’étais assez essoufflé et il se relevait malgré tout complètement ivre... c’était peut être le moment déjà profiter et je continuais mon assaut, mais impossible de le toucher tellement ces mouvements étaient totalement imprévisible et il se doutait de moi en plus! Je recevais alors un coup puissant dans les côtes et j’entendais celle ci craquer... je tombais sur le côté tentant de me redresser tant bien que mal en le tenant les côtes...

« Enfoiré! »


Je venais de comprendre. Ce n’était pas du hasard mais il avait subit un entraînement du Suiken... il avait bien caché son jeu. Il était encore frais, d’une certaine manière et moi j’étais salement amoché. Ça allait vraiment être difficile de le sortir de ce merdier.

« Toi aussi tu t’es entraîné en secret sans rien me dire. J étais beaucoup trop sûr de moi et je le paye maintenant tsss. Mais je ne comptes pas abandonné pour autant. »


Je courais du mieux possible vers lui, la douleur était forte et mon allure était hésitante. Je tentais alors du lui mettre un coup au niveau du thorax qu’il évitait sans soucis. Je le voyais passer sur mon côté et me mettre un coup de pied pleine face. Je m’écrasais lourdement au sol. Ma vu était plus que troublé. Je tentais de me relevais... mais je finissais par m’écrouler au sol de douleur et d’épuisement...

Publié le 17/09/2020 à 16h11