Pour la bonne cause ! [ OUVERT ]


Hôpital, Cabinet de Consultation

Année 15 | Printemps

C'était un mercredi, un mercredi pluvieux au passage. Les nuages grondaient dans le ciel et les flaques d'eau se formaient une à une sur la chaussée. Et devinez qui subissais la mauvaise humeur du temps ? C'était Nami !
Un parapluie au dessus de la tête, je courais dans les rues de Konoha. Insouciante des lacs dont lesquels je marchais, je ne tardais pas à avoir les pieds et les jambes trempées. Mais évidemment, tout cet agitement et cette course contre la pluie avait un sens, je ne faisais sûrement pas ça par plaisir ! Oh que non ! Un shinobi était revenu ce matin de mission avec une côte perforée. On l'avait placé en unité intensif et une équipe d'intervention s'étaient chargé de lui administrer les soins besoin. Mais comme toujours, il y avait un hic. L'homme avait perdu trop de sang durant son trajet et une transfusion était plus qu'urgente pour que notre brave monsieur reste en vie. Alors, le personnel de l'hôpital déjà bien débordé avait fait appel à une aide extérieure qui n'était autre que.. Et bien moi ! Car oui, au delà d'être Kittodôno, j'étais médecin et j'aimais le rappeler à mon entourage. Parce que les papiers, la paperasse, c'est bien, mais sauver des vies c'est mieux !

Je rentrais par les portes arrière de l'hôpital, celles réservées au personnel et au corps médical notamment. On y retrouvait là bas une petite salle de pause et les vestiaires des hommes et femmes pour se changer en toute intimité. Ces derniers étaient équipés de casier personnel chose alors bien pratique pour y mettre mes vêtements mouillés et mon parapluie ! Blouse blanche donc enfilée, je rejoignais, pressée la salle d'attente. Puis arrivée dans cette dernière je parcourais une à une les visages qui se présentaient à moi. Qui pouvait bien être mon patient parmi tout ces gens ? Pas le temps de chercher, j'optais pour la méthode forte !

Dialogue de personnage
« La personne venue pour le don de son sang... Peut-elle se manifester ? »


Je sens les regards inquisiteurs et curieux se posaient un à un sur mes épaules. Que fait la Kittodôno ici doivent se demander certains... Et bien je travaille alors j'aimerais bien que celui concerné montre un signe de vie ais-je envie de crier !

Heureusement, Hora-san, la secrétaire et infirmière chargée de la salle d'attente, a tôt fait de sortir d'une chambre pour venir à ma rencontre :

Dialogue de personnage
« Nami sama ? La personne que vous chercher vous attend déjà dans votre cabinet. Le matériel nécessaire y a été emmené aussi. »


Dialogue de personnage
« Oh... D'accord. Merci Hora. »


Je quittais alors la salle d'attente et rejoignais d'un pas pressé le cabinet de consultation. Petite pièce parmi tant d'autre si ce n'était qu'elle possédait un bureau en bois et une table d'osculation, je poussais la porte déjà entrouverte.

Dialogue de personnage
« Bonjour, c'est pour la petite piquouse ? »


Voulant mettre le patient en confiance, car ce n'était pas tout les jours que l'on donnait de son sang à un mourant, je prenais un air grandement amical.

Publié le 09/05/2022 à 18h52


Cela faisait désormais 2 jours que Kino était diplômée de l'académie ninja de Konoha.
Elle était fière d'elle, même si consciente que ses capacités de contrôle du chakra, ou de combat restait à parfaire. Elle n'était capable uniquement de créer un clone d'elle-même à la fois, et cela ne fonctionnait pas encore à tous les coups.

La jeune fille avait décidé de se changer les idées et de penser à autre chose que les études. Elle flânait dans les rue de Konoha en compagnie d'Hinata, son fidèle compagnon. Sans sa laisse, le jeune chien faisait des allers-retours incessant des les rues, prenant du retard dans un premier temps pour laisser Kino avancer seule, avancer de sprinter, aussi rapidement qu'une lionne chassant une gazelle, afin de rattraper sa maitresse.

