Récolte des denrées.


Tu étais de bon matin, cette journée tu l’aimais comme à chaque nouvelle lune. C’était l’heure de récolter ce que les villages aux alentours nous devaient pour pas se faire massacrer. Entre le bétails et tout types de culture, il y avait de quoi faire. On leur laisser un minimum de quoi vivre pour revenir à la prochaine lune, si il venait à mourir, on devrait récupérer les terres et les cultiver nous même. Ça pouvait être contraignant d’envoyer nos déchets de Kaguya sans chakra qui en profiterait pour manger comme des porcs. On toléraient leurs présences, mais on n’hésitaient pas à les tuer ou les malmener. Tu en appelais d’ailleurs quelques un pour faire le transport des provisions. Hors de question de s’abaisser à le faire, il y avait les bouseux pour cela!

« Tas de raclure dégénérée ! On y va et à bon rythme, hors de question d’y passer la journée sinon l’un d’entre vous subira la colère pour le faire comprendre aux autres ! »


Tu faisais les derniers préparatifs et l’inspection des charrettes pour ne pas tomber en vrac en plein milieu du parcours car un idiot n’a pas révisé correctement on état des roues de bois. Le dernier qui a mal fait son boulot a finit empalée au milieu du village. C’est le sort réservé à cette bande d’incapables qui ne nous servent à rien sauf pour jouer le rôle d’esclave!

« Je vois que tout est en ordre et je l’espère vraiment pour vous. Je suis de très mauvaise humeur et je ne vais rien tolérer quitte a devoir vous fracasser au premier qui bronche! »


Tu donnais le signal pour démarrer, tu restais à l’arrière pour voir si tout le monde faisait ce qu’il avait à faire avant de te mettre en route avec eux pour quitter le village et faire le tour de 3 iles environnante ! Ça allait prendre du temps, mais nous aurons de quoi faire pendant un bon moment. Les charrettes embarquaient dans les navires pour plus de facilité pour le transport.

Publié le 21/11/2020 à 19h58


Inoiya avait pris le contrôle du clan Kaguya il y a maintenant plus d'un an. Elle avait laissé les brutes de l'île continuer leurs agissement, même si cela ne lui convenait pas. Elle ne se sentait pas encore chef de cette bande de barbare sanguinaires elle se contentait de jouer un rôle. Un rôle qui faisait d'elle une féroce guerrière. Elle ne supportait pas toute ses fête de retour de raid, mêlant beuverie et orgie sur la place central de l'île. Mais il fallait le dire, bizarrement, c'était sans doute l'endroit où elle avait été le plus en sécurité depuis longtemps, voir depuis le début de sa vie.

Aujourd'hui un raide était prévu, et il fallait l'avouer, les raides avait une importance cruciale dans la vie de l'île, sans eu pas de nourriture pour les Kaguya. Cependant, aujourd'hui la cheffe du clan avait décidé pour la première fois de prendre part à l'un de ces raids. Celui ci était dirigé par Shikuro, un homme influant qu'elle n'avait pas suffisamment côtoyé, avec son soutien elle pourrait sans doute plus facilement changer quelques lois. Mais au vu de la religion, cela était très compliqué.

En arrivant sur le port, elle aperçu l'homme d'une cinquantaine d'années en train de vociférer, de hurler sur ses hommes qui embarquaient dans les drakkars. Je m'approchais de lui et venait lui dire.

« L'équipage est prêt ? On va où ? Oui tu as bien compris, je vais vous accompagner aujourd'hui... »


C'était rare de voir un chef faire cela, mais elle savait que ce serait le seul moyen de gagner le respect de tous. Elle agirait en Kaguya, jouerait son rôle à fond, quitte à changer son caractère et sa façon de vivre.

