Faisons connaissance

Année 8
Chakra bleu

C'était une belle matinée. Il faisait bon et ne pas sortir par un temps pareil paraissait être un crime aux yeux de Seiji. Il prit donc la direction du terrain d'entraînement. C'était sortir pour sortir - et accessoirement ne pas supporter belle-maman et ses sarcasmes - mais s'entraîner serait toujours plus bénéfique qu'errer sans but dans la rue ou rester cloître chez soi. En arrivant à destination, il remarqua que quelqu'un était déjà là.

Il n'y porta pas grande importance et posa son équipement. Il commença par effectuer quelque mouvements de taijutsu. Relativement simples, juste histoire de se "mettre dans le bain". Son regard se posa à nouveau, par hasard cette fois, sur celui avec qui il partageait le terrain. Froncement de sourcils. Maintenant qu'il le voyait d'un peu plus près.... Il était de dos, mais la silhouette lui disait quelque chose.

De son âge, estima t'il, donc sûrement une connaissance de l'académie. Il lista ses anciens camarades de classe : pas lui, pas lui, pas lui.... Ah.
Kõtaro Chikara. Il avait retrouve le nom finalement. Pour ce dont il se souvenait, Kõtaro n'avait jamais cherché les ennuis. Pas méchant pour un sou. Sur les bancs de l'académie, ils ne s'étaient jamais plus parlé beaucoup plus que nécessaire. Maintenant qu'ils étaient tout les deux genins, susceptibles de partir ensemble en mission un jour, pourquoi ne pas y remédier ? Il s'avança.
« Salut.... »

Il espérait ne pas se tromper en se souvenant que, lorsqu'on faisait quelque chose qui gênait le brun, en l'occurence le déranger potentiellement, il le disait franchement. A l'inverse, Seiji pourrait tout aussi bien accepter de jouer le partenaire d'entraînement, voire le cobaye si son interlocuteur avait une technique à tester.
« Kõtaro Chikara c'est ça ? Je m'appelle Seiji Uzumaki. On était dans la même classe à l'académie. »

Il hésita, puis rajouta :
« Je te dérange pas j'espère ? »

Publié le 15/07/2020 à 14h28

Chakra bleu

Le soleil brillait en cette matinée et c'était un temps parfait pour sortir s'entraîner. Le jardin de la famille n'était pas forcément des plus adaptés pour cela alors Kotaro s'était mis en route pour rejoindre les terrains d'entraînement. Il avait pris l'habitude depuis les bancs de l'académie de venir ici passer de nombreuse après-midi de temps libre pour perfectionner son art qu'il était encore loin de pouvoir nommer ainsi. Mais un jour, il serait le plus fort des Chikara. Un jour, peut-être. Mais pour l'instant, il se devait de devenir le plus fort de sa famille déjà et ça serait pas mal. Il n'était pas le plus fort à l'académie, ni le plus mauvais. Un élève moyen en bref.

Le terrain était désert, comme souvent ces derniers temps. Il s'échauffait avec quelques gestes simple mais méticuleux, prenant son temps pour ne pas se blesser. Chaque geste étaient maîtrisé et heureusement, car à ce niveau-là, ce n'était même pas considérer comme la base des bases. Trente minutes, plus tard, le jeune garçon ferma sa veste pour ne pas risquer d'être gêné dans ses mouvements et l'entraînement pouvait commencer.

« Aller Kotaro, courage. »


Il sortit un kunai de sa poche d'une taille tout à fait moyenne et se concentra quelques instants, calmant sa respiration avant de se lancer dans les mudras utile à cette technique. Rien ne semblait avoir changé cependant, mais lors de son enchaînement contre le poteau face à lui, malgré que son kunai ne semblait avoir touché, une entaille se fit sur le bois. Il continua ses enchaînements basique afin de perfectionner les mouvements durant dix bonnes minutes avant de s'arrêter et observer. Mais il sentit que c'était lui qui était observé.

Il entendit simplement un salut, avant de se retourner doucement et de voir un Uzumaki. À y regarder de plus prêt, il le connaissait. Enfin, connaissait. Il était dans la même promotion à l'académie et avait donc passé du temps ensemble à user les bancs de cette dernière.