Lorsque le duo arriva dans le quartier commerçant, et plus précisément devant la boutique de Gaiku, le poissonnier du village, Hinata devint incontrôlable.
Kino arrivait à comprendre le chien cependant, il n'avait eu que les restes de la veille en guise de repas du matin et les odeurs de poissons frais venait chatouiller les narines de la jeune fille, lui donnant l'eau à la bouche. L'odorat d'Hinata était incommensurablement plus développé que celui de Kino, cela devait être insupportable pour le jeune animal.
Ce dernier entra comme une furie dans l'échoppe et chipa un reste de Dorade qui traînait au sol.

Dialogue de personnage
« "Eh Kinochowa, contrôle un peu ton animal !" »


La jeune fille accouru et entra a son tour dans la poissonnerie.
Dialogue de personnage
« "E-Excusez-moi Gaiku, je ne sais pas ce qu'elle a ce matin, elle semble incontrôlable" »

Kino fouilla dans la poche arrière de son pantalon et y sorti quelques pièces qu'elle tendit au commerçant
Dialogue de personnage
« "Voici pour le poisson qu'a volé Hinata, j'espère que c'est suffisant" »


Gaiku regarda la maigre somme que venait de lui tendre la jeune fille et hocha de la tête
Dialogue de personnage
« "Ca ira pour cette fois, mais gare à toi !" »


Kino sorti de la boutique tête basse et s'empressa de remettre Hinata en laisse pour le reste de la promenade.

Le duo arrivait désormais au niveau de l'hôpital du village, bâtiment qu'affectionnait particulièrement Kino. Elle rêvait depuis quelques années désormais de devenir un de ces médecins ninja du village, volant aux secours des blessés.
Deux infirmiers passèrent à côté de Kino, portant un brancard sur lequel était couché un homme, semble-t-il en mauvais état. Le drap blanc qui le recouvrait avait épongé une partie de la perte de sang, et ce teintait d'un rouge vif par endroit tournant au marron, couleur typique du sang séché.

Les deux infirmiers entrèrent dans l'hôpital après qu'une troisième personne leur ai tenu la porte battante.
Cette dernière annonça a voix haute:

Dialogue de personnage
« "Nous sommes à la recherche d'un donneur de sang ! Cette requête est urgente et la vie d'un homme en dépend" »


Kino sursauta a cette annonce. La vie d'un homme ? Elle revit en quelques instant la scène horrible d'Hinata, perdant tant de sang après sa morsure.
Elle ne pouvait pas laisser une chose aussi horrible arriver a quelqu'un d'autre.
La jeune fille s'empressa de répondre à l'infirmière:

Dialogue de personnage
« "B-b-bien sur ... Je suis disponible si vous avez besoin de sang" »


En l'espace d'un instant, l'infirmière attrapa Kino par le bras, la fit entrer dans le hall d'accueil et l'emmena dans un salle qui ressemblait a un cabinet de consultation.

Dialogue de personnage
« "Attendez ici, ne touchez à rien, quelqu'un viendra s'occuper de vous" »


Kino n'avait pas tout à fait compris ce qu'il venait de se passer.
La voilà assise sur une chaise en bois, dans un espace vide. l'atmosphère ressemblait a ce que l'on pouvait en attendre d'un hopital: blanc, froid, avec cette odeur toute particulière de ce lieu.

Après quelques va et viens de personnel hospitalier, et l'apport de matériel qui ressemblait a une longue aiguille nécessaire pour une prise de sang, de compresses et de flacon en verre, une jeune femme au visage connu entra dans la pièce.

Cette chevelure noir au reflet vert, ça ne pouvait être qu'elle: la kittodôno. "C'est vrai qu'elle est aussi médecin" pensa Kino.

Dialogue de personnage
« "O-oui, c'est pour la prise de sang... J'ai appris qu'un homme était mourrant et qu'un don de sang pourrait lui venir en aide" »

Publié le 10/05/2022 à 12h19


Ça pour une surprise c'est une surprise ! Un médecin Kitto pour une patiente Kitto ! Et pas n'importe quelle patiente en plus ! La belle Kinochowa !

Tout sourire, je joins donc mes mains, satisfaite.

