Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /datas/vol3/w4a160257/var/www/shinobi-rpg.ovh/include/views/topic.php on line 9

Une demande inacceptable

Eisenin Maudit

Lorsqu'elle arriva devant le ministère, Kazami s'arrêta un moment pour observer le bâtiment. Fut un temps, c'était sa maison. Elle passait le plus clair de son temps à régler des affaires pour Gekido. Elle pensa à lui. Où était-il ? Que faisait-il ? Elle l'imagina à moitié mort dans une grotte et cela lui serra le coeur. L'Eisenin chassa ces pensées parasites de son esprit et pénétra dans le bâtiment. Elle monta les escaliers pour se rendre au bureau du Hokage. Elle devait être là. Elle toqua à la porte, entendit une vague réponse et entra.

Mako était là, debout derrière le bureau. Kazami observa la pièce d'un rapide coup d'oeil. C'était plutôt rangé, bien plus que lors de sa dernière visite.

Dialogue de personnage
« Mako. Bonjour. Je m'excuse de te déranger je pense que tu as beaucoup de choses à régler ... »


Kazami savait à quel point les affaires ministérielles pouvaient être prenantes. Elle se sentait un peu gênée de l'interrompre.

Dialogue de personnage
« C'est juste que .. je suis inquiète. Avons-nous des nouvelles de Kimino ? Ca fait des semaines qu'il est partit, ce n'est pas normal ! »


Elle avait du mal à retenir l'anxiété dans sa voix.

Dialogue de personnage
« Je comprend pas, l'équipe que tu as envoyée ... Je ne veux pas discuter tes ordres mais ... »


Elle fit une mine agacée.

Dialogue de personnage
« Sont-il vraiment à la hauteur pour sauver un Hokage ? Je sais que c'est beaucoup te demander ... Mais tu pourrais m'envoyer moi à sa recherche ! Et Shimazu ? Avons-nous des nouvelles ? »


Kazami serra les poings. Elle sentait tout un tas de sentiments qui voulaient sortir. Elle voulait crier, s'en débarrasser. Elle choisit plutôt d'inspirer un bon coup.

Dialogue de personnage
« Je sais que je ne suis pas en position d'émettre le moindre jugement, conseil ou ordre. Mais ils sont ma famille ! Et je sens bien que quelque chose cloche. »


Kazami s'était rarement sentie aussi impuissante. Cette muselière qu'on lui avait mis commençait à la détruire de l'intérieur. La passivité n'avait jamais été une de ses qualités.

HRP : Je me suis un peu avancée en disant que tu étais dans le bureau je peux edit si ça te convient pas.

Publié le 07/11/2020 à 14h26

La Dame de Fer

Les journées étaient de plus en plus chargées pour la Dame de Fer. « Bientôt » se murmurait-elle entre deux parchemins nécessitant son approbation. La gestion d’un village était un exercice prenant, bien plus difficile qu’il n’y paraissait, surtout dans cette période de trouble. Gérer les émois des uns et des autres était fatiguant. Elle comprenait un peu mieux l’état de Kimino après quelques années à la tête de cette puissance mondiale.

Mais on toqua alors à sa porte, une énième fois. Et une énième fois, la Dame de Fer répondit simplement.

Dialogue de personnage
« Entrez. »


Et on entra. Pour autant, elle ne leva la tête qu’après avoir disposé un papier traînant là pour marquer la page qu’elle était en train de travailler. Face à elle, une Shinobi. Pas n’importe laquelle : l’eisenin maudite. La terroriste. La génocidaire. Elle avait bien des surnoms, mais aucun ne la définissait mieux que son nom : Kazami. Cette femme était singulière. Rarement la Dame de Fer avait pu voir des personnes faire le mal en étant aussi persuadé d’être dans le vrai. Pour autant, le tableau n’était pas totalement noir. Elle avait soigné son fils. En échange, elle avait eu la possibilité de prouver sa bonne foi. Rien de plus, rien de moins. À ses yeux, la Dame de Fer ne lui devait aucune autre faveur.

Des nouvelles de Kimino, et des nouvelles de Shimazu. Bien qu’elle insistât sur le point qu’elle n’était pas là pour discuter ses ordres, mais cette petite phrase de politesse n’était qu’une belle tentative de ne pas froisser la Régente de la République. Vaine, car elle-même usé et abuser de ces petites marques de politesses pour rendre son discours plus audible pour son auditoire.

La Dame de Fer fixa l’Eiseinin, et poussa un soupir. La discussion allait être plus longue qu’une simple entrevue de couloir.

Dialogue de personnage
« Ferme la porte derrière toi, et vérifie qu’il n’y a personne dans le couloir, s’il te plaît. »


La Dame de Fer se leva, et déposa le dossier sur une pile non loin. Puis, elle se déplaça vers une bouilloire, et sortit deux tasses.

Dialogue de personnage
« Du thé ? »


La Dame de Fer servi alors son invitée du jour, et se posa en même temps sur son siège. Elle prit une longue gorgée brûlante, avant de poser calmement sa tasse, et de prendre une voix la plus calme et posé possible.

Dialogue de personnage
« Non. »


Voilà, Kazami avait sa réponse à la plupart des questions. Cela avait le mérite d’être clair.

Dialogue de personnage
« Shimazu et Kimino sont des Shinobi vétérans actuellement en mission dans des contrés lointaines. L’absence de réponse est une réalité de terrain qu’il nous faut accepter. Pour l’instant, nous n’avons aucune utilité de nous inquiéter outre mesure. Et puis sérieusement, qui croirait qu’un Sorcier Kirishitan à mis en danger un des plus fort Uzumaki de sa génération ? C’est absurde. »


Oui, la zélée ne croyait pas du tout à la version de Same. Cette équipe -avec son fils- n’était que de la poudre aux yeux pour rassurer la population.

Dialogue de personnage
« Le choix d’une équipe standard, c’est-à-dire 3 genin pour 1 chûnin n’est pas anodin. Envoyer une équipe d’élite, ce qui est un fait plutôt exceptionnel, aurait envoyé un message de panique à la population. Encore une fois, je le répète, nous n’avons aucune preuve autre que la parole d’un poisson géant alcoolique de la disparition de notre Hokage. De plus, cette équipe est composée des élèves de Kimino. Ils le connaissent, et donc, ils sont le plus à même à le retrouver. De plus, je doute que Kimino ne les envoient paître, donc cela lui fera une escorte. Une maigre escorte, mais une escorte tout de même. »


La Dame de Fer savait réfléchir dans l’urgence. Il ne fallait pas croire, elle était bien plus maligne que ce qu’elle pouvait laissait croire. Elle reprit alors sa tasse, buvant une gorgée de thé brûlant.