« C'est bien moi en effet. T'en fais pas, je me souviens de toi et tu ne me déranges pas du tout. Je m'entraîne, on va dire même si pour l'instant ça ressemble pas à grand chose. »


Il rangea son kunai, stoppant par la même occasion son jutsu avant de trouer sa sacoche et fit un pas vers son ancien camarade de classe. Il n'avait ni bon ni mauvais souvenir de lui, il se connaissait et n'avait jamais vraiment discuté, mais maintenant qu'il était des ninjas et que leurs vies serait peut-être un jour entre les mains l'un de l'autre, il était plus sage et surtout logique de faire plus amples connaissances.

« Si tu es là, c'est pour t'entraîner aussi, j'imagine. Si tu as besoin de répondant, n'hésite pas à me demander. Devenir fort seul, c'est une chose, mais devenir fort à plusieurs, c'est plus enrichissant, je trouve. »


Il mit ses mains dans ses poches, se demandant s'il devait poursuivre son entraînement à l'arme ou si opter pour un entraînement au taijutsu était une meilleure option, selon la réponse de Seiji. Il ne pouvait que s'améliorer de toute manière, son taijutsu était basique, son ninjutsu aussi, et que l'on ne lui parle même pas d'irou ou de genjutsu, car il était et resterait sûrement inexistant.

« Je m'entraîne à la maîtrise d'une technique de mon clan, mais si tu as besoin d'un compagnon d'entraînement, je sais encaisser les coups mieux qu'il n'y parait. »

Publié le 15/07/2020 à 16h07

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Bon, il ne le dérangeait pas, apparemment. Bonne nouvelle. Son ancien camarade d'académie pensait-il entraînement ou confiance durant de possibles futures missions ? Impossible de le savoir, mais au moins, Kotaro ne l'avait pas envoyé balader. Et il se souvenait de lui. Se présenter n'aurait donc peut-être pas été nécessaire. Aux paroles du brun, son regard s'attarda sur le kunai qu'il rangeait puis sur la cible où on pouvait voir les traces de l'entraînement de Kotaro. Simples lancers de kunais donc ? Il sortit de ses pensées : Kotaro n'avait pas de problèmes à ce qu'ils s'entraînent ensemble. Devenir forts à plusieurs....
« Tout à fait d'accord. »

Il réfléchit. Il n'a pas envie d'obliger le brun à s'entraîner sur quelque chose qui ne le bottait pas simplement à cause de leurs différences de spécialisations. Sauf que, les kunais, c'est vraiment pas son point fort et qu'il ne voit pas comment il pourra aider Kotaro à progresser avec ça en s'entraînant avec lui.... Il laisse son interlocuteur parler. Finalement il s'était planté, ce n'était pas des lancers de kunais basiques mais un entraînement à une technique du clan Chikara. Formidable, il n'y connaissait rien du tout. Il fronça les sourcils. "Encaisser les coups" ? On ne parlait plus de lancers de kunais là... Tant mieux.
« Ah... Je comptais progresser en taijutsu. Si tu veux bosser là là-dessus, je peux t'aider. »

Il fit une pause, tournant son "bagage ninja" dans sa tête. Quels autres choix avait-il pour essayer de ne pas forcer Kotaro à changer d'entraînement ?
« Mais sinon elle consiste en quoi ta technique ? Je peux créer une barrière clanique et je manie les shurikens, si ça peut t'aider. J'ai que ça à te proposer, désolé. »

Il ne pouvait pas vraiment imaginer d'applications possibles tant qu'il n'en savait pas plus sur ce que Kotaro essayait d'apprendre. Si c'était la précision que recherchait son ancien camarade d'académie, peut-être un exercice avec des shurikens était-il possible. Et faire la cible vivante, en utilisant son bouclier Uzumaki pouvait être aussi une option, si c'était la puissance de frappe que le brun cherchait à augmenter. Il songea en souriant que deux genins de deux clans dits "ennemis naturels" s'aidant mutuellement à faire évoluer leur jutsus claniques respectifs ferait sans doute enrager quelque extrémistes, mais personne n'avait besoin de le savoir et, en toute honnêteté, il se fichait bien de l'image qu'ils auraient de lui ces quelque râleurs s'ils l'apprenaient. Il espérait seulement que ce ne soit pas ça qui freinerait Kotaro.
« Alors ? Tu préfères quoi ? Travailler le taijutsu ou ta technique ? »