Dialogue de personnage
« Et tu as bien fait ! Allez on est partie ! »


Comme Hora-san me l'a précisé, tout le matériel est là, posé sur un plateau de métal. Une seringue dotée d'une longue aiguille, des compresses et une poche imperméable pour entretenir le sang récolté.

Du doigts, je pointe la petite table d'auscultation et invite ma patiente à s'y allonger.

Dialogue de personnage
« Droitière ou gauchère ? »


Demandais-je en prenant un tabouret pour m'asseoir à côté d'elle. La piqûre laissait généralement une sensation d'engourdissement dans le bras touché. Un engourdissement qui pouvait très vite être encombrant dans la vie d'un Shinobi. Lancer de kunai, maniement de l'épée, escalade... et j'en passe ! Enfin... La question répondue, nous pouvions y aller.

Dégainant donc ma seringue tel un kunai, je donnais les dernières indications, bien que formelles, à la jeune femme de 18 ans.

Dialogue de personnage
« On respire lentement, on ne stresse pas et surtout, on ne contracte pas le muscle d'accord ? Tout va bien se passer, tu verras. »


À ma connaissance aucune intervention de ce genre n'avait tourné au vinaigre. Ce n'était l'histoire que d'une petite piquouze après tout... Pas de quoi en faire un plat !
D'un sourire entendu, je déposais donc l'aiguille de ma seringue sur la fine peau de ma patiente.

Dialogue de personnage
« 1, 2... »


Je piquais. Inutile de mettre son mal en patience et d'attendre la fin du compte à rebours non ? Au contraire, ça stressait davantage les gens. Mieux valait en finir le plus vite possible. Pour moi comme pour la patiente !

Le plus dur maintenant passé, j'aspirais une petite quantité de liquide rouge à l'aide du piston, situé au bout de la seringue. Puis estimant le volume de sang suffisant, je retirais l'aiguille et y déposais son contenant dans le flacon en verre, mettant alors fin au calvaire de la jeune fille.

Dialogue de personnage
« Et voilà ! Fini ! Je te laisse mettre ta compresse toi même ? »


Cela relevait normalement de mes fonctions mais je savais par expérience que certains patients préféraient le mettre eux même. Oui...? Non...? Je jetais un coup d'œil furtif vers la pendule accrochée au mur. Encore 15 min avant que la transfusion ne se fasse. 15 minutes qui me laissait ainsi le temps de discuter avec ma patiente dis-donc ! Mais avant cela, assurons nous que tout va bien !

Dialogue de personnage
« Pas de douleur particulière ? Tu as peut-être soif, faim ? Je crois qu'il nous reste des gâteaux en salle de pause... »









Publié le 10/05/2022 à 21h38


"Pfiou" se dit Kino. Le prélèvement de sang était enfin terminé.
Non pas qu'elle craignait les piqures, mais on ne peut pas dire que c'est une chose très agréable. Elle était soulagé d'avoir pu faire un don de son sang pour venir en aide au ninja blessé. Et une prise de sang par la Kittodôno, ça n'est pas donné à tous !

Nami tendit une compresse a Kino en lui proposant de se l'apposer elle même.
La jeune fille hocha de la tête positivement et à l'aide d'un bout de sparadrap fixa la compresse en place.
Une petite faim, "qu'elle bonne idée" se dit Kino !

Dialogue de personnage
« Même pas mal héhé ... Merci, je ne serai pas contre un petit quelque chose a manger. Sucré ou salé, ça n'a pas d'importance »

La Kittodôno tendit une boule de riz fourré d'haricot rouge, plus connu sous le nom d'origini que Kino s'empressa d'avaler.

La médecine et l'art Irou Jutsu étaient des sujets qui passionnait la jeune Kitto depuis bien des années maintenant. Son grand-père dit même qu'elle aurait un certain talent.
Elle souhaitait se spécialiser dans ces domaines. Se retrouver en ce lieu, avec une spécialiste de la trempe de Nami, était une occasion qu'il ne fallait pas manquer se dit Kino.
Elle hésita avant d'aborder le sujet, comment s'y prendre ? Proposer son aide pour l'opération à venir ? Ca serait un peu trop ambitieux.