Publié le 23/11/2020 à 22h09


Les préparatifs se finissaient et tout le monde étaient prêt pour le départ de notre routine mensuelle. Tu te disais que tu allais ramener quelques femelles barbares pour festoyer avec elle et les delaisser aux jeunes du clan pour les depuceler. Autant qu’elles servent à quelque chose. De ton côté, tu avais passé l’âge de faire de telles choses avec des non clanique. En vrai, tu étais même un loup solitaire qui prenait son plaisir uniquement dans le sang de la chair et extirper les os de celle-ci. Jadis, quand tu étais plus jeune, tu aimais participer à ces orgies clanique plus que régulière où tout les membres de notre clan se mélanger pour une reproduction fertile. C’était un autre temps, tu te faisais vieux. Place aux jeunes. Tu arrêtais de t’égarer dans tes souvenirs. Tout le monde était prêt et il était temps pour toi t’embarquer aussi.

« J’espère que vous êtes en formes car vous allez devoir ramer comme des forcenés ! »


Alors que tu embarques, tu voyais la jeune donzelle, notre chef arrivait. Elle voulait quoi celle là? Elle avait gagner le droit d’être notre chef, mais elle restait une continentale jusqu’à preuve du contraire. Elle te demandait si l’équipage était prêt et où on allait. Tu affichais un grand sourire. Elle voulait participer à un raid pour la première fois. Elle n’était peut pas perdue.

« Tout est prêt et on va vers les îles du sud. Ça fait un moment qu’on y a pas été. On va leur rappeler qu’on est toujours bien là. Tu nous accompagnes alors, tu te décides enfin à participer à nos activités ? »


Tu n’avais pas en avis réel sur elle. Tu attendais qu’elle fasse ses preuves mais tu ne lui mettrais pas des bateaux dans les roues pour autant. Tu l’invitais à s’installer et une fois fait, on commençait à naviguer.

« Comme tu es avec nous. Tu vas en prendre le commandement. C’est quasi tout droit. Mais donne le rythme pour pagaille. Montres moi ton autorité en soumettant ces tas de raclures qui nous servent d’esclaves. »


Les sans pouvoir qui n’était que des dégénérés à tes yeux. Ils n’avaient pas de chakra, ils ne méritaient aucun traitement de faveur de notre part.

« On y sera d’ici 3 petites heures. Tu vas bien t’amuser crois moi! »


Publié le 23/11/2020 à 22h32


À peine en contact avec cet homme et Inoiya compris quel genre de dégénérés il était. Le genre quelle9ne supportait pas sur le continent, mais qui faisait parti de la majorité sur l'île. Il voulait faire pagailler les Esclaves alors qu'il y avait des voiles et que le vent était favorable. Elle voulait bien se mêler à la masse, mais hors de question de devenir une idiote pour autant.

« Le vent est favorable... »


Voici la seule réponse qu'elle donnait à son congénère, puis elle se dirigea vers les Esclaves et dit.

« Vous croyez peut-être que c'est moi qui vais hisser la voile bande de cloporte ? Plus vite que ça, car sinon vous me servez à rien ! Et chaque esclave qui me sers à rien sera noyé ! »


Elle illustra ses mots en plongeant la tête d'un des esclaves dans l'eau. Ils se mirent alors tous au travail, elle le remis sur le bateau et le malheureux crachait ses tripes à plein poumons. La belle Kaguya au visage brûlé lors de la bataille de Kumo se remis alors à côté de Shikuro et lui dit.

« Tu as quelque chose à boire ? Je ne veux pas croire que l'on va passer trois heures la gorge sèche ! »


En réalité, si elle voulait pouvoir commettre les atrocités du raide, elle devait être dans un état second. Elle sorti une cigarette et la fumais, c'était la dernière de son paquet, elle espérait bien pouvoir en récupérer d'autres durant ce raide.

