Fuite et abandon.


Le Minashigo osait parlé d'honneur? Un tel être pouvait t'elle en avoir? L'ancien kumo-jin n'en avait cure finalement. Le jutsu aqueux avait fait mouche, mais pas suffisamment pour tuer le Minashigo. L'achever à distance serait compliquer. il sembler avoir la capacité de produire de la chaire à sa volonté. Ce serait donc un combat d'endurance à distance qui se jouerais. Mais avec l'interaction avec Genichi et Kuraso. Le Gaikotsu avait déjà consommer du chakra. il devait en finir rapidement. il composa de nombreux mudras alors que le Minashigo s'étirer. Son corp commencer à gonfler, ce remplissant d'eau. Pour affronter ce monstre, le singe avait décider d'en devenir un.

« Dansons Hakai!! »

Une derniére danse, voila ce qu'il comptait offrir à cette chose. il venait d'avoué avoir attenter à la vie de Rei. Il n'y avait donc plus rien pour faire changer d'avis le singe. Il venait de confirmer le doute qu'il avait depuis qu'il l'avait retrouver. hakai sauté, il avait pris la même forme que lors de leurs premier combat. Ce dernier lancer ders pique afin de limiter la fuite du singe. Ce dernier entra dans son jeu. Dégaina Keiken, la lame de Bakura ne brillait pas. il n'y insuffler pas encore de chakra. Les pique pleuvait, certain écorchèrent le corp du singe, mais seul de l'eau jaillissait des plaie avant de se fermer.

Le singe recula de peu lorsque Hakai fracassa le sol devant lui, usant de l'un de ces masse. Des pique partait dans plusieurs direction, pour empêcher la fuite. Mais le singe ne comptait pas fuir. Lorsque le seconde masse alla pour frapper le singe, Kitai passa son bras par dessus et accompagna le mouvement. Accrocher ainsi, il diminua une petite partie de l'impact. sur le coté opposé du choc, il y eu un jet d'eau assez important. L'importante quantité d'eau qui circulait alors dans son corps absorba la majorité de 'l'impact. il ressentit la douleur du choc. Mais les organes interne était ainsi préserver de dégât bien plus important; Un tel coup aurait pu le tuer net autrement. Sa main libre ne perdit pas de temps. Keiken se mit à briller ardemment. de son autre bras, il frappa d'un coup horizontale en direction du cou de Hakai.

HRP : Alors je sais pa si je suis claire dans le détail de mon action: En gros Kitai coince ton bras entre le sien et son corp qui a encaisser l'impact. De son autrer main qui tien Keiken (que je n'ai pas dans ma FT mais que je possède. Il va la planter dans le coup de ton Minashigo

Publié le 13/10/2020 à 21h33

Esprit invisible

Ce gars avait vraiment des techniques bizarre, il gonflait comme un ballon d’eau. Pathétique chose mais alors que je portais mon attaque, elle ne faisait pas totalement mouche. Il m’enfilait Le Bras pour accompagner mon logement et ainsi diminuer une partie l’impact de mes coups.

J’étais coincé et je voyais une lame sortir qui m’éblouissait totalement. Qu’elle était cette lame brillant comme le soleil. Je n’avais jamais vu ça de la pauvre existence. J’étais coincé et incapable d’esquiver même si je ramenais mon autre bras-Masse pour tenter de le percuter. Je croisais alors son regard et le miens changé, il s’agissait de Reinji qui souriait Kitai alors que sa lame lumineuse venait se planter lourdement dans mon cou... j’amenais ma main qui était redevenu normale et j’attrapais sa lame... je ne sentais plus réellement la douleur, la délivrance était enfin là pour le monstre horrible que j’étais. Il me libérait de mon fardeau et de cette vie de fuite.

« Merci ... »


Ce fut le dernier mot que j’ai pu lui dire avant que la vie ne s’échappe de mon corps.

Publié le 14/10/2020 à 09h03


« Merci... »


Depuis combien de temps le singe ce tenait assis là, ç fixer un monticule de terre? C'était la dernière demeure d'un Minashigo. D'une créature emprunt de folie qu'il avait affronter. Il avait nettoyer keiken et ranger la lame dans son fourreau. Il n'avait cependant pas pris la peine de nettoyer ces vêtement. Recouvert de boue et de sang. Il avait empiler trois pierre de taille décroissante en guise de tombe. Hakai, il n'était qu'une victime de son destin. née fou, il n'avait aucune maîtrise de ces actes, vivant au jour le jours et créant du malheur autour de lui. Était-ce par choix? Difficile à dire. Mais lui, il avait frapper par choix. il aurait pu le laisser partir, pourquoi l'avait t'il pas laisser fuir? Par vengeance pour le mal qu'il avait pu faire à Rei? Non. Pour sauvez de nombreux innocent qui aurait croiser la route du fou? peut-être bien. Mais ce qu'il était sur, et c'est ce qu'il y avait de pire. Il y avait pris du plaisir. Comme les civils qu'il avait tuer lors de son enquête avec Rei. Sentir la vie quitté le corps encore chaud. Oui, il avait aimer tuer ainsi ces personne. Il avait pris du plaisir à tester ces compétence et à hôte la vie d'Hakai sans hésitation.

Un merci

La créature, non un compagnon un peu fou, l'avait remercié alors que lui prenait du plaisir. Tu n'avait pas agis pour lui pourtant. Ce sentait t'il libérer? Il ne prenait peut-être pas de plaisirà être comme il est. Une libération. Finalement, l'épargnez avait été qu'une pierre de plus à son fardeaux. Le singe ce sentait coupable à nouveau. Coupable de ces choix. Epargner le prince, trahir Genichi, Tuer Hakai. le tuer, ce n'était pas l'aider. Il venait de faillir une nouvelle fois.

« Je suis... Désolé Hakai... »

Il posa sa main sur le petit édifice qu'il avait construit, suivant du doigts les gravure du prénom du Minashigo. Une façon de ce racheté? De préserver sa mémoire? Nul doute qu'il ne résisterait pas au ravage du temps. Tournant les talon, il devait retrouver le Prince, retrouver Rei... S'il était en vie, il devrait suivre la piste, suivre la piste de Masaru. il ce sentait vide, l'impression qu'une partie de lui était morte en ce jour. Pourtant, son chemin continuer.

Publié le 16/10/2020 à 21h06