Kino se lança finalement:
Dialogue de personnage
« L-La médecine est une spécialisation ninja qui me plait beaucoup. Par où devrais-je commencer ? »

Publié le 11/05/2022 à 10h38


Onigris dans la bouche, je la regarde d'un regard vide, l'esprit perdu dans mes pensées. Le shinobi s'en sortirait il ? Je ne faisais pas partie de l'équipe d'intervention alors sans nouvelle je ne pouvais qu'hypothèser sur son état... Mais le sang que nous avions récolté serait-il suffisant à le maintenir en vie ? Je ne pouvais que l'espérer pensais je en serrant avec anxiété mon poing...

Inquiète, pensive, il me fallut alors plusieurs secondes avant de remarquer qu'on me parlait. Levant ainsi la tête, je jouais avec mes cheveux, légèrement gênée.

Dialogue de personnage
« Oh... Excuse moi je me suis perdue dans mes pensées... »


Je me raclais la gorge, prenais le temps de réfléchir à sa question, puis finalement je me ravisais pour lui retourner une interrogation.

Dialogue de personnage
« Par où devrais tu commencer ? Et bien cela dépend... Tu as déjà fait de l'irou-justu auparavant ? »


Avant de s'avancer plus loin autant se renseigner sur le profil que j'avais en face de moi. Débuter dans la médecin à 18 ans n'était pas chose facile, mais pourquoi pas ? J'avais bien commencé mon enseignement à 16 ans après tout !




Publié le 11/05/2022 à 16h33


Kino sentit la réticence de Nami au sujet de l’Irou Jutsu.
Elle l’avait pratiqué pour la première fois a l’âge de 13 ans lorsqu’Hinata avait été blessée par un loup pendant une promenade. C’est d’ailleurs lors de cette première utilisation que la jeune fille s’était sentie vidée de son énergie, comme si son esprit était aspiré hors de son corps. Son grand-père la disait douée d’un certain don, mais Kino était plutôt réservée a ce sujet.

Dialogue de personnage
« J’ai déjà utilisé cet art, la première fois a l’âge de 13 ans, de manière inconsciente. »


La jeune fille prit une pause. Les images de son jeune chien, couvert de sang était un traumatisme encore prononcé.
Elle poursuivit:

Dialogue de personnage
« Grand-père me dit douée d’un don a ce sujet … J’aime apporter du réconfort aux animaux blessés que je rencontre lors de mes randonnée en forêt, mais n’ai jamais osée pratiquer cela sur des Humains. »


Kino faisait cela de manière plus ou moins consciente. Elle n’avait pas eu de leçon particulière a ce sujet, ni ne maîtrisée de technique connue. Elle se contentait de concentrer son chakra au creux de ses mains et en les apposants sur un animal en peine, cela semblait l’apaiser.

Dialogue de personnage
« En Dehors de l’Irou-Jutsu, j’ai de solide notion en anatomie humaine. J’ai lu quantité d’ouvrage a ce sujet. »

Publié le 11/05/2022 à 19h12


Treize ans ? Cela faisait bien jeune. J'ignorais comment elle en était arrivée à devoir soigner quelqu'un sans apprentissage préalable mais il fallait bien saluer sa précoce prouesse ! L'irou jutsu demandait une précision, un dosage de chakra qui faisait de cet art, un art difficile à maîtriser. Il fallait de la patience, de la rigueur et une concentration hors norme. Insuffler trop de chakra dans une blessure ou l'envoyer dans les mauvais points vitaux pouvaient engendrer des séquelles importantes. C'est pourquoi je ne pus me retenir d'esquisser un petit haussement de sourcil en entendant la jeune Kitto parler.