Publié le 24/11/2020 à 21h24


Cette gamine qui était pourtant notre chef prenait enfin des initiatives qui me paraissaient d’abord inadéquates pour permettre à ces tas de fumiers de se la couler douce et tu allais intervenir quand celle-ci leur demander de mettre les voiles en menaçant de les noyer et de presque faire un exemple. Tu voyais dans son petit jeu qu’elle voulait faire bien sans pour paraître comme une barbare sanguinaire. C’était pourtant notre nature profonde et, un jour ou l’autre, elle prendra le dessus même sur elle contre son gré et elle deviendrait totalement cruelle en oubliant des actes de bonté soudaines ou alors juste par intérêt.

Tu la laissais faire, c’était là chef et on ne désobéit pas à ma chef sauf si on veut lui prendre sa place et ce n’était pas mon cas. Loin de moi l’idée d’avoir eu une fois l’envie de prendre la tête de notre peuple. C’est bien trop de responsabilité et tu n’en voulais pas. Elle t’interpellait en te demandant si tu avais quelques choses à boire, elle voulait passer le temps. Qu’il en soit ainsi et tu souriais sans ne rien dire. Tu partais en direction d’une des charrettes où tu avais ton sac. Tu apportais 4 bouteilles d’alcool. Une pour notre chef et les 3 autres pour toi. Tu avais autre chose avec toi là voyant fumé et dépité de ce qui semblait être sa dernières cigarette. Tu lui tendais alors un paquet avec plusieurs cigarettes dedans.

« Voilà pour toi, tu auras de quoi t’occuper pour le voyage allé. Tu verras que ça ne paraît pas si long que ça. Le air de la mer est vivifiant et tu te sors un peu de notre air redondant sur l’île. Ce sont des moments d’évasions que j’apprécie et encore plus car nous allons briser quelques os. »


Tu te mettais à rire fortement. Les voiles étant sorties, beaucoup étaient en train de flemmarder mais c’était hors de question.

« Vous ne ramez ps mais vous aller me nettoyer ce pont qui est plus sale que qu’un tas de macabre empilés depuis plusieurs jours au soleil. Ça sent la mort!au boulot ou je vous fais passer le dessus bord avec un boulet attaché aux jambes pour vous allez faire joujou avec la poiscaille du coin!! »


Tu débouchais une bouteille d’alcool avec tes dents avant de boire la bouteille d’une seule traite. Tu te frottais la bouche bruyamment avant de t’adresser à Inoyia.

« Alors ma petite, tu prends du galons, ça fait plaisir à voir! Mais il faut être bien plus dur avec ces fainéants dégénérés. Sinon, ils vont finir par te pourrir la vie et la notre et on ne sera plus rien en tirer et on devras les tuer. »


Tu regardais aux larges. On pouvait déjà apercevoir une île au loin.

« Courage plus que 2h. Fais gaffe avec cet alcool sinon je vais devoir demandé aux hommes de nettoyer le pont à nouveau ! »

Publié le 24/11/2020 à 21h41


C'était une brute, mais malgré tout Shikuro etait plutôt sympathique. Comment Inoiya pouvait être devenu la cheffe de cette bande de dégénérés baiseur de chèvre. Il y a deux ans, elle était à Kiri, essayant de sauver les enfant en compagnie de Kitaï, d'un bâtards Hattori, d'une Kenketsu et d'un Kirishitan. Aujourd'hui elle était sur un drakkar avec des Kaguya sur le point de tuer des innocents. Elle ne comprenait pas comment tout avait pu changer à ce point, elle aurait voulu partir, mais les ancien Kirijin aurait tous était tué par un nouveau chef. Nowaki lui ne s'était pas privée de partir. Retourner sur le continent pour la laisser seul sur l'île. Elle se sentait déjà changer.

« Merci, je te revaudrai ça. »


Les cigarettes étaient vraiment une addiction pour la jeune femme. La seule dont elle n'avait jamais pu se passer. Elle avait cru fumer sa dernière avant la bataille contre le prince Kenketsu. Les deux dernières années de sa vie avait été mouvementé, et finalement, elle se surprenait à aimer le "calme" de l'île.