Publié le 16/07/2020 à 09h27

Chakra bleu

        Il voulait donc s'entraîner au taijutsu. Pourquoi pas après tout, lui aussi se devait d'avoir une maîtrise minimale s'il voulait pouvoir prétendre être un ninja en devenir, mais aussi et surtout un genin à part entière. Kotaro savait qu'une bonne maîtrise de son corps et une bonne endurance serait un atout dans le monde ninja certes, mais lui serait aussi utile vis à vis de ses jutsu clanique. C'était peut-être le but de base de Seiji aussi à vrai dire. Lorsque celui-ci rebondit sur une question concernant son entraînement en cours, Kotaro se rendit compte qu'en effet, si lui pouvait en quelques sortes, sentir et voir son chakra au bout de la lame de son kunai, ce n'était clairement pas le cas des autres personne étant donné que c'était la tout le principe du jutsu. Seiji était un Uzumaki, lui un Chikara. Cela ferait grincer des dents à Konoha sûrement s'il lui révélait ce genre de chose, mais la maîtrise du chakra des chikara n'était plus un secret pour personne depuis bien longtemps et seul le fait de s'entraîner avec " l'ennemie " pourrait le faire mal voir, mais c'était évidemment bien quelques chose dont il se fichait éperdument.

« C'est un jutsu qui me permet d'agrandir n'importe laquelle de mes armes grâce à mon chakra. J'arrive à la matérialiser et a la garder stable, mais pas fixe. Enfin ça viendra, c'est déjà pas trop mal, j'imagine pour l'instant ? »

        Il regarda sa cible d'entraînement, éraflé et taillé certes, mais à des degrés différents. Certaines entailles étaient profonde et net, d'autre bien plus superficiel, certaines ne semblaient même pas avoir réellement eu d'effet. Il était pourtant sur, de par la sensation dans ses mains, que les kunai n'avaient jamais toucher le bois eux même, ce qui signifie qu'il maîtrisait encore mal l'envergure de ses gestes et l'allonge supplémentaire que lui offrait son arme. Dans tous les cas, il avait deux soucis à régler avec cette technique.

« Une barrière ? Tu la maîtrises bien ? C'est vrai que vous autres, les Uzumaki, vous avez une certaine maîtrise des sceaux, mais j'en ignore totalement l'étendu. Je trouve ça plutôt cool en vrai, moi, je sais juste faire un clone et... allonger des kunais. »

        Il rie doucement, se disant que cela devait être bien faible pour un genin. Il n'était pas certes major de sa promotion, mais n'était pas dans les plus mauvais non plus et pourtant, il se sentait des plus médiocres. Ses clones étaient certes légèrement meilleurs que la norme, mais c'était tout. Sa maîtrise du Kenjutsu ne lui permettait pas d'utiliser efficacement ses pouvoirs claniques acquis et il ne pourrait remédier à cela que par l'entraînement.

« Si tu es prêt, montre moi ce que vaut la barrière des Uzumaki ! J'essaierais de te faire honneur avec mes jutsu clanique aussi, mais je te préviens, je débute. »

        Il lui sourit alors franchement, ressortant son kunai de sa sacoche et se mit en position, prêt à frapper son adversaire lorsque celui-ci serait prêt. Son chakra se concentrait, il pouvait le sentir affluer dans son corps entier, vers ses mains, ne faisant plus qu'un avec l'acier de son arme pour finalement ressentir comme ci le fil de celle-ci s'allonger. C'était imperceptible, difficile à décrire, mais ressentir son propre chakra était la base pour un ninja, le souci était de réussir a tromper son vu par ce sixième sens pour évaluer la nouvelle taille de son arme.

Publié le 21/07/2020 à 17h16

Chakra bleu

Son regard dériva à nouveau vers la cible d'entraînement que Kotaro avait utilisé avant qu'il ne lui adresse la parole. Les entailles y étaient irrégulières, certaines bien plus profondes que d'autres. Était-ce dû seulement au problème décrit par le brun ou à sa progression ?
« Ça m'a l'air pas mal, ouais. »

Sa barrière.... Il resta un moment silencieux, pensif, essayant de choisir comment s'expliquer. Elle n'avait pas vraiment de gros point faible, c'est juste que tous les "paramètres" de la technique pouvaient encore s'améliorer.
« Bah... Comment dire, je la maîtrise, c'est juste que le tout n'est pas vraiment à son maximum. C'est une zone de protection, mais je pourrais peut-être la rendre un brin plus résistante, sauf que quand j'essaie elle tient moins longtemps, et à l'inverse si j'essaie de forcer sur la durée, elle se fragilise. »