Dialogue de personnage
« Hum... »


J'analysais une à une les solutions qui se proposaient à moi. La Kitto disait avoir de solides bases sur l'anatomie humaine, je n'en doutais pas d'un instant. Elle semblait aussi avoir un don pour l'irou jutsu et ceux depuis son plus jeune âge. Bref cela aurait été la recrue idéale de l'hôpital... Toutefois, pour les mêmes raisons qui m'avaient emmené ici, le personnel de l'hôpital était bien trop occupé pour la prendre en charge… Je ne voyais donc qu'une seule réponse :

Dialogue de personnage
« Je vois... Tu es une fille passionnée par la médecine qui ne demande qu'à en apprendre plus... Je t'aurais bien assigné un stage à l'hôpital avec un tuteur, mais en ce moment le corps médical est bien trop chargé pour s'occuper de toi… »


Je me penchais alors vers elle, plongeant au passage mes pupilles dans les siennes.

Dialogue de personnage
« ...C'est pourquoi, je me propose à t'enseigner moi-même l'irou jutsu. Qu'en dis tu ? »


Une proposition décidée, il est vrai, sur un coup de tête mais qui permettait, comme on l'avait fait pour moi, de lui apprendre cet art de précision...





Publié le 11/05/2022 à 21h58


Kino n’en revenait pas. La Kittodôno se proposait de lui enseigner l’art de la médecine elle-même. C’était inespéré !
Elle tenta tant bien que mal de cacher sa joie, mais celle-ci devait se voir comme le nez au milieu du visage.

Dialogue de personnage
« V-vous même ? Me l’enseigner ? »


Elle reprit sa respiration avant de lâcher du fond du cœur
Dialogue de personnage
« Avec joie ! »


« Fille passionnée », « qui ne demande qu’a en apprendre plus », Nami avait tout à fait cerné le profil de la jeune Kino et cela la remplissait de joie.
Elle avait réussi a faire transparaître cela lors du précédent échange et n’était pas peu fier.

Le moment de joie s’estompa cependant assez rapidement quand la jeune fille reprit ses esprits et remarqua l’endroit ou elle se trouvait.
Elle refit le film des derniers événements: la promenade avec Hinata, L’homme mal en point sur le brancard, l’annonce concernant le don de sang, et finalement le prélèvement réalisé par Nami.
Kino ne pu s’empêcher de poser la question:

Dialogue de personnage
« Kittodôno, savez vous qui est cet homme blessé ? Va-t-il s’en sortir ? »


La jeune fille jetait un regard inquiet en direction de Nami

HRP : Ça te laisse une porte de sortie pour aller dans la salle d’opération, ou continuer ce RP si tu le souhaites.
Les 2 me conviennent parfaitement

Publié le 11/05/2022 à 22h33


L'enthousiasme de Kinochowa me donna du baume au cœur. Je n'avais encore jamais enseigné auparavant mais j'étais confiante. Elle avait la passion, j'avais la connaissance. Ces deux choses suffiraient à faire d'elle une as de l'irou jutsu. J'en étais persuadée. Après... Combien de temps cela prendrait-il ? Je l'ignorais...

Je décidais donc de la mettre en garde vis à vis de cela.

Dialogue de personnage
« Tu es motivée, c'est bien. Toutefois, sache que l'irou jutsu est pénible à apprendre. Les progrès sont lent, on a le sentiment de ne jamais avancer et il ne faut pas avoir peur de lire nombre d'ouvrages traitant le sujet. J'espère que tu en es consciente ? »


Mieux valait la prévenir avant que son enseignement ne débute vraiment. Car moi sensei, je ne tolérerais aucun abondant de sa part ! On ne fait pas les choses à moitié ici, ce qu'on commence on finit ! Néanmoins... Cet enseignement attendrait encore un peu puisque, comme elle me le faisait rappeler d'une simple question, les 15 minutes étaient passées.

Me levant prestement, je lui répondais tout de même, le ton se voulant rassurant :

Dialogue de personnage
« Je ne sais pas. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le voir... Mais quoiqu'il en soit, ne t'inquiètes pas. Il est entre de bonnes mains et son avenir n'est plus menacé… en partie grâce à toi. »


Et je sortais, satisfaite, flacon de la vie dans les mains. Aujourd'hui non seulement une vie allait être sauvé mais cela annonçait un nouveau tournant pour la jolie Kitto. Une pierre deux coups pensais-je un sourire au coin de la lèvre...

HRP : Merci beaucoup pour le RP, c'est gentil !
Bonne soirée à toi !

Publié le 12/05/2022 à 20h35