Dialogue de personnage
« C’est pour toutes ces raisons que pour l’instant, je n’ai aucune raison de mobiliser des Shinobi supplémentaires. Céder à la panique ne nous mènera qu’à plus de chaos… »


La Zélée savourait son thé. Qu’est-ce que le jasmin pouvait avoir un effet apaisant.

Dialogue de personnage
« Au lieu de chercher à « sauver » le Hokage, tu devrais chercher à sauver ta propre vie, Kazami. »


Elle posa alors ensuite sa tasse sur son bureau, et joignit ses mains.

Dialogue de personnage
« Je doute avoir besoin de te rappeler que même si tes modalités de détentions t’offrent une liberté non-négligeable, elle est loin de t’absoudre de tes crimes. Ce traitement est exceptionnel, je le fais pour deux raisons.

La première étant parce que tu as sauvé mon fils et que je considère que tu ne constitues pas une menace imminente pour Konoha. La seconde parce que je considère que ce n’est pas parce que je suis membre du ministère que je dispose de passe-droit pour des soins exceptionnels. Tous peuvent en profiter, à égale mesure. C’est une notion d’égalité.

Mais tu n’ignores sans doute pas que cette mesure fait débat, et que nombreux sont les gens qui souhaiteraient te voir encore croupir dans une cellule, ou mieux, te voir mourir dans d’atroces souffrances.

Si je m’oppose clairement à cet état de fait, c’est que j’ai la certitude que tu es bien plus utile vivante que morte. De plus, nous ne sommes pas des barbares, tu auras droit à un jugement face à un tribunal qui décidera de ton sort, et le tribunal militaire est dans l’incapacité de se rassembler. En tant que Régente, je représente la République, et la république doit être garantes du droit, surtout face à un criminel coopérant. »


La Dame de Fer reprit alors sa tasse, et afficha un léger sourire.

Dialogue de personnage
« L’organisation des événements est un hasardeux fruit du hasard qui t’es clairement favorable, mais c’est ainsi. »


Qu’elle le veuille ou non, Kazami avait un rôle à jouer dans les plans de la Dame de Fer. Elle était bien plus qu’un simple pion, et sa mort ici et maintenant n’avait aucun sens pour elle. Ou plutôt, cela consisterait en un immense gâchis. Kazami avait offert dans sa lettre à son encontre sa vie pour la République, et la zélée comptait bien en tirer un maximum de profit. Pour le bien commun, de toute évidence.

Publié le 07/11/2020 à 17h23

Eisenin Maudit

Mako lui demanda de fermer la porte et lui offrit une tasse de thé. Cela mis un peu mal à l'aise la rouquine qui sentait l'avalanche de reproches arriver. Après un "non" catégorique auquel Kazami s'attendait, elle énuméra ses raisons. Au fond d'elle, Kazami savait que Mako avait raison. Il n'y avait nul besoin de s'inquiéter. Kimino et Shimazu étaient forts. Malheureusement, Kazami connaissait bien des ninja plus forts que ses deux élus à son coeur.
Elle se forca à s'assoir alors qu'elle n'avait qu'une envie s'était de frapper ce bureau de bois. Elle fixa un instant ce bureau, il n'avait pas changé. Le même que celui où Gekido lui avait fait l'amour la première fois. Ce souvenir l'adoucit, et elle bu une gorgée de thé pour cacher ses pommettes rougissantes.

Dialogue de personnage
« Je sais qu'ils sont fort ... Mais crois-moi, il y a bien des ennemi à Konoha en dehors de ce village. Pourquoi personne ne m'écoutes ? Je vous ai donné des informations, de précieuses informations ... et vous vous jetez dans la gueule du loup ! Gekido va attaquer Konoha et vous nous privez de nos ninja les plus forts pour les envoyer hors du village où je vous ai dis qu'une organisation se prépare à anéantir les villages ninja .. »


Kazami pris sa tête dans ses mains. Un discours de sourd. Personne ne semblait prendre la menace au sérieux ... Mais que pouvait-elle y faire ? Elle avait alerté Kimino ... Et il n'en faisait qu'à sa tête. Mako elle aussi semblait ne pas croire aux paroles de la Nunkenin. Cela allait mener à la perte de ce village. Et Hanabi n'aurait plus de protection.

Mako lui suggéra alors de prendre soin d'elle plutôt que des autres. Ces paroles semblaient complètement incohérente aux oreilles de Kazami. Elle ne pensait plus à elle depuis longtemps. Son corps, bien que celui d'une délicieuse femme dans la fleur de l'âge, était amputé d'un nombre conséquent d'années. Son esprit était celui d'une femme torturé. Non, elle ne prenait pas soin d'elle. Elle n'avait nullement peur de sa mort, et encore moins des menaces en l'air.

Dialogue de personnage
« J'aimerai te remercier pour ce que tu as fais pour moi .. Cela m'a permis de revoir ma fille ... Mais je sais que tu ne l'as pas fait pour moi. Je ne suis pas idiote. Ma vie est utile pour toi en ce moment, c'est la seule raison pour laquelle je suis là. »


Elle leva les yeux vers son interlocutrice et marqua une pause pendant laquelle elle se laissa tomber contre le dossier de son fauteuil.

Dialogue de personnage
« Mes jours à Konoha sont comptés. Je passe la majeure partie de mon temps libre avec elle. Mais la kunoichi que je suis ne peut s'empêcher de penser que mes talents sont gaspillés ici.
La haine m'a aveuglé autrefois. Dans ces cas là, on ne voit qu'une seule chose. C'est au tours de Konoha aujourd'hui. Vous êtes tous aveuglé par la haine et ne voyez en moi qu'une criminelle. Je ne crois pas en mon avenir ici. Personne ne semble vraiment capable d'ouvrir les yeux sur le futur. »


Des semaines étaient passées, et Kazami n'avait pas rencontré un seul Konohajin -en dehors de Kano et Seito- qui semblait vraiment la voir différemment. Les paroles de Gekido ne cessaient de revenir dans son esprit. Konoha était ancré dans le passé, comme une malédiction. Son retour à Konoha était-elle une erreur ?