Il se frotta la nuque. Sa technique Uzumaki ferait l'affaire pour des kunais, mais le nombre qu'il pourrait parer de suite serait assez limité, donc c'était plutôt un bon entraînement. Contrairement à Kotaro, il ne pouvait pas vraiment la faire évoluer tout seul. Les seules occasions de la renforcer étaient donc les missions et les fois où il se trouvait un partenaire d'entraînement qui acceptait de lui lancer des projectiles dessus, comme en ce moment même. Il eut un petit rire en entendant le Chikara continuer.
« C'est déjà pas mal ! Moi pour l'instant j'ai que ça en jutsu clanique, alors tu sais.... »

Voyant le brun faire, il se mit lui aussi en position et commença à composer les signes nécessaires, concentrant son chakra. Un sceau apparut alors sur son propre corps alors que la barrière se formait. Le premier jutsu clanique qu'il avait appris, le seul actuellement et, il l'espérait, pas le dernier. Mais il allait déjà apprendre à parfaitement le maîtriser....
« OK, c'est quand tu veux ! »

Il devait essayer de tenir le plus longtemps possible à chaque fois, et ce sans réduire la solidité.

Publié le 22/07/2020 à 17h19

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

        Seiji exécuta les mudras pour sa barrière, se préparant à son tour pour le combat, amical évidemment, qui allait suivre. Sa barrière serait une bonne façon pour lui de voir ce qu'il arrivait à faire en combat, et Seiji lui pourrait s'entraîner à la maintenir. Comme il lui avait expliqué, c'était soit le temps, soit l'intensité. Mais pour l'instant, il ne pouvait pas faire les deux en même temps. Kotaro sourit. Il avait le même souci à vrai dire. La stabilité de son chakra ou de son jutsu, mais pas les deux. Cela faisait longtemps que Kōtaro n'avait pas eu un véritable entraînement avec quelqu'un, d'habitude, il s'entraînait avec sa mère et comment dire.... C'est différent étant donné que Chikara Jun, matriarche de sa cellule familiale était une Jonin assez stricte sur tout ce qui concernait l'apprentissage des technique Chikara. C'était une sorte de fierté en quelques sortes, j'imagine. Seiji aussi devait vivre ça certainement.

« Commençons déjà par évaluer nos limites respectives, ça serait déplorable que l'un d'entre nous finisse blessé dans un entraînement. »

        Kōtaro sourit doucement, affûtant sa lame de chakra au fur et à mesure que sa concentration augmenté. Il était immobile, parfaitement immobile et seul ses vêtements et cheveux bougeaient au gré de la brise qui soufflait sur le terrain. Une vision dès plus clichée, il ne manquerait plus que la petite herbe sèche qui roule sur fond de poussière et cela aurait parfait le tableau. Sa respiration ralentit alors jusqu'à s'arrêter l'espace d'un seconde. C'est à ce moment de calme que Kotaro lança l'offensive en s'élançant vers Seiji , kunai à la main en assénant un coup sur la barrière, aussi précis que possible. L'arme siffla dans l'air, affûté et coupant l'air par sa vitesse avant de heurter la barrière. Le premier coup était un direct gauche, car en effet, Kotaro était gaucher, puis un revers du même kunai suivi d'un léger saut arrière pour prendre de l'élan puis avant, montant ses deux mains au-dessus de sa tête pour donner un coup final à l'enchaînement, plus puissant que les coups précédent. Pour ne pas risquer plus, il sauta de nouveau en arrière, regardant son camarade pour évaluer la dite barrière.

« Ça fait longtemps que je n'ai pas pu frapper comme ça, c'est assez agréable ! Tu as l'air de tenir le coup, hésites pas à me dire quand tu sens que tu vas lâcher, que je dévis mon coup ou l'arrête avant qu'il soit trop tard ! »

        Kotaro affichait un sourire satisfait, heureux d'avoir enfin quelqu'un avec qui s'entraîner, se défouler et pouvoir taper sans trop se retenir... Mais surtout avoir du répondant, car on ne va pas se le cacher.... Les poteaux d'entraînement ça encaisse, mais ça ne rend pas les coups....

« Si tu veux riposter en donnant un coup avec la barrière hésites pas, s'entrainer en condition " réelle " ça aide ! »

Publié le 23/07/2020 à 21h53

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Hochant la tête aux paroles de Kotaro, correctement placé sur le terrain d'entraînement, il s'immobilisa, se concentrant autant qu'il le pouvait. Ainsi immobile, c'était tout de suite plus facile d'activer sa technique. Très vite, alors que les signes l'alignaient, le sceau familier apparut sur son propre corps alors que la barrière se formait. Un sourire collé au visage, il observait Kotaro. Les fois où il avait un partenaire d'entraînement étaient plutôt rares, par rapport à toutes celles où il s'entraînait seul. Pouvoir se dépenser un peu avec quelqu'un était quelque peu... grisant.