Inoiya bu une gorgée d'alcool et regarda son acolyte en levant les yeux au ciel. Elle tenait l'alcool elle n'avait pas besoin de ses conseils, il la prenait pour une novice, il la considérait comme ce qu'elle était, une continentale. Aohime aurait tellement aimé la vie sur l'île, au fond d'elle, Inoiya espérait que sa sœur soit toujours vivante.

« Deux heures ça nous laisse le temps de jouer. On vise les esclaves avec ses boîtes de conserves, si on tape la tête on boit un verre cul sec. »


La jeune femme sortie deux verre, et le sac où il y avait les provision. Elle était spécialiste des armes de jets...

Publié le 24/11/2020 à 22h01


Tu regardais face à toi cet île qui regroupait tout un tas de barbares encore plus abrutis que nos esclaves. Tu arrivais à un âge où tu avais tout vu sur l’ile et ces alentours. Parfois, tu enviais ceux qui avaient quitté l’île même si tu n’en parlais jamais et que tu n’y avais jamais fais allusion. Tu étais natif de l’île et tu mourras sur cet île. C’était ta destinée et tu n’y échapperas plus à ton âge. En fait, comparativement avec Inoiya, tu ne connaissais pas ce monde et les dangers potentiels de celui-ci qui aurait pu te faire vivre des aventures extraordinaire. Heureusement que tu avais encore cette distraction de refilé d’une sorte d’impôt sur le droit de vivre afin de te divertir le temps de quelques jours.

Elle te remerciait en quelque sorte et elle te proposait un jeu bien amusant. Tu la voyais sortir 2 verres. Balancer des conserves sur les esclaves. Ça les blessera juste un peu si on n’y va pas trop fort. Tu allais devoir retenir un peu tes coups.

« Ça me plaît bien ça! »


Tu prenais 5 conserves et tu en donnais autant à Inoiya.

« Je n’ai jamais penser à faire des jeux de ce genre. Je me contente la plus part du temps à gueuler, à les tabasser et en balancer au moins 4 à 5 par dessus bord et par voyage. C’est pour ça que je dois ramener quelques barbares de temps à autres pour dire de renouveler le stock d’esclaves. »


Tu balançais ta bouteille vide violemment sur le pont pour qu’elle éclate en morceau.

« Ramasse ça toi et fait vite! »


Tu avais attiré une victime potentiel à une distance plus que raisonnable.

« Honneur aux dames! »


Tu avais une part de galanterie en toi, ç’était une forme de respect que tu lui portais. Tu n’étais pas dans les manières. Elle était notre chef et un jour une autre prendra sa place.

Publié le 24/11/2020 à 22h34


Bien, le géant semblait se prendre au jeu, rien de tel qu'un jeu à oire et de la violence gratuite pour faire d'un Kaguya votre ami. Là ce que Inoiya espérait c'était surtout pour se faire respecter de cet homme. Il était lui-même très respecté par la plupart des Kaguya, et avoir son respect signifiait avoir l'île dans la poche. Rapidement il se prit au jeu et distribua les boîtes de conserve avant de faire approché un esclave. La jeune femme rigolait, enfin ses compétences non Kaguya allait lui servir sur cette île.

Elle prit la boîte de conserve et regarda l'homme en face d'elle en rigolant. Elle lança et... Passa bien à côté de l'esclave, elle sentait son acolyte moqueur et lui dit.

« Regarde celui qui est à l'avant du drakkar au lieu de te moquer. »


La boîte de conserve vint s'écraser en pleine face de l'homme le plus éloigné d'eux. Le voyage allait être alcoolisé pour Shikuro.

« Tu comprends enfin que tu vas beaucoup boire pendant le voyage ? »


La jeune femme rigolait et pointait du doigt le verre, comme pour lui donner l'ordre de se servir. Mince elle passait un bon moment, ce qui n'était pas arrivé depuis la mort de Dokho. Prenait elle gout à la vie sur l'île ? Etait ce vraiment son adn de Kaguya qui prenait le dessus ?

Publié le 24/11/2020 à 23h27