Publié le 07/11/2020 à 17h54

La Dame de Fer

Qu’avait-elle pensée avant de faire fermer cette porte ? Ah oui. Une longue discussion. L’instinct de la zélée avait encore fait ses preuves. L’entretiens s’annonçait long et compliqué pour la Dame de Fer. Long, compliqué, et surtout délicat. Il ne fallait pas que Kazami cède à la panique maintenant.

Et dieu que Kazami avait raison. Kimino avait cru bon d’accepter une mission au milieu du désert pour sauver des Tanuki et faire la police à Suna, alors que Shimazu, Keisan et Seijuro aurait pu être disposé dans des positions stratégiques plus intéressante. Pour autant, et malgré son poste, la zélée n’avait pas eu son mot à dire. La Dame de Fer posa une main sur son front, comme visiblement fatiguée.

Dialogue de personnage
« Que veux-tu que je te dise ? Tu as raison. C’est un épineux problème. Une équation insoluble. Une mauvaise gestion des ressources, et malheureusement, je n’étais pas en poste, je n’ai pas eu mon mot à dire dessus, Kazami. »


La zélée levait les yeux au ciel. Bon sang, pourquoi avait-elle permis qu’une telle situation se produise ?

Dialogue de personnage
« Keisan, Shimazu, Seijurô et deux Genin sont partis en mission sans que je ne le sache. Je savais que Keisan était indisponible, mais tout de même, j’ignorais que Kimino l’enverrait à Suna avec deux autres Jônin d’élite pour s’occuper d’une histoire de pègre ! Je lui ai demandé de lui ôter sa carte blanche pas de l’envoyer au fin fond du désert ! »


Visiblement, la Dame de Fer était agacée.

Dialogue de personnage
« Kimino est le Hokage. Il a voulu négocier lui-même cette alliance. C’est un droit qui lui appartient. Et au vu de l’importance de cette alliance, seul lui en personne pouvait la conclure. C’est d’ailleurs la raison pourquoi je suis assise sur ce fauteuil. »


Elle fixait l’Eiseinin.

Dialogue de personnage
« Alors oui, Kazami, j’ai bien pris note de tes alertes, et c’est bien pour ça que je n’ai pas envoyé une énième unité d’élite en dehors du village dans l’espoir de retrouver quelqu’un à l’autre bout des plaines de Kusa ! Et c’est bien pour ça que tu dois rester ici, prête à te tenir sur le pied de guerre. »


La zélée se frotta les tempes.

Dialogue de personnage
« C’est bien parce que le village est aux prises avec ses émotions que je dois gérer la situation avec la tête froide. Tes talents ne sont pas gaspillés, Kazami. Ils sont mis en réserve pour la tempête qui s’annonce. Parce que lorsque la crise nous tombera dessus, dans le chaos de la guerre, il n’y aura que nous contre la mort, et j’en ai bien conscience. Et c’est parce que tu es libre d’aller et venir dans le village que tu pourras, au moment venu, limiter les pertes et déstabiliser Gekido. »


La quadragénaire s’installa au fond de son siège.

Dialogue de personnage
« Alors pour l’instant, je déploie une logistique plus que conséquente pour nous préparer à encaisser le choc, et freiner les stupides désirs de vengeance de chacun. Pourtant, nous n’avons pas d’autre choix. S’ils ne sont pas revenus lorsque la tempête arrivera, alors nous devrons faire sans eux. »


Elle la fixa.

Dialogue de personnage
« Et actuellement, je ne peux pas faire ça sans toi. Alors non, tu ne bougeras pas de ce village, et tu éviteras de sévir un autre Genin en lui faisant une clef de bras. Je contrôle l’Anbu, mais nous sommes bien loin d’être assez nombreux pour contenir une rébellion, qui sonnerait notre fin à tous. »


La situation était critique, et la zélée avait bien saisi le fond du problème…

Publié le 07/11/2020 à 18h42

Eisenin Maudit

Ainsi Mako critiquait également ce choix. Elle fut satisfaite d'entendre que tout le monde n'était pas complètement cinglé dans ce village. Mako semblait maitriser la situation. Du moins, c'est l'impression qu'elle donnait.

Dialogue de personnage
« La dernière fois qu'un Hokage a quitté le village pour négocier lui-même une alliance ... Il n'est jamais revenu et cela a déclencher une guerre ... »


Kazami soupira. Le Kimino qu'elle connaissait était loin d'être un bon négociateur. Elle se demandait ce qui l'avait pousser à prendre cette décision. Etait-ce un acte désespéré ? Ou manquait-il de ninja de confiance pour réaliser une telle mission ?
La justification de Mako de ne pas envoyer d'équipe d'élite à la recherche du Hokage prenait alors tout son sens. Néanmoins, Kazami souligna l'idée que Mako était prête à prendre le risque de ne pas secourir Kimino pour protéger le village. Une sage décision certes, mais qui en disait long sur la maîtrise des sentiments de la vieille kunoichi. Un choix que Kazami aurait eu des difficultés à faire. Elle se sentait un peu idiote d'avoir débouler ainsi dans son bureau.

Gekido ... qu'avait-elle en tête ? Que Kazami pourrait le stopper ? La jeune femme n'était pas si sûre.

Dialogue de personnage
« Je ne sais pas ce que tu as prévu .. lorsqu'il viendra. Mais Gekido me connaît. Mon style de combat, mes techniques ... je ne suis pas sûre de pouvoir le battre ... C'est un avantage parce que je connais également son style de combat ... »


Elle soupira et posa sa tasse sur le bureau.

Dialogue de personnage
« De toute façon ... ce n'est pas Gekido que nous affronterons. C'est elle. Enoshima.

Je sais encore une fois que personne ne me croit sur cela... mais regardes les légendes, Mako .. les légendes de notre clans, elles sont vraies ! Il faut que tu me croie !
Notre seule chance est que Gekido soit encore là quelque part ... Qu'il entende ma voix et revienne à la raison. »


Elle même ne croyait pas en ses dernière paroles. Kazami imaginait que Gekido était .. mort simplement. Enoshima avait pris le dessus, il n'était plus l'ombre de lui-même.