Il le regarda tenir fermement son kunai, plissant les yeux, comme si se concentrer lui ferait découvrir la technique. "Agrandir les armes avec son chakra" avait décrit Kotaro. Or, tout ce qu'il voyait était un kunai basique de chez basique. C'était ça, le manque de stabilité dont parlait le Chikara ? Au point que l'arme ne s'allonge pas d'un pouce et que le chakra n'apparaisse même pas ? Ses réflexions se stoppent alors que Kotaro bondit, brisant le calme installé. Son corps se tend aussitôt par réflexe, à défaut de se mettre en garde. Même avec une barrière déployée autour de lui, ses muscles se sont préparés lorsqu'il a vu le Chikara lui foncer dessus.

Il regarde sa barrière subir l'enchaînement de Kotaro. C'est qu'il tapait fort dites donc. Sa technique Uzumaki avait tenu, mais il sentait bien qu'elle craquerait si le brun décidait de remettre encore quelque coups avec la même puissance que le dernier. Il fut donc très content de voir que Kotaro lui laissait une pause.
« Ça... peut aller. Ne t'inquiète pas, je te dirai. Mais je vais essayer de renforcer les zones que tu frappes.... »

Seiji était plutôt habitué aux coups nombreux, mais légers. Une salve de shurikens ou autres, il savait faire, mais pour ce qui est de se concentrer sur un point précis, mais qui était plus mis à l'épreuve.... Il lui restait du travail. Il fronça les sourcils puis regarda Kotaro, indécis avant de répéter bêtement :
« Un "coup... avec la barrière" ? »

Demandait-il si le Uzumaki pouvait bouger avec la barrière activée ou s'il avait la possibilité d'utiliser sa barrière pour attaquer en essayant d'augmenter le périmètre de la barrière ? Dans les deux cas, il n'était pas sûr d'en être capable. Il essayait déjà de tenir face aux assauts répétés du Chikara.
« Ah euh... Ça je peux pas le faire, à ma connaissance. »


Publié le 29/07/2020 à 12h38

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Seiji semblait supporter les coûts puissants pour l'instant mais Kotaro avait apparement bien fait de marquer un temps d'arret avant son prochain coup, il ne desirait pas du tout blesser son camarde d'entrainement. En effet, l'entraînement que Kotaro et Seiji avaient lancé serait plus un entraînement de précision que globale. Kotaro s'entrainant à attaquer avec un flux de chakra constant et fiable tandis que son homologue lui devait parer les attaques répéter sur une zone precise. Du moins, c'était la façon dont Kotaro avait l'habitude d'attaquer et il était vrai que cela le rendait plutôt prévisible sur l'instant, car ses enchaînements étaient puissants et avaient pour but de briser la défense adverse, mais cela le laisser vulnérable à ce genre de chose en effet : la concentration des défenses de son adversaire sur ce même point. C'était au final, un bon entraînement pour eux deux.

Seiji semblait perplexe quant au coup avec la barrière. Il faut dire que Kotaro n'avait pas était des plus explicites non plus avec sa phrase. Dans l'absolu Kotaro pensait au vieil adage qui disait que la meilleure des attaques était une bonne défense. L'inverse était sûrement vrai aussi, mais ici, il se demandait surtout si la barrière uzumaki protéger le corps des dommages au point ou si celui-ci concentré son bouclier sur son poing par exemple, le coup porté serait naturellement plus fort sans risquer les dégâts classiques liés à ce genre d'attaque frontal, rendant tout coup plus dur au final.

« Si tu concentres ta barrière dans ton poing, tu ne peux pas le rendre plus dur ou un truc comme ça ? Je ne connais pas du tout les techniques Uzumaki ahah ! Moi par exemple, je peux projeter mon chakra de façon invisible dans mon arme pour la rallonger et j'imagine qu'avec de l'imagination, je peux trouver d'autres applications à cette faculté qu'on a chez les Chikara. Avec d'autres armes, il y a sûrement de quoi faire. Enfin, si tu veux tenter à un moment, n'hésite pas ! Aller... On reprend ! »


Kotaro se remit en position d'attaque, re concentrant son chakra pour etre sur de ne pas flancher au dernier moment et repris un enchaînement semblable, mais un peu moins fort cette fois-ci, espérant ne pas blesser seiji. Sa technique était bien plus simple à tenir et maîtriser et il ne voulait pas non plus mettre Seiji en danger ni en position qui pourrait se retrouver mauvaise. Le but était juste de s'entraîner au final et bien que Kotaro n'aimait pas s'entraîner en douceur, il estimer toujours les gens qui lui venait en aide.

Un coup, deux coups, trois coups, un saut arrière, un saut avant, un quatrième coup, une pause.

Kotaro sentait que l'excitation d'un entraînement en duo lui donnait des ailes en quelques sortes, son chakra semblait bien plus stable et malgré quelques ratés sur un coup ou deux, il n'avait pas senti sa lame buter ni décaler. La galvanisation de pouvoir s'amuser avec quelqu'un, devenir plus fort ensemble, aider et se faire aider, rien de mieux dans un sens pour les genin du village étant donné que les adultes étaient bien souvent trop occupées pour cela.

« Si tu préfères une autre forme d'attaque n'hésites pas, on ne va pas faire cet entraînement que pour moi, toi aussi, tu as le droit d'améliorer ta technique, tu sais ! »



Publié le 03/08/2020 à 12h35

Afficher les techniques utilisées
Chakra bleu

Les explications sur le "coup avec la barrière" furent aussitôt données par Kotaro, et elles étaient les bienvenues. Donc le brun avait entendu par là "concentrer son énergie non pas sur la barrière mais dans son poing pour le rendre plus résistant" ? Il fronçait les sourcils mais comprenait la façon de penser du Chikara. Seulement....
« C'est... »

Comment formuler ça ? Aussi probable que voir leur Hokage et le Raikage tomber fous d'amour l'un pour l'autre dès le premier regard ? Parce que franchement, il ne se plaindrait pas une seule seconde si une application pareille de sa technique était possible, trop heureux de voir de nouvelles possibilités s'offrir à lui, mais c'était clairement....
« ...strictement impossible. Je ne prétends pas être un expert de la technique, mais je l'ai déjà vue plusieurs fois être exécutée par des ninjas bien plus expérimentés que moi, et c'était toujours sous la forme que j'utilise en ce moment même. A ma connaissance, les seules choses que l''on peut "modifier" sont la résistance, la durée d'activation est peut-être l'aire de la zone de protection. »

La concentration d'énergie avait ses limites. Lui pour sa part, avait l'impression qu'il pouvait varier l'énergie utilisée pour faire tenir son bouclier mais seulement sur la barrière. C'était d'ailleurs le principe. Pour lui, concentrer son chakra dans son poing.... Et bien c'était concentrer son chakra dans son poing. Mais plus le Fuuchichiku no Jutsu en tout cas.
Quand Kotaro recommença à attaquer, il s'appliqua à concentrer son chakra sur les zones qu'il frappait. Il savait maintenant que l'agrandissement de Chakra spécial Chikara était en fait invisible, et donc pas la conséquence d'une maitrise particulièrement mauvaise su brun. D'ailleurs....
« Ton agrandissement, il est tranchant ? Tu peux améliorer n'importe quoi ? Même un truc qui n'est pas une arme à l'origine ? Genre une brindille et paf ! ça devient un arme si tu utilises ta technique ? »

La curiosité avait pris le dessus, et le rythme sur lequel il parlait s'était accéléré de manière inhabituelle devant l'envie d'en savoir plus sur les possibilités offertes par la technique Chikara à Kotaro et l'envie de lui proposer aussi une application possible. Mais peut-être que lui aussi se trompait et avait émis une idée que le brun devrait réfuter.
« Pas de problèmes ! Crois moi, ça m'aide déjà pas mal ! Surtout que c'est pas du tout ce à quoi je suis habitué, donc c'est génial.... Par contre je crois bien que je suis en train d'atteindre la limite.... »

S'interrompant, il réfléchit. Deux choix s'offraient à lui : stopper sa technique maintenant et créer une protection "neuve" ou tenir l'actuelle jusqu'au dernier moment. Le deuxième, malgré les risques qu'il pouvait encourir, étant évidemment le plus bénéfique s'il voulait repousser plus efficacement ses limites.

Publié le 06/08/2020 à 17h48

Afficher les techniques utilisées