Mako fit alors allusion à la petite correction qu'elle avait donné à Mokusei. Bien sûr qu'elle était au courant. Comme Kazami s'y attendait, elle était surveillée. Même quand elle faisait des pliages en papiers. Elle fit alors un sourire en coin.

Dialogue de personnage
« Tu devrais me remercier pour celui-là. Je ne sais pas qui est son sensei mais il doit perdre la tête avec cet enfant. C'est un psychopathe. Il va falloir le surveiller ... »


Elle rigola doucement, sans savoir si Mako allait la suivre sur cette petite blague ou pas.

Dialogue de personnage
« J'ai entendu .. que tu essayais de changer les choses.... Tu crois en un renouveau pour Konoha ? »


L'Eisenin était très sceptique, et ne le cacha pas dans l'intonation de sa voix.

Publié le 07/11/2020 à 20h51

La Dame de Fer

Cette femme savait se montrer pertinente... C’était même peut-être ce qui la sauvait. Ça, et le fait qu’elle soit une pionnière dans la médecine. Mais elle avait raison… Chikara Yasuo était parti, et n’était jamais revenu. Cela avait eu des conséquences désastreuses… Et pourtant…

Dialogue de personnage
« Les choses sont différentes qu’avec Yasuo… »


Bien différente. Du moins, elle espérait. Elle ne voulait pas encore imaginer l’éventualité que Kimino ne revienne pas de son voyage. S’il ne le faisait pas, elle allait devoir gérer une dangereuse pirouette politique, un virage à 360° qu’elle redoutait. Non, Kimino devait revenir, et si possible, avec un traité d’alliance dans les mains. Elle avait encore besoin de lui, besoin de sa force. Konoha avait besoin de lui, de sa force. L’avenir reposait en grande partie sur ses épaules.

Enoshima… Les démons… Les sceaux. La zélée avait eu vent de ces légendes. Elle les connaissait par cœur. La plupart des adultes censés auraient balayé cette information du revers de la main. Mais pourtant, il y avait quelque chose dans le regard de Kazami qui la poussait à la croire. À lui accorder du crédit. Si c’était le cas… La quadragénaire prit une gorgée reposa doucement sa tasse sur la table.

Dialogue de personnage
« Je te crois. »


Elle fixa la Kunoichi.

Dialogue de personnage
« Je compte bien sur ta présence, Kazami. Je compte bien sur ce lien pour attirer Gekido. Mais nous ne pouvons nous baser sur la seule chance. Si les légendes sont vraies… Il se peut que Gekido ne soit plus là. Et c’est sûrement le cas. »


Le regard de la Dame de Fer devint plus dur. Plus sévère.

Dialogue de personnage
« Tu ne seras pas seule Kazami. Je serais là. Azukiyo également. Seth et Kotaro de même. Et tous les Shinobi élites suffisamment fort que nous pourrons rassembler. Une équipe de choc. Nous l’affaiblirons suffisamment pour lui donner le coup de grâce. Si Enoshima est là, si on paralyse Gekido suffisamment longtemps et qu’on le prend par surprise, je pense être capable de l’extirper. »


Dialogue de personnage
« Mais j’espère que tu es consciente. Ce combat sera probablement notre dernier combat. A tous. Gekido doit mourir. Quel qu’en soit le sacrifice. »


La Dame de Fer ferma les yeux.

Dialogue de personnage
« Un Genin psychopathe… Je prends note. Mais ce n’est clairement pas mon problème actuellement. Je le ferai surveiller. Quant à ce que je crois… »


Elle fixa de nouveau Kazami.

Dialogue de personnage
« Je crois que si Konoha n’arrive pas à changer, nous courrons droit vers notre perte. La république s’embrassera de nouveau dans les flammes et le sang. Nous n’avons pas le choix que de prendre les mesures qui s’imposent pour survivre. »


Elle était solidement assise sur son siège.

Dialogue de personnage
« Je pense que la République peut devenir un havre de paix et d’égalité, mais je pense qu’il y a besoin, une nécessité, que quelqu’un prenne les problèmes à bras-le-corps quitte à en mourir. Je pense que nous ne pourrons guérir des blessures du passés tant que les amants maudits sont encore en vie. »


Elle resta silencieuse un instant. Elle connaissait le poids de ses mots.

Dialogue de personnage
« Tu l’as dit toi-même dans ta lettre. Tu es un sacrifice nécessaire. Pour le bien. Pour la paix. Pour l’avenir. Les amants maudits sont le symbole de la haine entre Uzumaki et Chikara. Qu’ils soient vrais ou non, c’est un fait admis et c’est ce qui restera dans l’histoire.

Le jour où tu es revenue nous alerter, tu devais en être consciente : tu te condamnais à mort. J’ai beau ralentir l’inévitable, et calmer le feu de la haine, il reste présent, et ce jour arrivera tôt ou tard. Et je préfère encore te laisser le choix de ta mort, car je pense que tu le mérites.

Tu n’as pas toujours fait les bons choix Kazami. Et je ne peux t’imposer celui-ci. Je ne le veux pas. Je ne te promets pas un miracle et que tu redeviendras une figure de bonté, juste la vérité. J’ai choisi de me sacrifier en devenant cette figure presque tyrannique pour sortir notre peuple de la pourriture des regrets et des lamentations. De lui montrer la voie. C’est à toi seule de choisir si tu souhaites devenir le sceau qui mettra fin à cette ère de guerre et de rivalité entre le clan du chakra pur et le clan du Fuînjutsu. »


Dialogue de personnage
« Si tu es prête à faire ce sacrifice pour ton enfant, et pour ceux que tu as côtoyé durant ton temps de liberté, alors je te partagerai mes plans. »


La dame de Fer fit silence. Elle abattait ses dernières cartes. C’était l’heure de voir si elle récoltait les fruits de son dur labeur.

Publié le 07/11/2020 à 21h32

Eisenin Maudit

Je te crois. Ces trois mots eurent presque le même effet qu'un "Je t'aime". Kazami plongea son regard dans les yeux de Mako : était-ce sincère ? Comme à son habitude, son visage n'exprimait pas grand chose. Quelque part, l'Eisenin était .. soulagée. Enfin, quelqu'un qui croyait réellement en ce qu'elle disait.

Dialogue de personnage
« Merci, murmura-t-elle. »


Mako lui parla un peu de son plan. Qu'elle attire Gekido, qu'ils l'abattent ensemble .. Tout ça était bien trop beau pour être vrai. Elle ne pu s'empêcher de laisser échapper un petite rire.

Dialogue de personnage
« Oh que si je serais seule ... Nous le sommes tous, face à un choix difficile. Et je ne vais pas te mentir Mako ... en toute honnêteté ... Mon choix, je ne l'ai pas encore fait. Et je ne pourrais le faire que lorsqu'il sera devant mes yeux. »


Kazami était sentimentale mais pas idiote. Elle savait que Gekido aurait de bons arguments pour la récupérer.

Dialogue de personnage
« Et j'espère pour vous ... que je ferais le bon choix. Si ... s'il arrive à me récupérer ... nous serons quasiment invincible.

Ce n'est pas une menace. C'est juste que ... je sais qu'il a une emprise sur moi. Nous partageons la même vision du monde. »


Il y avait très peu de chance pour que Mako prenne en bien ses paroles. Mais c'était la vérité : 5 années s'étaient écoulé sans que le duo ne soit vaincu. Leur connaissance l'un en l'autre leur donnait un avantage phénoménal.

Dialogue de personnage
« Avec Gekido ... nous avions un rêve. Celui de créer un endroit où chacun pourrait vivre librement. Où seuls les actes présents seraient jugés. Une cité libre ... Nous étions naïf n'est-ce pas ? »


Elle fit un sourire un peu triste. Elle avait cru en ce rêve pendant longtemps. Mais aujourd'hui, elle le savait impossible. Le monde n'était pas prêt à accepter ce genre d'endroit.

Dialogue de personnage
« Extirper Enoshima ? Tu veux rire j'espère .. C'est impossible. Enoshima se plaît en Gekido. Elle a trouvé un hôte plein de haine et c'est de ça qu'elle se nourris. Pendant des années j'ai essayé de l'affronter, de l'extirper ... »


Elle serra de sa main droite son bras gauche bandé. Son dernier affrontement avec le démon lui avait laissé une belle cicatrice ...

Dialogue de personnage
« Comment tu pourrais ? Alors que moi-même, génie de fuinjutsu, ai échoué ? A la limite .. peut-être en combinant mes forces avec mon frère ... Et encore ... je doute que cela fonctionne. Laisses tomber ce plan, il est voué à l'échec. »


Le discours de Mako changea ... du "on va le combattre", "tu ne seras pas seule", elle passa au suicide de Kazami. Celle-ci la regarda d'un air interloqué.

Dialogue de personnage
« Tu surestimes mon influence, Mako ... en quoi ma mort serait bénéfique ? Crois-tu vraiment que ma simple mort va créer une paix éternelle ? Au contraire ... j'ai beaucoup d'inquiétude ... Que ferez vous une fois que vous aurez abattu l'ennemi commun ? Actuellement, c'est cette haine qui unis les Chikara et les Uzumaki .. Un bouc émissaire qui leur permet de fermer les yeux sur les autres problèmes ... »


Elle regarda Mako, essayant de deviner le fond de sa pensée.

Dialogue de personnage
« Si je dois sauver Konoha une fois encore, et cette fois-ci au prix de ma vie, je le ferais. Mais je ne mourrais pas inutilement pour donner un plaisir éphémère aux Chikara. »

Publié le 07/11/2020 à 23h02

La Dame de Fer

Mettre de côté ses émotions était quelque chose de difficile. Mais la Dame de Fer avait rangé son ressenti dans un tiroir au fin fond de son cœur. Elle devait être clairvoyante. Pour elle, pour eux, pour tous les autres. Elle devait faire preuve de discipline, de force intérieure. Dompter ses propres doutes, sa propre colère, son propre ressentiment. N’avoir dans sa vision qu’un seul objectif : cette nouvelle république.

Alors Mako écouta celle qui était devant elle. D’une oreille attentive, sans jamais l’interrompre. Kazami… Elle doutait. Ce n’était pas le bon état d’esprit, pas la bonne manière de penser. La Kunoichi devait dissiper ces doutes, où alors, elle risquait de ne pas remplir son rôle. Il fallait que la loyauté de Kazami lui soit acquise, qu’elle lui face confiance comme elle avait fait confiance à son amant cette nuit-là. À la différence près que la Dame de Fer ne comptait pas échouer.

Dialogue de personnage
« Que tu le veuilles où non, Kazami, tu ne seras pas seule. En choisissant Konoha, malgré toi, je serais à tes côtés durant cette épreuve… »


Elle fixa la Kunoichi.

Dialogue de personnage
« Si le problème est ta naïveté, ne sois pas naïve. Si tu rejoins Gekido, la guerre n’en sera que plus sanglante. Ta fille en subira les conséquences, tu l’arracheras à ce qu’elle croit être ses parents, tu mettras fin brutalement à son enfance et à son innocence. Elle vivra avec ce traumatisme. Tous vous pourchasseront jusqu’à la fin. Elle ne sera jamais en sécurité, et tu vivras avec la peur au ventre chaque jour de la perdre. Tu te doutes bien de la suite…

Si tu ne fais pas ce choix pour toi, pour te racheter, fais-le pour ta fille. Fais-le pour Kano. Fais-le pour tous ces enfants qui rêves de vivre dans un endroit de paix. Konoha pourrait le devenir. Cette République est faite pour le devenir ! Sinon nous allons finir par réellement nous autodétruire, et ce rêve mourra avec nous tous. »


Elle la regardait, toujours avec un même regard.

Dialogue de personnage
« Ton rêve avec Gekido est utopique, il ne se réalisera jamais. Personne ne vous laissera tranquille. Votre monde ne verra jamais le jour. Et c’est bien parce que tu t’en es rendu compte que tu es ici, et pas avec lui. Que tu as confié ta fille à Shimazu. Parce que tu es une mère, et en tant que mère, c’est ton instinct maternel qui es passé outre ton amour aveugle. Fais-lui confiance Kazami. Fais le bon choix, pas pour toi, mais pour ta fille. »


Elle posa sa main sur son cœur.

Dialogue de personnage
« Je sais que c’est difficile, car je dois faire la même chose pour mes enfants. »


Elle posa sa main sur le bureau.

Dialogue de personnage
« La haine n’est pas un sentiment serein pour une union durable. Ce n’est pas ça qui lie les Konohajin ! C’est dans la souffrance ! La souffrance de cette guerre, qui provoque colère et tristesse, mais ensemble, nous pourrons nous reconstruire. Et c’est là, tout le sens de notre sacrifice.

Cette république n’est pas parfaite, mais je ne laisserais pas des imbéciles portés par un désir stérile de vengeance t’ôter la vie pour satisfaire bêtement leur pulsion animale. Nous méritons mieux que de nous abaisser à ce genre de pratique barbare. Si tu dois mourir, alors tu dois mourir pour nous. Pour ton village. Sinon, tu dois vivre pour réparer tes fautes. »


Elle fixait la Kunoichi.

Dialogue de personnage
« Alors par le Shinigami, Kazami, reprends-toi ! Reprends en main ton destin ! Cesse de te croire faible et influençable ! Que cette emprise de Gekido sur toi cesse aujourd’hui et maintenant ! C’est lui qui a besoin d’être recadré, et c’est toi qui es sur la bonne voie ! Laisse ces émotions, cet instinct de mère, te prendre aux trippes et te battre pour ce que tu es, et pas pour ce qu’il voudrait que tu sois ! Tu veux offrir un avenir serein pour Hanabi ? Alors arrache-le de tes mains au destin. Suivre Gekido te mènerait à une impasse. Alors fais moi confiance comme moi, je te fais confiance. »


Le ton de la Dame de Fer était autoritaire. Mais elle ne pouvait supporter une femme se faire abuser comme ça par un homme. Même Kazami. C’était inadmissible.

Dialogue de personnage
« Les génies du Fuînjutsu… Oui. Mais vous avez des limites qui ne s’adresse pas aux érudits démoniaques. Et inversement. Alors ensemble… Nous serons capables d’y arriver. Mais si tu doutes, ce n’est même pas la peine d’essayer. Je crois en un avenir possible, mais j'ai besoin de toi pour y parvenir. »

Publié le 07/11/2020 à 23h47

Eisenin Maudit

Mako semblait tout miser sur "la république", mais Kazami avait des doutes. Pour elle, ce n'était que de la politique et cela ne changerait rien au même du problème. Tôt ou tard le village se fera prendre au piège par des adversaires bien mieux organiser : la pègre, Kumo ... Kazami voyait Konoha comme un enfant mal élevé qui n'en faisait qu'à sa tête, suivant aucune logique.
Lorsqu'elle évoqua sa fille et son avenir l'Eisenin serra les poings. Etait-elle entrain de la menacer ? Si elle écoutait ses sentiments, elle se levait et poignardait l'intendante. Mais elle savait que Mako ne se ferait aucun mal à un enfant innocent. Elle tenta donc de se détendre, chassant l'image de sa fille blessée.

Dialogue de personnage
« Depuis le début je suis loyale à Konoha. Peut-être pas comme tu le veux ... Mais je le suis. Si demain Konoha est attaquée, je serais là à le défendre. Encore plus maintenant qu'il abrite ma fille. »


Kazami ne cessait de le répéter. Mais cela aussi, peu de gens la croyaient réellement.

Dialogue de personnage
« Je ne comprend pas ... comment quelqu'un comme toi ne voit pas le plus grand tableau. Le Yuukan ne se limite pas en les alliés et ennemis de Konoha ... »


Elle soupira.

Dialogue de personnage
« Comment faire le bon choix si je suis morte ? C'est ça mon avenir à Konoha non ? La mort ou l'emprisonnement à vie. Rien qui me permette de construire un avenir pour ma fille ... Oui quand je suis revenue à Konoha je connaissais la risque. Mais je pensais aussi que les dirigeants étaient assez intelligents pour regarder l'avenir et non le passé. J'espérais que Konoha avait changé ... Mais à mes yeux, il n'en ai rien. Je ne vois aucun avenir ici. La seule chose que je peux faire c'est tenter de régler moi-même les problèmes en allant directement à la source et en détruisant les ennemis de Konoha. »


Kazami n'avait pas parlé aussi franchement

Dialogue de personnage
« Je reste ici ... parce que me séparer de ma fille m'arracherait encore un morceau de mon âme déjà mutilée ... Mais un jour ... un jour elle apprendra ses origines ... C'est un événement inévitable. Mais ... il vaut mieux que ses parents restent Tsubasa et Shimazu et qu'elle n'ai que mes gênes. C'est égoïste de ma part de vouloir déjà entrer dans sa vie. Ce devrait être à elle d'avoir le choix. Le choix de m'accepter ou pas. Aujourd'hui .. je la prive de ce choix. »


Sa gorge se serra. L'idée de quitter Hanabi l'horrifiait.

Dialogue de personnage
« Au fond tu le sais non ? Je n'ai plus ma place ici. Et crois bien que ... cela me brise le coeur. J'ai toujours considéré Konoha comme ma famille. J'ai tout donné pour ce village, j'ai fais tout ce qu'on m'a dit de faire. J'ai soigné ses habitants, j'ai combattu, torturé, tué pour Konoha. J'ai même perdu ma fierté et mon honneur pour lui ... Alors maintenant que je vois mes amis, mes êtres chers ... Kimino, Shimazu, Kotaro ... me regarder de la sorte, me rejeter ... Crois moi, ça fait mal. Shinji n'est même pas venu me parler. Shinji, mon frère d'arme !! »


Une larme perla sur sa joue. Elle l'essuya d'un revers de main. Finalement, n'était-ce pas Gekido la seule personne heureuse de l'avoir à ses côtés ?
Mako lui fait alors une confession qui surpris la kunoichi : elle connaissait la voie des Erudits Démoniaques. D'abord surprise, elle fit de grands yeux puis lança :

Dialogue de personnage
« Tu es un Erudits ? Comment ... »


Kazami ne connaissait pas vraiment le passé de Mako. Comment avait-elle pu avoir accès à cette formation interdite à Konoha ?

Dialogue de personnage
« Tu veux utiliser des techniques interdites, ici à Konoha ? C'est de la folie ! »


Comme toute bonne Uzumaki des familles, Kazami avait une peur instinctive face au Dieu de la Mort. Elle regardait soudain Mako comme si elle était possédée.

Publié le 08/11/2020 à 15h19

La Dame de Fer

Dialogue de personnage
« Le Yuukan ne se limite pas à ça, mais on ne peut voir plus loin tant que l’on ne règle les problèmes que nous avons déjà. Actuellement, nous sommes aux prises avec un conflit intérieur de grande ampleur. Nous avons déjà perdu tellement de temps… »


Oui. La zélée le reconnaissait. Konoha avait échoué à agir avec la vitesse que nécessitait une grande puissance du Yuukan. Kimino, aux prises avec ses sentiments, n’avait malheureusement pas eu le courage d’agir. En à peine un peu plus d’une année, de nombreuses choses avaient changé. Mais pour que la république tourne son regard vers un avenir plus radieux, il fallait mettre fin à la légende des amants maudit. D’une manière ou d’une autre.

Dialogue de personnage
« Pour le moment, Kazami, tu es en vie, et cela ne doit pas changer. Je ne te demande pas de mourir. Du moins, pas maintenant, et surtout pas bêtement sur un peloton d’exécution. Chaque vie de chaque Shinobi dans ce conflit est précieuse. »


Dialogue de personnage
« Ce que je te demande en revanche, c’est de mettre ta vie en jeux et de choisir définitivement notre camp. Tu es un rouage majeur de ce qu’il se joue actuellement pour Konoha. La protection d’Hanabi passe irrémédiablement par une réunification durable du village. La fin de ce système de clan qui nous oppose, et nous empêche de voir plus grand. »


La Dame de Fer poussa un soupir, comme pour tenir le coup face à la peine de Kazami. Elle ne pouvait s’empêcher d’être en empathie avec elle. Malgré tout ce qu’elle avait pu faire. Elle était une mère, c’était comme ça, des choses ne s’expliquait définitivement pas.

Dialogue de personnage
« Je ne vais pas te mentir. Ton avenir au sein du village tiendrait du miracle. Ou alors d’un événement qui nous sauverait tous. Un rôle prépondérant dans la mort de Gekido serait un bon début, une preuve irréfutable que tu as changée… Et un pas vers cette réunification durable… En t’exposant de cette manière aux gens du village, j’espérais démystifier le mythe des amants maudits. Offrir chacun la chance de se faire sa propre opinion. »


La zélée fixa de nouveau la mère.

Dialogue de personnage
« Cela ne vaut peut-être pas grand-chose pour toi, mais sache que je ferai tout ce qui en mon pouvoir pour protéger Hanabi quoi qu’il arrive. Il est hors de question qu’une enfant innocente soit prise à partie dans un conflit stérile. »


La Dame de Fer fixa de nouveau Kazami à sa question concernant les érudits.

Dialogue de personnage
« Comment ? C’est bien simple, Kazami. Parce qu’à l’époque, lorsque les Uzumaki n’étaient plus à Konoha, nous devions survivre. Mes parents auraient fait n’importe quoi pour obtenir ne serait-ce qu’une chance sur cent de me voir passer mes 10 printemps. De fil en aiguille, j’ai acquis les connaissances de ce que l’on nomme aujourd’hui « érudit démoniaque ». Et les légendes sont vraies. Les sceaux des érudits ont une bonne raison d’être interdit et d’être qualifié de « démoniaque ». »


La Dame de Fer se frotta les tempes.

Dialogue de personnage
« Ne fais pas ton génie effarouché. Les règles sont strictes, je n’ai jamais usé de cet art depuis mon arrivée au village. Je le conserve simplement, en cas d’urgence où de situation critique. Mes fils eux-mêmes n’en savent rien. Et j’espérais sincèrement n’en avoir jamais de nouveau l’utilité. »


Le regard de la Dame de Fer était plus strict.

Dialogue de personnage
« Kazami. J’userai de n’importe quel moyen existant sur ce foutu Yuukan pour assurer au village un avenir serein. Je suis loin d’être la seule Shinobi d’élite à avoir des connaissances interdites. Maintenant, je ne vais pas m’en priver pour l’unique raison que ce n’est pas « bien ». Aux grands maux les grands remèdes… »


Elle joignit ses mains.

Dialogue de personnage
« Cette… « discipline » nécessite une volonté de fer, pour que le Shinobi qui l’utilise ne tombe pas dans ses travers justement. Discipline que j’ai acquise, et que j’ai éprouvée avec le temps. Avec ton art des génies, et mon art des érudits, je suis certaines qu’il sera possible d’extirper Enoshima et de le sceller autre part… A nous deux. »


Elle fit un sourire.

Dialogue de personnage
« Bien évidemment que non, cela ne se fera pas dans l’enceinte de Konoha, ne soit pas ridicule. Je n’ai pas défini encore le lieu, sûrement à l’extérieur. En tous les cas, loin des civils. Mais sache une chose Kazami. Nous avons un mois pour organiser la chose, et faire venir Gekido à Konoha. Sinon, Azukiyo viendra simplement te trancher la tête, et ta vie sera inutilement gâchée… »


La Dame de Fer affichait un sourire stressé.

Dialogue de personnage
« Tu pensais que tes talents étaient gâchés… J’espère que tu as de la ressource, car Gekido ne doit pas voir la fin de l’été. Et pour ça, nous allons avoir beaucoup de travail. »

Publié le 08/11/2020 à 16h02

Eisenin Maudit

Choisir son camp. Mako avait raison de lui demander cela, mais au fond d'elle, l'Eisenin ne l'avait pas vraiment choisis. Et plus le temps s'écoulait à Konoha, plus elle se sentait loin du village qu'elle avait connu. En plus de lui demander de faire ce choix difficile, Mako lui demandait de tuer son ex-amant. Bien que l'envie de détruire Enoshima était présente, Kazami avait encore des doutes sur sa capacité à tuer l'homme de sa vie.

Dialogue de personnage
« Nous avons pas à faire face à un simple ennemi, Mako. Mais à un démon. Même si j'ai peut-être les capacités pour tuer Gekido, je ne les ai pas pour Enoshima. Et c'est naïf de ta part de penser que tu puisse y arriver, même avec les capacités d'un Erudits ... »


Elle serra les poings. Mako sous-estimait bien trop Gekido. Déjà que très puissant, il n'allait pas prendre le risque de venir seuls. Et les alliés de Gekido avaient chacun le niveau de Mako. Pour Kazami, le combat n'était clairement pas gagné d'avance.

Dialogue de personnage
« Si tu veux extraire Enoshima ... A supposer que nous y arrivions ... Il te faudra un nouvel hôte. »


Kazami se leva, trépignant des pieds. Son corps hurlait de menacer son interlocutrice pour sa prochaine annonce.

Dialogue de personnage
« Je sais ce que disent les anciens... Le transfert a plus de réussite lorsqu'il est réalisé dans une même famille. »


Elle posa la main sur le bureau, mais on imaginait qu'il s'agissait intérieurement d'un coup de poing pour éclater le mobilier.

Dialogue de personnage
« Ne pense même pas à mettre ce démon dans ma fille. C'est hors de question. Je ne te laisserai pas faire. Tu as dis toi-même que tu la protègerais. »


Hanabi n'avait que 5 ans ... même s'il était possible de sceller même un bébé, Kazami ne pouvait imaginer la souffrance d'un enfant porteur d'un tel démon. Pourtant aujourd'hui, elle était probablement la meilleure candidate à cet acte.
Elle ferma le poing et le ramena à elle. Après avoir fixé fermement Mako, elle fit les cents pas.

Dialogue de personnage
« Azukiyo est de l'ancienne génération. Tu te leurre si tu crois que tu peux le faire changer d'avis. Un jour où l'autre, nous nous affronterons. C'est inévitable. »


Kazami n'avait nullement peur du vieux Hokage.

Dialogue de personnage
« Si tu veux faire venir Gekido plus tôt ... Je pourrais lui envoyer un message. Mais je ne pense pas que ça soit nécessaire. Je sens qu'il est proche. »


L'Eisenin n'était pas senseur mais elle misait sur une sorte de 6e sens, comme quand on sent que quelque chose ne va pas.

Publié le 10/11/2020 à 00h29

La Dame de Fer

La Dame de Fer écoutait Kazami. Et elle transpirait la peur. À tort ou à raison ? Nul ne pouvait vraiment le savoir. Elle était aux prises avec ses sentiments, mais au fond, ses signaux d’alerte avaient du sens. Gekido était un ancien Hokage, et porteur d’un… véritable monstre de chakra. Un démon. Quelque chose qui lui offrait une puissance de feu bien supérieure à un Ninja classique. Et il s’agissait d’une information que la Dame de Fer ne pouvait simplement ignorer. Elle le savait, la bataille allait être rude. Il était dommage simplement que les deux femmes les plus conscientes soient dans cette pièce. Et que l’une d’entre elle soit une criminelle.

Et oui, même Gekido vaincu, le démon allait avoir besoin d’un autre hôte. Et comme elle s’y attendait, Kazami n’accepterai tout simplement pas que sa fille prenne ce rôle. Il ne restait qu’une possibilité. Désagréable, mais nécessaire.

Dialogue de personnage
« Je ne pensais pas à ta fille. J’ai donné ma parole, je la protégerai. J’ai quelqu’un d’autre en tête, correspondant aux critères des anciens. Même s’il ne le sait pas encore. »


Il pouvait y arriver. Il devait y arriver. Elle croyait en lui plus qu’en quiconque.

Dialogue de personnage
« Je vais envoyer quelqu’un de confiance le chercher sous peu. »


La Dame de Fer fit silence. Elle ne voulait pas briser ce secret. Pas maintenant. Le mieux pour elle était ce qu’elle l’emmène avec elle dans la mort.

Dialogue de personnage
« Azukiyo est un problème. Mais c’est également un atout. Un peu comme toi en somme. »


La zélée lui fit un sourire. Qu’elle ironie du sort que de pouvoir comparer Azukiyo à Kazami.

Dialogue de personnage
« Il est certains qu’il demandera ta tête aussitôt celle de Gekido tombée. Et comme je t’ai dit, nous avons 1 mois pour nous préparer. »


La Quadragénaire lui fit un sourire.

Dialogue de personnage
« Pour faire venir ce monstre, il faut qu’il te pense en danger. Le pressé à venir te récupérer. Une simple invitation de ta part ne suffira pas. Nous sommes tous prêt à en découdre, et malheureusement, je doute que la discussion soit une option. »


Le regard de la zélée se fit plus… Perçant.

Dialogue de personnage
« J’ai une idée, je doute qu’elle va te plaire, mais je pense qu’elle serait bonne. Pour faire patienter Azukiyo, dans un mois, j’enverrais moi-même un message à Gekido où je clamerai ton jugement au dernier soleil d’été s’il ne se manifeste pas. Comme le veut Azukiyo. Du moins, c’est ce qu’il croira... J'espère. »


Dialogue de personnage
« Je te ferais mettre de nouveau en cellule. Enfin, en « cellule » que je ferais préparer. Nous nous préparerons là-bas au jour J pour affronter Gekido et ses forces. Hanabi pourra venir te voir si elle le souhaite, et si tu le veux. Une fois la vague passée, je dévoilerai au monde ce que tu as fait pour le village, et disons que j’espère que cela rééquilibrera la balance pour ton jugement à venir… »


La Dame se frotta les tempes.

Dialogue de personnage
« Je pense que c’est le seul moyen pour donner l’illusion à la fois à Gekido, et à la fois à Azukiyo que tu es vraiment en danger. Ce qui est, dans le fond, assez proche de la vérité. »


Dialogue de personnage
« Je suis consciente que c’est dangereux, pour toi, comme pour moi. Mais au fond, avons-nous vraiment le choix… La république va mal. Et nous avons perdu plus d’une précieuse année à te faire croupir dans une cellule et à nous faire la guerre au lieu de nous préparer sérieusement à la menace. »


Elle fixa Kazami.

Dialogue de personnage
« Je suis la régente, mais je ne suis pas infaillible. Je sais très bien que je ne pourrais pas vaincre juste avec mes capacités d'érudit... Tu connais bien Gekido, et je ne vais pas faire l'erreur de ne pas me servir de ce que tu sais pour mettre en place une stratégie optimale pour réussir. Alors si tu as des conseils éventuels... C'est le moment. »

Publié le 15/11/2020 à 12h06